Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Qui sont les intellectuels d’aujourd’hui ?

Interviewé par Philippe Garbit dans l’émission Les Nuits de France Culture le 9 octobre 2016 pour la promotion de son dernier livre, l’historien Pascal Ory réfléchit à la notion d’intellectuel et lance un petit pavé dans la mare en citant des noms interdits par la caste médiatique.

 

À ne pas manquer, l’analyse du cas Onfray par Alain Soral :

 

Qui produit le plus d’intelligence, Alain Soral ou France Culture ?
Se faire sa propre idée avec Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

49 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1603970
    Le 18 novembre à 08:13 par papa schultz
    Qui sont les intellectuels d’aujourd’hui ?

    Il aurait pu dite ONFRAYANT ,un peu d"humour ne fait de mal à personne.

     

    Répondre à ce message

  • #1603986
    Le 18 novembre à 08:52 par Starkamanda
    Qui sont les intellectuels d’aujourd’hui ?

    On en parle de la nouvelle génération de journaliste qui arrive ?
    Toujours le même format à Paris : enfants de bobo, soirées étudiante où la mixité sociale n’existe pas, goût pour le luxe, ... et bien sûr apatride, pro Usa, gauchiste ...

     

    Répondre à ce message

    • #1603998
      Le 18 novembre à 09:13 par Flox74
      Qui sont les intellectuels d’aujourd’hui ?

      On peut le voir sous un angle positif.
      Ce genre de consanguinité coupée de la réalité aboutit à ces générations dégénérées et profondément stupides que nous avons aujourd’hui sous les yeux.
      C est la lutte pour la survie qui donne intelligence et force.
      Pas ce confort paresseux et autosuffisant.
      Ils ont déjà perdu la bataille.
      Le bon sens populaire est en voie de reprendre la main, car il en va de notre survie.

       
  • #1604003
    Le 18 novembre à 09:21 par Jerem
    Qui sont les intellectuels d’aujourd’hui ?

    La réaction du journaliste est insupportable. Vivement que ces petits suppôts soient remis à leur place.

     

    Répondre à ce message

  • #1604006
    Le 18 novembre à 09:25 par Antidote
    Qui sont les intellectuels d’aujourd’hui ?

    Il y a toujours des intellectuels, sauf qu’ils ne passent pas à la télévision.

    Les sionistes ont simplement créé un désert intellectuel dans les médiats en privant des personnes de leur droit à la parole sur des plateaux télé et en refusant la confrontation d’idée dans les débats.
    Le débat s’est donc naturellement déplacé sur internet et plus généralement vers le bouche-à-oreille.
    L’on pourrait même dire que « l’exercice de l’esprit » est devenu interactif. Le peuple peut aujourd’hui participer au débat et dialoguer avec des intellectuels qu’il n’aurait jamais pu aborder sans ces circonstances.

    Intellectuel définition.
    « Un intellectuel est une personne dont l’activité repose sur l’exercice de l’esprit, qui s’engage dans la sphère publique pour faire part de ses analyses, de ses points de vue sur les sujets les plus variés ou pour défendre des valeurs, qui n’assume généralement pas de responsabilité directe dans les affaires pratiques1, et qui dispose d’une forme d’autorité. L’intellectuel est une figure contemporaine distincte de celle plus ancienne du philosophe qui mène sa réflexion dans un cadre conceptuel. »
    Source Wiki.
    Cadre conceptuel qu’incarnent les sujets des chroniqueurs des blogs.
    Rappelons enfin que le livre (cher à l’intellectuel) n’est que la préservation et la continuité de la mémoire humaine.
    Internet n’a fait que rajouter « une synthèse accessible à tous » à cette mémoire.
    Ce qui fait « paraitre » l’internaute plus cultivé qu’il ne l’est en réalité.

     

    Répondre à ce message

    • #1604451
      Le 18 novembre à 21:32 par D. Kada - Oran
      Qui sont les intellectuels d’aujourd’hui ?

      Régression intellectuelle

      "La civilisation moderne apparaît dans l’histoire comme une véritable anomalie : de toutes celles que nous connaissons, elle est la seule qui se soit développée dans un sens purement matériel, la seule aussi qui ne s’appuie sur aucun principe d’ordre supérieur. Ce développement matériel qui se poursuit depuis plusieurs siècles déjà, et qui va en s’accélérant de plus en plus, a été accompagné d’une régression intellectuelle qu’il est fort incapable de compenser. Il s’agit en cela, bien entendu, de la véritable et pure intellectualité, que l’on pourrait aussi appeler spiritualité..."

      "La déchéance ne s’est pas produite d’un seul coup ; on pourrait en suivre les étapes à travers toute la philosophie moderne. C’est la perte ou l’oubli de la véritable intellectualité qui a rendu possibles ces deux erreurs qui ne s’opposent qu’en apparence, qui sont en réalité corrélatives et complémentaires : rationalisme et sentimentalisme. Dès lors qu’on niait ou qu’on ignorait toute connaissance purement intellectuelle, comme on l’a fait depuis Descartes, on devait logiquement aboutir, d’une part, au positivisme, à l’agnosticisme et à toutes les aberrations « scientistes », et, d’autre part, à toutes les théories contemporaines qui, ne se contentant pas de ce que la raison peut donner, cherchent autre chose, mais le cherchent du côté du sentiment et de l’instinct, c’est-à-dire au-dessous de la raison et non au-dessus, et en arrivent à voir dans la subconscience le moyen par lequel l’homme peut entrer en communication avec le Divin. La notion de la vérité, après avoir été rabaissée à n’être plus qu’une simple représentation de la réalité sensible, est finalement identifiée par le pragmatisme à l’utilité, ce qui revient à la supprimer purement et simplement ; en effet, qu’importe la vérité dans un monde dont les aspirations sont uniquement matérielles et sentimentales ?"
      Extrait de Symboles fondamentaux de la Science sacrée, publié en 1926.

      Le Pire DK

       
  • #1604021
    Le 18 novembre à 09:59 par stef
    Qui sont les intellectuels d’aujourd’hui ?

    Alain Soral , un Diderot des temps modernes.

     

    Répondre à ce message

  • #1604029
    Le 18 novembre à 10:27 par kribe
    Qui sont les intellectuels d’aujourd’hui ?

    Alain Soral, Francis Cousin, et dans une certaine mesure M. Onfray (car son rejet d’A. Soral m’est incompréhensible, un rapprochement entre ces deux là pourrait être productif) sont nos trois intellectuels audibles/crédibles d’aujourd’hui, les plus stimulants, les plus incitatifs à secouer notre léthargie..

     

    Répondre à ce message

    • #1604901
      Le 19 novembre à 16:22 par kantor
      Qui sont les intellectuels d’aujourd’hui ?

      "car son rejet d’A. Soral m’est incompréhensible, un rapprochement entre ces deux là pourrait être productif"... C’est peut être, et même surement, le prix à payer pour continuer à passer dans les médias...

       
    • #1605725
      Le 20 novembre à 13:56 par kribe
      Qui sont les intellectuels d’aujourd’hui ?

      Correctif pour préciser mon propos :
      Bien évidemment, les intellectuels que je mets en avant ne sont pas les seuls. Quand je dis mon incompréhension du rejet de Soral par Onfray, c’est que je"m’étonne" que cet homme à l’intelligence certaine ne puisse voir, ou feindre de ne pas voir, ce qui pourrait les rapprocher. Aussi, je peux valider que c’est à ce non rapprochement d’avec Soral qu’il peut se commettre, c’est le mot, dans des "débats" télévisuels stériles et pipés. Son dénigrement après la sortie de son livre sur Freud aurait dû le déniaiser mais il ne semble pas que.. Je cite F. Cousin pour le remercier de réhabiliter K. Marx et mettre en avant sa critique radicale du Capital, qu’il soit de Marché ou d’ Etat, sa prévision d’un monde déshumanisé par le règne de la marchandise dans lequel nous baignons, son constat définitif qu’il faut mettre à bas le Salariat (servitude volontaire), L’Etat (toutes ses formes car par nature oppressif) l’Argent (ce Satan pour le bien nommer). Ainsi, la pensée de Marx à été récupérée (par les régimes communistes, les autres comme repoussoir) pour mieux la déformer. Sa pensée, dans ce qu’elle a de radicale, reste indépassable pour comprendre pourquoi notre monde est ce qu’il est aujourd’hui, car, nous le rappelle F. Cousin, il a tout dit..Guy Debord, qui l’avait bien compris, est dans sa filiation quand il écrit la "Société du Spectacle" et mieux encore "Commentaire sur la Société du Spectacle". Le vrai combat, s’il y en a un, et toutes questions d’ordre général relatives à notre séquence historique actuel, ne peu(ven)t s’inscrire que dans ce triptyque marxien indépassable pour retrouver ensemble notre humanité perdue. J’en conviens, vaste programme..

       
  • #1604036
    Le 18 novembre à 10:42 par Krissy59
    Qui sont les intellectuels d’aujourd’hui ?

    Si l’on prend le mot effrayant dans son sens : "Qui étonne, fait peur par son caractère extraordinaire", alors, oui, Alain Soral est extraordinairement effrayant.

     

    Répondre à ce message

  • #1604060
    Le 18 novembre à 11:35 par ouidire
    Qui sont les intellectuels d’aujourd’hui ?

    À noter que le journalope traite Soral et Ramadan d’effrayants mais pas Onfray. Autrement dit, les intellectuels sont omniprésents dans les médias tandis que les effrayants y sont tricards. Preuve que la France est une véritable démocratie. Nous sommes rassurés.

     

    Répondre à ce message

  • #1604245
    Le 18 novembre à 16:24 par Tchek
    Qui sont les intellectuels d’aujourd’hui ?

    Les pseudo-intellectuels médiatiques ne sont autres que la "lumpen-intelligentsia"...

    Le lumpen-proletariat était et est toujours, la catégorie du proletariat sans conscience de classe (racailles et antifas) et manipulée pour empêcher le prolétariat réel d’exprimer son potentiel révolutionnaire et subversif.
    La lumpen-intelligentsia (BHL, Attali...) est la catégorie de l’intelligentsia qui fait de même, sortie de science-po, vidant la vraie intelligentsia de son potentiel subversif.

     

    Répondre à ce message

  • #1604567
    Le 19 novembre à 00:06 par NoLandsMan
    Qui sont les intellectuels d’aujourd’hui ?

    Au delà de la France et quoiqu’on en dise désormais,
    la voix de M Alain SORAL porte sa pensée sur les CINQ continents ! !
    Merci E&R

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents