Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Affaire Fillon" : la magistrate en charge de l’enquête dit avoir subi des pressions

Devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale consacrée à “l’indépendance du pouvoir judiciaire”, l’ex-procureur Éliane Houlette a témoigné de la « pression du parquet général » dans l’affaire Fillon.

 

C’est l’indépendance même des magistrats qu’Éliane Houlette remet en cause. Interrogée par la commission d’enquête de l’Assemblée nationale consacrée aux « obstacles à l’indépendance du pouvoir judiciaire », l’ex-procureur national financier a reconnu avoir subi la « pression du parquet général » au début de l’affaire Fillon, en février 2017, rapporte Le Point. Elle pointe notamment des demandes incessantes pour qu’elle fasse remonter les informations le plus vite possible sur les derniers actes d’investigation.

[…] « On ne peut que se poser des questions [sur ce qui est fait de ces informations, NDLR]. C’est un contrôle très étroit », a-t-elle ajouté. Plus étrange encore, Éliane Houlette a évoqué une réunion lors de laquelle on lui aurait demandé d’ouvrir une information judiciaire contre François Fillon, alors que les investigations avaient jusque-là lieu dans le cadre d’une enquête préliminaire, rapporte Le Point. […]

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur valeursactuelles.com

 

Affaire Fillon, élection de Macron, réécouter l’analyse F&D sur E&R :

À quand la fin du mutisme, François ?

 






Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Enfin, c’était tout vu. Moi je vote RN. Mais les droiteux catholiques ou autres ont cru à toutes ces conneries !!
    Et ces gens du Figaro, qui écrivent bien, pensent se savoir supérieurs et nous appellent les bas du front votent !!
    Ah ! Les brêles. Fallait pas sortir de St Cyr pour comprendre que c’était magouille.
    Ils ont voté Macron.
    _

     

    Répondre à ce message

  • On a parfois le patronyme qui sied à merveille, d’autres fois ça tape bien à côté ou carrément en face.

    C’est Pécore que cette dame aurait dû s’appeler, elle a suivi les injonctions ; n’a su faire que ça.

    Une houlette, ça sert à diriger, faire avancer et parfois à attraper les moutons.
    L’outil capital du berger, autre patronyme qui ne pouvait lui convenir.

     

    Répondre à ce message

  • Ces idiots du Figaro qui votaient Fillon et ont mangés le baratin des costards et le baratin des médias sont des vrais cons. Après avoir mis Macron sur orbite et vu les tares en place , députés complètement à la ramasse, degueulasseries a l’Elysee, fête de la musique avec des blacks homos à moitié à poil et un Macron en transe devant un black qui fait un doigt. Les droiteux sont finalement aussi debiles que les gauchos.
    Aujourd’hui, il découvre que c’était faux et veulent revoter.
    C’est la vraie honte pour eux, perso je trouve. Ils se croient mieux, mais leur président est un pervers, cradingue.

     

    Répondre à ce message

    • Puis-je vous donner mon opinion, Trotine, sur ceux que vous appelez les "droiteux"...
      Les droiteux (je viens de ce milieu-là) sont des gens qui n’ont pas encore compris que le monde dans lequel ils ont grandi et vécu, est en train de changer, et ce à vitesse grand V ! ils croient encore que tout le monde se salue poliment avec des ronds de jambe, que tout le monde a une maison de famille qui tombe en ruines au fond d’une campagne douce et calme, et que tout le monde a des enfants et des petits enfants qui marchent bien à l’école...
      Ils ont été éduqué avec le respect qu’on doit aux institutions (qui les méprisent de plus en plus), avec l’idée de servir son pays c’est bien, et qu’on s’efface derrière une dame pour la laisser passer dans un escalier...ce qui permet parfois d’admirer une jolie paire de jambes ! (c’est un hommage, mesdames !)
      Leur erreur, c’est de croire que cela va continuer sans changer ! Là est leur bêtise, juste leur bêtise... Là où se trouve leur lâcheté, c’est que par peur de perdre tout ce petit confort douillet et tranquille, ils n’osent pas (ou pire ne veulent pas) se rassembler en une force capable de s’opposer aux délires des gauchiasses dégénérées qui nous gouvernent ! Là où est leur faute la plus grave, c’est leur manque de courage dans leurs opinions (souvent réduites à l’épaisseur de leur porte-feuille !), et leur manque de volonté dans la défense de notre patrie, la leur aussi soit dit en passant...
      Les gauchiasses ont hélas plus de mérite que nous, car eux au moins ne doutent pas de leurs "opinions", eux au moins ne se posent pas de questions, ils foncent ! mais ce sont bien eux les vrais débiles, ceux qui ne comprennent rien à rien, qui ne comprennent toujours pas la nature humaine, et qui cherchent à la détruire parce qu’elle n’obeit pas à leurs caprices et à leurs délires ! Débiles et dangereux...
      Si les droiteux avaient seulement la moitié du quart de la volonté des gauchos, les choses iraient bien mieux pour notre pays !

       
  • Jusqu’où va ton descendre.... la République bananière ??

     

    Répondre à ce message

  • Madame Houlette, c’est le flingue dans le "casse du siècle". On pourrait même aller au delà en disant "le casse du Sièle" !

     

    Répondre à ce message

  • Pas la peine ,on a compris la manœuvre .

     

    Répondre à ce message

  • Toutefois, il serait simpliste d’affirmer que la
    "justice" est douteuse, voire pourrie. Non ! La justice est UNE, indépendante, impartiale. Les magistrats sont des professionnels, qui ont à cœur de rendre une justice désintéressée. D’ailleurs ne dit-on pas que la "justice" est sereine ? Demandez à Françoise Martres ! Et puis, toutes les accointances de la vénérable institution avec les Loges chères à Mélenchon, avec le monde associatif, avec Dieu sait quelles autre sectes nationales ou non, tout cela ne préfigure-t-il pas d’une honorabilité, d’une indépendance et d’une impartialité sans faille ?
    La justice passe, a-t-on coutume de dire. Mais c’est le justiciable, surtout autochtone, qui reste sur le carreau ! Et ce, dans toute cette foutue Europe de m***

     

    Répondre à ce message

  • Ne pas oublier qu’il était pour la paix en Syrie
    et était parmi le premier contre l’intervention française en Syrie et cela ne lui a pas été pardonné.
    Il fallait d’urgence le débarquer de l’élection présidentielle.
    Grand souteneur des Chrétiens d’Orient.

     

    Répondre à ce message

  • Art. 16. Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution.

    Sans constitution, pas d’élection.

     

    Répondre à ce message

  • Si la magistrate avait eu le courage d’ouvrir sa gueule en se refugiant derrière la séparation des pouvoirs, Fillon serait actuellement président de la République. La France se serait rapprochée de la Russie tout en renouant avec la Syrie. A quoi bon de parler maintenant ? Elle a pris sa retraite, elle est peinarde et je crois qu’elle éprouve le besoin de se vider pour soulager sa conscience. C’est facile, Madame, de jouer les résistants de la 25ème heure !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents