Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

12 juillet 2021, le jour où Macron fit basculer la France dans un autre monde

C’est comme un mauvais scénario qui se déroule sous nos yeux. Un mauvais rêve qui ne cesse de se prolonger depuis plus d’une année et dans lequel on se sent emporté comme un corps flottant dans le courant d’une histoire sans fin, extravagante et irréelle, au gré d’injonctions et de brimades, de mensonges et d’impostures. Notre vie est devenue une simple variable sans importance d’une fiction générale dans laquelle nous sommes sommés d’accepter une réalité factice. Et lorsque notre regard interrogatif et notre main supplicative essayent d’interagir avec le monde qui nous entoure, celui-ci congédie aussitôt notre humanité en nous qualifiant de complotistes égoïstes. Les anonymes nous jettent des regards d’opprobre, nos collègues de travail nous évitent, parfois même notre famille s’exaspère. Demain, boursouflés de rectitude morale et forts de la loi qu’on a déposée à leurs pieds, ils nous dénonceront.

 

Même les esprits les plus conformistes, mais encore armés de bon sens, ne peuvent pas ne pas s’interroger sur les énormités – souvent contradictoires – qu’on tente de nous faire ingurgiter depuis le mois de mars 2020. Et pourtant, l’envoûtante propagande gagne les foules, rabâchant sa réclame mortifère sur nos télécrans, hypnotisant les masses par la répétition abrutissante de messages effrayants et angoissants, mais aussi via l’éternelle manipulation par le chantage et la récompense. Ils étaient 38 % à être favorables à la vaccination obligatoire pour tous en novembre 2020, ils sont désormais 58 % au 1er juillet 2021.

Le raffinement de la désinformation autorise une ingénierie sociale à un niveau rarement atteint, que les technologies assistent, et décuplent même, avec bienveillance. Les discours sur une technologie humaine et charitable font partie du bluff que dénonçait déjà Jacques Ellul il y a 50 ans. Celle-ci n’a pas d’âme et n’est pas automotrice. Elle n’existe que si elle sert des intérêts ou des projets.

Les visages blafards éclairés par la lumière scialytique des écrans omniprésents qui accompagnent désormais chaque minute de leurs vies, les habitants du monde se sont transformés en morts-vivants préférant s’accouder au bar, dîner au restaurant et partir en vacances, quel qu’en soit le prix. La société de consommation a anesthésié les attitudes rebelles, le divertissement à tout prix a flatté les circuits de la récompense et endormi les analyses politiques.

De Gaulle avait confié à Alain Peyrefitte que « pour pouvoir continuer à dîner en ville, la bourgeoisie accepterait n’importe quel abaissement de la nation ». La société s’est embourgeoisée, aujourd’hui elle accepte tout tant qu’elle peut continuer à se faire bronzer sur la plage, prendre l’avion ou siroter son cocktail. L’allocution présidentielle n’était pas encore terminée que Doctolib s’effondrait devant les demandes de rendez-vous (925 000 !). Les vacanciers étaient piégés, leurs réservations ne seraient pas remboursées. Seule la case vaccin pouvait désormais sauver leurs congés payés.

Le variant delta est donc la énième imposture qui permettra à celui qui avait promis aux Français que le vaccin ne serait pas obligatoire de se dédire sans sourciller. La situation ayant changé, le président Macron ne désavouait pas ses propos, il les mettait seulement à jour. Ainsi ripolinée par de nouvelles données pseudo-scientifiques, le pouvoir justifie toute nouvelle communication, aussi contradictoire soit-elle.

 

 

Le pass sanitaire – qui n’est pas encore le pass vaccinal, la possible prochaine étape – va donc définitivement créer deux classes d’hommes. Ce racialisme sanitaire distinguera les bons citoyens ventripotents qui pourront bénéficier des lustres de la vie en société, ses services et ses divertissements, et les autres, les Untermenschen de la vie moderne dans toute son inversion spectaculaire. Nous serons les nègres d’hier, mais c’est au nom de la bienveillance et de la solidarité qu’on nous fouettera, sous les regards arrogants des bons citoyens qui nargueront ces dangereux irresponsables de leur omnipotent sésame.

Le variant delta, dont on nous dit qu’il est très contagieux, justifierait donc qu’on renonce à l’inviolabilité de nos corps en obligeant des catégories entières de citoyens à s’inoculer un médicament toujours en phase d’essai. « Toute personne non-vaccinée sera contaminée par le variant Delta » nous dit Benoît Elleboode (ARS Nouvelle-Aquitaine). Ce énième variant constituera la énième vague qui entraînera la énième dose de vaccin. À partir de combien de tours de passe-passe les masses dociles commenceront-elles à tiquer, puis découvriront-elles le stratagème gouvernemental, la tromperie mondiale ?

 

 

« En fonction de l’évolution de la situation, nous devrons nous poser la question de la vaccination obligatoire pour tous les Français », a glissé Emmanuel Macron dans son discours, doublant les analyses les plus complotistes. Depuis plus d’un an, les peuples ont déjà supporté tant de brimades et d’humiliations, ont été contraints dans leurs déplacements, ont été menacés de sanctions pécuniaires, ont vu leurs libertés se restreindre. Las, ils ont capitulé, par flemme ou par confort.

Pourtant Emmanuel Macron avait prévenu :

« Peut être que je ne pourrai pas être candidat. Peut-être que je devrais faire des choses dans la dernière année, dans les derniers mois, dures parce que les circonstances l’exigeront et qui rendront impossible le fait que je puisse être candidat ».

Ainsi avait-il sans doute anticipé, dans une clairvoyance digne d’un chef d’État, le variant delta. Ou peut-être ne fait-il que dérouler les étapes d’un calendrier qui, possiblement, le dépasse.

Aujourd’hui, après s’être emparés de nos esprits, les forces au pouvoir vont s’emparer de nos corps. Si nous l’acceptons, nous consentons de manière irréversible à déléguer nos vies, corps et âmes, à d’autres. Nous confions notre humanité à un tiers, nous devenons les sujets d’une puissance supérieure dont il conviendra de savoir qui elle est.

C’est pour éviter ce qui s’annonce comme une irréversible dystopie qu’un sursaut doit advenir et que les Gilets jaunes redoublant de colère risquent, comme le prédisait Alain Soral, de devenir des Gilets bruns.

 


 

La sinistre allocution d’Emmanuel Macron du 12 juillet 2021 :

 

 

Réactions diverses de la classe politique et au-delà :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La société covidiste qui s’annonce :

 






Alerter

355 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2764094

    Les cognes ne sont pas concernés par la"vaccination" . Tant mieux,ils pourront continuer de cogner sur le peuple car telle est leur fonction .

     

    Répondre à ce message

  • L’avenir des français leur appartient, ainsi que celui de leur pays la France. En étant ne serait-ce qu’une trentaine de millions à vouloir recouvrer notre souveraineté (volée), dites moi, qui, viendra nous enlever nos droits, qui, j’aimerais bien savoir, qui, nous en empêchera, qui, le petit Macron peut être ?!

     

    Répondre à ce message

  • #2764240

    Boycott total de leur circuit. Achetons nos produits alimentaires directement dans les fermes et exploitants agricoles, arrangeons nous avec eux et au black si possible, court-circuitons au maximum leur système, on s’en fout des hypermarchés et centres commerciaux, on peut s’en passer. En général les belles boutiques de fringues etc.....seuls précisément ceux qui courent aussi à la vax les fréquentent pour avoir les dernières fringues à la mode. Qu’est-ce qu’on en a à f......de leur monde ? Il peut exister toute une économie parallèle et souterraine. Les mecs des banlieues chaudes y sont bien parvenus et eux ne se font pas emmerder du tout par les FDO ! Dans un sens, ils ont bien raison et sont plus fûtés que les autres même si je n’aime pas leur truc. Le jour où les FDO se feront tirer comme des lapins, ils y réfléchiront à 2 fois avant de venir nous emmerder......Les mecs des banlieues attaquent carrément les gendarmeries avec des tirs de mortier et les fiotes gendarmerons sont là à péter de trouille à plat ventre dans leur gendarmerie ! Ils font les fiers quand ils sont plusieurs et à contrôler les gens honnêtes mais sinon ce sont des lavettes ! Sans le relais des FDO, Macron et les autres larbins sont que dalle !

     

    Répondre à ce message

  • Une chute lourde de Macron pourrait être la première pierre sur laquelle il serait possible d’entamer la reconstruction de la France ...

     

    Répondre à ce message

  • #2764358

    A-t-on le droit de contrôler le flic qui nous contrôle pour voir s’il est vacciné, pour pas qu’il nous contamine ?
    Va-t-on vers une société du contrôle pour tous
    Après le mariage pour tous, le contrôle pour tous

     

    Répondre à ce message

  • Comme tout pouvoir qui sent qu’il vacille sur son trône, il joue sa dernière carte dès fois que ça marcherait. C’est l’énergie du désespoir comme on dit, et c’est là qu’on va voir si les gens vont comprendre que ce sont eux qui l’ont repris ce pouvoir dès lors où les dirigeants commencent à avoir peur d’eux et deviennent de plus en plus féroces.

    Le raté des GJ ne doit pas se reproduire. Donc, désobéissance civile totale est la seule solution pacifique, car ne pas oublier que dans des manifestations, c’est toujours le même qui morfle, sauf si la France entière est dans la rue, à taper sur des casseroles comme en Argentine par exemple, ce qui a fait fuir le président. Pas de violence, pas de mort, juste de la solidarité totale qui a montré qu’elle était enfin réelle et que le diviser pour régner, qu’il se le mette où il veut.

    Sinon, ce qu’il a dit ne va pas concerner que cette affaire, et là, il risque fort d’être obéi s’il continue ! https://www.youtube.com/watch?v=6_9...

     

    Répondre à ce message

  • #2764395
    Le 14 juillet à 12:38 par Si on peut plus dèconner
    12 juillet 2021, le jour où Macron fit basculer la France dans un autre (...)

    Prochaine étape la suppression de l’argent liquide, vecteur de variant

     

    Répondre à ce message

  • Les français ne veulent pas de pseudo vaccins mais on les obliges sous menace de couper les vivres en gros de faire crever de faim, de misère les hommes femmes et enfants !

    Tout est faux le covid est une attaque par l’oligarchie pour encore nous soumettre à leur pseudo idéologie diabolique.

    Le seul moyen est la grève générale et mettre en prison les politiciens haut fonctionnaires et a la mafia financière voleur de monnaie et des biens de la nation que les merdias interdisent de dénoncer.

    Un mouvement gilet gilet jaune en beaucoup plus fort et organisé avec les touts les corps de métiers prêt à se défendre.
    Les militaires et les forces de l’orde doivent aussi prendre conscience individuellement et collectivement que la France est occupée par une organisation mafieuse ennemis du peuple dont nombreux de haut fonctionnaires ne sont que des larbins fous.

    Il faut arrêter de dire « j’ai pas le choix donc je me soumet » non c’est faux ! Le choix c’est vous qui décidez advienne que pourra et on verra.

     

    Répondre à ce message

  • #2764408

    J’ai trouvé "la" solution

    je passe tous les jours au centre de vaccination de ma ville
    je me plante devant la file de veaux
    et je passe une vidéo sur mon smartphone le son à fond
    ça dure 10 secondes (aucune réaction, tu passe pour un taré ; normal, mais ils ont tous entendu)
    je fais ça en boucle dans les centres commerciaux dans les rayons
    les files d’attente, etc...
    je viens d’acheter une enceinte pour une meilleure diffusion.

    les extraits de vidéos percutantes :
    Luc Montagnier (de circonstance...)
    - "D’où viennent les variants ?"
    - "C’est très simple les variants viennent des vaccinations"
    Durée 5 secondes

    macron (puisqu’il le demande)
    - "Notre génération doit savoir que la bête de l’événement est là, et elle arrive"
    Durée 10 secondes

    c’est sur que c’à ne va pas arrêter la bêbête, mais si plusieurs
    si mettent quelques personnes changeront d’avis.

    Qu’est que vous penser de cette connerie ?

    Merci

     

    Répondre à ce message

  • Et que faire quand vous êtes coincé en ville, seul et plus tout jeune, sans bagnole ?

    La résistance des Français ? Ce peuple champion du monde de la lettre anonyme ? Et ces moins de trente ans qui se font vacciner pour aller en boîte et au ciné ? Ou leurs aînés pour partir en vacances ?

    Les forces du maintien de l’ordre ne bougeront pas : elles sont payées pour leur mission et l’accompliront sans état d’âme.

    Où sont les recettes pratiques pour s’en tirer ?

    Il faut que... Il faudrait que... Le jour où...

    La caravane passe.

     

    Répondre à ce message

    • oui, personne ne pense à ceux qui ne pourront pas suivre. Comme la dernière trouvaille de je ne sais plus son nom, qui veut faire passer des tests pour les personnes à partir d’un certain âge pour le permis, ainsi des millions de personnes âgées tout à fait en forme et aptes à conduire vont se retrouver à pieds. Et le pire, ces abrutis disent qu’il faudra remplacer par l’augmentation des moyens de transports, mais si vous n’avez pas le passe miracle ou la vaccination, personne ne vous autorisera à monter dans le bus, le train. La cerise sur le gâteau, Macron soutient tout à fait cette initiative. Les endormis ne se rendent pas compte de ce qu’ils font en acceptant cette fascisation de la France.

       
Afficher les commentaires précédents