Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

12 signes de l’imminence probable d’un krach financier mondial

Avez-vous vu ce qui vient de se passer ?

Suite à la décision prise par la banque populaire de Chine (BPOC) de dévaluer le Yuan, la monnaie chinoise a vécu sur une journée, sa plus forte baisse de l’ère moderne. Par rapport au dollar américain, les autres devises mondiales ont été impactées, le prix du pétrole a atteint un creux de six ans et les marchés boursiers mondiaux ont été secoués. Le Dow Jones a chuté de 212 points mardi, et l’action Apple a chuté de 5 %. Comme nous nous rapprochons des mois critiques que sont Septembre et Octobre, l’effritement du système financier mondial est en train de s’accélérer. À ce stade, il ne va pas falloir attendre bien longtemps avant de se retrouver dans une crise financière mondiale globale.

Les 12 signes qui suivent montrent qu’un krach financier mondial est devenu un peu plus probable après une lecture des événements de ces derniers jours…

- 1 : La dévaluation du yuan a pris par surprise mardi la quasi-totalité de la planète (et pas dans le bon sens). Ce qui suit provient de Reuters :

« La dévaluation du yuan de 2 % mardi par la Chine a favorisé la hausse du dollar américain, frappé Wall Street et d’autres marchés actions mondiaux du fait de craintes d’une nouvelle guerre des monnaies et des inquiétudes nourries liées au ralentissement de la croissance économique chinoise. »

- 2 : L’une des principales raisons pour laquelle la Chine a dévalué le yuan est d’essayer de stimuler les exportations. Les exportations de la Chine ont chuté de 8,3 % en Juillet, et le commerce mondial est globalement en baisse à un rythme que nous n’avons pas vu depuis la dernière récession.

- 3 : Maintenant que les Chinois ont dévalué leur monnaie, d’autres nations qui comptent aussi sur ​​leurs exportations signalent qu’elles pourraient faire la même chose. Si vous analysez les grands sites d’information financière, il semble que l’expression : « guerre des monnaies » est souvent utilisée dorénavant.

- 4 : Pour le Dow Jones, c’est la première fois depuis 4 ans que la moyenne mobile à 50 jours évolue en dessous de la moyenne mobile de 200 jours. Cette figure est connue des analystes comme étant une Death Cross, et c’est un signal très inquiétant. Nous sommes à peu près au moment où les investisseurs qui prennent des décisions d’investissement crieront de vendre en fonction de tous ces signaux techniques les plus couramment utilisés.

- 5 : Le prix du pétrole a clôturé à un nouveau plus bas de 6 ans. Lorsque le prix du pétrole a commencé à baisser avant la fin de 2014, beaucoup de gens expliquaient que ce serait une bonne chose pour l’économie américaine. Maintenant, nous pouvons voir à quel point ils avaient tort.

Le prix du pétrole a déjà atteint un échelon qui va devenir absolument cauchemardesque pour l’économie mondiale si il reste à ce niveau.

Il suffit de se rappeler de ce qu’avait dit « le roi des obligations » à savoir Jeff Gundlach en Décembre 2014, il avait lancé une alerte mondiale si les prix du pétrole allaient à 40 dollars le baril.

« J’espère que le cours du baril n’ira pas à 40 dollars », voilà ce qu’avait déclaré Gundlach dans une tribune sur businessinsider , « car alors quelque chose de très très mauvais surviendra pour ce monde, et pas seulement du point de vue économique. Les conséquences géopolitiques pourraient être, pour le dire franchement, terrifiantes ».

Olivier Delamarche, associé-gérant de platinium gestion et membre des Éconoclastes a alerté à de maintes reprises sur les conséquences d’un faible cours du pétrole :

« Vous avez vu les premières faillites dans le secteur du pétrole de Schiste et c’est loin d’être fini ! »

Dennisto du site denissto.eu avait expliqué qu’avec un pétrole à 40 ou 50 dollars le baril, dans 6 mois les États-Unis seraient au plus mal !

- 6 : Cette semaine, nous avons appris que l’OPEP avait produit plus de pétrole que nous l’avions pensé, et ceci pourrait entraîner une chute du cours du pétrole jusqu’à 30 dollars…

L’augmentation de la production pétrolière par l’OPEP alors que la demande chinoise semble ralentir pourrait amener le cours du baril à un plus bas depuis le sommet de la crise financière.

le cours du baril nommé Texas west Intermediate ou WTI, la référence américaine du brut a atteint les plus bas de l’année et semblerait être en passe de franchir le seuil des 30 dollars le baril après que l’OPEP ait reconnu une augmentation de la production et que la Chine ait dévalué sa monnaie, créant des remous sur les marchés mondiaux.

- 7 : Dans un article récent, j’avais expliqué que l’effondrement des prix des matières premières auquel nous assistons en ce moment est étrangement similaire à ce que nous avons vu juste avant le krach de 2008. Mardi, les choses ont empiré pour les matières premières comme pour le prix du cuivre qui a clôturé à un nouveau plus bas depuis 6 ans.

- 8 : La crise de la dette sud-américaine de 2015 continue de s’aggraver. Les obligations d’État brésiliennes ont été déclassés à un seul niveau au-dessus de celui de spéculatif , et selon un dernier sondage, seule 8% de la population brésilienne a désormais une opinion favorable de la présidente qui devient la plus impopulaire depuis 30 ans.

- 9 : Juste avant la crise financière de 2008, une flambée du dollar américain avait fait peser un extraordinaire stress sur les marchés émergents. C’est ce qui se passe à nouveau maintenant. Les marchés actions des pays émergents ont touché un nouveau plus bas de 4 ans ce mardi et nous pouvons remercier la Chine d’avoir provoqué ce tour de force.

- 10 : Les choses ne sont pas si fameuses aux États-Unis non plus. Les stocks du commerce de gros viennent d’atteindre leur plus haut niveau depuis la dernière récession . Cela signifie que beaucoup de choses restent dormir dans les entrepôts dans l’attente d’être vendu et dans une économie qui ralentit rapidement.

- 11 : En parlant de ralentissement, la croissance des dépenses des ménages aux États-Unis vient de chuter à un plus bas depuis plusieurs années.

- 12 : Au fond, la plupart d’entre nous peuvent sentir ce qui va arriver. Selon Gallup, le nombre d’Américains qui croient que l’économie se détériore est presque 50 % plus élevé que le nombre d’Américains qui pensent qu’elle s’améliore.

Les choses semblent se mettre en place pour qu’une crise financière mondiale et une récession majeure se produisent à compter de l’hiver 2015. Mais ce n’est pas simplement parce que les choses semblent se produire qu’elles se produiront. Alors, que pensez-vous de ce qui va se passer dans les mois à venir ?

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • François avait vu juste au sujet de son ’’ennemi’’ la finance internationale. Que va dire François cette fois ? il est une sorte de Nostradamus du 21 ème siècles

     

    • Tu dois intégrer le groupe de Dieudo pour faire de l’humour. Si une équipe de foot marque des buts dans son propre camp pour faire gagner son adversaire/ennemi que diras-tu de cette équipe ? Francois Hollande dit que son ennemi c’est finance et il travaille pour son ennemi et tu dis qu’il est une sorte de Nostradamus du 21 eme siècles. Merci de me faire rire.


  • Peter Schiff, PDG d’Euro Pacific Capital et auteur à succès de “Crash Proof”, a récemment déclaré que l’effondrement du dollar US était imminent et que les agences de presse et les investisseurs devraient plus s’intéresser à cette menace qu’à la dévaluation du yuan chinois.

    Lors d’une interview à Newsmax TV, mardi, Schiff a expliqué que l’économie US est confrontée à de multiples problèmes, mais la politique monétaire de la Chine ne fait pas partie des difficultés économiques que rencontrent les Etats-Unis.

    Il a déclaré que l’économie chinoise ne connaît pas une chute libre et que la dévaluation actuelle est minime. Il a noté que la valeur du yuan a sensiblement augmenté au cours des dernières années par rapport au dollar US.

    « Donc, ce mouvement a été motivé non pas par le taux de change entre le yuan et le dollar, mais entre le yuan et toutes les autres monnaies, parce que le dollar est dans une bulle en ce moment, » a-t-il annoncé. « Le dollar est très surévalué … et le dollar est dans une bulle. Cette bulle va éclater. « 

    Il a ajouté que l’économie étatsunienne est dans une situation bien pire maintenant que celle des Chinois. C’est un problème réel, a déclaré Schiff, et la Réserve fédérale devra l’admettre. Il a également averti que la Fed ne va pas relever ses taux d’intérêt cette année (voir : la hausse des taux de la Réserve fédérale pourrait coûter aux consommateurs endettés 9 milliards de dollars par an) et devra faire un autre cycle d’assouplissement quantitatif.

    « Cela va faire couler le dollar, et les Chinois devront avoir à réévaluer leur monnaie de manière beaucoup plus importante à l’avenir contre le dollar et c’est l’effondrement du dollar qui va faire du mal aux États-Unis. Pas cette décision récente prise par la Chine » a rajouté Schiff.

    Schiff a fait allusion à l’immense déficit commercial avec la Chine, et comment la Chine produit toutes les choses que les Etatsuniens consomment et ne peuvent pas produire. D’autre part, les États-Unis ne produisent rien que les Chinois veulent consommer.


  • Le controversé traité de Libre-échange transatlantique (TTIP) viendra-t-il à temps pour relancer la croissance de la première économie mondiale avant que tout le monde ne se meurt ? Ça sera l’unique moteur de croissance assez important pour relancer l’économie mondiale, enfin ça et une guerre mondiale. Dans tous les cas ça sera destructeur.


  • "Alors, que pensez-vous de ce qui va se passer dans les mois à venir ?"

    Juste qu’il va être grand temps , pour certains , d’abandonner leur paradigme nombrilo-capitalisto-libéral fondé , sur le profit outrancier , l’exploitation et la spoliation des "petits" , la consommation illimitée , et leur putain de commerce .


  • Pour ceux qui s’intéressent à l’analyse technique, les indices américains sont effectivement dans une configuration très similaire à 2007. Le potentiel de la tendance haussière depuis 2009 apparaît épuisé, les indices ont atteint des résistances techniques majeures qui ne peuvent être franchies sans de nouvelles opérations des banques centrales, du type nouveau(x) assouplissement(s) quantitatif(s) d’envergure. Pour l’heure, les indices se retournent lentement mais sûrement et sont très près de casser des supports importants, cassure qui validerait une entrée en tendance baissière. L’activation de ce signal technique pourrait provoquer une accélération baissière brutale compte tenu du surachat très important des indices actions américains (cela fait de nombreux mois qu’ils n’ont pas corrigé de manière significative).

    La tentation est donc grande d’anticiper une nouvelle crise boursière ala 2008. Le risque de baisse des marchés devient effectivement palpable. Pourtant les marchés adorent aller là où on ne les attend pas, donc ceux qui parient sur une nouvelle fin du monde risque encore une fois de se tromper complètement, tant sur l’ampleur que sur le timing...


  • La bonne nouvelle c’est qu’aucun de ces douze points ne nous concerne, nous pouvons dès à présent reprendre notre consommation habituelle, reprenez vos achats, et bonne journée, nous sommes à votre disposition pour toute information supplémentaire, dans ce cas, veuillez vous adresser à l’accueil du magasin. Nous vous y attendons...


  • Vouloir de la croissance infinie dans un monde fini a ses limites et c’est ce qui se passe en ce moment.
    Le système arrive à ses propres limites, et tous ces "criminels" de la finance devront répondre (on a le droit de rêver) devant un tribunal international de leur folie.
    Vivement que tout pète, que le monde reparte sur des bases saines, dans des limites acceptables pour chacun, quitte à perdre de nombreux "avantages" technologiques et revenir 100 ans en arrière :)
    Exploiter les ressources de manières durables, arrêter de jouer aux cons, ça va finir par nous péter à la tronche.
    J’ai peur qu’il soit bien trop tard et que tout ceci finisse très mal ...
    Le compte à rebours est en marche, inéluctablement.

     

    • Si les banques font faillite ce sera une bonne nouvelle à condition que les Nations investissent directement dans leurs economies au lieu de renflouer les banques. Il faudrait s’organiser pour manifester massivement dans ce sens si cela se produit.


  • On n’a plus besoin d’indicateurs,ou d’études prospectives très savantes,pour
    confirmer l’effondrement du système mafieux de l’empire sioniste-
    maçonnique occidental . L’effondrement économique,social , moral, spirituel,
    culturel,... est là, sous nos yeux,au quotidien : guerres criminelles
    interminables,chômage en masse des plus tragique, les peuples errent livrés
    à eux mêmes,dettes publiques inaccessibles à l’entendement humain : deux
    cent milliards de dollars, l’apologie de l’homosexualité,de l’hermaphrodisme
    (corollaire de la "théorie du genre"),...
    Ce gigantesque paysage "apocalyptique" révèle que rien,absolument rien,n’a
    été épargné par satan,et ce au niveau planétaire ; de la minuscule
    protozoaire,jusqu’à l’espèce aux dimensions éléphantesques, et en tête de
    liste,hélas,la malheureuse race humaine .
    Pour revenir à l’article,sur les 12 signes qui annoncent un krash financier
    mondial, il est important de dire,quelques mots,sur le 2ème signe,qui
    concerne la dévaluation du yuan chinois . A-t-on besoin de rappeler aux
    "experts"chinois,que ces "remèdes":dévaluation,recettes "keynésiennes",robotisation","plans sociaux","plans d’austérité", délocalisation,"regroupements régionaux"( genre "union européenne"),..ont été tous essayés par l’empire du mal ; depuis le krash de 1929 à nos jours.
    Tout cet outillage de bricolage n’a eu pour résultat,que cette immense misère
    qui réduit l’Homme au rang des fantômes errant,sans but,sans espoir, se
    dirigeant,aveuglement,comme le roi Lead,sauf évènement miséricordieux de la Providence,vers le néant.
    L’élite de la société humaine, interdite de parole à travers tous les continents,
    a de tout temps compris que "le libéralisme" porte sa propre destruction dans
    ses entrailles,puisqu’il est construit sur la négation de l’Homme et rien de plus.
    Et cette loi d’airain s’applique,fondamentalement,à ce système de tricherie et
    de mensonge : De rien ne résulte rien .


  • Un autre point intéressant est la shemitah (année sabbatique juive) qui est cette année : Dans un article du blog de l’Express, Attali nous prévient en effet de la prochaine crise qui arrive à grands pas en cette année de 2015. Il explique qu’une crise survient tous les sept ans et que la dernière date de 2008. Pourquoi tous les sept ans ? A cause de la shemitah.
    Pour en savoir plus, renseignez-vous, d’après mes informations c’est à partir du 13 septembre que tout pourrait bien basculer.

     

  • Fin de toute cette mascarade fin Septembre !!!


  • bonjour

    C est ça le système financier capitaliste : quand le cours du pétrole est à 150€ toute la planète financière hurle à la cata ; quand il est à 40 idem ! Il faudrait savoir à quel prix ces messieurs s accorderaient à déclarer que tout va très bien ...Madame la Marquise , car en somme c est le capitalisme qui fout la merde ! Eu égard à l intérêt de l espèce humaine l abondance est une bénédiction ...sauf dans le capitalisme ! Bon quand va t on passer à une économie dirigée démocratiquement et pas bureaucratiquement par des "experts" à la solde des banksters ? Dans une société de coopération et non de lutte de tous contre tous et où l allocation des moyens se fera en fonction des besoins sociaux et non au profit d’une ultra minorité oligarchique ?


Afficher les commentaires suivants