Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les États-Unis auraient-ils pu épargner Hiroshima et Nagasaki ?

Les 6 et 9 août 1945, Hiroshima et Nagasaki sont la cible des deux premiers bombardements nucléaires de l’histoire. Presque partout dans le monde, la curiosité et la fascination l’emportent sur l’effroi… Mais plus de 200 000 morts et un cortège de graves pathologies frappant les blessés autorisent enfin, dans les mois qui suivent, des questions sur la nécessité de recourir à ces armes dévastatrices face à un ennemi déjà exsangue. Pour autant, les décisionnaires américains étaient-ils pleinement conscients de disposer d’un instrument de guerre aussi destructeur qu’immoral ?

Après le test réussi de la première bombe le 16 juillet 1945, le président Truman ne jugea pas utile d’attendre les analyses des retombées radioactives. Pourtant, les troupeaux qui paissaient à proximité ne tardèrent pas à perdre leur pelage et à décliner ; était-ce suffisant pour décourager l’usage d’une arme qui devait "seulement" détruire une énième ville ? Dresde et Hambourg, en Allemagne, et beaucoup d’agglomérations japonaises n’avaient-elles pas déjà subi l’apocalypse ? Sans doute.

Mais l’absence – volontaire – d’interrogation américaine sur les conséquences sanitaires de la bombe a généré la conviction de ne pas violer les lois de la guerre. Le 25 juillet, Truman lui-même voulut se convaincre, dans son journal, que "l’objectif n’était que militaire".

L’historien Nicolas Bernard explique :

"On peut se demander pourquoi les décideurs américains n’ont pas cherché à éviter l’emploi de la bombe atomique, alors que d’autres options existaient. Mais, aux États-Unis, la population était lasse du conflit, enfin gagné en Europe. Truman entendait donc en finir au plus vite. Le débarquement au Japon laissait craindre des pertes importantes, même si les stratèges américains les ont largement surévaluées. En bref, les Etats-Unis ont employé la bombe parce qu’ils le pouvaient."

Lire la suite de l’article sur tempsreel.nouvelobs.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La geopolitique des USA est depuis au plus tard 1913 de briser toutes les nations du globe qui ne basent pas leur existence sur les INSTINCTS MERCANTILES ET SPECULATIFS. Pourquoi cela ? Car les semites, juifs comme arabes, ont la conviction intime que dans ces deux activites se manifestent les forces optimales de ce qu’ils considerent, a tort du reste, comme l’ESPRIT. Donc tous les moyens sont bons pour eux pour evincer les options civilisatrices alternatives et salutaires. Toute l’histoire du XX-eme siecle illustre cette opposotion entre les esprists libres, sedentaires et createurs du Cycle Aryen et les forces des Tenebres.


  • Quelle question stupide pour laisser croire que les gentils et si humanistes Américains furent confrontés à un horrible choix cornélien ! Ces barbares qui pour le rappel expérimentèrent les effets des radiations sur leurs propres troupes...qui pratiquèrent sur des populations entières et à leur insu, à l’échelle de petites villes des expérimentations médicales...leurs seules inquiétudes c’était que l’atrocité de leur acte dévoile leur vraie nature à la face du monde, mais en fin de compte ils considérèrent à raison que leur capacité à contrôler les médias et maîtrise de la propagande leur permettrait de faire passer cet événement aux yeux du grand public comme un mal nécessaire.
    Hiroshima et Nagasaki ou la cristallisation de toute la barbarie des Lumières en deux explosions !


  • Les États-Unis auraient-ils pu épargner Hiroshima et Nagasaki ?

    Quelle question idiote...

    Il faut être la quintessence de l’abruti pour sortir une question aussi stupide. Ceux qui usurpent les postes de journalistes en ce moment constituent vraiment l’élite des crétins et sont une honte pour la profession.


  • Oui ils auraient pu les épargner...en ne les bombardant pas !


  • Et après on vient nous faire suer avec l’Iran.


  • Le projet des USA était de tester la bombe atomique à grande échelle sur une population civile et c’est ce qu’ils ont fait. C’était l’occasion.


  • On va faire très simple

    Les bombes atomiques américaines lancés sur Nagasaki ,et Hiroshima et testé sur sont issue des recherches scientifiques allemande en Allemagne

    La réflexion qui se pose est : si les allemands était en avance sur le programme nucléaire par rapport au américain alors les allemands aurait pu être les premiers à lancer la bombe atomique
    Pourquoi cela ne s’est pas fait ? ,peut être la décence a guidé les allemands ou peut être il était trop tard

     

  • S’ils n’avaient pas eu recours à la bombe atomique , de toutes façons les dirigeants américains auraient anéanti plusieurs villes japonaises avec des bombardements conventionnels . Leur seule stratégie est basée à 90% voire plus sur les bombardements de population civiles . Ils y auraient mis des moyens en plus grands nombres .
    La bombe atomique était une économie de moyens , une économie de temps , une économie de leurs propres vies humaines ( pour les vies japonaises , ce n’était pas le même topo) ......Mais c’était la terreur garantie pour tout le monde : Le Japon à coup sûr , mais aussi l’ URSS qui savait qu’elle n’avait pas à la" ramener "jusqu’au jour où elle mit au point sa propre arme atomique .
    Ce sont les mêmes qui se donnent le droit d’interdire l’ Iran de posséder l’arme nucléaire .....Probablement au nom d’Hiroshima et de Nagazaki . Un monde sous leadership de tels félés ne peut tourner rond .


  • Quelle drôle de question ! Celui qui appuie sur le bouton, décide d’appuyer... Ordre ou pas ordre. Chaque chaînon de de cette arme diabolique est responsable.


  • Seules des catastrophes naturelles ont exterminé en masse à ce point en si peu de temps !
    Jamais une guerre n’a ressemblé autant (otan pour moi) à de la barbarie organisée...
    Ca pue déjà le sionisme à plein Pif gadget !
    Ils n’ont sûrement pas dépensé des milliards de deniers pour fabriquer des putains de saloperies dissolvantes afin d’en faire une pluie de confettis...
    Restons réalistes dans le fatalisme.

     

  • La seule véritable question est celle de la cible in fine ?
    Etait-ce un Japon qui était à genoux et qui s’attendait à une imminente invasion soviétique suite au désastre de Mandchourie ?
    Etait-ce l’Union soviétique elle-même qu’il fallait impressionner à tous prix afin de lui faire passer l’envie de lâcher ses divisions blindées sur les troupes anglo-saxones ?
    L’intérêt sur la question n’est pas dans les couplets moralistes sur l’usage des armes de terreur, mais sur la façon dont les grandes puissances conduisent leur jeux avec plusieurs coups d’avance.
    La guerre froide commence dès février 1944 et les bombardements atomiques annoncent son avènement en grande pompe.


  • S’ils avaient eu un gramme d’humanité, ils auraient bombardé un endroit désert au Japon en ayant ,au préalable averti les japonais d’observer
    Cela aurait été aussi dissuasif et jusqu’au jour d’aujourd’hui leur image dans le monde serait différente


  • Il n’y a que dans les films hollywoodiens qu’on peut voir des dirigeants américains se poser des cas de conscience.

    Les USA ne sont jamais parvenues à être une nation.
    Pas d’histoire, des mensonges et des massacres pour s’approprier des territoires,
    pas de peuple, des communautés,
    pas de futur, juste une machine de guerre bien rôdée, destinée à protéger les intérêts de l’oligarchie financière anglo-saxonne à travers le monde.

    Pas un politicien, pas un sénateur, pas un député qui ne soit en place pour autre chose que de garantir les intérêts de la banque ou de la multinationale qui a financé sa campagne électorale.
    Tous les cerveaux malades des grands criminels de guerre recherchés dans leur pays y ont trouvé, y trouve encore refuge.

    Comment peut on penser qu’une élite pareille puisse s’être posée hier, puisse se poser aujourd’hui, des questions d’éthique ?


  • Eisenhower ? Commentaires..


  • Nagasaki, ville à la plus forte population catholique du Japon.


  • Nagasaki, Hiroshima, Dresde... Point commun ? Villes catholiques.


Afficher les commentaires suivants