Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le calvaire de Benoît Hamon ou la vengeance de Soral et Dieudonné

Que la vie est cruelle pour Benoît Hamon... Contrairement à toute attente, il est arrivé en tête au premier tour du Parti socialiste alors que tout le monde s’attendait à un duo Valls vs Montebourg. Personne ne l’avait vu venir le Benoît.

 

Et pour cause.

Je vais prendre des estimations basses : Dieudonné a à peu près 2 millions de suiveurs, et Soral 1 million. Les deux ont appelé à voter massivement Hamon lors du premier tour et cela pour battre Manuel Valls.

En prenant seulement 10 % de cette population qui s’est effectivement déplacée pour aller voter, cela représente 200 000 voix pour Dieudonné et 100 000 pour Soral, soit 300 000 voix. Et là, je ne tiens même pas compte de tous les autres ennemis de Valls qui ne rêvaient que d’une chose, lui faire mordre la poussière.

Techniquement Hamon aurait dû arriver largement derrière Valls, c’est d’ailleurs ce que tous les sondages avaient expliqué pendant des jours. Voici par exemple le commentaire des Échos : « Selon un sondage OpinionWay, Manuel Valls est largement en tête des intentions de vote, 37 %, pour le premier tour devant Benoît Hamon (28 %) et Arnaud Montebourg (24 %). Valls est en bonne place pour l’emporter au premier tour, puis pour transformer l’essai au second » (lire ici).

Autrement dit, Valls était donné grand vainqueur !!! Pourtant, le résultat a explosé les sondeurs : ils n’avaient pas pris en compte Dieudonné et Soral qui ont ainsi apporté, au moins 300 000 voix à celui qui n’était pas prévu.

Au premier tour, Hamon a obtenu 36,03 % (soit 596 647 voix) contre 31,48 % (soit 521 238 voix) pour Manuel Valls. Arnaud Montebourg, lui, a obtenu 17,52 % (soit 290 070 voix) sur un total de 1 655 919 voix.

En toute logique Hamon aurait dû obtenir vers les 310 000 voix. Mais il a fait PRESQUE LE DOUBLE !!!!

Maintenant regardez bien : Hamon a eu exactement 75 409 voix d’avance sur Valls et 306 577 voix sur le score d’Arnaud Montebourg !

Au second tour, la mobilisation des fans de Soral et Dieudonné et de tous les autres a été encore plus massive, comme on a pu le voir sur les réseaux sociaux. Résultat : progression de la participation de presque 400 000 voix de plus, avec un total final de 2 046 628, qui se sont divisées en :

- 1 201 165 voix pour Benoît Hamon (58,69 %) et
- 845 462 voix pour Manuel Valls (41,31 %) des suffrages exprimés.

Jamais Hamon n’aurait gagné sans l’appui du duo Soral-Dieudonné. Bien sûr, la presse « classique » s’est bien gardée de signaler que la victoire d’Hamon à presque 60 % est avant tout celle d’Alain Soral et de Dieudonné, les deux ayant un lourd contentieux historique avec Manuel Valls.

Le Huff Post a ainsi rapporté le communiqué du 26 janvier que le PS s’est senti obligé de publier : « Hamon a dénoncé une "manipulation médiocre" car (après Soral) il a été soutenu par Dieudonné. Le candidat à la primaire de la gauche se désolidarise complètement et s’insurge contre ces "courants conspirationnistes et antisémites" ». (Lire ici, ou encore ici.)

Le seul souci est que Hamon n’avait JAMAIS prévu de gagner, il n’avait aucun programme politique de prêt. Il a été obligé de bricoler à la va-vite et on voit le résultat aujourd’hui de son revenu universel bidon.

Pire : sa campagne électorale s’est transformée en un vrai calvaire, en une perte de temps avec des meetings inutiles, stériles et presque vides qui rassemblent à peine 10 % du public qui va voir Mélenchon.

Conséquence : il risque tout simplement de se retrouver avec un 5 %, voire moins.

Si le PS pointe à moins de 5 %, le coût de la campagne lui en incomberait, ce qui signifierait alors sa faillite (financière) en plus de sa dislocation finale.

Dans tous les cas, les gens du PS avaient tout prévu, sauf une seule chose : que Soral et Dieudonné pulvérisent leurs projections sur la comète des primaires avec juste un simple appel à voter !

Ceci vous montre, aussi, que votre voix compte et pèse très très lourd.

Pourtant, les consignes de François Mitterrand ont TOUJOURS été les mêmes aux pontes du PS : « Ne jamais s’attaquer aux humoristes ou aux écrivains » (lire les mémoires de Roland Dumas par exemple).

Mais Manuel Valls et Hamon ont attaqué violemment humoriste et écrivain, et cela leur a explosé à la figure d’une façon qu’ils n’avaient jamais pu prévoir, ni même imaginé dans leur pire cauchemar.

Moralité : même si on est un athée socialiste, il faut quand même se méfier de quelqu’un qui s’appelle « Dieudonné » et de quelqu’un qui est né le jour de la fête des Anges gardiens.

En d’autres termes, Dieu et les anges se sont amusés à perturber les plans des athées...

Retrouvez Pierre Jovanovic chez Kontre Kulture :

Pierre Jovanovic, sur E&R :

 
 

Livres de Pierre Jovanovic (7)







Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1704849
    Le 17 avril à 23:09 par François Manon
    Le calvaire de Benoît Hamon ou la vengeance de Soral et Dieudonné

    Le prochain à faire perdre toutes élections c’est Chistian estrosi Il n’arrête pas de s’en prendre à Dieudonné.

     

    Répondre à ce message

  • On peut voir la chose différemment. Si Valls avait remporté la primaire il aurait été sur le même terrain de jeu que Macron. En faisant passer Hamon, Macron a le champ libre. Conclusion : faire perdre Valls c’est faire gagner Macron. Un drôle de calcul, si c’en est un.

     

    Répondre à ce message

    • #1705077

      C’est exactement ce que je pense.Mauvais calcul de vouloir éliminer Valls au profit d’un personnage aussi insipide que Hamon. Cela revenait à ouvrir un boulevard à Macron...
      Parfois des sentiments vindicatifs (bien que tout à fait fondés, j’en conviens), peuvent mener à des conséquences irreparables (Macron président, tout le malheur est pour nous), s’ils ne sont pas maïtrisés.

       
    • #1706272

      mais non. Macron , le chouchou de tous les pervers et des riches du monde, a fait découvrir à la France, qui a été derrière Hollande, caché par le PS. Au contraire. Macron a tout, tout dévoilé. Là, il faut le virer au premier tour.

      C’est un très beau texte de Jovanovic d’ailleurs, merci.

       
  • #1704939

    On peut aussi être athée et soutenir Soral et Dieudonné

     

    Répondre à ce message

  • #1704958

    M. Jovanovic, je vos tire mon chapeau !
    C’est la plus belle analyse, d’avant scrutin concernant le PS, qui m’ait été donné de lire.

    Et non pas, parce que vous ’osez’ encenser M. Dieudonné et M. Soral. Ou même que vous citiez Miterrand.

    Mais, c’est bien, par l’articulation que osez établir entre ces faits, et votre profonde compréhension de ce qui reste de l’esprit français, ainsi que du message de paix du christ. Auquel on peut ajouter votre expérience, de la vie, du journalisme, et, par là, du cynisme de la politique politicienne actuelle...
    À mon opinion vous signez, ici, un papier vivant, positif, rempli d’espoir. Qui restera comme le symbole de la déchéance d’un parti traître à la France. Et qui rend la force au peuple comme l’on fait Soral pour l’intellect, Dieudonné pour l’humour.
    Je me trompe peut-être mais vous êtes son esprit, un esprit gardien, peut-être...
    Je n’attends rien de vous, mais c’est ensemble que le pays redeviendra vivable.... Exit la toute cette racaille qui vampirise nos villes et nos campagnes... Bien à vous.

     

    Répondre à ce message

  • #1704964

    Si le PS pointe à moins de 5 %, le coût de la campagne lui en incomberait, ce qui signifierait alors sa faillite (financière) en plus de sa dislocation finale.



    Petite question juridique et politique pour les connaisseurs.

    Si Hamon fait, disons, 4% et que Macron, lui, en fait environ 2 : si les deux candidats se sont présentés sous la bannière PS (il me semble) font 6 % alors le parti reste un "gros parti" méritant de voir ses frais électoraux remboursés, non ?

    Je suis un noob, je ne fais que poser la question et j’aimerai bien qu’on y réponde parce que la perspective de voir le PS exploser une fois pour toute me laisse assez rêveur, je dois l’avouer.

    Un sombre jour pour les donneurs de leçons.

     

    Répondre à ce message

  • Pour ma part, j’ai réussi à convaincre toute ma petite famille de voter contre Valls au deuxième tours. Ça m’a coûté 4 €. Au vu du résultat, c’est un bon investissement.
    Par contre, pour aller faire voter ma famille pour Marine c’est plus difficile. Mais je ne perds pas espoir et dés que je peux placer des analyses de Soral je le fais.
    Xav

     

    Répondre à ce message

  • #1704980

    Ces primaires me font penser à ce jeu télé ” le Maillon faible ” où les candidats les plus cons éjectent le candidat le plus costaud , sans comparer avec les consignes de nos 2 duettistes , les limites de la primaire sautent aux yeux en ouvrant la porte à ceux qui votent contre, foutant la pagaille dans les prévisions des partis , je pense qu’en 2022 on les reverra plus , où alors sous une autre forme , la carte du parti comme sésame pour voter , ces primaires ont eu comme autre effet de squatter l’espace médiatique pendant 6 mois au détrimant des autres candidats

     

    Répondre à ce message

  • #1705376

    Je ne peux pas croire que ces primaires à la con n’aient pas été planifiées.La "stratégie Soral Dieudonné" est surestimée, il y a eu aussi une "stratégie FN", une "stratégie Holande-Macron", tout ça largement "téléphoné".Or une stratégie téléphonée ne surprend pas l’adversaire... Il y a quelque chose qui nous échappe. On nous affole, on nous agite des chiffons sous le nez, j’ai la désagréable impression qu’un sale truc se prépare...On est bien au-delà de l’endormissement électoral habituel, conduisant à l’alternance tranquille...On prépare déjà un "après élections tout aussi "inhabituel" ...comme aux USA. Une remise en cause de la pertinence du suffrage universel...

     

    Répondre à ce message

  • #1705591

    Et oui c’est comme ça la géostratégie et géopolitique, Valls n’a pas vu venir cette grosse quenelle là, hihihi.

     

    Répondre à ce message

  • Jupe dégagé
    Valls dégagé
    Sarko dégagé
    Hamon dégagé
    Fillon dégagé ?
    Macron dégagé ?!!
    A qui le tour ? Pour l instant ça fait plaisir

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents