Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Où en est la France quant aux pesticides ?

Une utilisation en augmentation

Selon France Info, l’usage des pesticides a augmenté de plus de 9 % entre 2013 et 2014, une information qui survient alors que la France s’est engagée à réduire l’utilisation de ces produits, dénoncés par beaucoup comme nocifs.

Le résultat annuel du plan de réduction de l’utilisation de ces produits émis par le ministère de l’Agriculture montre que l’utilisation des herbicides et des fongicides a augmenté.

En 2012-2013 l’augmentation était déjà de 9 %. Pourtant, le ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll s’était engagé à réduire de 25 % d’ici 2020 le recours aux pesticides dans l’agriculture française. Cet objectif est encore bien en deçà de celui prévu pour le Grenelle de l’Environnement qui est de 50 % de réduction d’ici 2018.

Lire la suite de l’article sur francais.rt.com

Voir aussi sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1415799
    le 09/03/2016 par Brindavoine
    Où en est la France quant aux pesticides ?

    Les paysans ne peuvent pas se passer des pesticides, ce n’est pas pour le "plaisir" de les acheter qu’ils s’en servent .

     

    • #1415819

      "Les paysans ne peuvent pas se passer des pesticides"
      Source ?


    • #1415827
      le 09/03/2016 par pleinouest35
      Où en est la France quant aux pesticides ?

      Renseignez-vous un peu mieux, car c’est bien évidemment totalement faux !


    • #1415840

      Sûrement...mais répandre la culture de mort, çà devrait quand même les interroger.
      Pas mal d’entre eux y sont restés...


    • #1415891
      le 09/03/2016 par goy pride
      Où en est la France quant aux pesticides ?

      Utiliser le terme paysan pour désigner des techniciens agricoles est inapproprié...il n’y a plus beaucoup de paysans en France à part quelques marginaux...Il est vrai que les agriculteurs utilisent ces pesticides non pas par plaisir mais parce ce que leur usage est nécessaire dans le cadre d’une agriculture mécanisée productiviste. Pour se passer de ces produits toxiques il faudrait revoir de fond en comble les pratiques agricoles ainsi que l’ensemble de l’industrie agro-alimentaire et de l’organisation sociale de notre société. On peut se passer de produits toxiques à condition de renouer avec un système de polyculture sur le modèle sylvo-agro-pastorale, avec l’utilisation de semences fermières adaptées à chaque terroir (pour chaque terroir sa variété de blé, de maïs...)...


    • #1415898

      Ce n’est pas les "paysans" qui ont besoin de pesticides, c’est plutôt l’agriculture intensive, qui nécessite l’usage de pesticides.
      Je ne dis pas que les particuliers n’ont pas besoin de pesticides, mais quand un écosystème est mis en place, l’usage de pesticides est réduit.

      La nature a été fait ainsi, ce n’est pas dans le logiciel de nourrir des millions de personnes grâce à des moyens de production ultra-concentrés.


    • #1415955

      On peut bien évidemment se passer des pesticides, les exemples ne manquent pas.
      Je cultive de plus de 30 ans sans pesticide.
      Les exploitants agricoles qui s’en servent, sont, au mieux, les idiots utiles du systeme mortifère des pouvoirs en place. Et les consommateurs de leurs productions, de même.


    • #1415988
      le 09/03/2016 par parigot tête de veau
      Où en est la France quant aux pesticides ?

      Parisien, je parle de son potager à une paysanne et je lui dis : "Bien sûr ton potager est entièrement bio" . Elle me répondit : "Penses-tu ! sans engrais et pesticides mes radis seraient filiformes et mes tomates grosses comme des cerises, je n’aurais rien " . Les citadins ne connaissent RIEN à l’agriculture, quand ils en parlent ils ne disent que des conneries .


    • #1416089

      L’agriculture intensive se caractérise par une grande surface dédiée à la monoculture, ce qui bousille les sols, d’où l’utilisation des pesticides pour tenter de forcer la nature à produire, alors qu’il suffirait dans un premier temps d’acheter une petite parcelle en plus pour faire des essais en permaculture, dans la voie d’une transition en bio : ils y gagneraient financièrement, en diversité donc en offre si toutefois le paysan se décide enfin à modifier son plan marketing pour vendre directement en local et non plus à des grandes surfaces.


    • #1416238

      "sans engrais et pesticides mes radis seraient filiformes et mes tomates grosses comme des cerises, je n’aurais rien ", c’est quoi ces conneries. Déjà, il n’y’a rien de plus simple à faire pousser comme légume que le radis. Quant aux tomates, du composte et du purin d’ortie ou jus d’algue, du soleil et de l’eau, et à protéger des pucerons. Comment ? Vous utilisez la nature : coccinelles, parasitoïdes (Aphelinus abdominalis, Aphidius colemani...) en serre, capucines, lavande... ou alors vous faites le porc : vous aspergez tout de pesticide et tuez les pucerons mais aussi les coccinelles, les abeilles... et vous vous bousillez la santé.


  • #1415801

    Question : qu’en est-il de l’agriculture française labellisée BIO ?


  • #1415830
    le 09/03/2016 par pleinouest35
    Où en est la France quant aux pesticides ?

    Cela ne m’empêchera pas de continuer d’acheter 100% BIO !

     

    • #1415907

      Bio est très loin de vouloir dire 0 produits. Bien au contraire !! Lisez le cahier des charges. Ce que personne ne fait. Je quitte le label AB pour cette escroquerie... Et pars sur du naturel. Sans ce label qui plus est fort cher.


  • #1415846

    La destruction des sols est une stratégie de guerre visant à rendre les état dépendant de la production des multinationales.


  • #1415906
    le 09/03/2016 par laurent71
    Où en est la France quant aux pesticides ?

    J’aime beaucoup la photo d’illustration pour un article visant l’agriculture Française, c’est un champ de manioc ?


  • #1416241

    J’espère que des agriculteurs ou des gens calés pourront rebondir sur ce que je vais dire.

    Y a quelques semaines un Cash Investigation a été consacré à la question des pesticides, et à la fin un lobbyiste de l’industrie des pesticides justement déclara que leur utilisation était indispensable sinon la productivité baisserait de 6% si j’ai bonne mémoire.
    Bon admettons ...en plus si c’est un lobbyiste des pesticides qui le dit, on peut être sur qu’il a par définition utiliser le chiffre le plus majoré possible puisque c’est dans son intérêt... on est d’accord ?
    Donc partons de là ... "arrêt des pesticides => perte de 6% de la production"

    2 ou 3 jours avant, c’était le dimanche soir, France 5 diffusait un doc sur "les carottes" (et plus généralement sur l’industrie agro-alimentaire qui s’y rapporte).
    Un cultivateur français y a déclaré jeter littéralement à la poubelle 15% de sa production, vous avez bien lu 15% !!
    Un producteur bio ? alter-mondialo machin bidule ? non non un cultivateur lambda totalement dans les normes "européennes" avec pesticides et tout le toutim.
    La raison ? juste le calibrage et l’esthétique ....des formes pas belles parait que ça se vend pas donc poubelle... ( c’était justement au sujet de la fameuse campagne sur les fruits et légumes moches).
    Bon bref... et même si le gars a pour je ne sais quelle(s) raison(s) exagérer le chiffre... allez disons 10% de perte pour simple raison esthétique et calibrage.

    Alors je sais pas ce qu’il en est des autres fruits & légumes, mais partons de l’hypothèse qu’il y a aussi le même type de perte et donc pour les mêmes raisons.
    Minorons là à allez... 5 ou 6% .... vous voyez où je veux venir ?
    Si on reprend l’argument du lobbyiste justifiant l’utilisation des pesticides ça signifie donc que :
    - si on démontre que la perte actuelle de la production pour juste du calibrage et esthétique tourne autour de 6% .... un arrêt des pesticides finalement ne changerait rien, suffit juste de réintégrer cette production "pas esthétique" point.
    - et si on démontre qu’en fait elle est supérieur (jusqu’à 15% comme le disait le cultivateur de carottes) alors si on la réintègre dans le circuit, ça signifie purement et simplement qu’on peut tout fait supprimer les pesticides et faire donc mieux sans

    C’est limite hallucinant non ?

    D’ailleurs j’me rappelle que dans Cash il montrait une pomme en précisant "pour qu’elle soit jolie comme ça c’est 25 traitement... pas meilleure juste jolie"

     

    • #1416360
      le 09/03/2016 par laurent71
      Où en est la France quant aux pesticides ?

      @Whyldman, il faudrait être plus précis, la baisse de productivité sans les pesticides, c’est sur quel type de production ? Le problème de la productivité en agriculture est ailleurs, déjà c’est le client qui fait la facture, normal ? Sur le blé tu as un coût de production aux alentours de 1500 euros de l’hectare et un chiffre d’affaire au court de 2015 d’un peu plus de 1000 euros de l’hectare plus les primes, à ce niveau là même 6% c’est beaucoup. C’est comme cet article, une hausse ou une baisse de la quantité de produit utilisé en comparant deux campagnes, ça n’est pas suffisant pour déterminer une tendance sur des pratiques. Je suis sûr que si l’on compare 2014(été pourri) et 2015(été chaud et sec) les quantité utilisées seront certainement en baisse sur les herbicides et les fongicides.


  • #1416505

    Comment peut on manger des produits que les producteurs eux mêmes ne mangent pas ,dans le milieu agricole nombre d’agriculteur ne boivent pas leur propre lait que du café noir et ne mangent que les légumes de leurs potagers personnels !
    Faut arrêter de mentir un climat adapté est nécessaire à l’agriculture ce climat on le trouve dans les lattitudes du milieu de l’espagne au milieu du magrheb et du Cameroun à la tanzanie !
    Sinon il n’y’aurai pas autant de guerre dans le monde pour le pétrole les terres fertiles les ressources minières etc. ;


  • #1416562
    le 10/03/2016 par jeanquète
    Où en est la France quant aux pesticides ?

    D’après des statistiques que j’avais vues et dont j’en ai oublié la source, les plus gros consommateurs de pesticides seraient les petits jardiniers en terme d’usage global. Autre chose ; les communes qui affichent leur engagement "zéro pesticides" me font un peu rire, même si la démarche est là, car il y a deux aspects non énoncés sous cet engagement. Si l’on creuse un peu, on constate que c’est zéro pesticide quand cela leur « est possible » (ce qui est déjà vague), car s’il y a une plante envahissante par exemple, ils leur injectent un pesticide directement dans la tige au mieux (limite la propagation aérienne et souterraine du produit), au pire ils pulvérisent quand même. 2ème aspect, ce sont les habitants qui eux, n’ont pas cette démarche ni aucune obligation ou de contrainte à l’usage de leur RoundUp favori... Je le vois régulièrement.
    Quand au pseudo-engagement du pays, c’est une formidable foutaise...


  • #1416597
    le 10/03/2016 par John carter
    Où en est la France quant aux pesticides ?

    J’ai le souvenir d’un reportage sur les pesticides avec un agriculteur cultivateur d’oignions. De ses propres mots : je ne mangerai jamais mes propres oignions car je sais que ce que je mets dessus c’est de la merde ... Ma femme achete des oignions bio.

    Moralité : les agriculteurs sont pour beaucoup des salauds. Ils savent pertinemment que leur produits sont nocifs pour la population mais pour une question d’argent et de rendement, continuent en connaissance de cause. Aucun respect pour ces gens.

    Par contre, l’agriculteur qui lève le doigt en l’air contre Monsanto, qui prend des risque pour revenir à une agriculture traditionnelle, bio, respectueuse des produits et du consommateur ... Lui je lui donne tout mon amour.

    les agriculteurs français peuvent revenir à une agriculture responsable écologique et saine, ils le peuvent et avec quasi le même rendement produits chimiques en moins, seulement on leur tellement retourné le cerveau depuis des années, qu’ils sont convaincus du contraire. Alors c’est pas totalement de leur fauterai, mais des mecs qui empoisonne la population en connaissance de cause ne mérite même pas notre aide, notre compréhension. Peut importe les enjeux si ils n’en sont pas capable qu’ils changent de métier, ya des gens biens qui seraient ravis de reprendre leur terres et de s’en occuper avec respect.


  • #1429916
    le 27/03/2016 par pleinouest35
    Où en est la France quant aux pesticides ?

    Tous ceux qui se sont moqué de moi parce que je mange BIO vont être contents ! Moi aussi, je suis ravi pour eux !