Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Alain Fischer (fondation Edmond de Rothschild) : "La vaccination des ados est un impératif arithmétique"

La vaccination des mineurs de plus de 12 ans, qui doit débuter mardi, est un « impératif arithmétique » pour se rapprocher de l’immunité de groupe contre le Covid-19, a assuré le Pr Alain Fischer, « Monsieur vaccin » du gouvernement, dans une interview au Journal du Dimanche.

 

« L’idée de vacciner les ados à la place des adultes réticents est éhtiquement inacceptable » mais « l’ouverture mardi aux ados se justifie » car « c’est un impératif arithmétique : pour parvenir à l’immunité de groupe, il faut vacciner 90 % des 12 à 100 ans ; si bien qu’elle restera hors d’atteinte même en vaccinant la quasi-totalité des adultes », avance-t-il.

Le gouvernement a annoncé le 2 juin que les jeunes de 12 à 18 ans pourraient se faire vacciner à partir du 15 juin.

Lire l’intégralité de l’article sur lci.fr

Qui est Alain Fischer ? Voir sur E&R :

 






Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Donc c’est un motif économique, pardon, arithmétique qui induit la logique vaccinale pour les ados qui n’ont rien à faire de cette maladie.

    Cela avec des produits en phase de test jusqu’en 2022 voire 2023, pour savoir s’ils sont nocifs.

    Faut-il s’étonner qu’on traite les enfants comme on traitait il y a peu les rats ou les pigeons, c’est-à-dire comme de simples vecteurs épidémiques qu’il faut éradiquer si le traitement massif n’est pas envisageable ?

    J’ai l’impression que les mathématiques donnent aux médecins l’impression d’exercer une science dure, donc Juste, qui ne tolère ni limite ni remise en cause.

    Visiblement Mengele était loin d’être une exception, mais de là à pouvoir imaginer qu’il servirait de modèle et engendrerait autant d’émules...

    Fatalitas.

     

    Répondre à ce message

  • « Par ici les pesetas ! » C’est à cela que se réduit leur arithmétique.

     

    Répondre à ce message

    • On l’invente l’argent…
      Comment voulez-vous croire que le seul but de cette manœuvre soit économique ?

      Les US ou l UE ont injecté artificiellement l’équivalent de 10% de leur PIB annuel en quelques semaines (et plusieurs de dizaines de % en 10 ans) ....est-ce que cela a eu le moindre effet sur les devises, sur la marche économique, sur l’ordre mondial ? non.

      A un certain niveau l’argent n’explique plus rien !
      Comment les GAFA ont acquis de telles positions ? pas uniquement par l’argent.
      D’autres entreprises sont ultra rentables, mais elles n’ont jamais pu imposer leur conditions.
      L’explication purement économique trouve vite ses limites.

       
  • Combien de parents suffisamment cons pour faire "vacciner" leur enfant d’une grippette inoffensive à leur âge !
    Tous ces vaccinés sont des bombes à variants et vont se choper de plein fouet les premières grippes hivernales après avoir déglingué leur système immunitaire naturel !
    Pauvres cons !

     

    Répondre à ce message

  • l’immunité de groupe ne veut rien dire dans ce contexte, c’est une chimère, elle n’existe pas
    elle n’existe que dans le cerveau dérangé de personnes qui noient sous ce vocable la volonté d’une inoculation de masse

    d’ici mardi j’attends de voir le degré de responsabilité dont feront preuves les parents
    parlez donc des arn interférents à votre dévoué soignant, vous pourrez ainsi bien juger de l’étendu de sa science
    9 sur 10 vous répondront " quezaco ... ce n’est pas le propos ..." , dès lors fuyez le

    qu’ils sachent qu’une jf de 18 ans est morte en Italie ,cette semaine, d’une thrombose cérébrale massive, suite a une 1ere inoculation, son village a annulé des festivités prévues ( combien d’autres passés sous silence )

    fanfaronnez crétins de "vaccinés", vous n’avez reçu que de la poudre de perlinpinpin, celle que prévoit la bonne marche des études randomisées en double aveugles

    nous verrons bien les statistiques de fin d’année .... elles devraient révéler ce que beaucoup tentent de minimiser

     

    Répondre à ce message

  • "pour parvenir à l’immunité de groupe, il faut vacciner 90 % des 12 à 100 ans"

    Déjà quelqu’un de sain d’esprit, d’éthique etc. dirait : donc on ne le fait pas, c’est totalitaire, c’est dangereux, il n’y a pas 90% de personnes prêtes à se faire piquer pour un pari, il ne FAUT PAS le faire.

    Mais non, ils sont à nouveau dans un jeu vidéo, guidés par leurs délires obsessionnels.

     

    Répondre à ce message

  • A 18 ans tu es juridiquement « capable », donc majeur, donc tu décides et tu te démerdes ! De 12 à 18 ans, c’est différent. Il faudrait faire la liste des jeunes qui seront vaccinés pour vérifier les « suites ». On l’appellerait la Liste de Fischer (simple suggestion).

     

    Répondre à ce message

  • En admettant que vacciner les plus de 12 ans est "éthiquement inacceptable", il confirme que la fameuse balance-risque est bien négative.
    En effet, selon les chiffres officiels même, les moins de 30 ans ne risquent ABSOLUMENT rien en outre on admet aussi officiellement l’existence des effets secondaires. En conclusion en vaccinant, par exemple, 1 million d’enfants on est officiellement sûr de n’en sauver aucun par contre on admet des risques mortels, quelque rares qu’ils puissent être selon eux, il s’agit, au final, purement et simplement de sacrifice humain d’enfants pour sauver des résidents d’EHPAD...(officiellement)

     

    Répondre à ce message

  • Nous en sommes rendu à une religion ,une véritable croyance qui est inoculée bien avant le fameux vaccin .Et ce n’est pas qu’ils n’y mettent pas les bouchées double ,car ils accélèrent le processus de croyance pour d’une part prendre le maximum d’oseille,en tuer quelques uns et en immuniser une grosse partie .Et l’affaire sera dans le sac,mission accomplie .La croyance devient aussi dangereuse que le vaccin .
    Le gourou a parlé ,le compte n’y est pas parce que la cassette est loin d’être pleine .C’est normal ,c’est arithmétique il a dit .
    Vu le regard qu’il a le bougre,on lui fait tout de-suite confiance

     

    Répondre à ce message

    • Une religion noachique qui commence avec la croyance en l’utilité du port du masque, même par 30°, même sur ses propres gosses. En effet, il y a hypnotisation en tout cas neutralisation du cogito français, et le gourou n’est pas Soral mais bien ce Fischer et ses prêtresses régionales comme Lacombe ou Marty...

       
  • C’est "éthiquement inacceptable" mais "ca se justifie" ...
    A quoi sert l’éthique alors ?

     

    Répondre à ce message

  • C’est la sélection naturelle.
    Ceux qui se font vacciner en paieront le prix, et pourront ensuite pleurnicher que c’est injuste, il sera trop tard pour eux. Comme tous les pièges à cons, le vaccin attrape les ... cons

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents