Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

70ème anniversaire de la victoire du peuple chinois contre le Japon

Le 70ème anniversaire de la victoire du peuple chinois dans la Guerre de résistance contre l’agression japonaise, qui se célèbre le 3 septembre à Pékin, va être boycotté non seulement par Tokyo mais par Washington et presque tous les gouvernements de l’UE, qui n’envoient à Pékin que des représentants secondaires. Grotesque tentative d’effacer l’Histoire, analogue à celle à l’égard du 70ème anniversaire de la victoire sur le nazisme, célébré à Moscou le 9 mai.

Le fond historique : la Chine des années Trente, réduite à un état colonial et semi-colonial surtout par le Japon, la Grande-Bretagne, les États-Unis, l’Allemagne et la France. En 1931 le Japon transforme le nord-est du pays en son État fantoche (Manchukuo). Pendant que l’armée japonaise attaque Shanghai en 1932 puis d’autres villes, le Kuomintang de Tchang Kaï-chek – qui a pris le pouvoir en 1927 par un sanglant coup d’État et est soutenu à la fois par les Anglo-américains et par Hitler et Mussolini, alliés de Tokyo – continue à concentrer ses attaques contre les bases rurales de l’Armée rouge, dirigée par le Parti communiste. Celle-ci est contrainte en 1934 à une désastreuse retraite que Mao Tsé-toung, ayant repris le commandement, transforme en une des plus grandes entreprises politico-militaires : la Longue Marche.

Le Japon déchaîne la guerre d’agression contre toute la Chine en 1937, en occupant Pékin et Tianjin en juillet, Shanghai en novembre et, en décembre, Nankin. C’est là que les troupes nippones accomplissent le grand massacre, en tuant dans les façons les plus horribles plus de 300 000 civils. Plus de dix villes chinoises sont attaquées par les Japonais avec des armes biologiques (Bacillus anthracis et Salmonella paratyphi). En ce point, à l’initiative du Parti communiste, naît le Front uni anti-japonais avec le Kuomintang. Dans les huit années de guerre suivantes, l’armée du Kuomintang, armée par les USA, d’un côté combat les envahisseurs japonais, même si c’est de façon discontinue ; de l’autre, soumet les zones libérées par l’Armée rouge au blocus économique et militaire, en attaquant dans plusieurs cas les forces populaires, et fait en sorte que se concentre contre elles l’offensive japonaise. Tchang Kaï-chek joue sur plusieurs tableaux, en ordonnant à une partie de ses généraux de collaborer avec les Japonais.

De 1937 à 1945 le Parti communiste, passé de 40 000 à 1,2 million de membres, conduit les forces populaires dans une guerre qui épuise de plus en plus l’armée nippone, étendant les zones libérées de 1,5 à presque 100 millions d’habitants.

Avec sa Résistance, qui a coûté plus de 35 millions de morts, la Chine contribue de façon déterminante à la défaite du Japon qui, battu dans le Pacifique par les USA et en Mandchourie par l’URSS, se rend en 1945 après le bombardement atomique de Hiroshima et Nagasaki. Immédiatement après, selon un plan décidé par Washington, Tchang Kaï-chek tente de répéter ce qu’il avait fait en 1927. Mais ses forces, armées et soutenues par les USA, trouvent maintenant en face d’elles l’Armée populaire de libération d’environ un million d’hommes et une milice de 2,5 millions, forts d’un vaste appui populaire.

Environ 8 millions de soldats du Kuomintang vont être tués ou capturés et Tchang Kaï-chek s’enfuit à Taiwan sous la protection des USA. Le 1er octobre 1949, Mao Tsé-toung proclame la naissance de la République populaire chinoise depuis la porte de Tien An Men. Face à laquelle, le 3 septembre prochain, défileront les forces armées d’une Chine profondément changée mais qui, comme la Russie, les autres BRICS et des dizaines de pays présents à Pékin avec leurs plus hauts représentants, signalent la volonté de défendre leur propre souveraineté nationale contre les nouveaux desseins de domination impériale.

Manlio Dinucci
Il Manifesto, 1er septembre 2015
Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

 

Illustration : Grande Parade militaire à Pékin, 3 septembre 2015.

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Vision simpliste des choses : la realite est que les USA, le CFR et les ploutocrates de Wallstreet ont deliberement installe les Communistes en Chine (et partout ailleurs) par Marshall qui a abominablement trahi Chang Kai Chek. Lisez le rappot du general Germano-Americai sur cette sinistre affaire : Le Rapport Wedemeyer. Du reste sans les USA et ceux qui tirent les ficelles en coulisses, le Communisme n’aurait pris pied nulle part dans le monde. Le Communisme n’a jamais ete autre chose qu’un produit d’exportation et d’experiences sociales menees par l’Occident et ses Loges Politiques formees deja sous Jaques I. d’Angleterre et surtout par son ministre Bacon Verulam. C’est de la que partent les trainees de sang et mers de sang du XX-eme siecle et qui continuent en ce moment en Europe avec d’autres experiences : en ce moment l’ideologie de remplacement ethnique des Europeens par des hordes Afro-Asiatiques et qui bat son plein, debouchant sur la guerre ethnique.

     

    • Bin voyons. Qui a une vision simpliste des choses ?

      En 1917 les Anglo-Américains ont soutenu la Révolution Rouge, c’est vrai. Mais pourquoi ? Parce que l’Allemagne était, contrairement à la légende, totalement épuisé d’avoir mener 3 ans de guerre sur 3 fronts. C’est la raison pour laquelle, elle aussi a soutenu la Révolution avec l’énergie du désespoir. Sans ça l’armistice aurait signé en Novembre 1917 et l’Empire aurait obtenu tout ce que l’Angleterre lui avait promis à savoir la Roumanie et le Bosphore, à moins que les anglais s’achète des couilles et aillent faire une nouvelle guerre de Crimée tout seul comme des grands. En prime la cerise sur le gâteau, c’est que cette façon de faire a permis de se présenter en vainqueur et de tirer les marrons du feu alors que tout le travail avait été fait par les Russes et les Français.
      Les débuts politiques des soviétiques leur ont immédiatement attiré la franche hostilité de toute l’Europe (massacres, emprunts russes, puis dumping social laminant nos agricultures et industries). Les relations avec l’URSS ont été exécrables pendant 25 ans à cause de ça, sans compter que l’expansionnisme Russe n’est pas mort avec le Tsar et que les Soviétiques ont continué à lorgner sur la partie anglaise de l’Iran, l’océan Indien et le Bosphore.
      C’est pourquoi il a fallu fabriquer une arme ultime contre eux : Hitler dont l’accession au pouvoir a été financé, ainsi que son réarmement par qui ont sait. Ils ont même poussé le vice jusqu’à lui dire de faire semblant d’avoir de bonne relation avec l’URSS rendez vous compte.
      Les relations avec les Soviétiques sont redevenus bonne, contre toute attente et en dépit de l’incompréhension des population anglo-américaine soumise à forte propagande depuis 25 ans, à partir de 1943 et ce, uniquement pour empêcher le Reich d’achever l’Empire Soviétique et de conquérir l’Eurasie, de devenir la nouvelle grande puissance rivale en puissance.
      L’accalmie pro-soviétique a duré jusqu’en 1947 quand il est devenu clair que Staline et ses amis ne seraient jamais des dirigeants dociles et aux ordres.
      Une histoire d’amours qui dure donc de juin 1917 à décembre de la même année et de 1943 à 1947. 4 ans et demi, c’est peu sur les 75 ans de la durée de l’URSS.

      La politique vis-à-vis du communisme chinois est différente : hostile dès le départ et jusqu’à ce que Nixon décide qu’il était vraiment temps de calmer les ardeurs Russe après la crise cubaine. Puis hostile à nouveau depuis les années 90.


    • Les Américains espéraient faire de la Chine les nouvelles Philippines, c’est à dire leur domaine impérial.
      Pour ça ils ont tout misé sur le fasciste Tchang Kai Tchek en voyant en lui un futur homme de paille et l’ont soutenu militairement du début à la fin de la Révolution Chinoise (démarré en 1915 pendant qu’en Europe on se foutait joyeusement sur la gueule et que la prédominance en Chine était aux Américains et aux Japonais qui plaçaient leur pions pour évincer les concurrents).
      Après 30 ans de péripéties plus ou moins sanglantes, voyant que leur poulain était en grande difficulté devant la masse de paysans Chinois converti à la religion du communisme (comme l’explique très bien l’article), en désespoir de cause, les Américains ont lancé une intervention au sol qui s’est soldé par une déculotté mémorable. Raison pour laquelle ils ont été contraint de fuir avec leur poulain à Formoz et déclarer unilatéralement la sécession de l’ile qu’ils occupent depuis. C’est pour ça qu’on propose le mariage homo aux Taiwanais et pas aux Chinois aujourd’hui.

      Le camps national chez les Chinois au XXe siècle, c’est évidemment les communistes. Il ne reste plus qu’à déterminer qui, sur la période 1930-1949, est responsable du gros des 35 millions de Chinois morts ? Les Japonais ? Les Américains ? Les communistes ou les fascistes Chinois ?

      Le communisme n’aurait pris pied nulle part sur terre sans les Américains ? Vous vous rendez compte de l’énormité de ce que vous écrivez ? Après la Révolution Rouge, organisée par défaut pour contenir l’Empire Tsariste, les Soviétiques se sont tout de suite désalignés de l’occident et le communisme est devenu leur idéologie d’état, ce sont eux qui ont financé les révolutions communiste partout sur terre, eux ou les Chinois après la dégradation des relations entre les 2 grands centres coco. Et si il y a eu la guerre froide, ce n’est pas pour faire semblant : le monde était devenu bipolaire et chacun des deux camps a rivalisé d’immoralité pour faire triompher son idéologie et conquérir le monde.
      Et c’est les USA qui ont gagné... subissez leur joug maintenant !


    • Merci jojo l’affreux de rétablir certaines vérités : Les Rothchild ont pu soutenir ( je dis bien ont pu ) la révolution soviétique en 17 et ce pour 2 objectifs qui sont : hâter la paix (pour la quelle la révolution soviétique s’était engagée) qui du point de vue allemand était une bonne chose d’une part et d’autre part renverser le tsar et ensuite reprendre les rènes du pouvoir en éliminant les révolutionnaires ( à l’instar de ce que la bourgeoisie a fait en France) .
      Sauf que en URSS ça n’a pas du tout fonctionné et on le voit dès la guerre civile de 1919 à 1921 dans la quelle la France et UKD ( 2 états qui sont le bras armé des Rothchild) envoient un corps armé aux côtés des Tsaristes et socio démocrates pour combattre l’armée rouge .

      Juste un point de désaccord avec vous , c’est concernant la seconde guerre mondiale qui pour moi est une gigantesque manipulation d’ Hitler par les "élites" plus ou moins secrètes des pays occidentaux ( USA , UKD et France )- et je pense que jusque là on est à peu près d’accord - contre l’URSS . Et je ne pense pas que les USA sont venus soutenir l’ URSS : Je pense qu’ils ont attendu jusqu’à l’extrême limite ( cad février 1943 et la victoire soviétique à Stalingrad ) pour réellement attaquer Hitler car ils ont pris conscience que l’URSS allait envahir ou libérer ( chacun décidera pour lui -même) l’Europe s’ils n’intervenaient pas .

      Cette théorie des Rothchild ( et consorts qui peuvent être des états comme USA , UKD ,....) soutenant l’URSS est extrêmement dommageable : D’abord parce qu’elle aura été le "stimulus " foireux qui aura poussé des millions de jeunes allemands dans l’affrontement avec encore plus de millions de jeunes soviétiques et tout ça pour au moins 33 millions de morts si on compte les allemands , les soviétiques et les polonais coincés entre les 2 .

      La disparition de l’ URSS aura été un vrai drame au plan international laissant aux impérialistes la voie libre pour leurs guerres de prédation (et c’est depuis que Poutine a rétabli la Russie dans une situation analogue avec l’URSS qu’un coup d’arrêt à cette expansion impérialiste a été donné ...avec les sanctions au sens large des impérialistes à l’égard de la Russie que l’on connaît ) .
      La disparition de l’URSS au plan social pour l’ensemble des travailleurs de la planète aura aussi été un vrai drame . La classe dirigeante -avec son libéralisme dur- n’a pas le moindre contre poids face à ses prérogatives et a pu s’en donner à coeur joie .


  • Lors de ce défilé,la Chine nous a dévoilé son nouveau gadget (dont les américains ont peur)le missile tueur de porte-avions DF-21d


  • Les Japonais étaient vraiment des amis du genre humain.Grace à l’atome,ils sont calmés pour un bon moment,n’en déplaise à Titus et autres bisounours.

     

    • Justifier le massacre de civils innocents (hommes, femmes et enfants) montre que tu ne vaux humainement pas mieux que ceux que tu combats (ou prétends combattre). Tu appartiens à la même catégorie que les sionistes qui pratiquent la cupabilité et la punition collective. La même logique ignoble et immonde conduirait à massacrer toute la population de ta ville, dont toi et ta famille, pour les crimes de guerre commis par Sarkozy et BHL en Libye.


    • L’atome aura surtout "calmé" deux villes Chrétiennes, aura fait des tas de mort chez les civils, et les Américains auraient très bien pu en balancer une dans la baie de Tokyo, dans la mer, pour VRAIMENT calmer les Japonais en leur montrant ce dont ils étaient capables.

      Et d’ailleurs, l’Union Soviétique, à qui on doit véritablement la victoire des alliés pendant la seconde guerre mondiale, était contre l’Utilisation des bombes atomiques sur le Japon.

      Alors certes, le Japon pendant la seconde guerre mondiale, c’est les enfants kamikazes, le viol de Nankin, les unités de tests chimiques/biologiques/radiologiques et j’en passe (à coté, Mengele était un petit joueur, mais les tribunaux contre les crimes de guerre Japonais ont été moindres, puisque les Etats Unis avaient de grands profits à tirer de ces recherches, sur lesquelles ils auront basé leur conquête de l’espace) ...

      Sauf que ça ne justifie strictement pas les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki.


  • #1259071
    le 03/09/2015 par The Shoavengers à la plage
    70ème anniversaire de la victoire du peuple chinois contre le (...)

    Et dire qu’il y a ici des "dissidents" qui se pâment devant le Japon. Franchement...