Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Édouard Philippe remplace le préfet de police de Paris et interdit les manifestations "si présence des ultras"

Le préfet de police de Paris Michel Delpuech sera remplacé, a annoncé aujourd’hui le Premier ministre français Édouard Philippe, après les violences survenues samedi dans la capitale lors d’une manifestation de Gilets jaunes.

 

« Mercredi en Conseil des ministres, le président de la République nommera préfet de police Didier Lallement, ancien secrétaire général du ministère de l’Intérieur, actuel préfet de la Nouvelle-Aquitaine », a indiqué Édouard Philippe.

De plus, Édouard Philippe a aussi déploré « des consignes inappropriées ont été passées pour réduire l’usage » des lanceurs de balle de défense (LBD).

Pour finir, l’exécutif a décidé d’interdire les manifestations de Gilets jaunes dans plusieurs quartiers de France, dont les Champs-Élysées à Paris, si des « éléments ultras » sont présents.

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

60 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Plusieurs dizaines de morts avec tous ces attentats survenus en France, aucune démission, révocation ou condamnation de responsables au niveau politique, policier ou judiciaire !!!!! Le Fouquet’s crame et voilà que le préfet se fait virer !!!

    Juste Pathétique !!!

     

  • « On dirait qu’on les laisse faire ! » : des CRS dénoncent le manque de réaction de l’acte 18
    Maintenant, on comprend pourquoi : il s’agit, au final, d’interdire au peuple de manifester sa colère d’être trahi par ceux qui nous gouvernent.


  • Le piège a bien fonctionné.
    Pour déconstruire un raisonnement, ou aller jusqu’à mettre à mal une intentionnalité, il faut en dévoiler les failles et montrer les points de rupture. Du point de vue de la dialectique dont le Pouvoir est la provenance, comment pourrait-on de bonne foi concilier l’affirmation d’un Président, selon laquelle « tous ceux qui étaient là se sont rendus complices » du saccage des Champs-Élysées, et celle d’un ministre de l’Intérieur, pour qui « des professionnels de la casse ont infiltré les cortèges » ? Ces gens basent la communication sur des stimuli. Exemple de stimulus simple, primaire certes, mais simple : antisionisme = antisémitisme. Si le langage est effectivement double, c’est essentiellement parce qu’il vise les manifestants tout en justifiant l’utilisation de la manière forte à leur encontre. Ce double langage, auquel il ne faut pas accorder le bénéfice de la maladresse, procède de deux fonctions gouvernementales différentes. Il y a peu de gens qui vont en relever le vice rédhibitoire pour l’approche de la réalité, si ce n’est ressentir une fourberie. La logique selon laquelle les gilets jaunes viendraient tout vandaliser se heurte d’office à l’analyse des enregistrements vidéo, nous y voyons surtout des groupes de jeunes généralement habillés de noir, avec le visage masqué, qui interviennent extrêmement rapidement et partent de même, laissant les gilets jaunes consternés et hagards, et ne sachant que faire. Il y a sans doute des gilets jaunes excédés par les gazages qui se laissent entraîner à casser, mais cela ne semble pas être significatif.


  • Phillipe invite à reprendre la recette "Arno Klarsfeld" : "yaka" envoyer des ultra pour créer du désordre, et voilà ! On peut boucler tout le monde !


  • Oui et si la manifestation a quand-même lieu, il va faire quoi le pornographe ?
    Parce que s’ils ne peuvent aller bruler les principales artères touristiques de Paris, ils vont bruler ce qu’il y a autour ... là où se trouvent les appartements (souvent vides) des riches ministres (pléonasme).

    Sinon, je ne savais pas qu’ils avaient prévu des prisons assez grandes pour 200 000 à 500 000 français. L’Allemagne risque de râler si on touche à l’orthodoxie budgétaire : déjà que les 40 € d’augmentation de la police ne sont toujours pas tombés.

    J’ai lu ailleurs que Bruno Lemaire a dit que les gilets jaunes avaient coûté : 170 millions d’euros ... c’est tout ???

    Je pensai que ça aurait coûté 5 fois plus ! Cela signifie qu’il va falloir qu’ils se mobilisent encore et encore si ils veulent espérer que le bilan économique de Macron soit dans le rouge et le discrédite suffisamment aux prochaines élections ! Enfin vous me direz, vu que c’est assez agréable de marcher dans Paris tous les samedi (surtout aux beaux jours), pourquoi s’en priver ?

    On espère que le gouvernement va continuer de publier beaucoup d’annonces comme celle-là et que les médias mainstream vont continuer à dépeindre les gilets jaunes comme des fous violents, suffisamment pour que ça fasse fuir les touristes cette année ! Les grandes villes ont largement voté Macron, alors il faut les mettre en faillite.

    Les gilets jaunes n’ont d’autre porte de sortie que de pourrir le mandat de Macron, assez pour que ses successeurs se demandent comment ne pas de nouveau risquer la grogne sociale. C’est triste d’en arriver là, mais puisque les macronniens ne semblent comprendre que ça...

     

    • Pas besoin de construire de prisons pour les GJ.
      C’est simple, tu installes des prefabriqués pour les loger, à côté d’une usine pour les faire bosser, parce que l’oisiveté est mère de tous les vices, et que, c’est quand même de la main d’oeuvre gratuite.
      Bon bien sûr, il risque de vouloir s’enfuir, donc il faut mettre aussi une cloture, avec des petites tours de surveillance.
      Mais non c’est pas des camps, puisque c’est la démocratie


  • Manifestement, le système macronien est en train de s’effondrer, il craque de tous cotés !!!
    A suivre …..


  • Virez moi ce préfet qui refuse d’éborgner !


  • "Le préfet de police de Paris Michel Delpuech sera remplacé".

    Edouard Philippe,on dirait qu’ça t’gène de marcher dans la boue......
    Edouard, pour un flash ball avec toi, je ferais n’importe quoi !!!!


  • C’est bien la preuve que ce qu’il faut faire est d’assiéger la capitale.

    Rentrer dans les métropoles est une erreur : c’est leur terrain. Là-dessus Chouard a raison. La France périphérique n’a aucun intérêt à venir sur le terrain de l’ennemi.

    En revanche, ce qu’il faut, c’est harceler, prendre constamment à contre-pied, et viser le siège.
    - Le jour où la France périphérique aura trouvé le moyen d’assiéger Paris, elle aura gagné.

    La vraie guerre, c’est celle-là : la métropole dégénéré et traître à la Patrie, contre la France périphérique, qui reste saine de corps et d’esprit, et qui a la dignité et les saines valeurs inscrites dans le sang. C’est cette guerre qu’il faut gagner.

     

    • Paris est un obèse pareil à Gargantua qui siphonne toutes les richesses du pays ..Et cette Babylone mériterait bien une petite cure d’amaigrissement salvatrice, ne serait ce pour qu’elle goûte à la saveur de la diète qu’elle inflige à ceux qui la gavent à leur corps défendant...

      Il faut bloquer les livraisons de denrées, et leur couper le courant !!

      Ils se demanderont peut être à quoi pensent les gilets jaunes qui défilent tous les samedis en plus de leur semaine de boulot, quand eux-même n’auront plus d’autre choix de ne bouffer que des nouilles...


    • Bonne analyse ! la tête pourrie c ’est Paris . Il est aussi inutile de tergiverser sans fin sur les "casseurs manipulés par le pouvoir" car s ’ils le sont plus ou moins (du moins il s ’en flatte ) , il faut faire en sorte que cette tactique soit totalement perdante pour le pouvoir et elle le sera ; d ’ailleurs tout ce qu ’entreprend ce pouvoir depuis le début de l ’insurrection ne fait que la renforcer .Ce pouvoir est certes dangereux mais fort heureusement imbécile bien plus encore . En fait c ’est une fin de cycle historique et les jeux sont faits ; la mutation est inévitable , des forces historiques irrésistibles qui balaieront tout devant elles .


  • Le pouvoir en fait tergiverse , le pouvoir a de nouveau peur ; il tente de donner le change et essaie des bricoles mais le doute le mine désormais ; avec pour perspective une insurrection qui se renforce , et avec l ’arrivée des douceurs climatiques les montée des nouveaux bataillons , la mise en branle des banlieues , la coagulation des colères , le tout sans cesse aggravé , nourri par une structure étatique sans direction , sans énergie , sans
    idées et qui déjà s ’éffondre sur elle -même .La fin approche , inéluctable comme la pierre qui tombe veut tomber .


  • Un excellent indicateur vous désignera quelle politique nos pantins de la politique prendront pour le compte des multi-milliardaires cosmopolites : la bourse.

    Le CAC40 ne prend son envolée que si et seulement si on commet des attentats, des violences et destructions de magasins suivis de lois liberticides, répressives votées par nos politichiens. Avant que le 1er sinistre ne s’exprima, le CAC40 augmenta fortement 1/2 heure avant sa clôture. Donc, il fallait s’attendre à plus de répressions, de sanctions à l’encontre des GJ plutôt qu’aux black-blocks (qui, eux, servent de prétexte au gouvernement pour légitimer les répressions en toute genre exigées par l’état profond).

     

    • La bourse montera tant que fonctionne la planche à billet . . . le signe que le système ne tourne plus rond et échappe à ses pilotes .


    • Choukas

      Mais derrière le CAC40, les 1% les plus riches envoient des signaux aux exécutants. Avant le 17/11/18, la bourse avait chuté vertigineusement. Depuis, des lois liberticides ont été votées et corrélativement cet indicateur monte puisque c’est l’exigence des 1%. C’est une façon biaisée d’émettre un message. Concernant la planche à billet, l’ordre se décide au niveau des banques centrales qui font ruisseler uniquement vers les banques ; ce qui leurs permet de jouer au casino avec cet argent "fictif" puisqu’il ne sert plus l’économie réelle via les prêts à destinations des acteurs économiques (entreprise, état, particulier).


  • Michel delpuech.....c est pas le préfet déjà impliqué dans l affaire benalla ?
    Cela sent le règlement de compte. Et pendant ce temps toujours pas de réponse aux inquiétudes des français....


  • La taquetaquetique du gendarme, c’est de n’être pas là quand frappent les gros bras !!!


  • Et samedi prochain le p’tit Macron va finir de descendre sa piste bleue jusqu’en bas.
    Non mais !
    Et toi le nouveau préfet t’as intérêt à massacrer beaucoup de GJ à coup de flashballs pour ne pas le faire revenir, car sinon t’es viré.


  • C’est le genre de demi-mesure qui agace : Virer le préfet de police et garder Castaner..

    On aura beau virer autant de préfets qu’on veut, tant que cet incapable portera un costume beaucoup trop grand pour lui et continuera à donner des ordres, le maintien de l’ordre sera géré par Castaner comme un bloc opératoire est géré par un gougnaffier..


  • #2162589

    Apparemment quelqu’un dans la police (le préfet viré ?) aurait pris sur lui d’avoir changé les munitions des LBD pour cet acte (XVIII) en confisquant les munitions puissantes (portée 40 m) et en distribuant des munitions "faibles" (9 m). Je viens de voir Castaner sur LCI face à Pujadas, furieux contre cette mesure, annonçant que c’était une "faute". Donc, le samedi prochain, on repasse au 40 mètres (il l’a dit avec une délectation certaine). Gare à vos mirettes !

     

    • oui, mais il y a ceci :



      Pour la première fois, les forces de l’ordre ont utilisé contre les manifestants, le 16 mars à Paris, du gaz lacrymogène sous forme de « poudre incapacitante ». D’abords signalée par l’agence de presse indépendante Taranis News qui a diffusé une vidéo montrant un blindé disperser un nuage de gaz, cette information a ensuite été confirmée par la préfecture de police contactée par CheckNews de Libération.



  • #2162590

    Les commentaires sur le figaro... c’est un sketch...
    Même pas marrant . ^^

     

  • Il est quand même fascinant d’observer comment même les gars choisis faute de mieux, et dont la seule obligation est surtout de ne pas aggraver la situation et de ne pas bouger, arrivent malgré tout, et au delà de toute espérance, à merder somptueusement.

    Fantastique Christophe, bravo, tu es la loi de Murphy vérifiée une fois de plus ; Didier Lallement n’est qu’une biscottes beurrée, passée entre tes mains expertement malhabiles. Garcimore t’envierait, Jérôme Bonaldi te haïrait, s’ils n’avaient déjà trépassé.

    Et donc : arrête de furer des collègues de travail.

     

    • Un jour, ce que vous écrivez sera vrai. En attendant, en ce mois de mars 2019, Jérôme Bonaldi se porte très bien.

      Castaner est une démonstration parfaite du principe de Peter : les incompétents sont souvent traités façon ’sublimation percutante’ : t’était un nul à un niveau inférieur ? Pour débarrasser tes sous-fifres de ta présence, on te nomme à un niveau hiérarchique plus élevé mais ailleurs dans l’organigramme, avec la paie qui grimpe, évidemment !

      Vous remarquerez avec les dernières mesures prises qu’il suffit maintenant qu’un antifas se pointe pour que les gilets jaunes autour d’eux s’en prennent plein la tronche par les forces de l’ordre avec, à nouveau, du sérieux qui éborgne !

      Donc, ce gouvernement, de fait, renforce le pouvoir des casseurs en leur confiant littéralement la mission de la désignation des cibles à abattre parmi les gilets jaunes ! La mafia et l’extrême gauche contre le peuple qui n’en peut plus.

      Dire que ces cons de français vont voter pour l’Europe, celle à l’origine de cette situation, faite pour trahir les peuples, faite pour être totalement corruptible, achetée entre autres centaines par Coca-Cola et Bayer.


  • C’est plutôt Castaner qui devrait être viré vu qu’il n’est pas capable de donner sa démission. Les casseurs, les vrais, pas les justes énervés de Gj qui n’ont aucun intérêt à ce que le mouvement soit mis dans le même sac, même si les merdias s’y emploient, n’ont aucune légitimité politique, ne font partie de rien sinon de leur idéologie de détruire pour détruire. Dès qu’il y a une manifestation, ils débarquent et ils se foutent complètement de la motivation de la manifestation, du moment qu’ils cassent. C’est pour cela qu’on les voit partout, car ils n’existent pas en tant que mouvement. Ce sont juste des opportunistes extrémistes souvent de gauche, ( anti fa, blackmachin et autres dégénérés ) ça évitera de toujours dire extreme droite qui a bon dos pour justifier nos lois liberticides vu que les pouvoirs publics avec tous les rampants de la gauche/islamo/bobo/homo/lgbt and co de mes deux les ont taxés de racistes, d’antisémites, islamophobes, homophobes, nationalistes ( comme si c’était une anomalie d’aimer sa nation !! ), et bien d’autres conneries du même genre. Tant que les policiers auront des ordres de ne pas bouger un cil vis à vis des casseurs, ça continuera. Détruire les champs-élysées n’est pas anodin et les simplets du bulbe trouveront presque ça normal, puisque de toute façon, ce sont des magasins ou commerces dans lesquels ils n’ont pas les moyens d’aller, des riches, donc ils s’en foutent. Ce qui prouve qu’ils n’ont pas les neurones en assez grand nombre car cette avenue, la plus belle du monde, est une manne touristique importante. Il y a assez de vols à la tire dans cette avenue pour ne pas en plus qu’on laisse faire des abrutis. Donc le préfet sert de bouc-émissaire même s’il n’est pas innocent dans cette affaire. Mais un casseur se fout pas mal d’autorisation ou pas.


  • Ce n’est pas avec ces mesurettes qui ne font qu’enfoncer le gouvernement que les gens vont rentrer chez eux.
    Tous ceux qui étaient présents samedi aux Champs en sont repartis galvanisés et ne sont pas près d’arrêter, la menace d’amendes plus fortes n’y changera rien.


  • pour faire suite a l’article, il convient de faire connaitre une mesure très particulière :

    philippe a annoncé ce lundi 18 février une batterie de mesures pour répondre aux violences ayant émaillé la dernière manifestation des gilets jaunes" à Paris. Manifestations interdites dans certaines zones, préfet de police de Paris remplacé, contraventions alourdies... ( 135 euros ) Si certaines mesures ont vite animé les réseaux sociaux et médias, l’une d’entre elles est plutôt passée inaperçue : le recours à l’article 40 pour saisir la justice à chaque fois que les violences des gilets jaunes seront "glorifiées".

    bon, voici une autre planche savonneuse, le terme glorifié est pour le moins étonnant, pouvant très vite se substituer par celui d’informer

    par contre d’autres violences, sont organisées, excusées, légitimées et récompensées, ou tout simplement passées sous silence
    "pas vu pas pris, mais pris j’en ai rien a foutre"
    il y a des soirs ou il ne fait pas bon d’être sous un abri bus, dans un burger, ou tout simplement sur son balcon

    ne pas glorifier les violences, c’est bien ! mais cela doit s’appliquer à toutes les violences

    ainsi je condamne ce gilet jaune résident des bouches du rhone, qui , ayant jeté un pot-de rillettes sur la police, a écopé de 4 mois de prison
    dans sa grande mansuétude, le tribunal ne l’a pas placé en détention malgré la violence manifeste de ce geste.
    Il sera convoqué ultérieurement par le juge d’application des peines qui saura , je le souhaite, prononcer une peine de substitution à la hauteur de la gravité des faits commis par un individu dont l’unique titre de gloire s’est traduit par le jet d’un pot de rillettes à l’encontre de ceux qui quotidiennement, au service de tous,n’écoutant que leurs courages, bravent tout les dangers, risquent leurs santés, voir leurs vies

    formulé comme ça, ca va ?


  • La vérité c’est qu’ils peuvent rien faire car les prisons sont déjà pleines bien qu’ils aient anticipés le mouvement insurrectionnel des Gilets jaune.


  • Vous chantiez avec Delpuech ? Et bien dansez avec Lallement maintenant !


  • Le ministre de la justice est une femme ? J’ai un doute. il n’y a guère que la chevelure ondoyante qui le suggère.
    On comprend que Philippe veut éborgner encore plus et appauvrir encore plus. Qu’il vire un préfet de police parce que ce dernier montre une certaine considération pour les manifestants ou les semonces de l’ONU et du NY Times en ne les tuant pas encore, c’est un peu fort de lacrymo.
    Il ne précise pas qui sont les "ultras". Or il n’y a pas de loi discriminant les personnes en "ultra", "extrême", "nationaliste", etc. (pour ce qu’ils pensent ou ce qu’on pense qu’ils pensent) permettant de les condamner. Il n’y a que des actes. On peut dire "délinquant" (qui a commis des actes délictueux), pas "ultra".


  • Macron perd la main,sinon les pédales ;

    Les médias s’impatientent,le petit Macron
    ne s’en sort pas,la comédie doit s’interrompre .
    Philippe Edouard,est appelé en première ligne .
    Inquiète sur le plan international,l’Oligarchie
    doit trouver une réponse rapide à cette crise
    des Gilets Jaunes qu’elle a sous estimée,et
    qui a révélé la faiblesse de Macron.
    Une situation d’urgence,qui met "Le Monde"
    en émoi et le laisse sans voix .
    La décadence de l’Empire se révèle au grand jour .
    Sacrée revanche pour le vieux peuple Gaulois !


  • Les ultras du PSG sont ils tolérés ?


  • Encore de l’enfumage.

    Delpuech était sur la sellette depuis son audition au sénat sur le Benallagate, une prestation qui a déplu à l’exécutif, un euphémisme.
    Il n’est donc pas viré directement suite aux violences de samedi dernier, il est viré surtout pour protéger Matignon et Beauvau, ces derniers profitant de la résurgence de la violence organisés par les blacks blocks, pour faire passer toujours plus des lois liberticides.

    Car si on doit souligner la légitimité et la spontanéité du mouvement jaune à ses débuts, on se doit de faire preuve d’honnêteté intellectuelle et constater que tout en ne dépassant pas le remplissage d’un stade de foot, il bénéficie encore et volontairement de live sur les chaines d’info continue tous les samedis.

    Cela veut dire qu’il sert et désormais d’alibi quant à renforcer l’état policier, surtout depuis le noyautage par l’extrême gauche.

    La liberté de manifester est désormais grandement en danger et il suffirait d’une toute petite montée en puissance dans les dérapages des casseurs, pour que le pouvoir franchisse le pas vers une répression encore plus musclée au niveau des libertés individuelles, bien entendu avec l’aide du conseil constitutionnelle, d’ou l’arrivée en urgence de Juppé...
    ...ce qui constituerait tout de même un piège pour les progressistes qui, de fait, devront justifier des positions proches de celles d’une dictature pour se maintenir au pouvoir...Ou comment les faire abjurer sur la démocratie et sa tendre liberté, au profit d’une démocrature se cachant derrière l’état de droit.

    Les masques n’ont pas fini de tomber.

     

    • Je ne vois pas ce que tu attends pour qualifier le régime de dictature.
      Je résume : Une vitrine est cassée, le rassemblement de manifestant devient interdis, les gens sont arretés et fichés en tant que participant a un rassemblement violent et interdis de tout futur rassemblement.
      Ca commence ou la dictature exactement ? quand on emprisonne les opposants ? les fait "disparaitre" ? faire tirer a balle réelle ?
      Non faut arreter, la dictature on y est


    • fadge, vous avez raison, tant il n’existe pas l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarettes entre dictature et démocrature.
      Disons que la seconde se cache derrière la symbolique du vote et de l’état de droit, lorsque la première passe en force.

      Cela étant dit, si l’élection de Macron n’est qu’un coup d’état démocratique, les conséquences de sa mauvaise élection, puisqu’elle ne fut principalement qu’un référendum pour ou contre Marine, sont catastrophiques.
      Et les moyens utilisés par le pouvoir mal élu pour rester en place, sont très éloignés d’une démocratie revendiquant liberté-égalité-fraternité.

      Nous sommes bien évidemment dans un état policier, pour ne pas dire plus.


  • La photo de l’article, c’est le triangle des Bermudes ?

     

  • Radio macron ment,
    Télé macron ment,
    Son préfet est Lallement !


  • Euh ?? " si des éléments sont présents " . Ouf !! maintenant, ils vont agir et les empêcher de casser, tout va bien madame la marquise. Ca veut dire qu’avant ils ne savaient pas les reconnaitre mais maintenant oui ? Ca veut dire qu’ils les laissaient faire mais maintenant non ? On se fout de qui des ce pays ?

     

    • La question qui va se poser est :" comment va faire la police pour infiltrer ses casseurs et ses agitateurs, parmi les GJ. si les masques , cagoules sont interdits "- Parceque , ce que j’ai pu constater à plusieurs reprises , les seuls à avoir des looks de casseurs, à porter des cagoules , à se battre contre les manifestants pacifiques , sont les flics….Je crois qu’avec le retour au LBD 40, à l’utilisation des grenades explo. On va au clash, c’est certain , ils finiront par tuer quelqu’un , ils le cherchent . ils vont déclencher la guerre civile .


  • D’abord le préfet, ensuite le ministre de l’intérieur puis le premier ministre ?

     

  • A droite du père Noël, sur la photo, sous la perruque blonde, ce ne serait pas Raymond par hasard ? Mais, si Raymond, tu le connais, à la brigade on se demandait ce qu’il était devenu...Merde ! Il ne rajeunit pas mais il a beaucoup changé. Fini l’uniforme, on se demande s’il se les ait fait couper. Sacré Raymond !

     

  • Ce serait aux GJ honnêtes de virer manu-militari les antifa et autres blackblocs dégénérés parce que ce sont ces derniers qui déclenchent la répression du gouvernement et la pluie de lois liberticides qui vont bientôt nous tomber sur le museau. Mais d’un autre côté, tant mieux ! Comme cela les gens encore sous perfusion idéologique républicaine, verront qui sont les canailles qui les gouvernent.

    Pour finaliser le mouvement, il faudrait le mener contre les points stratégiques de l’économie afin d’affamer la capitale, véritable nid de bobos réactionnaires. Tout ceci n’étant que le préambule à une grève générale illimitée qui mettrait le pouvoir en PLS. Mais les syndicats-traîtres ne semblent pas très chauds parce qu’ils ont peur de perdre leurs prébendes.

    On peut donc parler désormais de guerre civile car les français ne sont pas tous engagés dans le processus de destitution et les divisions apparaissent : les politiques refusent même la destitution de Macron proposée par Asselineau et pourtant bien argumentée. Le mouvement GJ ne peut pas compter sur l’opposition, sur les syndicats et sur les français "attentistes". Cela ressemble à une "commune" et ça va mal finir !

    Le pouvoir sait donc ce qu’il fait en laissant les manifestations "bon enfant" se faire pourrir par des ultras casseurs, des racailles et très probablement des voleurs et pilleurs professionnels. Ces cyniques qui nous gouvernent croient encore manipuler en utilisant les vieilles recettes d’infiltration d’autrefois mais ils se trompent car désormais toute répression sera analysée comme un acte anti-démocratique et non comme un retour à "l’ordre républicain" qui n’est qu’un oxymore.

    "Les républiques naissent et meurent dans le sang." Adolphe Thiers

     

    • « Ce serait aux GJ honnêtes de virer manu-militari les antifa et autres blackblocs dégénérés »

      En fait non, c’est le rôle de la police. Les GJ ne vont pas créer une milice, ils payent déjà des impôts pour engager des fonctionnaires à cet effet.

      Ce qu’il faudrait se demander, en étant très naïf, c’est "mais que fait donc la police ?", sauf qu’à force de se poser la question on a compris depuis longtemps qu’elle ne sert pas au maintien de l’ordre public mais à protéger l’oligarchie. Les masques sont tombés, les têtes ne vont plus tarder à rouler.


  • Changement du préfet de Police, serait-ce un petit règlement de compte ? À suivre...


  • Ils ont une capacité exceptionnelle à focaliser le ressentiment et la détestation, avec ce qu’ils contiennent à saturation d’inconscience, de déni, d’incompétence, de cynisme, de brutalité, et de mauvaise foi. Des psychopathes pas très malins. Vu de l’extérieur ça doit donner l’impression d’être assis au Guignol, avec le sang en plus. De profundis.


  • "Nous les bobos blocks antifas on continue de manifester en noir, pour ne pas être blessés par les tirs de Castaflashboulles, et pris pour ces méchants GJ qui ont casse les petits commerçants des Champs-Elysées Bulgari, Hugo Boss, Celio, Psg, SFR, Vuitton, Fouquets"... qui appartient aux émiratis !


  • bof, ce préfet a servi de fusible, rien de plus. Même en admettant qu’il ait été un incapable, ca ne change rien au fond du sujet : le gouvernement joue l’autiste et mise sur le pourrissement.


  • L’Elysée limoge des lampistes (préfet de Préfet et un adjoint) étant intervenu dans l’affaire Benalla. Cela sent la revanche du très médiocre de l’Elysée qui n’a pas supporté que son Benalla s’en aille. Donc via un écran de fumée GJ, il se sépare de ceux qui auraient pu dénoncer le BenallaGate. Quelle tartufferie. Or, ces hauts-fonctionnaires, devant le Sénat en commission Benella, se dédouanèrent en août dernier mais comme tous ceux ayant audité devant les parlementaires. Maintenant, le minable tom Pouce élyséen désigne les fusibles au lieu et place du principal coupable de ce carnage : le sinistre de l’intérieur, mafieux notoire et noceur, sans oublier son second le Nunez qui lui aussi devrait l’accompagner en prison. Mais aussi devraient suivre le minable de l’Elysée, le Philippe, la sinistre de la Justice, les députés LREM... qui ont, tous, leurs responsabilités dans les énucléation, mains arrachées, pieds manquants, dégâts crâniens... Ils ont tous donné l’ordre sur leur peuple c’est-à-dire ceux qui paient des impôts pour ces pourris, ces nazes et ces sacs à me... occupent des postes qu’ils ne méritent même pas.


  • #2163125
    le 19/03/2019 par Tu l’as dans l’cul turlututu
    Édouard Philippe remplace le préfet de police de Paris et interdit les (...)

    Il faut que les ultras deviennent des hyper et le tour est joué !!!


  • Que les gilets jaunes affament la capitale !!
    Tous à Rungis, et pendant une semaine... à tout bloquer.
    Tu fais sauter n’importe qui avec ce stratagème
    Se faire gazer à Paname, quelle histoire !

    Une semaine de lutte, âpre, et l’autre Jeunot saute immédiatement.


  • Gnagnagna... Quel âne bâté cet Édouard Philippe ... Ah il fait la paire avec Macron ! Et dire que ces gens-là sont passés par les grandes écoles ...

     

    • Ecole où vous payez une certaine somme (comme MBA, école de commerce) pour acheter un diplôme cela ne vous rend pas plus intelligent mais cela vous promet la reconnaissance de vos pairs qui vous propulsent à des postes : vous leurs êtes redevables à vie sinon c’est l’excommunication. Or l’ambition est le moteur à réaction des plus nazes d’entre nous, des plus incompétents que nous voyons, entendons, côtoyons chaque jour dans les médias, rues, assemblées... Les plus nazes, nous les avons actuellement au gouvernement car nous ne pouvons pas trouver pire que cette bande de tocards dont le leader n’a, à peine, été élu qu’avec 12% des électeurs inscrits soit 5 millions sur 42 millions d’inscrits sur les listes électorales. IL EST DONC ILLÉGITIME : son élection est contestable à des biens des sujets. Ont voté pour ce minable (les retraités, les plus favorisés, ceux à gauche, les LR, les anti-lepen, les habitants des grandes métropoles (Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Nice, Lille), le grand patronat, les bobos des médias, du cinéma, de la culture, de la justice, de la police, les financiers, les hauts-gradés militaires, les nantis de la mondialisation (cadres à haut salaire)... Mis bout à bout cela fait 12%, pas davantage.


Commentaires suivants