Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Les Pays-Bas vont-ils institutionnaliser le suicide ?

La monstruosité libérale en marche ou comment vous vendre votre propre mort

Une loi sur la légalisation du suicide assisté pour les personnes lasses de la vie est examinée au parlement.

 

Le gouvernement néerlandais élabore un projet de loi visant à légaliser l’euthanasie pour les personnes n’ayant plus d’intérêt pour la vie sans être nécessairement des malades en phase terminale.

En 2002, les Pays-Bas sont devenus le premier pays à légaliser l’euthanasie, souvent appelée « aide au suicide » ou « suicide assisté », pour les patients souffrant de douleurs insupportables et sans aucun espoir de guérison.

Cette fois, les ministres néerlandais de Justice et de la Santé ont adressé au parlement une lettre visant à légaliser le suicide assisté. Il s’agit notamment d’autoriser l’euthanasie pour les personnes « qui sont arrivées à la conclusion délibérée que leur vie est arrivée à terme et qui doivent avoir la possibilité, en vertu de critères stricts et rigoureux, de mettre fin à cette vie de manière digne », lit-on dans la lettre citée par Reuters.

En 2015, on a enregistré aux Pays-Bas 5 516 cas de recours à l’euthanasie, ce qui représente 3,9 % du nombre total de décès dans le pays. L’euthanasie peut être appliquée non seulement aux personnes âgées mais également aux enfants à partir de l’âge de 12 ans ainsi qu’aux bébés de moins de deux ans sous certaines conditions.

Le totalitarisme libéral contre la Vie, lire chez Kontre Kulture :

Demain en France, le suicide pour tous ? Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

55 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1578143
    le 13/10/2016 par réGénération
    Les Pays-Bas vont-ils institutionnaliser le suicide ?

    "aux enfants à partir de l’âge de 12 ans ainsi qu’aux bébés de moins de deux ans sous certaines conditions",
    "en vertu de critères stricts et rigoureux"

    çà va dans le bon sens... c’est comme l’avortement, on pousse à l’acte, sauf que là c’est définitif. Si c’est pas du satanisme, qu’est-ce que c’est ?


  • Culture maçonnique = Culture de mort


  • #1578159

    Là on arrive au délire total. Autant je peux comprendre - et suis même plutot pour - avoir la possibilité de mettre un terme à sa vie sous assistance medicale dans des cas extremes (maladies incurables, accidents sans possibilité de vivre "normalement", souffrance insuportable et ne pouvant debouche que une mort qui sera atroce, etc....), mais là faut pas "déconner"...
    Ces personnes devraient certainement aller consulter un psy et la Hollande devrait plutot dans ce cas former des medecins specialisés pour traités des cas pathologiques grave.
    Apres tout le suicide existe et n’est pas condanné par la justice humaine (même qd on s’est "loupé) alors pourquoi industrialiser cette mort...

     


    • je peux comprendre avoir la possibilité de mettre un terme à sa vie sous assistance medicale dans des cas extremes



      Ce que vous ne comprenez pas, c’est qu’admettre cette proposition, c’est admettre implicitement celle du suicide assisté. Au nom de quoi acceptez-vous l’un et refusez-vous l’autre ?
      Car la logique est la même : on ne se sent plus la force, physique ou morale, de vivre, et l’état est là pour vous "aider à mourir dignement". L’erreur est faire de l’homme l’arbitre de sa propre vie. Ce qu’il n’est pas. Une fois admis ce faux principe, tout le reste devient irréfutable.

      C’est comme l’avortement :
      L’admettre en cas de viol ou pour sauver la vie de la mère, c’est admettre que l’on peut impunément assassiner un enfant innocent. La porte est ensuite ouverte à toutes les autres dérives, dont il ne faut pas s’étonner.

      Idem concernant le "mariage pour tous" :
      Admettre que le mariage célèbre uniquement l’amour de ceux qui le contractent, et non plus l’union d’un homme et d’une femme en vue de fonder une famille, c’est admettre implicitement le mariage des invertis ou la polygamie.

      Dès qu’on transige avec les principes, même légèrement, le combat est perdu.
      Il faut donc attaquer ces erreurs à leurs racines, en s’armant des bons principes pour refuser et réfuter en bloc tous ces pseudo progrès sociétaux.


    • #1578752

      @ole
      Une fille de 16 ans qui se fait violer par un parent devrait garder un futur trisomique consanguin à qui on fera comprendre que son père est son grand-père ? De quel côté se trouve le délire ? Comment on fait dans ce cas-là ?
      Il faut rester mesuré dans les deux sens.


    • Brnard,

      Réfléchissez, je vous prie.

      L’enfant n’est responsable ni de son handicap ni du fait qu’il soit le fruit d’un viol.
      Il est parfaitement innocent. Que cela soit une charge ou une cause de détresse pour la mère et son entourage ne change rien à ce fait.

      Alors au nom de quoi le condamnez-vous à mort ?

      Ces raisonnements sont des sophismes qui finissent par vous faire accepter l’injustice même : la condamnation de l’innocent.


  • #1578166

    Quoi qu’on puisse vivre ici, on peut toujours se dire que c’est pire en enfer.

    Le diable et ses agents démoniaques vont être content si cette loi passe, ils vont rafler des âmes.

    Il faut être con pour pas voir que c’est un subterfuge, une supercherie, un mensonge pour tromper les gens et les voler, mais là ils volent l’essentiel avec leur menteries.

    C’est grâvissime.

     

  • #1578169

    Oh putain que c’est beau !!! L’autogestion populaire c’est ça l’avenir avec des applications smartphone pour choisir les options de sa mort ! Il est vrai qu’avec les transhumains qui vont mettre du temps à mourir, il faut faire de la place pour eux et les robots ! Nous les sans-dents, nous les sous-animaux, nous les bugs de la nature, nous demandons pardon à nos maîtres d’être né et de les avoir dérangés...

    Les Néerlandais sont plus que jamais à l’avant-garde des Goyims !!!

    Attali à les larmes aux yeux de constater avec quel succès le principe d’inertie appliqué à la sociologie fait son œuvre et de voir le bétail s’autogérer... S’autodegénerer

     

    • En plus c’est parfait, tu trimes toute ta vie, tu cotises et engraisses tes maîtres, et quand tu peux plus tenir et que t’es inutile *pouf* tu te flingues ! 0 coût d’entretien à la société ! Pur profit !


  • Il s’agirait donc d’un avortement tardif :)

     

  • #1578182

    Jusqu’à ou Europe va descendre avant de ce réveiller !!!


  • #1578199

    Quand tu sais que les Pays-Bas répondent aussi au doux sobriquet de Hollande, par les temps qui courent et aux yeux du monde, ça n’aide pas non plus à garder le moral...
    Pour le coup, ça se conçoit.


  • En plus d’être démographiquement faible voila maintenant qu’on pousse les gens à partir, remarque ils y a tout un tas de clients prêts à les remplacer.

     

    • #1578302

      Bah il faut bien faire de la place aux migrants !
      Tuer les enfants à naître, tuer les enfants malades, les dépressifs, les vieux qui ne servent plus à rien,
      c’est tout de même la moindre des choses !


  • #1578205

    Commentaire d’un avocat que j’ai connu : l’euthanasie se pratique déjà de façon plus ou moins hypocrite et non légale : on accélère la mort de malades qui souffrent en phase terminale en leur administrant de l’opium à doses un peu trop fortes.
    Cette hypocrisie a du bon, car ceux qui veulent vraiment partir et qui ont de bonnes raisons de le faire, le peuvent. Mais il ne faudrait surtout pas légaliser l’euthanasie, qui connaîtrait alors le sort de l’avortement, devenu un moyen ordinaire de contraception, touchant des femmes de plus en plus jeunes, faites pour enfanter et parfaitement aptes, menaçant aussi leur santé.
    On imagine les abus qu’entraînerait une telle loi : les parents maltraitants pourraient facilement alléguer que leur enfant battu est malheureux, on ne sait pourquoi, et qu’il vaut mieux le supprimer, le pauvre ! Il n’a plus goût à la vie !
    Et les héritiers de vieilles personnes pourraient aussi s’employer à rendre l’ancêtre très malheureux. Puisque c’est la raison alléguée pour le vaporiser !


  • #1578211

    Le suicide est culturellement très présent dans certaines cultures (suite au déshonneur) : romains Païens, Japonais...
    Son refus est juste une éthique chrétienne, un "pêché mortel".

     

    • Son refus est juste une éthique monothéiste plutôt. Le suicide est péché dans le trois religions monothéistes et cet acter mène à l’enfer.


    • #1578359

      Les premiers chrétiens n’étaient pas très négatifs envers le suicide. La trajectoire de Jésus ressemble à un suicide, les martyrs, Samson qui fait s’ébouler le temple philistin. Il n’y a aucun propos de Jésus à ce sujet.
      C’est ensuite que ça a dévié vers l’aller simple vers l’enfer - parmi sans doute un bon paquet d’actions - et autres inepties ultra-radicales et impraticables. Solution simple du clergé : maladie mentale donc irresponsabilité.



    • Les premiers chrétiens n’étaient pas très négatifs envers le suicide. La trajectoire de Jésus ressemble à un suicide, les martyrs




      Ni les premiers Chrétiens, ni les martyrs chrétiens, et encore moins Jésus Christ ne se sont suicidés ! Si tu penses que le sacrifice du Christ est un vulgaire suicide, c’est que tu n’as rien compris au sens de sa mort. S’il avait voulu se suicider, il l’aurait fait !


    • #1578581

      @ Titus
      Pour un chrétien, la fin de Jésus n’est pas un suicide, pour un athée, si. De surcroît, les "martyrs" voulaient être considérés comme tels, et faisaient tout pour connaître la fin qui fut la leur. Ils n’étaient rien d’autre que des agitateurs dans un empire ayant déjà des valeurs de plusieurs siècles, antérieures au christianisme. Cependant il paraît évident que les gens dans votre genre supportent difficilement que l’on puisse avoir une conception de la vie qui ne soit pas issue des religions levantines (quoique j’ai lu ici récemment que Jésus était "gaëllique"... haha ! ).


    • #1578720

      Chez nous, le suicide est la seconde cause de mortalité chez les jeunes de 15 à 25 ans... après avoir longtemps été la première. Je pense que le mot "suicide" caractérise notre société occidentale nihiliste.


    • @mik ezdanitoff : « Le suicide est culturellement très présent dans certaines cultures… » Fantastique ! Mais moi je ne suis ni romain, ni païen, ni japonais, mais français et catholique. De fait, le suicide n’est pas une solution envisageable. Par ailleurs, l’arrachage de cœur à vif pour le présenter en sacrifice au dieu soleil était très répandu dans la culture aztèque. Devons-nous nous y mettre ?
      « Pour un chrétien, la fin de Jésus n’est pas un suicide, pour un athée, si » : ha bon ? A quel moment vous ne comprenez pas la différence entre la torture suivie d’une crucifixion et un suicide ?
      « les "martyrs" voulaient être considérés comme tels, et faisaient tout pour connaître la fin qui fut la leur » : n’importe quoi ! Nous ne sommes pas en train de parler de kamikazes qui se font exploser en pensant être des martyrs, nous parlons de personnes qui sont mortes en martyrs pour avoir refusé de renier leur foi et rien d’autre ! Là vous êtes en train de nous expliquer qu’ils l’ont bien cherché, ces sales rebelles à prêcher la paix et l’amour, le pardon et le partage. Et si Alain Soral, Dieudo ou un autre agitateur comme vous dites se fait supprimer par le système (que Dieu les en préserve), ils seraient suicidaires eux aussi ? Vous confondez suicide et courage. Mais peut être que vous, vous renieriez vos convictions par peur d’être suicidé. Trouvez de vrais arguments ou alors évitez de nous sortir des énormités de la sorte.

      @ooolipio : « Il n’y a aucun propos de Jésus à ce sujet ». Ben voyons ! Le Christ nous demande cependant de suivre les commandements. Le 5eme est : « tu ne tueras point ». Il n’y a aucun erratum ou ajout en tout petit qui dirait :
      A – sauf si ton prochain te le demande parce qu’il est fatigué de la vie.
      B – sauf les enfants non désirés.
      C - sauf les vieillards qui veulent mourir dans la dignité (et qui coûtent chers en temps et à la sécu et qui nous empêchent de jouir de la vie et nous imposent leur vieillesse indigne).
      D – toi-même parce que tu veux en finir pour une raison X ou Y.
      Non, rien de tout cela, c’est juste : tu ne tueras point.

      Franchement, certains athées, la plupart d’entre vous n’ont jamais lu sérieusement les évangiles et encore moins fait l’effort de les comprendre au quotidien. Donc merci de ne pas chercher à nous expliquer ce que nous, chrétiens, sommes ou ne sommes pas, ou ce que nous devrions être et surtout ce que VOUS voudriez que nous soyons.


    • #1579537

      "La Paix et l’amour, le pardon et le partage". Merci,j’ai bien ri. J’arrête, inutile de tirer sur une ambulance. Je préfère de ce pas me relire "l’antéchrist".


    • #1579710

      @warox



      @ooolipio : « Il n’y a aucun propos de Jésus à ce sujet ». Ben voyons ! Le Christ nous demande cependant de suivre les commandements. Le 5eme est : « tu ne tueras point ». Il n’y a aucun erratum ou ajout en tout petit qui dirait :
      [...]
      Non, rien de tout cela, c’est juste : tu ne tueras point.



      La critique pourrait être longue. Quelques idées.
      A mon avis, il s’agit d’une loi de police juive, un juif ne doit pas tuer un autre juif en temps normal. Elle n’a pas de portée universelle, elle ne s’applique pas à tous les êtres humains, elle n’interdit pas la guerre ou les assassinats politiques, ni le suicide. La traduction en français serait "Tu ne commettras pas de meurtre", ce qui devient beaucoup plus clair. Par ailleurs, nous ne connaissons pas la définition du meurtre ou de tuer à prendre en compte, donc nous ne savons pas ce qu’il faut faire : on tue bien des animaux, plantes, bactéries, le suicide pourrait être inclus dans le meurtre, c’est une question de définition, le foetus humain est un amas de cellules. Une loi pénale moderne est déjà beaucoup plus claire pour éviter ce genre de problèmes.

      wiki



      Le fait de tuer
      La traduction classique de ce commandement est Tu ne tueras point. La traduction œcuménique (TOB) dit : Tu ne commettras pas de meurtre (Ex 20,13)6. Il n’est pas écrit לֹא תהרג / Lo taharoġ, verbe utilisé en particulier quand Caïn tue Abel, en Ge. 4, 8, mais לֹא תרצח / Lo tirṣaḥ.

      D’autres passages de l’Ancien Testament, comme Lv 20N 2, expliquent au contraire qui tuer et comment. Cela suggère donc que le commandement s’adresse uniquement à l’l’individu, non à la collectivité



      Donc Dieu tue lui même, et fais tuer des hommes par d’autres hommes, ce qui contrevient à l’hypothèse universelle mais pas à l’hypothèse policière.
      Si le sujet était vraiment important, ce serait dit clairement, au lieu de savoir si on peut manger des crevettes et des insectes, et Jésus aurait pu prendre position. Ces époques n’en avaient probablement pas grand chose à secouer de la question du suicide, la mauvaise interprétation s’est faite après.


  • #1578218

    Soleil Vert


  • #1578235
    le 13/10/2016 par The Shoavengers
    Les Pays-Bas vont-ils institutionnaliser le suicide ?

    Mon Dieu...


  • #1578297
    le 13/10/2016 par Lumpenprolétariat
    Les Pays-Bas vont-ils institutionnaliser le suicide ?

    Y’aura le journal de mikey où des paris match dans la salle d’attente ?

    Je dis ça parce qu’une mort digne c’est vraiment important...

     

  • #1578311

    Satan ; Sors de ce parlement !


  • #1578361

    Les caisses de retraite sont en faillite les gars, ils ont trouvé la solution.

    Ajouté à ça la précarité et la crise économique il va y avoir des volontaires


  • #1578362

    Pour tous ces dégénérées démoniaques tuer sa propre jeunesse n’est pas assassiner mais aider et aimer !!!...j’en rend mon tablier !!!.....


  • #1578366

    C’est con. Je serais le gamin de douze ans, je me retourne juridiquement contre ma famille et je l’accuse d’avoir détruit ma vie en me faisant naître dans un pays de merde. Comme le gamin a raison, il touche le pactole puis dégage en Afrique dans un village avec plein de négresses maternelles qui rigolent toute la journée.


  • Ceci n’est pas nauséabond. Ceci n’est pas inhumain. Ceci n’est pas nazi. C’est le progrès, c’est le sens de l’Histoire.
    Thank you Satan.

     

  • Le protestantisme, cette hérésie, est en grande partie responsable de cette loi infâme car le protestantisme implique l’émancipation de la raison humaine, autrement dit, la mère de la plupart des maux.


  • #1578435
    le 13/10/2016 par Godefroi de Javron
    Les Pays-Bas vont-ils institutionnaliser le suicide ?

    L’esprit du malin est derrière tous ça, un suicide, un client pour l’enfer !

     

  • #1578440

    Hahaha, tout fout le camp... Il fut un temps où l’on allait se pendre en toute discrétion à la branche d’un chêne de la forêt de son enfance, voir à une poutre de la grange de sa maison natale. Ou on se tirait une balle avec le revolver de papy, souvenir de ses combats pour la France. Mais entouré d’infirmières en blouses blanches et de médecins dans un environnement stérile, sans le silence grave et la solitude nécessaire à un geste personnel et irréversible, ni le dernier rhum, ni la dernière Gauloise ? Nan mais allo quoi ?


  • Chômeuse depuis quinze ans et dix au Rmi
    je vais déménager aux pays bas si la loi est adoptée
    mdrrrr

     

    • Ils ont surtout détecté un moyen de se faire du pognon. La vie parasitaire se nourrit de ses propres conséquences, surtout dans le chimique, l’industrie maudite. Leur devise : mourir c’est pas gratuit.


    • #1578801
      le 14/10/2016 par Lumpenprolétariat
      Les Pays-Bas vont-ils institutionnaliser le suicide ?

      @Aaaa
      Reste parmi nous... Mais quand j’ai lu cet article, j’ai pensé pareil que toi direct.
      Ma situation sociale n’est pas trop différente de la tienne.

      @PAS

      A la fin, il ne doit rester plus aucun aspect de notre vie qui n’échappe à l’argent...
      Naître(GPA), respirer(Taxe carbone), boire( Eau payante), manger(agriculture industrielle + OGM) baiser ( créer les conditions matérielle d’isolement des gens), converser (Femme et homme de compagnie) etc... et maintenant MOURIR ( avec l’organisation des conditions de vie bien comme il faut pour signer)

      Le capitalisme ira jusqu’à nous vendre la corde avec laquelle on se pendra disait Lénine...
      Vlà qui est fait...


  • Certains sont atteints de handicaps lourds (maladies neurologiques dégénératives ou paralysie totale). À partir du moment où ils ne veulent plus vivre et qu’ils ne peuvent en finir par eux-mêmes, je trouve ça tout à fait normal qu’ils demandent de l’aide. Maintenant, 4% du nombre total de décès dans le pays, je trouve ça excessif. Il faudrait voir à ne pas généraliser le procédé. On ne peut faire que du cas par cas sur un tel dossier.


  • #1578468

    Un jour que j’accompagnais mon épouse qui prenait un cours de peinture dans une petite ville de Belgique, je me suis trouvé avec deux heures à tuer. Alors j’ai pris un sac poubelle et j’ai ramassé les immondices le long d’une rivière, un plein sac en deux heures de temps. Je ne comprends pas que des gens se sentent inutiles, il y a tellement à faire pour rendre le monde meilleur, comme donner des cours à élèves en difficulté, rendre visite à des personnes confinées en maison de repos. Pourquoi les gens considèrent-ils qu’une fois qu’ils ont des cheveux blancs et ne travaillent plus ils ne sont plus bons à rien ? Quel gâchis.

     

    • #1578570
      le 14/10/2016 par Al0n3_1N_TH3_D4RK
      Les Pays-Bas vont-ils institutionnaliser le suicide ?

      Ce sentiment d’inutilité qui peut nous traverser n’est que le résultat d’une exposition prolongée à l’aliénation du règne de la quantité sur la qualité, du "tout marchandise" et de l’homme qui se définit et se mesure par lui-même, pour lui-même, en l’absence de toute transcendance. C’est bien ce système satanique nous poussant au désespoir qui est en cause pour que certains en arrivent à croire et à accepter, à tort, leur propre inutilité. Sentiment qui mène tout droit à la culpabilité, la dépression puis au suicide et qui n’est rien d’autre que la fausse solution de ceux qui n’en ont plus. Un minimum de saines valeurs et de bon sens, ainsi que de solidarité authentique suffiraient à raisonner ces personnes. Comme vous dites, quel gâchis !


    • #1579669
      le 15/10/2016 par L’étrangère
      Les Pays-Bas vont-ils institutionnaliser le suicide ?

      @ Al0n3_1N_TH3_D4RK ,

      Francis Cousin ? C’est vous ? Je suis en train de siroter votre livre, L’Être contre l’avoir, et c’est absolument fabuleux de sens et de profondeur.

      Merci pour tout ce que vous faites. En vous écoutant j’ai décidé d’acheter le Capital de Matx et comme vous, je sens que je vais passer quelques nuits avec lui...

      Merci !


  • #1578555

    Les " Pays-Bas " portent bien leur nom ...

    Après la porno étalée dans les rues , avec des vitrines de sex-shop basse , donc les petits gosses voient tout ça , maintenant on va pouvoir commander sa mort , voir la mort de quelqu’un , comme on commande une pizza !!!

    Saviez vous qu’il y a toute une aile de l’arréoport Shipol d’Amsterdam qui est sous contrôle d’Israeliens , et que la Police Néerlandaise n’y a pas accès !?!


  • #1578701

    Quand ils ont autorisé l’euthanasie pour les gens en fin de vie, je n’ai rien dit. Parce que je n’étais pas en fin de vie.
    Quand ils ont autorisé l’euthanasie pour les gens atteints de maladie incurable et chronique, je n’ai rien dit. Parce que je n’étais pas malade et sans espérance.
    Quand ils ont autorisé l’euthanasie pour les dépressifs et les désespérés, je n’ai rien dit. Je n’étais pas dépressif et désespéré.
    Qaund ils ont autorisé l’euthanasie pour les chômeurs et les inadaptés, je n’ai rien dit. J’avais du travail et j’étais intégré.

    Un jour ils m’ont demandé pour quelle raison je voulais continuer à vivre, et je ne savais plus quoi leur répondre.


  • #1578745
    le 14/10/2016 par L’étrangère
    Les Pays-Bas vont-ils institutionnaliser le suicide ?

    Pour tous ceux qui sont désespérés, je voudrais leur donner un bien maigre conseil : écrivez votre désespoir et transformez le en colère fraternelle. N’oubliez pas qu’on se remet de tout, aussi dures soient les épreuves de la vie.


  • #1578783

    Les Pays-Bas vont-ils institutionnaliser le suicide... c’est bien dans ce pays aussi ou l’on est à l’ultime progrès de la mode de ce droguer légalement...


  • #1578900

    Je pense qu’en France l’euthanasie est tout à fait légale et assistée dans la mesure où on commence à ouvrir des "salles de shoot". Depuis quand aider les gens en les laissant se détruire à petit feu est une "aide" ? bref, quand la logique et la raison se heurtent au profit (dans tout ce qu’il comporte de plus, pardonnez-moi, dégueulasse).


  • #1579258

    Chose légitime.

    Personne ne choisit de venir au monde, c’est la moindre des choses de pouvoir choisir d’en partir !

    Certains ont l’esprit plus rapide que d’autres, ils vivent plus rapidement, font le tour de l’existence plus vite, parfois c’est lassant l’existence, alors autant permettre de la quitter plus proprement qu’avec un corps explosé sur un trottoir !


  • #1579367

    C’est un peu comme les cabines à suicide dans Futurama :)


  • #1579670

    Les néerlandais sont devenu une nation complètement avachie... Sexe tarifé, drogue en vente libre dans je ne sais combien de "coffee-shop"... Certains lobbies pro "peuple dominateur et sûr de lui" s’y croient tout permis, selon leurs pénibles habitudes ! Si les bataves ont envie de disparaître de la carte, eh bien qu’ils disparaissent ! Je ne les regretterai pas...


Commentaires suivants