Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Taranis News, la couverture média très atlantiste de "Nuit debout"

Gaspard Glanz, pigiste chez Vice News, encensé par StreetPress

La promotion de « Nuit debout » est assurée par une agence de presse alternative, Taranis News. Celle-ci est liée à un réseau soutenant la politique étrangère états-unienne et Israël.

Deux médias en particulier ont couvert le mouvement de contestation du projet de loi El Khomri sur la réforme du Code du Travail français (« Nuit debout »), dès son origine et au plus près de l’action : Russia Today et la petite agence de presse alternative Taranis News.

Pendant un temps, à la suite de menaces, le correspondant de RT a été contraint de suspendre sa couverture des événements, laissant un quasi-monopole à Taranis News.

Pratiquant un journalisme très engagé Taranis News (ex-Rennes TV) s’inscrit clairement dans la mouvance anti-fasciste et de l’extrême gauche.

Son fondateur et gérant Gaspard Glanz, 29 ans, a travaillé pour des organes d’information aussi divers qu’Antenne 2, Rue 89, Canal+, l’AFP et l’agence de presse russe Ruptly. Gaspard Glanz a couvert en particulier les affrontements autour du sommet de l’OTAN à Strasbourg et du camp de réfugiés de Calais ainsi que ceux de Notre-Dame des Landes et de Sivens.

Il est à noter que Gaspard Glanz rédige régulièrement des articles pour la très atlantiste agence de presse Vice France spécialisée dans la production de contenus à destination des jeunes.

Vice France est une émanation de Vice News, chaîne d’information mondiale produisant des articles et des documentaires. Cette chaîne s’est notamment distinguée pour sa couverture de la contestation des régimes vénézuélien et ukrainien où elle épouse les orientations de la politique extérieure états-unienne.

Cette ligne éditoriale n’a rien de surprenant : Vice News appartient à Vice Media dont les propriétaires sont notamment The Walt Disney Company, Time Warner et 21st Century (Robert Murdoch).

Gaspard Glanz est propulsé « journaliste préféré de la génération Nuit debout » par le site français d’information en ligne StreetPress qui lui consacre un portrait hagiographique. Il est à noter que comme ses confrères de Vice News, StreetPress épouse les orientations de la politique étrangère US avec une très nette inclination pro-israélienne.

Le directeur de la rédaction de StreetPress n’est autre que Johann Weisz, ancien journaliste dans les très sionistes Proche-orient.info (site aujourd’hui disparu qui était financé par l’État d’Israël) et Radio Shalom. À ses débuts StreetPress, partageait en outre les locaux de l’ONG Bibliothèques sans frontières, financée en partie par Alexander Soros, fils de l’omniprésent George Soros, et par la Ford Foundation. À l’initiative de l’ambassade d’Israël à Paris, Proche-orient.info et StreetPress ont participé par le passé avec beaucoup de mauvaise foi à une campagne de presse contre le Réseau Voltaire.

Ainsi il apparaît que l’une des figures de proue du journalisme alternatif français est indirectement financée par Mickey, tandis que la famille Soros lui tresse des louanges. Décidément le logo de Taranis News — la face noire d’un requin — n’est pas usurpé.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Une volonté indescriptible du déclin de tous les peuples de la Terre pour les interets d’un Seul.


  • #1452231

    Tout le monde voit bien que ce n’est pas un mouvement populaire comme les bonnets rouges mais une construction politique impériale. L’Empire fabrique une fausse révolution pour priver les vrais révolutionnaires de la capacité de prendre le pouvoir.

    En France, en 2016, des gens qui prétendent représenter les doléances du peuple Français et qui commencent par cracher sur monsieur Soral sont des manipulateurs grotesques qui n’ont aucun avenir politique.


  • Révolutionnaire à fausse bannière !


  • Je me disais aussi.Avec un nom pareil,c’est forcément du mondialisme ;)


  • Le monde est bien petit.

    Va-t-il jamais reprendre sa grandeur, sa majesté ?


  • Oui voila ! Je me suis posé la question de qui pouvait être un tel énergumène en plein milieu d’échauffourées sans jamais être inquiété, ou même des journalistes RT, E&R, quand bien même des RG sont repérés à des kilomètres et refoulés , car appartenant soit disant à la "crypto-fachosphère" (ahaha quel nom dingue soit dit en passant...)

    Je me disais ; il y a quelque chose de louche avec ce pseudo journaliste qui ne parle jamais et qui n’est là que pour filmer les moments les plus chauds et ainsi faire renoncer le reste de la population à sortir dans la rue, pour défendre leurs droits les plus fondamentaux.Quand y’a des doutes y’a pas de doute en journalisme je me dirais dans l’avenir. Merci bon à rien, nous ne t’oublierons pas aussi...


  • Oh mais non j’avais même pas cherché sur internet qui était ce bougre avant de poster. Ce type est la représentation même de la désinformation sous couverture antlanto-sioniste et qui se fait passer pour un rebelle... J’espère pour vous que vous le serez toujours dans les heures les plus sombres Mr Antitou SaufKan Samaranj !


  • les habitués du boboland parisien commencent à etre démasqués,sous couvert de protestation contre... ? on ne sait pas trop contre qui ils manifestent se cache le mouvement mondialiste qui va faire disparaitre l’Europe des nations et ses différents peuples.


  • Ca m’fait mal au coeur que le nom du dieu Gaulois, maître du tonnerre soit associé à une officine gauchisto-américano-sioniste. Excusez le barbarisme précité...


  • Une info salutaire..,

    Ce genre d’info,précise,incontestable démontre :
    *L’implication directe de l’Empire
    *La stupéfiante complicité des médias français,
    Décidément Mai 68,c’était hier,c’est aujourd’hui Nuit Debout,
    et demain... ?
    Vigilance,vigilance extrême.. !
    Restons nuit et jour Debout !


  • En fait, il y a 2 mouvements Nuit Debout. Le premier a été lancé autour de la revue "Fakir" par François Ruffin et Frédéric Lordon pour contester la loi El-Khomri (revendication légitime). Le second est un piratage du premier par les réseaux Soros, comme tout le monde s’en doute, et qui a pour fonction de stériliser la contestation authentiquement anti-capitaliste, anti-européiste et anti-atlantiste du premier. Voir l’article suivant, qui montre bien ce qui dérange dans Nuit Debout 1, d’où l’urgence de le hacker littéralement avec un Nuit Debout 2 inoffensif :
    "Quand Frédéric Lordon dévoile l’inquiétant projet de Nuit debout"
    http://www.challenges.fr/politique/...

     

    • C’est ce qui explique que le gouvernement soit dans une logique de "cuisson à feu doux" avec ce mouvement, ne l’ayant pas entièrement fomenté, au lieu de le réprimer, l’état profond va plutôt l’utiliser pour créer un pivot médiatique pour 2016, servant à garder en lisière tous les autres mouvements sociaux et actes de contestation.
      Soit en les étouffant médiatiquement, soit en les réprimant. Les nationalistes, les grévistes (cheminots, intermittents, taxis,...), les écolos,... passeront au second plan et seront plus faciles à dégommer dans l’ombre.
      Le risque de ce type de manœuvre ce sont les retournement d’alliance imprévus, les mouvements de rue peuvent rapidement s’agglomérer d’où l’intérêt de bien gérer les élites de ces mouvements.


Commentaires suivants