Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Afghanistan, le plan américain d’une nouvelle catastrophe

Le général Scott Miller (au centre de la photo), commandant des forces USA et alliées en Afghanistan, a annoncé le 25 avril le début du retrait des troupes étrangères qui, selon la décision du président Biden, devrait être terminé pour le 11 septembre. Les USA terminent-ils ainsi la guerre menée pendant quasiment vingt ans ?

 

Pour le comprendre, il convient avant tout de faire un bilan des résultats de la guerre. Le bilan en vies humaines est en grande partie inquantifiable : les « morts directes » chez les militaires étasuniens se monteraient à environ 2.500, et les blessés graves à plus de 20.000. Les contractors (mercenaires des USA) tués seraient environ 4.000, plus un nombre non précisé de blessés. Les pertes chez les militaires afghans se monteraient à environ 60.000. Les morts de civils sont de fait incalculables : selon les Nations unies, elles auraient été environ 100.000 en dix seules années. Impossible de déterminer les « morts indirectes » de pauvreté et maladies, provoquées par les conséquences sociales et économiques de la guerre.

Le bilan économique est relativement quantifiable. Pour la guerre – documente le New York Times sur la base des données élaborées par la Brown University – les USA ont dépensé plus de 2.000 milliards de dollars, auxquels s’ajoutent plus de 500 pour l’assistance médicale aux anciens combattants. Les opérations guerrières ont coûté 1.500 milliards de dollars, mais le montant exact reste « opaque ».

L’entraînement et armement des forces gouvernementales afghanes (plus de 300 mille hommes), ont coûté 87 milliards. Pour « l’aide économique et la reconstruction » ont été dépensés 54 milliards de dollars, en grande partie gaspillés à cause de la corruption et de l’inefficacité, pour « construire des hôpitaux qui n’ont soigné aucun patient et des écoles qui n’ont enseigné à aucun étudiant, et qui parfois n’existaient même pas ».

Pour la lutte contre la drogue ont été dépensés 10 milliards de dollars, avec le résultat suivant : la surface cultivée en opium a quadruplé, si bien qu’elle est devenue la principale activité économique de l’Afghanistan, lequel fournit aujourd’hui 80 % de l’opium produit illégalement dans le monde.

Pour financer la guerre en Afghanistan, les “États-Unis se sont lourdement endettés : ils ont dû ainsi payer jusqu’à présent, toujours en argent public, 500 milliards de dollars, qui en 2023 grimperont à plus de 600. En outre, pour les militaires USA qui ont ramené des blessures graves et un handicap des guerres en Afghanistan et Irak, ont été dépensés jusqu’à présent 350 milliards de dollars, qui monteront dans les prochaines décennies à 1.000 milliards, dont plus de la moitié pour les conséquences de la guerre en Afghanistan.

Le bilan politico-militaire de cette guerre, qui a versé des fleuves de sang et brûlé d’énormes ressources, est catastrophique pour les USA, sauf pour le complexe militaro-industriel qui a réalisé avec elle d’énormes profits.

Lire l’article entier sur mondialisation.ca

 
 






Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2717415
    Le 2 mai à 16:13 par crachetonvenin2
    Afghanistan, le plan américain d’une nouvelle catastrophe

    Et si la France avait aussi mis de l’argent dans cette guerre américaine aux côtés justement des USA au travers - par exemple - de ces achats massifs de "bons du trésor américain" en ... milliards aussi !
    Et donc maintenant un retrait pour plus de clarté quant aux causes qui ont poussé la Maison Blanche à autant de pertes ... humaines aussi bien entendu. Mais ?
    Tout l’argent investi dans cette guerre, pour quelles bourses américaines aussi dans le fond ?

     

    Répondre à ce message

  • #2717417

    On ne peut pas dire que les ricains aient eu un retour sur investissement. Que d’argent depensé, de vies supprimées pour rien, si ce n’est exacerbé la haine de l’empire et donc susciter des vocations de résistance chez les autochtones, vocations appelées "terrorisme" chez les envahisseurs, argument fatal pour une guerre sans fin qui stimule le lobby militaro-industriel.

     

    Répondre à ce message

  • #2717425

    C’est une vraie gabegie, de la pornographie politicienne .Dans cette croisée de milliards de dollars, il y en a qui ont dû attraper la queue du Mickey du complexe militaro-industriel, pour refaire un tour gratuit .Surtout quand les tours durent 20 ans.

     

    Répondre à ce message

  • #2717461

    Je ne comprends pas pourquoi l’on dit qu’une guerre coûte de l’argent alors qu’elle est manifestement créatrice d’emploi au service d’une industrie florissante, couvrant tous les domaines de services et productions, depuis le technicien de surface jusqu’à l’employé de pompes funèbres.

     

    Répondre à ce message

  • #2717465
    Le 2 mai à 17:58 par Shadow Hunter
    Afghanistan, le plan américain d’une nouvelle catastrophe

    Un avant-poste des puissances militaires occidentales ne pouvait dans tous les cas espérer se maintenir sur le long terme dans un pays jouxté à la fois par la Chine, l’Iran, et les ex-république d’Asie Centrale toujours sous influence russe, avec en outre un Pakistan tend à vouloir suivre l’exemple de la Turquie et à s’éloigner de l’orbite occidental.
    Ce maintien était d’autant plus impossible avec une population au mieux indifférente sinon hostile, un gouvernement allié corrompu et peu fiable, et une opposition armée résolue et souvent aidée par l’une ou l’autre puissance voisine.

     

    Répondre à ce message

  • #2717523

    Oh là ! C’est mal connaître le fonctionnement du binz ! Il y a en Afgha, 300 labos de production d’héroïne exploités par la CIA et distribuée illégalement dans le monde entier par les bases US. Cet manne échappe au regard du Congrès et permet la corruption des ordures qui nous gouvernent, notamment.

    La Corporation des Etat-Unis d’Amérique est une société en faillite depuis le 16 février 2020 et liquidée en décembre 2020 ! La Chine ayant refusée, le 16 février, les US$ en contrepartie de ses marchandises. L’Afgha est l’une des pépites vendues aux Chinois par les banksters ploutocrates et sataniques ! Ce sont donc les troupes chinoises qui viendront remplacer les Yankees en septembre.

     

    Répondre à ce message

  • #2717665

    Pour connaître la société traditionnelle afghane, regardez le reportage d Arnaud Desjardins "les soufis d’Afghanistan" daté de 1974.
    C est aussi une allégorie a posteriori, car nous savons que les soviétiques et les américano-sionistes sont passés par là depuis. Bienvenue dans la modernité et la demoncratie.

     

    Répondre à ce message

  • #2717669
    Le 3 mai à 01:10 par J’y crois pas trop
    Afghanistan, le plan américain d’une nouvelle catastrophe

    Va y’avoir pénurie d’héroïne
    Les toxicos vont être sur les dents (enfin celles qu’ils leur restent)

     

    Répondre à ce message

  • #2717691

    Souvenez-vous le commandant Massoud fut assassiné un ou deux jours avant les attentats du 11 septembre, une preuve que ce pays allait être envahi (sous prétexte des attentats du 11 et pour tuer les talibans qui cachaient BenLaden) et qu’il fallait liquider un grand homme qui combattait les talibans et d’y mettre un larbin, tout a été programmé à l’avance.

    A voir la carte de la région, moi j’ai toujours vu que l’Iran est prise en sandwich entre l’Afghanistan et l’Irak, c’est ça le but d’avoir occupé ce pays afin de préparer la guerre contre l’Iran, l’histoire des talibans, de Ben Laden, voir même du pétrole de la mer Caspienne, etc c’est du foutage de gueule.

    Je me rappelle aussi comment Chirac avait envoyé que très très peu de soldats en Afghanistan à la demande des USA et avait refusé d’envoyer plus, avant que le sioniste Sarko ne vient dés 2007 envoyer beaucoup plus tout en intégrant la France dans l’OTAN.

     

    Répondre à ce message

    • #2718733

      Bon résumé.
      Je rajouterais que quand le grand et noble commandant Massoud est venu en France pour exposer la situation catastrophique de son pays, Carl Zéro l’avait reçu après l’hypocrisie politique.
      Très sobre, grand homme qui en savait beaucoup plus que ce qu’il voulait bien en dire, pour sauver les liens qu’il avait encore avec les journalistes occidentaux afin de rendre compte de ce à quoi il avait à faire, l’année même où ces mêmes occidentaux allaient lui envoyer ses kamikazes afin que la figure de Ben Laden le remplace auprès des musulmans, voir de tout les Occidentaux... Le grand reporter proche de Massoud, Christophe de ponfilly est mort "suicidé" quelques années après.
      Trop de chose à dire sur l’Afghanistan, sujet hautement sensible dûe aux révisionnistes post Massoud...
      Paix à son âme

       
  • #2717802

    @Bayinnaung Le film russe " Le 9eme escadron " donne une autre vision de cette guerre, plutôt vers la fin, quand la bête de guerre relate plutôt le début de l’invasion.
    Il y a bien eu des défaites au sol de l’armée russe, le nombre conséquent de prisonniers, de carcasse de tanks et d’hélicoptères ne laissent pas de doutes sur ce sujet.
    Il ne convient pas d’assimiler cette guerre aux autres opérations de la CIA plus récentes, et de vouloir y voir le même scénario... c’est un autre temps, un autre peuple, et c’est aussi le balbutiement des opérations de la CIA pour importer des musulmans du monde entier sur un territoire précis à des fins géopolitiques, mais plus à l’international que pour y combattre directement l’URSS.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents