Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

27 000 policiers à une "marche de la colère" contrariée par des Gilets jaunes

« On veut la même chose que les gendarmes ! »

 

« Une des revendications, c’est de faire baisser le taux de suicide chez les policiers », annonce sans malice l’envoyée spéciale de France 24 lors de la « marche de la colère », qui a réuni, selon la police, 27 000 policiers ce mercredi 2 octobre 2019 à Paris (et 24 000 selon la presse). Quant à l’extrême gauche, elle n’a pas encore donné son comptage. Pourquoi parler d’extrême gauche dans une manifestation corporatiste de policiers ?

 

 

Parce que les policiers français souffrent, dans leur grande majorité, de la détestation que leur voue une partie de la gauche et une grande partie de l’extrême gauche. François Mitterrand n’a-t-il pas confié à Roland Dumas qu’il n’avait confiance que dans les gendarmes et ne supportait pas la police ? « Ce sont des gros alcooliques bons à rien », disait-il.

 

 

Le sentiment antiflic est fort en France, et le crédit populaire, glané pendant les années de sang 2015-2016 où la BRI a eu raison des terroristes du Bataclan un soir de novembre 2015, a complètement fondu sous la répression féroce de la révolte des Gilets jaunes.

« C’est la première fois qu’il y a un mouvement social comme ça. Je suis venu pour les soutenir, parce que leurs conditions de travail, leurs horaires, l’agressivité qu’ils subissent, tout ça devient insupportable. Heureusement qu’il y a une grande solidarité entre eux, c’est ça qui les fait tenir. » (Étienne, policier fraîchement retraité, interrogé par Le Monde)

Ceci étant dit, les revendications des syndicats de police portent sur les conditions de travail et le salaire qui sont, comme chacun sait, médiocres. Cela explique les 52 suicidés cette année dans ce corps en charge de la sécurité des Français.

 

 

Si tous les Français ne soutiennent pas les Gilets jaunes, les sondages, si l’on s’y fie un peu, donnent quand même près de 50 % d’entre eux solidaires des actions de ces révoltés de la France périphérique et ce, après plus de 10 mois de lutte contre la politique gouvernementale et, surtout, contre une répression inédite en France depuis la guerre d’Algérie. À côté de ça, la révolution (orange) de Mai 68 était une balade de santé. Mai 68 a été une révolution sociétale, novembre 2018 est une révolution sociale.

 

 

Justement, la colère des policiers devrait rencontrer sans heurts la colère des Gilets jaunes, mais la hiérarchie policière, acquise au gouvernement, lui-même étant acquis à l’oligarchie, ordonne de tabasser les Français en colère. La convergence des luttes entre policiers et Gilets jaunes n’est pas encore pour demain, et pourtant, leurs revendications se rejoignent ! Mais les syndicats de policiers veillent à ne pas froisser leur hiérarchie...

Le problème est identique chez les pompiers, les hommes de terrain étant globalement révoltés par des conditions de travail indignes de leur grande utilité sociale, tandis que les officiers font passer les ordres hiérarchiques qui dénaturent cette institution précieuse. Le libéralisme, là aussi, fait mal.

Au lieu de se serrer la main, Gilets jaunes et policiers en sont presque venus aux mains :

 

 

Éric Drouet a expliqué sa présence dans la manifestation, ce qui a naturellement froissé les policiers :

 

 
 

Finalement, ce morcellement de la France révoltée sert et le pouvoir visible (Macron-Philippe-Castaner) et le pouvoir profond (les réseaux et lobbies).

Et si les policiers manifestaient chaque samedi, comme les Gilets jaunes ?

« Le reste de la marche se déroule dans le calme. La manifestation se disperse vers 17 heures, place de la République. Avec la promesse de revenir, si la situation ne s’améliore pas. Un policier à la retraite, qui refuse de donner son nom, joue les Cassandre : “La police nationale, c’est le dernier rempart de la République ; à l’Élysée, ils devraient faire attention à ce qu’il ne s’effondre pas parce qu’ils sont juste derrière.” » (Le Monde)

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

102 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est terrible que ce Drouet amène sa pelle pour creuser encore un peu plus le fossé qui sépare les Gilets Jaunes et la Police, au lieu d’avoir un discours qui pourrait servir une convergence. Du style ; on est dans la même merde, du coup "on s’embrasse et on oublie" (pas facile pour les personnes éborgnées c’est certain...), et on va s’occuper des diviseurs professionnels qui sabotent notre pays. Drouet, complice du pouvoir à travers ses paroles, n’aurait pas dû se donner la peine de se déplacer.

     

    • 29 000 flics manifestent - et ont besoin de se faire protéger par la gendarmerie car il y a une poignée de gilets jaunes : on aura tout vu !


    • Très juste, bien vu.

      C’est un peu con : une occasion de se sublimer perdue. Mais bon, en même temps... y’a quand même perdu un oeil et c’est pas rien : il ne lui en reste plus qu’un... de quoi rendre un gars fâché.


    • Regardez le logo de la chaine de télévision, bien visible. Cela vous indique qu’il y a un piège. BFM a évidemment tronqué les propos d’Eric Drouet. En regardant ses vidéos sur sa chaine Youtube, vous constateriez, qu’il appelle à l’unité et non pas à la division comme voudrait faire croire ce court extrait.


    • Les flics sont des fonctionnaires avec sécurité de l’emploi, les Gilets Jaunes sont souvent dans une situation précaire . Les flics sont dans la forteresse du Pouvoir, les GJ en rase campagne, en ordre dispersé, et sans aucun programme . En tabassant les GJ les flics pensaient qu’ils seraient bien notés… Ce qui est cocasse c’est qu’à 29 000 ils redoutent une poignée de GJ et demandent à la Gendarmerie de les protéger ! Quels Hommes !


    • Eh pour vous ,les 27000 ,votre convergence n’aurait-elle pas dû se faire un samedi par exemple !!!
      On ne trompe pas son monde et peut-être qu’il y a aussi une convergence de Q.I le "policier" !!!!!!!!!!!!


    • Non, je suis désolé mais on en est plus là depuis un bon moment déjà. Qu’attendre des policiers si ce n’est qu’ils remplissent leur fonction ? Leur fonction c’est de faire respecter l’ordre démocratique du marché. En revanche on peut avoir bon espoir que les êtres humains qui sont à l’intérieur des uniformes décident de sortir de la fonction policière, mais ça ne sera certainement pas avec des flics en tant que flics qu’il y aura une quelconque convergence et c’est bien pareil pour tout ceux qui revendiquent spécifiquement pour leur petite profession.

      La convergence des luttes est une mystification, c’est autrement dit, la convergence des luttes des minorités. Tout le monde revendique et vote pour ses intérêts privés, sa petite fonction de policier, d’enseignant, d’infirmière dans cette grande usine globale. Ce qui nous rattachent tous les uns aux autres c’est que nous sommes des êtres humains qui voulons retrouver notre dignité, non pas individuellement chacun dans sa fonction d’esclave du marché, mais collectivement pour pouvoir vivre une vraie vie.


    • @ René F

      Effectivement, je n’ai pas regardé l’intégralité de l’interview et ai jugé bien hâtivement. Merci à vous, que ça me serve de leçon pour la suite.


    • On croit rêver, je ne pense pas que vous connaissez la nature profonde d’un paquet de policiers, c’est fini les flics qui connaissaient les gens et savent où s’arrête leur pouvoir, maintenant certains veulent faire des têtes à têtes type MMA en pleine rue, d’autres surveillent leurs collègues basanés (on sait jamais la radicalisation blabla), d’autres sont tombés dans le piège du nabot avec sa politique du chiffre : « contôl... euh travaillez plus gagnez plus.... », d’autres encore ont des comptes à régler avec la société ou sont en instance de divorce et font chier le monde entier et enfin, la majorité sont des hommes et des femmes qui essayent de faire au mieux dans une société qui se déglingue de plus en plus. J’espère que ceux là rejoindront à un moment ou à un autre LE MOUVEMENT SOCIAL initié par les GJ. Pour finir : “La police nationale, c’est le dernier rempart de la République ; à l’Élysée, ils devraient faire attention à ce qu’il ne s’effondre pas parce qu’ils sont juste derrière.” Avec tout le respect que j’ai pour ce monsieur, forcée est de constater qu’il n’a pas compris grand chose à ce qu’il arrive à sa corporation. La république n’en a cure de sa milic... euh de sa police, la république ne sert plus la démocratie mais la lobbycratie (merci Greg Toussaint) l’oligarchie qui se sert sur la bête et sert le libéralisme qui le nourrit.


    • Qu’importe le discours : sa présence suffit.


    • @Gracchus
      Je souscris entièrement à tout votre commentaire, j’ajouterai si vous permettez un autre point un peu tabou.
      J’ai comme l’impression que d’avoir des collègues féminines ne les arrangent pas, mettre les femmes flics uniquement à l’administratif, ils retrouveraient la fierté du métier de policiers, sans aucun doute.


  • L’ingéniérie sociale de la division à son comble : flics prolétaires inconscients exploités contre GJ prolétarisés conscients en viennent aux mains alors que leur victimisation provient des mêmes maîtres. Faut-il être con pour être flic et ne pas comprendre ou se situe l’ennemi alors que ce sont les seuls qui disposent avec l’armée des moyens d’agir éfficacement pour se sortir (et tous les autres avec) de leur merde ?

     

    • Il y avait une vidéo, il y a un moment, où l’un des leurs, ex, expliquait qu’on les recrutait sur leur niveau de bêtise et de soumission.

      On peut se rendre compte à quel point c’est vrai.

      J’ai eu à faire au commissariat il y a quelques jours, je n’en revenais pas du niveau de connerie et de malhonnêteté de la fille qui m’a reçu.
      J’étais atterré. Comment cette institution peut-elle fonctionner ainsi ?


  • Il y en a pas un pour récupérer l’autre. Avec au milieu les merdias gauchistes pseudo-dissidents. On s’enfonce... Totalement prévisible.


  • Combien de morts , d’amputés, d’éborgnés ??

     

  • "Parce que les policiers français souffrent". Ce ne sont pas des policiers Français mais des mercenaires républicains.

    " Ces policiers, alors qu’ils remplissent vraiment une mission de service public, sont en train d’être perçu comme les adversaires de la population " Les flics servent la république, pas la France. Ils sont comme les politiciens, ils ont la haine des Français. Ils ne remplissent pas une mission de service public, ils remplissent les caisses de la république anti-Française.

     

  • Curieux qu’aucun syndicat de police, même les plus virulents, alors qu’ils dénoncent en permanence, le manque de moyens, ne fasse le parallèle entre le coût de l’invasion illégale et ses conséquences en terme de délinquance. Alors qu’ils déplorent par millions, le nombre d’heures supp. non rétribuées. Personne pour interpeller l’exécutif, sur le pognon qu’on pourrait récupérer, si d’une part on cessait de filer des aides aux indésirables et qu’en sus, on les faisait payer pour être autorisés à séjourner.

    Encore une manif qui ne servira à rien.


  • Miteux n’avait confiance qu’aux gendarmes, c’est exact. Il était à l’origine de la création du GSPR, uniquement composé de gendarmes, dès son arrivée au pouvoir.


  • Comme disait feu Coluche :
    "Quand on s’endort avec le cul qui gratte , on se réveille avec les doigts qui puent !..."
    et certains flics ont vraiment les doigts qui puent !....surtout ceux qui ont eut la gâchette facile et la main leste pour mutiler, éborgner et tabasser le petit peuple des G.J !!!...


  • Le pouvoir satanique en place a réussi un coup de maître arriver à faire détester la police par une majorité de la population..en leur donnant des ordres répressifs d’une violence inouïe envers le peuple en colère des gilets jaunes en laissant des pauvres abrutis qui se sentent des surhommes tabasser à coup de matraques , éborgner à coup de LBD , gazer après les avoir nassé des Français qui se battaient pour mieux vivre et plus de démocratie...la flicaille obéit bêtement et sert un pouvoir qui les vomit et qui a toujours défendu la racaille , rappelons nous le bon Hollande au chevet du soit disant "sodomisé" par une matraque de policier.. leur job consiste à empêcher par une extrême violence toute tentative populaire de virer cette oligarchie pourrie , de dresser des PV et de racketter la population..au lieu de rejoindre le peuple en colère et de changer le système et leur situation ils gémissent pour obtenir quelques miettes que leur donnera leurs maîtres..ils ont toujours été de bons esclaves serviles du pouvoir en place (notamment sous Vichy) il n’y a rien à attendre de cette engeance..dans l’histoire seule l’armée s’est révoltée et a eu le courage de faire face à certains gouvernements..quand on voit ces débiles siffler les gilets jaunes lors de leur manifestation de mendiants on voit qu’ils ont choisi leur camp...le mouvement des gilets jaunes historiques au début était composé d’un peuple respectueux de sa police et les appelant même à les rejoindre..presque une année après ils sont détestés par le peuple.. ils défendent un pouvoir véreux corrompu antinational répressif et totalitaire..tôt ou tard ils paieront...on arrête pas un peuple en colère subissant tant d’injustice...étant plutôt un homme avec des valeurs dites de droite..j’avais toujours été assez respectueux des forces de l’ordre..depuis presque une année en visionnant toutes ces images de cassage de gueule de femmes , d’hommes agés ..des miens de mon peuple en colère, toute cette brutalité gratuite ..je les hais en bloc..ils sont devenus aussi pourris que les politicards..quand à leurs syndicats aucune crédibilité ils ont défendu l’indéfendable en justifiant ses violences par une surcharge de travail (sic) ou par des personnes inexpérimentées dans le maintien de l’ordre (La Bac)..


  • La police, tu l’aimes ou tu la quittes !

     

  • Arrêtez ! là ! j’arrive pas à pleurer ! plutôt que de se suicider qu’ils aillent bosser à l’usine, mais ça c’est une autre histoire !
    la police a toujours été aux ordres du pouvoir quel qu’il soit, et ce, sans se poser de questions outre que son confort matériel. toute l’histoire en témoigne, la rafle du veldiv par exemple, et même le présent : combien d’éborgnés, d’amputés ?.....aucun dans la police !

     

  • Des missions honnêtes, des missions nobles, des missions utiles, des missions honorables, des missions populaires, voiĺà ce qu’ils devraient réclamer. Mais non, ça pleurniche pour sa retraite...
    Pour les Français : Démissions nécessaires ! Seule manière d’être réabilités, puis si ça peut éviter des suicides, ça fera des veuves en moins à consoler.

    Si les policiers lisaient un peu, je leur proposerais de commencer par un petit texte facile de Jean de la Fontaine : "le Loup et le Chien". Histoire de retrouver un peu de dignité.

     

    • C’est pas la laisse qu’ils ne voient pas, ils ne voient pas celui qui la tient.
      Français, un petit peu plus de bruit s’il vous plait. L’année dernière, à peu près à la même période, l’élysée plaisantait moins.

      Quand 1,2 milliards vont dans les poches des milliardaires de la presse pendant que les hôpitaux se voient attribuer 750 millions sur quatre ans, vous comprenez que vous êtes la variable d’ajustement d’un système fait pour un petit nombre de privilégiés, qui désormais tente de vous amadouer tout en remplaçant la moitié de ce que vous avez à votre table par des sucreries.
      L’esclave avait une certaine forme de dignité que les petites gens n’ont plus..


  • 27000, c’est les chiffres selon la police, c’est ça ?


  • Je ne vois pas bien comment la France va se relever. Je crois bien que c est terminé.


  • La marche des COMMIS !!!
    vous l’aurez votre p’tit billet de 20 euros/mois les toutous.
    Nous sommes Mercredi,donc Vendredi ou Samedi ils vont se chié dessus a St Ouen,Grigny,Mantes ou château rouge...j’en rigole déjà.
    Je peux plus voir un uniforme en peinture.


  • Suis-je seul à avoir assisté au genre de scènes suivantes :

    1) une voiture de police stationnée n’importe comment, gênant la circulation des travailleurs, et pour quoi ? Pour contrôler les papiers d’un automobiliste, ou même aller acheter de la nourriture dans un magasin (vécu) ;
    2) inversement, des voitures de particuliers stationnées dans le couloir des bus (rue Oberkampf, 11e) pendant des heures, sans intervention policière, probablement parce qu’elles appartiennent à des commerçants protégés.

    Que d’autres nous fassent part d’expériences similaires.

    Je suis donc pour le moins réservé (je ne l’étais pas il y a 30 ans) envers les forces de "l’ordre" - et je dis bien les forces, pas seulement policières, car sur la vidéo ci-dessus, la femme qui est brutalement plaquée au sol et se relève avec le visage saignant est plaquée par un gendarme (c’est écrit sur son dos).

     

    • Exact ! Certains crétins encensent la gendarmerie, en mettant toutes les exactions sur le dos de la police, qui elle, est toujours mise en première ligne, et rarement les gendarmes, information venant d’un gendarme mobile.

      La gendarmerie surtout mobile, est à l’identique de la police. Ce sont les moins intelligents des élèves qui se retrouvent en mobile, les bons allant en brigades, dite" la blanche", et les meilleurs au bout de quelques années de pratique en" brigade de recherche".

      Il suffit d’étudier l’histoire de la guerre d’Algérie, afin de savoir comment se sont comportés les mobiles avec les européens les dernières années, brutalités, tortures, assassinats etc


    • @Jean François Vidocq, ne pensez surtout pas qu’en gendarmerie, ce sont les meilleurs qui vont en brigades de recherches. Certains gendarmes très moyens voire pas très bons se retrouvent en BR car le poste doit être comblé et que, dans le cadre de la gestion de son budget, l’institution affectent en BR (ou à d’autres postes) les personnels se trouvant sur place (ou le moins loin) pour économiser sur les déménagements qui coûtent un bras. Économies de bout de chandelle me direz vous ! Oui ! Mais la gendarmerie en est là..... Et depuis des années.


    • Merci à Gofdami, de son éclairage plus récent, le mien datant visiblement d’une autre époque, car le temps passe. Cordialement.


  • C’est incroyable la façon dont le policier a tiré la pauvre femme ! Elle était complètement sonné, il lui a sûrement cassé le nez ou autre chose. Ce sentiment d’impunité chez ce genre de policier, y en a marre... Qu’ils viennent pas pleurnicher après.
    Ce policier me dégoute !

     

  • Il a bien fallu qu’un imbécile de retraité de la police, viennent soutenir la génération actuelle, dont le comportement est à des années lumière de celui de leurs aînés, qui ne reconnaissent plus leur police.

    On connaît nombre de policiers en retraite, tellement honteux du comportement servile et extrémiste de la police d’aujourd’hui, qu’ils ne lui apporte aucun soutien, la vomisse, et ne la connaisse plus.

    La police ne retrouvera grâce à leurs yeux, que lorsque qu’elle rejoindra la révolte sociale.
    A ce moment là seulement, pourront être engagés des pourparlers pour l’éventuel pardon des exactions commises sciemment, avec un zèle et une obéissance aveugle à leur ministre, dénué de toute pitié sur les gilets jaunes, y compris les vieillards, les handicapés, et les femmes et les enfants, qui ont été privés de boissons par fortes chaleurs. Est-ce que plus ignoble existe ?

    Pour l’instant, le soutien de leurs aînés, exceptés celui de quelques rares imbéciles, ils l’attendront, tant que durera leur comportement stupide au profit de l’oligarchie.


  • Ce soir mon œil est sec.

     

  • je suis bien content de voir que les commentaires font le même constat d’ une police anti nationale, sadique et au dessus des lois...une police digne d’ une dictature.
    reconnaître les violences policières et assumer ses sanctions, était la seule manière de conserver l’ estime et la confiance du peuple..
    au lieu de ça, ils ont fait exactement l’ inverse, exposant à la vue du peuple hébété toutes les facettes de leur manque d’ héroïsme !
    ils n’ ont pas compris qu’ avec les vidéos LIBRES prises sur le vif et internet ; l’ état tricheur jusqu’ au ridicule les a entraîné avec lui dans la zone des déviances morales et de la compromission avec le mal.


  • Ils me font pitié ces loosers. Pour qui ont-ils voté déjà en 2007 ?

    Ha oui, le copain Sarko... qui a fait quoi dans la foulée ? il en a viré 11000. Ils oublient juste de le rappeler tellement ils ont l’air trop cons ces bouffons.

    Qu’ils aillent bosser à l’usine au lieu de chialer. Flics violents, gendarmes harceleurs au bord des routes, même daube.

     

  • Que se passe-t-il lorsqu’ils manifestent ? Les rats dansent ? Désolé mais je ne peux pas les plaindre. Et les gendarmes encore moins. C’est une caste à part, qui exècrent le peuple et protègent les ordures. Ils sont agressifs envers les plus simples par lâcheté et facilité. Ils se croient cowboys car armés, équipés et nombreux. Et puis d’ailleurs, où sont-ils quand il s’agit de remplir leur rôle de protection des gens qui n’ont pas le droit de le faire soi même ?


  • Il semble que ces moutons sont menés par la gale syndicale, bien piètre bergers...

    Les policiers sont issus du peuple, c’est lors de réunion familiales qu’il faut les aborder. En service, cela ne donnera rien, car ils sortent du poste...

     

  • C’est "marrant" quand même les commentaires qui jettent l’opprobre sur toute une profession. On en a tous vus, des policiers raz-de-casquette, mais je vous suggère de remplacer "flic" par "arabe" ou "juif", et les moins cons verront qu’ils exécutent parfaitement le type de généralisation que ce site essaye d’éviter la plupart du temps.

     

    • Il me semble que ce qui est "réprouvé" ici, et par une partie grandissante de français, ce n’est pas tant les personnes que la fonction de garde-chiourme (souvent zélé) du capital en crise... Le prolo qui défend avec force et violence un système qui joue contre lui et son peuple, système qui nous méprise et nous fait souffrir, faut pas nous demander de trouver ça grand et beau.


    • Sauf que juif ou arabe, tu choisis pas à la naissance !


    • @élémentaire

      Arabe, tu ne choisis pas puisque c’est une biologie, mais juif, si, puisque c’est une religion.


    • Titus pas du tout. Au niveau le plus fondamental, c’est une appartenance ethnique. La religion vient en sus, et elle justifie même le supremacisme ethnique et le codifie. Mais même sans religion, un juif demeure juif. D’où le concept incomprehensible selon tes criteres de juif laïc. Et d’ailleurs même un juif converti demeure un juif. Pour les juifs comme pour les antisemites d’ailleurs. Les antisemites et les juifs ont souvent une vision similaire des choses d’ailleurs. Les premiers sont critiques et les autres sont satisfaits mais c’est identique dans le diagnostique.

      Essayer de transposer l’outil religieux pour assimiler le judaïsme transmis par le sang de la mère et où les conversions sont pratiquement impossibles (sauf si haute société et intérêt tribal) avec l’universalisme chrétien est l’une des armes de la guerre d’information et de l embrouille. Dont les seules victimes sont les chrétiens quI n’arrivent pas à se défendre et sont neutralisés dans l’analyse même de ce qui leur tombe dessus. Parceque les militants juifs évidemment connaissent leur propre groupe et ses codes, et ils ont aussi parfaitement compris le christianisme et ses failles. Comme son altruisme maladif.ils savent que ce sont 2 systèmes pratiquement symétriques que tout oppose.


    • @abitbol
      On est bien d’accord. C’est dire le désarroi que doivent ressentir les mecs qui étaient rentrés dans la police par conviction. Maintenant, si on exclue les CRS et certaines compagnies de mobiles, imaginez le magma dans la tronche d’un flic qui s’est fait caillassé vingt fois en cinq ans, dont les mouflets se font agresser régulièrement, parce qu’ils sont des proies plus faciles que leur daron, et qui croise en liberté les criminels qu’il arrête tout les deux mois. Là, il arrive sur une page de commentaires comme ici expliquant qu’ils sont TOUS des crapules volontairement soumis aux gougnafiers qui ont le pouvoir....Ce que çà m’inspire, c’est que certains profitent de leur anonymat pour régler des comptes après un pv, ou pour s’être fait piquer une barette de shit. D’ailleurs, étrangement, les inspecteurs des impôts, par exemple, on y pense jamais. Ce que j’espère, c’est juste un peu de mesure, pas de l’emporte-pièce qui généralise tout. Ou sinon, qu’on l’applique à tout, et on verra ce que çà donne.


    • @lamino, tu n’as pas tort, mais ces fameux flics honnêtes, ils ont été bien muets pour un jour de revendication aussi médiatisé. as tu entendu la moindre critique vis à vis de leur hiérarchie ?
      de là à penser qu’ils sont vraiment devenus une infime minorité, autant dire qu’ils n’existent plus.


    • @paramesh
      Il m’est arrivé un truc marrant ce matin. C’est un peu décalé par rapport au sujet, mais pas totalement. Je suis allé me faire installer deux lunettes de tir sur deux fusils. Je fais du tir sportif. Une voiture de police s’est arrêtée à mon niveau au moment où je mettais les armes, dans leur étuis, sur mon épaule. Le conducteur me dit : "allez directement à l’armurerie, on surveille votre voiture le temps que vous les déposiez. Vous reviendrez mettre un ticket de stationnement après". Pour ne pas rester trop longtemps sur l’espace public avec des armes. Je peux comprendre, on est pas à Beyrouth. Je me grouille, dépose les armes. Devant l’armurerie, je vois la voiture de police passer. Ils sont partis, en fait, dès qu’ils m’ont vus entrer. Devinez quoi : un agent du stationnement nous avait épié, depuis l’angle de la rue, à, allez, 20 mètres on va dire. Il m’a fallu exactement 4 minutes, le temps de déposer les fusils et sortir. Il a dû lui en falloir 1 seule pour me mettre un taquet. En sortant, je l’ai vu courir un sprint pour se mettre hors de ma vue. Voilà, eux, ce sont de vrais malfaisants, et si tu te fais agresser dans la rue, il détalera de la même manière. Tout çà pour 17 euros. Devant le ridicule de la situation, et la petitesse de cette raclure, bah j’ai explosé de rire. Oh, et au fait, la première heure de stationnement est gratuite dans ma ville. J’ai pas fini de me marrer avec çà. En fait, çà vaut bien 17 euros.


    • @lamino Sauf que ce ne sont pas des inspecteurs des impôts que l’on trouve face à soi lors de mouvements potentiellement révolutionnaires (comme celui des gilets jaunes). Avec l’aggravation inéluctable de la crise du capitalisme mondialisé ce ne seront pas quelques milliers ou centaine de milliers de prolétaires en tendance d’insurrection radicale auxquels devront faire face les "forces de l’ordre" mais plusieurs millions : à ce moment ils devront choisir leurs camps... Encore une fois, ce ne sont pas eux en tant que personne le problème mais leur fonction sociale de défense et protection d’un système économico-politique anti-humain. L’ennemi ce n’est pas les "forces de l’ordre" mais le capitalisme mondialisé qui est dans sa forme actuelle de décrépitude accélérée plus que jamais brutal et scélérat.


  • Tant mieux que leurs situations soient misérables, ils sont eux mêmes misérables. Qu’ils se suicide donc s’ils veulent, rien a foutre, même tant mieux... leurs exactions je ne peux les oublier.

    Ces flics seront eux mêmes broyés par le grand capital qu’ils défendent avec zèle et joie, tout comme nous seront broyés aussi... au moins ils périront avec nous, c’est toujours ça de pris.

     

    • Sauf que ce ne sont probablement pas les pires qui se suppriment...


    • La nuance n’a pas sa place quand on fait un métier qui, il faut le savoir et donc le rappeler, n’est pas autre chose que " gardien d’esclaves ".

      Ils ne font pas de service publique, ils sont au service de l’oligarchie, et ce, depuis la création de ce corps de métier.

      La sécurité et l’ordre public relève de la nation et des citoyens eux-même, pas de l’état, qui n’est que le masque de l’oligarchie. Idem pour la justice. Ca ne sont que des voyous légalisés , au service des plus grands escrocs, de la noblesse reconvertie dans la finance et la politique, autrement dit, dans la dictature financière et la dictature psychologique via la moraline. Concrètement, c’est la revers socialiste pour le coté terrorisme intellectuelle, donc la "gauche", et le revers des affaires et du pognon pour la dictature via le pognon, donc la droite. Tous les deux vont de paire et sont les deux faces d’une même médaille qui a besoin des flics pour continuer de parasiter et d’asservir tout le monde.

      La stratégie du chaos pour régner et dominer la masse se retourne contre ses concepteurs. C’est bien. Tout l’occident s’effondre et part en vrille pendant que les pays qui ont banni ce genre de pratique inique gagnent en puissance de jour en jour.

      Et ça n’est pas fini. . . Un conseil si vous êtes flic : démissionnez et changez de métier. L’avenir ne s’annonce pas radieux du tout pour la profession, c’est le moins qu’on puisse dire.


    • @ par alderic-dit-le-microbe
      Vous avez tout à fait raison !


  • Ces gens réclament d ’être mieux payés ! mais est -ce un métier qu ’ils exercent ? quel savoir faire ? quel savoir tout court ? vigiles de l ’oligarchie ils n ’ont droit qu ’à des payes de vigiles . Ils sont trop rémunérés pour ce qu ’ils font et savent faire .


  • Plus de 50% des flics votent RN mais crachent sur les gilets jaunes. Plus de 60% des électeurs LR appellent à une union LR/RN mais leurs représentant préfèreront toujours changer casaque pour LERM. Plus de 70% des français voudrait voir Macron se barrer mais il sera réélu. Nous vivons bien aujourd’hui et pour longtemps dans une réalité alternative, un monde réel virtuel.


  • Beaucoup d’entre vous oublient que le mouvement des gilets jaunes a totalement tourné à l’extreme-gauche et très anti-flic, et les flics le ressentent et le savent aussi, évidemment.

    Du coup les flics auront autant de mal à se solidariser à ces gilets jaunes gauchistes que les "nationaux" ou "patriotes". L’inverse est encore plus vrai.

    Moi je suis pas choqué. Mais la réaction de certains ici m’étonnent. Ils s’attendaient à quoi ? Une alliance des flics avec les gauchistes ?

    Euh.. LOL ?

     

    • C’est pas faux. Ce qui explique en partie la désaffection de pas mal de Gilets Jaunes des manifestations. Mais que le pouvoir comprenne bien que si les citoyens restent chez eux (pour le moment) ; leur gilet jaune rangé à nouveau dans la boîte à gants reste dans leur cœur. La prise de conscience demande du temps et la " révolution" aussi.


    • Personne n’a oublié ce fait. Au contraire. Et cela a servi de leçon pour bcp.

      Grace à cela, bcp ont compris qu’Il n’y a qu’un chemin possible menant vers l’émancipation, et ce chemin est évidement diabolisé, voir même, criminalisé. Dominer, c’est aussi interdire aux autres ce qu’on s’autorise à soi-même.

      A partir de là, tes codes et lois, tu peux te les ranger profond.

      C’est donc toute la confiance dans le système qui s’est effondrée par leur infiltration et leur retournement de mouvement.

      Merci aux financiers et aux dictateurs du pognon, aux faux monnayeurs, d’avoir foutu en l’air tout le système.

      Bravo les gars ! Chapeau bas. Vous êtes des lumières, cela ne fait aucun doute !


  • “La police nationale, c’est le dernier rempart de la République ; à l’Élysée, ils devraient faire attention à ce qu’il ne s’effondre pas parce qu’ils sont juste derrière.” ».
    C’est avouer implicitement qu’ils ne sont pas au service de la population ! Merci Messieurs pour le message !


  • Je me souviens d’une vidéo publiée sur E&R il y a plusieurs mois, peut-être même un an, où on voyait un con de jeune antifa qui répondait au sujet de policiers tués lors de je ne sais plus quel évènement, et qui disait quelque chose comme "des policiers morts, je m’en fous, je suis même pour".
    Et tout E&R lui jeta l’opprobre dans les commentaires.
    On dirait que les évènements Gilets Jaunes ajoutés à la répression permanente qu’on subit dans ce pays policier ont (enfin) fini par avoir raison du respect qu’avaient les sympathisants d’E&R pour cette "force constituée".
    La Police du Roi était bien plus respectable que les poulets de la ripoublique.


  • Beaucoup de commentaires stériles à mon goût...Leurs conditions de travail sont excécrables, comme beaucoup de gens en France...Beaucoup se suicident car ils savent trés bien comment leurs hiérarchie fonctione (politique du chiffre, primes aux patrons), leurs missions est ’’déviées’’ par ce biais. Ne pas entendre ce qu’ils ont à dire, voire leur cracher dessus est à mon sens stupide : ce sont des frznçais d’en bas, avec beaucoup de gens différents et non tous RN ou que sais-je.
    Reprocher à des antifas ou erzatz de gauche débile et faire la même chose... ?
    Finalement, le Pouvoir a raison de considérer la masse comme étant servile et grégaire...Un peu plus de hauteur et de nuance utile sont-elles possibles ?

     

    • Le policier est un homme comme un autre, ni plus méchant ni plus gentil.
      Dur métier, car il sait au fond de lui que les revendications des GJ sont légitimes, mais son boulot c’est d’obéir, exemple un soldat qui réfléchit ne peut plus combattre, position schizophrène, qui peut engendrer de la sur-violence.
      Maintenant si on veut aller vraiment au fond des choses, je vois des gens qui ne portent pas l’uniforme et qui sont pas plus gentil ou plus vertueux, pour un salaire ils seraient prêts à faire n’importe quoi, le travail comble de bêtise est devenu pratiquement le seul mode de socialisation.
      On se réalise dans son travail, (mal rémunéré) ça fait vraiment de la peine de voir à quel point l’aliénation est à son comble
      Alors où est le problème ?
      Le problème c’est le mode de socialisation qui est entièrement basé sur l’argent à partir du moment où il y a l’argent il n’y a plus d’humains, surtout à notre époque où l’argent est devenu une force totémique il n’y a aucune consistance dans n’importe quel échange humain, s’il n’y a pas l’intérêt au milieu, cela vaut pour tout le monde y compris pour moi.
      Toutefois la tâche historique du prolétariat c’est de renverser la domination, question de temps c’est tout.


    • J’abonde dans votre sens : on dirait des ados en révolte.


    • Laurel, oui oui,...tu crois que ces flics bossent pour l’oseille ? Des planqués y’en a à tous les niveaux. Confondre leurs aspirations ("justice sociale’’, réformes du droit des accusés/victimes/mineurs, moyens justement de bien faire leur boulot ...etc.) et l’aspect bagarres de manifs ou devenir flic pour l’argent....je n’y crois pas, c’est même marrant de lire ça. Ce ton petit prof est agaçant...en substance me dire ça revient à ne pas parler du pourquoi ils sont, eux aussi, au bout de leur quotidien au travail. Y a beaucoup de boites où depuis 2019,y a,autant de suicides ? Ca ne va peut etre pas dans le meme sens que les GJ ou le raz le bol general ?
      La simplification du code de procedure penale est TOUT sauf une simplification...et leur manif’....elle veut faire remonter ça.
      Je suis navré de cet étrange besoin de cracher sur le voisin...sans cesse ou de donner la leçon. Donner son avis est important, autant faudrait il en avoir’un plus nuancé et précis pour faire avancer le concret et non sortir sa science ou son venin...y a twitter pour ça ;-).
      Comme tout le monde à priori ils en ont plein le Q...Réconciiation et rassemblement des cocus de la France contre ses ’’élites’’ ? Et non des cracheurs de l’autre ?


    • Ah...
      Ha bon moi prof ?
      Je suis un travailleur manuel figure toi d’une part, d’autre part tu es parti en délire, qui te dit que tous les policiers font leur job pour l’oseille ?
      Avant de décharger ton fiel, comprend ce que tu lis, t’auras fait un grand pas vers la logique.
      NB.
      De mon temps un ouvrier savait s’exprimer et était armé théoriquement, ce n’est hélas plus le cas aujourd’hui cqfd, la déchéance sévit dans tous les milieux.
      Je te le répète ouvre grand tes billes, le rôle historique du prolétariat c’est de renverser la domination le moment venu, bon dodo !


  • En fait, nous sommes une minorité de français vraiment patriote même sans mettre le curseur trop haut, ceux qui ont compris que la France n’est pas la république ...

    Tant que les membres des forces de l’ordre aux ordres - pour l’ordre qu’on sait et pour qui on sait - , gauchistes, blackblocs, syndicalistes, ceux de Droite, n’auront pas percuté que la république est morte, elle n’est pas la FRANCE, mais un système au seul profit d’une « RES-PRIVÉE », autrement dit d’une « société anonyme de Banquiers au cœur du système rotchsch$ldien », rien de pertinent ne se passera au niveau de la prise de conscience collective.

    D’abord, que la conscience individuelle fasse œuvre de retour sur soi, se cultive intellectuellement, rompt avec le discours médiatique, sorte de sa léthargie et donc s’éveille afin d’élever la conscience collective afin de mûrir un détachement du système, et rompt le cordon ombilical après l’avoir dénouer méticuleusement avec discernement : « l’enFrance » naîtra !

    Gauchistes incultes, flics, gendarmes, fonctionnaires, racaille du haut ou du bas en retard au plan de l’éveil spirituel ainsi que les élites prétendument éclairées.

    Nous assistons à des soubresauts : ils n’apportent + rien. le pouvoir apparent ne peut + rien à part utiliser la force. Mais les digues du barrage tombent une à une aussi pour lui.

    Les Gilets jaune ont amorcé le DIRE, le VOULOIR, et CE QU’ON NE VEUT PLUS ! Le Peuple majoritaire silencieux en apparence est derrière forcément les Gilets jaune : ce sont les mêmes.

    Nous entrons dans une phase du chaos dont les attentats, les incendies technologiques sont des indices, des révélateurs, marqueurs comme aussi les faits divers type « pétage de plomb » par implosion sociétale notamment chez les couples que le SOCIAL abandonné par le Politique et confié à la seule BANQUE* des banques, révèle dans sa misère.

    * Lorsque la Banque vous octroie une autorisation de découvert, elle fait du SOCIAL là où l’État, les Comités d’Entreprise,les Conseils Généraux, l’Aide Sociale à l’Enfance, les CCAS, les Associations Caritatives, les CAF, les CRAM, les CPAM, les Caisses de Retraite, vous accordaient un prêt à taux 0, une subvention donc non remboursable. En se substituant à ces organismes collectifs la BANQUE a mis son revolver sur la tempe de chacun d’entre nous.

    C’est la BANQUE qui décide unilatéralement si elle est vous accorde ou pas un découvert et combien. Quant aux intérêts pour découvert, on les connaît.


  • Il est absolument indispensable de distinguer les milices infiltrées dans la vraie police, ainsi que la police immigrée ou issue de l’immigration, aisément mercenarisée et sans état d’âme ni patriotisme le plus souvent, de la police bien française, avec l’héritage mental et moral qui en découle.
    Les manifestants qu’on distingue sur les vidéos apparaissent comme étant bien français, de très bonne volonté. Ils sont pris dans un étau, comme presque tout le monde. Qui résiste noblement au système au point d’affamer ses enfants ? Soral, Dieudonné, OK, qui arrivent quand même à les nourrir (si AS en a) et qui sont des héros.
    Pour le policier, l’étau est plus voyant, puisqu’ils sont chargés du maintien de l’ordre, et que l’ordre a été confisqué par des désordonnés organiques. Ces manifestants s’adressent au pouvoir, merci à eux.
    Est-on obligé de choisir le métier de policier ? Non, mais il a un certain attrait pour de braves gens. Arrêter les voleurs, c’est sympa. Quand les voleurs sont au pouvoir, c’est évidemment très déstabilisant pour la police.


  • Il importe de savoir QUI a tiré dans les yeux des GJ, a lancé des grenades de désencerclement quand il n’y avait aucun danger d’encerclement, qui précisément matraque et menotte des Français par pur plaisir, sans raison.
    QUI ? Le pouvoir les garde cachés. Vous n’y trouveriez aucun de ces manifestants.
    C’est la confusion entre ces criminels protégés, prêts à recommencer, une sous-armée au service du capital comme on dit, et la police ordinaire qui sert le pouvoir. Ne la faites pas.
    Par ailleurs les GJ sont quasiment menés par les antifas semeurs de détestations en tous genres, désormais. Il faut trouver autre chose qu’un gilet. Un chef, tiens.

     

    • Oui, qui a tiré et quels sont les donneurs d’ordre.
      Cependant, policiers, CRS, gendarmes ont pu à un moment donné vu ces "barbares " . Et ils se taisent, ne réagissent pas ? Toute cette "profession" est désormais entachée par les mutilations subies par de pacifiques manifestants pleinement dans leur droit constitutionnel. Et cette marque de lâcheté des "fonctionnaires de police" se voit comme la tâche de gras sur le veston blanc d’un serveur ou la minuscule tache noire sur la belle robe de la mariée.


  • Tournicoter, traîner sa carcasse usée sur une longue avenue, tel est le destin de ces policiers.
    Et cela ne changera pas, la Gueuse les utilisera jusqu’au bout. Car Yahvé le veut.
    Quant à ceux qui veulent vivre et qui sont encore câblés correctement, démissionnez et rejoignez les derniers Français qui veulent VIVRE.
    100 balle de plus ne changera rien à l’affaire !
    Tous ensemble, faisons le grand ménage car ces pourris nous envoient collectivement à la mort.


  • Tout ce service d’ordre va être vendu au prochain tsunami financier des banksters vu qu’il ne fait pas son travail.


  • Mitterrand n’aimait pas les fonctionnaires qui lui mettaient la vérité devant ses yeux, la sienne.
    Les fonctionnaires de police actuels qui manifestent sont encore liés aussi à ce service très ambigu dont il est difficile de se distinguer. Encore aujourd’hui et donc .. une masse de policiers et policières mais laquelle ? Vraiment mécontente sous les uniformes ? Qui servent une caste non républicaine peut être. Avec le sceau de la République quand même ... enfin bref ! Et ce depuis fort longtemps d’où bien des troubles aussi dans l’opinion publique.
    Les Gilets Jaunes ? Des alliés ou des "ennemis" des manifestants policiers et manifestantes policières ? Une volonté d’être avec quand même au vu des horreurs professionnelles vécues aussi par ces défenseurs de l’ordre républicain si cela est fait honnêtement ! Le pouvoir actuel doit il faire comme Mitterrand avec les vrais professionnels français de police ? Pour perdurer ? Dans une gestion de quel type ?
    Pour ce qui est de la suite .. y a t il eu auparavant des policiers dans les Gilets Jaunes ou l’inverse ? Qui à l’initiative plutôt ? En premier ? Les Gilets Jaunes ou les policiers et policières lésés qui ne doivent pas affaiblir la visibilité des Gilets Jaunes sur le trottoir. Français.


  • "Mai 68 a été une révolution sociétale, novembre 2018 est une révolution sociale."

    Vous perdez le sens des réalités. Mai 68, c’était 10 millions de travailleurs en grève (générale) illimitée...


  • Chers compatriotes,
    Tant que nous ne comprendrons pas collectivement que la richesse n’est que le regard que la société porte sur un objet, que l’argent n’est rien d’autre que la dette que cette même société a sur ses membres, c’est à dire que cette dette est la contre partie du travail réalisé par ces même membres, il sera difficile de changer le cours des évenèments.
    L’argent facile qui coule à flot entretient la croyance en une possible abondance illusoire et a cassé les limites que le réel nous impose. Le réel finira par l’emporter, mais au prix de combien de million de morts ?
    Clomprendre l’essence de la monaie, comprendre qu’il est impossible de créer de l’argent à partir de rien, c’est la clé de voûte de tout.
    La croyance en des lendemains qui chantent entraine la création monétaire adossée à du vide, laquelle supporte la croyance en des richesses impossibles et des biens inutiles.


  • C’est sûr que leur conscience doit leur faire très mal. Ils sont pris entre deux feux, et, comme chacun sait, ils ne sont pas payés pour réfléchir. Certains sont entrés dans la police par vocation je suppose, d’autres parce qu’ils ne trouvaient pas de job, et d’autres encore pour la sécurité de l’emploi. Bref, ils se retrouvent malgré eux bras armé d’une dictature. C’est triste pour nous et pour eux aussi sans doute. S’ils refusent d’obéir aveuglément, ils risquent gros. Mais s’il décident collectivement de dire non, ils ne risquent rien, bien au contraire..A voir...

     

  • ils veulent s’accaparer ce que leurs concitoyens expriment depuis un an dans la rue.
    mauvais calcul que de se mettre du coté des salopards. l’argent gagné sur le dos des autres c’est laid moralement .
    mais le niveau actuel que représente cette profession est si bas qu’ils se bastonnent et mutilent leurs concitoyens ( des millions) et chialent comme des mendiants envers une dizaine de personnes . ils sont mentalement atteints et n’ont plus aucun sens logique . mais se drapent du mot devoir comme quelqu’un qui brandirait une vertébre en gueulant "j’ai une colonne vertébral ! ", ils répétent des mots tout faits qu’ils ne comprennent méme plus ..
    je plains sincérement ceux qui subissent au sein de ce corps de métier leurs collégues idiots et abrutis , leurs "collégues" à quatres pattes dans leur exosquelettes bleus leurs permettant la station "debout".

     

    • A part quelques exceptions, les forces de l’ordres sont en majorite composes d’individus obeissants et soumis a la loi de la gamelle. Leurs conditions de travail et leur rapport avec leur hierarchie sont maintenus a un niveau d’indignite par le pouvoir afin de leur rappeler a chaque instant leur status de kapos a l’egard de leurs bons maitres. Ils me rappellent le chien de la fable de La Fontaine : ils acceptent leurs chaines en echange de leurs gamelles. J’ai ete tente de rejoindre la police a la fin de mes etudes en droit dans les annees 80, mais j’ai hesite et finalement renonce. Un ami lui a rejoint la police, plein d’ideal et s’est ecrase contre le mur des realites : Il s’est suicide avec son arme de service apres quelques annees, et cela ne fit pas l’actualite, ni meme les faits divers. C’etait il y a plus de 30 ans et il semble avoir fait des adeptes depuis...les memes causes entrainant les memes effets.


  • Malheureusement la police a choisi son camp : celui du pouvoir. On verra avec l’armée.

     

  • ’’...du fric pour les flics...’’ (?)...
    Qu’à cela ne tienne messieurs les sbires de l’appareil d’état vos desiteratas seront comblés sur la dette qui sera émise au nom de ceux que vous éborgnez, que vous estropiez, que vous appréhendez, que vous incarcérez après que ’’justice’’ leur est appliquée en leur propre nom. Ils sont là pour cela, vous l’avez compris. Et s’ils n’étaient plus là, une population déjà importée pour les remplacer dans ce rôle prendra le relais, qui pour l’heure vit à leurs crochets. Votre colère est on ne peut plus légitime pour des complices de l’appareil d’état, en d’autres temps d’occupations elle l’était aussi, jusqu’à ce que...


  • Allez Casta... lâche donc un petit bifton, plutôt une petite pièce et se sera largement suffisant pour que ces bestiaux retourne brouter leur foin !!!....


  • Les flics c’est comme l’église catholique.

    J’ai toujours très envie de les défendre lors d’une conversation de bistrot face à un gauchiste, histoire de coller à "la ligne", mais faut reconnaître qu’ils y mettent pas du leur. Entre le zèle dont certains faisaient preuve lorsqu’ils s’agissait de dégommer du gaulois, et leurs manifs à la gomme sans un mot sur les loges ou l’immigration (qui n’y est évidemment pas pour rien dans ce qu’on appelle pudiquement les "conditions de travail").


  • Je pense que macron devrai privatiser la police afin qu’ils puissent aller au manifs des gilets jaune et vois l’effet des delinquant de la police et des prefets .
    J’espere que la retraite des policier va passer a 67 ans comme celle des gilets jaune et non 27 ans de cotisations.


  • exemple parfait du petit frontal qui fait monter la haine anti flic .

    https://www.youtube.com/watch?v=c3u...


  • Marche policière a Paris. Selon la police il y avait 27000 participants par contre selon les chiffres de la police ils n’étaient que 5 000..^^


  • Encore un bel affrontement horizontal, ce qui reste des gilets jaunes est tout aussi bête (malheureusement) que ces syndicats de police.
    Je suis compatissant avec la souffrance des forces de l’ordre, mais j’ai quand même envie de leur dire que leur colère, ils auraient pu venir la manifester tous les samedi depuis presque un an, où étaient-ils sinon à défendre leurs tortionnaires ?


  • Certain Français dont je fais parti, sont arrivés a un niveau ou ils craignent plus la police que les délinquants.
    Donc policiers, cessez de revendiquer la "défense des citoyens" vous vous mentez à vous même
    Vous défendez l’oligarchie uniquement et absolument pas le peuple que vous moquer en l’éborgnant et en le mutilant gaiement sur ordre .... et le pire, c’est que vous en êtes fiers et que vous aimez çà.

    La police est capable du pire sur des pauvres gens, juste parce qu’on leur en donne le droit.
    Les voyous eux , c’est pour l’appât du gain, pas pour le gout de faire du mal et de jouir de supériorité malsaine sur des petites gens, qui sont leurs semblables , mais vous souffrez du syndrome du larbin sadique .

    Vous voulez montrer votre "humanité " ? démissionnez !!
    Évidement non, c’est juste des avantages qu’ils réclament , et d’être payés au cota de mutilation et de souffrance qu’ils infligent au peuple, comme un bon toutou réclame son sucre après avoir ramené la baballe a son maitre.
    Rien ne les rebute, pas même défigurer un vieillard ou une gamine.
    Je ne suis pourtant ni de gauche, ni d’extrême gauche , mais comme beaucoup le conflit des gilets jaunes m’a ouvert les yeux sur la véritable nature de cette engeance que je soutenais il y a encore 8 mois.


  • L’article est très bon et dresse un bon constat, sans haine, bravo à ER !

    Par contre quand on lit les réactions, la majorité est bien loin de cette finesse, c’est à mourir de rire...

    La trépanation des cerveaux via les réseaux sociaux a déjà fait son oeuvre, y’en a qui vont loin dans leur "analyse" ! Ils ont pas refermé les portes des asiles à la fin des journées du patrimoine ?


  • En gros le message est le suivant :’’nous sommes tout-à-fait prêts à continuer à servir ignoblement une domination ignoble mais il faut payer plus’’.

     

Commentaires suivants