Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Chemin des Dames

Sinistre plaisanterie de monsieur Hollande, hier, dimanche de Pâques, atrocement méprisante pour les Soldats morts, lors de la commémoration de la tragédie du Chemin des Dames du 16 avril 1917.

 

Celui qui préside encore à nos destinées post-mortem a dit :

« Les Dames n’avaient pas accouché d’une victoire » !

Cette blague fut bien assortie à la teneur de son propos, une propagande anti-« nationaliste », car bien sûr c’est le méchant nationalisme cause de la boucherie de la Grande Guerre, c’est bien connu.

« Nationalisme qui resurgit avec d’autres traits, mais avec la même haine ! »

ajoute-t-il pour enfoncer les clous du cercueil hexagonal.

C’est donc le nationalisme, ergo "La HAINE" ! la cause de tous nos maux.
Non pas l’impérialisme, non pas les intérêts sordides des maîtres de la finance, dont Hollande est la femme de ménage ! Pas le Capital qui déguisait ses appétits de rapines sous le noble masque du nationalisme, mais le masque lui même !

 

Comme aujourd’hui l’impérialisme sioniste déguise ses interventions sous le masque sirupeux de l’humanitaire !
Nationalisme et patriotisme furent dévoyés à des fins contraires à leurs idéaux, pour le fer, l’acier, les coffres forts et les hauts fourneaux !

 

Voici le texte célèbre d’Anatole France :

Ceux qui moururent dans cette guerre ne surent pas pourquoi ils mourraient. Il en est de même dans toutes les guerres. Mais non pas au même degré. Ceux qui tombèrent à Jemmapes ne se trompaient pas à ce point sur la cause à laquelle ils se dévouaient.
Cette fois, l’ignorance des victimes est tragique. On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des industriels. Ces maîtres de l’heure possédaient les trois choses nécessaires aux grandes entreprises modernes : des usines, des banques, des journaux.

 

On croyait mourir pour la France ou l’Allemagne, on mourait pour les chiffres d’affaire !
De nos jours, c’est encore un chemin des dames : on croit tuer pour le Droit des Femmes, afghanes ou d’ailleurs, à se dévoiler, mais on tue pour la Jérusalem terrestre.

 

Soldats au Chemin des Dames
 

 

Mémoire pour mémoire, humour contre humour,
voici un extrait de FRAGRANS FEMINAE.

 

Le Chemin des Dames

Clio est une ironiste. Qui dit toujours la vérité. Plus exactement, elle trahit souvent le mensonge légal en désignant les évènements par un nom qui révèle le contenu caché des choses.
Que cette hécatombe inaugurale de jeunes hommes, français et allemands, dans son plus célèbre théâtre des opérations, se perpétua au lieu dit Le Chemin des Dames, pourrait paraître simplement une poétique contingence du destin. 
Ce serait un peu court, mesdames ! 
Il fallait bien que jeunesse mâle trépassât, puisque mourir fut ce chemin, hérissé de barbelés et de baïonnettes, qui menait à la riante clairière de votre « émancipation. »

Or donc, notre vieux pays fut mis à feu et à sang, la fine fleur de sa jeunesse mâle hachée comme chair à canon. 
Les maitres d’œuvre de ces carnages furent les galonnards aussi vaniteux qu’incapables, eux-mêmes domestiques à gages des « usiniers », des maîtres de forges, des combinards, des profiteurs de guerre, des embusqués de l’arrière. 

Au Chemin des Dames, l’offensive du boucher Nivelle fit 281 000 morts en seulement quarante jours. Soit 90 % de perte !
Au total, pour le Vieux Continent, quand les massacres cesseront, on dénombrera plus de DIX MILLIONS de morts et VINGT MILLIONS de mutilés.
Dont un million quatre cent milles français. 
Chaque jour que Dieu faisait plus de 1 000 jeunes français tombaient, et cela pendant quatre ans. Le plus petit village, avec son clocher, possède son monument aux morts au fronton duquel se déclinent les noms de nos aïeuls, nos propres noms. 

La bourgeoisie capitaliste a réglé son vieux compte historique avec les ouvriers, les artisans et les paysans, le vieux peuple révolutionnaire qui en 1793, 1848, 1871, a tenté de lui ravir son pouvoir.
Par la même occasion, elle en finit avec les rejetons des vieilles familles catholiques de la ci-devant noblesse.
Le peuple véritable connut une telle saignée qu’il ne s’en relèvera jamais.

Cette boucherie, dont aucun mot si fort soit-il ne rendra compte de la catastrophique signification, historique et métaphysique, ouvrit sur une époque inédite et une humanité nouvelle.
Le centre de gravité de l’Histoire se déplaça irrémédiablement. Le capitalisme qui, par les profits de guerre planta ses fondations dans les charniers, fondera définitivement son assise dans la pourriture même.
Triomphe de la Finance et du Maître de la Finance. 
Le vingtième siècle pouvait commencer.

 

(Source : Le Petit Quimonte illustré)

Retrouvez Félix Niesche chez Kontre Kulture :

 

Félix Niesche sur E&R :

 
 






Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1704629
    Le 17 avril à 17:53 par fabri
    Le Chemin des Dames

    Juste rappel de quels intérêts l ’ indigne Hollande est le bas et zélé serviteur - et jusqu ’ à la dernière minute (ou le Hollande de substitution Macron prendrait le relai ?! fi donc ! ) - bravo Félix pour cette belle et juste indignation ; " de l ’indignation jaillit l ’ éloquence " .

     

    Répondre à ce message

  • #1704641
    Le 17 avril à 18:19 par cote304
    Le Chemin des Dames

    Pour celui qui s’est rendu à la cote 304 où l’on extrait encore ce jour des obus et des reliques de la glaise, à aucun moment, on a envie de sortir la petite plaisanterie pour amuser la galerie. Celle qui se fout de la gueule des pauvres garçons anéantis sous le déluge d’acier.

    Lorsqu’on lit le témoignage poignant des quelques survivants qui décrivent les ruisseaux de sang qui s’épanchaient au fond de la tranchée, la petite blagounette s’étrangle au fond de la gorge et on sent la présence de tous ces jeunes qui sont restés là, enfouis sous la boue. Cela fait cent ans, mais leur âmes nous parlent, c’était hier.

    Hollande, a certes été en dessous de tout mais là, il franchit un seuil qu’aucune personne sensée n’oserait dépasser : se foutre de la gueule des morts !

     

    Répondre à ce message

  • #1704643
    Le 17 avril à 18:23 par NoMad
    Le Chemin des Dames

    Le seul monument aux morts que je connaisse portant la citation de Paul Valéry :
    https://upload.wikimedia.org/wikipe...

     

    Répondre à ce message

  • #1704652
    Le 17 avril à 18:40 par ursus
    Le Chemin des Dames

    C’est une constante des guerres "modernes" de 1914 à nos jours...
    Mais ça mérite d’être dis et redis et caetera...

     

    Répondre à ce message

  • #1704655
    Le 17 avril à 18:47 par WALBURG & UNTERMEYER
    Le Chemin des Dames

    Le chemin des dames et ses 400 000 victimes n’aurait jamais eu lieu si la France et l’Angleterre avait accepté la proposition de paix de l’Allemagne faite en 1916 ( sans aucun dommage de guerre) ! .....Mais les sionistes ont vu les choses autrement , ils ont donc saboté cette négociation de paix et se sont engagés à faire entrer les USA dans le conflit en contre-partie de la déclaration de BALFOUR à Rothschild par laquelle le ministre Balfour s’ engageait à mettre tout en œuvre pour permettre la création de l’état d’ISRAEL.

    Cette poursuite des hostilités après 1916 est responsable de millions de victimes supplémentaires. Mais que peuvent représenter ces quelques millions de victimes innocentes en regard de la création d’ ISRAEL ?

     

    Répondre à ce message

  • #1704670
    Le 17 avril à 19:14 par Georges 4bitbol
    Le Chemin des Dames

    Un de mes grands pères était au chemin des Dames. Jusqu’à sa mort, je ne l’ai jamais entendu évoquer la guerre 14/18, sauf qu’il était revenu gazé avec des difficultés respiratoires qui le fatiguaient énormément. Il ne nous parlait jamais de la guerre où son frère était mort parce que nous étions petits, il ne voulait pas nous traumatiser et qu’il n’avait fait que son devoir comme les copains. Il avait pourtant vécu l’enfer pendant 4 ans. On est loin du " devoir de mémoire obligatoire", de l’exploitation de la souffrance et de la diarrhée verbale sur la seconde, mises en scène par des merdias et une industrie du cinéma complaisants.

     

    Répondre à ce message

    • #1705462
      Le 18 avril à 17:59 par djiguit
      Le Chemin des Dames

      mon arriere granpere qui a été bléssé plusieur fois , n’en parlait jamais,il est des choses qui ne peuvent se raconter.

       
  • #1704672
    Le 17 avril à 19:18 par dixi
    Le Chemin des Dames

    Ce pauvre hollande fini son mandat (et puis tant mieux) sur un crachat vis à vis de la France et surtout de tous ces morts .La honte de cet homme est la seule chose qui rentrera dans l’histoire Française .Il aura déshonoré la France jusqu’au bout . On ne sait comment il finira ,mais j’espère que la France ne lui fera jamais de commémoration.

     

    Répondre à ce message

  • #1704692
    Le 17 avril à 19:57 par Aiguiseur de guillotines
    Le Chemin des Dames

    J’aurais bien aimé le voir le flamby en 14 avec un casque de poilu sur sa tronche. Il se serait C.... dans son froc.

     

    Répondre à ce message

    • #1705003
      Le 18 avril à 07:52 par allezou
      Le Chemin des Dames

      Il aurait été à l’arrière, comme aujourd’hui.
      On n’envoyait que les beaux Français sains au front.

       
  • #1704755
    Le 17 avril à 21:14 par marmotte
    Le Chemin des Dames

    hollande, ce cynique, est une honte intégrale !

    Mon Grand-Père avait 20 ans, lorsqu’il est parti pour cette guerre de 14/18 puis il a été prisonnier. Triste expérience pour ces pauvres jeunes. A 20 ans les jeunes sont encore des enfants. Enfants que notre gouvernement a transformé en cadavre !

     

    Répondre à ce message

    • #1704998
      Le 18 avril à 07:44 par paskl
      Le Chemin des Dames

      Oui, à 20 ans on est un môme. On l’oublie facilement. Même quand on est footballeur et qu’on gagne des millions. Alors un peu de respect et de compassion pour ces jeunes qu’on a envoyé se faire massacrer, le fusil dans le dos s’il le fallait.

       
  • #1704828
    Le 17 avril à 22:38 par paskl
    Le Chemin des Dames

    Triste Hollande. Aucun respect pour l’histoire de son propre pays. À combien est-il dans les sondages déjà ( sondages pourtant trafiqués) ? Il devrait se poser de sérieuses questions quand même sur sa légitimité réelle. Enfin nous on s’en pose pour lui et on donne les réponses : Dehors !

     

    Répondre à ce message

    • #1705793
      Le 19 avril à 08:38 par chardon jaune
      Le Chemin des Dames

      Dans mon village,l’institution a fait supprimer les noms sur le monument aux morts,en toute discrétion,de plus ,dans le cimetière, la tombe du soldat FIRMIN ROY,mort pour la FRANCE,a été" poubellisée".le maire prévenu a précisé que les anciennes plaques sont à la mairie..les anciens combattants ne se sont pas manifestés.Ce dernier 11 novembre,nous avons eu droit à l’international européenne.Je souhaite ardemment la présence de françois pour le prochain 11-11

       
Afficher les commentaires précédents