Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Acte XIX : l’ordre faux règne

Le fascisme républicain est satisfait

 

 

Laurent Nunez, larbin du larbin Castaner, dont le rôle consiste à protéger l’oligarchie de tout dangereux contact avec le peuple, est satisfait. Le pays des droits de l’homme a montré une fois encore et à un niveau paroxystique l’image d’un camp de malades paranoïaques retranchés dans un kilomètre carré au cœur de Paris VIIIe qui hurlent au fascisme dès que les pauvres réclament un chouia de justice sociale.

 

 

L’Acte XIX s’est passé sans encombres, façon de parler. Il y en a qui vont garder toute leur vie des cicatrices de la démocratie macronienne, vous vous souvenez, celle qui devait nous délivrer du fascisme...

 

 

Heureusement, pour transmettre leur message authentiquement fasciste ce coup-ci, les larbins de l’oligarchie peuvent compter sur une deuxième couche de larbins : les journalistes mainstream. Ici, Thomas Legrand, l’éditorialiste indigent de France Inter, un Aphatie sans la faconde mais avec la même agressivité antifrançaise. Car sous le terme français, on compte tout le monde sauf l’oligarchie devenue folle.

 

 

Avec de telles médiocrités en charge de la politique et des médias, le mensonge officiel a pris des proportions grotesques. On ne sait plus s’il faut en rire ou en pleurer.

 

 

Malgré les menaces de mutilation, la militarisation de la répression, le contrôle progressif des réseaux sociaux, la soumission absolue de la presse, le mouvement des Gilets jaunes persiste et signe. Ici, il fait un clin d’œil aux Communards (qui finiront fusillés).

 

 

Une statistique résume l’injustice profonde faite au peuple de France, piquée dans un tweet ce dimanche matin : « “2 à 3 policiers par gilets jaunes” entendu sur BFMTV. 35 élèves par prof et 30 patients par infirmière en moyenne »...

Le niveau de paranoïa atteint par le pouvoir à la solde des lobbies et des réseaux atteint, on l’a dit, un niveau tragi-comique. Les Français réclament de la justice sociale, on leur donne de la matraque. Mais surtout, on protège les lieux saints. Saints pour le pouvoir de l’Argent, s’entend.

 

 

Un Fouquet’s blindé, quel symbole pour la « révolution » Macron ! En deux ans, le petit prince qui avait sauvé la démocratie du démon fasciste se retrouve lui-même en démon fasciste. Le diable, mis à poil par les Gilets jaunes, ne cache plus ses parties intimes...

 

 

On ne se lasse pas du ridicule (quand même éprouvant pour notre fierté nationale) de ce pauvre type qui symbolise le pouvoir visible aujourd’hui, totalement délégitimé par une répression aveugle, et qui fait honte au pays de l’Avancée sociale.

 

 

Les élus, battus, ont laissé la place aux Élus

Cette République, minée par les réseaux souterrains comme Paris l’est par les galeries du métro, est en train de s’écrouler. Ses immeubles institutionnels un par un s’effondrent et révèlent les réseaux qui les minaient en dessous. Le pouvoir visible, en s’écroulant aux yeux de tous, entraîne dans sa chute le pouvoir profond, qui est désormais nu.

C’est lui qui fait face aux Gilets jaunes, à l’armée de choc des Français en colère, qui sont évidemment mille fois plus nombreux que les chiffres avancés par le menteur de l’Intérieur. Le moment est historique, goûtons-le. Car au moment où le pouvoir visible incarné par ce Rastapopoulos de Laurent Nunez crie victoire, il a perdu sur toute la ligne : politiquement, et moralement.

Le pouvoir perd la tête, sur E&R :

 






Alerter

55 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2165749
    Le 24 mars à 14:25 par Paul82
    Acte XIX : l’ordre faux règne

    "la République est en train de s’écrouler"

    j’aimerais tellement avoir votre optimisme....

     

    Répondre à ce message

    • #2165905
      Le 24 mars à 19:26 par guibus
      Acte XIX : l’ordre faux règne

      Ça n’est qu’une question de temps.

       
    • #2166150
      Le 25 mars à 10:19 par H. K. Daghlian
      Acte XIX : l’ordre faux règne

      @ Paul82
      Il faut penser à l’échelle de l’histoire et non celle qui nous fait nous impatienter. Ce qui a pris des siècles pour s’établir ne peut s’écrouler que sur un long fracas. L’espoir que cela pourrait survenir de notre vivant est déjà une satisfaction en soit.

       
  • #2165781
    Le 24 mars à 15:09 par Domino
    Acte XIX : l’ordre faux règne

    Pour mémoire, cet article de mai 2017
    https://www.voltairenet.org/article...
    « En 2017, ils ont voté Macron pour se protéger du fascisme et c’est lui qui l’instaurera. »

     

    Répondre à ce message

  • #2165792
    Le 24 mars à 15:33 par Paul
    Acte XIX : l’ordre faux règne

    Le prefet de par son accoutrement et son nom et son discours m’a fait hurler de rire !
    Sérieusement, même en faisant exprès ils ne pouvaient pas réussir un parodie aussi parlante et hilarante !
    Faut rigoler un peu, surtout en temps de crise !

     

    Répondre à ce message

  • #2165796
    Le 24 mars à 15:39 par xyz
    Acte XIX : l’ordre faux règne

    Le tweet de SpaaaceCore résume bien la situation.
    Les médias n’en feront pas leur thème de la semaine.
    Nous en feront le thème de l’année.

    Le fascisme n’est pas l’électeur qui vote RN ou FI, mais les blindés et l’armée dans la rue.
    Non ? Non ? Non ? Pense ce que tu veux, mec.

     

    Répondre à ce message

  • #2165829
    Le 24 mars à 16:47 par Etre et durer
    Acte XIX : l’ordre faux règne

    Ce nouveau préfet de police...c’est quelque chose quand même ! Il s’appelle Lallemand, il a la tronche de Himmler, il affectionne les veste en cuir façon Gestapo, il parade sur les Champs-Elysées comme la Wermacht en juin 1940 et pense que Paris est en zone occupée. La démocratie libérale c’est comme une dictature, les journalistes en plus.

     

    Répondre à ce message

    • #2166130
      Le 25 mars à 08:45 par germain
      Acte XIX : l’ordre faux règne

      Et les médias se pâment sur les qualités du bonhomme ! Bandes de collabos !!!

       
  • #2165837
    Le 24 mars à 16:54 par jeandelalune
    Acte XIX : l’ordre faux règne

    l avenir du mouvement n’est plus dans la rue, ni dans paris, et c’est pourtant bien là qu’ils souhaitent qu’il se pérennise
    il se situe là ou ils n’auront aucune prise, en grève et chez soi, je rejoins Boulo sur ce point
    ne rien attendre des syndicats a commencer par la cgt

     

    Répondre à ce message

  • #2165875
    Le 24 mars à 17:55 par Pinette
    Acte XIX : l’ordre faux règne

    Au moins Nunez est clair,
    "Policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers : ils étaient partout engagés pour NOUS protéger. Pour NOTRE sécurité."

    Pourvou que ça doure !

     

    Répondre à ce message

  • #2165986
    Le 24 mars à 21:44 par contempor
    Acte XIX : l’ordre faux règne

    Merci encore a ER et Alain Soral d’aider
    AVEC UN VRAI ESPRIT SOCIAL
    les Gilets Jaunes, qui sont :
    LES SANS-VOIX, LES LAISSES-POUR-COMPTE, DE LA GRANDE DEPRESSION
    TECHNO-MONSANTO-MACRONIENNE !
    Et Honte a ces gouvernements de pinocchios vraiment irresponsables !
    On ne lâche rien !
    RV POUR L’Acte XX samedi 30 mars !

     

    Répondre à ce message

  • #2166250
    Le 25 mars à 13:12 par Keuf you
    Acte XIX : l’ordre faux règne

    J’ai honte pour mon pays. Je connais beaucoup d’étranger. Eux mêmes sont tristes pour nous. Nous sommes passés de la risée à la pitié. C’est grave.

     

    Répondre à ce message

  • #2166643
    Le 26 mars à 02:02 par Jean de Base
    Acte XIX : l’ordre faux règne
Afficher les commentaires précédents