Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Acte XIX : le gouvernement mobilise les militaires de l’opération Sentinelle

Les militaires de l’opération Sentinelle seront mobilisés de manière « renforcée » pour sécuriser des bâtiments lors de la prochaine mobilisation des Gilets jaunes samedi, a annoncé Benjamin Griveaux.

 

La mission antiterroriste militaire Sentinelle sera mobilisée de manière « renforcée » pour sécuriser des bâtiments officiels et autres « points fixes », lors de l’acte 19 des Gilets jaunes samedi prochain, a annoncé le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux.

Cette initiative annoncée par Emmanuel Macron en Conseil des ministres permettra aux forces de l’ordre de se « concentrer sur les mouvements, sur le maintien et le rétablissement de l’ordre », a justifié le porte-parole.

« Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger », a-t-il ajouté. « Les prochains jours seront donc décisifs ».

Mise en place après l’attentat contre Charlie Hebdo en janvier 2015, l’opération Sentinelle mobilise quelque 10 000 militaires, dont 3 000 en réserve, sur l’ensemble du territoire.

Au-delà de Sentinelle, des brigades anticasseurs dédiées seront déployées sur le terrain, des drones et des « produits avec des marquages indélébiles » permettant de « tracer » les casseurs vont également être mobilisés.

L’Insoumis Jean-Luc Mélenchon a rapidement réagi à cette initiative :

 

 

La mesure a été adoptée dans le contexte des violences qui ont marqué l’acte 18 de mobilisation des Gilets jaunes à Paris. Le 16 mars, 32 300 personnes ont manifesté dans toute la France dont 10 000 à Paris, a annoncé l’Intérieur. Ce 18ème samedi de la mobilisation des Gilets jaunes a été marqué par des débordements. Tout au long de la journée, des scènes de violences se sont succédé sur le haut des Champs-Élysées où plusieurs commerces et restaurants, dont le célèbre Fouquet’s, ont été vandalisés, pillés ou incendiés. Dans la capitale, 237 personnes ont été interpellées et 144 d’entre elles placées en garde à vue.

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

116 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2164073

    Les braves trouffions (et pas trou du fion !) de Sentinelles sont des petits gamins issus du peuple et pas payés pour frapper, contrairement à d’autres , engagés pour ça et qui s’en donnent à coeur joie. Ces petits jeunes, obligés de s’emmerder devant les synagogues, seront vite enclins à rejoindre les gilets jaunes.

     

    Répondre à ce message

  • #2164089

    les "taxis de la marne" version 2019 au service des "brigades du tigre" le tout au secours de la macronie

    a propos, pour bien comprendre ce qu’est la macronie, aéroport de paris c’est cuit !

    avec le concours de banque of america et un proche de macron, "haut fonctionnaire" de bercy puis cadre de cette meme banque, puis de nouveau dans le près carré de l’elysée
    la fdj prend le même chemin
    bref tout ce qui pouvait rapporter un revenu stable à l’état est "vendu" pour etre investit en produit fianancier " made in dettes of america "

    on dit merci qui ? MERCI MACRON et manuel !

     

    Répondre à ce message

    • Vos aéroports, en fait, ce n’est pas important !
      Dans 20 ans, les avions ne voleront plus, il n’y aura plus d’huile !
      Perso, je suis beaucoup plus révolté de voir nos terres arables être bradées, et nos châteaux bordelais br&dés et rebaptisés par les chinois !

      Cultiver et bouffer ses récoltes, c’est plus important que vos putains de zinc polluants qui de toute façon, sont condamnés à rester au sol !

      Et c’est tant mieux !

      Adishatz

      H/h

       
    • #2164462

      vous avez raison
      c est pourquoi il faudrait supprimer l’impôt sur la succession auquel les exploitations familiales sont assujetties
      on préfère maintenir ( entre autres ) le cice, le résultat, est que ces terres sont vendues aux agro-industries pour régler cet impôt et cela dans le plus grand silence

      si j ai pris l’exemple de CdeG c’est un exemple " tout frais " démontrant la dualité de cet exécutif

      en 1973 nous devions rouler à la voile dans les 30 ans a venir .... alors dans 20 ans ....

       
  • « Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger »,

    Tout à fait d’accord !
    Il est temps de virer ces minables du gouvernement !

     

    Répondre à ce message

  • Après la casse provoquée ou subie, des gendarmes vaincus ou en baisse de motivation, le pouvoir sort la carte armée. Cette décision est lourde de sens et pourrait être lourde de conséquence. Quelle sera la mission de jeunes gens avec des Famas ? Est ce pour remplacer les gendarmes qui semblent ne plus répondre aux ordres ? Ou est ce prélude à l’application de l’article 36 cité dans Le Parisien ?

     

    Répondre à ce message

  • Là ca devient inquiétant, parce que le risque de bavure est important ! Et avec bien entendu, une occasion en or de restreindre les libertés publiques au nom du [vous complétez] blablabla....

     

    Répondre à ce message

  • si j’ ai bien compris l’ intention de l’ élysée : c’ est de mobiliser les "forces de l’ ordre" en faction, pour devenir mobiles (à l’offensive et l’ interpellation) sur le terrain...les mili joueront le rôle de gardiens intérimaires c’ est tout.
    Il faut noter que : Jamais les militaires ne tireraient sur des civils car ils sont pénalement responsable de tels actes (sauf terrorisme).
    et aussi, que la justice a condamné, l’ an dernier, le bijoutier niçois (d’ origine turc) qui avait tiré sur des voleurs en fuite et tué l’ un d’ entre eux...donc pour la police aussi il n’ est pas question d’ user de balles réelles sur des pilleurs ou casseurs.

     

    Répondre à ce message

  • Entendu hier sur radio J un monsieur prédisant ou expliquant un blocage de grande ville par des routiers ou autre catastrophe : la faim généralisée, tout le monde en guerre, assassinats... le crime partout.
    J’espère qu’on ne nous prépare pas un tel scénario.

     

    Répondre à ce message

  • #2164464

    les Français sont en train de perdre les pédales et c’est bien ce qui inquiète macron

     

    Répondre à ce message

  • #2164760

    Du plus haut gradé au dernier des troufions, que les militaires avant de tirer gardent bien en mémoire la jurisprudence du tribunal de Nuremberg et du nouvel ordre juridique International qui en découle, à savoir qu’en cas de crime ils ne pourront pas se cacher derrière l’excuse de "l’exécution d’un ordre donné par obéissance à priori à sa hiérarchie".
    Sauf bien sûr à faire la preuve que les gilets jaunes sont d’infâmes nazis, auquel cas il est tout permis au camp du bien.

     

    Répondre à ce message

  • #2164976

    cet article a suscité beaucoup de commentaires, convenons que ce virage n’est pas anodin

    il convient de rappeler ce que furent les années 47/48, il y a 70 ans
    https://www.forez-info.com/actualit...

    le souhait d’un dénouement similaire a probablement dicté ce choix

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents