Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Affaire Epstein : Jean-Luc Brunel mis en examen pour un autre viol (sur une mannequin mineure)

Écroué depuis décembre 2020, Jean-Luc Brunel a été mis en examen pour un deuxième viol. L’ex-agent de mannequins, soupçonné d’avoir été un rabatteur pour le réseau de prostitution de Jeffrey Epstein, est accusé d’avoir drogué et violé une mannequin mineure dans les années 90.

 

Une deuxième affaire rattrape Jean-Luc Brunel, ex-agent de mannequin français âgé de 75 ans lié à Jeffrey Epstein. Selon Le Parisien, l’homme a été mis en examen pour « viol aggravé » le 23 juin dernier. Cette fois, il est accusé d’avoir drogué et violé une mannequin à la fin des années 90, alors qu’elle n’avait que 17 ans.

Selon le plaignante, qui vit aux État-Unis, Brunel aurait drogué sa boisson à son insu, et l’aurait violée à son domicile à Paris, après une soirée en discothèque.

L’ex patron de les agence de mannequin Kirins puis MC2, dément ces accusations. Ses avocats ont déjà demandé sa remise en liberté, refusée par la justice.

 

En prison depuis fin 2020

Car l’Office central de répression des violences aux personnes (OCRVP) a mis des mois à réussir à mettre la main sur Jean-Luc Brunel. Cet ancien jet-setteur est soupçonné d’avoir servi de rabatteur à Jeffrey Epstein, Américain richissime à la tête d’un réseau de prostitution international dans les années 90 et 2000, notamment de mannequins très jeunes, souvent mineures. Interpellé à l’été 2019, cet homme très entouré s’était suicidé en prison. Dans les années 2000, il avait déjà été reconnu coupable d’exploitation sexuelle de mineurs.

En décembre 2020, Jean-Luc Brunel est finalement interpellé alors qu’il s’apprête à quitter la France pour le Sénégal. Il avait ensuite été mis en examen pour viols sur mineur et harcèlement sexuel, soupçonné notamment d’avoir agressé Virginia Giuffre, l’une des victimes du réseau de proxénétisme d’Epstein, et l’une des femmes par lesquelles le scandale Epstein a démarré.

(...)

Le septuagénaire français nie toutes les accusations à son encontre, dont le fait qu’il aurait participé au réseau de trafic sexuel d’Epstein. Ses avocats, cités par Le Parisien, dénoncent « un lynchage médiatico-judiciaire ».

À la suite d’un appel à témoins international lancé fin 2019 pour retrouver les complices d’Epstein sur le sol français, de nombreuses mannequins ont témoigné. Certaines accusent Brunel de violences sexuelles au début de leur carrière, comme le mannequin australien Zoe Brock en 2017. Mais toutes ces affaires sont prescrites.

Lire l’intégralité de l’article sur marieclaire.fr

 

Le portrait de Jean-Luc Brunel
et les implications françaises de l’affaire Epstein,
c’est uniquement chez Faits & Documents !

 

Rappel : Faits & Documents a consacré dix numéros à l’affaire Epstein !
(du numéro 471 au numéro 481)

 

Pour vous abonner à l’indispensable revue fondée par Emmanuel Ratier,
cliquez ici :

 


À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Jeffrey QUI ?
    Jean Luc QUI ?

     

    Répondre à ce message

    • @ Jean : " Jean Luc QUI ? "

      Jean-Luc Brunel est né Benchamoul (Paris 1946), de René Benchamoul et de Jeanine Brunel, son nom et celui de son frère ont été changés en 1962 (Faits & Documents n°472).

      Il est le petit-fils de Charles Benchamoul (Alger 1886) et de Julie Akoun (Alger 1886), fille de Chaloum Akoun (Alger 1831) et d’Esther Lévy (Alger 1846), elle-même fille d’Abraham Lévy et de Nejma Cohen.

      Il est l’arrière petit-fils de Joseph Benchamoul (Alger 1852) et de Louna Lévy (Alger 1867), fille d’Abraham Lévy et de Messaouda Sebaoun.

      Et l’arrière-arrière petit fils de Gédéon Benchemoul et de Belar Sarfati, fille d’Aaron Sarfati.

      Bref, il a une famille qui a beaucoup souffert.

       
  • #2809218

    mouhais... les ex-prostituées (pardon, ex-mannequins) qui profèrent 30 ans après des accusations absolument invérifiables. Qui peut vérifier qu’il a glissé une drogue dans son verre dans son appartement il y a 30 ans au retour de discothèque, et qu’ensuite il y a eu un rapport sexuel sans consentement ?

    Par contre, on peut se demander ce qu’une fille de 17 ans faisait en discothèque avec un producteur de photos de mode dénudées, probablement âgé de 30 ans de plus qu’elle... et qu’elle rentre ensuite avec lui à son domicile...

    Ces femmes sont de parfaites hypocrites. C’était pas un examen de mathématique pour entrer au CNRS ! Elles étaient au courant ! Elles s’abritent derrière les images de Marie Curie ou Georges Sand, comme si la moindre prostituée mondaine était une grande intellectuelle frustrée dans ses droits. Le système "patriarcal" a toujours reconnu et admiré les grandes femmes qui méritaient de l’être pour leur talent. Mais les "demi-mondaines" (comme on disait) n’ont pas à se plaindre de leur sort : elles ont choisi le type de vie qu’elles ont mené, c’est-à-dire celle de demi-prostituées. J’imagine que si JeanLuc Brunel avait été livreur de pizza ou plombier, la nana serait pas rentré de discothèque avec lui... alors les leçons de morale !

    Déjà en son temps Molière se moquait de ces "cocottes du temps passé", qui jouent les pudibondes uniquement parce-qu’elles ne peuvent plus jouir de leur petit pouvoir de séduction (voir dans Tartuffe par exemple).

    Cela dit sans aucune sympathie pour ce Brunel.

     

    Répondre à ce message

    • "Cela dit sans aucune sympathie pour ce Brunel."

      Au vu de votre commentaire, ça ne saute pas aux yeux.

       
    • Je souscris a ce que vous exposez et cesmalheureuses “victimes” qui sont mises à la une trente ans plus sont d’abord les victimes de la non protection de leurs parents et de l’éducation généralisée au libertinage comm témoignage de la liberté des femmes : « je montre mon Q dans I, comme je veux quand, je « parce que nous sommes une société basée sur le donner envie.L’hexarcebation du du désir étant l’élément commercial le plus recherché. Et ces petit mannequins sont utilisés à des fins commerciales.

       
    • #2809379

      @ VIVACHAVEZ

      quand vous aurez travaillé à un niveau décisionnaire dans l’événementiel et l’artistique, vous aurez une vision un peu moins victimaire des jeunes donzelles... qui continuent de se "vendre" pour réussir, aujourd’hui encore après mee-too (quitte à jouer même sur les deux tableaux en même temps, sans vergogne)... et de la façon dont les jeunes femmes entre-elles se livrent à cette compétition sans pitié (y compris pour écarter une concurrente plus compétente mais intègre).

      Je précise donc en effet que je n’ai pas de sympathie pour ce Brunel et son système, car on pourrait, vous avez raison, mal me comprendre. Mais renvoyer le drogué à ses responsabilités, ce n’est pas dédouaner le dealer. Pour donner une image...

      D’ailleurs, la plupart des femmes, quand elles ont "passé l’âge", ne sombrent pas dans la rancoeur. Elles assument leur passé comme des adultes.

       
    • @Roland de Roncevaux

      Après 32 ans passés dans les forces de l’ordre j’en ai surement vu plus que dans votre monde dont vous semblez vous revendiquer. Des junkies, des politiciens, des riches, des pauvres, j’ai approché presque tout ce que la terre peut porter de pire ou de meilleur, alors vos leçons.....
      Donc, Paul en ski qui a fait boire une gamine et l’a sodomisée, c’est bien fait pour elle ? Si une gamine de 13 ans traine sur la route et qu’une ordure la viole, c’est bien fait pour elle ? Emile Louis, ben c’est bien fait pour elles, elles n’avaient qu’à pas être handicapées ? Ca n’est pas parce qu’une ligne de coke traine devant toi que tu es obligé de la sniffer, abruti !!!

       
  • "accusé d’avoir drogué et violé une mannequin" tout comme son congénère Polanski qui appartient aussi à la même tribu...

     

    Répondre à ce message

  • Si ceci s’avère exact, il s’agit évidemment d’un comportement ignoble. Mais c’est malheureusement uniquement un fait divers classique lorsque vous mettez en présence un homme mûr riche et une jeune fille "canon", souvent d’origine modeste et loin de sa famille.
    Personne ne mentionne la responsabilité des parents qui laissent leur filles, parfois mineures, courir après des chimères...

     

    Répondre à ce message

  • Et notre Morandini notoire par sa bienséance, c’est quand qu’on le met au gnouf ?

     

    Répondre à ce message

  • "L’hypocrisie est un vice à la mode et tous les vices à la mode passent pour vertus" citation du grand Molière.
    Toutes ces demi-prostituées ayant perdu leurs charmes, espèrent depuis peu, faire enfin revivre par la magie des tribunaux, leur beauté à jamais disparue.
    Les avocats (exclusivement dans les pays occidentaux) exploitent ce nouveau filon, très juteux s’ils peuvent mettre la main sur un "poisson" facile et surtout solvable, qui pourra conclure un arrangement hors-cours .
    Les magistrats, ivres de puissance, sont tous heureux de camoufler leur carence notoire dans la poursuite de pans entiers de la grosse ou moyenne délinquance criminelle, en consacrant leur temps, soi-disant très précieux, à des affaires reposantes où il suffit de laisser parler sans risque des avocats-copains sur des faits très (trop) vieux, n’ayant aucune urgence, mais dont le seul moteur est de fabriquer puis négocier une capacité de ne plus nuire.
    Mais après tout QUI a initié ce revirement culturel lié au "devoir de mémoire" au "ni pardon, ni oubli", à la "nécessité de faire son travail de deuil" (ici deuil de sa jeunesse envolée), à "l’imprescribilité des crimes contre ceci ou cela", etc.... Le retour de bâton frappe les initiateurs.

     

    Répondre à ce message

  • A chaque fois que les médias parlent de Soral ils précisent toujours son vrai nom "bonnet" .
    Par contre quand il s’agit d’évoquer certaines personnes ils s’abstiennent.
    Je vais donc le faire a leur place Jean-Luc Brunel de son vrai nom : Benchamoul,

     

    Répondre à ce message

  • Ne vous inquiétez pas pour ce Monsieur ; il ne risque rien ; tout se terminera bien pour lui. Toutes les plaignantes vont perdre leur temps, leur argent, leur énergie, leurs nerfs et leur réputation.

    Tout ça, c’est un simulacre de Justice ; du pain pour les personnes qui n’ont pas étudié l’oeuvre de Monsieur Soral.

     

    Répondre à ce message

  • - Beaucoup ne croyaient pas cela possible ...
    Panique à bord chez les élites VIP alors qu’un tribunal ordonne au FBI de démasquer les "co-conspiratrices pédophiles" de Ghislaine Maxwell.
    Des hommes politiques puissants, des célébrités d’Hollywood et des membres de la famille royale britannique sont très nerveux en ce moment, car l’identité des « co-conspirateurs anonymes » de Ghislaine Maxwell va être rendue publique.
    Thegatewaypundit.com rapporte : Le mois dernier, la procureure adjointe Alison Moe a demandé à la juge Alison Nathan, nommée par Obama, de masquer les noms. Dans une décision de trois pages, la juge Nathan a ordonné au gouvernement de « divulguer toutes les déclarations des co-conspiratrices qu’il a l’intention de présenter au procès au plus tard » le 11 octobre, rapporte Law & Crime.
    - Les défendeurs dans les affaires Jeffrey Epstein ont été descellés par ordre de la cour SDNY. Vous avez bien lu sur la liste : Walt Disney, Beyoncé, Kanye, et la police de New York ... (DeclassifyTheNation)

     

    Répondre à ce message

  • ces histoires de viols sont des écrans de fumée. Pardon aux victimes mais l’affaire Epstein c’est une affaire de chantage politique de niveau mondial.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents