Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Affaire Matzneff : Houellebecq et Groland ont des choses à dire...

Michel Houellebecq – Extrait du film L’enlèvement de Michel Houellebecq (2014) :

 

Groland – Francis Kuntz et l’affaire Razdeff (2020) :

 

À ne surtout pas manquer, sur E&R !

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ce n’est même plus l’arbre, mais le roseau qui cache la forêt : forêt de grands chênes pour lesquels ils se prennent tandis qu’ils jouent du gland sur la moindre jeune pousse.

     

  • l’allure de houellebecq fait quand même pitié !

     

  • houellebecq ne sera pas dans la postérité pour la simple et bonne raison qu’il n’a jamais attaqué le vrai pouvoir. Houellebecq, pour moi, ça reste à la fois le talent mais aussi le vent. Des livres bien écrits mais pour quoi faire... goncourt, renaudot bientôt l’académie ? houellebecq a donné des gages pour exister mais malheureusement pour lui, après son départ éternel, plus rien ne restera. Il a choisit une vie de débauche avec talent mais sans fond à celle de front et d’honnêteté intellectuelle.
    Houellebecq restera à la litterature, ce qu’Onfray restera à la philosophie.

    PS : Même Nabe restera plus.

     

    • #2369857

      Houellebecq a quand même bien saisi son époque avant tout le monde ou presque:les"trentes piteuses"qui ont suivies les trente glorieuses,la perte des valeurs en Occident,le vide existentiel du monde moderne,la banalité et l’ennui des vies mornes et étriquées des classe moyennes,l’opportunisme et la rapacité de nos pseudos élites,le "jeunisme",la manipulation politico-médiatique,etc...
      Et c’est quand même quasi le seul auteur français contemporain au programme dans les universités américaines ou chinoises,ne soyons pas trop bégueules et à défaut de respecter l’homme respectons son oeuvre !!!


  • Bonjour/bonsoir à tous,
    L’enlèvement et sa suite Thalasso sont, à mon gout, excellents.
    Courage à nous tous et merci ER.


  • Groland c’est pas mal, assez charly quand même, impertinent mais pas insolent.Très anti-nationalistes, Kuntz jouant le rôle d’un tortionnaire nazi, ce qui pour eux doit représenter pire que Belzébuth.
    Houellebecq déjà c’est un pseud vraiment pas possible, ses livres valent par le sujet essentiellement, le style n’importe qui l’a sans problème. C’est un essai de railler la vie des bourgeois branchés, des partouzes au new age à travers l’angoisse de l’âge qui avance. Le tout sans rien proposer à la place. Comme Proust, ce n’est qu’une description sans fin. Le problème central du capital qui amène ce pourrissement par l’occupation étatsunienne n’est jamais évoqué.

    Je ne sais pas lequel est le plus déprimant.

     

    • Ce qui est fascinant chez Kuntz, c’est que son personnage est plus intelligent et pertinent que l’acteur. Le faux nazi pose toutes les questions qui fâchent, il exprime son surmoi. Le vrai Kuntz est un gauchiste mondain de variété potagère.


    • Groland ça reste très bon en vérité ; on peut pas leur demander de changer complètement de point de vue... Pensez que l’idéologie E&R sera elle aussi dépassée dans 50ans, et que ce qu’on prend (et moi même compris) pour un absolu sera remis en question, prolongé, etc... Groland ca reste TRES français, leurs sketchs politiques sont peu profonds il est vrai mais faisons remarquer qu’ils ont supporté les gilets jaunes... bien que ce soit politiquement correct, le côté grivois et alcoolo reste RADICAL, quand bien meme ils n’auraient pas la radicalité politique des nationalistes d’aujourd’hui.. il faut etre un peu compréhensif tout de meme ; on ne passe pas par mai 68, canal et Mitterrand sans séquelles ..


  • J’ai beaucoup aimé ce film avec Depardieu et Houellebecq ! Ce n’est pas un chef d’oeuvre mais on retrouve une sorte d’esprit français...e fait Houellebecq et Depardieu ne jouent pas, ils sont juste eux mêmes ! Je me reconnais et reconnais les gens de mon enfance qui m’entouraient dans les personnages, leur manière de parler, de voir le monde...il y a pas mal de critiques subtiles sur la modernité et la société actuelle. Un film français que j’ai apprécié, chose très rares depuis ces 30 dernières années !


  • Ce passage de Groland c’est exactement ce qui disait Soral ! L’épébophilie pour cacher la pédophilie ! On reproche à Matzneff des rapports sexuels avec de très jeunes femmes mais silence radio sur sa pédophilie ! Comme toujours avec la pédophilie on fait comme si cela n’existait pas !


  • Pedophile ? Ça commence à quel âge ? Il ne le précise pas...