Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Présidentielle américaine : Barack Obama s’en prend à Donald Trump

Une dernière mission pour l’establishment

Le président américain a dénoncé « l’irresponsabilité » du candidat républicain qui affirme que l’élection du 8 novembre prochain sera truquée.

 

Ce mardi, le président américain a violemment attaqué Donald Trump à la veille du troisième et dernier débat présidentiel, accusant notamment le candidat républicain d’être « irresponsable » lorsqu’il affirme que l’élection du 8 novembre prochain sera truquée. « C’est irresponsable et, entre nous, cela ne montre pas (les qualités) de dirigeant et de fermeté que l’on attend d’un président », a déclaré Barack Obama lors d’un point de presse à Washington avec le chef du gouvernement italien Matteo Renzi.

« Vous commencez à pleurnicher alors que la partie n’est même pas terminée ». « Je n’ai jamais vu de ma vie, ou dans l’histoire politique moderne un candidat à la présidentielle chercher à discréditer les élections et le processus électoral avant que le vote n’ait lieu. C’est sans précédent et ce n’est basé sur aucun fait », a souligné Barack Obama. « Je conseillerai à M. Trump d’arrêter de pleurnicher et d’essayer de défendre ses opinions pour obtenir des suffrages », a-t-il ajouté. Le président américain a également critiqué le candidat républicain pour ses propos flatteurs sur le président russe Vladimir Poutine, là encore « sans précédent dans la politique américaine ».

[...]

« Les gens qui sont morts il y a dix ans votent encore, les immigrants clandestins votent », avait tonné Donald Trump lundi soir, dans un meeting à Green Bay dans le Wisconsin. « La fraude est très, très banale ».

Lire l’intégralité de l’article sur lepoint.fr

Sur la démocratie à l’américaine, lire chez Kontre Kulture :

Barack Obama, outil de l’establishment, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Lui il sera "nègre de maison " jusqu’à sa mort !!! Pas le moindre sursaut de dignité , il laissera le souvenir d’un étron dans un bureau ovale comme les idées tordues des terroristes sionistes yankees !


  • Les machines de votes de 16 états sont distribuées par une société de notre ami Soros...j’ai besoin d’en rajouter ?


  • Obama s’est contenté de faire ce qu’ont fait tous nos derniers chefs d’État : ni rien changer au monde et duper son auditoire en faisant la part belle aux banquiers et à la haute finance. Système qui génère encore plus de misère et d’inégalités.

     

    • Il n’y a pas que les morts il y a dix ans et les immigrants clandestins qui votent chez-eux... mais les Français aussi !
      D’après Le Monde/Le Point/Libération/Le Parisien, etc... (enfin tous)
      "les Français votent à 86% pour Hillary Clinton" !
      Ce qui fait de la France un territoire US d’Outre-Mer.


  • Le pouvoir Américain sort de sa réserve ,parce qu’il voit qu’il est en danger,que leur château de carte risque de s’effondrer ,alors on sort les grandes manœuvres et les machines à voter de Mr Soros .


  • Ecoutez The Kuhner Report en podcast. Le type est un ancien journaliste du Washington Times et apparement lie a la campagne de Trump. Il decortique les revelation Wikileaks et FBI aujourd’hui 18 Octobre.

     

  • Il faut le comprendre, comme il n’est pas capable de reprendre la place de l’acteur qui faisait la réclame du riz Uncle Ben’s, il faut bien qu’il assure ses arrières et qu’il prépare ses futures conférences à 200 000 €. Pour cela, il faut contenter les riches donateurs.

    Donc, il est urgent de ne pas insulter l’avenir !

    Et puis sincèrement, vous voyez Obama dire : "Riz Uncle Ben’s c’est toujours un succès !" ? C’est coup à vous tuer une image de marque.


  • J’aime bien l’image qui accompagne cet article, elle l’illustre parfaitement, on y voit Obama faire un gros doigt d’honneur, histoire de signifier à Trump : "De toute façon tu l’auras dans le derche, toi et tous tes électeurs, quelque soient leur nombre, supérieur ou pas au seuil fatidique des 50%"

    Cela même alors que presque personne ne conteste le fait que Bush ait volé les élections en 2000 comme en 2004 que ce soit avec les machines à voter ou lors du décompte des voix en Floride. Les merdias feraient bien d’être un peu plus circonspects quant à ces inquiétudes tout à fait fondées et légitimes du candidat Trump.


  • "Je n’ai jamais vu de ma vie, (...)"

    Ils n’ont pas fini d’en voir, des trucs auxquels ils n’ont pas l’habitude...


  • Qui se souvient encore de l’élection de Bush junior grâce aux voix de la Floride...,
    Certainement pas Obama... pourtant...


  • A quand un bilan pour les catastrophiques "années Obama" ?

    - appauvrissement globale des populations occidentales (notamment aux USA)
    - émeutes raciales aux USA
    - déstabilisation de nombreux pays par l’occident (Libye, Syrie, Ukraine, Mali, Venezuela...)
    - augmentation globale des activités terroristes dans le monde
    - crise devenue inarrêtable (Baltic Dry à son plus bas historique)
    - crise pétrolière déclenchée par les saouds (qui plonge le monde dans l’incertitude) pour contrer la fracturation hydraulique (l’une des façons les plus polluantes d’extraire du pétrole).
    - risque de conflit nucléaire avec la Russie & la Chine.
    - espionnage généralisé des populations par la NSA
    - non-fermeture de la prison de Guantanamo et continuation de l’embourbement américain en Afghanistan & en Irak.
    - et je ne parle pas du recul de la liberté d’expression.

    C’était donc la décennie Obama ? Le grand changement que devait apporter la "diversité" à la maison blanche ?

    Bhâ ! On va bien voir si une femme va être capable de faire mieux que lui dans l’horreur.


  • Comme lors de précédentes élections on a pu montrer la tricherie, cette fois-ci, Soros et ses suppôts ont dû peaufiner la technologie au point de rendre quasi indétectables leurs saloperies.
    Trump aura beau dénoncer, il risque fort de lui être impossible de faire la démonstration de ses hypothèses.
    D’où l’arrogance de baraque encore.


  • Un bon nègre ce Obama.


  • Monkey business ou monnaie de singe en français...


  • Il font tous dans le froque ...de Bush pere a Obama en passant par Clinton. Si Trump arrive au pouvoir ...la verite sur le 11 septembre eclatera ...et certain finiront devant les tribunaux. Ils ne permetteront pas son arrivee au pouvoir ..il prefererront une bonne veille guerre civile.
    Obama en particulier ...il n est pas sans savoir que son predecesseur Bush est trempe jsuqu au coup dans le 11 septemebre


  • il ne faut pas oublier que hussein est un musulamn de naissance.


  • Encore une bonne raison de voter Trump.


  • Preuve : aucune !

    Au lieu de critiquer cette sortie d’Obama, certains feraient mieux de se demander sur quoi se base Trump pour dire que les elections vont être truquée. Au bout d’un moment faut arreter de se f/. de" la gueule du monde ; le gars n’a qu’à protester si il y a lieu, aprés les éléctions.

    Effectivement ca ressemble plus à de la pleurniche qu’autre chose

     

    • Informez-vous ! Sur les listes électorales US de certains états il y a, en proportion, plus d’électeurs inscrits qui sont décédés depuis longtemps qu’il y en avait à Paris du temps de l’ex-maire Jean Tibéri. D’autres se font inscrire dans plusieurs états pour voter plus d’une fois, des bus d’immigrants illégaux sont baladés de bureau en bureau pour voter. Voir par exemple cette vidéo :
      https://www.youtube.com/watch?v=hDc...
      Il ne doit pas être très difficile de truquer les machines de vote électronique avec un code spécial “administrateur” connu des personnels chargés de leur gestion et maintenance, permettant de court-circuiter les procédures d’authentification des électeurs. Bien sûr les USA sont une « démocratie exemplaire » ; on ne va pas envoyer des observateurs de l’ONU pour surveiller les élections comme on le fait dans les « républiques bananières » ! Pourtant, on devrait le faire, mais ça ne servira à rien parce que les observateurs de l’ONU ne voient jamais ce qui risquerait de fâcher les USA.
      La bonne vieille méthode avec vérification directe de l’identité de l’électeur, pointage manuel avec signature sur la liste électorale et comptage des bulletins papier physiques offre une meilleure protection contre la fraude, à condition évidemment que des représentants de toutes les tendances politiques soient présents en permanence dans les bureaux de vote jusqu’au comptage final des bulletins.
      De toutes façons, l’élimination complète de la fraude électorale est impossible. Soit on estime que les procédures permettent de la réduire à un niveau suffisamment bas pour que les résultats ne soient pas trop contestables, soit on pense qu’aucun système n’est valable : alors il ne reste qu’à désigner nos représentants par tirage au sort dans une liste de candidats volontaires, comme le préconise Etienne Chouard.


  • Rampe, Barack, rampe... Tu pourrais en sortir quelques-unes avant de céder le flambeau, tu n’as pourtant plus rien à perdre, mais c’est trop te demander... Soumis un jour, soumis toujours !


  • Luther King doit se retourner dans sa tombe...


Commentaires suivants