Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Moscou pointe les incohérences du rapport français sur l’attaque chimique présumée en Syrie

La Russie a remis en question le rapport du renseignement français accusant Damas d’avoir mené une attaque chimique en Syrie. Moscou souligne qu’aucune enquête nationale ne compensera l’absence d’une enquête internationale impartiale.

 

Le ministère russe des Affaires étrangères a réagi à la « déclassification » d’un rapport français censé prouver la validité des accusations incriminant Damas pour l’attaque chimique présumée du 4 avril à Khan Cheikhoun. Moscou a notamment questionné la cohérence ainsi que la validité des preuves contenues dans le document exposant les résultats des analyses des services de renseignement français.

« L’analyse préliminaire du document français de cinq pages soulève de nombreuses questions : tout d’abord, concernant les circonstances dans lesquelles la partie française a obtenu les échantillons prétendument recueillis directement sur les lieux de l’incident », a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères, dans un communiqué paru le 27 avril.

« Si les services de renseignement français ont recueilli les échantillons eux-mêmes, cela signifie qu’ils ont un accès libre à la zone contrôlée [comme indiqué dans le rapport] par des groupes armés de l’opposition syrienne liés à Al-Qaïda », a relevé Moscou, notant que « si les échantillons ont été obtenus dans un autre endroit... alors la cohérence de l’analyse effectuée est immédiatement remise en question ».

Le ministère a rappelé qu’en vertu de la réglementation internationale, le transport des échantillons, de la scène de collecte jusqu’au laboratoire, devait absolument être sécurisé afin d’éviter toute ingérence.

 

La diplomatie russe ironise : « l’utilisation d’une grenade [au gaz] sarin est quelque chose d’inédit »

Moscou a remis en cause l’affirmation des experts français selon laquelle la substance contenue dans l’échantillon aurait été produite par le gouvernement syrien. Soulignant que Damas n’avait jamais eu de gaz sarin prêt à l’emploi en sa possession, la diplomatie russe a rappelé que l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) avait confirmé que les installations syriennes capables de produire du sarin avaient été détruites.

 

 

Le ministère a également moqué l’évocation dans le rapport français d’une similitude du produit utilisé le 4 avril avec le contenu d’une grenade chimique – qui n’avait pas explosé – retrouvée le 29 avril 2013, dans une attaque intervenue à Saraqeb. Moscou a notamment ironisé en déclarant que « l’utilisation d’une grenade [au gaz] sarin [était] quelque chose d’inédit » et représenterait un véritable « danger pour ceux qui [y] recourent ». Le ministère russe des Affaires étrangères a d’ailleurs précisé que cela ne s’était jamais vu auparavant « dans toute l’histoire des armes chimiques ».

 

Moscou insiste que soit envoyée une mission de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques

« Le groupe [d’experts] devrait inclure des représentants des pays qui ne sont pas aveuglés par la haine envers le gouvernement légitime de la Syrie », a martelé Moscou, soulignant qu’une enquête nationale ne serait jamais aussi fiable qu’une enquête internationale.

Selon le ministère russe des Affaires étrangères, seule une mission de l’OIAC serait à même d’établir la vérité concernant l’utilisation prétendue d’armes chimiques.

Lire la suite de l’article sur francais.rt.com

Pour comprendre l’atlanto-sionisme des élites françaises en Syrie,
lire sur Kontre Kulture

 

Ce pauvre Ayrault, pantin qui symbolise la dégénérescence
de la diplomatie nationale, sur E&R :

 






Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Bref, les gansters qui ont pris le contrôle de notre pays continuent de discréditer complètement la France aux yeux du monde !.....c’est là , certainement, ce qu’ils appellent leurs "Valeurs" !

    Mais il faut reconnaitre qu’en matière de mensonges sur de précédents gazages ; les mecs ont, en plusieurs décennies acquit une expérience incomparable !!!...et pas besoin de remonter à la guerre du Rif de 1923.

    Pauvre Ayrault ; il aurait dû rester dans l’enseignement !

     

    Répondre à ce message

  • Les Ricains se protégeant du ridicule.

    « le rapport du renseignement français accusant Damas d’avoir mené une attaque chimique en Syrie »

    Rien qu’avec ça, Moscou va trembler !
    MDR

     

    Répondre à ce message

  • Les "preuves" de la France sur la responsabilité du gouvernement syrien concernant l’attaque chimique du 4 avril 2017 prouve que le régime français est complice des terroristes. Jean-Marc Ayrault est le Colin Powell français.

     

    Répondre à ce message

  • Héraut de Tel Aviv nous fait une Powell. Au début il y avait eu 1bombe chimique puis des bombes classiques, maintenant c’est 5 frappes chimiques (pour seulement 88 morts). Ensuite qui a réalisé les prélèvements, où, quand ? Et point d’orgue, ce serait la même origine de gaz que lors du bombardement de 2013, ce qui d’après le MIT était déjà le fait de Daesh. Ce qu’il y avait de bien avec ces tordus c’est que plus ils veulent prouver plus ils sont incohérents.

     

    Répondre à ce message

  • Ce qu’il faut comprendre ici, c’est su’il est clair que les services de renseignements Français sont clairement a la botte du mondialisme et du petit coq. La pseudo neutralité politique vole en éclats. Quel immonde visage que celui de la France et des Français d’en haut.... j’ai bien peur que Dieu detruise se pays pour avoir fait autant de méfaits.

     

    Répondre à ce message

  • Décidément la France aura été constamment ridiculisée depuis des années par une bande de sinistres rigolos qui se sont permis de massacrer des peuples au nom du peuple français. Vivement que ça change !

     

    Répondre à ce message

  • À mon avis c’est le courageux BHL qui s’est personnellement rendu sur place pour faire les prélèvements.

     

    Répondre à ce message

  • Theodore Postol, professeur émérite en Sciences, Technologie et Sécurité nationale au prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT) qui contestait le rapport déclassifié de la Maison Blanche paru le 11 avril. Il avait depuis augmenté son analyse d’un addendum et d’une nouvelle note réalisée à partir d’une vidéo.

    Son dernier rapport vient de paraître le 18 avril et s’intitule « L’attaque neurotoxique qui n’a pas eu lieu : analyse de l’heure et des emplacements des événements importants de l’attaque neurotoxique présumée de Khan Cheikhoun en Syrie, le 4 avril 2017 à 07h00 »

     

    Répondre à ce message

  • Les Américains ne peuvent plus "apporter des preuves irréfutables"...
    Alors on le fait à leur place... On rend service...
    Et c’est un "beau message" envoyé au monde entier : "Z’avez vu la France de 2003 ? Quelques années plus tard ( Que dis je : quelques mois plus tard !) elle nous servait le café et désormais, elle nous fait des lap-dances !"

    Putain de merde, votez MLP !

     

    Répondre à ce message

  • Malheureusement les intérêts de la communauté organisée seront davantage défendus par Macron c’est pour ça que je pense que les élections actuelles sont totalement truquées. Il y a un agenda en cours et rien ne doit le compromettre, pas même une élection.
    La France n’a pas de preuves parce qu’il n’y en a pas. Mais il suffit de faire peser de tout son poids, aidés pour cela des USA et de tous les merdias à l’unisson pour ériger un mensonge en vérité. Soral a dit que nous vivions sous l’ère de Satan, il a parfaitement raison. Tout ceci ne peut que mal finir, dès lors que nos décideurs jouent à ce petit jeu pervers, un jour ou l’autre une étincelle mettre le feu aux poudres. Tout semble aller en ce sens selon moi. Tout est planifié, la politique internationale menée par les USA continuera d’écraser les pays non alignés et non soumis à leur politique impérialiste.
    Peu importe le coût en vies humaines, que des civilisations millénaires soient dévastées, qu’il faille tromper les peuples, organiser des attentats, etc ...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents