Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Les "printemps arabes" cinq ans plus tard : vers le chaos en Afrique du Nord

Les troubles sociaux qui agitent leur pays commencent à faire regretter à de nombreux Tunisiens l’époque « heureuse » du président Ben Ali. Les barbus ne tenaient alors ni la rue, ni le maquis, le pays était gouverné, plus de sept millions de touristes irriguaient l’économie, les poubelles étaient ramassées, il n’y avait pas de coupures d’électricité… Aujourd’hui, les Tunisiens ont le ventre et les poches vides ; quant au jasmin de leur révolution, il ressemble de plus en plus à un chrysanthème…

Politiquement, les Tunisiens qui, en 2014, avaient voté pour un président et un parti anti-islamistes se retrouvent gouvernés par une coalition composée des islamistes qu’ils rejetèrent par les urnes et qui ont été remis en selle par les anti-islamistes qui prétendaient les combattre… Le résultat de ce mariage de la carpe et du lapin est une incapacité gouvernementale à faire face à une crise socio-économique qui prend peu à peu une forme insurrectionnelle. Le vendredi 22 janvier, dans certaines régions de la Tunisie, le couvre-feu fut même décrété. Comme sous Ben Ali...

En Algérie, un processus est engagé qui semble ne pas pouvoir connaître d’autre issue que la violence. Le pays dispose cependant d’un atout : les pays européens, qui n’ont aucun intérêt à ce qu’il explose, feront tout ce qui est en leur pouvoir afin qu’il échappe au pire.

De plus, comme l’Algérie paye en partie ses importations en euros et ses exportations en dollars, la hausse de ce dernier a servi d’amortisseur à sa balance des paiements. Plus encore, le pays qui ne produit rien et qui achète à l’étranger de quoi nourrir, soigner, habiller et équiper sa population, bénéficie actuellement de la baisse des cours des produits qu’il importe.

Nous sommes cependant dans le trompe-l’œil, comme nous l’apprend le dernier rapport des Douanes algériennes (janvier 2016), qui met en évidence ce miracle conjoncturel. Trois exemples peuvent ainsi être cités :
- durant l’année 2015, les importations de matériaux de construction ont augmenté en volume de près de 10%, mais ils ont baissé de 12% en valeur ;
- les importations de bois ont connu une hausse en volume de plus de 100% (846 millions de dollars), mais leur baisse en valeur fut de près de 25% ;
- alors qu’en 2015, les volumes d’importation de céréales ont augmenté d’environ 10%, la facture payée par l’Algérie fut de 3,43 milliards de dollars contre 3,54 en 2014.

Si les cours repartaient à la hausse, si un accident climatique se produisait chez les producteurs mondiaux de céréales et si, parallèlement, les cours du baril de pétrole ne remontaient pas d’une manière significative, qu’adviendrait-il alors en Algérie ?

À l’heure où ces lignes étaient écrites, dans le sud de la Libye, Touareg, Toubous et Arabes s’affrontaient, cependant que le pays n’avait pas de gouvernement d’union nationale. Or, sans un tel gouvernement, aucune intervention militaire internationale contre l’État islamique n’est envisageable.

La difficulté à laquelle se heurtent les responsables onusiens œuvrant à la constitution d’un tel gouvernement est que, quand ils contentent les uns, ils mécontentent les autres. À cet égard, l’erreur de la communauté internationale est d’avoir voulu favoriser la ville de Misrata. Détestée par la plupart des autres composantes libyennes, elle est soutenue par la Turquie, le Qatar, les Frères musulmans et les États-Unis… donc par la France…

Voir aussi, sur E&R :

Du même auteur, chez Kontre Kulture :

L’Afrique, un continent dominé et pillé, à lire chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En Libye c’est déjà le chaos. Les tunisiens ont déjà exprimé le plus gros de leur colère, ils n’iront pas beaucoup plus loin c’est un petit peuple pacifique. Les marocains sont embourbés dans un nationalisme royaliste délirant qui empêchera la gronde de déborder, alors qu’une bonne partie d’entre eux crèvent la dalle depuis longtemps déjà. On va bien rigoler quand la junte au pouvoir en Algerie n’aura plus les moyens de contrôler le prix des denrées vitales et lorsqu’elle ne pourra plus verser les millions de pensions qui maintiennent un niveau de vie acceptable aux algériens. Là, il va y avoir du sport. Je mets un billet sur les kabyles pour être à l’avant garde des troubles à venir car ils accumulent un problème de fond identaire avec le regime, à la mal-gouvernance que subissent le reste des algeriens.

     

  • "...crèvent la dalle depuis longtemps déjà."

    Ça ce qu’on appelle "parlé dans le vide". Je ne suis pas Marocain mais j’y voyage régulièrement. Certes, ce n’est peut-être pas le paradis sur terre mais le niveau de vie s’est nettement amélioré comparé a y 10 ans. Il peut y avoir bcp de chômage - comme en France du reste - mais si y a bien une chose ce dont les Marocains ne souffrent pas c’est la faim ; ça tout le monde te le diras aussi bien les vieux que les jeunes. En fait, je n’en serais pas étonné que les pauvres de là-bas mangent mieux que les pauvres en France.

     


    • En fait, je n’en serais pas étonné que les pauvres de là-bas mangent mieux que les pauvres en France.



      La gouvernance éclairée c’est quand les gens ne souffrent pas de la faim. Le Maroc ou la cité idéale. Tristes temps.

      Le Meilleur DK


    • 30 % du PIB provient des émigrés ... C’est le roi qui le dit. Tu ne suis pas bien l’actualité et tu dois séjourner en hôtel quand tu y vas !!! Grimpe dans les montagnes, tu verras la réalité. Le Maroc est le pays qui exporte le plus ses enfants ; cela suffit comme argument.


    • Le Maroc est infesté de mediants et d’enfants des rues qui n’ont absolument aucun avenir mis à part harceler les touristes, un peu comme en Egypte. Prenez l’avion pour Alger vous constaterez par vous même qu’aucun badaud n’essaiera de vous cirer les chaussures pour vous sous tirer une petite pièce, promenez vous dans la casbah, personne ne viendra se jeter sous vos pieds en rempant et en suppliant, pas de prostitution excessive non plus. Si vous ne les avez pas vu vous, je ne peux rien faire pour vous. Le Maroc ce n’est pas juste les beaux hôtels, même pas besoin d’aller dans les montagnes, il suffit de se promener dans les bidonvilles hallucinants des villes touristiques comme Casablanca où Marrakech. Les montagnards bien que pauvres gardent un minimum de dignité. Cette misère liée à l’explosion démographique et à la mal gouvernance n’existe nul part ailleurs au Maghreb, les tunisiens sont moins nombreux et les algeriens ont la rente pétrolière. Quand on arrivera à ce degrés de misère en Algerie, ca va swinger. Je suis algerien et marocain et je connais très bien les deux pays.


    • Cirer les pompes n’a rien de dégradant et certains en Afrique sont de vrais spécialistes. D’autant qu’au moins, en Afrique, on peut voir des peuples avec les pompes cirés, ce qui n’est plus le cas en France. Tout le monde est en basket américaine.
      Le refus de l’américanisme passe par là. Boycottez les baskets et chaussez-vous bien. Ne serait-ce que pour votre propre santé posturale.


  • "les barbus ne tenaient alors ni la rue ni le maquis"
    Pourquoi, ils tiennent quelque chose aujourd’hui ?

     

    • Faudrait peut-être voir ce qui s’y passe ou se faire raconter par des locaux. Des quartiers entiers, si ce n’est des petites villes sous la charia quasiment, niqab à tous les étages, revendications religieuses dans les universités, les maquis, la tonne de malades partis s’entraîner au "Sham" etc... Les salafs sont partout, au point que même au sein d’Ennahdha on s’en inquiète...


  • Pourquoi la "communauté internationale" a-t-elle favorisé Misrata ? Parce que c’est la capitale financière de la Libye et qu’elle est peuplée de marranes venus de Turquie . Ce sont les Misratis qui ont massacré Kadhafi, probablement avec l’aide de sionistes "français" des forces spéciales .


  • Nombreux reportages télé montrant des plages tunisiennes désertes, et des hôtels qui commencent carrément à fermer . Sous Ben Ali les religieux étaient contenus . Maintenant qu’ils tiennent le haut du pavé l’économie va évidemment plonger .


  • Cette chose appelée "Printemps Arabe" n’est rien qu’une supercherie....Je suis hyper content de constater les échecs de Sarkozy et de Bernard-Henri Levy d’exporter cette supercherie en Algérie après la démolition de la Libye...encore une fois les algériens ont été plus forts et plus malins que leurs ennemis. l’Algérie malgré ses 5700 km de frontières a réussi à empêcher les terroristes de Sarkozy et BHL qui ont fait la geurre à Kadhafi de s’infiltrer au pays.
    Les ennemis de l’Algérie doivent se tordre de douleurs. je comprends pourquoi Sarkozy est remonté contre l’Algérie à chacune de ses interventions !!
    Aprés la supercherie acte I "Printemps Arabe"...la supercherie Acte II "Daech".

     

    • Ne te réjouis pas trop vite, entre le ras le bol généralisé, les autonomistes berbèristes et les islamistes extravagants l’état nation algerien à de quoi s’inquiéter. Il n’y a que les algeriens de France qui croient au mythe de l’unité et de la toute puissance du jeune etat nation algerien. En jouant sur les aspirations plus ou moins légitimes des un et des autres, ça ne sera pas bien difficile de faire exploser le pays. Ce n’est pas comme si il n’y avait jamais eu d’élan islamiste terrifiant et de clivage identitaire. Ça va démarrer, c’est juste une question de temps.
      À moins que la junte ne se couche encore plus devant les puissants de ce monde pour qu’ils la laissent continuer ses magouilles, un peu comme en Birmanie. Ou bien il faudrait que le regime algerien devienne ultra performant sur le plan du devellopement économique et social et qu’il parvienne par un tour de passe-passe improbable à concilier la tendance panarabiste islamiste et la tendance berberiste.
      Sinon cela ne pourra pas tenir indéfiniment, donc quand la main de l’étranger viendra provoquer des troubles je crois que l’on se retrouvera avec un scenario syrien et libyen où l’on a vu trois blocs irréconciliables se former. Les légalistes, nationalistes syriens ou libyens d’un côté, les islamistes, daech et toutes les mouvances de barbus d’ un autre et les séparatistes, kurdes en Syrie et berbères en Libye qui ont profité des combats entre les deux précédents pour prendre la poudre d’escampette. Je ne vois pas comment l’Algerie pourrait échapper à ça vu la tension qui y règne et les blocs qui sont deja formés.


    • Même si tout cela a été manipulé et récupéré en Libye et en Syrie, on ne peut pas dire que les millions de gens qui sont descendus dans les rues pour crier leur ral le bol de la mal gouvernance en Tunisie, en Egypte, au Yemen ou au Barhein soient une "juste une supercherie"...


  • "constater les échecs de Sarkozy et de Bernard-Henri"

    Peu importe qu’ils ont tout deux échoués dans leur tentatives de déstabiliser l’Algérie, ce pays est déjà à plat de toute façon ; et puis ce ne sera que partie remise.

    @Neo

    Votre description de Marrakech est tout simplement mensongère. Qu’il y ait des enfants mendiants est un fait mais de là a prétendre que ce serait endémique est un mensonge. En fait, les vrais mendiants sont les Noirs qui viennent d’autres pays. Je suis Belge, j’ai eu tout le temps de voyager de long en large avec des potes marocains de là-bas et ça pendant 6 semaines. On a été dans des villages, à Essaouira, Oulika,..enfin bref, partout ! Tes bidonvilles, je les ai pas vus. A propos, qu’il n’y aurait pas de mendiants à Alger ça je veux bien croire : qui part là-bas en vacances ?


  • L’Algerie est grandement soutenu par seulement par l’Europe mais les USa qui veulent en faire une puissance régional. Après tout peut arriver mais la décennie noire à refroidit les Algériens !