Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Second tour Le Pen-Mélenchon : la Bourse s’inquiète

Une "catastrophe absolue" selon le MEDEF

La crainte d’un duel Le Pen-Mélenchon au second tour devient un facteur de préoccupation pour les investisseurs. Le coût de la dette française a commencé à augmenter et l’écart se creuse avec l’Allemagne.

 

À deux semaines du scrutin, l’incertitude qui prévaut sur le résultat du premier tour de l’élection présidentielle, a un impact direct sur les marchés financiers.

L’ascension de Jean-Luc Mélenchon dans les sondages et la crainte d’un duel Le Pen-Mélenchon au second tour, devient un facteur de préoccupation pour les investisseurs.

À la Bourse de Paris, cette inquiétude affecte surtout le cours des banques, comme Société générale ou BNP Paribas qui s’affichent en repli depuis lundi matin, avec une sous-performance très nette par rapport à la moyenne du secteur financier en Europe.

Mais le point le plus visible est le creusement de l’écart de rendement entre les emprunts d’État à dix ans français et allemands, de nouveau supérieur à 70 points de base.

Lire la suite de l’article sur bourse.lefigaro.fr

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1700459
    Le 12 avril à 15:06 par ocazphilk
    Second tour Le Pen-Mélenchon : la Bourse s’inquiète

    Pourquoi pas une manipulation,
    l’abstention gagne du terrain et favorise MLP, On fait monter merluchon et redouter un deuxieme tour le pen/merluchon ainsi par la peur on mobilise les electeurs pour le 1 er tour,vote macron ou fillon(pour le systeme c’est pareil) et en ^plus on tient l’opinion ça fait de l’audimat.
    C’Eest un sondage bidon merluchion sera elimine au 1er tour et tout le monde le sait,les banquiers savent tout ça c’est simplement pour speculer sur la dette française.

     

    Répondre à ce message

    • #1701884

      On fait monter merluchon et redouter un deuxieme tour le pen/merluchon ainsi par la peur on mobilise les electeurs pour le 1 er tour,vote macron ou fillon(pour le systeme c’est pareil)
      Je suis entièrement d’accord, si on enlève Fillon de l’histoire. Son électorat est motivé mais il est pas augmentable à cause des casseroles.
      Par contre, pour Macron, oui vous avez raison, il y a nécessité d’effrayer l’électeur pour qu’il se bouge lors du premier tour.
      Car l’électeur de Macron, il n’est que modérément enthousiaste. De plus, trois millions de sondage lui ont garanti la présence de Macron au second tour.
      Macron a donc un réel problème de votes qui ne se concrétiseraient pas suffisamment au premier tour.

       
  • #1700494
    Le 12 avril à 15:57 par bernie
    Second tour Le Pen-Mélenchon : la Bourse s’inquiète

    Un seul message:il faut faire barrage à Macron et Fillon,il faut voter en masse contre ces 2 candidats.Pour le bien de la France et pour qu’elle existe encore,c’est vital.
    Tous contre Macron et Fillon.

     

    Répondre à ce message

  • #1700500
    Le 12 avril à 16:02 par hmj1937
    Second tour Le Pen-Mélenchon : la Bourse s’inquiète

    Prudence, prudence. Sous l’empire romain MELENCHON aurait été un redoutable tribun de la plèbe !!!

     

    Répondre à ce message

  • #1700505
    Le 12 avril à 16:16 par nicolas
    Second tour Le Pen-Mélenchon : la Bourse s’inquiète

    Comme le Brexit , comme Trump.

    En effet , on l’attend toujours la catastrophe boursière ...

    Je suis quand même à la fois amusé et sidéré du discours ambiant.

    C’est comme si tous les tenants des arcanes de notre société moderne étaient prisonniers d’un corpus idéologique et d’un certain discours , qu’ils resservent sans cesse , ne sachant plus quoi dire ou faire devant la défiance généralisée et devant le fait que tout le monde comprend ces gens immédiatement désormais.

    J’imagine que tous ces gens qui nous parlent sans cesse ne doivent pas être bêtes et pourtant j’ai des doutes lorsque je constate cela.

    Ils voient qu’on ne les croit plus , que ce qu’ils disent est à côté de la plaque , qu’ils n’ont plus de prises sur les populations , qu’ils sont immédiatement démasqués dès qu’ils ouvrent la bouche sur tous les réseaux sociaux , et pourtant , ils continuent invariablement toujours le même discours.

    Un être intelligent qui ferait ce constat aurait la présence d’esprit de changer ce qu’il dit en voyant que ses mots , ses idées qu’il essaye de véhiculer ne passent plus.

    Hé bien là non.

    Un peu comme un fameux lapin à pile publicitaire qui se tape contre mur encore et encore.

    Je trouve cela fascinant.

     

    Répondre à ce message

  • #1700523

    Tiens ?,les banquiers s’inquiètent ? c’est bon signe ! On va pas pleurer sur leur sort ,Quand on les a renfloués ,ils n’ont pas pleuré sur le notre ? et bien chacun son tour .

     

    Répondre à ce message

  • #1700725
    Le 12 avril à 19:56 par Matthieu01
    Second tour Le Pen-Mélenchon : la Bourse s’inquiète

    Mélenchon qui ferait peur aux financiers ? Ses frères de loge ? C’te bonne blague...

    La timide "diabolisation" de la merluche par le système sur l’air de "attention, il va tout changer et guider le peuple vers la liberté" c’est de la com pour donner à ce franc-mac pur jus un peu de la légitimité que seul le vrai combat peut donner. Le FN l’a gagné sur le terrain et à la 17ème chambre, Mélenchon, en loge (et c’est sans doute une contrefaçon chinoise !). J’ai plus de sympathie pour n’importe lequel des autres candidats que pour cette vipère à truelle.
    "Mon ennemi c’est la finance" comme disait l’autre. Soral l’a rappelé, c’est l’ennemi qui vous désigne, pas le contraire.

     

    Répondre à ce message

  • #1700982
    Le 12 avril à 22:58 par Pamfli
    Second tour Le Pen-Mélenchon : la Bourse s’inquiète

    Présidentielle : François Hollande sort de son silence et estime que « cette campagne sent mauvais »
    http://www.20minutes.fr/elections/2...

    Mais François Hollande ne transmettra pas officiellement le flambeau à Emmanuel Macron d’ici au 23 avril.

    "Le président sait qu’appeler à voter pour Macron avant le premier tour pourrait se révéler contre-productif", explique un de ses proches au Monde.

    Le cauchemar de François Hollande ? Un deuxième tour Le Pen-Mélenchon au soir du 23 avril.
    Une perspective qui a inspiré ce commentaire en privé au président, rapporte Le Monde : "Cette campagne sent mauvais".

    Excellent !

     

    Répondre à ce message

  • #1701043
    Le 12 avril à 23:40 par Girouette _ Cacahouète
    Second tour Le Pen-Mélenchon : la Bourse s’inquiète

    Même méthode même résultats ... Pour Trump/Clinton il a fallu attendre les derniers jours pour les voir paniquer et multiplier les meetings dans la Rust Belt.
    Attendons de voir leur attitude dans les derniers jours !!

     

    Répondre à ce message

  • #1701440

    N’enterrons pas Fillon au second tour. Et là c’est l’élection assurée pour lui.

     

    Répondre à ce message

  • #1701820

    Faut distinguer deux choses :

    1 - baisse de la bourse. Les anglo-saxons ne comprennent qu’à moitié la politique française. Ils ne comprennent pas les logiques sous-jacentes d’une élection à deux tours. Ils ne comprennent pas non plus qu’un électeur sensé puisse voter Mélenchon ou Le Pen. Alors ils ne voient pas non plus correctement le plafond de verre et les résistances en faveur du statu-quo. Conséquence : ils surestiment les chances réelles de Le Pen ou Mélenchon. Et leur avis pèse sur les marchés boursiers.

    2 - quand aux déclarations du Medef, petite manip cousue de fil blanc. Ça n’influencera personne dans aucun camp.
    Sauf ceux qui ont envie de voter Poutou. Ils vont croire qu’en donnant plutôt leur voix à Mélenchon, ils pourraient enfin coller une grosse patate dans les dents du grand capital.

    Pardonnez moins de le dire encore une fois dans un commentaire : Le système veut un second tour Macron-Mélenchon.

    Parce que permettre à Le Pen de faire 45% au second tour, c’est lui donner le contrôle de l’opposition, et donc les clés de l’Elysée à la présidentielle d’après.

     

    Répondre à ce message

    • #1703070

      Non, le bourse, le Medef, le bilderberg, la Fed veulent un deuxième tout Fillon - Mélenchon, ils ont tous les deux un programme favorable à l’augmentation des dividendes et à la valorisation boursière.

       
Afficher les commentaires précédents