Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Thomas Guénolé à Houria Bouteldja : "Vous êtes raciste, misogyne et homophobe"

Extrait de l’émission Ce soir (ou jamais !) du 18 mars 2016, sur le thème : « Comment réconcilier les antiracistes ? »

Présentation de l’émission :

Lundi débutera la semaine d’éducation et d’action contre le racisme et l’antisémitisme, alors, où en est la lutte antiraciste ? A-t-elle échoué ?

Pour en parler, Frédéric Taddéï avait invité :

- Houria Bouteldja, porte-parole du Parti des Indigènes de la République, auteur de Les Blancs, les Juifs et nous

- Anastasia Colosimo, politiste, auteur de Les bûchers de la liberté

- Emmanuel Debono, historien, auteur de Aux origines de l’antiracisme

- Sabrina Goldman, avocate, vice-présidente de la LICRA

- Thomas Guénolé, politologue, auteur de Les jeunes de banlieue mangent-ils les enfants ?

- Nadia Remadna, présidente de l’association « La brigade des mères », auteur de Comment j’ai sauvé mes enfants

- Maboula Soumahoro, civilisationniste, membre du collectif « Marche des femmes pour la dignité »

- Oliviero Toscani, photographe

 

 

Les « antiracistes » médiatiques se font la guerre. À voir, sur E&R :

Ne pas confondre antiracisme
et « communautarisme victimaire subventionné »,
avec Kontre Kulture :

L’antiracisme et la réconciliation authentique avec Dieudonné et Alain Soral :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

158 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’antiracisme est le pire produit du racisme.
    Face au racisme on ne pense plus ; il ne faut plus penser - c’est tabou.
    L’antiracisme crée une attitude de réflexe et de haine.
    Face au racisme, tout est permis : les crapuleries, le mensonge, le truquage, le lynchage, l’appel à l’État.
    Tout ce qui dérange et tout ce qu’on ne veut pas comprendre devient du "racisme".

    Le mythe d’une société de classes antiraciste n’a pour but que d’assurer la survie de la civilisation de la merde économique et politique en tentant de nous persuader qu’il est possible de mettre en place de véritables rapports humains au sein d’un système qui en est la négation invétérée.
    Le discours larvesque sur le droit pour chacun, quelque soit son âge, sa race ou son sexe, de s’abrutir égalitairement au travail là où il le veut n’en est que le triste reflet...
    L’idéologie antiraciste est devenue aujourd’hui la forme obligée de la contre-révolution capitaliste qui, du MEDEF au NPA en passant par SOS Racisme et toutes les télés et radios de la planète finance, entend substituer aux vieilles radicalités permanentes du continent européen (des insurrections paysannes médiévales aux tumultes ouvriers du siècle passé) qui ne cessèrent de vouloir un au-delà de l’argent, le monde totalitairement immobile de la tyrannie marchande dont le consommateur immigré, positivement et universellement discriminé, est devenu le totem de sécurité sociale anti-subversif…
    Ce n’est pas parce que le FN et ses appendices posent la question de l’immigration sur une base identitaire-réactionnaire de collectivité nationale hiérarchique que la critique communiste doit s’interdire de la poser sur une base dialectique-anticapitaliste de communauté universelle anti-pouvoir…
    La dictature du capitalisme mondial ne tolère que ce qui la renforce et ne renforce que ce qui la conforte…
    Si partout et à tout moment, l’économie politique du profit ne cesse de faire la louange des minorités visibles, c’est bien parce que le Capital (qui n’a nulle envie de se tirer une balle dans le pied) sait parfaitement que les populations en question sont à des années lumières de l’abolition du salariat et que les banlieues sont des places fortes du trafic souterrain et du culte du fric réussissant …
    L’immigration est l’une des questions majeures par où passe la ligne de démarcation entre le camp de la modernisation des multi-cultures aliénatoires du Capital et le camp de l’auto-abolition révolutionnaire du Prolétariat.

     

  • Avant elle avait le droit d’agonir de mépris le blanc de manière parfaitement injuste. Maintenant, depuis les attentats, c’est elle qui goûtera à ces injures à chaque fois qu’elle fera un mini-pas de travers. J’ai envie de dire bien fait pour sa gueule, à elle de manger de cette injustice médiatique dont elle a bien profité à l’époque des "sous-chiens à éduquer".


  • Je trouve son idéologie très dangereuse, et à même de causer des ravages dans les têtes où elle sévit. Il faut voir sa réponse, tout en prenant "la black" à témoin de sa cause* (ça fait vraiment "chacun son indigène" Houria) :

    "Je m’en fout de la critique, si on me traite comme ça c’est parce-que je suis indigène et j’ouvre ma gueule"

    Bon c’est vrai que la charge bien montée vient de Guénolé, on connait le bonhomme, mais quand même, quel cinéma.

    * http://www.dailymotion.com/video/x3yoyij


  • Bravo . Il lui a mis le nez dans son caca . Il aurait pu ajouter que le 13 novembre fut un massacre RACISTE anti-Blancs et anti Français, et qu’il rappelle les massacres d’Oran du 5 juillet 1962, massacres anti blancs et anti Français . Il faut ajouter que le général israélite Katz refusa d’envoyer l’armée française sauver les Pieds Noirs .

     

    • Sauf que les attaques du 13 novembre n’étaient pas dirigée contre des blancs mais contre tout le monde. T’as qu’à lire les noms et voir les visages des gens tué, guignol ! L’EI à dans ses trouves étrangères de nombreux blancs. Et pour le massacre de Oran, c’est vrai ils les ont tué parce qu’ils étaient blanc et sûrement pas parce qu’ils étaient des colons. D’ailleurs, tu dirais la même chose sur les résistants français qui ont tué du bosch pensant la seconde guerre mondiale.


    • "Sauf que les attaques du 13 novembre n’étaient pas dirigée contre des blancs mais contre tout le monde. T’as qu’à lire les noms et voir les visages des gens tué"

      À moitié, faux en effet il n’y a pas que des Caucasiens dans les victimes mais on a bel et bien visé un type précis et dans ce type précis social tu retrouves une énorme proportion du "français moyen caucasien" les agresseurs savaient donc qu’ils taperait fort sur le fond comme sur la forme ce qui ne les empêches pas de tuer des Arabes au Moyen-Orient aussi on est d’accord.

      "D’ailleurs, tu dirais la même chose sur les résistants français qui ont tué du bosch pensant la seconde guerre mondiale".

      Tu insinue que tout les colons européens qui vivaient depuis des lustres au Maghreb avaient TOUS le même comportement qu’un soldat de la Wehrmacht ou de la SS (fond et forme), je peut comprendre la fierté et l’amour pour son pays d’un maghrébin autant je trouve ton rapprochement très raccourcis.
      car si on s’amuse avec mauvaise foi a comparer l’attitude des colons blancs en Algérie avec la communauté maghrébine vivant actuellement en France on pourraient en tirer des propos tout aussi dur...


    • #Dolce Gusto
      Tu écris des bêtises, Lis un minimum !
      1°En 1962 les colons (comprendre les exploiteurs) s’étaient déjà barrés d’Algérie parce qu’ils en avaient les moyens. Le massacre d’Oran est un massacre entre pauvres, une horizontalisation du conflit comme pour le massacre des Harkis.
      2°Autre bêtise (dans un commentaire de 5 lignes !) : le 13 novembre des supposés musulmans ont été épargnés sur leur base de leur type ethnique.


  • Elle est malade de haine les gens haineux sont en souffrance ils doivent soigner leur âme.

     

    • Complètement d’accord mais pas en France et pas à nos frais, ces gens vivent comme des nabab grâce à nos subventions et passent leurs temps à cracher sur les autochtones qui leurs ont ouvert les bras.
      Maintenant c’est stop, malade où ils veulent mais plus ici.


    • @ dada

      Voici ce que disait Soral à son sujet :

      « […] et je dirais à Houria Bouteldja, que j’ai croisée quelquefois à la télévision, qu’elle est la preuve de la réussite totale de la colonisation. Car sans la colonisation, cette petite algérienne serait aujourd’hui tatouée en bleu sur le front, dans un bled de moyenne montagne. Elle aurait déjà six gosses, parce qu’elle aurait été mariée de force, ce qui est normal dans une société patriarcale traditionnelle. Elle aurait déjà six gosses et elle fermerait sa gueule. C’est grâce à la colonisation et à la France si elle peut être une révolutionnaire anti-française haineuse ».

      Tout est dit... peut-être un brin provocateur dans la forme (tout comme la fameuse formule de "souchiens" d’Houria pour qualifier les Français de souche du reste) mais c’est réaliste. Etre capable de digérer certains faits et d’émerger de la pleurniche et de la haine est la marque des esprits qui ont su souffrir profondément à un point tel qu’ils ont mobilisé des forces insoupçonnables en eux.

      La haine, la rancoeur éternelle, finissent par rendre malade, des poisons à extirper hors de soi, définitivement.

      On peut lutter contre les injustices, sans haine, et avec pragmatisme, sinon les malheurs de ce monde iront grandissant.


  • Utilisée - manque d’effet - dès lors liquidée en direct - par l’indigence incarnée, d’ailleurs. Schéma classique. RAS.


  • C’est Houria qui a porté le débat au plus haut (avec le photographe en début d’émission) en posant dès le début que la vraie question était entre richesse et pauvreté, mais que si on devait parler de raciste on devrait bien plus l’attribuer à une certaine classe élitiste et sûr d’elle-même...

    Mais dire cela c’était
    - dans un cas sortir du débat imposé par Taddéi raciste/pas raciste pour parler des vrais problèmes,
    - et dans l’autre, pointer du doigt une oligarchie dont on ne parle jamais mais qui elle est vraiment raciste du moins racialiste, et qui adore du reste ce genre de débat pour tenter de diviser toujours un peu plus !

    Bon bah restons dans le raciste/pas raciste stérile et redondant, à l’année prochaine Taddéi pour la suite du débat ! Pour combien de temps encore ???!!!


  • Soral l’avait mis en garde. Leur langage - parole de linguiste : le langage qui n’est pas la langue, n’est jamais neutre. Il véhicule un système de valeurs - va se retourner contre vous.


  • Rappels salutaires, en espérant qu’ils suffiront à faire qu’elle ne soit plus jamais invitée à la télé. Cette femme est une Chalgoumette positionnée sur un segment de marché un poil différent.


  • Mais quel moment mélodramatique ! C’est pour des moments comme ça que je regrette de ne plus regarder la téloch. Cette femme a gagné au tiercé avec tout ce qu’on lui reproche, elle en est visiblement émue ; y faut croire qu’elle ne s’attendait pas autant que ça la pauvre. Si j’étais le chauve, j’aurais continué sur ma lancée. Je lui aurais aussi reproché son manque d’empathie pour les transsexuels, les transgenders, les oiseaux, les animaux en général, la musique pop, ...

     

  • Après ce démontage en règle qui souligne des extraits des discours de l’activiste du PIR, si elle ne perds pas sont boulot à l’institut du monde arabe présidé par Monsieur jack Lang, cela voudra dire que son message "les sionistes au goulag" permettra de faire passer le reste des anti-sionistes (qui ne veulent qu’une paix juste en Palestine) pour de dangereux nazis.

    C’est donc soit un agent stipendié soit une méga truffe, souvenons nous son discours entre Tariq Ramadan et Alain Gresh du monde diplomatique où elle affirmait que Mohamed Merah s’était elle.

    Il n’y a pas à dire, elle fait le boulot.


    • Pardon d’être né.


    • La remigration n’a rien à voir avec un reproche de la naissance.


    • La remigration, ou la reconduite, est une solution vraiment anti-raciste pour le coup. Un remède pour la paix.Elle est une sorte de divorce à l’amiable, avant d’éviter le conflit frontal.


    • J’espère qu’il n’est pas question pour cette belle théorie de laisser le choix à quelqu’un, qui ne respire bien que sous cet air, entre l’installation dans un pays dont il ne sait rien - et qui ne veut probablement pas de lui - et la tranquille docilité d’un citoyen de seconde zone ?


    • @Léa

      Non, la remigration, d’après ce que j’en ai compris, ne s’adresse qu’à des volontaires, des personnes qui se sentent toujours étrangers en France après x générations et qui préféreraient vivre en pays musulman par exemple. C’est un échange gagnant-gagnant qui pourrait déboucher sur des relations commerciales privilégiées entre les pays d’émigration et la France. La remigration n’est en aucun cas une déportation !



    • [qui ne respire bien que sous cet air, entre l’installation dans un pays dont il ne sait rien - et qui ne veut probablement pas de lui



      Léa, les gens qui sont venus en France sans la connaître et sans l’accord des français, depuis les années 60/70 l’ont bien fait, pourquoi ne pourraient-ils pas le refaire dans l’autre sens ?

      Vous cherchez des problèmes là où il n’y en a guère.

      Pour prendre l’exemple des maghrébins que je connais, soit ils ont une carte de séjour, soit la double nationalité (qui selon moi est une aberration). La "remigration" reste la bonne solution, car pacifiste.


    • Peut-être parce qu’ils sont heureux ici, avec projets, compagne et peut-être enfants ? Peut-être parce que, comme dit plus haut, ils ne savent rien de ce futur pays ? Peut-être parce qu’ils ne désirent pas tout recommencer à zéro pour calmer les fantasmes d’une poignée d’angoissés ?

      Peut-être parce que beaucoup de ceux qui ont réussi ici n’aspirent pas à quitter la France et que ceux qui y sont en échec n’auraient certainement pas grand chose à apporter à leur futur pays - qui ne voudrait pas d’eux ? Je ne vois pas ce qui empêche les binationaux en souffrance de retourner dans leur pays d’origine. Si cela ne se fait pas, ce n’est probablement pas à la défaveur de programmes inexistants.

      A quel moment cesse-t-on d’être immigré, c’est la question que je pose ? Deux, trois, deux-cents générations ? Au décès de pieds-noirs dont Ménard excite l’amertume en se frottant les mains ?

      Des problèmes où il n’y en a guère ? Désolé que l’avis des concernés et leur adhésion à ce projet ne vous soucient point On en revient au citoyen docile de seconde zone qui devrait devenir la poubelle de toutes les névroses françaises, alors que seuls l’exotisme du nom de famille et la couleur de peau le différencient de son voisin, qui lui, n’aurait pas de gages à donner. Une sorte de discrimination qui pourrait être matière à revendication, vous ne croyez pas ?

      Je trouve que beaucoup de commentaires ici puent l’angoisse. Vous êtes fous de croire que la parole de Bouteldja est si entendue que çà, ou même partagée.

      Je crois que vous zappez tous ce qui a fait le terreau de l’analyse d’Alain Soral, depuis des années, qui est que pauvres de toutes origines se font la guerre pour les miettes qu’on les oblige à se disputer. Si vous croyez que Bouteldja = toute la population immigrée (visible) de France, eh ben, vous êtes cintrés. D’autant plus que certaines de ces citations seraient largement applaudies dans la bouche de quelqu’un qui n’aurait pas de contentieux avec la ligne du site. Mais je m’égare.


  • Plein le cul de ces donneuses de leçon qui viennent cracher sur les européens alors qu’elles vivent chez eux confortablement comme des parasites

    Putain de sans-gène

    On vous plait pas ? alors FOUTEZ LE CAMP


  • Et voilà ma chère Houria, même si ta garde-robes est vide, tu pourras quand même sortir dans la rue, car là, tu es habillée pour l’hiver. C’est bon de voir les c..nnasses se faire remettre à leur place.....


  • Petite fessée en règle. Perso j’ai 26 ans et j’ai été au collège dans des classes où il y avait 50% de "blancs" et 50% de "pas blancs" et malheureusement, les propos racistes venaient exclusivement des "non blancs". Ce n’est pas une généralité que je fais là mais c’est un vécu.
    Mais réconcilions nous, merde !!

     

    • La raison en est toute simple : le monde européen (blanc+chrétien) est la seule civilisation au monde qui s’échine à se définir comme sans religion et sans particularité. Tous les autres peuples, juifs, musulmans, noirs, indiens, s’affirment comme peuple, s’imposent un système de valeurs en propre, s’organisent politiquement, en un mot gardent le Nord. Or à bien y regarder, les slaves ne sont pas concernés, seuls les aryens sont déboussolés. Pas difficile, donc, de trouver l’origine du problème : depuis 1945, et l’occupation capitaliste, notre religion, c’est la haute-finance, et avec elle le pire des cadeaux : le relativisme des valeurs.


    • Le racisme anti blanc devient à la mode. Le racisme anti blanc n’est pas combattu par le système, au contraire il est encouragé.


    • @profondis
      j’ajouterai une différence de plus qui fait le poids : les slaves n’ont jamais subi l’immigration afro-magrhebine de masse, chez eux. Ils n’ont donc aucune raison d’organiser une action contre le racisme et de polémiquer à ce sujet sur des forums.


  • Des antiracistes qui se traitent de racistes. Comment réconciliez les "antiracistes" ? C’est pas demain la veille.


  • "La race" n’est pas une catégorie valide pour penser les défis auquel nous avons à faire face collectivement.
    Et dans l’extrait aperçu, le débat sur des catégories aussi néfastes vole très très bas.
    Du coup, heureux de ne pas avoir de télévision.


  • Elle donne comme argument que la race n’existant pas on ne peut pas la faire exister.
    Mais c’est exactement ce que veut faire Valls, supprimer le mot "race" de la constitution puis si possible après, du dictionnaire.
    Tous ces gens sont dans une confusion mentale insupportable. Voir cette daube de discours me donne la nausée.
    Comme si cette confusion ne suffisait pas, la propagandsatffel vient de produire à coup de millions un nouveau film de lutte blablabla qui vaut son pesant de cacahuètes.

     

    • Oui, la race n’existe pas, il existe des entités qui se nomment lorsqu’elles en sont capables et qu’on nomme avec des dénotations élusives ou inclusives suivies de connotations positives ou négatives. Quand on veut manger quelqu’un, on fera tout par le différencier de soi, s’il a un particularisme, c’est encore mieux.
      Quant à l’antiracisme, il a été mis sur pied par une certaine élite pour se dédouaner de son racisme que certains, ici-même, n’hésitent pas endosser avec beaucoup de mépris comme ils l’ont toujours fait. Comme quoi la bête restera toujours la bête.


  • Je dirais à Houria Bouteldja qu’elle est la preuve de la réussite totale de la colonisation, car sans la colonisation, cette petite algérienne serait aujourd’hui tatouée en bleu sur le front, dans un bled de moyenne montagne, elle aurait déjà six gosses, elle aurait été mariée de force (ce qui est normal dans une société patriarcale traditionnelle) et elle fermerait sa gueule !
    C’est grâce à la colonisation et à la France qu’elle peut être une "révolutionaire anti-française haineuse".

     

  • Je pensais que la France était une nation européenne de 1500 ans. La plupart d’entre nous ont leurs ancêtres qui y vivent depuis des siècles. Des personnes qui sont ici depuis même pas 50 ans se permettent d’exiger des choses de nous ? Certains les prennent vraiment au sérieux ? Qu’est ce qui s’est passé pour qu’on en arrive là ?
    Il faudrait rappeler une certaine réalité historique afin que chacun retrouve sa place ou retrouve un pays qui lui sera plus adapté.

     


    • Qu’est ce qui s’est passé pour qu’on en arrive là ?



      60 ans de Shoananas matin midi et soir...Le bombardement mental à détruit tout le cortex du sous chien européen et toutes ses facultés de résistance...Il gït inerte sous les décombres de son auto-suicide


  • Voilà... le Système a bel et bien réussi sa stratégie totale...

    Faire en sorte qu’ils - les peuples, les races, les genres etc..- se battent entre eux, se divisent, se haïssent et se détruisent. Taddeï orchestre tout ça comme tous ses petits collègues animateurs de télé où, vous l’aurez tous relevé, on place habilement et perversement des individus opposés qui vont s’affronter jusqu’à la caricature d’eux-mêmes et démontrer leur propre haine jetée à la face d’autrui à défaut de ne pouvoir combattre les vrais responsables de cette guerre de tous contre tous.
    Le peuple mate tout ça, impuissant, flegmard, inculte, il prend parti dans son salon puis va se coucher avec des pensées qui ne lui appartiennent pas. La télé est une arme de destruction massive de cerveau autonome.

    Tous les invités sur ce plateaux sont tous des idiots utiles. Inconscient de leur propre manipulation, incapables de s’unir pour combattre ce qui tue tous les peuples de la terre, ils exécutent, dans l’inconscience la plus pathétique, les réflexes comportementaux que les manipulateurs idéologiques attendent d’eux.

    Il faut fuir tout ça et avancer ensemble, sans tomber dans ce piège vieux comme le monde.

     

    • Taddeï a d’ailleurs invité tous les anti-racistes sauf l’AGRIF (SOS racisme anti-blanc).
      Ce qui permet de d’avoir un débat et donc un doute sur l’existence du racisme anti-blanc, que la présence de l’AGRIF aurait tranché d’emblée. Taddeï s’arrange pour que tout ce petit monde reste entre soi et que rien n’avance. Cette émission ne sert plus à rien depuis longtemps.


  • Il me semble que le mot Indigène ou autochtone signifie un natif d’un pays par sa lignée sur des siècles donc par conséquent Houria n’est pas indigène !
    chromatiquement Houria tu tire plus sur le blanc, non ?

    Hip hip hip Houria


  • J’ai vu ce tweet ce week-end.
    « L’Algerie et la France ont divorce en 1962. Malheureusement c’est la France qui a eu la garde des enfants. »

     

  • Il y a quelque chose de curieux chez Houria, c’est que tout porte à croire, qu’elle est d’origine berbère, et sauf erreur, lesdits berbères, sont des blancs de type méditerranéen, fixés depuis très longtemps en Afrique du Nord. Sauf erreur de notre part, elle a un sacré problème existentiel, ou elle est bien payée pour manipuler ses coreligionnaires, et autres gogos, donnant dans la sémantique ampoulée, lorsque cela l’arrange.

    Maintenant si la France et les français l’insupporte vraiment, elle peut retourner s’installer sur les terres de ses ancêtres, le camarade Bouteflika la verra sans doute revenir avec le plus vif intérêt pour ses services de renseignements, dont les méthodes de travail sont notoirement très démocratiques. Bonne chance Houria.


  • Sa haine extraordinaire lui fait dire tout haut ce que ses frères pensent tout bas .

     

    • #radar

      Tu contribues tout autant qu’elle, au moins, à transmettre "la haine" en indiquant que "tous ses frères pensent tout bas". Sauf erreur de ma part, E&R c’est pas vraiment la même ligne que "F de souche". Tu t’es trompé apparemment. Elle ne parle qu’au nom de ses propres convictions et celles de ses compagnons, arrête de foutre tout le monde dans le même sac ! Pourtant E&R donne toutes les armes pour ne pas tomber dans ce piège, achète des bouquins à Kontre Kulture ça t’évitera d’autres commentaires digne d’un béotien de base.


  • Bon je vois que tout le monde se lâche sur Houria ...
    Elle dit effectivement beaucoup de conneries, elle n’est pas sur la ligne ER, elle utilise le bagage colonial (antiracisme, république, indigènat) pour critiquer la France et ses habitants (qui aurait une responsabilité collective et héréditaire de la colonisation de l’Algérie qui d’ailleurs n avait pas d existence propre avant).
    Cependant, je préfère encore discuter avec ce genre de personnes qu’avec cet espèce de petit commissaire politique qu est Thomas Guenolé , dont je ne supporte ni le ton ni la soumission totale et consciente au pouvoir dont il fait preuve (je me permettrai de reprendre la sentence d’Alain Soral à ce sujet un journaliste c est soit un chomeur soit une pute auquel j ajouterai que parmi les putes il y a celles qui font ça de mauvaise grâce et d autres qui y voient un confort certain)

     

    • .. d’où la nécessité d’une réconciliation nationale qui permettra un ré-accordage de violons et une remise à l’heure de pendules pour un vivre ensemble apaisé et constructif.. n’est-ce pas le concept voulu par Egalité et Réconciliation.. ?


    • ben

      Ce n est pas parce que l algerie n existai pas avec ses frontières actuels que l algerie n existai pas factuelement , malgré qu elle etait sous domination ottomane , la régence d Alger avait sa propre monnaie , elle gerai une immense partie du territoire algerien actuel , elle avait sa propre armée ect... Et puis il y avait deja la un peuple avec ses coutumes son histoire sa religion ect...

      En revanche je suis d’accord pour dire qu Houria ne rend certainement pas service aux gens qu elle pretend representer en se faisant passer pour une sorte de CRIF du Maghreb. En meme temps il suffit de voir qu’elle bosse pour Jack Lang a l’institut du monde arabe a Paris , pour comprendre qu elle joue un jeu pervers.


    • Je suis plutôt d’accord en général sur la ligne ER, mais il y a une limite dans le masochisme à ne pas dépasser. Je me sens un indigène, ma famille est présente en France depuis le 15eme siècle. Je suis près à changer, à m’adapter à l’autre, mais pas à remettre en question ma légitimité à exister. J’aime pas Guénolé, mais la il a raison, dénoncer le racisme et passer sa vie à cracher sur "Les Blancs", comment dire....


  • La dame à côté d’Houria le dit : les ennuis ont commencé avec la fin du Moyen-Âge.

    Tiens tiens mais je croyais que le Moyen-Âge c’était les temps obscurs ? Mais alors, Fernand Nathan nous aurait menti ?


  • Bouteldja c’est le BHLisme dans la sauce arabo-musulmane ... manipuler le langage pour terroriser le gaulois avec le truc de l’anti-racisme et le culpabiliser pour parasiter son espace et vivre à ses crochets ... Comme BHL (et son complexe de la boutique de tailleur) , la phobie de Bouteldja et ses condisciples c’est le travail à l’usine , alors on fait dans l’agit-prop pour glaner des subventions ou des rackets en inventant un ressentiment anti gaulois et vivre sur le dos des travailleurs français et du contribuable .. Regardez la vous verrez tout ça sur sa gueule de petite prétentieuse qui a bien compris le syteme mitterandien et qui se fraye un chemin qui lui assurera une rente "républicaine" ... Ses outrances et son impudeur indiquent qu’elle n’a rien de la militante algérienne sobre et sincère réellement préoccupée par les malheurs de son peuple et de sa nation ... car si Bouteldja voulait vraiment porter la cause des "Indigènes" comme elle le prétend , elle serait rentrée chez elle participer à la construction de son pays au lieu d’insulter honteusement les français chez eux ... Mais ici chez nous en Algérie et vu la nullité de son niveau scolaire et de ses compétence professionnelles , elle n’aurait même pas eu la place d’une ouvrière qualifiée dans une usine de textile ou de montage ...


  • Mais de quoi ils vivent, ces gens ?

     

  • Je me suis senti obligé d’aller voir l’émission en entier, et j’ai tenu le coup jusqu’à la fin en réprimant une forte envie de dégueuler devant ces veaux mis sur un plateau (sauf certaines exceptions). La tribune Goldman, Maboula, Houria, me rappelle sensiblement le récent sketch très controversé des guignols...houps !
    Une seule phrase capable de faire tomber les masques de ces tripoteurs d’histoires même pas drôles : NOUS SOMMES TOUS DES PALESTINIENS !!!
    Il ne reste plus ensuite qu’à ramasser leurs crottes molles...
    Francis Cousin en 2 minutes chrono leur aurait cloué le bec !

     

  • Je pense que le probleme est que ce type de personne ne se reconnait que dans la difference et que cette difference est la pierre angulaire de son identité alors que l’identité d’une personne est trop complexe pour se résumer à une composante (pour elle la couleur de la peau ou une certaine ideologie ). L’identité d’une personne pour ma part est d’une complexité extreme et c’est la ou tout est son erreur. Par rapport "a la marche de la dignité " c’est de la merde pour moi c’est du communautarisme à 2 balles. Ma communauté s’est mes voisins (que je n’apprecie pas spécialement mais que je respect car j’aime bien qui me respecte ) et les gens qui m’ entoure et avec qui je partage ma vie. Le plus gros probleme c’est que cette fille ne sait pas c’est quoi de bouffer des pattes sans beurre car l’argent fait défaut et compter le prix des articles avant de passer a la caisse car on ne veut pas passer pour un mendiant quand il faut payer. Peut etre que la dignité ne veut rien dire pour elle mais meme segolene royal c’est se tenir la dessus. Et la france n’est pas les etats unis l’emotion à 2 balles c’est pas pour nous !

     

    • "L’émotion a deux balles c’est pas pour nous"

      Je ne sais pas où vous étiez depuis 1983, mais vous avez manqué certains épisodes...
      Il existe une industrie de l’antiracisme typiquement française avec ses métiers propres consistant à participer à des tables rondes dans de jolis instituts rive gauche, écrire ses petits bouquins que personnne ne lira évidemment mais qui sont promus à mort sur le service public, en attendant son heure de gloire et le poste de sous-secrétaire d’État à quelque chose, qui va avec.
      Je dirai que c’est pire qu’aux Etats-Unis, où les associations ont une approche plus entreprenariale et vivent principalement de procès. La Bouteldja n’a mëme pas besoin de vous émouvoir !

      Au final, ces gens là n’ont aucun intérêt à ce que les rapports communautaires soient appaisées. C’est objectivement leur gagne-pain et ils le savent plus où moins consciement. Ils font donc tout pour que le mec devant sa télé se dise que si c’est ça l’anti-racisme, autant être raciste.


  • Thomas Guénolé, qui est un flatteur du Système, est chargé de "descendre" Houria Bouteldja, qui est une idiote.
    Qu’il est difficile d’écouter ces intervenants médiocres quand on les compare à la clarté du discours d’Alain Soral. J’ai une pensée pour tous les Bons Samaritains qui "se tapent" ces émissions pour nous en fournir des extraits. Franchement, ils ont du mérite !

     

    • c’est sûr qu’avec Soral , Vincent Reynouard, Olivier Delamarche , Youssef Hindi , Jean-Michel Vernochet, Jacob Cohen, Michel Drac , Michel colon etc....
      tout le monde comprends beaucoup de choses : le language est simple, réaliste et surtout vérifiable -
      autre chose que les larbins du système , payer pour endormir la masse !!!!
      pourquoi , ils ne sont pas invités par les chaines pour débattre ?
      le système de parasites qui nous entoure a t-il peur de la vérité ?


  • Il y aurait encore des gens qui regardent la télévision ?


  • Le blablabla du monde ne changera rien.

    La solution est en Christ !

    "Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus-Christ." (Galates 3)

    "Il n’y a aucune différence, en effet, entre le Juif et le Grec, puisqu’ils ont tous un même Seigneur, qui est riche pour tous ceux qui l’invoquent." (Romains 10)


  • Pour mettre tout le monde d’accord prenons exemple sur la seule démocratie du proche orient et appliquons ses principes exemplaires. Vivons tous comme de bons sionistes et sémites irréprochables, comme ces chers leaders de la communauté qui nous montrent l’exemple : mariages mixtes, anti-communautarisme angélique de type crif ou betar, absence d’appartenance à une race, à un peuple, à une religion filmé par "esti", suivons l’exemple de manuel carlos valls à qui ses valeurs interdisent tout sentiment d’appartenance à une nation particulière, à un peuple spécifique, pas plus qu’à une avant garde anti-égalitarisme républicain.
    Que toutes notions de race, de couleur, de religion, d’origine, de différence, de statut social soient sanctionnées fermement par la loi, à commencer par la notion de peuple élu : double infraction. Que des quotas strictes soient instaurés dans toutes les professions : politiciens, hommes d’affaires, journalistes, notaires, médecins, dentistes...
    Quant à hourie Bouteldja, étant donné que la moindre notion de race est interdite, la division de la population Française en bons et en méchants selon des critères désormais interdits par la loi, rendront ses propos encore plus inintelligibles et délictueux qu’ils le sont actuellement. Dissolution de toutes les associations basées sur la race, l’origine ethnique ou la confession, anti-égalitaristes, anti-démocratiques donc forcément racistes, xénophobes et contraires aux valeurs de la république.


  • Les roux ont-ils crée une assoce anti-raciste ? Il me semble que ce sont eux qui morflent le plus. Ou peut être les nains. J’avais pensé aux gros et aux moches aussi, victimes de racisme.

    Perso je suis gaucher, et y’a beaucoup de gauchers qui ont morflé dans l’Histoire. Ce monde a été fait pour les droitiers, et je compte bien crée mon assoce SOS gaucher pour faire valoir nos droits en tant que victime de l’Histoire de l’humanité des droitiers anti-gaucher.

     

    • Et les blondes aussi. Perso quand j’entends des blagues sur les blondes, je suis assez ouverte d’esprit pour en rire ( je suis blonde !) , ça s’appelle l’aptitude à la civilisation, tout simplement . Certaines communautés répondent par des coups de poing à des blagues ( on peut plus rien dire sur les communautés qui gouvernent en notre pays) , d’autres en rient. Et pourtant je suis une sous-chienne qui a besoin d’être éduquée il parait.


    • Vous avez raison, je vous y encourage,
      Pour ma part, je suis révolté par le sort dévolu aux chauves.


  • Thomas Guénolé et Houria Bouteldja les "deux coqs" qui font bien marrer le "poussin"


  • Le personnage Houria Bouteldja est un phénomène unique à la France. Même la très culpabilisée Allemagne n’a pas ce genre de personnage exhibé dans ces médias. Il n’y a que la France qui tolère qu’on lui crache à la gueule de la sorte !


  • Merci !
    CQFD !
    Peut être certains parmi vous ont ils vu les messages publicitaires contre le racisme.
    j’en ai vu deux différents. Dans les deux, les blancs tenaient le mauvais rôle, celui du préjugé et de la violence.
    Le clip finit en rappelant que le racisme commence avec des mots, continue avec des crachats, puis des coups, pour finir avec du sang.
    Je n’ai pas vu beaucoup de petits blancs bien élevés cracher sur des immigrés.
    Nos élites aiment bien nous culpabiliser...


  • Si les "de souche" la font autant souffrir, rien ni personne ne la retient sur le sol français... Le combat stérile que cette dame mène depuis des années chez nous, à savoir : attiser la haine et semer le trouble, ne la menait nulle part ! Cette France si généreuse qui lui a donné une dignité, une identité, une citoyenneté et surtout la parole qu’elle n’aurait probablement jamais eu dans un pays dictatorial qu’est le sien !

    Par contre sur la terre de ses ancêtres (Algérie), il y a effectivement des combats plus nobles à mener, et surtout qu’elle n’hésite pas à explorer sérieusement cette piste !

     

    • @Madame Clara Imbert : il nous faut corriger certains préjugés chez nos amis français sur l’Algérie ...Tout en étant absolument et entièrement d’accord avec votre opinion de gauloise sur les éructations de la dame Bouteldja ... c’est vrai que la France lui a donné un niveau de vie et une qualité de vie qu’elle n’aurait jamais eu dans son pays d’origine nous ne le nions pas , c’est vrai aussi que si elle avait à ce point la haine du Blanc c’est à dire du gaulois , elle devrait retourner dans son pays ....Mais vous dites "UN PAYS DICTATORIAL" ....Nous tenons à réfuter amicalement cette opinion tranchée sur notre pays et à vous informer avec des faits et des arguments sur la situation des libertés en Algérie qui est très loin de ce que vous pensez avec impatience ...Mais pas du tout Clara !!! l’Algérie n’est pas un pays dictatorial , pas plus que la France actuelle ....En tout cas sur beaucoup de questions et à la lumière des persécutions féroces que vivent des Français bien précis comme Soral , Faurisson , Dieudonné , Vincent Reynouard, Hervé Ryssen , Jean Marie le Pen et j’en passe ...Chez nous par exemple les gens sont tout a fait libres d’exprimer des opinions antisémites , anti arabistes , anti- judaïques , ant- islamiques bien plus librement qu’en France ... En Algérie pays pourtant musulman , les gens expriment plus librement leurs opinions islamophobes ,anti-arabes ou anti-israéliens qu’en France , sans que cela les conduisent au tribunaux ... les islamistes par exemple expriment librement leurs positions anti laïques , mais les athées s’expriment aussi contre l’Islam librement .. En France un athée ne peut pas dire un mot sur le judaïsmes ou les juifs sans que cela le conduise à la potence sous les foudres du tribunal de BHL , du CRIF et de la LICRA , alors qu’en Algérie on peut contester la religion des juifs ou celle des arabes et des chinois librement ...En Algérie , des auteurs interdits en France se vendent librement en librairie on peut parler à la TV , dans la presse ou dans les universités librement de Maurras , Drieu la Rochelle , Rebatet , Celine , Barrés , Renan , Ezra Pound , Hitler , Ernst Junger , Heidegger , etc...En France vous ne pouvez même pas critiquer un journaliste comme Haziza alors qu’ on Algérie , n’importe quel coiffeur ou plombier se serait moqué d’un personnage aussi ridicule et insignifiant ..


    • @ amar rabah

      Je ne connais pas grand chose de la politique algérienne, mais chose certaine, Madame Bouteldja n’osera jamais, au grand jamais, critiquer la gente militaire algérienne qui a les pleins pouvoirs ! Qu’elle essaie une seconde de les critiquer en faisant là-bas en Algérie (comme elle le fait chez nous en France) des conférences ou en créant un parti politique pour contrer (dénoncer) cette mouvance politico-militaire sans être inquiétée !

      P.S : Je sais que cette dame suit E&R, c’est une certitude, elle lira certainement tous les commentaires concernant ce post ! Et donc je lui transmets ce message : Madame retourner vivre paisiblement dans votre pays d’origine et laissez mon pays en paix !


    • @Clara Imbert,

      La France aurait donc donné aux descendants d’immigrés "une dignité, une identité" ??? Je crois que vous vous êtes un peu emballer et avez perdu la maitrise de vos doigts, vous ne mesurez pas la portée de cette insulte envers les pays d’origine de ces gens.

      Quant à @amar rabah, je vous trouve bien indulgent face au mépris exprimé par Clara à l’égard de votre pays, vous vous donnez beaucoup de mal à argumenter et à vous justifier, ça n’est que peine perdue.


    • @Candide : je devais être indulgent et sans trop surenchérir , en défendant mon pays contre les préjugés (mêmes tenaces de certains citoyens français comme madame Clara Imbert) .. dans un débat avec une dame française , sur un site français , un algérien se doit d’être naturellement un gentleman .. je suis de cette ancienne éducation du terroir des plus vieilles familles algériennes qui ont donné tant de martyrs depuis 1830 à la nation ,mais qui n’ont jamais failli à leur principe moral et à leur code d’honneur ; de ne jamais être coupable de haine envers les français (ou les chrétiens) même dans le combat et de ne jamais se comporter comme un roturier devant le femme et l’orphelin


    • Merci de m’apprendre que la France m’a donné, tout comme à Houria j’imagine, une dignité, une identité, une citoyenneté et la parole. Pourtant je pensais tirer ma dignité de la sueur de mon front et dans une moindre mesure, de la noblesse d’âme des miens qui n’ont pas grand chose à voir avec ce pays. Je pensais m’identifier à mes origines ethniques amazighs très peu française. Pour la citoyenneté à la limite même si un passeport conjugué au droit de voter et de payer des impôts ne me semble pas être un cadeau extraordinaire. Rien qui ne mérite une allégeance inconditionnelle en somme. Enfin pour la parole c’est vrai qu’entre Chalgoumi et Dalil Boubakeur on peut dire que les instances dirigeantes de ce régime veillent à ce que notre voix porte...


    • Loin de moi l’idée de croire que Clara Imbert a voulu critiquer le système politique en Algérie ( bien que le débat sur la création de ce pays mériterait un article). La pensée de Clara Imbert , lorsqu’elle demande le départ de Bouteldja, ne fait que refléter ce que la grande majorité des français pensent.

      Houria Bouteldja, ancienne porte-parole du parti des Indigènes de la République, elle, est d’origine algérienne : elle fait l’erreur de se considérer, par essence, comme une opprimée, qui en veut à la terre entière. Enfin surtout à tous ceux qui ne lui ressemblent pas : aux souchiens.

      Ces souchiens empreints d’idéologie française, racistes et colonialistes , qu’elle veut selon ses propres termes « rééduquer ». Si vous ne comprenez pas que ces propos sont inacceptables pour un français , on va pas beaucoup avancer...Les musulmans pourraient faire l’effort de comprendre les positions des français. Madame Bouteldja ne peut évidemment rester dans la Maison France si elle a des pensées pareilles.


    • @Requiem...

      "Les musulmans pourraient faire l’effort de comprendre les positions des français"... désolé chère amie, je suis musulman ET français, et oui ça ne s’oppose pas, et je me comprend très bien !


    • Candide,
      Cher ami (comme vous dites !), je voudrais me permettre de vous poser deux questions par rapport à vos commentaires.

      Et en tant que musulman, jusqu’où partagez-vous les pensées de Bouteldja (que vous semblez défendre, nolens volens), et que pensez-vous de la présence de cette femme anti-France en... France ?



    • je me comprend très bien !



      Ce que je vous demandais c’était de comprendre la position des français de souche (les sous-chiens), pas de vous comprendre vous-mêmel. Comprenez-vous que la présence de cette personne , Bouteldja, est difficilement tolérable sur notre terre suite aux propos insultants qu’elle a tenu sur les français ?

      Le sentiment national, vous savez, cette chose qui fait qu’on aime éperdument sa nation, sa culture et son héritage, ça vous inspire quelque chose en France ?


    • Chère @Requiem..., de grâce, évitons les procès d’intention, je vous invite à relire mes commentaires, nul part vous y verrez un quelconque soutien à Mme Bouteldja, je réagit simplement aux commentaires de certains qui, emportés par leur élan, glissent et essentialisent un groupe d’individu, les mettant tous dans le même panier et ont tendance à les expulser de la communauté nationale.

      On vient d’avoir un nouvel attentat en Europe, à Bruxelles, on est reparti pour un tour.


  • Pour moi l’insulte de sous-chien ne passe pas. Voilà une femme bien dangereuse qui ne fait qu’attiser la haine. Perso ce que je ne comprends pas chez ces gens qui nous traitent de sous-chiens (donc de blancs dégénérés, mais n’est-ce pas là une incantation que nous lisons souvent sur le web et les forums ? ) c’est pourquoi ils restent dans ce pays peuplé de sous-chiens ? Quel déshonneur pour eux de vivre entourés de ces horribles sous-chiens !

    La moindre des choses quand on vit dans un pays, c’est de respecter ses habitants et sa culture. A partir du moment où on méprise les habitants d’un pays (le mot sous-chiens dans sa bouche n’est que mépris ), on s’en va.

    Oui Madame ! On ne reste pas dans un pays de sous-chiens ! Boutedja, si elle était digne, devrait quitter la Nation France .

     

  • Houria prône l’amour révolutionnaire. Quand tu veux Houria...


  • Une "civilisationniste" (? ??) qui se prénomme Maboula.

     

  • Salut à tous.
    Le propos d’ouverture de l’extrait d’Houria est confus, hésitant, euh... euh... euh... Ce qui me fait penser qu’elle n’est pas sûre elle-même de ce qu’elle dit, et qu’elle joue un rôle plus qu’elle n’exprime sa pensée. Crédibilité proche de zéro.
    La réponse de Guénolé est assez douteuse : un peu "ému", lorsqu’il sort sa photo, sa définition du sionisme est, il me semble, fallacieuse, car sioniste ne signifie pas à proprement parler "être juif et favorable à l’existence d’Israël". Je crois, mais je peux me tromper, qu’on peut être juif, favorable à l’existence d’Israël, et être en désaccord avec la politique qui y est menée, ainsi qu’avec certains principes du Talmud. Son propos va donc dans le sens de la diabolisation de "l’antisionisme". Cependant, Bouteldja est dans une contradiction énorme et stupide en s’affichant avec un panneau où il est inscrit "... au goulag" et "peace", c’est un non-sens total, au même titre que les "antifas" aux procédés tout ce qu’il y a de plus "fasciste". Je ne m’attarderai pas sur la suite de l’extrait, car ça me semble n’être que du théâtre à vocation idéologique pour l’auditeur de base. Schopenhauer et "l’art d’avoir toujours raison" dans toute sa splendeur.


  • @ De la Contrie

    "Pour ma part, je suis révolté par le sort dévolu aux chauves."

    E moi, j’suis révolté par le sort dévolu à ceux qui n’utilisent pas ou très peu de papiers toilette pour se torcher...

    Combien de fois j’essaie pas d’expliquer aux bonnes femmes comment respecter l’environnement en utilisant le moins possible d’eau et du papier mais, hélas, en vain.


  • Bartin absolument incompréhensible des deux auteures. Elle a toujours été une adepte de l’ambiguïté, rappelez vous quand elle traitait les français de souchiens (de souche), elle entendait bien que tout le monde entende qu’ils sont des sous-chiens.

    Le racisme anti blanc se porte bien sur les TV françaises.

     

    • @horizons.lumineux..............son problème est qu’elle aussi est blanche, mais elle ne l’accepte pas ( d’où ce terme aussi grotesque qu’infondé " d ’indigène " ), elle tapine pour l’IMA dont on connait les accointances avec France-Israël, crachant dans une soupe qui lui permet de déverser à pas cher, sa haine supposée d’un Système qui la fait vivre !...mais non d’un chien Houria, si tu hais la France à ce point et que tu nourris de tels ressentiments à son égard, il faut prendre ton parti [ j’ajoute que son combat contre...contre quoi au fait, aurait un certain panache si elle ne s’acharnait pas sur la réa France ( oui c’est pire qu’ambulance ) ]...on ne peut que l’inviter à quitter ce combat pré-fabriqué et immonde du communautarisme victimaire fait de rancunes qui ne permettent jamais d’aller mieux mais qui est sous sponsoring officiel ( elle a toujours eu son couvert chez Taddeï ) ou à rejoindre le pays de son coeur où il y a de tout également, blancs, noirs et jaunes...ainsi elle aura mis sa vie en conformité avec ses idéaux..à moins que nos maîtres communs n’aient encore besoin d’une gâche prolongée qui permettra à Houria de jouer jusqu’au bout son rôle d’idiote plus qu’utile .


  • Arnaque totale, le pouvoir veut mettre en avant des téléteubises bien manipulables pour faire croire qu’il peut exister un débat sans Soral ni Dieudonné.

    Les plus de 20 ans ne tomberont pas dans le piège, attention aux plus jeunes.


  • Madame Bouteldja est drôle très drôle ! Elle est surtout le pur produit de la colonisation française sans laquelle elle serait au fin fond du djebel algérien avec un joli tatouage bleu sur son front et son menton, mariée de force (société traditionnel oblige) à un de ses coreligionnaires de 20 ou 30 ans son ainé, au fond d’une cuisine, passant du lange d’un de ses 12 enfants à la traite d’une de ses chèvres et ne maitrisant que l’arabe, ne pouvant donc pas s’exprimer clairement en français...
    Que cette petite bourgeoise bien nourrie par la "France" ou plutôt sa république maçonnique et stipendiée bien grassement par celle-ci pour nous cracher salement à la figure, ne la dérange pas le moins du monde !
    Sur ce coup là, Guénolé a d’ailleurs été TRÈS fin !
    Elle sait d’ailleurs très bien avec la fessée qu’il vient de lui administrer en TOUT DÉBUT de discours que c’est fini à vie pour elle.Il n’y a qu’à voir sa tronche de traitre se décomposer. Ça lui apprendra à jouer sur les deux tableaux, en "leur" léchant les godasses pour se maintenir financièrement médiatiquement tout en dézinguant du français moyen comme on lui a demandé de le faire...

    Les harkis ont eu plus de dignité que vous, Madame.

     

    • Mes respects, Margot. Je n’aurais pas dit mieux.


    • Excellent commentaire. Félicitations et merci pour les Harkis, qui ont droit à estime, respect et plus encore. Quant à la Houria.....


    • Voilà c’est pourtant simple amis francais plus ou moins musulmans, si vous voulez que les nationalistes vous acceptent, prenez exemple sur les harkis. Ou plutôt sur l’image caricatural que l’on se fait d’eux, en les imaginant super patriotes et tout et tout ... Alors que ces gens étaient tous illettrés et qu’ils savaient à peine parler francais. Je suis petit fils de harki, l’amour de la France n’avait strictement rien à voir avec le choix qu’ont fait ces gens. Pour comprendre leur engagement il faudrait plutôt chercher du côté de la misère et de l’ignorance crasse. Franchement, même si je vois bien l’aspect provoc’ du truc, ayez un peu de décence. Ne serait-ce que pour ces pauvres harkis et pour leurs familles qui ont eux aussi été victimes, en plus d’être exécutants, du colonialisme. C’est pas comme si la France c’était bien comporté par la suite avec nos anciens et leurs proches. Ca me fatigue de voir tous ces gens se rappeler au bon souvenir des harkis alors qu’ils s’en moquent éperdument. Un peu comme ces hypocrites qui se servent du prétexte de la mendicité française pour rejeter en bloc les autres nécessiteux, alors que ces meme personnes n’ont, pour la plupart, jamais donné la moindre piece à un SDF.


    • Très pertinent message !
      Et cette précision : « la fessée qu’il vient de lui administrer en TOUT DÉBUT de discours »
      C’est clair que cracher a la gueule de tous les autres c’est pardonnable. C’est même très souvent lucratif ... Mais la ça sent clairement le souffre pour elle.

      Pourtant on voit bien qu’elle assume fièrement TOUT ses écrits " publiques" , car elle sait parfaitement qu’ils ne lui créeront jamais aucun problème .

      Mais cette photo qui sort de nulle part, et qui lui tombe sur le coin de la tronche ..
      Dommage pour elle.
      En plus ce slogan ’ Les sionistes au goulag " ... c’est a son image, c-a-dire vraiment mauvais.
      Cette affaire vient de la propulser " nazislamiste" en chef.. félicitation Houria !.

      Malgré tout , une "mention spéciale" à Thomas Guénolé qui pourrait presque être en mission commandée pour Valls en réussissant tout comme lui , l’ exploit "confusionniste " de nous expliquer "qu’ antisionisme = camps de concentration = nazi "
      Chapeau bas l’artiste
      _ ! Et pour ton info Thomas : Antisionisme = égalité entre tous ( donc antiracisme ).

      Selon toi qui subit le racisme dans l’unique entité sioniste ( La seule déclarée comme telle tout du moins ) Palestiniens ou juifs ?


  • Houria Bouteldja se prend pour une intellectuelle , observez ses poses avec ses jolies mains genre " je réfléchie beaucoup " , ça sent le stage d’ entreprise et le miroir a plein nez ...

    Elle met 8 phrases pour dire ce qui tient en une ; ben oui si ya plus de race, l’ antiracisme a du plomb dans l’ aile !


  • C’est l’exemple type du piège dans lequel il ne faut pas tomber : " Raciste ! non c’est toi le raciste ! non c’est toi ! etc ....etc ...."
    Chacun tire la couverture à soi et celui qui est le plus heureux est celui qui a vendu la couverture ... à un bon prix en plus.


  • A mon sens, le véritable racisme "est le fait" de vouloir absolument dissoudre les races (du mot racine) pour en faire un amalgame grisâtre, maléable et informe d’exploités zombisés.

    Rien n’est plus merveilleux et respectable que la diversité offerte par la nature.

    Par ailleurs, ne tente t-on pas de protéger les dernières tribus vivant dans les tréfonds de l’Amazonie. Et pourtant, il s’agit bien de protéger leur merveilleuses racines naturelles.

    Manipulerait-on les humains, comme dans des boîtes de Pétri, que l’on ne ferait pas autrement ?.. pour produire d’autres variétés sans racines naturelles.

    Mais d’aboooord là devant vous, dans cette boîte de Peeeetri, chers enfants, observeeeez bien cette mutatiooooon faaaantastique tout en déflagratiiiion funeste qui devrait vous faire vooooir surgir un nouvel e-monde !


  • C’est moche une meute qui se jette sur une femme comme un seul homme. La plupart d’entre vous n’ont pas de mots assez durs pour qualifier les différends régimes qui se sont succédés en France, disons, depuis la révolution. Et donc par effet boomerang, sur la France elle même, que vous en soyez conscient ou non. Alors comment voulez vous qu’une nord africaine, avec un minimum de dignité, devenue française à cause des aléas de l’Histoire, la considère ? On ne peut se réconcilier qu’avec des adversaires. Moi, j’ai relevé pas mal de choses courageuses et intéressantes dans le florilège de citations du simplet avec sa photo nazifiante. J’ai bien aimé la reponse couillue d’Houria aussi, c’est autre chose que Besancenot. Accordez lui au moins cela !

     

    • « On ne peut se réconcilier qu’avec des adversaires. »

      Encore faut-il que ces adversaires puissent en vouloir de même, cette femme est perdue car pétrie de rancœur et d’agressivité, de plus elle ne fait que souffler sur les braises de ce qu’elle prétend combattre, logique, "l’omnipotent" racisme dont feraient soit disant preuve les français occidentaux est son fond de commerce.

      Une femme qui se permet de traiter "les blancs" de sous-chiens à la télévision (dont je me fous de savoir s’il fallait comprendre "souchiens" par néologisme avec le mot "souche")
      dont l’association édite un bouquin rempli de vomis intitulé " Nique la France "....
      il n’y a rien à lui accorder, il n’y a rien à discuter, sa névrose est son problème pas le nôtre, qu’elle s’étouffe dans sa haine.


    • Vous me faites trop rire à parler de haine comme un perroquet de la Licra ! Tout comme je puis aisément imaginer que vous ne nous portez pas en haute estime, sachez que nous aussi vous méprisons cordialement. Enfin qu’est-ce que la haine vient faire dans cette affaire ? La construction d’une idéologie émancipatrice pour et par des maghrébins de France, ne peut qu’aboutir aux conclusions de cette gente dame. Personne ne va nier ici les discriminations structurelles que beaucoup de francais, disons de branche, subissent. Tout comme nous ne nions pas les violences anti-blancs qui existent. Pourquoi s’acharner sur des francais récents qui produisent une pensée intelligible pour expliquer ces phénomènes que, j’ose espérer, nous rejetons tous. On ne vous léchera jamais les bottes et nous n’oubliera pas de sitôt le passé lointain et le récent. Par contre on peut s’entendre sur le fait que l’on souhaite tous une France forte et apaisée à l’avenir. Apres si vous préférez entendre sous-chiens quand nous parlons de souchiens c’est votre problème. Chalgoumi nous fait honte en vous brossant dans le sens du poil, Houria Bouteldja fait la fierté de beaucoup de maghrébins cultivés et politisés. Chez nous, les islamistes ne l’aiment pas, les assimilationistes sauce ni putes ni soumises non plus. Ils viennent grossir les rangs de la dite extrême droite qui la trouve anti-francaise. Les juifs non plus ne l’aiment pas, l’extrême gauche egalement la trouve trop antisemite. Juste pour cela, je lui tire mon chapeau ! Puisque tous ces gens ignobles le détestent c’est qu’elle ne doit pas être si mauvaise...



    • On ne peut se réconcilier qu’avec des adversaires.



      Je voulais également rebondir sur cette phrase. C’est totalement faux. Le terme Réconciliation est un terme juridique qu’on utilise très régulièrement lors des procédures en justice. La réconciliation est le fait pour deux parties en instance de séparation de corps ou de divorce. La réconciliation interrompt la procédure juridique . Elle est une solution pour éviter le conflit frontal. Elle n’est ni gage d’amitié , et encore moins de sympathie pour l’autre partie. La réconciliation juridique ne sert en réalité qu’à éviter une guerre usante et longue.


    • Demande toi "qui la paye ? " et arrête de te faire croire qu’ elle est plus sensée que le facteur à moumoutte !
      En réalité elle est là comme les autres, pour produire un faux débat sur un vrai sujet, et je ne crois pas qu’ elle représente les musulmans, pas plus que Besancenot les ouvriers d’ ailleurs ...



    • La construction d’une idéologie émancipatrice pour et par des maghrébins de France, ne peut qu’aboutir aux conclusions de cette gente dame.




      C’est vachement intelligent d’insulter le peuple d’accueil et de s’auto-stigmatiser plutôt que de s’y assimiler quand on est un immigré.



      Personne ne va nier ici les discriminations structurelles que beaucoup de francais, disons de branche, subissent.




      Je ne crois pas une seconde à ces discriminations structurelles. Si les Maghrébins ont une si mauvaise réputation, c’est uniquement le fait de leurs comportements provocateurs et socialement inadapté, et pas d’un prétendu racisme structurel aux Français. Si tu veux voir du racisme structurel, va voir de l’autre côté de la Méditerranée.

      Les Français sont le peuple le plus généreux et le plus accueillant du monde. On peut venir de tous les coins du monde et devenir français si on le désire vraiment. Mais c’est une démarche individuelle. Débarquer par charters entiers chaque année et coloniser l’espace public toujours un peu plus avec des coutumes étrangères d’un autre âge, ou pourrir la vie des Français avec de la délinquance quotidienne, quel peuple accepterait cela sur la terre de ses ancêtres ?
      On est trop bons. Trop bons, trop cons.


    • #JeSuisLePen

      J’espère qu’un jour on fera des statistiques éthniques, et pas juste sur la fréquentation des prisons... Si pour vous les francais -de-souche-nord-africaine- ne subissent aucune discrimination, ou bien si ces discriminations dont ils sont victimes ne sont que le fait de leurs mauvais comportements. Alors éffectivement, on ne peut pas discuter. C’est comme si je niais farouchement la violence gratuite et raciste anti blanche qui s’exerce ici ou là. Ou bien c’est comme si j’accusais les gens victimes de ces violences d’en être responsables au prétexte qu’ils se comporteraient mal car dans le lot des -blancs- qui se font amocher injustement par des -non-blancs-, il doit bien y en avoir un ou deux qui le méritait !



    • J’espère qu’un jour on fera des statistiques éthniques, et pas juste sur la fréquentation des prisons...




      Les statistiques de fréquentation des prisons sont éloquentes : 80 % de personnes d’origine outre-Méditerranéene. Dès lors, il est tout à fait normal d’avoir quelques préventions vis-à-vis de cette population. Penser que cette réalité n’a aucune conséquence dans la manière dont sont perçus globalement les Maghrébins est de l’aveuglement volontaire et de l’hypocrisie.

      Si on t’informait de l’arrivée dans ton voisinage immédiat d’un camp de Roms, tu réagirais de la même façon que les FDS que tu traites de racistes.



      Si pour vous les francais -de-souche-nord-africaine- ne subissent aucune discrimination, ou bien si ces discriminations dont ils sont victimes ne sont que le fait de leurs mauvais comportements. Alors éffectivement, on ne peut pas discuter.




      Exemple de discrimination normale : refus d’embaucher un zyva à casquette et survêtement avec un accent de blédard digne d’un sketch de Semoun. Quand on va à un entretien d’embauche en chaussures de sport et survêtement, il ne faut pas blâmer le "racisme" du recruteur si on n’est pas pris, mais son propre manque de savoir-vivre !
      Ce que tu appelles discrimination raciale, c’est le plus souvent du simple bon sens.



      C’est comme si je niais farouchement la violence gratuite et raciste anti blanche qui s’exerce ici ou là. Ou bien c’est comme si j’accusais les gens victimes de ces violences d’en être responsables au prétexte qu’ils se comporteraient mal car dans le lot des -blancs- qui se font amocher injustement par des -non-blancs-, il doit bien y en avoir un ou deux qui le méritait !




      Non, ce n’est pas la même chose, car les victimes de racisme anti-Blanc n’ont rien à se reprocher et sont innocents. C’est le fameux "bolossage". Un tel phénomène n’existe pas dans l’autre sens. On ne voit pas des bandes de Christian et de Jean-Paul parcourir les rues à la recherche d’un Africain isolé à tabasser sans raison.


    • #JeSuisLePen

      Dans tous les pays du monde, les banlieusards squattent les prisons. Ca n’est pas une exception française et la race n’a rien à voir là dedans, c’est une question social avant d’être ethnique ou religieuse. Les plus pauvres sont plus fragiles économiquement, socialement et culturellement que les autres donc leurs enfants ont plus tendance à délirer. Mais on est d’accord sur le fait que la délinquance d’une partie de la jeunesse des banlieues conforte les racistes dans leur idéologie. Pour les discriminations à l’embauche ou aux logements, je ne m’attarderais sur les prolétaires qui postulent pour des petits boulots sans intérêts ou pour des logements sociaux. Les maghrébins trouvent du boulot très facilement dans les usines, sur les chantiers ou dans les entrepôts et même si ils se trimballent en survêtement. Pareil pour les logements sociaux. Ce qui me gêne c’est la discrimination que subissent beaucoup trop de jeunes diplômés qui s’habillent correctement, qui parlent correctement mais qui partent avec beaucoup de retard sur leurs concurrents blancs, à diplôme équivalent bien évidement. Il existe pas mal d’enquêtes qui montrent cette réalité dans les domaines de la finance, de l’ingénierie, dans l’administration, il n’y a que dans les hôpitaux qui manquent de bras où nous sommes respectés. Dans le football aussi, faut pas se mentir ! Enfin pour le "bolossage" comme tu dis, sache que les jeunes de banlieu sont d’une extrême violence entre eux, ils ne se contentent pas de frapper sur des petits blancs fragiles. Simplement je comprend que cela frustre les quelques blancs qui ont gardé un peu de virilité de voir leurs compatriotes se faire humilier et marcher dessus par des africains... Au final, il faut au moins denoncer, à defaut de combattre, toutes les injustices. Votre crédibilité perd par sa sélectivité, comme dirait l’autre. Honnêtement réduire les francais de souche nord africaine aux lascars qui ne savent pas se tenir c’est juste ridicule. C’est un peu comme réduire la France aux beaufs. Amicalement !



    • c’est une question social avant d’être ethnique ou religieuse.




      Je ne crois pas à l’explication de la délinquance par la pauvreté. La majorité des Français pauvres ne volent pas, ne dégradent pas leur environnement, ne font pas cramer la voiture de leur voisin et ne tabassent pas gratuitement des gens dans la rue.
      La pauvreté est un facteur de la délinquance, mais ce n’est pas le facteur prépondérant. Le facteur le plus important est l’éducation morale des enfants.
      Par ailleurs, les plus grands délinquants sont financièrement riches, donc la moralité n’est pas proportionnelle à l’argent.



      Ce qui me gêne c’est la discrimination que subissent beaucoup trop de jeunes diplômés qui s’habillent correctement, qui parlent correctement mais qui partent avec beaucoup de retard sur leurs concurrents blancs, à diplôme équivalent bien évidement.




      S’ils ont du retard, alors ils sont logiquement derrière ceux qui ont de l’avance et c’est normal qu’ils ne soient pas prioritairement embauchés dans une période de chômage de masse avec un marché de l’emploi saturé.
      Curieusement, les Français d’origine asiatique issus des mêmes banlieues n’accumulent pas de "retards" au fil des générations mais les comblent, au contraire, en une seule génération.



      Enfin pour le "bolossage" comme tu dis, sache que les jeunes de banlieu sont d’une extrême violence entre eux




      Ça ne change rien au problème spécifique du "bolossage".



      Simplement je comprend que cela frustre les quelques blancs qui ont gardé un peu de virilité de voir leurs compatriotes se faire humilier et marcher dessus par des africains




      C’est moins une question de frustration qu’une question de maintien de l’ordre et de sécurité publique.



      réduire les francais de souche nord africaine aux lascars qui ne savent pas se tenir c’est juste ridicule. C’est un peu comme réduire la France aux beaufs.




      Les Français d’origine nord-africaine patriotes (dont je ne doute pas que tu fasses partie) souffrent indirectement des conséquences des comportements anti-sociaux des lascars et autres racailles qui ternissent l’image générale des "Maghrébins". C’est pourquoi ils devraient être à l’avant-garde de la dénonciation de ces comportements stupides et irresponsables comme le fait intelligemment Camel Bechikh, par exemple - au lieu de céder à la tentation de la solidarité communautaire en leur cherchant des excuses sociologiques ou économiques.


  • Antiracisme et Racisme sont les deux faces d’une seule pièce.
    L’un ne peut pas exister sans l’autre.
    Donc le seul moyen de sortir de ce bourbier c’est de balancer la pièce et de devenir : a-raciste.
    Un a-raciste reconnaît l’existence des races, les constate, mais ne se fait aucunement influencer dans ses jugements par elles.
    Il est donc au-delà des concepts de races.
    Il est plus concerné par l’intérieur (l’état d’esprit, la conscience) que par l’emballage (le corps physique).
    Pour terminer, c’est quoi cette pièce ?
    C’est la conception corporelle de l’existence.

     

    • @jay..........exact, il faut se situer au delà, en tous cas ailleurs que dans cette guéguerre étriquée qui voudrait à tout prix qu’il y ait hiérarchie...la notion de race dont on peut discuter par ailleurs, n’a rien à voir avec une quelconque obligation de hiérarchiser ou classer les races ou ethnies entre elles !


  • Donc les races existent d’ après eux , puis-qu elle existent ils peut y avoir des différences entre ., sinon pourquoi l’ antiracisme ci elle n’existent pas .

     

  • Guénolé le bien pensant ne vaut peut-être pas grand chose
    mais la Houria Boutelja encore moins plus raciste anti blanc
    et surtout anti Français qu’elle , ça ne peut pas exister , c’est elle
    qui disait il y a quelques temps de cela sur un plateau télé que
    les Français étaient des sous-chiens....des paroles pareilles ne
    peuvent que rester dans les mémoires .

    La conclusion est , qu’avec tous les communautaires revendicatifs et
    anti-France que nous avons sur notre sol , c’est sûr que nous sommes
    en danger et que à cause d’eux la paix civile est menacée , ce sont
    tous ces gens qui sont le danger et non les pauvres Français
    complètement marginalisée dans toutes ces discutions , ostracisé
    en permanence .
    Ont a peine à y croire à cette inversion qui en est faîte par les médias
    qui servent journellement la soupe aux politiquesqui se nourrissent de
    cela de manière éhontée et sans scrupule

     

  • Je trouve les commentaires bien indulgents avec Thomas Guénolé. Il est un serviteur bien dressé par le système, très virulent à stigmatiser sans cesse ceux qui ne sont pas dans la pensée main Stream organisée par ses maîtres.

    Dès que l’argumentaire n’est pas lisse, il sort toujours les mêmes qualificatifs qui font avorter les discussions engagées et donc potentiellement intéressantes.


  • L’antiracisme est en définitive l’avatar moderne ultime de la pire forme de racisme inversé. Cette doctrine qui fait figure aujourd’hui office de quasi-religion oppressive, résulte de l’instrumentalisation idéologique par le pouvoir du marché de la haine revancharde de tous les anciens colonisés, à dessein de soumettre encore plus les nations d’Europe au pouvoir du monde libéral capitalistique. Ces manipulateurs (où la communauté organisée fait figure de fer de lance) avaient déjà bien compris la puissance de l’ethnie et du sens communautaire chez les peuples blancs, et plus particulièrement germaniques, avaient maintes fois soufflé sur les braises ayant allumé des conflits mondiaux. Puis ils se sont emparé du ressentiment et du complexe d’infériorité des anciens peuples colonisés d’Afrique, pour en faire un instrument de culpabilisation/soumission exploitant un sillon bien creusé par la Shoah. Ces manipulateurs-nés, ont bien compris que race, ethnie, culture, religion, constituent en tant que tels des obstacles métaphysiques s’opposant au pouvoir matérialiste du marché libéral. Il faut alors détruire les cultures dont les races ne sont en définitive que les concrétisations biologiques, édifiées au fil des siècles. Prôner le métissage généralisé, le multi-culturalisme, est une stratégie dont l’objet n’est autre que la disparition des peuples et des cultures historiques, pour effacer de ce monde toute diversité authentique, spécialisation biologique et culturelle, qui sont autant d’obstacles à la domination d’un marché libéral dont la cible idéale est l’humain bâtard uniforme et déculturé, ilote déraciné et matérialiste, consumériste jouisseur instable incapable de transcendance et donc de refus du matérialisme.


  • Ah,la Houria.. !!
    Sa jolie gueule de star et ses longs cheveux,elle s’en sert l’algérienne blanche des montagnes de Kabylie... !!
    Être photogénique,ça aide quand on a que de l’amour/haine à étaler devant des téléspectateurs médusés ou amusés.... !!
    Mais elle n’a pas bronché quand le Thomas lui a asséné quelques remarques choisies...J’assume donc je suis...mais quoi d’autre que le personnage virtuel d’une comédie médiatique permanente qui autorise certains propos,uniquement quand ceux qui les tiennent sont également tenus en laisse...Faut laisser croire à la pluralité pour ceux qui en doutent encore... !!
    Elle n’aime pas les français blancs ?... chacun ses goûts,ses désirs et ses idées...Son racisme (faut bien lui donner un nom) ne fait pas de mal à une mouche, fût elle souchienne.... !!!

     

  • Houria Bouteldja est dans son rôle de femme arabe produit de la colonisation. Ceux qui doutent de la violence du racisme institutionnalisé en France ne peuvent pas prétendre à une réconciliation franche et juste. Effectivement l’élitisme qui favorise une certaine classe sociale et une communauté élue par Dieu n’a que du mépris pour les pauvres de surcroit arabe et musulmans.


  • @Charles D. le 21/03/ à 19 h 10

    ça ne vaut pas frimer là-dessus , je l’avais vu avant vous mais trop
    tard pour retifier , faire toute une salade pour si peu , alors que l’état
    de la France est catastrophique , c’est plutôt cela que vous auriez
    du retenir , mais je suppose que de le dire vous dérange , dommage ,
    mais ce n’est pas grave , j’espère que les gens lucides ont encore
    le droit de dire ce qu’ils pensent.... ?


  • Merci à LA GAUCHE qui instrumentalise ce petit problème minuscule des migrants. Il suffirait de les renvoyer chez eux manu militari ! Seulement, le seul but de tout ce spectacle est bien de faire monter le Front National, qui piquera des pourcentages à la DROITE pour 2017.

     

  • Houria, au lieu de détruire mon pays, va construire le tien.

     

  • Anastasia Colosimo (que je ne connaissais pas) donne vraiment de l’intérêt à cette émission.

    Ces propos sont un genre de Soral version soft.

    Merci à elle.... et à Frédéric Taddéi, son émission sauverait presque la France à elle toute seule (car y en a pas d’autres...)


  • Le meilleur dans cette émission ça reste la chanson de Christophe à la fin.
    Ca calme tout le monde et personnellement j’ai pris conscience que je venais de perdre 1H de ma vie avec leur merde en l’écoutant.


  • J’adore l’entendre parler "des blancs" alors qu’elle ressemblerait plus à une norvégienne à côté d’une espagnole, elle a sans aucun doute des ancêtres européens.

    Je ne comprends pas non plus que Houria puisse s’imaginer parler pour les africains. Je connais pas mal d’africains, ils sont souvent très racistes en vers les arabes... Et bon, la civilisation arabo-musulmane a mis en esclavage les africains pendant 12 siècles, c’est fort de voir une arabo-musulmane culpabiliser "les blancs" pour leur esclavagisme.

     

    • Bonsoir Nono,
      Votre remarque concernant le point de vue des Africains vis-à-vis des Arabes (au sens large) est très intéressante et mériterait vraiment d’être développée. Par exemple, a contrario de l’animosité des Africains envers les Arabes, on a vu après le fiasco Lybien BHLisé les exactions commises par les Arabes sur les noirs. Il y a toujours eu en effet cet "antagonisme" (Musulmans de races différentes et incompréhension). Mais, nos pays occidentaux, eldorados, et particulièrement la France, ont réussi, ici comme partout, à jouer un rôle dans cet antagonisme, et surtout, pour bien nous anéantir, à l’importer. Je m’explique : Le jeune Beur de banlieue qui voit sa sœur, sa gonzesse (et pire, mais bon) niquée par un noir (qui d’ailleurs pour pécho se revendique Musulman), çà fait mal. Très mal. Alors, je dirais qu’au final le "contact" normal, bref les liaisons Arabe-Français d’origine n’était pas si mal que çà, on finissait par s’y faire. Question de culture, peut-être. L’Africain, disons du Sud, disons noir, est plus "dangereux" dans ce Pays pour les Arabes que ces derniers ne l’étaient pour les Francaouis. Mais Francaoui et un mot désuet, on dit "Babtou" maintenant. Africa Unite, comme disait BOB... Je n’ai rien contre les Africains cependant, et je suis "pro-Sénégalais". Mais, la vie est ainsi faite, orchestrée par nos élites... On risque dorénavant d’observer le Black-Beur plus que le Blanc-Beur, mais çà me va aussi, je suis tellement attaché à la diversité, à la laïcité... Enfin chez les autres, comme diraient nos lobbys gouvernants.
      Cordialement,


  • Houria, la mal nommée... Car, je suppose que ce prénom féminin vient de "Houri" = Femme très belle promise par le Coran aux Musulmans fidèles qui accèderont au paradis... Sauf le respect que je porte à la religion Musulmane, je dirais "Méfiance", c’est le "genre" à foutre la merde, même au Paradis des Musulmans. Mais Dieu est grand est Mohamed est son prophète, alors elle n’ira peut-être pas jusqu’au Paradis. En attendant, dans ce qui n’est plus un paradis sur terre, la France, comment avons nous pu en arriver là, à mettre en scène télévisuelle cette "sous-merde" (expression que je revendique en ma qualité de sous-chien). payée par nos impôts sous la houlette de "Jack"... Et, qui s’assemble se ressemble, ici ou là, quand on voit son mec...

     

    • Fausse supposition. Houria veut dire liberté. Liberté dont furent privée les algériens pendant 132 ans.



    • Liberté dont furent privée les algériens pendant 132 ans.




      Tu crois que les Algériens sont libres aujourd’hui ?


    • A Goummel,
      Oh là ! Toutes mes excuses, je me suis trompé selon vous. Dorénavant je ne manquerai pas de chanter les louanges de ce "monument de la liberté" ;. Vérifiez vos sources cependant. Autrement, oubliez-moi, merci. (Et plus généralement, essayez de monter le niveau).


    • @ Gummel

      L’Algérie avant ces fameux 132 ans ça n’existe pas, les algériens non plus, et les habitants de cette future Algérie n’y sont pas plus libre : La Barbarie règne, et ce sont d’ailleurs les actes de pirateries des "barbaresques" qui motive les 1eres expéditions au 19e.

      Encore une fois les victimes sont en fait les agresseurs.
      Fierté maladive + frustration + ignorance = le cocktail exploité par l’anti France


    • Salut ! Je pense que tu te trompes comme beaucoup d’entre-nous qui avons pu voir la vidéo où elle en parle : "souchiens" (de souche) et pas "sous-chien".

      Je ne suis pas du tout là pour défendre cette dame qui m’est insupportable avec son "combat" antiraciste à la mord moi le noeud, mais il faut quand même rester objectifs dans nos critiques, et cette expression de "sous-chiens" qui lui ait attribuée est une manipulation grossière des identitaires.

      Soyons précis et prudents pour ne pas qu’on puisse nous le reprocher par la suite ☺

      Amicalement.


    • #troglodyre

      Selon vous : Les algériens ne sont pas plus libre que durant les 132 ans de présence française, d’ailleurs ils n’existaient pas avant l’arrivé de la France. La colonisation s’est faites à cause de la piraterie.

      Par où commencer...

      Prétendre que les algeriens ne sont pas plus libre aujourd’hui que pendant la colonisation au prétexte qu’il règne à Alger une junte militaire autoritaire, c’est tellement ridicule. Certes ce n’est pas parfait mais la condition des algeriens est cent fois mieux aujourd’hui que pendant la colonisation, tous les algeriens sont scolarisés et ils bénéficent tous devant la constitution des même droits et devoirs civiques. Alors que sous l’administration française seulement 15 % d’entre eux étaient scolarisés et ils étaient des citoyens de seconde zone dans leur propre pays.

      Aussi si le pays Algerie n’existait pas avec ces frontières, les autochtones et les villes étaient bien là ! Mis à part Oran et quelques petites bourgs dans la mitidja, toutes les villes algériennes sont antérieurs à la présence française donc prétendre que les algeriens n’existaient pas est d’une extrême mauvaise foi. Ils existaient sous le nom de sujets musulmans de l’Empire Ottoman et sous d’autres noms avant.

      Enfin pour la piraterie, qui n’en était pas il faudrait plutôt parler de course, elle était presque terminé en 1832, cette course s’est surtout pratiquée au 17ème siècle. Cette course avait des règles, elle concernait uniquement les états guerre avec la régence d’Alger, ce qui n’était plus le cas de la France en 1832 depuis bien longtemps. Aussi les européens la pratiquaient entre eux également, ca n’est pas là une spécificité algérienne. La colonisation s’est faites pour ne pas s’acquitter de la dette que la France avait contracté auprès de la régence d’Alger et pour voler son trésor. Cela me rapelle un peu dans le principe l’expédition française en Lybie !

      J’aimerais bien savoir si vous avez ce genre de théories farfelues pour justifier toutes les expéditions coloniales française ou si cela concerne simplement l’Algerie ? Serieusement dites moi c’était quoi les prétextes pour l’Indochine, le Sénégal, la Syrie, le Mali, la Tunise, le Liban, etc ?


    • Ceux qui pretendent que l’Algerie n’existait pas avant 1832, je dirais c le discours colonial.mais surtout de grace expliquez aux lecteurs pourquoi la france ainsi que l’angleterre, les pays-bas,les usa, l’espagne, les republiques italiennes, entretenaient un consul en algerie. La creation de l’algerie par la france est un mythe colonial. Si creation il y a, elle s’est limitée á ajouter les voyelles i.e au mot alger,nom par lequel les françois designaient la regence, qui ne l’oublions vendait du blé á la france et à credit.


    • @ Anonyme

      Si vous ne savez pas par où commencer je vais vous le dire : En tout premier lieu il s’agit d’apprendre à lire !

      Car ma phrase signifie que les habitants de la future Algérie ne sont pas plus libre AVANT la colonisation qu’après.

      Vous comprendrez donc que je ne poursuive pas la lecture de votre message qui commence si mal...

      Ceci dit j’en ai aperçu quelques lignes auxquelles je répondrai extrêmement vite :

      Oui les "algériens" avant l’Algérie n’existent pas. Ca paraît logique, mais non, cela vous échappe.
      Avant l’Algérie ce sont les habitants de la régence d’Alger et de la côte barbaresque, il n’y a pas "d’algériens", des algérois à la limite. Vous saisissez ?

      Une course la traite des blanches ? Soyons sérieux s’il vous plaît.

      Quant à l’Afrique et l’Indochine.... Vous êtes qui, le bon Dieu pour juger l’histoire ?

      Non, et c’est pour cela que vous jugez mal.

      Jugez tout le monde, d’Alexandre à Napoléon, en passant par Abd el Rahman, Soliman et tous les autres.

      Je vais vous dire moi pourquoi les conquérants ont conquis : Ils l’ont fait parce que tous les peuples et toutes les civilisations de l’histoire le font.
      L’Asie a ses empires, l’Afrique également, l’Amérique du sud encore, etc etc.

      Seulement vous ne Blamez pas Sundjata Keïta et l’empire du Mali, ni Gengis Khan et les mongols, ou Moctezuma des aztèques. Vous ne dénoncez pas la conquête dans sa nature ou son essence.

      Non vous blâmez ceux qui ont été les meilleurs dans cette partie de "risk". Mais tout le monde a joué, et tout le monde aurait voulu réussir à leur place.

      La supériorité technologique a certainement permis de nombreuses conquêtes, mais elle a également permis au monde de se développer, pour le meilleur et le pire.
      Et quand vous prenez votre voiture ou le métro chaque matin, vous ne dites pas merci à Napoléon, ni à aucun des grands conquérants, toutes civilisations confondues, qui ont contribué à bâtir le monde dont vous jouissez.

      Vous n’avez donc aucun droit de leur taper dessus.


    • #troglodyte

      Ou ai-je condamné qui que ce soit ? De Alexandre le Grand jusqu’à Adolf Hitler en passant par Gengis Khan, Napoléon et Youssef Ibn Tachnif je ne juge et encore moins ne condamne personne. Simplement je ne nierais jamais l’existance des perses avant l’arrivé des grecs chez eux, ou celle des arabes avant la venue des mongoles, ou encore celle des russes avant l’aventure napoléonienne. Je ne faisais que vous repondre sur la réalité du peuple, aujourd’hui algérien, qui n’a pas attendu la France pour entrer dans l’Histoire. Ainsi que sur vos prétextes fallacieux censés légitimer l’impérialisme francais d’hier en Afrique du Nord. J’imagine que les nationalistes grecs, italiens, arabes, mongoles ou britanniques ne s’embarrassent pas de prétextes aussi mesquins quand ils évoquent la splendeur de leurs empires perdus. Une terre sans peuple pour un peuple ayant déjà une terre et de la piraterie... C’est juste risible.


    • @Gummel

      " la regence, qui ne l’oublions vendait du blé á la france et à credit" : GROTESQUE !

      La réalité étant que :
      "Lors de la campagne d’Égypte de Bonaparte (1798-1799), deux négociants juifs, Busnach et Jacob Bacri, proposent au Directoire de ravitailler en blé l’armée française. Le contrat est signé et le dey d’Alger avance l’argent pour toute l’opération5. Les caisses du Directoire sont vides et le paiement est ajourné. Une fois au pouvoir, Napoléon repousse à la fin de la guerre le paiement de ses créances. Sous la Restauration, le gouvernement de Louis XVIII rembourse la moitié de la somme, l’autre partie étant bloquée dans le cadre d’un arbitrage juridique. Trente ans après l’emprunt, en 1830, le dey d’Alger n’a toujours pas été payé."

      Du blé sur place, pour ravitailler l’armée, fourni par 2 juifs, le dey faisant l’avance, ce n’est pas la régence qui vend du blé à la France, du tout...
      Sans déconner c’est à se tordre de rire.

      Quant à la suite je vous répondrai que vous hurlez à la colonisation française mais que bizarrement la colonisation arabe du maghreb ne vous écoeure pas. Pourquoi, c’est mieux ?

      "En 681, les aléas politiques ramènent ‘Uqba en Ifriqiya, qui fait arrêter son prédécesseur, et mène une politique d’humiliation envers les chefs berbères capturés, y compris ceux qui ont été islamisés, comme Kusayla. La question qui est posée, est la fiabilité du nouveau statut que l’on veut — ou non — donner aux nouveaux convertis ; il semble que ceux-ci ont été généralement traités en vassaux, soumis à l’impôt.

      En 682-683, ‘Uqba dirige une grande chevauchée qui mène son contingent jusqu’au rivage de l’Atlantique ; sur le chemin, les tribus berbères sont bousculées violemment. On ne sait pas si cette expédition s’apparentait à une mission de reconnaissance, ou une razzia. Cependant, elle va provoquer de nombreux soulèvements berbères. Sur le retour, la colonne de ‘Uqba est attaquée par une armée que dirige Kusayla,
      [...]
      En 701, Dihya surnommée la Kahina par ses ennemis, est vaincue et tuée. Cette femme berbère, fille du roi Thabet des Aurès, [...]deviendra une icône de la résistance berbère.
      [...]" etc etc.

      Et puis avant les omeyyades c’est l’empire romain, puis byzantin après la scission.
      Et encore avant, à une époque où la Gaule est encore celtique, "l’Algérie" est berbère et numide.

      Ce qui manque en fait c’est 1800 d’une monarchie ou d’un état en tant que tels, entre Rome et le 19e, Comme au Maroc par ex.


    • P.S @ Gummal : à propos de la "course", ou corso, à laquelle se livraient les corsaires, était bel et bien de la piraterie légalisée par la guerre.
      Les prises étaient donc des actes de guerre. Cqfd. Sinon c’est de la piraterie.

      @Anonyme

      Il ne s’agit pas de légitimer la colonisation, il n’y en a d’ailleurs aucun besoin : C’est la marche du monde et de l’histoire, rien d’autre.

      Il s’agit au bout d’un moment de passer à autre chose. Je n’appelle pas un allemand "Boche".
      Et j’en ai plus qu’assez des discours accusatoires qui voudraient faire de l’occident le responsable de toute la merde mondiale et instrumentaliser cette soi disant faute pour le détruire en attisant les haines et les divisions.

      La France a colonisé oui. Comme tout le monde. On peut faire 2 choses :
      Ou on s’engraine dessus et on peut se faire la guerre encore des siècles.
      Ou on enterre et on essaye de construire quelque chose.
      Guerre ou paix, et ça dépendra de l’aptitude de chacun à bien se regarder dans la glace.


    • #troglodyte

      Il me semble que personne ne vous a accusé ni vous, ni votre sainte patrie, de quoi que ce soit. Nous avons simplement répondu à votre commentaire diffamatoire sur la réalité des peuples autochtones d’Algerie, que vous avez traité de barbares. Des barbares qui vous ont enseigné les mathématiques entre autres choses... Et pour la guerre, mais avec qui donc voulez vous vous battre aujourd’hui ? Le récit que l’on se fait de l’Histoire avec un grand "H" merite d’être constamment remise en cause, tout comme les bretons auront tendance à s’intéresser à la Bretagne, les française origine nord africaine auront tendance à s’intéresser à l’Afrique du nord. Je ne vois pas comment cela pourrait dégénérer en guerre civile même si nous rejetons le roman national francais et ses histoires de piraterie et de barbarisme. Et puisque vous avez parlé des amazighs, sachez que l’on réfute également en bloc le roman national arabo-baathiste qui voudrait faire de l’Afrique du nord une terre arabe, mais c’est autre sujet. Fin de la discution.


    • @Anonyme

      Si monsieur vous accusez en 2016 pour "l’impérialisme" au 19e. Vous m’accusez également de le légitimer, comme s’il s’agissait d’un crime honteux et impardonnable, alors que je le répète, toutes les civilisations l’ont commis, avec pour seule différence d’avoir eu plus ou moins de succès.
      Vous parlez de roman national, mais c’est bien du vôtre qu’il s’agit, au sujet d’un état algérien millénaire.
      Le roman national français fait mea culpa sur l’algérie.
      La piraterie et les barbaresques (et non pas "barbarie" ou encore moins "barbarisme"... ), c’est de l’histoire, pas du roman.
      Et non les arabes ne nous ont pas enseigné les maths, ils ont apporté leur contribution en leur temps, il y a maintenant très longtemps, à une science qui les précédait de plusieurs siècles.
      A ce propos d’ailleurs, il serait temps aussi de mettre fin à la légende des chiffres arabes : ils sont indiens !
      Quant à la guerre civile, c’est à coups de "nik la France" qu’elle viendra. Et si vous ne faites pas le lien avec ce que nous disons c’est que vous ne le voulez pas, c’est tout.


  • Encore une dérangée du ciboulot, comme on en produit à la pelle à notre époque. Elle gagne son pain en jouant un rôle qui ne lui sied même pas. C’est la raison pour laquelle elle est briefée, en l’occurrence par celui qui est devenu son mari. Je l’avais aperçu place de l’Opéra, avec son assoc, mobilisée pour une énième manifestation. Elle courait dans tous les sens, comme une démente. Son mari essayait de la canaliser. Je me suis dit : oh la vache ! C’est du lourd....

    Elle n’a ni la carrure, ni le bagage intellectuel...et l’on voit bien que tout tient dans la diction qui se veut doctorale...Un peu comme Audrey Pulvar du haut de sa monture en écaille...

     

    • Chère Maria,
      Je n’avais pas immédiatement fait le lien entre cette cruche et Pulvar. Mais vous avez tellement raison. Le Père de Pulvar, syndicaliste parait-il, tueur d’entreprises Békés (ce sont les esclavagistes blancs de là bas) , et qui a œuvré pour placer sa progéniture, laquelle est à l’inverse de ces, parait-ils, principes... De quoi rire.
      Ces deux comiques Houria et Audrey (beau prénom Africain) sont les mêmes. Des déchets promotionnés pour alimenter les (autres) bobos.
      Bien à vous,


  • Enfumage des deux "cooptés" (côtés), nouvelle technique.
    Dans ce cas-ci, une fausse "rebelle" qui a écrit un bouquin douteux, face a un adversaire préparé tel un catcheur.


  • Je lis dans divers commentaires que nous n’interpréterions pas de la bonne manière l’expression de "sous-chiens".
    Vraiment ?
    De toutes les expressions possibles et imaginables, elle a choisi la SEULE qui a une double sens et peut s’entendre "sous-chiens". Et comme elle le dit si bien "il fallait bien leurs trouver un nom".
    Vous reprendrez bien un peu de mépris avec tout ça...

    Jusque là on voyait cette dame se pavaner à la télé, proférant des insultes racistes, sans que personne ne dise rien. Il était temps de remettre les pendules à l’heure. Mise en difficulté par des citations de ses propres textes, on peut admirer la qualité de ses réponses. Aucune.


  • Les races existent c’est la nature qui nous a créé tous différents !

    Donc si la nature est racistes ou homophobe parce qu’elle ne permet pas aux homos de faire des enfants alors JE SUIS RACISTE ET HOMOPHOBE il n’y a pas de problème je peux dormir tranquille.


Commentaires suivants