Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

ERFM – Émission spéciale "Élection américaine" et Donald Trump

Invités : Alain Soral et Félix Niesche

Pour cette émission ERFM spéciale « Élection américaine », Vincent et Xavier recevaient Alain Soral et Félix Niesche.

Une émission enregistrée le 9 novembre 2016.

 

Au sommaire :

Intro
0’49 : Extrait du discours de Trump suite à l’annonce des résultats
2’55 : Un événement majeur
10’00 : L’électorat de Trump
11’35 : L’escroquerie de l’analyse du vote communautaire
25’00 : Trump, national-socialiste ?
28’40 : Trump pourra-t-il agir ?
30’15 : Extrait du discours de Marine Le Pen suite à l’annonce des résultats
33’00 : Demain, Marine Le Pen en France ?
35’28 : Trump, sioniste ou antisioniste ?
40’55 : Trump et Poutine
42’25 : Un discours d’extrême droite ?
47’30 : Enfin la révolte des nations ?
50’35 : Soral, Trump français ?
54’30 : Quel modèle pour la France ?
1’00’50 : La France en période pré-trumpienne
1’06’50 : L’exemple des Trente Glorieuses
1’11’11 : E&R ou l’espoir en politique
1’12’42 : La conférence Soral/Imran Hosein est maintenue !
1’17’05 : Sairen, « Ascension », Album Iter Animae, Kontre Kulture Musique

 

Écouter l’émission :

 

Écouter l’émission en format mp3 :

 

 

 

Retrouvez Alain Soral et Félix Niesche chez Kontre Kulture :

À ne pas manquer, sur E&R :

L’affiche de la conférence du 12 novembre est disponible
dans la boutique E&R :

Se procurer chez Kontre Kulture Musique
le morceau entendu en fin d’émission :

 

Pour soutenir ERFM :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

138 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1598003

    On peut peut être espérer un vent d’air frais sur les pays d’Amérique du sud ? et notamment une réaction en chaine populaire (Venezuela, brésil, Colombie...)


  • #1598023

    Un grand merci pour cette émission spéciale !
    Je vais me faire un plaisir d’écouter le taulier.
    Félix Niesche est aussi un invité de marque !

    Merci !


  • #1598089
    le 10/11/2016 par quenelle subtile
    ERFM Émission spéciale "élection américaine"

    Bah oui ! Au lieu de s’attaquer directement aux sionistes, en faisant des déclarations tapageuses mais absolument pas utiles voire nuisibles, il faut les attaquer là ou ça fait mal : union européenne, otan, dollar, mondialisation. En fait les meilleurs alliés des sionistes, ce sont leurs ennemis qui sont tres naifs, ils font de la politique avec leurs emotions...


  • #1598100

    Il semble que le futur secrétaire d’Etat au Trésor serait un ancien de Goldman Sach.

    C’est rigolo de voir les pantins du politiquement correct s’étrangler, mais hélas, je crois que l’élection de Trump ne changera rien à l’impérialisme économique et militaire des USA.

     

    • #1598296

      Pour l’instant ça ne veut rien dire, Roosevelt avait nommé un ancien magouilleur de Wall Street( le père de Kennedy) pour contrôler le système financier et les règles stricte qui ont été mise en place n’ont été supprimé que par Reagan.


  • #1598112
    le 10/11/2016 par Mehd’in France
    ERFM Émission spéciale "élection américaine"

    Le danger pour Trump c’est " l’état profond " il n’y a qu’à voir le nombre de présidents US qui ont été assassinés voir cette liste :
    https://en.wikipedia.org/wiki/List_...

     

    • #1598417

      En effet... D’après ta source, rien qu’en considérant le sommaire, on peut en tirer que 16 à 18 présidents (incertitude sur la mort de 2 d’entre eux) ont subi une tentative d’assassinat voire ont été assassinés (4 ont été assassinés de façon certaine).

      Or, comme Obama est le 44e président (pour être précis, il y a eu 43 présidents distincts jusqu’à lui (inclus), un des présidents ayant fait deux mandats non consécutifs), on peut dire que (j’ai arrondi les pourcentages pour obtenir des entiers) :

      - 37% à 42% des présidents des Etats-Unis d’Amérique ont subi une tentative d’assassinat ;

      - 9% des présidents des Etats-Unis d’Amérique ont été assassinés de façon certaine, mais peut-être que le pourcentage s’élève à près de 14% étant donné l’incertitude sur deux morts suspectes.


  • #1598114

    Wall Street est super inquiet... presque + 600 points en deux jours pour le Dow Jones...


  • #1598120
    le 10/11/2016 par insoumis de la dissidence
    ERFM Émission spéciale "élection américaine"

    Les 30 glorieuses comme anomalie ?

    Là il me vient une hypothèse intuitive, peut-être fausse, peut-être très complotiste du coup :

    Et si les 30 glorieuses, concomitamment avec le mouvement sociétal flower power, n’était qu’une séquence historique dont le but, par l’élévation général du niveau de vie et donc du pouvoir d’achat, n’était que de rendre le peuple addictif à la consommation et accessoirement au cul ?
    Le peuple, bien imbibé par ce dont Boris Vian se moquait dans sa complainte du progrès, sera enclin ultérieurement à tous les renoncements et à tous les esclavages pour prolonger à satisfaire son addiction consumériste et donc bosser pour des clopinettes à la grande satisfaction financière du haut pouvoir patronal (cf MEDEF).

    Cette partie émergée d’un iceberg n’est pas si éloignée que cela de ce qui est brossé dans "Le Meilleur des Mondes" de Aldous Huxley ou "L’Obsolescence de l’homme" de Günther Anders (de son vrai nom Günther Siegmund Stern).

     

    • #1598295

      C’est la vache qui va se faire traire 4 fois par jour dans un sas robotisé pour recevoir un bon-bec.


    • #1598414
      le 11/11/2016 par Ted Raquais
      ERFM Émission spéciale "élection américaine"

      Cela complète ses propos un peu. Je rajouterai que la ruralité et son exode on fait ce travail comme l’héritage spirituel s’évaporant à aider à tout ça. D’ou ce retour à la terre préconisé, le silence de la campagne et la contemplation de la nature rapproche de Dieu.
      N’oublions pas que les années 60, c’est la décennie de toutes les révolutions ( on pourrait dire que toutes on leurs dépiautages déchristianisants plus ou moins distincts ) pour celle-ci c’est le Rock’N’Roll, la télévision, Vatican 2, l’avortement ( 70’s ), la contraception etc etc... Pour ne citer que les plus fameux.


  • #1598124
    le 10/11/2016 par Nicolas Cuchet
    ERFM Émission spéciale "élection américaine"

    Cétait passionnant ! Encore une fois, bravo Alain Soral.
    Après l’élection de Trump aux USA et de Poutine en Russie, Marine Le Pen va -t’elle réussir ? Ca serait formidable.


  • #1598125

    Mais quel bonheur que d’entendre le Boss ! Comme il dit, ne soyons pas pessimistes et ne boudons pas notre plaisir actuel.


  • #1598129

    Ce soir 19h chez BFM, débat global sur la
    situation entre Elkrieff, Zemmour et Glucksmann fils...
    Le débat a tout de même lieu en Francais
    On a un sursis
    cool

     

  • 8% des noirs auraient vote pour trump...
    Environ 30% des latinos.

     

    • 58% des blancs ont voté pour Trump en comparaison


    • quelle est le pourcentage des noirs qui n’ont pas le droit de vote(les criminels) et quel est le pourcentage des noirs qui votent tout court !? Rajouter ça a votre analyse et vous comprendrez ce que Soral a expliqué a Félix qui lui semble bloqué dans sa vision raciale/communautaire de ce merdier.
      La majorité de l’électorat de Clinton en terme de nombre final était des blancs allez vérifier par vous même. Idem pour Hollande en France ce ne sont pas quelque millions de magrébins ou de noirs qui l’ont élu ce sont des millions de blancs surtout. Sérieusement comment quelque millions de magrébins et d’africains éligible au vote ont pu seuls élire Hollande face a quoi 40 millions de blancs éligible au vote... arrêter de jouer a ce petit jeu la. Faut assumer que les ’’blancs’’, qui sont largement majoritaire partout en Occident, sont ceux qui ont toujours mit en place tout les dirigeants pourris qui se relais depuis des années voilà. Le vote des minorités a mes yeux a moi c’est de la propagande utilisé par la droite pour faire croire que la gauche est toujours élu ’’uniquement’’ grâce a des gens qui représente a peine 10-15% voir maximum 25% de l’électorat total. C’est n’importe quoi.


    • quelle est le pourcentage des noirs qui n’ont pas le droit de vote(les criminels)

      Et justement pourquoi cela prendrait plus d’importance que les autres communauté ?


    • à Sobieski...
      seul 50% des Américains en âge de voter se sont déplacés aux urnes, ce qui fait que Trump n’a réuni que 60 miilions de votes sur son nom - un peu moins que Clinton -, soit 25% des électeurs en âge de voter. On est loin du triomphe...


    • La pertinence du propos s’éclaire par les notions de vote "social" et "sociétal".

      A supposer que les méthodes aboutissant aux chiffres donnés quant au vote des noirs et latinos soient justes, il faudrait encore estimer la représentativité de la population acceptant de répondre à ces enquêtes et ensuite la sincérité des réponses.

      Et, à supposer même que tout ceci aboutisse à des chiffres proches de ceux donnés, il faudrait encore considérer que ce ne sont que des pourcentages de votants et l’analyse devrait alors porter sur l’éventuelle absence de mobilisation pour un vote "sociétal" des catégories visées par la propagande.

      La faillite de la propagande pour un vote "sociétal" (le grand méchant loup raciste et le retour du pire) serait une indication redoutable dans la perspective en France d’un nouveau "front républicain" en 2017.

      En comblant ainsi les raccourcis ou sauts conceptuels qui, dans une conversation à bâtons rompus, permettent d’éviter les diversions ou égarements du discours, voilà, me semble-t-il, ce qu’on peut comprendre de la positions de Soral.


    • 88% des noirs ayant voté et dont le suffrage a été exprimé ont choisi Clinton et 8% Trump. Dit comme ça, c’est trompeur.

      Seuls 69,7 % des noirs habitant les usa ont voté. Donc au final c’est 88% de 69,7% soit environ 60%. Alain Soral a raison. Pas de vote communautaire type barrage à l’extrême droite n’a eu lieu. Sinon ils se seraient violemment motivés pour aller contrer Trump. Or la participation est en baisse.

      @ ris
      Parce que tout simplement les noirs représentent plus de la moitié des prisonniers alors qu’ils ne représentent que le quart de la population. Le reste est à diviser entre autres races, hispaniques, asiatiques et bien évidemment blancs. Donc, ça joue et pas qu’un peu.


  • "Les Simpson" l’annoncait en 1999...quand même bizarre qu’il y ait 17 ans, les "scénaristes" ont pensé à Donald Trump, comme président des Etats-Unis... comment ont-ils choisi ???

     

    • Je crois que c’est lié au contexte de l’époque où Trump envisageait déjà de se présenter aux élections et que ça a été relayé dans les médias américains, même si ça a été peu pris au sérieux à mon avis. Il faut rappeler également que les Simpsons existent depuis 28 ans donc environ 25 épisodes par an si ma mémoire est bonne, dont beaucoup traitaient de sujets d’actualité, donc cela augmente fortement les probabilités de prédiction ou autre.


    • #1598275
      le 10/11/2016 par insoumis de la dissidence
      ERFM – Émission spéciale "Élection américaine" et Donald Trump

      Encore un mythe largement repris sur le net.

      Ces fameuses images datent en fait de juillet 2015.


    • Trump a plusieurs fois laissé entendre qu’il se présenterait à la présidentielle.

      Beaucoup en France l’ont découvert depuis 2 ans, mais aux USA c’est une star depuis 35 ans.

      Dans le même genre, dans "Retour vers le futur 2" qui date du milieu des années 80, Donald Trump est déjà caricaturé sous les traits du méchant Biff Tannen.


    • C’est une fausse nouvelle car l’episode mentionné à été réalisé en 2015 , 1 mois après le début de la campagne...


    • #1598441

      @ Marcovich

      Je ne vois qu’une réponse à votre interrogation passionnante : les créateurs des Simpsons ont la main sur le parti républicain, voire sur les services de l’Etat profond, et dictent impitoyablement leur loi !
      Sinon, cela vous dit que l’on se comporte en adultes face à la gravité des évènements ?


  • Le communisme est une utopie au regard des lois divines.
    Le bilan des actions de nos vies antérieures ne nous met pas à la même place.
    C’est la loi des semailles et des moissons.
    Le communisme c’est construire une belle maison sur un terrain accidenté...


  • j’ai trouvé Soral majestueux tant par ces concepts que par par sa connaissance historique.

     

  • #1598246

    les statistiques du vote éthnique. les Noirs ont voté à 88% pour Clinton. par souci de clientélisme.
    quand même.
    https://business.facebook.com/32781...

     

    • Je suis très sceptique de ces statistiques. Ces sondages sont souvent des mensonges et Hillary est très bonne pour en faire.


    • Bonjour, moi même fils d’immigre, je constate plus une crédulité et/ou une immaturité politique, qui s’explique aussi bêtement que de ne pas avoir de repères dans un nouvel environnement et une propagande tyrranique sans répits qui n’aide pas à cette maturité politique plutôt que « le clientelisme » qui pourrait somme toutes émerger d’une maturité cynique..donc politique


    • @MisterPINK

      On ne parle pas là que de sondage... Les comtés blancs ont très massivement voté pour Trump alors que les comtés "divers" ont massivement voté Clinton, on le voit dans le Michigan par exemple avec Detroit(ville à 80-90% noir) qui vote pour les démocrates alors que dans le reste de l’Etat c’est Trump qui gagne.


  • Les Noirs aux USA habitent partout et il ne faut pas les confondre avec ceux qui vivent dans le "Hood". Ces derniers ne veulent pas travailler et vivent de petits trafics et/ou en prison. Par contre il y a beaucoup de Noirs de classe moyenne avec des crédits immobiliers sur le dos et soit au chômage ou avec des emplois précaires. En fait ils sont noyés dans le vote Trump. Pour moi qui suis allé à Reno, j’ai fait connaissance de Noirs de mon âge (50 ans) qui sont des Américains moyens avec un job mais sous -payé ou croulant sous les dettes de ménage. Mais ça le vote ne le dira pas. Donc Soral a encore raison.


  • Restaurer la notion de souveraineté dans l’esprit des français : inventaire des grands chantiers de De Gaulle.


  • Désolé pour Soral mais là je suis plus d’accord avec Felix, l’analyse des résultats donnent 88% de noirs qui ont voté Hillary contre 8% pour Trump, 65 % des latinos ont voté toujours Hillary contre 29% pour Trump. En résumant les chiffres l’électeur moyen de Trump est un homme blanc, de plus de 44 ans, gagnant entre 50k$ et 100k$/an, habitant la campagne ou le péri-urbain, d’un niveau bac, plutôt religieux, contre l’immigration et pessimiste sur son avenir et celui de ses enfants.
    Pour Hillary, c’est plutôt des femmes (mais aussi beaucoup d’hommes jeunes) de tous niveaux scolaires avec une grande proportion pour les plus ’instruites’, les minorités, et ceux qui habitent les grandes villes et les métropoles (elle a gagné quasiment toutes les grandes villes).
    D’ailleurs en nombre de voix Hillary est gagnante, ce qui présage que dans l’avenir avec la démographie... et c’est peut-être juste un dernier sursaut avant l’engloutissement

     

    • Si ces chiffres sont aussi fiables que leurs sondages...

      Les femmes représentant déjà la moitié de la population un nombre non négligeable à forcement voté pour Trump. Les double ou triples boulots, pour rentrer le soir s’occuper des gosses et du repassage ont eut raison à la fois d’un soi-disant sentiment de solidarité féminine et du rêve américain.

      Les femmes étant désormais salariées et prolétaires elles se prennent la mondialisation dans les dents, comme les autres


    • @ Piccione

      Il ne s’agit pas que de sondages... Il y a aussi les résultats électoraux et connaissant les questionnaires très poussés des services de recensements anglo-saxons ont sait quel type de population vit à tel ou tel endroit, et à partir de là on remarque de la logique communautaire fonctionne.

      Il faut avoir à l’esprit que la Pensylvanie, le Wisconsin, l’Ohio, le Michigan qui ont étaient gagné par Trump au profit du GOP sont qualifiés d’Etats blancs aux USA....


  • Donald Trump, c’est du vent.
    Pour preuve il va prendre Dimon au trésor public . Trump pendant sa campagne il a critiqué wall street et il prend un boss de wall street . Wall street met une carotte au Main street….

     

  • faut pas abuser, il est évident que les minorités votent moins mais de là à dire que les banlieusards ne votent, je pense pas qu’il faut être aussi catégorique.


  • Soral se trompe quand il dit qu’il n’y a pas eu de vote communautaire... On remarque que 58% des blancs ont voté Trump quand 29% des latinos et 8% des noirs ont fait de même...

    Idem lorsque l’on analyse le vote par sexe, on dit que les femmes ont voté Clinton mais la majorité des femmes blanches ont voté Trump !!!, et lorsque l’on s’intéresse à l’age des votant on remarque qu’il y’ a beaucoup plus de blanc dans les classes d’ages supérieurs que parmi les jeunes.

    La logique communautaire fonctionne.

     

    • C’est pénible d’essayer d’expliquer quelque chose de complexe à un imbécile, Sobieski.
      Réécoute mon argumentation et relis ton message et tu comprendras... que tu n’as pas le niveau.
      Près d’un tiers des latinos votent Trump.
      Plus de la moitié des femmes votent Trump.
      Tous les noirs ne votent pas Clinton, etc.
      C’est parce que les prévisionnistes sont aussi lourdauds que toi que Clinton a perdu alors qu’elle était sensée gagner... selon l’analyse communautaire !
      AS.


    • Faux !

      53% des femmes blanches ont voté pour Trump...
      Alors qu’elles avaient massivement votée Obama...

      Et ce malgré sa diabolisation et les tentatives de le faire passer pour un pervers sexuel.
      Soral à raison :
      Elles se prennent le mondialisme dans la gueule comme les autres...


    • Alain Soral explique très bien que le vote communautaire n’a pas eu l’impact aussi grand que les médias ont voulu nous faire croire. En réalité les logiques de classes ont largement relativisé l’importance du vote communautaire. J’irai même jusqu à dire que Trump a gagné grâce aux Latinos. Car les Clinton étaient persuadés que cet électorat était acquis. Or, il n’a suffit que de quelques centaines de milliers d hispaniques qui ont préféré voter au nom de leur classe (pauvres ou entrepreneurs en ayant assez de l etablishment) qu’au nom de leur communauté pour retourner l élection. 33% des hispaniques ont voté pour trump quand certains sondages annonçaient 19%...


    • Je me méfie de ces statistiques fournies par les mêmes gugusses qui nous prédisaient une victoire éclatante de Clinton...
      ceci étant dit vous n’avez pas compris les propos de Soral. Ce qu’il veut dire c’est que le vote est plus déterminé par l’appartenance sociale que par l’appartenance communautaire, c’est à dire que ton vote sera plus déterminé par ton statut social que par ton appartenance raciale. Ainsi les Noirs, Asiatiques, Latinos, Blancs...appartenant à la même classe sociale tendent à voter de manière similaire...les bobos, qu’ils soient noirs, blancs ou chicanos votent Clinton...les petits entrepreneurs votent plutôt Trump...les enseignants votent démocrates...ainsi si on affine l’analyse il faudrait déterminer sur le plan sociologique qui sont ces Noirs qui ont voté à 92% pour Clinton et 8% pour Trump. Quel fut le taux de participation ? Mais 8% me semble douteusement bas...


    • Très sincèrement, je pense qu’Alain & Felix ont tous les deux raison :

      Si le vote communautaire avait intégralement marché, alors Trump n’aurais pas été élu. C’est mathématique, comme diraient les merdias de gôche français.

      En revanche, et ça c’est une réalité : seulement 8% de noirs ne sont pas rentrés dans la combine, ce qui fait 82% de noirs qui ont marché comme un seul homme. Or je ne pense pas qu’il y ait 82% de noirs riches et bobo là-bas. Donc il y a encore des communautés qui n’ont pas le niveau, et pour qui la règle communautaire prime sur la règle sociale.


    • @ MR A. Soral.
      Sur le "politiquement correct" .
      Ne pensez vous pas que ce terme est vide et son contraire ou inverse par conséquent ?
      Ne serait-il pas plus sain de parler de politique juste ou politiquement faux. ?
      Pour éviter de rentrer dans le piège qu’est la nove-langue qui charrie tellement de présupposés idéologiques stériles.
      Est-ce raisonnable pour vous ?
      Le mot politique est utilisé ici dans sa forme noble et radical.
      Ne varietur
      Lavrov


    • @ Lowik
      oui mais les ’’82%’’ de noirs qui ont votés Clinton représente combien au total sur les 40 millions de noirs aux USA !? Sachant qu’environ seulement 20-25 millions sont éligibles aux votes via leurs âges, on enlève tout ceux qui ont un dossier criminels sur ces 20-25 millions(ils sont très nombreux croyez moi) on enlève ceux qui ne votent pas(très nombreux aussi croyez moi) et au final il ne reste pas grand chose du ’’vote noir’’.


    • Il y a deux choses qui jouent et qu’il faut distinguer :
      - les médias ont poussé par leur propagande à un vote communautaire, et cela a relativement bien marché (plus pour les noirs que les latinos) - cf les statistiques ;
      - la réalité sociale et le discours de Trump conduisaient les déclassés, les pauvres, les petits patrons, etc. à voter pour lui, et cela a aussi marché, en tout cas suffisamment pour gagner - c’est pourquoi des noirs et des latinos ont voté pour lui ;
      Soral a donc raison dans son analyse. Sans le matraquage des merdias et une meilleure conscience politique, beaucoup plus de noirs et latinos auraient voté Trump. Reste donc à Trump à montrer par sa politique - ce qui est une chance énorme - l’erreur des uns et le bon choix des autres.


  • S’il se fait assassiner durant son mandat, quelles que seraient les circonstances du drame, alors du jour au lendemain le "conspirationnisme" deviendra la réalité occidentale, et la baffe engendrée sur les peuples les ferait sortir subitement du coma...

    ...Oseront-ils, s’il ne cède pas aux premières menaces ?

     

    • C’est clair que ca risque de moins en moins de passer... Le peuple comprend de plus en plus rapidement après chaque entourloupe médiatico-politique... Et la pour un truc aussi grave qu’un assassinat il y aurait rapidement des recherches entreprises et de la contre-information qui empêcherait aux élites dominantes de réaliser leurs projets.

      C’est pareil avec le "contrôle du web", plus ils vont dans cette direction, plus on voit à quoi ils jouent, plus ils créent le terreau d’une révolution. Idem aussi avec l’influence médiatique (de moins en moins de personnes écoutent les média, plus personne n’a confiance),

      Un basculement est en route, il faut avoir confiance...


    • #1598514

      Vous semblez oublier qu’outre les services de l’Etat profond en mesure de répondre aux besoins oligarchiques, des fous furieux de la communauté afro- ou sudaméricaine pourraient être tentés de supprimer Trump ; voire des bobos fragiles entre deux applications de crème de jour sur leurs poupins faciès !


  • Juste une observation : les femmes ne sont pas une minorité mais bien la moitié de l’humanité. Je crois même que nous sommes plus nombreuses ! Par ailleurs , lier les " couilles" et " l’intelligence" est vraiment insensé. Pourquoi une telle misogynie hargneuse et archaïque ? Enfin , une observation : le démon Netanyahou et ses légions se sont chaleureusement félicités de l’élection de Trump. Il paraît que les Israëlo-américains ont voté massivement pour le milliardaire.C’est très inquiétant...Trump décevra mais sa victoire le dépasse de loin : elle traduit la vague de fond qui monte du plus profond de l’âme des peuples. Oui , les démons sont en train de perdre. Oui, la lumière revient...Elle vaincra l’ombre.

     

    • Excusez-moi, loin de moi l’idée de défendre Soral, qui a comme tous les humains ses défauts,
      Mais si je me souviens bien, il ne dit pas :"des couilles et donc de l’intelligence" mais :"des couilles ET de l’intelligence"
      Par couille, il faut comprendre qu’il parle d’une personne sachant se faire respecter, et qui n’est pas en permanence dans une compromission qui peut aller jusqu’a la perte de ses propres intérêts,
      C’est bien connu, + vous donner et + on vous en demande,(trop bon, trop con), et pour stopper les abus, il faut une force de caractère bien tremper (trait de caractère communément masculin)


    • À lire, car visiblement ce n’est pas encore fait :
      Vers la féminisation ? d’Alain Soral
      Sexe et caractère d’Otto Weininger

      Vous aurez une meilleure vision historique pour juger ou non si "lier les couilles et l’intelligence est vraiment insensé". L’argument "C’est archaïque", sous entendu le féminisme est progressif (?), étant lui même dénué de sens

      Quant aux félicitations de Netanyahu, Soral explique très bien le pourquoi du comment dans l’émission.


    • #1598521

      @ Antigone

      Loin de moi l’idée de défendre (ou peut-être un peu tout de même) ce que vous percevez comme l’expression d’un archaïsme délirant et menaçant, mais les considérations les plus grotesques étant parvenues à mes oreilles sur la victoire de Trump provenaient toutes de demoiselles (qu’au demeurant, je chéris) !
      Quel enseignement me conseilleriez-vous d’en tirer ? Sommes-nous effectivement égaux et parfaitement similaires, donc opportunément interchangeables ? Ou sommes-nous divinement complémentaires ?


    • A Gone man...Je vous remercie pour vos conseils de lecture mais je suis agrégée de lettres et je sais ,par conséquent, comment réfléchir d’une part et me documenter, d’’autre part.J’ai beaucoup réfléchi, justement, à la question du rapport entre les sexes , ayant été élevée par une mère extrêmement misogyne ( les femmes le sont , hélas !, tout autant que les hommes , voire davantage parfois !). La vie et l’expérience m’ont appris que les femmes n’ont rien à envier aux hommes quant au courage et à l’intelligence. J’ai rencontré des esprits féminins absolument brillants.Les femmes sont incroyablement résistantes et combatives. J’ai vu , a contrario, parmi les hommes , beaucoup de veules , d’imbéciles , d’irresponsables et de lâches dont les femmes doivent souvent réparer l’incurie.J’ai croisé aussi , bien sûr, des figures masculines admirables. Je ne crois pas en cette répartition stéréotypée des vertus et des faiblesses , selon le sexe ( bien que la théorie du genre me semble perverse). Certaines caractéristiques , dites féminines , se rencontrent très fréquemment chez les hommes. De même , certaines caractéristiques,considérées comme masculines, s’observent souvent chez les femmes.Il y a juste des tendances lourdes , je vous l’accorde bien volontiers. Enfin j’’ajoute que je ne suis absolument pas féministe.Et oui , je trouve, cependant, que la misogynie est une absurdité. Et puis, vous n’êtes pas obligé d’adopter ce ton agressif et condescendant. Cela aussi me paraît une faiblesse et un non-sens.La guerre des sexes n’aura pas lieu , du moins de mon fait.Quant aux commentaires débiles sur Trump , j’en ai entendu de tous les côtés.


    • @Antigone

      [concerne la forme et non le fond]

      sans vouloir te manquer de respect, toi qui te déclares agrégée de lettres, ne voudrais-tu pas généraliser l’usage de l’espace entre le point terminant une phrase et la majuscule commençant la nouvelle phrase (ça rend la lecture plus facile) et éviter de mettre un espace avant les virgules ? Vu l’irrespect des bonnes pratiques par quantité de commentateurs, si les personnes qui se déclarent lettrées ne montrent pas l’exemple, comment faire pour élever le niveau de qualité rédactionnelle ? Merci pour les lecteurs.


    • #1599344

      @ Antigone

      Je rejoins SamWang, qui vous a fait poliment part du fait que votre maîtrise partielle des fondamentaux de la langue française était pour le moins surprenante, considérant votre agrégation de lettres.
      Voilà un point sur lequel je suis totalement intolérant, pour le coup.


    • @ Antigone,
      vous avez raison en un sens mais vous zappez une notion fondamentale : hommes et femmes sont biologiquement et mentalement différents et leur intelligence l’est aussi. Or nous sommes dans un monde masculin où l’intelligence masculine se révèle la plus efficace pour survivre. c’est une constatation.
      qu’une femme puisse être assez "virile" pour réussir dans ce monde c’est possible, mais ce n’est pas la norme.
      mieux vaut donc se demander si ce monde de l’intelligence masculine est une réussite : la violence, la soif de puissance, de pouvoir sont-elles des vertus purement masculines ? que vous le vouliez ou non il y a bien une "guerre" des sexes depuis les origines et cela remonte aux origines de la famille (qui dirige ?)


  • Passionnant ! Merci à vous quatre Messieurs !
    Clint Eastwood ministre et Soral au pouvoir !
    Et merci pour la pique en soirée mondaine sur le féminisme.


  • Cette élection a au contraire tout à voir avec les communautés. Comme en France, on se sert des minorités (de moins en moins minoritaires ceci dit), pour culpabiliser honteusement le Français de souche. Et les dites minorités votent massivement pour la main qui les nourrit, leur livre des mosquées, les excuse de tout etc... 88% des Noirs ont voté Clinton comme 93% des immigrés afro-maghrébins ont voté PS en France en 2012. Et ce sera encore pire la prochaine fois puisqu’au 1er tour ils voteront bien docilement PS et UMP au second tour.


  • Juste un petit rappel, les noirs qui ont votés l’ont fait à 88% en faveur des démocrates, donc on est loin des 60% de M. Soral.

     

    • Tout faut le taut de participation de l’élection totale et de 54% donc les noires c ’est entre 30 à 50% au mieux donc soral a raison globalement vos 80%ne représente que se qui ont voté et gober la propagande meme pas la moitié de la population votante noire au etat unis donc pas plus de 60% !!!


  • a 40:40 belle remarque sur le période des deux blocs(Ouest/URSS) qui était une période de terreur et bien c’est exactement sa et l’oligarchie occidentale a besoin de cette terreur pour maintenir sa domination et lorsque l’URSS s’est effondré, l’Occident a perdu son idiot utile qui jouait le rôle de la terreur communiste/soviétique alors ils en ont créé un nouveau bien plus vicieux qu’ils ont officialisé en 2001 avec le 11 septembre soit le fameux ’’terrorisme islamiste’’. On est actuellement depuis 2001 dans la nouvelle période de ’’terreur’’ créé de toute pièce cette fois ci.

    Et je crois malheureusement que Trump va continuer ce jeu là volontairement ou pas car de toute façon même si il est président le contrôle de cette ’’terreur’’ est a un niveau bien plus haut que le ’’président’’ des USA.
    Mais bon ne soyons pas pessimistes comme Soral dit.. attendons de voir même si je suis presque sûre que des gros attentats vont arriver dans un futur proche en Occident..

     

    • #1598631

      Qu’appelez-vous de gros attentats ?
      Il y a une année presque jour pour jour, 130 Parisiens périrent dans les circonstances terribles que l’on connaît : c’est énorme, non ?
      Et puis Nice, et puis Charlie Hebdo avant eux, pour trois attaques de masse totalisant plus de 230 morts.
      Un vieux et noble prêtre, ainsi qu’un couple de policiers, furent également abattus lâchement.
      Moi, j’en ai encore le vertige.
      Pas vous ?


  • alain, le retour, du grand Soral....


  • Hahaha, merci pour ce moment... Voir (entendre) deux penseurs issus de la gauche sociale du XXe siècle, quasi défunte aujourd’hui, ayant pris des chemins en grande partie opposés, et capables néanmoins de débattre sans se mettre sur la gueule, partageant un socle commun permettant d’avancer !


  • Il a la pêche le boss ... pas facile d’en placer une :-) ... mais comme il parle toujours pour ne jamais ne rien dire on en redemande. Merci pour tout ça.

     

    • J’ai apprécié sa pertinente remarque sur le profil sociologique de l’homosexuel moyen dont le goût pour les belles choses (un certain raffinement) en fait un sympathisant naturel des valeurs de la droite. Ca se discute mais c’est le genre d’analyse singulière qui fonde en grande partie mon intérêt pour ses concepts.


  • La manipulation a très bien fonctionné sur les noirs et les latinos. Là où ça a foiré c’est sur le vote féminin qui a atteint 42% (62% chez les femmes blanches) pour Trump ! Il a d’ailleurs été peu attaqué sur ses déclarations "racistes", beaucoup sur sur sa "misogynie". Le Système qui avait les vrais sondages en main à fait sa contre-campagne là-dessus. Les noirs et les latinos ils les avaient dans la poche (pas tous, d’accord, mais l’écrasante majorité). Les femmes américaines étaient beaucoup moins connes qu’ils le pensaient. Occulter le vote identitaire pour tout réduire à la lutte de classe est une erreur, une grille de lecture incomplète pour notre époque.

     

    • Le contraire aussi est une erreur. Sinon vous n avez pas comprit E&R . Droite des valeurs, gauche du travail


    • Les classes sociales sont définies par Michel Clouscard selon le niveau de revenu et le genre de vie. D’autres critères existent pour affiner mais avec ces deux là, t’as un max d’informations. Parler des redneck, le blanc pauvre ouvrier rural, c’est une classe clouscardienne. Les blacks des ghettos urbains sont aussi une classe clouscardienne comme les noirs de la Nouvelle-Orléans, etc...Parler de latino, de noir, de blanc, de femme est un mono déterminisme. Il faut croiser ces données avec le genre de vie et le revenu. Il n’y a aucune négation du rôle joué par la race mais ce critère est intégré au genre de vie (communautaire aux USA) et est ainsi relégué à sa juste place.
      Certains lobbyistes et barack vont devoir faire le ménage, pour qu’il n’y ait pas trop de tâches de black ops partout sur la moquette.
      Les sénateurs républicains seraient devenus trumpistes du jour au lendemain : pas sûrs. Alors où sont ses alliés ? Quels sont ceux qui vont sortir du bois ? Quelle équipe le père Trump va mettre en poste ? Voyons déjà s’il reste lui-même après avoir lu les dossiers.
      Perdant aux USA, les méchants ne vont ils pas intensifier la manipulation en Europe et notamment en France pour éviter pareille débâcle électorale ? Est ce que l’élection de Trump augmente ou pas le risque d’attentat en France dans le but d’éviter une présidentielle où Marine serait élue ?


  • C’était passionnant. Alain Soral arriverait à rendre passionnant même les sujets les plus futiles ou ennuyeux de la Terre. Il a véritablement un don.


  • Mr SORAL, d’après son petit rappel de l’histoire, Hitler était un nationaliste et a sortit l’Allemagne de la misère en relançant la machine économique, d’où l’agression du système financier et le conflit mondial.
    Serait-il de même avec un TRUMP, nationaliste voulant relancer l’Amérique après la grave crise qu’a secoué le monde ? Une guerre est très proche, vu la réaction de l’empire avec ces larbin en Europe.


  • Ah et j’oubliais.

    Donald Trump n’est pas un "self made mad". Son père était déjà un bon gros bourgeois qui détenait une flopée d’immeubles dans New York. Il aura même octroyé à son fils, le futur président Donald, un bon million de dollars pour qu’il puisse démarrer. Il aura en suite hérité de la fortune familiale peu après...

    Comme "sefl made man" qui part de rien pour arriver au somment on a vu mieux.

     

  • Je comprends pas comment on peut encore dire en fin de mandat que c’est les immigrés qui ont mis Hollande en place. Et Sarko au deuxème tour c’est qui qui l’y a mis , les immigrés aussi ? Et Nuit Debout ? Et les pro-migrants c’est encore les gens de banlieue ?

    Racialiser le vote c’est le statu quo , et c’est se prendre des claques comme celle de Clinton. Il faut reconnaitre qu’un pan entier de petits blancs bien français n’adhèrent pas encore au fn, pour x, y raisons. Alors que des gens de banlieue, y compris descdendants d’immigrés , sont prêts à ce vote fn, ne serait- ce que parce qu’ils en ont marre d’être les otages oubliés des racailles qui ont tous les droits.

     

    • En tout cas "le système" et "les races" sont apparemment devenues des réalités indiscutables depuis l’élection de TRUMP pour les habitués des plateaux télé. Et si après ça on ne comprend pas la supercherie des politiques et des médias c’est que notre cerveau est vraiment ramollo.


  • Avec un oeil Français la répartition des votes et le vote en lui même peut être contradictoire ou illogique

    Par contre en émettant l’hypothèse que les ricains sont ultra libéraux ,on peut conclure que le vote en faveur de trump est la manifestation d’un égoïsme
    Trump est à l’image de ces égoïstes
    Et le vote en faveur d’Hillary est un vote communautaire motivé par la peur d’une présidence Trump

    En France ,le vote pour Marine Le Pen est motivé par le social
    Un Phillipot est à l’extrême gauche alors qu’un Trump est à l’extrême droite de l’échiquier politique française
    Si Neuilly sur Seine votait,Trump serait élu des le premier tour et le Catholicisme social cher à Civitas et à E&R serait rejeté à plus de 90%

    Les pauvres au état unis ,pays ou l’ultra libéralisme règne ,sont des laissés pour compte ,de ce fait ils votent rarement.
    Ceux qui ont voté pour Trump,font parti de la classe moyenne (50 000 $ de revenu par an en moyenne).
    Ces gars là s’en foutent du social.


  • Les noirs auraient donné 8% à Trump, donc le jeu des minorités marche tout de même un peu.
    La différence, c’est qu’ils sont 12% aux Etats-Unis et ça n’ira pas beaucoup plus haut. Et la manip prend mal avec les latinos.

    En France, le nombre d’enfants nés de parents non-européens est bien plus élevé. Le calcul est gagnant.


  • Euh excusez-moi j’ai une question un peu bete mais j’aimerai bien qu’on me reponde quand meme, comment est-ce qu’on categorise une personne en tant que noir , blanc ou latino votant ? Par sa situation sociale et ou l’endroi ou il vit ? Par la couleur de peau ? Par ses origines ? Et si oui a partir de combien de generation devient-on blanc ? Est-ce qu’on dit blanc pour les "blanc de souche" ? Par exemple Dieudonne, Rihanna ou Jay-Z sont-ils considere comme noirs ? J’ai du mal a saisir ou se trouve le seuil. Merci

     

    • pour repondre a tes questions, faut etudier ce que l’on appelle les sciences sociales, les maths et les statistiques...
      par exemple pour la question a partir de combien de generations, on devient blanc, je te conseille l’analyse de todd pendant sa conference du 8/11/2016. grosso modo pour lui, s’il n’y avait plus de probleme racial noir aux usa, les noirs devraient voter comme les blancs grosso modo 50% democrates 50% republicains ( la je caricature), or apres 8 ans d’une presidence "noire", democrate et "antiraciste", ils votent toujours a 80% democrate.Ce qui voudrait dire qu’ils sont toujours pauvres et discrimines.C’est ce que soral explique, plus on te baratine dans les medias sur l’antiracisme, plus les minorites sont ecrases dans la pratique...(oui, les pauvres sont une minorite....meme les blancs pauvres...)


  • Soral fulgurant


  • #1598697

    "il va y avoir de la couille sur le plateau"tu m’as tué. EXELLENT


  • En tant que fils d’immigré maghrébin, j’avoue que Soral a vraiment le don de rendre un sujet (apparemment) ennuyant en intéressant voir primordial (De gaulles et le général Massu), il aurait été très bon dans le commerce ou le business. Concernant Trump, suis je le seul à trouver qu’il y a quelque chose de louche ? comme un hic, que je ne peux expliquer, comme la sensation qu’il ne finira pas son mandat. Je sais pas pourquoi.

     

  • Dire qu il y a 2 ans, j en entendais certain dire "Soral est fatigué"... En ecoutant ceci, Soral est toujours en pleine forme, sans doute requinqué par la defaite imminente du systeme :)


  • Trump n’est pas un self made man, Trump est un héritier, ceci dit ça n’enlève rien a ce qu’il va faire, où ne pas faire.


  • Soral a largement raison sur les banlieues qui ne votent pas.
    Moi 35 ans, né en France et d’origine maghrébine, issu du 92 banlieue nord, bac + 5 2 fois, csp+, bien intégré, casier judiciaire vierge, humblement cultivé et politisé (je peux même parler de politique du début du 20e et du 19e, voire remonter aux Orléanistes etc...) n’ait jamais voté et ne le fera jamais (le lendemain du 21 avril je ne me suis pas "mobilisé)... Mes amis tous maghrébins ou africains, de 31 à 37 ans, mariés et papa,intégrés et tous bosseurs, d’ouvrier qualifié à manager à La Défense, ne votent plus depuis longtemps et ne le feront plus jamais... et leur femme (toutes maghrébines et africaines, forte endogamie) pareil...C’est juste qu’on ne se sent pas concernés et qu’on en voit pas l’utilité... voire je trouve cela "néfaste"... Merci Alain de rétablir le discours de vérité.

     

    • Vous ne votez pas, vous ne vous sentez pas concerné (le syndrome de l’apatride, quoi). je me demande si je n’ai pas en fait plus de symparhie pour ceux qui votent "contre mes convictions de Français de racine", eux au moins, pour cons qu’ils soient à mes yeux, "ils existent !"
      je ne vous plains même pas, je vous méprise. Vous osez la ramener ? Pitoyable !


    • #1599349

      A la lecture de votre commentaire par ailleurs éclairant, je me pose une question : ne supporteriez-vous pas la compagnie de l’homme blanc, vous qui déclarez n’avoir pour amis que des Maghrébins ou des noirs Africains ?


    • " bien intégré (...) Mes amis tous maghrébins ou africains".
      Ah bon ?


    • @Yannick : du tout... là où j’ai grandi très peu de blancs. Dans les années 80 surtout des maghrébins qui ont presque tous réussi à "fuir" vers des résidences ou une maison individuelle... au début des années on a été remplacé par les africains qui étaient très peu nombreux autrefois.
      Les quelques blancs ont après la vingtaine et le mariage (concubinage etc) été moins dispo et s’étant eux aussi rapprocher de leurs nouveaux amis blancs (neo voisinage après déménagement et collègues de boulot)... Nous avons fait de même sans que personne ne soit "fautif"... c’est une espèce de process naturel équidistant. Personne ne s’en plaint.


  • Soral a raison !
    Plus que jamais !


  • voilà de retour un Soral puissant celui d’il y a quelques années en faisant un choix judicieux de débattre face à un partisan, disons le sans jeter d’anathème du "racialisme" pensée figée qui voit une essence dans chaque race c’est ce qui transparait en filigrane dans ce dialogue... La pensée dialectique qui certes a trop souvent tombé dans le dogmatisme est une pensée difficile mais qui a au moins le mérite d’etre vivante et d’offrir une saine expression de la liberté ... Certes levote communautaire existe mais seulement en tant qu’expression idélogique qui cache les vrais intérêts de classe... Félix malheureusement ne voit pas que son discours sert les intérêts du système... Bref sur ce point on pourrait en parler des heures mais ce débat sur ce thême doit se poursuivre....ILen va de la crédibilité d’E&R
    Mais ne boudons pas notre plaisir j’ai l’impression qu’A Soral se réveille il glisse qu’il se relancerait en politique ? Je suis convaincu que nous devons nous engager grace à cette porte ouverte par Trump. Une chose me parait certaine TRump ne pourra rien faire sans l’appui du peuple , il est isolé tout milliardaire qu’il est. L’idée de trumpiser la vie politique est une bonne idée. Soutenir Trump ne veut pas dire être d’accord sur tout. Le personnage Trump ne nous intéresse pas comme le voudrait les medias mais c’est le phénomène Trump qui accélère l’histoire Nous allons vivre une année terrible face à une cinquantaine de journalistes qui tiennent les médias. Le combat est d’abord une lutte pour la réinformation. E&r Peut jouer un grand rôle et ce dialogue ferme mais courtois avec Felix, ce qui est une bonne leçon de déontologie pour nos medias, doit, m^me s’il est douloureux, par la seule force de la Parole refuser de s’enfermer dans des idéologies figées essentialistes que sont entre autres le racialisme.... Face à l’Ennemi il va falloir être très rigoureux Soral l’a depuis quelques temps bien compris

     

    • Essentialiser et racialiser le politico-sociale est surtout une attitude« juvénile » sur le plan idéologique, ça relève d’un manque d’expérience. Il suffit de voyager un peu pour comprendre pourquoi cette analyse ne correspond pas à la réalité. Évidemment, c’est avant tout le contexte socio-économique (les intérêts « organiques ») qui est déterminant, même si l’aspect identitaire apparaît en filigrane il reste très illusoire, et surtout à relativiser dans la mesure où l’identité est biaisée dés le départ dans le monde occidentale, qui dénature les gens : regardez les communautés déracinés des ghettos en France dont la filiation identitaire, culturelle, voir ethnique maintenant (avec la mode du métissage) s’est rompue...La seule identité dont il est question ici c’est l’identité du « ghetto » (ceux qui y sont et n’en sortent pas...), et donc d’une identité socio-économique, et non pas ethnique. Une « race » (en fait un haplogroupe) n’a pas vocation à être pauvre, même si certains le croient (mais l’histoire et la science en générale démontrerait que ça ne correspond à rien).

      Un « musulman patriote » est simplement un musulman qui reconnait la souveraineté et la pertinence de la patrie, ce qui signifie que tu en rencontrera majoritairement dans n’importe quel pays musulman (Maroc, Algérie, Egypte, Syrie...), s’il respecte sa propre souveraineté il respecte aussi naturellement celle de la France (d’ailleurs au Maghreb et en Afrique la nation Française jouit encore d’une aura, ces pays sont francophones et la francophonie est toujours un facteur de développement). Donc dire qu’un musulman n’a pas vocation à être patriote est un non-sens dès le départ. Si la France devient sa maison, lui permet de vivre dans la dignité il n y a aucune raison pour qu’il ne devienne pas patriote envers cette nation (ça n’est pas interdit en Islam). D’où l’intérêt pour l’oligarchie de maintenir ces populations par le bas en France, afin qu’elle ne deviennent surtout pas patriotes, et donc force-vive d’une nation que ce pouvoir voudrait voir anéanti.


  • De bout en bout passionnant et stimulant, comme souvent avec E&R..Salut à tous les camarades qui les suivent..


  • Je ne suis pas d’accord avec Felix. Une grande majorité de Noirs n’a pas voté, même si ceux qui sont allés aux urnes ont voté pour Clinton. Cette dernière perd en réalité cette élection à cause de l’abstention non seulement des démocrates partisans de Sanders mais aussi de la communauté noire qui s’est toujours méfiée pour une raison que j’ignore de Hillary. Donc la manipulation des minorités à mon avis n’a pas marché, ça été un échec d’autant plus qu’un bonne partie de ces minorité à voté Trump. Je suis ainsi du même avis que Soral, il s’agit d’une lutte de classes, des laissés pour compte qui essaient de se révolter contre les politiques promouvant un capitalisme sauvage et une mondialisation incontrolée, politiques implémentées au fil des années par les partis républicain et démocrate

     

    • Si on veut pousser l’analyse communiste jusqu’au bout, plutôt que l’expression de la lutte des classes, l’élection de Trump constitue un signe de collusion de classes (comme toute élection). Trump, même s’il n’est pas un pur spéculateur transnational, est un allié du Capital. Son élection constitue une recomposition du "marketing" du Capital, dont la crédibilité sous le règne des néocons commence à s’effriter. C’est le signe que les américains veulent encore croire aux bienfaits du Capital.
      En revanche, son élection constitue une étape dans le déploiement futur de la véritable lutte des classes. En effet, son discours tend à vouloir limiter les horreurs qui découlent du mode de production capitaliste. C’est dans la réalité totalement impossible, mais cela prouve que le capitalisme perd en crédibilité dans la conscience américaine.
      On pourrait dire que ce n’est pas l’élection de Trump, mais bien le rejet de Clinton qui constitue un signe de la reprise de conscience des prolétaires américains de leur propre condition de classe, et de la lutte qu’il vont avoir à mener avec tous les prolétaires du monde contre les Clinton, les Bush, les Trump, les Soros, les Mao, les De Gaulle, les Arnault etc. ; contre les monarchistes, les républicains, les démocrates, les fascistes, les (trots)kystes, et j’en passe. En gros, contre les possédés qui veulent posséder, contre les soumis qui veulent soumettre.
      Bonne chance à Trump, il vient de monter sur un cheval fou de rage qui court à en perdre haleine tout droit vers un ravin. Parviendra-t-il à le calmer et à lui faire faire demi-tour ? Si oui, pendant combien de temps ?


    • @ Raphaël

      Qu’entends-tu par « les démocrates » ?

      Si tu veux parler du parti US Les Républicains ou du parti US Les Démocrates, il est bien utile de mettre une majuscule pour distinguer ces noms propres (enfin la traduction en français des noms propres en langue anglaise) des noms communs de même orthographe. De plus pour lever toute ambiguïté, le mieux est dans ce cas de préciser en ajoutant le mot parti comme je viens de le faire.

      Cependant, vu que tu alignes les royalistes, les républicains et les démocrates, je suppose que tu amalgames les partisans de la démocratie authentique (1) avec « les possédés qui veulent posséder » et « les soumis qui veulent soumettre », auquel cas, tu es pauvre en esprit. Je ne relève que ce en quoi je me sens concerné mais chacun pourra défendre sa chapelle selon ses vues.

      (1) ici j’ai précisé authentique mais en bonne intelligence, si on ne précise pas prétendue démocratie représentative ou si on n’entoure pas le mot démocratie entre guillemets pour prendre de la distance, c’est de façon sous-entendue la démocratie authentique sinon c’est une complicité avec la novlangue.


  • Soral du feu de Dieu !!


  • Par souci d’honnêteté, Alain Soral aurait pu préciser que le marxisme-léninisme et l’oeuvre de Marx et Engels (suivi de Rosa Luxemburg, Bordiga, Debord et tous les groupes radicaux) sont deux choses bien différentes, pour ne pas dire l’un et son contraire.
    Car même si ça peut paraître évident à quelqu’un qui dispose de la culture et/ou de la compréhension nécessaire, cette précision me parait d’intérêt public.
    L’imposture du marxisme-léninisme, qui va donner naissance au bolchévisme et à tous les capitalismes d’état, est très bien exposée dans le livre "Lénine Philosophe" de Anton Pannekoek.


  • Sur le vote des races il faut nuancer vos deux points de vue. Il est vraie que dans une très large majorité les latinos et noirs (comme maghrebin et noir ici) qui sont allé VOTE ont plébiscité Clinton. Pour autant j’aimerai connaitre le taux d’abstention de la communautaire noire et latinos au US sachant que le taux global de participation est de 54% ... Les deux tiers de ces communautés n’ont pas du se déplacer, en gros 20 a 30 % ont voté Clinton ce qui est finalement très faible.

    Et c’est la même chose en France avec le vote musulman certes très largement socialiste mais combien de musulmans se déplacent voté ? Entre 10 et 30 % selon les régions ( a Marseille quartier nord on est en dessous de 10 %).

    Avec une participation aussi faible dire que c’est la race qui définit les élections est un mensonge.


  • Passionnant !
    URSS, De Gaulle, Mai 68, PC, Cuba, Vénézuela, Poutine et sa relation à Israel etc ...
    A chaque intervention des pièces du puzzle se remettent en place pour des gens comme moi qui n’avaient aucune culture historique encore récemment !
    Bravo et MERCI !


  • Si Donald Trump reste battu chez les hommes et les femmes noirs, latinos, asiatiques dans des proportions allant :
    - de 94% en faveur de la démocrate chez les femmes noires (80% chez les hommes noirs)
    - à "seulement" 62% chez les hommes latinos (68% chez les femmes), il obtient des scores supérieurs aux prévisions. Notamment chez les latinos avec une moyenne de près de 30%. ( source BFMTV)

    Donc seulement 6 % des femmes noires et 20% des hommes noires ont votés pour TRUMP.


  • Heureusement que vous êtes la .
    Surtout quand on lit les commentaires sur le net et à la télé ...


  • Mardi 57% des Blancs ont voté Trump, c’était un vote raciste.
    En 2008 92% des Noirs ont voté Obama, c’était un vote progressiste.

     

    • Les statistiques ethniques sont légalement interdites en France, sauf pour taper sur les blancs par les officines gouvernementales, telles que la direction de France Info et celles des Sciences PO.

      Pour preuve voir : http://www.francetvinfo.fr/monde/us...

      Là pas d’auto saisines des procureurs de Valls ou des juges hollandais qui épluchent les commentaires de ce site seulement pour défendre les blancs mutilés du zob, considérant implicitement qu’ils ne devraient pas se sentir concernés par de telles statistiques interdites Quelle grave erreur, limite carrément antisémite !!


  • A 1h01mn pas pu m’empêcher de verser ma petite larme. Que Dieu t’entende Alain car nous sommes nombreux à attendre ce moment.


  • Soral a raison !
    Grandiose leçon historico-politique ! De la France nous prenons tout, plus que jamais ! Elle est la 3eme voie, c’est son rôle historique, inscrit dans sa génétique. Et ce pays, notre pays, saura rebondir, comme toujours au travers de ses 1500 ans d’Histoire. Nous serons là pour sortir de la tranchée le moment venu, nous sommes prêts pour tout dire, jamais sans doute le peuple n’a été aussi prêt.
    C’est le réveil des peuples libres, c’est le réveil de la France.
    Vive la dissidence !


  • je remarque que :

    le 9 novembre 1989 : chute du mur de Berlin

    le 9 novembre 2016 : chute de l’élite par l’élection de Trump... (l’élite n’a pas encore dit son dernier mot).


  • Très, très sceptique sur le sens donné à ce vote des grands élécteurs... Les petits élécteurs ont voté un chouiya plus pour Clinton...(Ce qui était prévisible en fonction du temps de passage à la télé).
    D’ailleurs première action politique, sa priorité en tant que redresseur annoncé de la société US : déchirer l’accord sur le nucléaire avec l’Iran (patenaire de la Russie ...).


  • dieu te garde alain soral merci bon courage a tous le journaliste et l’invite.


  • Sortir de la tranchée, avec le sabre, Alain Soral, le dit maintenant clairement, la dissidence patriote a une vocation révolutionnaire. C’est très rare de l’entendre s’exprimer ainsi, cela mérite d’être souligné, c’est courageux de sa part, et plein de bon sens, si le peuple ne prend pas son destin en main en 2017, ce sera la chaos, les français font face à une paupérisation croissante, le pays est dans une impasse, son existence, son futur en dépendent. Les français doivent affirmer de façon claire leur volonté de mettre à terre le système 51% dès le premier tour... Ou le système continuera son oppression et personne, je dit bien personne n’en sortira indemnes ni le pays, ni le peuple qui le compose....


  • #1599388
    le 11/11/2016 par Palm Beach Post : "Cult !"
    ERFM – Émission spéciale "Élection américaine" et Donald Trump

    Le passage sur Baudelaire résume la conversation.

     

  • J’ai beaucoup aimé la critique du marxisme originel, que l’on retrouve sur d’autres vieux liens que je ne connaissais pas, par exemple ici : http://www.egaliteetreconciliation....
    tendanciel/absolu

    Je suis très intéressé par l’évocation du sujet de "l’emploi du temps" et du nom Lucien Sève associé. Étant pour la baisse drastique du temps de travail, je me demandais si comme moi, la plupart des gens trouveraient de quoi s’occuper hors emploi ou si je suis un cas minoritaire (auquel cas il faudrait militer pour la liberté du non-emploi plutôt que pour le partage et la baisse globale du temps de travail professionnel). Du coup si des réflexions ou études ont été menées sur ces sujets, je serais intéressé d’avoir des sources ou autres.


  • Sur la question électorale plutôt d’accord avec Félix Niesche mais Alain Soral le rejoint presque subtilement tout en intellectualisant la chose. C’est un vote d’idéologie communautaire, je m’explique : on voit bien que la campagne a tourné autour de l’immigration, de l’islam, des femmes, des homosexuels, des noirs... principalement. Clinton était assimilée aux progressistes donc à l’esprit noir xénophile, Trump était assimilé aux conservateurs donc à l’esprit blanc patriote. C’est comme ça que c’était présenté. A l’évidence les gens n’ont pas la finesse et l’analyse froide de Soral, alors ceux se reconnaissant dans chaque catégorie l’ont fait par affection communautaire, point barre. Ce qui change de d’habitude c’est surtout que la manipulation des masses ne fonctionnent pas aussi bien qu’avant... mais tout de même, 88% des noirs qui sont allés voter l’ont fait pour Clinton et pas 65% comme le disait Soral pour se justifier. Idem pour les femmes qui sont majoritairement tombées dans le panneau à 54%.
    Alors oui, c’est le réveil des petits blancs lobotomisés et on va pas s’en plaindre !


  • Dans la légende !

    Encore une fois, merci pour tout !


  • Merci pour cette émission spéciale . J’attends avec impatience la rubrique désormais culte des " dessins de la semaine " de ce week-end .


  • avec vos réseaux, diffusez l’idée de demander à Trump de donner des interviews aux médias qui l’ont soutenu...dont ER bien sur...


  • Il a l’esprit affûté le patron, les années passent et approuvent de plus en plus ses analyses.

    Pour Trump, "wait & see" comme ils disent là bas, soit c’est un vrai candidat anti-système qui va retourner toutes les valeurs dans le sens dans lesquelles elles devraient être (travailleur contre usurier) et il finira assassiné comme JFK.

    Soit il fait partie du sérail et ça sera la quenelle du siècle pour nous et les américains qui ont placés beaucoup d’espoirs en cet homme. Les mois à venir et 2017 vont être tellement excitants intellectuellement et politiquement !


  • Je ne partage pas l’optimisme de certains sur ce Trump, nous expliquer qu’il ne peut etre antisioniste parce que realpolitik qu’en est il alors des autres dirigeants qui se font regulierement tailler des croupieres dans ces colonnes. Ce type est un bouffon qui marquera son mandat par le neant ! On lui donne la benediction parce qu’il se pose en candidat anti systeme, vaste farce pour laquelle j’aurais imagine Soral un peu plus perspicace...Penser que Trump est anti systeme c’est finalement penser que Sarko le serait aussi...il a brosse certains dans le sens du poil et visiblement certains ne se lassent pas de ronronner....

     

    • Trump est déjà le symbole de la libération et de la lutte de ce qu’on appelle l’Empire , et il ne sera déjà point oublié par les nations et les esprits clairvoyants , ça c’est certain.
      Alors ne sois pas si pessimiste concernant le sort de ces décisions, qu’elles soient intransigeantes ou non ce personnage charismatique à signé le début d’une looooooongue bataille, ce qui peux être mal interprété et/ou déprécié car cette bataille sera très certainement tachée par le sang à un moment fatidique , mais au final , dans un futur lointain, il sera Notable.


  • Merci Mr Soral.


  • Sur ce que M. Soral évoque à propos du rôle des américains en mai 68, l’ouvrage « Des secrets si bien gardés » de Vincent Nouzille, paru le 9 avril 2009 chez Fayard, explique, à partir des archives de la CIA de 1958 à 1981, comment Washington a encouragé les opposants à de Gaulle, s’est réjoui de sa déstabilisation en mai 1968 et avait même préparé un plan secret d’intervention militaire en France au cas il serait assassiné.


  • De ce que j’ai lu, parmi les noirs qui ont voté, 88% ont voté Clinton.

    Ca ressemble quand même à un vote communautaire.


  • 19:48

    Soral : « La manipulation oligarchique des minorités contre la majorité, c’est-à-dire de se servir de la bêtise des jeunes, mai 1968, de la bêtise des femmes [..] les années 30 aux Etats-Unis, et la bêtise du migrant qui pour remercier qu’on a fait de lui un Français ouvre la porte au migrant qui arrive au lieu de dire que c’est un danger pour lui, donc effectivement cette bêtise de l’analyse profonde, même si elle est là et que c’est là dessus que spécule le pouvoir illégitime, ça ne suffit plus à vaincre finalement l’esprit majoritaire et le bon sens. »

    Quelle est sa définition du « migrant » ? Nouveaux entrants d’aujourd’hui, de 2ème génération ou des 30 glorieuses ?

    Bêtise du migrant si on a un point de vue assimilationniste, par contre si on est sur le plan de la conquête, la bêtise passe dans le camps des blancos.


Commentaires suivants