Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Manuel Valls gêné aux entournures par le candidat Macron

Le Premier ministre s’agace, la tactique de Hollande paye

Face à des députés et sénateurs de la majorité, le Premier ministre a jugé qu’« on ne peut pas céder au populisme et dénoncer le système en étant soit même le produit de ce système ».

Avant le meeting d’Emmanuel Macron, Manuel Valls glissait qu’il était « temps que tout cela s’arrête ». Au lendemain, le Premier ministre en remet une couche contre son ministre de l’Économie. Face à des députés et sénateurs de la majorité, il a assuré, dans une allusion à peine voilée à son ambitieux collègue de Bercy : « On ne peut pas céder au populisme et dénoncer le système en étant soit même le produit de ce système », a-t-il assuré lors d’un pot organisé avec les élus à Matignon pour marquer la fin de la session parlementaire.

La veille, Emmanuel Macron, depuis la Mutualité à Paris, avait mis clairement le cap sur la présidentielle de 2017, pour son premier meeting. Sans toutefois se déclarer candidat ni s’écarter du gouvernement.

Lire la suite de l’article sur bfmtv.com

 

Lire également : « Valls-Macron : un duel à mort entre deux dauphins » (lepoint.fr)

 

 

À ne pas manquer, l’analyse de la rivalité Macron/Valls par Alain Soral :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Macron donne un coup de vieux à Valls .

     

  • Macron Valls ou les frères siamois ,même regard ,les lèvres pincées ,ambitieux pour leur carrière pas pour les Français ,ça risque rien ,vont se combattre à mort ,pendant que le caramel mou va compter les points .Une primaire avec le couteau entre les dents ,ou on a pas fini de rire ou de s’apitoyer .Et çà ne fait que commencer.

     

    • Je ne partage pas votre enthousiasme du tout, ils soutiennent tous les deux un mort politique (Flamby) et en l’occurrence ils n’ont tous les deux aucun avenir, l’image de Hollande leur est collée sur le visage à jamais (comme le sang contaminé l’a été sur fafa) rien qu’à l’énonciation de leurs noms celui d’hollande résonne en écho négatif de toute la bonne volonté qu’ils pourraient afficher. La seule volonté de Hollande c’est qu’ils partent tous avec lui par le fond et ça croyez moi Flamby va s’y employer. Bande de salauds moi qui vous ai fait ministre vous voulez être plus populaire que moi à non vous êtes à 16/18 % dans les sondages et moi Flamby à 12, alors tout le monde sera à 12%, foi de flamby !


  • #1509461

    Deux candidats supplémentaires pour la primaire de la droite..............

     

    • Le formidable tacticien qu’est François Hollande )une de ses très rares compétences) organise un combat de coqs entre ses 2 jeunes rivaux , dont aucun ne sortira vainqueur, mais au contraire totalement affaiblis tous les 2.


  • #1509464
    le 13/07/2016 par Lumpenprolétariat
    Manuel Valls gêné aux entournures par le candidat Macron

    Tout ça c’est de la comédie digne des pires séries télévisuelles !
    Ils nous font mousser le vide absolu pour remplir l’espace médiatique avec du vide.
    Mort de rire, ils vont réussir à nous transformer Macron en martyr !

    De la pure com.

     

    • J’ai aussi pensé à de la comédie, comme Valls est mort, il faut donc le remplacer et pour ce faire, une pièce de théâtre est mis en place. Macron opposant à Valls attirerait les candidats déçu , et je pense que cette communication peut marcher,car malheureusement beaucoup de personne suivent les médias. Mais à ce jour aucun parti n’est valable et épargnez moi le FN, il est pourri aussi.


    • La politique, les attentats : une succession de mises en scène, on baigne dans la Société du Spectacle. Le plus angoissant étant de constater qu’il est extrêmement difficile d’ouvrir les yeux de ses concitoyens qui - face à la confusion ambiante - ont renoncé à toute analyse ou éveil politique, quand ils ne se sont pas fourvoyé avec l’extrême gauche. Et que notre compréhension de tout ceci ne tient qu’à un fil, qui s’appelle Alain Soral.


  • Macron sert à ramener chez Hollande les "centristes", ces classes moyennes supérieures tentées par Juppé ou Bayrou. Genre les cadres sup fils de socialistes qui croient que c’est moderne d’être libéral. Bien sûr, au dernier moment, Macron ne se présentera pas et appellera à voter Hollande après des primaires factices.

    Le PS fait le pari que les ouvriers et les chômeurs iront majoritairement chez Le Pen et dans l’abstention, il ne les récupérera pas d’ici un an. Il faudra aussi sans doute coopter un candidat PCF ou assimilé pour contrecarrer Mélenchon (qui devrait séduire les profs, les étudiants "nuit debout" et les fonctionnaires de base).

    Tout cela permettrait de fractionner l’électorat et offrir à Hollande sa seule chance d’être réélu : Un second tour face à Marine Le Pen.

    Là, il pourra se poser en sauveur de la Nation face au fascisme, et passer ric-rac. Nommer Macron 1er Ministre. Rallier quelques ex-UMP, genre Kosuzko-Morizet ou Benoit Apparu, et présenter ça comme un "Gouvernement d’Union Nationale".

    Sur le papier, c’est sa seule stratégie possible.


  • "... le Premier ministre a jugé qu’ "on ne peut pas céder au populisme..."

    Macron ne cède pas au populisme puisqu’il est soutenu par la grande bourgeoisie.

     

    • Que voulez-vous, notre premier RIEN “éternellement lié à” ne maîtrise pas le vocabulaire ; il n’utilise que le relent populaire et ses variantes (nationaliste, raciste, antisémite, antisioniste, pétainisme, homophobe, islamiste, islamophobe, vichysme, extrême-droite, fasciste...) ; une fois de plus, on ne peut que constater qu’il ne possède pas un vocabulaire châtié par manque, très probablement, d’assiduité à ses cours ante et post bac tout en se rendant indispensable à l’UNEF-ID. Ne cherchez pas ailleurs l’évidence.


  • Les politiciens socialistes se bouffent entres-eux, comment voulez-vous qu’ils fassent quoique ce soit pour le peuple ?

     

  • ces deux bouffons qui s’entretuent sont en train de dérouler le tapis rouge à Marine Le Pen et c’est pas plus mal,le PS embourgeoisé et plus proche des libéraux est bien loin des idéaux de Mitterrand qui jusqu’en 1985 était un vrai homme de gauche.

     

    • #1509848

      Non Mitterrand n’a jamais été un homme de gauche.
      Il s’est servi de la gauche pour accéder au pouvoir.
      Disons qu’entre 1981 et 1983, le gouvernement Mauroy a mené une politique de gauche.
      Ensuite Fabius (le type qui dit que Al Nosra fait du bon boulot....) a été nommé premier ministre et le premier virage vers la droite a été amorcé.
      Depuis, le PS n’a cessé d’évoluer vers la droite pour devenir avec Valls et Macron un parti europeiste et ultralibéral. Le PS d’aujourd’hui est plus a droite que Giscard ou Barre dans les années 70.


  • #1509611

    Bataille de franc-maçons sionistes ou tous les sales coups sont de rigueur pour anesthésier le peuple de France , avide de fourberies devant la télé .
    A la fin , comme d’habitude , il en ressortira un , qui sera mis sur le devant de la scène et apparaîtra comme une oie blanche pour faire perdurer l’occupation de nôtre pays !


  • Pour gloser l’arithmétique, par mimétisme :
    "On ne peut pas être lié éternellement à une autre terre et dénoncer se trouver soustrait, par le mépris, de celle qui nous a préalablement accueilli"

    Et encore, en terme de produit et avec pareille engeance, plus que la soustraction, j’aurais aimé la division des corps propre à réhabiliter la place de Grève.
    Jusqu’à l’addiction...


  • Au nom de quoi il se présenterait celui-la, c’est un cheval de Troie US autant dire qu’on est foutus les mecs si il arrive aux commandes, la France sera définitivement défigurée.
    Ce type me révulse, derrière sa petite gueule de jeunot se cache un enfoiré de première. Il est comme les autres, voir pire.
    A-t-il obtenu des résultats probants en tant que ministre ? Quelle légitimité a-t-il ? Il est nul à chier comme les autres, juste bon à enfumer les gens mais attention, ce type sent la magouille à des bornes à la ronde.
    Elle est belle la Démocratie, en fait c’est une dictature on vote un couillon au pouvoir et après il nomme son gouvernement tranquillou, avec toutes les magouilles possibles et imaginables.
    Sans qu’on est quoique ce soit à redire, on doit juste subir. L’exemple vallss est parfait pour résumer cela.
    Et les gogos vont encore aller voter l’année prochaine comme des gros moutons.
    Il est vraiment temps de changer tout ça.
    Et puis les slogans politiques bidons on a bien vu ce que ça donne avec le PS.
    "En marche" de quoi ducon ? En marche arrière ?


  • « VIDEO. Le fou rire de Valls à l’Assemblée en écoutant une question sur le meeting de Macron »
    http://www.francetvinfo.fr/politiqu...
    A l’écoute de la question, Manuelito est bien crispé comme d’hab, le fou rire nerveux arrive après... sur la réponse de Le Guen qui manifestement a pris le dossier Macaron en charge :
    « Meeting d’Emmanuel Macron : "spectaculaire et pas assez de contenu" pour Jean-Marie Le Guen »
    http://www.franceinfo.fr/actu/polit...
    C’est Normal 1er qui “finira par conclure” :
    « Une mise au point le 14 juillet
    Le ministre des Relations avec le Parlement a affirmé qu’il y aura une mise au point de François Hollande, ce jeudi, à l’occasion de l’interview du 14-Juillet : "le Président aura à cœur de rappeler le fonctionnement normal de l’équipe gouvernementale." »


Commentaires suivants