Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le projet des faucons libéraux américains

Le clan Clinton plus belliciste que jamais

Les partisans d’Hillary Clinton ont lancé une campagne en faveur d’une entrée en guerre ouverte des États-Unis contre la Syrie. L’administration Obama leur a répondu par un silence poli. Quoi qu’il en soit, cet épisode permet de mieux comprendre la position du parti de la guerre.

Les « faucons libéraux », c’est-à-dire les démocrates favorables à des interventions militaires tous azimuts afin d’affirmer la suprématie des États-Unis sur le reste du monde, ont lancé une vaste opération au sein de l’administration Obama. Ils espèrent profiter de la campagne électorale en cours pour contraindre le prochain président à renverser la République arabe syrienne.

Le premier acte de cette campagne aura été la signature d’un câble diplomatique par 51 diplomates, transmis à John Kerry via une procédure légale de contestation de sa politique au sein du département d’État. Malheureusement, on ignore le nom des signataires et les postes qu’ils occupent de sorte qu’on ne peut pour le moment mesurer leur influence. L’affaire a été rendue publique le 17 juin par le Wall Street Journal, organe traditionnel des va-t-en-guerre républicains, et le New York Times [1].

Le second acte fut la publication, le 20 juin, d’un rapport du Center for a New American Security (CNAS) (Centre pour une nouvelle sécurité américaine) [2] sur la lutte contre Daech. Il a été remis lors de la conférence annuelle de ce think tank au secrétaire à la Défense, Ashton Carter, et au vice-président, Joe Biden.

Ce document [téléchargeable ici], intitulé Defeating the Islamic State, A Bottom-Up Approach (Vaincre l’État islamique, une approche de bas en haut), assure que la lutte contre l’organisation islamique sera très longue. Il ne sera possible de triompher qu’en s’appuyant sur des populations sunnites, ce qui écarte l’actuelle stratégie basée sur les Kurdes et surtout implique, selon les auteurs, le renversement préalable du président alaouite syrien. On en revient donc à la case départ : l’urgence serait le changement de régime à Damas.

Cependant, ce document clarifie la position des faucons libéraux — et précisément celle du général David Petraeus, mentor du CNAS et membre du groupe de travail. Ils ne cherchent plus à justifier la destruction de la République arabe syrienne en imputant des crimes au régime. Au contraire, ils admettent que Damas est soutenu par une large partie de la population. Mais ils posent comme préalable que certains sunnites ne peuvent accepter ni un régime laïque, ni un président alaouite ; une position idéologique qui est celle des monarchies wahhabites d’Arabie saoudite, du Qatar et de l’émirat de Sharjah, et qui est également soutenue non pas par la Turquie mais par son président lui-même issu de la Millî Görüş.

Les faucons libéraux cherchent-ils uniquement à préserver « leur » outil, Daech ? Quoi qu’il en soit, leur tactique est impossible à mettre en œuvre car elle ignore la présence de la Russie. Elle entend installer un « état de guerre permanent » au Levant, sous contrôle étasunien. La guerre se poursuit depuis la chute des Talibans en Afghanistan, depuis celle de Saddam Hussein en Irak, et depuis celle de Mouamar Kadhafi en Libye. Le renversement des régimes n’est pas un but, mais un moyen pour instaurer le chaos. Cette stratégie, qui surprend de la part d’un grand État, correspond à celle de l’armée israélienne face aux Palestiniens depuis 1967 [3].

Ni le secrétaire à la Défense, ni le vice-président n’ont réagi au rapport. Le premier a délivré un discours sur le maintien de la suprématie militaire US dans le monde, le second a lancé des piques contre Donald Trump. L’administration Obama restant insensible, le CNAS espère l’élection d’Hillary Clinton.

Thierry Meyssan

 

À lire également : « Dangers imaginaires et réseaux impériaux : comment le Pentagone voit le monde » (RT)

Notes

[1] “American Diplomats Protest U.S. Syria Policy”, Maria Abi-Habib, The Wall Street Journal. “51 U.S. Diplomats in Dissent Urge Strikes on Assad. A Break with Obama. Violence ‘Overwhelmed’ Hands-Off Policy, Memo Says”, Mark Landler, The New York Times, June 17th, 2016.

[2] « Le CNAS, version démocrate de l’impérialisme conquérant », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 6 janvier 2015.

[3] « Faire la paix avec les États, faire la guerre contre les peuples », par Youssef Aschkar, Réseau Voltaire, 19 juin 2003.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1495296

    Quoi qu’il arrrive, ils ont un ordre de quelque part, faire aneantir Assad. Non pas la personne Assad, mais le modele d’un leader non aligne au mondialisme.
    Ces gens sont tres tres dangereux et malheureusement leur plan est avance.

     

    • #1495356

      Je vous conseille de lire le livre de Thomas P.M Barnett "The Pentagon’s new map". Il a decrit dans ce livre le plan de l’empire. Tous les chefs d’état qui s’opposeraient au N.O.M seront exécutés. He says himself "We shall kill them" !

      Cordialement.


    • #1495786

      S’il suffisait juste de "vouloir" ça se saurait.
      Ils apprendront l’énorme différence entre "vouloir".... et "pouvoir".


  • #1495331
    le 24/06/2016 par révi-sioniste
    Le projet des faucons libéraux américains

    Processus à l’oeuvre depuis des décennies ou plus précisément depuis l’époque de Woodrow Wilson la campagne présidentielle américaine est le moment de tous les excès sionistes, le vote juif étant prétendument incontournable c’est à celui qui courtisera le plus intensément les sionards. La campagne présidentielle est le moment ou les candidats doivent s’aplatir devant Sion qui dicte l’agenda a sa marionnette.
    Pour ceux que le sujet interesse et qui n’ont pas encore croisé l’excellent Douglas Reed on ne peut que conseiller la lecture de "la controverse de Sion", disponible chez contre culture.


  • #1495340

    Les US vont attaquer la Syrie sur ordre d’Israël afin de continuer à vider le pays déjà abandonné par un quart de sa population, ces déserteurs étant pour la plupart des hommes jeunes . Et les sionistes demanderont aux européens de recueillir ces "migrants" ! En 2014 - d’après Wiki - la Syrie comptait 22 millions d’habitants, Israël sera satisfait quand elle n’en comptera plus qu’une dizaine . Israël fait détruire la Syrie et donne l’ordre à l’Europe de récupérer-garder ses habitants, c’est du jamais vu .


  • #1495365
    le 24/06/2016 par jacques cellaire
    Le projet des faucons libéraux américains

    Les faucons bras armé des banqsters, organisateurs de la grande mascarade des armes de destruction massive savent que la guerre est le meilleur moyen de faire du fric !
    1- Vous taxez les américains de base pour payer les personnels, matériels et infrastructures militaire nécessaires à la destruction du pays cible.
    2- Vous détruisez le pays cible, surtout s’il possède beaucoup de pétrole sur son sous-sol (pétrole que certains voisins banquiers pompent déjà allégrement) .
    3- Vous occupez le pays et envoyez les sociétés sous contrôle faucons se gaver en puisant dans les réserves naturelle, "soit disant" pour rembourser les américains de base des taxes qu’ils ont payé.
    4- Vous taxez les américains de base pour financer la reconstruction "humanitaire" du pays détruit.
    5- Vous envoyez les sociétés sous contrôle faucons se gaver en maintient de sécurité, reconstruction d’hôpitaux, infrastructures etc.
    6- Enfin, avec les énormes profits engrangés, vous soudoyer les politiciens et la presse pour faire passer la pilule.
    Le téléspectateur moyen n’y voit que du feu et avale la pilule en même temps que ses pop-corn !
    ps : Bravo à nos amis anglais pour le soufflet à la tête des banqsters europeistes en espérant qu’un britannique, traitre Sakozyen à la botte, ne viendra pas leur voler leur décision souveraine comme chez nous en 2005 !

     

  • #1495369

    Les intérêts de tous les lobbies bellicistes convergent (le lobby pro-israélien et les wahhabites parlent désormais d’une seule et même voix malgré l’omerta médiatique sur cette nouvelle "sainte-alliance"). Ils veulent tous la chute d’Assad. Les monarchies du Golfe sont parmi les meilleurs contributeurs de la campagne d’Hillary Clinton (réalité qu’elle tenta de masquer lors de son discours post-fusillade d’Orlando en condamnant verbalement l’idéologique de ses amis contributeurs du Golfe). On peut raisonnablement prédire que Mme Clinton, une fois au pouvoir, relancera l’idée d’un "Regime Change" en Syrie (avec des arguments humanitaires bidons que vous connaissez tous par coeur). Les djihadistes de Daesh se révéleront pour ce qu’ils sont : idiots utiles servant des intérêts géopolitiques qui les dépassent et qu’ils ne comprendront sûrement jamais englués dans leur délire religieux.
    La question est donc de savoir si la Russie, présente militairement sur le terrain, laissera faire le diabolique scénario que Mme Clinton et ses amis sont en train de nous concocter . A mon avis, l’Amérique de Mme Clinton ne prendra pas le risque d’une confrontation directe avec la Russie (aux conséquences incalculables). Clinton et ses conseillers privilégiront le scénario afghan en équipant par exemple leurs djihadistes (front al Nosra et consorts) en missiles anti-aériens sophistiqués. Il s’agira là de remettre en cause l’avantage militaire du camp d’en face (forces aériennes). A la Russie de ne pas tergiverser, de se montrer ferme et d’armer en conséquence le camp qu’elle soutient (pourquoi pas en armant le PKK pour emmerder la Turquie d’Erdogan ?). Oeil pour oeil, dent pour dent.

     

    • #1496294

      Mais la Syrie,c’est trop proche de l’Europe et c’est petit par rapport à l’Afghanistan...Les ricains ne peuvent livrés des missiles sophistiqués hors de prix sans que les russes le sachent et réagissent en conséquences avec l’aval et le concours de l’Iran,l’Irak et du Hezbollah....C’est trop tard pour envoyer un contingent militaire qui ne pourra,d’ailleurs que partir d’Arabie Saoudite ou de Jordanie....Bonjours la discrétion !


  • #1495375
    le 24/06/2016 par Soralien
    Le projet des faucons libéraux américains

    Le jour ou l’on votera une loi obligeant les membres du congrès , en cas de conflit armé, d’envoyer un membre de la famille (fils ,frère , cousins , neveux ) sur le front ,je crois qu’il réflèchiront à deux fois avant d’aller agrésser des pays souverains .


  • #1495382

    mme Clinton est le jouet du lobby le plus influent aux USA celui qui controle les banques,la finance,l’économie,le cinéma et les médias.
    avec eux elle gagnera l’election les doigts dans le nez mais entrainera inévitablement l’Amérique dans une troisième guerre mondiale.


  • #1495405
    le 24/06/2016 par Dov Benchiemoule
    Le projet des faucons libéraux américains

    " On a donné l’ordre aux US de bombarder la Syrie pour accélérer l’exode de millions de Syriens, et ils nous ont garanti qu’ils donneraient l’ordre à l’UE de les garder . Il faut que la "vidange" de ces ennemis irréductibles se poursuive " .


  • #1495457
    le 24/06/2016 par aulerque
    Le projet des faucons libéraux américains

    La Russie laisserait-elle faire ?


  • #1495477
    le 24/06/2016 par Liberté
    Le projet des faucons libéraux américains

    Ce sont les faux cons ou les vrais... ??


  • #1495531

    Les Israéliens veulent vider les pays arabes de leurs populations qu’ils confient aux bons soins des Européens ! On comprend que les Anglais, refusant d’en accueillir des centaines de milliers, ont choisi le Brexit .


  • #1495576
    le 24/06/2016 par Pépé le Moko
    Le projet des faucons libéraux américains

    Des " faucons " ?!?

    Plutôt des faux-culs , ou ... pour être plus exact , des " vrais cons " !!!


  • #1495713
    le 25/06/2016 par Une fleur et la goutte d’eau
    Le projet des faucons libéraux américains

    C’est un grave péché ! pensez aux enfants sans défense monsieur ! Les anges qui arrachent les âmes vous attendent le jour de votre propre morts ! voyez vous ?


Commentaires suivants