Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Résolution française sur la Syrie : la réponse du Venezuela

La voix libre d’un État souverain

Le 8 octobre 2016, alors que l’Armée syrienne, aidée par les troupes russes, est sur le point de gagner la bataille d’Alep, la France a soumis au Conseil de sécurité des Nations unies une résolution visant à établir un cessez-le-feu à Alep-Est, afin que « la Russie et le régime syrien (...) cessent de frapper les hôpitaux, les infrastructures médicales, les femmes et les enfants » (Jean-Marc Ayrault). En réponse, l’ambassadeur du Venezuela à l’ONU a pris la parole pour rétablir quelques vérités sur l’action des forces russes et syriennes et la prétendue lutte contre le terrorisme des États-Unis et de leur vassal, la France.

 

 

À ne pas manquer, sur le Venezuela, la projection-débat sur Hugo Chávez
avec Vincent Lapierre le 28 octobre 2016 à Grenoble :

 


 

À venir très prochainement, la sortie du coffret « Hugo Chávez » chez Kontre Kulture

Ce coffret comportera un documentaire réalisé en partie au Venezuela lors des obsèques de Hugo Chávez, ainsi que deux ouvrages écrits par Vincent Lapierre : une anthologie de discours ainsi qu’une biographie, très probablement la plus complète biographie de Hugo Chávez en langue française.

Les souscripteurs qui ont, avec patience, soutenu la réalisation du documentaire, recevront très prochainement par voie postale le DVD et le livre des discours.

Il est à noter que le documentaire, se voulant aussi complet que le livre dont il est issu, durera plus de 3 heures ! Sa réalisation en est d’autant plus longue, mais c’est le prix à payer pour offrir un véritable document exhaustif sur l’histoire du Venezuela, la naissance, la jeunesse et la formation de Hugo Chávez, sa prise de pouvoir, sa présidence puis sa mort.

Dès lors, le boitier DVD qui sera livré avec l’anthologie des discours ne comportera pour le moment que la première partie (histoire du Venezuela et l’ensemble de la vie d’Hugo Chávez jusqu’à son accès à la présidence). Bien entendu, dès que la deuxième partie (la présidence, la mort, les funérailles et l’héritage) du documentaire sera terminée, celle-ci sera envoyée gracieusement aux souscripteurs qui pourront ranger le deuxième DVD dans le boitier, à côté du premier.

La mise en vente se fera prochainement sur notre site partenaire Kontre Kulture. Un article sur le site Égalité & Réconciliation préviendra nos lecteurs.

 

 

La résistance bolivarienne
dans la boutique E&R :

 

Ne pas se soumettre à l’empire a un prix,
à lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • ca c’est du discours gracias senor,de plus il ne cite personne mais tout le monde sait de qui il parle !!!


  • En France, nous n’avons pas l’habitude d’entendre s’exprimer un dirigeant politique non psychopathe. Bref un être humain qui gère les intérêts d’autres humains. On en oublie que cela existe. Ca fait un bien fou.
    Merci mon Dieu


  • "La voix libre d’un Etat souverain" mais dont la population meurt de faim...

     

    • Nous le peuple français pas libre et paupérisé à mort


    • #1580043

      Sous le régime de Bachar fils, le peuple ne mourait pas de faim, les enfants étaient éduqués, les hommes et les femmes travaillaient. Certes toutes oppositions à la politique du régime étaient muselées ; situation insupportable à nos yeux à tel point que nous déclenchions une guerre pour le bien de l’humanité, merveilleux privilège de l’axe du bien.

      Chez nous au moins nous avons la liberté politique, chèrement acquise en 1793 par des procédés qui feraient pâlir de jalousie Al-Nosra. Nous avons et nous sentons le souffle de cette liberté politique chaque jour. Nous avons le choix entre le PS et LR. Nous avons le choix d’une politique mondialiste à la botte de monsieur Attali, un choix si enviable entre la gauche et la droite, entre je suis Charlie et je ne suis pas Charlie.


    • #1580242

      Max parle du peuple vénézuélien ...
      Mais il y a un sérieux blocus américain sur l’économie vénézuélienne, en réalité.
      La Colombie s’est couchée devant le maitre étasunien, elle a donc le droit d’avoir une économie de plus en plus florissante...
      ...le Vénézuéla, contraint et forcé malgré tout son pétrole, a échangé aujourd’hui sa place avec elle, en terme de misère et de délinquance sordide !


    • @Rahan
      Faudrait savoir :) Un coup sur ce site on défend le protectionnisme (= on ne commerce avec autrui que dans des limites fixées par l’état). Puis, on nous dit que l’effondrement venezuelien vient du blocus financier americain. Mais le venezuela a bien sa monnaie non ? Il a la main sur sa monnaie et sa politique et ses relations avec les autres pays. Alors ?
      Ca veut dire qu’en fait, la liberté d’échanger, c’est pas si mal ? Je comprend plus.
      Ca veut dire qu’en fait, le venezuela c’est très bien, A CONDITION uniquement que les américains disent ceci ou cela ? On repassera côté souveraineté...


    • Vous confondez protectionnisme et blocus ?!?! Vous avez quel âge ???? Vous savez au moins ce qu’est un blocus ???.


    • #1580447

      @ Pat

      Le Vénézuéla est un pays de l’OPEP qui a attiré bien sûr les multinationales américaines qui, comme toujours, avec la complicité des 10% de possédants, se sont arrangés pour maintenir les 90 % du pays restants dans la pauvreté malgré ses réserves de pétrole brut qui équivalent à celles de l’Arabie Saoudite...
      Quelques exemples de leur duplicité :
      - financement de multiples partis politiques en milieux universitaires qui ont fini par s’entretuer à tout va, empêchant l’émergence d’une élite réellement formée pour diriger le pays.
      - organisation de la pénurie des produits essentiels pour générer une augmentation des prix record (inflation allant jusqu’à 700%).
      - absence d’infrastructures sanitaires viables que Hugo Chavez a dû créer au détriment de l’investissement dans la modernisation des infrastructures pétrolières (ils ont dû importer du pétrole des USA ce qui est un comble).
      - endettement qui dissuade tout pays de commercer avec lui.
      - rajoutons la chute du prix du pétrole qui a été catastrophique pour ce pays qui n’a pratiquement que ça pour exister.
      - le résultat de tout ça, c’est un marché noir dément, notamment de devises étrangères...
      Vous voyez que ce n’est pas si simple, il ne suffit pas d’avoir sa propre monnaie pour s’en sortir, il faut aussi se préserver des attaques sournoises par l’intérieur, qui ne sont pas que financières !
      Je maintiens donc que ce sont les USA, via leurs multinationales, qui sont secrètement responsables de la misère et de la criminalité au Vénézuéla.

      Pour la France, le problème ne se pose absolument pas en ces termes, il s’agit de sortir de l’Euro pour retrouver notre liberté économique, pas de créer un état viable, en principe c’est déjà fait !


    • @ Pat

      Parle de ce que tu sais :

      1) les vénézuéliens sont victimes du choc pétrolier provoqué par l’Arabie Saoudite.

      2) La classe politique ultralibérale vénézuélienne ne cesse de conspirer contre le pouvoir populaire en place.

      3) Les USA n’ont jamais manqué une occasion pour déstabiliser ce pays.

      4) le protectionnisme, ce n’est pas le repli sur soit, ça c’est de la pensée euro-BFMiste stupide, le protectionnisme c’est protéger son industrie locale des biens fabriqués à l’étranger tout en permettant à la première d’exporter. Le protectionnisme, ça se négocie.


    • Je reconnais être nul en économie, désolé j’ai pas la formation qui va bien, mais j’essaie sincèrement de comprendre et mes questions sont sincères. Et quand je lis et que je perçois ce qui me semble être une contradiction, je le dis.
      De ce que je sais : protectionnisme = j’empêche d’autres produits de rentrer chez moi pour permettre à mes artisans de se développer.
      Blocus = un autre pays empêche ses autres produits de rentrer chez moi car il refuse de commercer, et refuse de voir mes produits entrer chez lui.
      Indépendamment de mon âge, du point de vue des produits, c’est la même chose non ? Ils ne rentrent pas.

      @Badack :
      Ensuite, même s’il y a peu de choses que je sais et je l’admet, je tousse fortement quand quelqu’un qui me dit de parler de ce que je sais me parle de "la classe politique ultraliberale venezuelienne". Je veux bien être bête mais elle est collector celle là. Les politiciens venezueliens sont les premiers à faire des nationalisations à tout va, à forcer les gens à appliquer leurs décisions contre leur gré, à planifier même la production de bouffe ; c’est tout le contraire du laisser faire.
      Alors, autant je suis contre l’ultralibéralisme, autant on ne peut pas dire que le venezuela est ultraliberal. Pardon mais si je suis ignorant sur certains sujets, j’ai l’impression que vous êtes tellement enfermés dans vos certitudes que vous êtes prêts à tordre le sens des mots à 180° simplement pour ne pas reconnaître que vos conceptions ne marchent pas. Je n’ai pas la prétention de savoir, et là dessus je n’ai pas la réponse ; mais je préfère dire ça plutôt que de tordre les faits pour les faire rentrer dans ma vision de la réalité.
      Donc :
      1) Le Venezuela est donc victime de son incapacité à s’adapter et à faire face à des prix du pétrole bas. Ils ont tout misé sur un cheval, qui a fait ses preuves un temps ; mais qui ne court plus vite.
      2) voir ci dessus
      3) ..et c’est réciproque. Et donc ?
      4) Vous connaissez beaucoup de pays assez bêtes pour laisser les produits des autres pays pénétrer leur marché local pendant qu’on interdit à leurs produits de pénétrer notre marché ?


    • @Rahan

      J’ajoute quand même quelque chose. Dire : "les choses se sont passé ainsi" est une chose, mais il faut avoir un minimum de preuve car sans ça ça n’est que de la croyance et non du raisonnement.
      Certains disent : "les pénuries au Vénézuela sont la conséquence logique de leurs décisions politiques". Et vous dites : "les USA ont organisé la pénurie des produits au Vénezuela". Qu’on soit partisan de l’un ou l’autre, il faut a minima quelques preuves ou un raisonnement logique car sans ça ce ne sont que des incantations et ça n’a aucune valeur intellectuelle.
      Si vous me dites juste "ça s’est passé secrètement", alors pardon mais c’est trop facile : quel que soit le problème dans le monde il suffira alors d’accuser n’importe qui en disant qu’il a organisé ça secrètement. Ce n’est pas parce qu’une lecture des faits semble tout expliquer qu’elle est vraie, ni que c’est la seule.
      Je lisais par ailleurs que les premières pénuries ont commencé alors que le pétrole était encore élevé (au dessus de 100$). Est ce à dire que le problème ne vient pas du bas cours de pétrole (qui a peut être accentué les choses) mais est intrinsèquement lié à la politique appliquée ? Je ne sais pas, je pose juste la question ; et si ce fait est avéré il remet en cause plusieurs de vos propos.
      L’endettement du Venezuela, qui l’a signé ? Ce sont les USA ou les gouvernements vénezueliens ? Dire que c’est la faute des USA là dessus serait comme dire que la dette de la France, c’est la faute des indiens, c’est nul. C’est bien notre assemblée qui vote un budget en déficit et qui donc vote le fait de s’endetter.

      Pour la France, dire que l’état est viable est un contresens : il endette nos générations futures jour après jour. C’est tout sauf viable quand même !


    • #1581001

      @ Pat

      Ne cherchez pas de logique économique en réponse aux problèmes du Vénézuéla.
      La Diplomatie mondiale baigne dans le Pétrole jusqu’au cou et partout où des dirigeants de pays producteurs ont essayé de redistribuer les revenus de cette rente à leurs peuples respectifs, les USA se sont chargés de les dégommer. Soit en mettant le chaos dans les pays, soit en buttant simplement les récalcitrants.
      Il y a eu une vidéo sur E&R il y a quelques temps d’un ancien agent de la CIA qui témoignait de ça.
      En tout cas, la situation du crime au Vénézuéla est telle que tous les Vénézuéliens qui le peuvent, se sauvent vers des terres plus sereines et ne veulent plus jamais y retourner tellement il y a d’enlèvements et de meurtres là-bas.
      Ne me dites pas que cette situation, dans un pays si riche, n’est pas « organisée » par des puissances impérialistes !


  • #1579887

    Bravo ! Formidable. Un oasis de vérité au milieu d’un désert de mensonges, cela donne du baume au coeur.


  • La vérité et les arguments logiques contre le "deux poids deux mesures" de ce Conseil d’insécurité des Nations souveraines et insoumises à l’Ordre mondial du Mal.

    Adelante, Venezuela ! Te quiero mucho !


  • le Venezuela fait du bon boulot en Syrie


  • #1580007

    Après avoir été ridiculisés de la sorte, nos président, premier ministre, ministre de l’intérieur, rendraient service à la France en se faisant seppuku. En attendant, le déshonneur de ces sinistres crétins rejaillit sur nous tous.

     

  • le problème du vénézuela c’est que c’est un pays dirigé par une nomenclatura gauchiste qui a mis a terre l’économie du pays, et c’est encore plus vrai depuis la disparition de chavez. certes sur le plan international le venezuela est un pays allié et intéressant sur bien des points, mais a l’interieur du pays il faut savoir que tout le monde en a marre du gauchisme économique et de l’absence totale d’innovation, le chavisme se repose sur ses lauriers (mérités) et c’est pour ça qu’il va sombrer, exactement comme la france en fait.

     

    • misterwhite

      Et c aussi un pays qui souffre de la chute du prix du petrole voulu par les seoudes (et piloter en sous main par les états unis) .

      Alors comparaison n est pas raison , c pas parce que c un pays diriger par une elite d’inspiration socialiste que ca en fait un pays GAUCHISTE. Comparaison n est pas raison , et je rappel que les états unis ont imposer un embardo economique violent au Venezuela. Et que hormis ces 2 dernieres années , le Venezuela a connu un sacré bon qualitatif en terme de qualité de vie , analphabetisation qui a disparue , acces a l eau potable , chaumage qui a ete diviser par 3, essence pas chere ect...

      Bref tout ce qu il y avait pas dans les différents gouvernement de "droitards" auquel visiblement tu fait allegeance .

      ps : Petit detail , le Henrique Capriles (de droite) est un agent de la CIA et , fait absolument tout pour faire plonger le Venezuela dans l’austérité pour les intérêts americain. A contrario , chavez et Maduro ont gagné les election et ont etablit pas moins de 14 referendums populaires , donc. Tu ferai bien de reflechir avant de venir etalier ta betise et ton inculture qui te pousse a faire des analogie (gauche bolivariene = gauche liberal libertaire).

      D’autant que comme tu l as dit , le Venezueal est un pays allié , et un pays souverain , donc c pas a toi de venir critiquer la politique interieur du pays dont en plus tu ne connai absolument pas ni les tenants ni les aboutissants.


    • #1580762

      tenhokuto95

      Vous devez pas connaitre grand chose du Vzla non plus si je puis me permettre, puisque vous semblez tout savoir, où sont les milliards gagnés grâce au Pétrol, cachés sous Miraflores sûrement.... Vous devriez parler avec de VRAIS vénézuéliens pour avoir de VRAIES infos...


  • Pendant 9 minutes je me suis senti plus vénézuélien que français...

     

  • à 7mn, la vérité devient antisémite ^^


  • On ne peut que saluer Rafael Ramirez pour l’honnêteté de son allocution, qui démontre que « plus personne » dans le monde, même au plus haut niveau, n’est dupe des plans américano-sionistes au Moyen-Orient ainsi que du rôle joué « par leurs états satellites » (comme dirait Xavier Moreau), qui sont directement impliqués dans les massacres et les exactions en Syrie.

    Le temps de la rhétorique « répétitive », pour tenter de faire d’un mensonge une vérité est bel et bien révolu.


Commentaires suivants