Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

1976 : le Shah d’Iran évoque la puissance du lobby sioniste à la télévision

Une traduction ERTV.

 

 

Sur l’histoire et l’influence du lobby sioniste à travers le monde,
lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le Shah a eu le courage de dénoncer la domination de juifs dans la haute finance, les medias et on peut ajouter les propos d’attali : les instances, organisations internationales.
    Parcours semé d’embûches et d’erreurs, comme pour tout un chacun, qu’il faut se garder de juger, tant l’Iran a été sujet de convoitises pétrolifères et geo stratégiques . La marge de manœuvre d’un chef d’état ou la longueur de sa laisse , et on le constate en direct avec Trump, est courte. Dans cet interview, il fait ce constat au monde.
    L’ex impératrice Farah, femme attachante, tient un discours très édulcoré sur la chute de son mari, assez éloigné de la prise de conscience de celui- ci, plaquant les responsabilités sur le régime de Khomeini. 2 de ses enfants se suicideront.


  • Pas étonnant que les yankees l’aient laissé tomber. De plus, il voulait nationaliser le pétrole et les américains pensaient pouvoir s’arranger avec Khomeini qui venait de nulle part. Mauvaise pioche pour eux, ils se sont fait des.....illUSIONs.

     

    • @vivachavez
      Plus j’avance dans mes réflexions et plus j’invalide la raison des ressources naturelles pour justifier la position des USA au moyen et proche-orient !
      Le seul intérêt des USA (et des pays occidentaux non producteur de gaz ou de pétrole) est d’avoir un pétrole le plus abordable possible... et donc de "contrôler" les régimes de la région (Quatar, Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis...) mais pas nécessairement de les détruire d’une manière ou d’une autre (Iran, Irak, Lybie...). Donc, finalement et géostratégiquement, à qui profite le crime ? Je vous laisse le soin de répondre !


    • La réponse est peut-être plus ambiguë que celle que vous recherchez. N’oubliez pas, nos analystes préférés l’ont souvent souligné, que les hautes sphères de l’Etat américain semblent être le théâtre de groupes de pression aux visées en partie antagonistes : à l’opposition entre protestants et pro-israéliens s’ajoutent sans doute d’autres rivalités (Pentagone v/s CIA v/s FBI...) qui rendent l’attitude américaine difficile à décrypter, car chacun de ces groupes remporte des victoires puis subit des représailles de ses concurrents... Et pendant ce temps-là, le storytelling officiel fait tout pour brouiller les cartes et empêcher le citoyen lambda de comprendre les vrais enjeux.

      Le grand n’importe quoi qui semble régner actuellement à la tête des Etats-Unis semble devoir être mis sur le compte du même genre de querelles intestines. Reste à savoir si, comme continue à le soutenir Thierry Meyssan, Trump tout en jouant les crétins pour divertir les merdias n’est pas en train d’oeuvrer discrètement dans le bon sens, sachant que jouer cartes sur table l’exposerait à des sanctions immédiates et définitives. Je me raccroche à cet espoir pour ne pas désespérer définitivement...


  • ... et en 1979, le Shah d’Iran était renversé par le lobby juif d’Amérique, pardon, par les Etats-Unis d’Amérique...

     

    • Et quelques décennies après , l’Irak , la lybie , la Syrie , leur pseudo révolution orange en Egypte , la Tunisie , pour garantir le " grand Israël " ... puis destabilisation de l’Ukraine , des pays baltes , et les pays frontaliers de la Russie , puis la Corée , et l’omniprésence militaire en mer de Chine , l’ infodalité de tous les pays d’Amérique latine : comme ne cesse de le répéter Attali, ( l’ombre du rotschildien) , la perspective est la gouvernance mondiale de ce lobby , avec pour capitale comme il l’a lâché " jerusalem " / lui est clair ! À bon entendeur , salut !


    • Faux ! Le Shah s’est fait renversé par le peuple iranien et personne d’autre. La révolution islamique conduite par l’Imam Khomeiny était un tsunami qu’aucune puissance au monde n’a pu arrêter. Telle était la réalité historique. Dans les sociétés musulmanes les différents courants politiques et religieux (nationalistes, baasistes, communistes, nasséristes, islamistes...) sont tous antisionistes à la seule exception des wahhabites et des Frères musulmans dont la devise "il faut islamiser la modernité et non moderniser l’Islam" relègue la question palestinienne au fond des tiroirs pour ne se préoccuper que de la foi des gens.


    • @Nabil
      Personne n’a prétendu que ce n’est pas une partie du peuple iranien (croyez-vous vraiment que c’est le peuple iranien dans son ensemble, comme ce serait le peuple égyptien, le peuple marocain, le peuple tunisien lors des "printemps arabes") qui a provoqué la chute du Shah d’Iran.
      Mais cependant, on peut établir un parallèle troublant entre Mossadegh, Sadam Hussein, Khadafi... Tous étaient considérés comme des gens fréquentables et tout à coup comme des dictateurs... Ils étaient plutôt appréciés par leurs peuples respectifs puis tout à coup haïs par ces mêmes gens !
      Si vous croyez à ce genre de fadaises, libre à vous mais pas moi... c’est tout ce que je dis !
      Et le grand bénéficiaire de ces déstabilisations est un certain projet du grand machin, libre à vouos de ne pas y souscrire mais moi je le maintiens !


    • @Nabil : On voit tres bien que vous ne connaissez pas l’Iran (ni son histoire et ni sa culture) surtout du fait que vous ne semblez pas connaître les courants politiques iraniens.

      Vous écrivez : "...les différents courants politiques et religieux (nationalistes, baasistes, communistes, nasséristes, islamistes...)"

      Premier rappel fondamental : les Iraniens ne sont pas Arabes, ne parlent ni la langue arabes et n’adhèrent ni à leurs courant politiques, c’est a dire ni aux "frères musulmans" et ni au wahabism etc.
      De ce fait, même en étant "musulmane", la société iranienne se différe complètement de celle des Arabes ou même des Turques.
      Ensuite, revenons à vos exemples :
      Le "nasserisme" est un courant profondément pan-arabiste et carrement anti-iranien.
      Le "baasisme" est un mouvement irakien et non pas Iranien.
      Les "islamistes" étaient plusieurs groupuscules gauchistes, par exemple le parti "Peykar" qui s’est soudainement transformé d’un parti religieux a un parti marxiste pendant la révolution.
      Il y avait aussi le courant des Jangalis, adepte de Mirza Kouchak Khan, marxiste-leniniste...
      Les religieux étaient minoritaires.
      Seuls les communistes pro-sovietique du parti "Toudeh" s’etaient curieusement alliés aux islamistes..
      Et la liste continue...

      Les agents de la CIA s’étaient déjà infiltré dans de nombreux parties politiques iraniens , notamment des groupuscules aillant une idéologie religieuse (minoritaire par rapport aux autres partis), par exemple un type comme Ebrahim Yazdi.

      La révolution iranienne fut soutenue par TOUS LES MÉDIAS de l’époque et le Shah fut constamment diabolisé par ceux-ci.
      Et aussi, nombres de révolutionnaires étaient carrément séculaires, maoïstes, pro-palestiens ou nationaliste iraniens et ne souhaitaient en aucuns cas un régime entièrement religieux, mais les médias n’ont jamais voulu les promouvoir et ni les soutenir...

      Voici comment un Indien religieux hébergé à Neauphle-le-Château, sponsorisé par tous les médias dominants de l’époque, a pu prendre le pouvoir en Iran.
      Ce qu’il en a fait après est une autre histoire. Mais il faut être sincère dans les faits !


    • N’importe quoi la police militaire du shah était entraîné par le mossad et les intellectuels étaient torturé par la savak, renseignez vous au lieu de cracher sur la révolution islamique allez dire ça a mahmood vous êtes pathétique les gars.


  • ... et on connaît la suite ; Révolution (pas une révolution colorée, mais une vraie révolution populaire à une époque où la France jouait encore son rôle de pays non aligné) .... et refus des US d’accueillir leur pion lors de sa fuite d’Iran.

    Comme le dit très bien Alain Soral ; ceux qui tapinent pour le diable sont couverts de gloire un temps, mais se retrouvent toujours lâchés en dernière instance par le Diable

     

    • j’ai vécu en Iran pendant quelques mois (Mashad) pendant le règne du shah et je dois dire que la vie y était plutôt sinistre dans les villes ; les campagnes étant en dehors du temps, on y vivait bien plus agréablement. Et pourtant c’était une vraie dictature et on sentait la peur dès qu’on s’approchait d’un lieu de pouvoir. une vraie dictature se remarque quand le culte de la personnalité, les portraits officiels sont imposées partout et non sollicités par le peuple comme forme de respect, d’adhésion ou d’amour. or en Iran à l’époque les portraits du shah entraient plus que rarement chez les particuliers. allez voir en Thaïlande ce qu’est un culte de la personnalité unanimement populaire, c’est le jour et la nuit avec l’Iran de cette époque.
      La révolution pour renverser le shah a donc été avant tout une révolution des villes et dans un pays essentiellement agricole, c’était loin d’être la majorité de la population, mais les campagnes ont suivi très vite car les gens du peuple étaient très croyants et traditionalistes et donc opposés au modernisme du Shah ; et dès le retour de Khoméiny, leur imam, ils ont suivi le mouvement quitte à le rattraper.
      Donc oui la révolution iranienne a été une vraie révolte populaire (au contraire de la révolution française) mais la majorité du peuple n’y a pris une part active que dans sa deuxième phase : la lutte pour le pouvoir ; ceux sont eux qui ont amené Khomeiny au pouvoir contre les libéraux, les progressistes et les modernistes.


  • Petit rappel : son père, Reza Chah, était pro-allemand : les Anglais et Soviétiques le déposèrent en 1941 pour le remplacer par son jeune fils, forcément docile, en 1953 . Mais comme on finit toujours par ressembler à son père, sur sa fin Mohamed Reza n’aimait pas les Juifs : ce qui explique probablement sa chute en 1979, attribué peut-être trop rapidement à Khomeiny et à ses religieux .

     

    • Oui, bien vue ! Effectivement, les Pahlavis étaient des iraniens authentiques (originaires de la région emblématique du Caucase iranien, le Mazenderan) et non des Turcophones soumis aux anglais, tels les rois Khadjar, qui ont "vendu" les territoires de l’empire Perse aux britanniques contre des villas sur la côte d’Azur.

      Aujourd’hui, Reza Shah est comparé aux grands rois des empires achemenides, notamment Cyrus le grand. Il est responsable de la modernisation de l’Iran et de la fierté nationale du pays. C’était un grand homme et même le gouvernement actuel ne peux pas le nier.
      D’après, les sources historiques, les anglais l’ont convaincu a se nommer "roi/shah" alors que lui même était plutôt favorable à être président d’une nation souveraine. Il s’est battu pour garder la souveraineté de l’Iran durant sont court règne et s’est exilé en Afrique du Sud suite aux pressions des anglais.
      Et notons aussi, que les Pahlavis ne sont pas issu de l’aristocratie persane, mais ils étaient réellement issus du peuple et possédaient naturellement un réel joug nationaliste.

      Les médias propagandistes aiment bien qualifier Reza Shah comme "anti-juif" alors qu’il avait sauvé 1200 juifs en Europe dans les années 1930 en leur donnant des faux passeports iraniens. (L’ironie du sort des iraniens, sauveurs du peuple juif a plusieurs reprises dans l’histoire : les Iraniens sont qualifiés " d’anti-semites"...)


    • #1716565
      le 02/05/2017 par Révolutionnaire khoméiniste
      1976 : le Shah d’Iran évoque la puissance du lobby sioniste à la (...)

      Le Mazandaran ne fait pas partie du Caucase, qui s’arrête à la rivière Aras. Vous vouliez dire Caspienne, peut être ?

      Et puis, n’oubliez pas que la mère du chah était turcophone azérie. Même si cela n’a aucune espèce d’importance, les Azéris étant bien entendu ethniquement et culturellement iraniens, malgré le fait qu’ils adoptèrent une langue turque au Moyen Age afin de mieux pouvoir communiquer avec les potentats locaux de l’époque. Le nom même d’Azerbaïdjan, ou Pays du Feu, est composé de termes à 100% iraniens et non turcs.

      Les origines non-aristocratiques de la dynastie Pahlavi représentaient en même temps une faiblesse pour un gouvernement qui se voulait l’héritier de l’Empire iranien pluri-millénaire avec sa tradition propre. Reza Pahlavi avait un positionnement opportuniste sur la question, après tout il était sur le point d’instaurer une république au sens laïcard, sur le modèle du régime turc mis en place par son ami personnel et allié, Mustafa Kemal Atatürk. Il changea d’avis uniquement parce que les Britanniques, qui l’avaient mis au pouvoir, lui avaient conseillé de conserver la monarchie iranienne. Mais son fils Mohammad-Reza Pahlavi s’en préoccupait bien davantage. Toute la cérémonie des 2500 ans de la fondation de l’Empire achéménide, et son fameux discours devant la tombe de Cyrus, témoignent de cette volonté de Mohammad-Reza Pahlavi de créer une filiation avec les empereurs iraniens du passé, afin de conférer une légitimité dynastique réelle à son pouvoir (cérémonie qui franchement, ne renvoyait pas qu’une image positive de l’Iran, tant les décors en carton pâte et les costumes disney-esques pouvaient froler le risible, un peu comme Erdogan dans son nouveau palais, entouré de ses gardes en répliques d’uniformes anciens).


    • @Révolutionnaire khoméiniste :

      Les régions de la côte Sud de la Mer Caspienne (Mazandaran et Gilan) sont une extension du Caucase et les peuples y vivant sont génétiquement apparentés.
      Une simple recherche sur Google suffit pour le confirmer.
      Petit rappel : Les Iraniens sont de culture caucasienne/peuple de la montagne et non mesopotamienne/peuple des fleuves.


  • Et c’est pour ne pas finir comme lui que la plupart des marionnettes européennes lèchent le culte du lobby terroriste qui domine l’occident !

     

  • Grand merci à "Égalité et Réconciliation" d’avoir mis en ligne cet excellent témoignage historique prouvant que la révolution iranienne* de 1979 a été entièrement manipulée par les forces atlantistes.
    Les personnes qui ont renversé le Shah sont les mêmes qui sont derrière mai 1968 et l’anti Gaullisme.

    *notez bien que c’était une révolution de type national à la base, et non pas "islamique" (voulu par la CIA).


  • Dire que les Iraniens qu’il a enrichis sont tous sionistes aujourd’hui ...


  • Sur sa fin, le shah d’iran subissait une diabolisation aussi forte que celle subie par Bashar Al ASSAD.

    En revanche, il était bien moins représentatif et avait beaucoup moins de partisans + aussi bien lui mêmes que les révolutionnaires de l’époque étaient plus civilisés.

     

    • Il n’a juste pas voulu transformer son pays en un champ de ruine comme c’est le cas aujourd’hui en Syrie, il se savait malade et condamné et ne voulait pas laisser a son fils un heritage de despote. Et enfin, il savait que ses alliés (USA, Israel) l’avait lacher cette fois ci.


  • Pour résumer, tous ou presque tous les "grands événements" sont des false flag. Des manipulations à grande échelle. De la création de la fed (le pauvre président Jackson pensait les avoir vaincu), en passant par la 1ère (dotation de la Palestine aux sionistes) et la 2ème GM (prise effective de la Palestine, asservissement des peuples européens etc), en passant par mai 68 et le coup d’état vs De Gaulle et 79 avec l’éviction du Shah ou l’effondrement de 3 tours pourtant solidement ancrées en 2001, tout cela n’est qu’une super production. Une super production dont le but est le chaos généralisé afin d’amener un (faux)messie qui les mènera droit au barbecue éternel...
    Tout ceux qui résistent ou tentent de résister sont éliminés. Symboliquement et/ou physiquement.

     

    • #1716559
      le 02/05/2017 par Révolutionnaire khoméiniste
      1976 : le Shah d’Iran évoque la puissance du lobby sioniste à la (...)

      Cette manière de formuler les choses peut prêter à confusion. Car la diabolisation de la République islamique et de son fondateur, l’Imam Khomeini (ra) depuisbientôt 40 ans maintenant, est sans commune mesure, c’est à dire très supérieure, à ce qu’on fit subir au chah. Il existe bien un front de résistants à l’atlanto-sionisme, et la R.I. y occupe une place première.

      Tout au mieux pourriez-vous affirmer que le chah finit par être lâché par ceux qui tout le long de son règne furent indéniablement ses patrons. Mais on ne peut sérieusement soutenir que la République islamique ne s’est pas radicalement opposé à l’empire, ou que celui-ci n’a pas de sérieux problèmes avec le pouvoir post-révolutionnaire en Iran. Si nous devions dresser la liste des actions et complots engagés par les Etats-Unis contre la R.I., il nous faudrait plusieurs volumes de livres, preuves à l’appui.

      Souvenez-vous de la poignée de main entre Rumsfeld et Saddam, des armes chimiques fournies par l’Occident à ce dernier dans sa guerre contre l’Iran, des innombrables sanctions étasuniennes contre l’Iran islamique, de la résistance armée du Hezbollah (créé et formé par l’Iran) contre l’occupant sioniste, de l’entrée en guerre directe des Etats-Unis contre l’Iran (voir Opération Praying Mantis), suivie de l’attaque terroriste de la US Navy contre un avion de ligne iranien (voir vol Iran Air 655), de la tentative de révolution colorée contre la République islamique de 2009 financée par Soros (voir Mouvement vert), de l’acharnement de Washington et de ses laquais contre les rares alliés de l’Iran, tels que la Syrie du président El-Assad, de l’assassinat des scientifiques nucléaires iraniens par le Mossad, du rapt des quatre diplomates iraniens par les milices pro-sionistes au Sud Liban (voir Ahmad Motevasselian), de la campagne de diabolisation continue et non-stop des "mollahs" dans tous les médias mainstream sans exception, campagne qui a notoirement culminé sous la présidence Ahmadinejad, etc. Les critiques contre le chah vers la fin de son règne ne pèsent pas grand chose à coté.


  • On utilise toujours les Anes d’Islamiste radicaux pour servir la soupe aux méchants pas gentils.


  • ... et trois ans plus tard il était viré .


  • Ce qui a fait perdre le shah d’Iran,c’est de s’être rangé du côté de la
    laïcité,non par conviction,mais pour plaire à ses"amis" occidentaux. Le roi
    Hassan 2 a bien vu la faute gravissime du shah,et il l’a dit. Pour ceux qui
    veulent l’entendre de vive voix,qu’ils consultent la vidéo par ce lien :
    https://youtu.be/TWaDh-QhXbY


  • erreur de traduction : ’push around’ veut dire menacer et pas controler a 0.34


  • Il y a quelques années, j’avais relevé dans le journal Le Monde (journal qui me sert de marqueur et de reflet des projets de l’empire) un entrefilet reconnaissant le coup d’état fomenté par la CIA pour le renversement de Mossadegh. Je me souviens d’ailleurs qu’avant que la CIA ne rende public ces documents, une telle affirmation vous classait de facto dans le rang des complotistes....


  • ce qui est clair c’est que tout ceux qui a des degré diverses ont ouvertement balancé sur la communauté organisé ont tous eu de graves ennuis !!! aprés on en tire les conclusions que l’on veux...même de gaulle suite au "peuple sur de lui et dominateur" s’est pris mai 68 dont on sait trés bien aujourd’hui que ceux qui tiraient les ficelles par dérriére etaient trés peu "catholique" !!!


  • Le shah appelle un chat un chat ! il parle bien du "lobby juif" et ne tortille pas comme tous les vendus qui dirigent l’occident lorsqu’il s’agit de nommer leurs maîtres !


  • S’il était antisioniste c’est parce que les états unis ont fait pressions sur le sha pour qu’il renonce à l’industrie du nucléaire.Mais lui même est parvenue au pouvoir en renversant mossadegh aprés qu’il est nationalisé le pétrole.Seconde vague,l’arrivée étrange d’un shiite indien au pouvoir en Iran.Puis comme par hasard en 2017 exacerbation des tensions entre arabe et perse et entre leader chiite,contre le leader sunnite voisin représenter par l’arabie saoudite .Sans oublier une guerre de huit ans entre iran ,irak .Franchement celui qui élaboré ce plan diabolique,il est plus diabolique que le diable lui même ;


  • On sent que ce journaliste fait semblant d’etre surpris et de s’insurger. En fait il est heureux que le Shah dise tout haut ce que lui-meme pense surement tout bas.

    Voila pourquoi le Shah a été destitué. Pourquoi la France avait gardé Khomeini pour rendre service a la CIA.

     

    • oui mais non, le journaliste politique dont on parle est mike wallace, l’un des pilliers de la chaine cbs, et il etait un membre sioniste de la communauté de lumiere, donc qu il feigne l’etonnement sur l influence des sionistes sur les medias americains (deja entierement sous controle aux usa a l’epoque) montre un cas de shutzpah stratospherique...et non pas une approbation de ce que dit le shah d’iran...

      surtout que l année précedente son fils, mike wallace , venait d’entrer sur nbc, une chaine concurrente a cbs, et donc le piston de papa n’explique pas a lui seul ce "miracle". Depuis, chris wallace est devenu le pillier indeboulonnable de fox news, car c’est un neoconservateur pur jus, alors que papa etait officiellement de gauche. il est cependant aussi sioniste que son pere, et dirrige notamment des debats presidentiels...mais tout va bien...


  • Très intéressant : cette déclaration à haut risque du Shah est un fait historique important pour comprendre ce qui est arrivé à l’Iran. A la lumière de ce fait, ce qui est arrivé à l’Iran avec la Révolution islamique semble être une bonne illustration de la façon dont fonctionnent ensemble l’Empire et Israël : les intérêts de l’Empire et d’Israël ne coïncident pas. Israël parasite quand il peut la politique étrangère de l’Empire, mais parfois s’arrange pour transformer (par une révolution islamique) un allié (économique) des US hostile à Israël en ennemi des US et d’Israël. Car pour Israël, rien n’est pire qu’un allié de l’Empire hostile à Israël. Un tel pays doit être transformé d’urgence, soit en allié d’Israël, soit, si ce n’est pas possible, en ennemi des US. C’est tout le travail des néoconservateurs vis-à-vis de l’Irak ou encore de l’Arabie saoudite (qui semble avoir opté pour la première solution).


  • En voyant cet interview,ça me rappelle une émission satirique "die anstalt" sur une chaine publique allemande,il y a 3 ans environ.Je pense sincèrement,que le Shah était bien placé,pour le savoir.J’en dis pas plus,je mets un lien,ce qui est sur c’est que l’on est pas prêt de voir ça en france... !! http://dai.ly/x27bvr7 Complètement irréaliste...mais tellement véridique...


Commentaires suivants