Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Revenir à Fukushima, 5 ans après

Le film catastrophe japonais devenu réalité

Décidément, le Japon a une histoire tragique avec le nucléaire. Après Hiroshima en 1945, Fukushima en 2011. Un habitant sur sept est revenu sur place, malgré les risques de radioactivité. Théoriquement, la décontamination sera terminée en mars 2017, mais la plupart des parents n’osent pas envoyer leurs enfants dans l’école de la ville fantôme...

 

 

 

Le résumé de la catastrophe en une minute :

 

Fukushima, le risque nucléaire, l’avenir de la filière française, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1417498
    le 11/03/2016 par révi-sioniste
    Revenir à Fukushima, 5 ans après

    Nous sommes loin d’etre a l’abri de ce genre de problèmes,avec les parcs nucléaire vieillissants belges et francais,les faillites d’état qui se profilent, nous n’auront jamais les dizaines de milliards nécessaires a leur démantellement.Le jour ou il y a un problème nous devrons faire face aux pénuries d’énergie en plus des conséquences écologiques.

     

    • #1417616
      le 11/03/2016 par xdlolmdr
      Revenir à Fukushima, 5 ans après

      J’ai limite tendance à croire que l’on ne les démantèlera pas de si tôt, dans 200 ans peut être, lorsque l’on aura plus le choix et avec l’hypothétique espoir d’avoir mis au point une méthode moins coûteuse.


    • #1417713
      le 11/03/2016 par Anti Termites
      Revenir à Fukushima, 5 ans après

      Les industriels mafieux du nucléaire ont bien joué leur carte. Comme d’hab, privatisation des profits, et les frais ce sera pour la collectivité qui se retrouve avec des déchets dangereux et ingérables pour une demi éternité. Une belle façon de faire du fric en hypothéquant le futur. Et en cas de chaos généralisé, ce sera rigolo de "redécouvrir" les surprises radioactives laissées en héritage.

      Quant à Fukushima, ça fait toujours mal au cœur...


    • #1417737
      le 11/03/2016 par Atomisé
      Revenir à Fukushima, 5 ans après

      Mais non, mais non... D’ailleurs Moi Président a prévu de démanteler la centrale vieillissante alsacienne. Laquelle fournit de l’électricité aux allemands frontaliers qui rouspètent... Le problème est que la "santé publique" ces connards s’en branlent. Comme le nuage de Tchernobyl qui s’était arrêté à la frontière (combien de cancers de la thyroïde, de leucémies malgré tout). Pour des raisons en quelque sorte syndicales disons, ou parce qu’on ne sait pas quoi faire des déchets ensuite, ou je ne sais, Fessenheim durera en effet longtemps (trop longtemps ? Jusqu’à quand ?). Souhaitons qu’elle tienne avec les rapiéçages, car en cas de problème, Internet aidant, je ne voudrais pas être de ceux qui bossent là dedans (parait-il très "performants", mais bon) lorsque le Peuple fera part de son mécontentement (c’est fini la chape de plomb médiatique et scientifique de Tchernobyl). Pas de démontage, donc, malgré notre flambouille qui prétendait "aller au charbon"...


    • #1422205
      le 17/03/2016 par jeanjean
      Revenir à Fukushima, 5 ans après

      N’oublions pas aussi le stockage des déchets nucléaires !
      L’Afrique est en tête, mais nous stockons aussi chez nous (pour nous-mêmes ou pour vos voisin, peu importe)
      Parce que jusqu’ici ça s’entasse et on ne sait pas quoi en faire. Alors c’est bien de penser a fermer les usines, mais il faut aussi trouver un moyen de se débarrasser définitivement de ce poison qui dort sous le sol depuis des décennies !


  • #1417708
    le 11/03/2016 par lulu
    Revenir à Fukushima, 5 ans après

    Peut-être un raccourci dangereux dans la présentation du "Point".

    " Le 11 mars 2011 un séisme .... provoque un tsunami . ........
    ... Le système de refroidissement lâche,
    les réacteurs entrent en fusion,
    et libèrent les déchets radioactifs.
    Conséquences :
    - plus de 19 000 personnes périssent.
    - 340 000 personnes déplacées.
    - 1 800 km² ......... "

    Lu comme ça , on pourrait penser que la catastrophe nucléaire a fait près de 20 000 morts. Alors que ces 20 000 personnes on été victimes de la VAGUE !
    Jusqu’à aujourd’hui je crois que personne est décédé de manière direct des radiations (certes quelques uns auront un cancer plu tôt que prévu.)

    C’est clair, le nucléaire est un risque et peut être dangereux, mais raconter ou faire croire des bêtises l’est tout autant.


  • #1417807
    le 11/03/2016 par Ji Go
    Revenir à Fukushima, 5 ans après

    Je croyais que les Kamikazes avaient disparu.

    Et le poisson du pacifique, il est inoffensif pour la santé ?


  • #1417876
    le 11/03/2016 par Monsieur Michu
    Revenir à Fukushima, 5 ans après

    Dans le résumé en 1 minutes : "LE groupe électrogène a lâché".
    Pourquoi au singulier, je croyais que dans les centrales nucléaires les systèmes étaient redondants.

    En fait tout le monde a raison : LE groupe électrogène, qui parmi les 3 sur les plans n’était pas en panne avant le tsunami, a lâché".
    Pourquoi ? Parce que l’entreprise privée Tepco remettait toujours à plus tard la réparation des groupes électrogènes de redondance (batterie en panne, carte démarreur électronique défaillante).

    Pas de bol, le 3ème générateurs n’a pas voulu démarrer après le retrait de la vague (il était au rez-de-chaussée).
    L’un des 2 autres était sur mezzanine, mais comme il était déjà en panne avant la vague ....

    Il y a eu quelque chose de criminel dans la maintenance de Tepco : quand un système triplé n’a plus de redondance, on l’arrête.
    Sinon pourquoi les ingénieurs auraient prévu un système triplé ?


  • #1418049
    le 12/03/2016 par la verité
    Revenir à Fukushima, 5 ans après

    dans les proposition ya le livre de claire severac ! dont Haarp est à mon avis l’origine ? du séisme


  • #1418199
    le 12/03/2016 par pff
    Revenir à Fukushima, 5 ans après

    Question : et l’origine du séisme ?


  • #1418845
    le 13/03/2016 par Anicky
    Revenir à Fukushima, 5 ans après

    Le problème est que l’on ment à cette population sur les réels risques encourus.
    Un laboratoire indépendant mène son enquête et relève sur place des taus de radiation bien plus élevés que ceux annoncé par la ste TEPCO . De plus les autorités en la matière au Japon changent les données de sécurité, ainsi de10msv/an de taux de radiation considéré comme dangereux et cancérigène on est tout simplement passé à 100msv de façon tout à fait aléatoire... La consommation de nourriture ne sera donc pas observée avec une sécurité maximale. D’autre part les ouvriers de la décontamination sont hyper exposés, c’est 10 000 personnes exposées à 678msv /an.
    Mais cela ne s’arrête pas là, suite à cette catastrophe les normes mondiales, comme le taux maximale de radiation supportable par l’homme par an, seront surélevées, et pourraient dépasser en Europe plus de 20 fois les normes en vigueur actuellement . Hors cela semble tout à fait irresponsable à de nombreux chercheurs. Mais ces nouvelles normes sont notifiées par des experts inconnus avec lesquels le dialogue est impossible, Il y a donc là un grave problème de démocratie ...


  • #1418940
    le 13/03/2016 par jacquedechante
    Revenir à Fukushima, 5 ans après

    Et qu’en est-il de la "piscine" qui fuit ??? Ils ont chopé assez de scotch pour colmater ?