Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

72 assassinats de fermiers blancs en Afrique du Sud en 2017

Manifestations dans plusieurs villes contre "le manque de volonté politique"

Des milliers de fermiers blancs ont bloqué lundi des routes en Afrique du Sud pour protester contre les violences visant leur communauté et qui ont fait plusieurs centaines de morts ces dernières années.

 

Des rassemblements sous la bannière « Lundi noir » ont été organisés dans plusieurs villes du pays dont Le Cap, Johannesburg et Pretoria. Les manifestants étaient vêtus de noir pour rendre hommage aux victimes d’attaques de fermes.

Une minute de silence a été organisée au monument Voortrekker à Pretoria, qui célèbre l’identité des Afrikaners, les descendants des premiers colons européens en Afrique du Sud.

Les tensions raciales restent élevées en Afrique du Sud, où la minorité blanche possède l’essentiel des grandes propriétés agricoles, 23 ans après l’élection du premier président noir du pays, Nelson Mandela.

La journée d’action de lundi était coordonnée par l’organisation AfriForum, qui défend les droits des Blancs.

 

 

Selon Afriforum, au moins 72 fermiers ont été tués cette année en Afrique du Sud. Pas plus tard que lundi matin, un agriculteur septuagénaire a été poignardé à mort chez lui à Vryheid, dans la province du KwaZulu-Natal (nord-est).

« Le gouvernement doit reconnaître qu’il ne s’agit pas de crimes ordinaires », a déclaré à l’AFP le responsable d’AfriForum, Karrie Kriel.

« Il doit mettre en place un programme comparable à celui contre le braconnage de rhinocéros ou les violences faites aux femmes. Il y a un manque de volonté politique », a-t-il ajouté, accusant le ministre de la Police de « discréditer » la journée de mobilisation.

Lire l’article entier sur lexpress.fr

Pour un nationalisme non racial mais social ,
sur Kontre Kulture

 

L’apartheid s’inverse, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Lire le livre "Africa Trek" des époux Poussin. Leur témoignage (vécu) de ce qui se passe en Afrique du Sud et en Rhodésie est hallucinant...


  • Sans les Blancs l’agriculture sud africaine deviendrait une agriculture de subsistance c’est à dire de misère, il y a des précédents (Zimbabwe) .

     

  • L’Afrique du Sud va à grand pas vers sa perte. Elle ressemblera bientôt au Zimbabwe et l’Europe verra arriver des bateaux de réfugiés syriens originaires de Johannesburg.


  • #1830409

    Je suis passé par l’Afrique de sud en 1982. l’apartheit était quelque chose d’absolument innommable, la terreur des noirs était perceptible mème pour le gamin de 17 ans que j’étais.
    En tant que sous-citoyen dans notre propre pays, tous ici nous sommes révoltés et pourtant ce n’est rien par rapport à ce qu’à du endurer la communauté noire du temps de l’apartheit.
    Alors oui, je déplore qu’ils n’aient pas réussi à se réconcilier mais, en serions nous capables à leur place, alors que la vengence est un plat qui se mange froid ?

     

    • La vengeance après la victimisation ? Ca me dit quelque chose . La vengeance ethno-centrée c’est le génocide et ça n’appartient pas a la civilisation mais a la barbarie .


    • #1830510

      C´est très chrétien tout ça ...


    • « alors que la vengeance est un plat qui se mange froid ? »

      Mais justice a été faite : par la lutte, les deux plateaux de la balance ont été mis en équilibre. - la justice ne dérive pas de la vengeance. Ce sont deux choses différentes.


    • #1830789

      Ce n’est pas de la vengeance, c’est de la violence ordinaire qui s’abat sur ceux qui ne peuvent se défendre car isolé et qui surtout on quelque chose à se faire voler. La violence des sud africains noirs existe et elle existait avant l’appartheid. Il y a des sociétés qui produisent des criminels très violents et sanguinaires qu’ils soient de quelle couleur que se soit. Que les "noirs d’Afrique du sud aient dû subir l’appartheid ne fait pas automatiquement d’eux des "bonnes personnes".


  • Il y a eu 18673 meurtres de 2015 à début 2016 donc sur un an (derniers chiffres connus), le Natal reste la province la plus dangereuse (3929). Il est clair que l’arrivée au pouvoir de Mandela n’a rien amené au pays mais l’apartheid n’était guère mieux. Du temps où on ne tuait que des noirs, on n’entendait sans doute guère ces "fermiers" qui bénéficient de presque toutes les terres depuis des siècles. Il y a un risque de "congoisation" avec notamment l’arrivée de nombreux immigrants économiques du Zimbabwe voisin, "pays" qui comme l’AFS croule sous les naissances et le SIDA, avec un "président" à peu près aussi fantasque.


  • Je veux pas être méchant mais tous les grands propriétaires terriens sont blancs dans un pays où les noirs (bantous) sont majoritaires et indigènes. On peut se poser certaines questions quand même.

     

    • #1830509

      Non, en Afrique du Sud, les indigènes sont les Blancs ! Les Noirs ne vivaient pas là quand les Hollandais ont débarqué.


    • La moitié u territoire sud-africain ( 1 219 912 km²) n’a jamais été peuplé de Bantous, soit la moitié Sud-Ouest du pays (provinces du Cap Nord et du Cap occidental). Le seul tors des Afrikaners est e ne pas avoir laissé la moitié orientale du pays aux Noirs et de ne pas avoir crée un pays de culture afrikaner (Blancs et Métis) dans l’autre moitié.


    • Les noirs ne vivaient pas la...
      Qu’est ce qu’il ne faut pas entendre...


    • "Les indigènes sont des Blancs" plus c’est gros plus ça marche.

      C’est vrai que les Bantous ne vivaient pas dans le Kalahari, mais avant les Blancs, il y avait les Khoisans, qui ont été génocidés au point qu’il n’en existe plus en Afrique du Sud (il en reste encore en Namibie et au Botswana). Les Blancs aiment accuser les Bantous dudit génocide, mais sachant que ces deux popolations étaient séparées par le désert où le mode de vie nguni était impossible, ils n’y sont pas allés, justement.

      La Khoisan la plus (tristement) connue était la "vénus hottentote" dont on ne connait même pas le vrai nom, qui a été traitée comme une bête de foire en Europe.


    • De quels blancs parlons-nous ? Les Inuits, qui sont arrivés comme toujours dans les valises des Anglais, représentent 25% des grandes fortunes Sud Africaines.

      Les mines rapportent bien plus que l’agriculture il faut croire.


    • En Afrique du Sud, noirs et blancs sont des colons.


    • #1830652

      Les noirs ne vivaient pas la...
      Qu’est ce qu’il ne faut pas entendre...




      Renseigne-toi. La contrée était inhabitée à l’arrivée des Hollandais.


    • @ philippot vite

      Si les noirs ne vivaient pas là, ils vivaient où sur la planète mars ?


    • #1830709

      @karim77

      Les Noirs ne vivaient pas sur la côte mais plus au nord dans les terres. Quand les blancs ont débarqué, ils n’ont trouvé aucun village indigène ni trace de peuplement antérieur.


    • Les Khoisans n’ont pas été génocidés. Il faut arrêter avec les génocides à tout-va ! En Afrique australe, on ne connaît qu’un seul génocide : celui perpétré contre les Héréros par l’armée impériale allemande au tout début du XX° siècle. La densité des Khoisans était si faible qu’ils se sont largement métissés avec les populations voisines, qu’elles soient européennes (Hollandais) ou Bantoues (Xhosa ou Tswana) et ont adopté leur culture. Les métis qui représentent 10 % de la population sud-africaine (et la majorité de la population du Cap Nord et du Cap occidental) descendent, pour la plupart des Khoisans. Les Xhosas sont également trèslargement métissés avec eux. Le visage de Nelson Manela témoigne de ce métissage ainsi que certaines particularités linguistiques (langue à clics)
      http://www.gitpa.org/Autochtone%20G...


  • Un soir à la télé ,au cours d’une émission , deux femmes noires âgées chacune d’une cinquantaine d’années ,soupiraient .
    Pour dire ceci : on étaient quand même plus heureux du temps des blancs !!!!

    Autre cas,toujours à la télé ,en Afrique cette fois : deux hommes noirs se lamentaient en disant ceci : du temps des blancs, au moins il y avait des médicaments au dispensaire.

    En venant envahir l’Europe, avec la bénédiction des fossoyeurs de la France, c’est exactement cela que nous allons connaître d’ici 20 ou 30 ans. !!!

    http://etudescoloniales.canalblog.c...

     

    • Chacun fait ce qu’il entend de son pays, même si c’est de la merde, je ne vois pas le rapport.
      Si demain quelqu’un vous met un coup de pompe en vous disant qu’il ferait mieux du pays, parce qu’il en a la technologie et les moyens, vous trouveriez ca légitime ?
      Je ne comprends pas cet argument je dois bien l’admettre


  • #1830474

    La même chose en France dans 20 ans ? Au vu de la manière dont la démographie semble prendre forme ce n’est pas impossible...


  • #1830483

    L’Afrique du Sud aux mains des noirs est un pays en faillite, comme tous les pays d’Afrique noire.

     

    • #1830768

      Cette façon très particulière de hiérarchiser la diversité de l’humanité en essentialisant les individus au critère unique de la typologie raciale où l’homme blanc de type occidental représente dans sa généralité à la fois le sommet de la réussite intellectuelle et culturelle et la quintessence, toutes civilisations confondues, de l’organisation sociale, politique et économique des états, témoigne de ce que tu es et révèle la vision du monde que tu partages en commun avec les identitaires ethnocentrés les plus radicaux.

      Le déterminisme génétique ou historique occupe une place primordiale dans la conception et la représentation du monde qui inspirent et marquent ta personnalité de façon prégnante.


    • #1830772

      @aymard

      La distinction ethnique est une distinction parmi d’autres, mais c’est une distinction fondamentale compte tenu de l’histoire de ce pays. Penser, c’est faire des distinctions. Ne pas vouloir distinguer un Afrikaner d’un Bantou c’est s’interdire, pour être conforme à l’idéologie antiraciste, de penser la réalité de l’Afrique du Sud.
      Ce n’est pas en refusant de voir la réalité qu’on peut la comprendre.


  • les blancs ne sont pas chez eux en Afrique un point c’est tout C Q F D des noirs qui sont en Europe ou aux états Unis chacun chez soi et les vaches seront bien gardées . Les inuites les vrais les mangeurs de poissons crus des pays des glaces éternelles n’ont quasi rien et pourtant ils ne squattent ni l’Europe ni l’ Afrique car ils ne sont pas des parasites EUX , à bon entendeur

     

    • "chacun chez soi les vaches seront bien gardées". Ok ! Va y avoir du monde à virer d’Europe alors !
      On commence quand ??


    • Ca n’empêche pas d’accepter des populations qui se comportent harmonieusement dans l’endroit où ils vivent, et ca se fait depuis la nuit des temps. Cette manie de déformer les propos, ou plutot de les pousser à l’extrême.
      Les blancs ne sont pas honnis parce qu’ils étaient là, mais parce qu’ils ont abusé. Tout comme les allogènes ne le sont pas pour les mêmes raisons en europe, sauf qu’en europe c’est tout de même plus artificiellement provoqué.
      Un peu de mesure, de part et d’autre, ca ne fait de mal à personne.


    • #1830790

      Les maghrébins sont des blancs !!!!!!!! y vont aller où ?


    • #1831399

      @reymans



      Ca n’empêche pas d’accepter des populations qui se comportent harmonieusement dans l’endroit où ils vivent, et ca se fait depuis la nuit des temps.



      Ben voyons, je pense que vous prenez un peu trop vos désirs pour des réalités... Autrefois lorsque des populations étrangères venaient s’installer dans un pays qui n’étaient pas le leurs on appelait cela de la colonisation de peuplement ou alors une invasion, dans le temps ce genre de phénomène était rejeté par les armes et personne de sain d’esprit ne tentait de légitimer cet état de fait.


    • #1831411

      @graziano67

      Quelque que chose me dit que par blancs @jacques voulait dire personne de type Europoïde, ou individu de race aryenne, en d’autre termes il y a peu de chances qu’il parlait des sémites arabes.


  • #1830528

    Petite précision, si les blancs ne sont pas indigènes à cette terre, les Bantus noirs ne le sont pas beaucoup plus. Ce pays était peuplé de Khoisans ou Bushmens, il furent massacrés par les Bantus venus du nord.
    Il faut savoir que toute l’Afrique méridionale était peuplée par des chasseurs-cueilleurs de type Khoisans, avant l’expansion bantu qui fut sanglante.

    Lorsque l’on voit certains endroits en France, ce n’est certainement pas dans 20 ans que la situation sera semblable à celle de l’Afrique de Sud.
    On devrait,d’ailleurs, se poser la question de savoir pourquoi les "Inuits" aiment tant ramener par bateaux surchargés cette population.

     

  • L’Afrique du Sud est malheureusement tombée dans la situation qu’elle dénonçait il y a plusieurs décennies : la discrimination positive poussée à l’extrême, le méchant n’étant plus le noir mais le blanc... enfin ça c’est la théorie parce que des noirs du quotidien vivent toujours dans une misère extrême et des blancs du quotidien se font assassiner régulièrement pendant que l’oligarchie (pourtant hétéroclite elle) se maintient !


Commentaires suivants