Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

États-Unis : les banques alimentaires ont reçu 46 millions de personnes en 2014

Ceux qui gèrent les banques alimentaires partout aux États-Unis disent que la demande pour leurs services continue d’exploser. Je suis toujours surpris qu’il y ait encore des gens là-bas qui insistent sur le fait qu’un « effondrement économique » n’est pas en train d’arriver. De leurs maisons climatisées dans leurs quartiers de banlieue pépères, ils se moquent de l’idée même que l’économie américaine est en ruine. Mais s’il voulaient juste sortir et venir voir les banques alimentaires locales dans leurs secteurs, ils verraient à quel point les gens souffrent.

Selon Ross Fraser, porte-parole de Feeding America, 46 millions d’Américains ont reçu de la nourriture provenant d’une banque alimentaire au moins une fois au cours de l’année 2014 :

« Allez voir le nombre exact d’américains (46,537 millions) qui vivent grâce à des bons alimentaires ( SNAP : Supplemental Nutrition Assistance Program) qui est le programme alimentaire fédéral des États-Unis. Historiquement et communément connu comme le Food Stamp Program (« Programme de bons alimentaires »), il fournit une assistance aux personnes et familles à faible ou aucun revenu vivant dans le pays. »

Parce que la demande est devenue si difficile à gérer, certaines banques alimentaires réduisent ​​le nombre de jours où ils opèrent ainsi que la quantité de nourriture donnée à chaque famille. Comme vous le verrez ci-dessous, de nombreux Américains pauvres font la queue devant les banques alimentaires dès 6h30 du matin, juste pour qu’ils puissent être sûr d’obtenir quelque chose avant que la nourriture vienne à manquer. Et pourtant, il y a encore beaucoup de gens là-bas qui ont l’audace de dire que tout va bien en Amérique.

Lire la suite de l’article sur businessbourse.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

2 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.