Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le CSA épingle DPDA pour la musulmane opposée à Finkielkraut

Antisionisme : pas bien — Sionisme : bien

La scène se passe sur le plateau de Des paroles et des actes, feu l’émission politique de France 2, le 21 janvier dernier. Une jeune femme, présentée par David Pujadas comme une enseignante musulmane affiliée à aucun parti, interpelle Alain Finkielkraut, invité de l’émission avec Daniel Cohn-Bendit. Wiam Berhouma – c’est son nom – met notamment en cause les « théories vaseuses et très approximatives » de l’intellectuel, l’accusant d’alimenter les discriminations contre les musulmans.

 

« Taisez-vous, M. Finkielkraut », lui assène-t-elle « pour le bien de la France », en référence à une vidéo virale où l’on voit le philosophe se mettre en colère. Le problème, c’est que la chaîne a omis de préciser à ses télespectateurs l’engagement militant de l’intervenante qu’elle a sélectionnée. Ce qui lui vaut aujourd’hui un rappel à l’ordre du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA).

Des internautes ont en effet rapidement mis au jour les liens entre Wiam Berhouma et le Parti des Indigènes de la République (PIR). Une organisation créée en 2005 pour laquelle « la République est une religion islamophobe » et qui s’est fait une spécialité de dénoncer un « philosémitisme d’État »… L’intéressée s’est aussitôt défendue sur Twitter, assurant ne faire partie « d’aucun collectif (PIR ou autre) ni d’aucun parti politique ».

Pourtant, son nom apparaît parmi les signataires d’un collectif associé à la très polémique « Marche de la dignité » organisée à Paris en octobre dernier, à laquelle participait notamment… le PIR. La fondatrice des Indigènes de la République, Houria Bouteldja, une adepte du racialisme décomplexé, était également l’une des signataires. On retrouve par ailleurs sur la page Facebook du PIR une photo montrant Wiam Berhouma tenant la banderole en tête de cette manifestation. Un élément négligé par les équipes de France 2, qui n’ont pas cru bon de préciser le parcours militant de l’enseignante.

Lire la suite de l’article sur marianne.net

 

L’extrait terrifiant où Wiam Berhouma ose manquer de respect à Alain Finkielkraut :


"DPDA" : "Pour le bien de la France, taisez... par puremedias

Une télévision publique très privée, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • On va pas se retrouver à défendre des Wiam Berhouma quand même...

     

  • J’espère que personne n’est dupe sur ce site.

    Cette émission est une pure construction et cette "musulmane" de service est soit consentante pour lire son texte soit manipulée. Le but est évidemment de légitimer le mouvement Nuit Debout au près des musulmans de France.

    Il s’agit juste d’une vulgaire manipulation oligarchique de type "Mai 68". On retrouve les mêmes leaders, les mêmes idiots utiles pour faire le nombre et les mêmes manipulations et appels du pied pour étendre le mouvement aux ouvriers en 68 et aux Musulmans en 2016.

    Avec en guest star, Alain Finkielkraut dans le rôle de repoussoir qui lui va si bien.

     

    • #1446260
      le 17/04/2016 par ProtégeonslaPalestine
      Le CSA épingle DPDA pour la musulmane opposée à Finkielkraut

      @ toto : Un grand zéro pour votre méfiance qui relève d’un complotisme caricatural dont nous n’avons cure ici. Vous êtes confus et avez tout faux. Cette jeune femme est :

      1- une Française,
      2- un professeur certifié de l’Education Nationale,
      3- une militante associative.

      Elle a donc le droit et le devoir de s’exprimer en tant que membre de la société civile. Je n’ai jamais entendu personne demander au Bernard-Henri Lévi de décliner son pédigrée avant qu’il ne monopolise la parole.

      Tout Français est habilité à s’exprimer publiquement sur les questions nationales : c’est bien sa citoyenneté française qui rend la parole de cette enseignante légitime. Le culte qu’elle pratique, en l’occurrence l’Islam, ne soustrait rien à ce droit d’expression. Remettez-vous en !


    • @ProtégeonslaPalestine,

      Merci pour ce recadrage objectif et honnête, il faut à nouveau déplorer que pour beaucoup, une enseignante française de l’Education nationale de confession musulmane restera avant tout "la musulmane"..., y’a encore du boulot !

      "Pourtant, son nom apparaît parmi les signataires d’un collectif associé à la très polémique "Marche de la dignité" organisée à Paris en octobre dernier, à laquelle participait notamment… le PIR",
      donc être signataire d’une marche, ou participer à une manifestation, fait de nous automatiquement des activistes radicaux dangereux ? Donc moi qui ai participé aux « Manif pour tous », au côté d’un mouvement comme Civitas, j’en deviens donc membre et activiste malgré moi ?
      Par contre, que des Goldnadel, Habib ou Haziza soient des sionistes ultra-engagés, ne dérange personne, pourtant ce sont bien eux qui monopolisent la parole médiatique.

      On retrouve bien derrière cette histoire, toute la perfidie d’un Jean François Kahn, "Marianne" n’étant qu’un trompe l’œil pour simple d’esprit, qui vole au secours d’un membre de la tribu, comme il l’avait fait précédemment pour Strauss-Kahn ou Polanski, voilà tout, le plus dramatique dans cette affaire étant que le CSA, toujours prêt à secourir la communauté, s’exécute honteusement.


    • @ProtégeonslaPalestine,

      Merci pour ce recadrage objectif et honnête, il faut à nouveau déplorer que pour beaucoup, une enseignante française de l’Education nationale de confession musulmane restera avant tout "la musulmane"..., y’a encore du boulot !

      "Pourtant, son nom apparaît parmi les signataires d’un collectif associé à la très polémique "Marche de la dignité" organisée à Paris en octobre dernier, à laquelle participait notamment… le PIR",
      donc être signataire d’une marche, ou participer à une manifestation, fait de nous automatiquement des activistes radicaux dangereux ? Donc moi qui ai participé aux « Manif pour tous », au côté d’un mouvement comme Civitas, j’en deviens donc membre et activiste malgré moi ?

      Par contre, que des Goldnadel, Habib ou Haziza soient des sionistes ultra-engagés, ne dérange personne, pourtant ce sont bien eux qui monopolisent la parole médiatique.

      On retrouve bien derrière cette histoire, toute la perfidie d’un Jean François Kahn, "Marianne" n’étant qu’un trompe l’œil pour simple d’esprit, qui vole au secours d’un membre de la tribu, comme il l’avait fait précédemment pour Strauss-Kahn ou Polanski, voilà tout, le plus dramatique dans cette affaire étant que le CSA, toujours prêt à secourir la communauté, s’exécute honteusement.


    • A 0.46, Finkiel bafouille "c’est merveilleux,c’est merveilleux, vous l’avez invitée..." et un truc qu’on ne comprend pas en deux syllabes, peut être "dont acte" mais pas sûr, ou un truc en "hébreu".
      C’est évidemment une menace de sa part,et la dénonciation d’une situation qui n’a pas été maîtrisée, et comme par hasard,(la preuve) le CSA est saisi...
      La théorie "du montage" ne tient pas, Finkiel ne se serait pas laissé à sortir une telle remarque sortant "des tripes" (comme le "taisez vous" haineux).
      En revanche, qu’"on" est voulu planter Pujadas et son émission, ça, c’est tout à fait possible et même probable (d’ailleurs son émission a sauté immédiatement après). Je pense que c’est plutôt à cet endroit que cela se joue. En fait, c’est un coup pas mal joué où aucun des acteurs n’est au courant de la stratégie menée par une entité dominatrice. C’est plus fin que la théorie du montage où les acteurs seraient impliqués et devraient jouer une partition..(beaucoup plus risqué en direct).
      Les acteurs sont "de bonne foi" (si je puis dire !) mais l’orchestration est tronquée.Et encore une fois le CSA (Comme le conseil d’état...à la botte du pouvoir) prendra les mesures nécessaires pour qu’une telle situation ne se reproduise plus, dans l’intérêt du politiquement (au sens large...) correct. Simple, grossier mais efficace.


    • S’qu’il faut pas lire ... !


    • soit consentante pour lire son texte soit manipulée - elle imite tous ces prédécesseurs qui squattent la radio et télé , pour utiliser la même technique d’enfumage ( lybie-Syrie- Iran Russie ) et là , tout le monde a un souci !!!!!!!!


    • Cher TOTO,
      Eh bien moi, je suis totalement de votre avis. La "récup" minable des commentaires qui vous laminent ne doit pas vous empêcher de penser "juste" et de le faire savoir. Quant à Nuit debout, mis en avant par le gouvernement (des gentils gauchistes) lequel se prend en pleine gueule le va-te-faire foutre Finky, c’est très bien. tiens, je suis étonné que l’Imam de Drancy ne soit pas allé faire un tour la bas pour apporter son aura à cette mascarade.
      Tenez bon mon Ami, il y en a ici qui adhérent à votre analyse.
      Bien amicalement,


    • Merci Mal_Haria pour ce commentaire réconfortant ;)

      Je vais aller au bout du raisonnement.

      Nuit Debout est une manip PS en vue de l’élection présidentielle de 2017.

      Le but est de fédérer les mécontents qui votent habituellement à gauche (fonctionnaires et émigrés principalement) dans un grand mouvement pseudo-spontané qui appellera à voter extrême-gauche le jour venu donc Mélanchon and co.

      Le même Mélanchon qui, souvenez-vous, a été le premier a intervenir le soir du premier tour en 2012 pour appeler à voter Hollande alors qu’il avait passé l’essentiel de sa campagne électorale à critiquer le programme du PS comme pas assez à gauche.


    • Toto tu est vraiment un âne les sionistes avec des gars comme toi je leur donne raison de plier la france parce que ca ne vaut pas le coup de se reconcilier avec un minable comme toi .
      Tu vois pas que cette émission a été diffusée alors que le mouvement nuit debout n existé même pas . De toute façon l histoire se répète judas trahiras encore et encore parce que c est dans sa nature et toi tu diras que t est agnostique parce qje tu l a entendu quelque part etc etc . Crève pays de merde (je parle du système ) .


  • Les citoyens francais de confession musulmane n’auront bientot plus que le droit de se taire lorsqu’ils se font insulter , a longueur d’annee et non pas d’emission, par ses sinistres siononeocon qui eux lorsqu’ils derapent a la tele ne sont jamais repris par le csa....de plus cette demoiselle n’a pas derapé mais elle a seulement mis notre academicien devant ses contracdictions et autres insultes...discours fienkelkrottiens que s’ils ne venaient pas de lui(s’ils venaient de soral par ex ou tout autre goy) seraient condamnes de toutes parts....serieusement les moyens de pression dont ils disposent dans notre chere France sont infinis et de notre territoire il ne reste plus que le nom.....


  • " Avant de monter sur le plateau on doit laisser ses couilles au vestiaire " .


  • la liberté d’expression ne s’applique plus lorsque l’on s’adresse à un membre de la tribu du peuple des élus.

     

  • Opération blanchissage, le sage envoie ses sbires au charbon. Le CSA aux ordres obtempère.
    Depuis que l’ancien est devenu immortel on oublie presque qu’il est devenu fou.


  • Effectivement, Finkielkraut est accusé d’être barrèsien, quel contresens ! L’arabe de chez Taddéi n’est pas très intelligent.


  • Elle a essayé de faire son coup de com’...

    un peu comme le mec face à Hollande quand il a récité "vous, candidat, vous disiez que... ; vous, président, vous faites...".

    Des théâtreux, des histrions

    D’autant que c’est devenu aujourd’hui plutôt facile de taper sur Finie, pour qui j’ai beaucoup de pitié voyez-vous : on sent qu’il est un minimum détraqué, convulsif, tremblotant, nerveux...

    Hé bien je l’ai en peine, je l’ai donc aussi en amour.

    En même temps, les petits malins anonymes qui se la jouent chevaliers à la télé pour un quart d’heure de gloire et des "Vues sur Youtube", eux aussi me font pitié, mais je les ai un peu moins en peine mais plutôt en sarcasmes.

     

  • Pourquoi cette jeune femme n’a-t-elle pas simplement soulevé suavement la cocasserie de la situation dans laquelle le service public télévisuel, pour parler de l’islam en France, compose un plateau formé exclusivement d’un Juif de droite et d’un Juif de gauche ? Simple, incontestable, irréfutable, elle aurait cartonné, avec le sourire !


  • Ça ne passe pas pour certains qu’une musulmane ait mis KO sur un plateau télé Finckelcraut l’ ultra sioniste adorateur d’israel qui siège à l’Académie Française,et qu’il a dit haut et fort qu’il déteste la France ,parce qu’elle aurait assassiné ses parents !


  • On n’écoute même pas le contenu du discours, on se contente, en ayant vaguement compris son hostilité à l’égard de Finkie, de chercher dans son CV des choses compromettantes...
    C’est quoi ce flicage ? Vive la démocratie... Elle m’avait soulé cette femme mais c’est pas une raison pour faire un réquisitoire...


  • Taisez-les...
    Ou sinon - pour pasticher Marianne - que le Conseil regrette, chaque fois que tout(e) journaliste menant le débat, qu’elle ou qu’il ne fasse pas état des éléments permettant de considérer que l’intervenant(e) a un engagement militant sur le sujet abordé lors du débat...
    J’en connais désormais d’autres qui marcheraient sur des mines...


Commentaires suivants