Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Affaire Ellen Page : Wikipédia, outil de la dictature des minorités

Effacement du passé et réécriture de l’histoire

« À la vérité, il n’y avait pas de camarade Ogilvy, mais quelques lignes imprimées et deux photographies maquillées l’amèneraient à exister »

1984, George Orwell

Les craintes de George Orwell étaient fondées. Elles ne mirent qu’une petite trentaine d’années de plus qu’imaginé par l’auteur pour émerger et atteindre le raffinement que seule l’ère numérique permet. La modification ou la suppression d’informations devenues indésirables s’accomplissent aujourd’hui de manière immédiate et globale. De nouvelles informations apparaissent comme si elles avaient été là de toute éternité. Elles deviennent le hic et nunc instable d’un régime de l’éphémère où, désormais, les désirs et les intérêts font la loi.

 

Ellen Page, actrice révélée dans le film Juno (2007), a rendu public le 1er décembre 2020 son souhait de ne plus être considérée comme une fille, mais comme une personne non-binaire :

« Salut les amis. Je veux partager avec vous le fait que je suis trans. Mes pronoms sont il/iel et mon prénom est Elliot »

Ainsi, instantanément, par la simple publication d’une lubie – peut-être ici profonde mais parfois passagère –, le réel se voit transformé sans délai. Ellen Page disparaît de l’histoire, et seul subsiste un Elliot Page apparu au monde ex nihilo et dont l’existence virtuelle fait immédiatement force de loi.

C’est alors que tous les journaux, non contents de reprendre une information qui accompagne et sert la vision très progressiste de notre monde contemporain, vont titrer sur ce changement de sexe, mais, le diable se cachant dans les détails, totalement éliminer à la fois Ellen Page et le seul pronom personnel qualifié à décrire son indéfectible identité génétique et biologique : « elle ». De son côté, la Nature ne connaît pas les chimères, elle les détruit en vertu de processus darwiniens.

Totalement aliénée aux modes et aux projets politiques progressistes, l’encyclopédie libre Wikipédia a immédiatement fait montre du zèle qu’on lui connaît en la matière (comme en matière de censure). La page Ellen Page a été supprimée des pages de l’histoire, remplacée par une page Elliot Page. L’actrice est devenue un acteur, et tous les pronoms ont été modifiés.

« Il était donc nécessaire de réécrire le paragraphe erroné du discours de Big Brother afin qu’il prédise ce qui était réellement arrivé »

1984, George Orwell

Mais toute situation absurde engendre par ses contradictions internes des effets farfelus, étranges, voire aporétiques. C’est ce qui la rend en principe morbide dans la nature. Mais la main de l’homme peut faire survivre des fictions pathologiques.

Et la main de l’homme, quand il s’agit de celle des très serviles contributeurs et administrateurs Wikipédia (car lorsque les contributeurs dévient de la ligne du parti, les administrateurs surgissent aussitôt), sait parfaitement accompagner le narratif officiel.

Ainsi, défiant toute logique, les scribes serviles de l’encyclopédie libre, comme aveuglés par leur haine du réel et leur idéologie mortifère, écrivent sans vergogne aucune (nous citons en vrac) :

- il interprète le rôle de Maggie Maclean

- Il obtient par la suite la récompense pour sa prestation dans la série dramatique ReGenesis, dans laquelle il incarne Lilith

- ainsi que dans le téléfilm Mrs. Ashboro’s Cat en 2004, en tant que meilleure actrice dans une émission pour enfants.

- il se voit également décerner le Young Artist Award de la meilleure actrice dans une série

- il remporte l’ACTRA Maritimes Award de la meilleure actrice

- son rôle d’adolescente

- il joue le rôle d’une jeune fille battue et torturée à mort

- Il obtient en juin 2008 la récompense de la meilleure actrice lors des MTV Movie Awards

- le comédien a été classé à la 61e place du classement FHM des 100 femmes les plus sexy au monde

- il joue une adolescente surdouée et cynique

- En 2009, il est à l’affiche de Bliss dans lequel il incarne une adolescente paumée

- il connaît un large succès critique et commercial en prêtant sa voix et son physique à l’héroïne du jeu vidéo Beyond : Two Souls

- En 2015, il prête ses traits à la compagne d’une inspectrice de police homosexuelle dans le film indépendant Freeheld

- Il y joue une femme dont le père est condamné à mort

 

Les coulisses de l’infamie

Tout cela pourrait prêter à rire si l’enjeu n’était pas si sérieux. Car, loin d’être le produit d’une petite mode passagère ou le fait de quelques contributeurs zélés, c’est bien une politique de fond qui s’est organisée chez Wikipédia. Il faut lire l’onglet Discussion pour découvrir l’ampleur et l’enracinement de l’abrutissement de la pensée des auteurs.

Il suffit qu’une remarque de relatif bon sens apparaisse :

Je suis pour ma part contre la suppression du nom de naissance.

Comme l’indique Aqw96, « Son nom de naissance est d’intérêt encyclopédique ». Cette personne a changé son nom − visiblement en 2020 − mais a une carrière cinématographique son le nom de « Ellen Page » forte de 28 films, 2 courts-métrages et 16 téléfilms ou séries (et si on en croit l’article aucun depuis son changement de nom), comme en attestent les castings − sources primaires attestant de ces prestations.

Nier ce nom, c’est nier l’état des sources, nier l’histoire de sa carrière. Elle est maintenant il ? Ça doit évidemment apparaître dans l’article.

Mais ça ne change pas que c’est en tant que « elle » qu’il a construit la majeure partie de sa carrière (que ce soit en terme de crédit ou en terme de rôles, féminins). Hexasoft

pour qu’elle soit aussitôt retoquée :

En désaccord. Premièrement, la bienséance veut que l’on ne parle des personnes trans que par leur nom d’usage. Mentionner à tout prix leur deadname (leur nom attribué à la naissance) dans la partie biographique n’a aucun intérêt. Ensuite, il est possible de mentionner un simple "crédité à l’époque comme *deadname*", ce qui me semble déjà plus respectueux. Iarl

Où l’on apprend incidemment, dans un anglicisme tout à fait révélateur, que désormais il existe donc des deadname. Et que ces deadname n’ont aucune importance, aucun intérêt ! Le passé n’existe plus.

« Jour par jour, et presque minute par minute, le passé était mis à jour » (George Orwell, 1984).

 

Mais les règles évoluent, il faut être moderne probablement. Et, comme le rappelait Nicolas Sarkozy en 2008 à propos du Nouvel Ordre mondial, « on ira ensemble vers ce Nouvel Ordre mondial et personne, je dis bien personne, ne pourra s’y opposer » :


- Je trouve complètement absurde et surréaliste ces discussions sur le nom d’une personne connue par son activité et souvent par un pseudo ! Les génériques, titres de bouquins ou d’albums, etc ..., ne changeront pas eux. Je respecte totalement les choix de chacun.e mais à quoi bon vouloir gommer ainsi un pan de sa vie quand elle est publique. Autant rayer carrément son nom ou pseudo de toute son œuvre dans ce cas. Obixen

- Rien d’absurde ni de surréaliste, les discussions et les règles sont construites au fur et à mesure, wikipedia évolue et progresse. (...) Tu constateras que une des premières version du manuel (anglais) pour écrire les biographies des personnes est apparu en 2003, (important pour la suite pour savoir quel nom écrire). Depuis cette ébauche, cela n’a pas cessé d’évoluer. (...)

L’utilisation du genre neutre dans les biographies (propre à la langue anglaise) est peut-être apparu vers l’an 2008 : on remonte dans le temps. Ensuite les règles commencent à se dessiner fortement en l’an 2013 pour les noms de jeunes filles (du genre c’est pas carla sarkosy mais carla bruni sarkosy) : maiden name.

Et les clarifications sur les personnes transgenres et non binaires vont enfin se solidifier vers l’an 2018. Version de l’époque. Paul Arth

Où l’en sera-t-on en 2025 ou en 2030 ? Tirer le fil logique de la folle pelote progressiste amène à affirmer que nous ne discuterons plus du simple choix binaire du « il » ou du « elle », mais bien plutôt des dizaines de genres déjà existants. Les articles seront modifiés au gré des prétentions ou des caprices des uns et des autres, ils seront entièrement écrits dans une écriture extensivement inclusive (chaque identité de genre devant être soigneusement respectée). Les événements et les faits qui porteraient préjudice à la personnalité ou à ses fantaisies du moments seraient caviardés. D’autres pourraient même être ajoutés de toute pièce. Et pourquoi pas ? Qui aurait imaginé l’année 2020 en 2019 ?

 

La réécriture de l’histoire

Voici un autre extrait d’échanges orwelliens où les contestataires seront aussitôt ramenés à l’ordre :


- Même avis que Twowings, il est ridicule d’avoir en début de biographie le prénom Elliot pour des éléments sourcés par des sources l’appelant Ellen. SRLVR

- Sauf que c’est faux, toutes les sources - à quelques exceptions près, comme toujours - l’appellent désormais Elliot Page, et titrent même avec ce nom. Voir Le Monde ou France Info par exemple.— tyseria

- Ce sont des sources d’actualité. Ça ne change rien aux sources existantes (par exemple son mariage, sous ce nom, avec un genre féminin). Et celles-ci (ainsi que toutes les interviews de films, les crédits de ces films, etc.) n’ont pas changé. Hexasoft

- Alors justement, il y a déjà des crédits qui ont commencé à changer. :) — tyseria

- Ce n’est pas la question, on n’est pas là pour réécrire l’histoire. SRLVR

- Tu dis que les sources l’appellent Ellen. Mais c’est faux. Tu reconnais toi même « Je n’ai pas lu les sources » plus bas dans la PdD. Je corrige simplement. — tyseria

- D’abord, ne pas généraliser mon propos. Je n’avais pas lu les sources faisant état de son changement de genre. Ensuite, il y a de nombreuses sources actuellement présentes dans l’article qui le désignent comme "Ellen". On peut arrêter les conneries ? Jusque novembre 2020 il était connu comme Ellen, et donc on va supprimer toutes ces sources ? Ce que j’appelais réécrire l’histoire... SRLVR

- Mais je n’ai jamais dit ça... J’ai l’impression que tu réponds à ce que tu souhaite entendre. Dernier commentaire. — tyseria

Fin du débat (« Dernier commentaire ») ! Les maigres résistances (beaucoup, comme nous, ont abandonné l’espoir de pouvoir amender un jour l’usine à gaz Wikipédia) sont rappelées à l’ordre. Et seront de toute manière bannies en cas de récidive.

 

L’épineux problème du pronom personnel

Quant à l’utilisation du prénom « il », ce choix est parfaitement absurde en regard du sexe biologique de l’actrice. Mais quand bien même voudrait-on respecter la lubie d’Ellen Page, il faudrait utiliser le pronom « iel » puisqu’elle s’identifie comme non-binaire (soit « they » en anglais) !

D’ailleurs, une remarque de bon sens rappelle que son état civil n’a pas changé (bien que cela soit possible, étant donné les lois progressistes qui le permettent désormais) ce qui placerait Wikipédia à la limite du faux en écriture... On est très loin de la rigueur encyclopédique.

Je suis en désaccord sur tout changer en il et sur le prénom mis en tête d’article car jusqu’au 30 novembre 2020, elle s’appelait Ellen Page (et donc elle). Jusqu’ici, elle a fait sa carrière en tant que fille donc mettre il pour sa carrière me paraît inapproprié. De plus, il s’est juste dit qu’il/elle changeait de prénom. Îl me semble que pour l’état civil américaine, elle s’appelle toujours Ellen Page. Piq

Plus loin, on découvre une discussion surréaliste sur le fameux pronom, et la réponse apodictique de l’activiste Lewisiscrazy :

- Il serait, à mon sens, profitable de marquer le changement de paradigme en utilisant "elle" pour la période pré-annonce et "il" à partir de maintenant. J’ai bien conscience que cet avis sera contesté mais je ne comprends pas le caractère rétroactif d’un élément qui n’est pas visible ou pertinent dans le contexte pré-2020. A Wysky

- Bonjour A Wysky Bonjour j’ai déjà essayé d’expliquer cela plusieurs fois ailleurs, mais je me relance. Quand une personne fait son coming out trans, elle ne change pas de genre. Elle n’est pas "elle" avant, "il" après (ni l’inverse). Elle nous dit à ce moment là de quel genre elle a toujours été. Donc corriger rétroactivement une bio, c’est simplement corriger une information qui était fausse, mais on ne le savait pas avant. C’est ce qu’on fait tout le temps sur wikipédia quand la connaissance évolue. Exemple que je prends tout le temps, on sait aujourd’hui que la terre tournait déjà autour du Soleil avant que Copernic fasse son coming out "héliocentriste". —Lewisiscrazy

« Coming out héliocentriste » ? Diantre !

 

De l’analyse sérieuse des dysphories de genre

Les délires LGBT de Wikipédia, comme ceux de nos sociétés contemporaines, sont la conséquence de l’emprise des minorités sur les majorités. Ces tyrannies modernes – que l’on a déjà démontré de nombreuses fois comme étant les créatures monstrueuses terminales d’un libéralisme historiquement déterminé à devenir fou – s’imposent mécaniquement devant la pusillanimité du grand nombre. Étienne de la Boétie avait déjà compris il y a 500 ans les dispositifs de mainmise d’une minorité illégitime. Nous en sommes tous un peu responsables.

La société narcissique d’aujourd’hui a vu, de façon parfaitement corrélée à l’apparition des réseaux sociaux aux alentours de 2007, exploser les cas d’automutilation et de suicide. L’augmentation massive ces dernières années des tatouages, des piercings ou de l’épilation pubienne sont aussi des automutilations, bien que contrôlées et n’entraînant pas la mort.

 

 

Les troubles du comportement alimentaire ou la dysphorie de genre sont aussi catalysés par les forums et les réseaux sociaux. Mais, si personne ne soutiendrait les velléités d’une anorexique, en revanche les lobbies LGBT entreprennent de mettre la main au plus tôt sur les enfants présentant des symptômes de dysphorie, tant bien même que l’on sait parfaitement qu’ils sont passagers et réversibles dans la quasi-totalité des cas. Mais une fois l’enfant pris en charge par la communauté homosexuelle, celui-ci évoluera vers des processus artificiels de renforcement de ce qui n’est qu’une lubie passagère et, pire, vers une thérapie hormonale en vue d’une opération mutilatrice et irréversible dès l’age légal atteint !

Nous ne saurions trop vous recommander en conclusion le visionnage de ce documentaire de la BBC qui réussit le tour de force de ne pas céder à la mode et au politiquement correct. Ce pourquoi d’ailleurs il semble absolument introuvable ailleurs que sur la plateforme non censurée Archive.org.

 

Le délire transgenre, sur E&R

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

134 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’espère que ces gens aimerons l’enfer qu’ils se construisent parce que pour moi c’est la dernière, après ça qu’ils se débrouillent pour en sortir ou corriger leurs erreurs.


  • Si les genres féminin et masculin peuvent être contestés voire niés, alors à plus forte raison les genres de l’entre-deux, sans vouloir faire un mauvais jeu de mots.

     

  • Ce que je ne comprends pas c’est ce que on en a à foutre que tu sois un vlo ? C’est ta vie ensuite tu vis ta vie, tu veux faire de la politique tu fais de la politique, tu veux être militaire t’es militaire, rugbyman bah tu fais rugbyman, peintre en bâtiment ben ok, sous-marinier pourquoi pas ? pêcheur en haute mer sur un chalutier, même si dans tous ces mondes là on en vois pas beaucoup bah toi tu vas nous prouvez le contraire, t’es le meilleur ça se voit, tu veux sucer un cheval bah suce un cheval mais nous fais pas chier avec tes trucs d’identité à talons hauts ou a trou de balle large, c’est tes affires pas les notres puis voilà pourquoi t’afficher comme ça ? Tu milites ?


  • L’humoriste Ricky Gervais parle de ça dans son spectacle "humanity" en prenant l’exemple de Bruce/Caitlyn Jenner, et leur histoire du "deadname" : un must !! (spectacle disponible sur netflix, et peut-être ailleurs)


  • On pourrait aussi reparler de Ron Unz, dont le site est désormais censuré par Google (ou finit dans les tréfonds du moteur de recherche, ce qui revient au même).

    Quant à Wikipedia, on sait comment ca fonctionne : soit les administrateurs s’en foutent, soit ils sont militants. Je ne vois vraiment pas comment corriger ce truc..... quelqu’un a une idée ? Et qu’on me parle pas d’interdire ; on est sur le Net.

     

    • Oui ! en n’utilisant plus Wikipedia, qui est discrédité chaque jour un peu plus comme source. C’est formidable ce genre d’erreur car ça précipite la chute d’un média corrompu.
      Allez... pour retrouver l’historique de la gamme des GSXR c’est pas mal, mais ça n’ira pas plus loin.
      C’est comme google : depuis quelques années ils sont allés tellement loin qu’on s’en est mis à utiliser autre chose.
      L’UTILISATEUR A PLUS DE VALEUR QUE LE « SERVICE ».


  • Très bien, mais non binaire ça s’écrit comment en code génétique ?

     

  • Ce problème de référencement par le nom existe depuis longtemps pour les auteurs de publications scientifiques. Leur carrière commence comme thésard puis se continue comme enseignant chercheur ou chercheur.
    Ces personnels signent de leur nom car ils sont associés à un laboratoire intégré à un établissement et doivent justifier d’un nombre de publication minimum par an. Le nom patronymique sert de lien.
    Les personnels féminins commencent à publier sous leur nom de jeune fille et continuent ensuite après un changement de nom suite à un mariage. Pour ne pas perdre le bénéfice de la carrière en statut de célibat et avec leur nom de jeune fille, elles associent systématiquement les deux noms dans leurs papiers : le nom de jeune fille et le nom marital.
    Il est curieux de noter que le nom de naissance en français soit traduit en deadname en anglais. C’est le choc des cultures.

     

    • #2630342

      Le deadname est une création, comme Malcolm X parlait de nom d’esclave pour son ancien nom de famille. Cela signifie pour les transgenres que c’est le nom d’une identité qui n’existe plus. Nom de jeune fille se traduit par Maiden name.
      Page n’emmerde personne et n’est pas vraiment à blâmer dans l’histoire. Le problème vient plutôt des contributeurs Wikipedia, qui en plus, ne s’inquiète pas du tout de voir leurs précieuses sources être réécrites.
      Une belle bande de trous du cul


  • La Boétie me semble plutôt avoir préparé que dénoncé l’avènement d’une minorité illégitime.

    Archive.org est un site utile mais pas dépourvu de censure : j’y avais enregistré une discussion (de Wikipédia) où un intervenant révélait qu’un homme que partout on dit avoir été condamné pour un crime n’avait en fait été condamné que pour une négligence administrative. Voulant donner cette source dans une discussion, je m’aperçus que Wikipédia l’avait effacée. Je voulus me rabattre sur Archive.org, où l’on m’informa que la page enregistrée avait été retirée par respect pour la vie privée, alors que la seule personne désignée dans cette discussion était celle qu’on y inoncentait d’un crime, et qui n’y était évoquée que sous cet angle !

    Wikipédia est fort utile hélas, malgré sa ligne, en mettant à disposition des sources primaires, des références qu’on peut citer à quelqu’un qui ne nous connaît pas et ne trouverait pas sinon les citations par lesquelles on lui répond. Mais à côté d’Archive.org, la récriture y est industrielle.

    Le sophisme à propos de Copernic est monstrueux : oui, la Terre tournait autour du Soleil avant que ce fût envisagé (par le Grec Aristarque de Samos, au IIIe s. avant Jésus-Christ) et prouvé (par l’Anglais James Bradley, au XVIIIe siècle), mais justement on ne modifie pas les sources antérieures, on n’efface pas les traces de l’erreur antérieures à la découverte de la vérité, comparaison qu’à suivre, ainsi que le voudrait son auteur, on tiendrait pour illégitime la modification de sources antérieures à la découverte du fait (réel ou non), ce qui ramènerait à une objection précédente (celle de Piq).

    Le contributeur de Wikipédia signant Lewisiscrazy (parmi les traductions possibles : fils de F∴ est cinglé) semble croire que Copernic (XVIe s.) aurait démontré le mouvement de la Terre, démonstration postérieure en fait de plus de 180 ans ; Copernic a seulement, pour ceux qui connaissaient assez d’astronomie, apporté suffisamment d’éléments pour rendre cette hypothèse assez sûre, mais, redisons-le, ce fut Bradley qui la montra certaine.

    Ce Lewisiscrazy manque fort de rigueur.


  • Merci pour ce bel article qui démontre le délire actuel et l’idéologie lgbt.


  • #2629777
    le 30/12/2020 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Affaire Ellen Page : Wikipédia, outil de la dictature des minorités

    je préfère Charles Bronson


  • Ellen Page s’est fait connaître très jeune dans le film Hard Candy, le rôle d’une adolescente qui castre le pédophile qui a violé sa sœur. Une excellente prestation...
    Depuis elle enchaîne des personnages sans profondeur et sans excellence.
    Si elle pense se refaire une santé professionnelle ( elle qui est si douée ) c’est dommage, car je n’irais jamais voir ou regarder un film avec Elliot Page.
    Elle se flingue toute seule*

     

    • D’après allocine, vous avez déjà vu un film avec Elliot Page : "Hard candy".


    • Elle a joué dans "inception" de christopher Nolan.


    • D’un autre côté, ça m’arrange parce qu’il a participé à Inception de Christopher Nolan, un film amphigourique, comme Interstellar, genre mystico-philouzouphico-scientifique, chiant à mourir, indigeste comme un gros gâteau à la crème acheté dans un supermarché, incompréhensible car indigent « tu es trop con pour comprendre la puissante pensée derrière pfff ! ». Les séquences marketing de « Non rien de rien » destinée à sortir le spectateur de sa torpeur tout, en même temps, tirant profit sur le plan émotionnel de La Môme avec Marion Cotillard et de son succès aux States comme on dit, c’est d’un grotesque, mais d’un lourd de chez lourding !
      Qu’il/elle fasse son coming-out en aspirateur pour copuler avec un vilebrequin, j’m’en cogne voire me fait rire : je lirai sa nouvelle storytelling sur Wikipédia avec le même intérêt qu’une fiche d’article de bricolage.


  • Ça me rappelle une blague.
    Ça se passe dans le cabinet d’un médecin :

    - Monsieur, j’ai une mauvaise nouvelle...
    - Madame. C’est madame.
    Soit. Madame, vous avez un cancer de la prostate.

     

  • Pfff... Franchement, cette actrice, avant votre article, je n’en avais même jamais entendu parler.
    Et ça résume toute l’affaire, je pense...

    Adage stoïcien : "Ne t’afflige point de ce qui ne dépend pas de toi."


  • Article intéressant, avec une analyse qui rejoint un bouquin excellent qui valide votre point de vue : Cultural Studies et Hollywood, le passé remanié. Le mal idéologique est profond...


  • Bon, je vais faire mon coming out jycomprenplusrieniste.

    Et pourtant j’ai essayé de m’efforcer à comprendre, comme tout le monde.


  • Je n’avais a ce jour pas de certitude concernant l’existence de Dieu.
    J’ai cependant de plus en plus la l’intime conviction de l’existence de Satan.
    Donc Dieu existe.

     

  • Il y a des opportunités commerciales à exploiter le mal-être ressenti par les jeunes générations dans une société aux dogmes incohérents.

    Est-ce que je me trompe si je postule que la possibilité de changer de genre est subordonnées à l’usage de médicaments à vie.


  • Je me contente de remarquer que parmi ceux qui prétendent « coder » la langue française style 2020, on a droit à un « sourcer la source »...quand l’ignorance et la vulgarité sont en compétition avec la prétention on se retrouve souvent avec les rédacteurs de Vikipedia.
    Dans 10 ans, comme toujours les peuples savent le faire, il ne restera que le nécessaire et pratique.


  • J’ai découvert l existence de cet hybride made in "N.O.M" cette semaine avec ma nièce ado. La voyant regarder la série "Umbrella academy (dans laquelle l’hybride mondialiste tient un des rôles importants dans la série), ai voulu en savoir plus sur le concept de la série. Ma nièce très fidèle à des valeurs traditionnelles, m a d emblée mise au parfum : tatie, ne sois pas choquée, c est un trans. Lui ai proposé de débattre sur l univers Netflix juste après. Résultat : elle est consciente que le Monde "arc-en-ciel" commence à prendre du terrain dans tous les domaines. Elle a conclu par : "Rassure-toi tatie, on essaie de banaliser ce fléau promu par les U.S.A mais pour ma part, je sais qui je suis et je sais mon chemin". Me voilà rassurée !


  • Et moi, en tant qu’homme, je suis une grosse lesbienne parceque j’aime les femmes.Sinon,ça marche si je vais dans des soirées lesbiennes et que je le revendique et réussir à sortir avec une autre lesbienne comme moi ?
    Crétinerie à part,on est emmerdé par des toutes petites,vraiment minuscules minorités.

     

    • #2630005

      @stephanedu49



      ...on est emmerdé par des toutes petites,vraiment minuscules minorités.



      ...des minorités, oui, minuscules, certainement en terme relatif,... mais, capital à préciser, adossées à la bourse déliée et...très compréhensive, de Mammon, ce faux monnayeur fanatique par atavisme familial...


  • Avant Juno, révélée au public français dans "Hard candy"


  • Le souçi c’est que dans quelques mois/années ils vont refuser aux autres de se définir de manière "genrée" ,d’utiliser les pronoms "il" ou "elle".
    On passe d’un pseudo-choix à une obligation.

    A quoi ressemblera l’Histoire quand il n’y aura plus que des "they" ?


  • Les personnes nées avec une inversion d’organes ou un moignon à la place d’un membre, n’attaquent pas les autres avec leur particularité, que ces tordus fassent de même.


  • Je que je vois c’est la promotion de la maladie mentale comme normalité et la défense de caprices d’adulescents dégénérés et suicidaires. Sans moi, les allumés. Du coup, personne n’est obligé de chercher ses sources sur wikipediatre.

     

    • Vous tapez dans le mille.
      Il y a peu, je suis tombé sur une couverture de magazine genre "Vogue" ou Vanity fair (mode).

      La couv’ présentait deux infirmières psy et une internée au regard vide. Un asile quoi.

      Pas de doute, il y a à l’intérieur des oligarchies occidentales d’authentiques fêlés qui glamourisent le Mal, dans toutes ses dimensions extérieures ("freaks") et intimes.

      C’est le combat de l’avenir, contre la Laideur.
      Combat de tous les instants.
      Ils haient la Création, aucun doute là dessus.

      Bonsoir aux camarades, amis du Beau.


  • Les gars vous vous êtes fait du mal à farfouiller dans les discussions wikipedia...ces gens sont fous à lier !...mais c’est quand même instructif.


  • Et du coup, quand une personne meurt et se fait bouffer par les vers, ils se transforment en quoi après la réécriture ?
    "Humus" ?

     

  • Ellen Page, la midinette hollywoodiennes, elle n’est pas à une absurdité prêt.

    Elle veut être un homme en se définissant comme tel hors dans la page Wikipedia, elle y est toujours mentionnée avec ses prix dont celle de la mailleure actrice.
    « Il a eu le prix de la meilleure actrice » comporte une faute d’accord de genre.


  • L’histoire d’Ellen Page est vraiment très étrange. Elle a quand même incarné des rôle très féminin, son visage et sa manière de s’habiller se rapproche plus d’une fille que d’un gars quand même... si elle s’était faite des piercing partout et n’importe comment, teint les cheveux en violet, je n’aurai rien dit. Je ne suis pas loin de penser à un lavage de cerveau...

     

    • Bonne réflexion...ça me rappelle le cas Bruce Jenner, qui soit-disant se serait "toujours senti femme"...
      Pour mémoire, le mec est ancien champion olympique de décathlon, sport masculin par excellence (dans le sens où c’est le seul sport, qui chez les femmes change de nom et devient l’heptathlon. Pensez-y, même le rugby féminin, on appelle encore ça du rugby...alors que le décathlon, si c’est pas masculin, c’est PLUS du décathlon)
      Et faut voir le gars sur le départ de la dernière épreuve aux JO, tenter de s’imposer en homme parmi d’autres hommes...et ce gros tank blindé de muscles se serait "toujours senti femme" ? D’où son goût pour le lancer du marteau et pour le seul sport exclusivement masculin au monde à part le concours de b... ?
      Bruce...enlève ces talons et ferme la de manière définitive.


  • C’ est clair que l’ influence médiatique est déterminante dans cette mode , elle l’ est bien plus que celle que l’ on attribut aux parents ou a la société, comme responsable du fait qu’un garçon devienne un homme et une fille une femme . Mais le pire c’ est la suite , lorsque devenu adulte , un ou une , se rend compte qu’ il ou elle ne savait même pas ce qu’ il faisait , qu’ il n’ a pas fait ce choix monstrueux du changement de sexe en pleine conscience mais sous influence . Et le rôle de la science diabolique et des politiques qui décident que si une chose est rendue possible elle devient légitime est le fond du problème . Ce sont les mêmes qui veulent nous injecter leur poison aujourd’hui .


  • Pour faire simple "elle a tourné la page".


  • Tout rentrera bientôt dans l’ordre, comme tendre la main n’est point faire l’aumône telle des soeurs qui quêtent.


  • Va falloir qu’on revoit toute les règles de grammaire du coup....

     

  • https://www.youtube.com/watch?v=cK7...

    Les Sopronos - 5 minutes footside

     

  • Wikipedia présenté comme " participatif" est en fait contrôlé par une poignée de personnes . Il suffit de consulter quelques sujets de politique ( ou histoire politique ) pour vérifier que les textes sont rédigés par des personnes inféodées à la pensée unique/dominante . Wikipedia = Bible de la bienpensance .
    Le trés bon docu allemand, en VF , est sur Youtube : "le côté obscur de Wikipedia". Il démone toute cette supercherie.


  • Oui, tout cela confirme malheureusement que nous entamons bel et bien l’ultime phase d’une société dégénérée, malade, psychotique et en achèvement d’effondrement.

    Je suggère de laisser ces pauvres "choses" se dégenrer, se nier et s’anéantir toutes seules... dans 30 ans, ça donnera beaucoup de boulot aux consultations "psychiatriques" en ligne :-))


  • Ouf, j’ai cru un instant que l’on parlait de Bettie Mae Page.
    Mais non, car elle est morte en 2008 ! Elle risque pas de changer de prénom !
    https://youtu.be/_R41ZUknb-0
    Et ici : https://youtu.be/rS6b2aYqjq8


  • Sans doute que depuis les articles 19 et 21 nous sommes entrés dans l’ère post-vérité.

    On peut raconter n’importe quoi, tant que cela convient au discours dominant. Les arbres montent jusqu’au ciel, des activités creuses comme celles des réseaux « sociaux » sont valorisées de manière extravagante, nous sommes frappés par une peste qui nous décime, je suis un papillon, et une femme devient homme parce qu’elle le décrète.


  • ".../... L’augmentation massive ces dernières années des tatouages, des piercings ou de l’épilation pubienne sont aussi des automutilations, bien que contrôlées et n’entraînant pas la mort.../..."
    _ ?!
    Autant je suis d’accord quant à l’utilisation du mot mutilation pour qualifier l’horreur absolue et définitive de tout ce qui précède, autant je ne le suis pas pour ce qui est énoncé dans cette phrase !

    Mutiler : priver de son intégrité physique par une mutilation, une grave blessure.
    Mutilation : perte accidentelle, ou ablation d’un membre, d’une partie externe du corps, qui cause une atteinte irréversible à l’intégrité physique.

    - Tatouage : il n’y a aucun retrait de quoi que ce soit, mais un ajout de dessins sur la surface du corps.
    - Piercing : pas davantage de retrait ni de quelconque ablation, mais - là aussi - ajout d’un objet sur le corps.
    - Épilation pubienne : il y a effectivement retrait de poils, mais ils repoussent, et donc aucun caractère irréversible.

    Par ailleurs - et pour info ;-) - aucune femme ne se fait épiler le seul pubis !
    = soit on enlève tout, et là, ce genre d’épilation ferait plutôt référence à la perversité d’une femme cherchant à ressembler à une petite fille, en général à la demande d’un homme...
    = soit on fait ce qui s’appelle "le ticket de métro", le pubis restant donc partiellement couvert d’un rectangle pileux.

    La nouvelle mode - poussée par ces féministes 2.0 totalement hystériques - consistant d’ailleurs à ce que les femmes ne retirent plus aucun poil : quel tableau pour certaines !

    La mutilation génitale s’appelle l’excision ou l’infibulation pour les femmes, et la circoncision pour les hommes, car, dans ces cas, il y a effectivement - sauf chirurgie réparatrice minutieuse - un caractère irréversible concernant ces actes.

    Ceci dit, quelle aubaine pour les """chirurgiens""" et """médecins""" assassins, et quelle haine revancharde dans le discours de ces LGBT - ultra-minoritaires dans le monde - poussant à ces mutilations sur des enfants et de jeunes adolescents.

    La haine de ceux dont la différence ne traumatise qu’eux-mêmes et les autorise à la tyrannie tous azimuts.
    La haine de ceux qui s’autoproclament légitimes à exiger des lois qui leur sont exclusivement personnelles.
    La haine de ceux qui sont prêts à exclure/bannir/ostraciser tous ceux qui leur font obstacle.

    Une haine vengeresse/parano/délétère d’une ultra-minorité, qui en rappellerait bien une autre...

    Pathétique !!

     

    • Permets moi de corriger ton propos.

      Il faut comprendre la mutilation comme d’abord symbolique puis ensuite physique. Quand on attente à son corps, même symboliquement, on le mutile. C’est l’esprit de la mutilation qui est à l’oeuvre et qu’a très bien compris l’auteur de cet article.

      Mais d’abord le tatouage est irréversible (même au laser on ne revient jamais au point de départ). Il s’agit donc d’une mutilation (dans son sens dérivé de "dégradation").

      Ensuite le piercing est bien souvent irréversible (la peau est trouée souvent définitivement).

      Puis l’épilation pubienne peut être irréversible : c’est le cas de l’explosion des épilations définitives au laser.

      D’autre part, les féministes qui n’ont pas mieux compris le sujet, entendent lutter contre le patriarcat ou autres débilités phallocratiques en demandant aux femmes de garder TOUS leurs poils. Ainsi elles finissent par ressembler à des singes, ce qui est très moche et finit de dégoûter les hommes d’aujourd’hui qui, nourris au porno, ne veulent plus aucun poil nulle part.

      Il faut un juste milieu. Il y a les poils qui servent à quelques choses (pubis et aisselles) et les autres qui peuvent être enlevés pour des raisons esthétiques évidentes.

      Encore que chacun fait bien ce qu’il veut puisqu’une femme pourra toujours te rétorquer de t’épiler les jambes. CQFD.


    • @ Gérard

      Je permets - bien sûr ! - mais je corrige aussi les erreurs ! ;-)

      - Le tatouage n’est absolument pas irréversible - seule la couleur verte est plus difficile à enlever - et par ailleurs, pour une personne tatouée, elle n’attente pas à son corps, mais elle l’embellit : il n’y a donc ni dégradation, et encore moins mutilation puisque c’est en surface, et que - de plus - tout tatouage se dégrade progressivement avec le temps.
      Et je pose alors la question : le jugement d’autrui sur son corps tatoué vaut-il davantage que le sien ?

      - L’épilation définitive au laser est une arnaque au prix exorbitant - et donc réservée à une """élite""" friquée - parce qu’efficace seulement sur les poils très noirs.

      - Un piercing enlevé - exactement comme pour des boucles d’oreilles - la peau se referme complètement, et il ne reste plus aucune trace.

      Quant à la symbolique, poussons le raisonnement jusqu’au bout : les hommes ne devraient pas se raser, ni se couper les cheveux, les femmes devraient garder tous leurs poils et ne jamais se couper les cheveux non plus, car c’est aussi attenter au corps qui nous a été donné - redevenons donc plus proches de nos lointains ancêtres, qui chassaient le mammouth - quant au maquillage, n’en parlons même pas !

      Et petite question pour finir : à quoi servent donc les poils aux aisselles et sur les parties génitales, en-dehors d’être des nids à bactéries et la cause d’odeurs insupportables dans les transports en commun en fin de journée ?

      J’attends la réponse avec grand intérêt ! ;-)

       

      • Bon j’ai pas trop envie de rentrer dans une discussion trollesque !
        Surtout qu’il y aurait tellement à redire sur tout ce que tu as dit.

        1. Tatouage : tu ne reviens jamais au point de départ de la peau vierge, surtout dans le cadre des tatouages nombreux, larges, et colorés qui sont la mode aujourd’hui (on n’est plus au petit papillon en encre noir sur le mollet)

        2. Le piercing et ses dérivés sont irréversibles et laissent des petites cicatrices (les joues, le nez, etc.) ou une déformation irréversible de type langue cisaillée en langue de serpent, etc. On ne parle pas ici bien sûr de petits trous de boucle d’oreille etc.

        3. L’épilation définitive au laser coûte dans les 200 balles, tu parles d’un prix exorbitant !

        Pour le reste tu n’as pas lu mon message qui distingue les poils ayant un rôle (pubis, aisselles) et ceux n’en ayant pas (le reste, en gros).

        Et puisque tu ignores le rôle de ces poils (ce qui montre quand même une inculture crasse), voici à quoi ils servent :

        - Aisselles :
        1. rôle mécanique sur le frottement des bras en raison de l’apparition de la bipédie (les singes ont des poils de partout mais pas aux aisselles)
        2. thermorégulation en retenant la sueur qui est l’élément qui refroidit le corps en captant la chaleur du corps et en s’évaporant. Sans poils la sueur coule le long du bras et du torse puisqu’elle n’est pas retenue, et diminue fortement la thermorégulation obligeant à transpirer beaucoup plus ! (absurde, donc)

        - Pubis :
        1. rôle érogène pour l’homme depuis la nuit des temps qui immédiatement reconnaît la femme fertile à celle qui ne l’est pas et est donc naturellement excité par celle qui est pourvu de poils (adulte) et non pas par celle qui n’en a pas (enfant). Ces poils sont apparus exactement lors de l’apparition de la bipédie qui les rend justement visibles (puisque, comme dit plus haut, les singes ont des poils de partout mais pas au pubis !). C’est donc ancré dans notre conscience (sauf pédophiles...).
        2. rôle d’amortisseur (hé oui) lors de la relation sexuelle
        3. rôle de barrière protectrice pour la flore vaginale
        4. l’épilation entraîne des micro-coupures (rasage) ou mini-blessures (épilation) qui sont des voies d’entrée majeures des virus et bactéries en particulier gonorrhées, herpès, chlamydia ou syphilis.
        5. l’épilation entraîne des poils incarnés qui s’infectent régulièrement et finissent en papules
        6. l’épilation déséquilibre la flore vaginale (point 3) ce qui entraîne démangeaisons, mycoses, vaginoses,

        ETC...


    • Le tatouage n’est pas une mutilation ? Pourtant tout le monde dit que c’est douloureux... c’est même une des raisons qui en fait son succès : franchir le cap de la douleur pour être "un vrai parmi les vrais", le sentiment d’appartenance que les ados chérissent tellement de nos jours...
      Et puis le piercing qui n’est pas une mutilation... de mieux en mieux...


    • @Gérard

      Désolée, mais je ne répondrai jamais à un participant usant du terme "trollesque" à mon encontre pour essayer d’avoir raison, surtout quand il s’agit pour celui-ci de faire des hommes des êtres totalement primaires - j’en ai, personnellement, une idée nettement plus haute que ça ! - gouvernés par leur seul cerveau reptilien.

      Mais bon, sans doute avez-vous oublié la signification de la lettre R dans E&R...

      Et sur ce, je vous souhaite une bonne journée !


    • @ Mich

      Mutiler : priver de son intégrité physique par une mutilation, une grave blessure.
      Mutilation : perte accidentelle, ou ablation d’un membre, d’une partie externe du corps, qui cause une atteinte irréversible à l’intégrité physique.

      Voili-voilà, et bonne journée ! ;-)

       

      • La prochaine tu iras jusqu’au bout des définitions, et tu verras que le français est une langue riche qui décline les mots dans des acceptions subtiles et différentes.

        En l’occurrence, en citant la référence CNRTL :



        Par analogie :
        1. [Correspond à mutiler B 1] Dégradation, destruction partielle.






        Au figuré :
        1. [Correspond à mutiler C 1]
        a) Altération, déformation. Synonyme familier : maquillage.Défaut des savants : ils croient qu’ils observent quand ils découpent des séries de faits en les isolant. Cet isolement est une mutilation (Bourget,Actes suivent, 1926, p.7)




        .



        2. [Correspond à mutiler C 2] Suppression de quelque qualité essentielle. Synonyme : dégradation, diminution. La grossesse est surtout un drame qui se joue chez la femme entre soi et soi ; elle la ressent à la fois comme un enrichissement et comme une mutilation (Beauvoir,Deux. sexe, t.2, 1949, p.307).



        Merci, au revoir, et à la prochaine fois.


    • #2630034

      Perso je ne pense pas que ce soit un problème, ce type de manœuvre ne peut fonctionner que si tout le monde a un logiciel "de gauche" à savoir les presque plus teubés de notre société.

      La catégorie la plus teubée ne suivra pas le mouvement car elle est plus proche de l’espèce animale (au sens singe du terme) que de l’espèce humaine et se fient déjà aux règles constatés dans leur milieu de prolétaire.

      La catégorie plus instruite n’acceptera jamais ça et les moqueries auront toujours court jusqu’à ce que la mascarade s’arrête... bon ça ne donne aucun indicateur de quand tout ça va se terminer mais à part diviser (ce qui est déjà beaucoup), ça n’aura pas beaucoup d’impact.

      On attends l’effondrement incessamment sous peu.


    • Jamais entendu parler de cette jeune femme plutôt magnifique...c’est vrai que par extension le projet de banalisation de la confusion des genres est plus intéressant que le cas particulier. La question est toujours la même, quelle est la part d’ingénierie sociale ? Préparez vous, Ils vont bientôt sortir les gros dossiers : les hommes enceintes !!! Enfin, enceints !!! Preuve sur le PLANNING FAMILIAL !!! https://twitter.com/luniseMarquis/s...

       

    • On ne dira donc plus : "ELLEN Paige est unE idiotE",
      mais plutôt (Attention, suivez bien, ça va aller très vite...) : "ELLEN Paige est unE idiotE qui se prend pour ce qu’elle n’est pas."
      Voilà, j’ai INCLUS sa maladie mentale dans la description, c’est bien ça l’écriture inclusive ? J’ai bon ?


    • Donc Elliot Page, des traits féminins, 1m55…

       

    • " le comédien a été classé à la 61e place du classement FHM des 100 femmes les plus sexy au monde " Cette phrase illustre à elle seule l’absurdité du débat. Et l’absudrisme de l’approche conformiste de la situation.


    • Son coté "trans" sera très certainement temporaire, la miss en question ayant changé à peu près 4 fois d’orientation sexuelle, ces dernières années. D’abord, "polyamoureuse", puis en fait non Homo, puis en fait nan "bi", puis maintenant trans. L’année prochaine, si "Hollywood" lui demande de vouloir être un pellican, elle obéira, comme l’esclave qu’elle est et vous l’entendrez jacasser à qui veut l’entendre, son envie de toujours de vouloir avaler des harengs et de s’envoler.
      Elle joue juste un rôle, comme tous les agents payés par la CIA euh Hollywood.
      Quelle drôle d’époque !

       

      • oui ca fait penser au gamin de Gingers Have Souls qui a prouvé que non en voulant devenir un gonzesse du nom du Claire avant de se retracter pour raisons medicale (jpeux pas shui dispensé dpiscine y a ramadan) pour se retrouver barbu comme dans Braveheart a niquer sa demi-soeur...tout un programme

        ces gens la doivent etre tres malheureux

        ma charité chretienne me pousse a faire ce que ma connaissance historique me deconseille...les plaindre


      • Dav
        l’adolescent lui-même a contribué à alimenter le déchaînement de haine et d’humiliations qu’il a récoltés avec sa prestation. Avec des vidéos comme "Apology for Slavery", dans laquelle Michael Kittrel s’excuse au nom des blancs pour l’esclavage et déclame qu’être roux est une race, il remet régulièrement des pièces dans la machine.


    • La pauvre, si ça se trouve c’est une esclave MK Ultra et ce ne serait pas étonnant. Beaucoup ont l’air d’en être dans le show business.

      Par contre, du coup ilouelle touche toujours des droits pour les films qui ont été tournés par cette jeune femme qui n’a jamais existé ? Ca se passe comment ? Le pognon, le chèque, il est à l’ordre du nom inscrit sur le contrat normalement, non ? Justifiez moi ça les progressistes. Hop hop hop !

       

      • ah non ca recommence a zero eh...ses parents touchent des allocs et tout, elle vient juste de naitre...il y a fort a parier qu’elle aurait pas oser cette petite originalité en debut de carriere

        opportuniste

        enfonceuse de portes ouvertes sans courage


    • Ces gens ne représentent rien et notre époque se prosterne devant eux ,il va falloir se réveiller !


    • Pour tout ce qui ne rentre pas clairement dans la catégorie il/elle , la solution existe déjà : Le pronom "Ça" ( "It" en anglais).

      Ne passons pas à coté des choses simples.


    • Le transgenre = un moyen de plus pour gratter un petit billet.
      Laissons les se plaindre et devenir de bons consommateurs en mauvaise santé.
      Des accros aux hormones, une bande de junkies qui iront s’approvisionner sur des marchés noirs quand ils ne pourront plus se payer ces produits sur le marché légal.
      Prenons exemple sur sa sainteté Soros et commençons à investir.


    • #2630151

      Un monde de conneries monumentales.


    • Ah, mais sur wiki ils n’ont mis à jour le lien vers son site officiel qui est toujours bel et bien E L L E N P A G E

      Les gens sont devenus fous...


    • Ah bon, moi j’arrive toujours à voir la page de Ellen Page :

      https://web.archive.org/web/2020111...

      https://web.archive.org/web/2020111...


    • Connais pas la meuf, m’en fous complètement de la hollywooderie, je regarde plus de films depuis 20 ans, mais ce genre de manifestation de lgbtopsychiatrisme bolchevique est idéale pour ouvrir les yeux des consommateurs tièdes "de bonne foi", ceux qui voulaient pas voir.
      2+2=5 et la menace, en plein sous le nez.
      De quoi accélérer la sécession d’avec eux et leur folie.
      Parfait.


    • #2630182

      Moi Bèbert je me sens chèvre et j’aime bien que l’on me trait
      Par contre pas sûr qu’on en fasse du fromage
      L’éternel retour du concret
      Pauvre monde en perdition

       

    • En conclusion : en 2022, l’OMS fera une erreur en retirant le transexualisme (autre nom du transgenrisme) du registre des maladies mentales.
      La preuve ? Les délires psychologiques que les militants du genre nous pondent.

      Nous vivons vraiment une époque où nous reproduisons volontairement le pécher originel.

      Comme l’ange déchu Satan, certains (pourtant humains) haïssent :
      - l’Humanité (au passage, les mêmes militent pour l’avortement yc jusque 9 mois de grossesse)
      - la condition humaine puisque "Dieu nous a créé Homme et Femme" (= 2 genres seulement),
      - et certains veulent être comme les anges dont la Bible nous dit qu’ils sont sans sexe (= sans genre)....

      Pour moi, tout cela mène à leur projet "transhumaniste" (l’homme génétiquement ou technologiquement modifié) qui est satanique.

      Que Dieu nous vienne en aide.

       

      • Dans la bible, les anges bien qu’ils ne sont pas descriptible comme des humains, ils prennent une forme masculine pour causer aux hommes.
        D’autre part, certains anges dissidents se sont accouplés à des femelles humaines ce qui a donné des nephilims des créatures hybrides puissantes qui régnèrent sur les Hommes jusqu’au déluge.


    • #2630194
      le 31/12/2020 par On vit quand même une époque d’enculés
      Affaire Ellen Page : Wikipédia, outil de la dictature des minorités

      Quel beau monde et quelle belle société, on nous prepare, avec tous ces enculés,, ces trans, ces fiottes et ces salopes, on a hâte que tout ça arrive à terme, pour voir enfin le résultat
      Fist-in, vaseline, broutage de foufounes, sodomie, zoophilie, et tutti quanti....
      Vite !!
      On est pressé de voir ce joyau

       

    • Combien de temps va-t-on resister en France face à ce déferlement de conneries (ecriture inclusive, pronoms, accords orthographique, et pire encore) ? Quand je vois l’essor des tatouages surtout chez les femmes...

       

      • #2630234
        le 31/12/2020 par LREM_ La République En Moonwalk
        Affaire Ellen Page : Wikipédia, outil de la dictature des minorités

        Tu es trop obtus Yannick, pense printemps, arrête de te replier sur toi même , ouvre toi au monde toi qui a la clef
        Ouvre toi la porte vers la liberté.
        À on me dit dans l’oreillette qu’il faut surtout ouvrir son cul, son portefeuille et fermer sa gueule
        En Marche vers le bas


      • Au-delà de la question du "séparatisme territorial", il y a la question du séparatisme cognitif, qui est bien présent partout dans la vie quotidienne... et qui est le choix des malades mentaux.


    • #2630215

      De toute façon, la nature est spéciste, genré et remplie de haine
      Une fois j’ai couvé des œufs, pour créer ma propre famille de pioupiou (oui je me sens poule, vous allez pas commencer à me faire chier... je suis pas aveugle, je sais bien que je n’ai pas de plume.. bordel) et bien rien, ni aucun cotcotcodec, ni pioupiou ne sont né
      J’ai même écrasé, enfin tué des œufs
      Ce monde est horrible

       

      • #2630376
        le 31/12/2020 par Marchand de pioupiou, de bébés, de chiots, etc...
        Affaire Ellen Page : Wikipédia, outil de la dictature des minorités

        Quel monde d’enculés, si tu veux, je peux te revendre des petits poulets de Brie, issus de bonnes familles, bien éduqués
        Non genré-e-s et racisé-e-s
        En solidarité bien entendu
        Signé Shylock domicilié à Venise


    • Wikipédia ,en chute libre ...

      Média riche d’information ,a dès l’origine
      suivi une orientation très précise sur les sujets
      "sensibles" .Cette orientation n’est en fait que celle
      que nous connaissons depuis 1870 en France et qui
      représente la prise du pouvoir par les puissances de l’argent
      alliées dans l’ombre de la religion maçonnique anglo-saxonne .
      Cette hégémonie est en crise profonde et menacée de toutes
      parts .Le Pouvoir Profond qui n’existe pas sort les armes lourdes
      contre les contestataires dans tous les domaines , y compris
      et de plus en plus sur le terrain scientifique ,base du pouvoir
      économique et militaire .
      Wikipédia est à l’image de ses maitres ,et ne contrôle plus un
      monde qui lui échappe Le renfort des "minorités" manipulées
      est un signe de décadence accélérée du système .
      Wikipédia ,France Inter ...Le Monde ...,
      Bref la négation du réel et de l’histoire ,par une propagande
      qui utilise le bras judiciaire pour interdire toute contestation ,
      n’est ce pas le signe le plus évident d’une décadence accélérée .
      L’aveuglement de nos élites progressistes ,si surs d’elles mêmes
      il y a encore si peu de temps et aujourd’hui si agressives
      et alarmistes ,est stupéfiant !
      Wikipédia ,c’est fini ,déjà ....

       

    • Actors studio !...


    • L’expression l’habit ne fait pas le moine ne saurait être plus approprié pour aucune autre tromperie.


    • "moi je dis que la connerie à ce point là,ça devient gênant...."
      "Quand on mettra les cons sur orbite,ils auront pas finis de tourner..."
      "Les cons ça ose tout, vu même à ça qu’on les reconnaît"
      Michel ou Michelle Audiard, c’est comme vous voulez


    • Quand un enfant pretends savoir respirer sous l’eau, le rôle des adultes est de l’éloigner de ses désillusions, pas de lui attacher des poids aux chevilles...


    • Les lobbys de cette horreur me répugnent au plus haut point mais les enfants/jeunes pris au piège m’inspire de la compassion. Des gamins paumés en quête éperdue d’amour et de reconnaissance sont les victimes soit de parents abusifs soit de parents complètement défaillants . Quand un bébé a été choyé , nourri convenablement et qu’enfant on en prend soin il s’accepte et peut grandir sainement. Le pire est que la dégénérescence s’accélère à un rythme vertigineux je crains que le point de non retour pour beaucoup soit franchi


    • #2630419

      Aujourd’hui plus rien ne m’étonne, il y a bien l’homo fascisme avec les G.A.S.H (gays aryan skinheads) les musulmans gays avec l’imam Ludovic Mohamed Zahed, les curés gay, avec Krzysztof Charamsa,, les supremacistes juifs gay surhomme Yuval Noah Harari, le génie lesbien de l’autre dinde Alice Coffin, les présidents du conseil national du numérique gay marocain avec un CAP cuisine, les gars qui se prennent pour des poneys (pony play) ceux qui se prennent pour des chienchiens que l’on promène en laisse, ceux qui se sentent bébé à 50 piges
      https://youtu.be/FENxf4wmAk4
      alors vous savez !
      Elle est un peu dépassée la pintade
      Y’a mieux aujourd’hui, comme être un truc, un machin, un objet
      https://youtu.be/AYuMabKHueE

       

    • Depuis la défaite du IIIème Reich, toute forme d’essentialisme est interdite en Occident.
      Tout n’est plus qu’existentialisme. Les gens s’autodéterminent comme ils le souhaitent.
      Le problême c’est qu’on nous oblige à valider ça.
      Page est une femme, une femme ayant des troubles de l’identité sexuelle mais une femme quand-même.. jamais elle ne pourra être un homme, ses chromosomes resteront féminins, elle n’aura jamais de pénis ou d’appareil reproductif masculin, et OUI, c’est ça qui défini un homme !
      Le scandale c’est que wikipédia et la presse de gauche s’empressent de nous faire accepter le trouble mental de cette personne comme normal.
      Quand un fou dans un asile se prend pour Napoléon, personne ne croit réellement qu’il est vraiment Napoléon ; Là on veut nous forcer à croire qu’une femme peut vraiment devenir un homme.
      Laissez passer quelques mois et vous verrez que si vous ne dites pas "il" au sujet d’une femme se prennant pour un homme, que l’on vous fera condamner pour transphobie.
      Personne n’a à m’obliger à croire en un mythe, en un délire, en un trouble mental.

      Enfin, pour ceux qui doutaient encore de la subjectivité de wikipédia...
      Et si Soral se présentait comme un militant de gauche, pensez vous que wiki le requalifierai comme tel plutôt qu’avec l’expression diabolisante "d’extrême-droite" ?
      Non évidement.


    • George Orwell nom de plume d’Eric Arthur Blair, sa biographie pour connaitre son pedigree, son livre initiatique 1984, n etait autre que relater le programe qu il a eu connaissance de par ses rencontres de connaissances bien informéés quand il vecu en Inde britannique.
      le plan du NWO etait deja a son epoque en creation.

       

    • "si personne ne soutiendrait les velléités d’une anorexique" je ne suis pas tout à fait d’accord avec cette phrase. Bien que, effectivement, la société ne les soutiendrait pas, l’association (secte ?) Pro-Ana et son pendant boulimique Pro-Mia défendent depuis des années que l’anorexie et la boulimie ne sont pas des troubles psychiatriques mais des "modes de vie." Adolescent au tout début des réseaux sociaux, je me souviens très bien avoir vu beaucoup de filles se faire manipuler par ces groupes. Pour ma part, je vois les trouble de la personnalité transgenre de la même manière, sauf que ceux-ci sont valorisés aujourd’hui dans les médias et, avec les mêmes arguments que Pro-Ana et Pro-Mia, encouragent des jeunes gens en crise d’identité à se mutiler.


    • Ce gnome veut un qualificatif qui soit ni masculin ni féminin ,qu’a cela ne tienne :
      Rien ,Nichts ,Nada ,Nothing ,Walou,Nichego en latin : Nihil
      Si ce gnome n’est pas content il en a d’autre : Zéro ce dit et ce comprend dans toute les langues ,et comme cette chose (film de Carpenter ) fait le jeu de nos ennemis pourquoi pas : agent zéro,zéro Zéro ça tombe bien il cherche un nouveau type d’agent secret


    • #2630747
      le 01/01/2021 par Cette bonne vieille adresse IP fixe
      Affaire Ellen Page : Wikipédia, outil de la dictature des minorités

      Après de mauvaises expériences de ce genre, j’ai arrêté de contribuer officiellement avec beaucoup de valeur ajoutée (rédactionnels structurés et sourcés d’un type pertinent dans sa branche).
      Trop de petits kapos malpolis, souvent mal informés sur les concepts qu’ils utilisent, jouissant de faire la police pour des choses insignifiantes.

      J’ai écrasé mon compte il y a 5 ans environ et je ne fais jamais plus que des petits rajouts purement factuels en anonyme, pour mon seul plaisir, et ponctuellement utiles dans mon boulot (que j’aime).

      Mais je vais souvent dans les pages "Discussions", comme vous l’avez fait et c’est parfois rigolo, mais le plus souvent triste car personne ne relève les biais d’intention à caractère idéologique qui pullulent - et toujours dans le même sens.

      Bref. Bravo pour ce superbe article qui marie Orwell et la pieuvre WP.


    • Je préfère Jimmy Page.

       

    • #2630843

      Moi je me sens huître, et tous les matins, je me mets un doigt dans le cul, pour voir si il y a une perle

       

      • Bonjour et bravo.
        Vous êtes mon premier fou rire de l’année. Je crois qu’inconsciemment c’est ce que je viens chercher en lisant les commentaires. Vous contribuez à l’amélioration de ce monde n’en doutez pas.
        Force et honneur.
        Cordialement.
        Laurent


      • #2631229

        @Laurent9712
        Merci camarade, tes paroles me touchent et puisque tu es sympa, si je trouve des perles, le premier collier que je fais sera pour toi
        Il ne nous reste que la rigolade
        Alors profitons-en
        Amicalement
        Force et honneur


    • Faut tourner la page


    • Tous ces troubles qui s’intensifient au fil des générations sont certainement dû aux vaccins qui à n’en pas douter sont un moyen de contrôle total sur les esprits et la physiologie des individus (castration des hommes, dysphorie de genre, homosexualité généralisée).

      Une poignée d’élites corrompues a littéralement accès au système sanguin de centaines de millions d’individus, comment peut-on croire que cela ne sera utilisé qu’à des fins de protection de la santé...

      Tout comme l’industrie agro-alimentaire maitrise le bétail par des injections diverses, le bétail humain n’échappe pas à la règle. Si vous souhaitez sauver vos enfants de cette folie dysgénique, abstenez-les de toute vaccination, de tout médicament, et de toute malbouffe.


    • J’avais complete sur wikipedia la page concernant le journal LeMonde, en.y inscrivant dans la section financements, les dons offerts par bill gates avec la source referencee (le site officielle bill&melindagates) ils ont supprime mon apport..voila wikipedia


    • Et bah moi je m’identifie à une huitre non binaire bah quoi y’a pas de raison
      et si vous dite le contraire je vous attaque pour discrimination !!!


    • Conservez précieusement vos livres et même vos bandes dessinés. Ne faites pas l’erreur de vous débarrasser des "preuves" du passé. Peut-être un jour faudra-t-il tenir cacher cette mémoire écrite et certains objets qui constituent des liens ... Remarque hors sujet :
      Autour de moi, je constate toujours étonné que bien des maisons et des appartements sont devenus de vrais déserts exempts de tout objets antiques et même de livres. Seul un portable, une tablette et un smartphone trônent dans ce vide, ayant remplacé à eux seul toute trace et artéfact de civilisation passée. Effet de mode ? Simplicité volontaire ? Je ne saurais dire, mais je trouve ça horriblement terne et triste. Auparavant, lorsque j’étais invité chez quelqu’un, je pouvais en un coup d’oeil et en remarquant les titres dans la bibliothèque, avoir un aperçu de la personnalité des propriétaires.

       

    • ni " ELLE " ni " IL" mais "CA" d’où cela sort toutes ces merdes aux cerveau malade

       

    • Ellen Page était homosexuelle et était "mariée" avec une femme.
      Restant "mariée" à la même femme, elle prétend être devenue un homme hétérosexuel, sa "femme" devenant par la même occasion une femme hétérosexuelle.


    • Je n’ai plus mis les pieds dans une salle de cinéma depuis 1998.Je ne regrette pas ma décision, mais alors pas du tout ..


    • #2632438

      À voir sa filmographie, ça se bouscule pas pour lui proposer des rôles de légionnaire, déménageur, général des armées, chevalier ou forgeron...


    • On sait que le monde dégénère quand il porte au pinnacle les troubles hormonaux / psychiques au lieu de chercher à les soigner...


    • Je récapitule : C’était une femme, maintenant un homme. Question technique est-ce qu elle a un pénis,qui fonctionne du coup ? Elle etait homo mais du coup elle est devenue hétéro si c est un homme qui aime les femmes...c est bien ça ?


    • Du coup, comme elle a des relations sexuelles avec d’autres femmes, il est devenu hétérosexuelle.
      Chouette.


    • On s’en fout ! Tout simplement !


    • Personnellement je m’identifie à un être humain libre qui ne se fait pas dépouiller par les services fiscaux, mais bizarrement là ça ne passe pas...


    • Cet article va au-delà du simple cas d’Ellen Page ou de Wikipédia.

      Alain Soral, ayant principalement mis en avant des analyses sociologiques au cours de sa carrière, met ici en évidence un fait de société d’autant plus alarmant qu’il apparait dans une période d’apparence chaotique de laquelle certains pensent tirer des épingles en or. Ces derniers sont prêts à tout lorsqu’il s’agit de faire diversion, voire à perdre le contrôle des suggestions qu’ils lancent ainsi dans l’opinion publique.

      Il ne faudrait pas non plus se voiler la face : la version officielle de l’histoire imposée par le pouvoir dominant n’a pas attendu cette énième diversion pour présenter des réécritures de convenance. Mais ici, il s’agit d’associer l’opinion publique elle-même à ce genre de réécriture que la conscience réprouve.

      On pourrait même pousser la question plus loin : en quoi un peuple peut-il reprocher à son gouvernement sa tentative de réécriture de l’histoire médicale d’un côté quand lui-même s’accorde à réécrire la biographie d’une personne de l’autre, par caprice, en faisant fi des incohérences inévitablement provoquées ?


Commentaires suivants