Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le parti d’extrême droite AfD s’impose sur la scène politique allemande

Avec environ 10,9 % des voix en Rhénanie-Palatinat, 15 % dans le Bade-Wurtemberg et surtout 23 % des voix en Saxe-Anhalt, où elle arrive au deuxième rang des élections régionales, la formation d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD) a incontestablement réussi son pari. Sa présidente, Frauke Petry, pourra – cette fois sans se forcer – arborer son éternel sourire lorsqu’elle se présentera, lundi 14 mars à 13 heures, devant la presse allemande. Il y a désormais de fortes chances que son parti entre par la grande porte au Bundestag lors des prochaines élections, à l’automne 2017.

 

 

Pourtant, lorsqu’en juillet 2015, Frauke Petry a pris les rênes du parti, poussant vers la sortie le fondateur, Bernd Lücke, qui avait le tort, à ses yeux, de n’être qu’eurosceptique et pas assez à droite, bien peu imaginaient que l’AfD survivrait à ce putsch mené par une coalition hétéroclite de retraités, d’entrepreneurs en difficulté et d’anciens militants d’extrême-droite.

Mais, deux mois plus tard, l’arrivée massive de réfugiés a tout changé. Cela a été « un cadeau », reconnaît le vice-président, Alexander Gauland, un ancien juriste et patron de presse de 75 ans, aux allures de gentleman-farmer, considéré comme l’une des têtes pensantes de l’AfD.

 

Positions divergentes sur les migrants

Paradoxalement, la position de l’AfD sur ce sujet reste floue. Des opinions divergentes ont été exprimées par le parti. Frauke Petry a fait scandale, fin janvier, en jugeant que la police devrait, si nécessaire, « faire d’usage d’armes à feu  » contre les réfugiés qui tentent de passer la frontière. «  Y compris les femmes et les enfants », avait cru bon de préciser une de ses adjointes, Beatrix von Storch, pour qui « l’anti-islamisme  » doit désormais constituer l’épine dorsale du mouvement.

Pourtant, durant la campagne, Jörg Meuthen, tête de liste du parti dans le Bade-Wurtemberg, a tenu des propos beaucoup plus mesurés, affirmant qu’il fallait « adapter et non supprimer le droit d’asile » et prônant « une fermeture momentanée des frontières ». Mais cet universitaire, proche de Bern Lücke, incarne l’aile modérée du mouvement.

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

La montée inexorable du parti nationaliste allemand, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Enfin une bonne nouvelle sur le continent européen !

     

  • Enfin une bonne nouvelle ! L’Allemagne sortirait-elle de son sommeil de Belle au bois dormant ? Après des décennies de culpabilisation savamment entretenue quant à son identité nationale (on se demande bien par qui), l’Allemagne bouge enfin et fait savoir son mécontentement et sa volonté de ne pas mourir !

    Le plus beau, c’est que ces scrutins n’ont pas tous eu lieux dans des régions de l’ex RDA. C’est l’Allemagne laborieuse et silencieuse qui sonne le tocsin ! Et une fois encore c’est une femme qui porte la bonne parole ! Surement pas la tasse de thé des féministes chaucho-droitdel’hommiste, qui n’ont pas eu la chance de passer le nouvel an à Cologne.

    Allez courage, encore un effort amis. Vive l’Allemagne debout !

     

    • "Et une fois encore c’est une femme qui porte la bonne parole ! Surement pas la tasse de thé des féministes chaucho-droitdel’hommiste, qui n’ont pas eu la chance de passer le nouvel an à Cologne.

      Allez courage, encore un effort amis. Vive l’Allemagne debout !"

      Comme je suis un allemand de la dissidence, je dois vous apporter la mauvaise nouvelle. Cette femme est partie l’année dernière faire son allégeance à Israel. L’Allemagne est une colonie de USRAEL, elle ne peut décider d’elle même. Chaque chancelier doit aller aux USA pour signer sa soumission totale sinon pas de chance. Gerard Schröder avait aussi signé sa soumission totale et quand il a refusé de participer à la guerre d’Irak, il a été écarté du pouvoir. C’est la mafia qui dirige ce système, il faut se réveiller, car nous sommes tous pris en otage. Il y’a deux solutions, celles de Alexander Dougine qui sont les suivantes. Les dirigeants européens doivent s’entêter et se tourner vers la Russie qui les aidera à botter l’occupant (OTAN/USRAEL) hors de l’Europe, c’est la solution soft, la solution hard c’est annexion de l’Europe par la Russie pour la libérer, mais la aussi il faut que les dirigeants européens acceptent le jeu. Selon lui cette solution n’est pas bonne, lui il priorise la solution soft.

      Cordialement.


  • Cette Frauke Petry m’est très sympathique. C’est bien la seule, avec Orban , qui a fait des propositions valables et sensées face au désastre qui menace les peuples européens. Les Bisounours anti-racistes et les salonnards de la gauche libérale doivent trembler dans leurs chaumières.

    Peut-être que le camp des Saints n’aura pas lieu ?


  • Intelligents Allemands qui élisent leurs représentants à la Proportionnelle, alors que les Français, qui se croient malins, votent à des élections complètement truquées par les sionistes qui leur ont imposé le scrutin majoritaire à deux tours .


  • Tout ça, c’est du cinéma ! l’Allemagne, à l’instar de la France, n’a pas intérêt à dévier du droit chemin...la ligne Identitaire est en pleine vogue en Europe de l’Ouest, mais c’est un succédanée du nationalisme, le vrai, celui qui a sombré à Berlin en 1945...cette dame a t-elle évoqué, même du bout des lèvres, le retour aux frontières nationales ou au deutschemark ?

     

  • Espérons qu’elle ne fait pas que de la com. comme son homonyme Marquardt.


  • Intéressant. A suivre, on en est qu’au début.

     

    • #1419665

      Surtout qu’un vent de révolte du peuple contre l’oligarchie se mesure et se voit, pour la deuxième fois consécutive dans un sondage européen, où les Français demeurent de plus en plus nombreux à vouloir sortir de l’Euro (1er sondage publié sur RussEurope) et celui publié ce jour où les Français souhaitent à 53 % vouloir un référendum sur la sortie de la France de l’UE.

      http://www.lemonde.fr/europe/articl...

      Ce n’est qu’un début mais plus le temps passera plus les peuples européens se rebelleront pour sortir derechef de cette prison qu’est l’UE. La machine UE (ses bureaucrates non élus) génère la misère, la violence, instrumentalise les guerres (Ukraine, Kosovo, Croatie, Lybie, Syrie...) au lieu de la paix scandé en slogan depuis sa création, menace les pays membres qui désirent enlever le boulet de l’EU qu’ils ont au pied.


  • Il n’y a vraiment plus que des partis "d’extrèèème droite " en europe !Suffit de ne pas etre d’accord avec la politique avant-gardiste mondialiste visant a nous euthanasier pour etre taxé de vilain fachos nostalgique des heureslesplu...blablabla.M’étonne qu’ils lui ont pas collé une petite moustache a cette brave dame.


  • Un parti ultralibéral qui incarne le pire de l’extrême droite. Une caricature beaucoup plus qu’une alternative !

     

  • Le parti d’extrême droite AfD ?? Quand on lit le projet de ce parti je ne vois absolument pas ce qu’il y a d’extrême droite là dedans.


  • Parler de vote allemand est excessif. Les allemands de l’est sont beaucoup plus proches de leur voisin polonais que de leur compatriotes de l’ouest. Pour le coup, l’allemagne de l’ouest est en cours de disparition avec des naissances au point mort et une priorité donné au vélo et à la bière sans ogm sur leur ’bolossage’ en règle pour les décennies à venir. Regardez bien dans le détails : face à la menace physique que confére l’immigration sur leurs familles, les allemands de l’ouest votent majoritairement... Écolo !

    A terme, l’est fera peut-être sécession. Les frontières nationales ne sont pas éternelles. En France, le sud ouest ne votera jamais comme le nord est.

     

  • les allemands qui se soucient de l’avenir de leurs enfants et de leur cadre de vie en sanctionnant Merkel et sa politique du chaos migratoire ne sont pas des fachos mais des gens lucides.


  • On lui reproche d’avoir dit qu’il fallait faire "usage d’armes à feu" sur les migrants qui tentent de passer la frontière. Le problème, c’est qu’elle n’a fait que rappeler les termes de la loi qui est la même en France et dans tous les pays du monde.

    On célèbre la bataille de Verdun. Cette bataille là ne serait plus possible. On ne tire pas sur des gens qui veulent passer ! "Ils ne passeront pas" se transforme en "passez, passez, petits migrants adorés, petits esclaves futurs de l’économie américaine mondialisée (l’Allemagne, ce sont les Etats Unis, de la merde donc, rien de moins et rien de plus). De la "Kriegskulture" à la "Welcomekulture". Au fond c’est la même chose. Une épaisse bêtise enveloppe encore les marais de la germanie.


  • "se tourner vers la Russie qui les aidera à botter l’occupant (OTAN/USRAEL)"

    Proposer des solutions utopiques qui n’auront jamais lieu me paraît plutôt ridicules, non ?


  • si vous pouviez venir soutenir les calaisiens qui supportent toute la merde des migrants provoquée par la déstabilisation de la lybie à cause de certains fumiers ( profitant des droits de l’homme ) et du manque d’aide à la Syrie en manipulant l’opinion par des politiques et médias véreux qui supportaient le thèse des armes chimiques utilisées par le régime , alors que même les USA ont fait la preuve que c’est l’EI qui s’en est servi -
    aucun rectificatif fait sur les chaines , pour admettre qu’ils se sont trompés , ce qui prouve la magouille et le dédaim exprimé -
    une seule soluttion , soutenir tous partis qui déféndent la Nation et son peuple -
    on ne souhaite aucun mélange décidé par des crimnels au pouvoir ....


  • Je reste sceptique. Ça sent fort la neutralisation des sentiments anti-immigrés :
    - Le coup de "tuer femmes et enfants" fait vraiment parti de fachos caricatural.
    - Montée au pouvoir "trop facile", trop rapide pour être honnête. Et pour la bonne femme, et pour son parti. C’est de l’opinion de comptoir, néanmoins les parcours très rapides sont presque toujours aidés.
    - Pas de consensus sur la politique à avoir avec les immigrés. Ce qui devrait être la pierre angulaire de ce parti ne serait qu’un amas d’idées confuses ? Du coup le parti a pas l’air très solide... Il sert à quoi ? A qui ?

     

    • Un citoyen sur six ou sept a raz le bol et a donc voté contre le cartel des partis établis.

      Montée au pouvoir rapide et facile ? Quel pouvoir ? Ils sont encore très loin du pouvoir, malheureusement.

      L’opinion de comptoir ? Qu’on ne puisse pas attirer et accueillir tout le monde en Allemagne ? C’est l’opinion du bon sens, non ?

      Les immigrés ? Ils ne sont pas tous pareils. On ne peut pas simplement les rejeter tous.

      On pourrait travailler à ce qu’ils puissent bientôt rentrer en Syrie. On pourrait dénoncer le plan des sionistes et impérialistes (y compris français) … pour expliquer aux moutons ce qui se joue … parce que les médias ne le feront jamais, tout au contraire.

      Faudrait du courage, quand même, et on n’est qu’un tout jeune parti politique de trois ans.


  • Encore un parti leurre style NPA, FN, Syriza, Podemos mis sur le devant de la scène pour détourner ses électeurs de la cause l’essentiel de leur malheur : l’appartenance à l’U.E.


  • Il faut arrêter d’avoir peur des mots : si être facho c’est être patriote ou nationaliste, attaché aux valeurs traditionnelles chrétiennes (je ne suis pas croyant)... alors JE SUIS FACHO ! et j’emmerde les antifas...


Commentaires suivants