Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alain Juppé, écrasé par François Fillon lors de la primaire de la droite, se prépare à trahir

Le moins qu’on puisse dire, c’est que la presse mainstream jette toutes ses forces dans la bataille pour promouvoir ses candidats, enfin, les candidats choisis par l’oligarchie, pas par le peuple. C’est le cas de Fillon, on s’en rend tous compte. Choisi massivement par le peuple de droite – on rappelle sans ironie qu’il y a un peuple de droite – l’ancien Premier ministre a subi une campagne de dénigrement comme on n’en a jamais vue en France. Un déni total de démocratie puisque le consortium des médias dominants a décidé que François Fillon ne serait pas le candidat de la droite pour le premier tour du 23 avril 2017. Ce sera peut-être le triste Juppé.

 

Le Parisien du jour détaille le plan de retour du naufragé :

Depuis fin novembre, blessé, il ruminait sa défaite à la primaire et laissait sans réponse les SMS de ses amis l’exhortant à faire son devoir. Mais mercredi, il a eu un « haut-le-cœur », selon un proche, en entendant François Fillon mettre en cause l’institution judiciaire et annoncer qu’il se maintiendrait même mis en examen. Juppé l’a donc assuré à une poignée de fidèles : il est « prêt » à être le recours. Il leur a donné son feu vert pour lancer les hostilités.Récit, côté coulisses, du plan J comme Juppé.

Le portable du maire de Bordeaux a chauffé hier. Il voulait cadrer les choses avec ses amis pour ne pas donner l’impression d’organiser un putsch. « Je resterai loyal », a-t-il répété. Mais loyal ne veut pas dire inactif. « Je ne me défilerai pas. Cette situation ressemble à un suicide collectif », juge-t-il. Mais il veut « une lame de fond ». « L’appel ne peut pas venir que des gens qui étaient déjà pour moi, il faut que ce soit plus large », leur a-t-il dit.

 

L’hystérie médiatico-politique actuelle (voir l’inversion accusatoire de Benoît Hamon), qui permet à l’oligarchie de brouiller le débat social, rappelle l’entre-deux tours du 21 avril 2002, lorsque les intoxiqués par la propagande de l’époque avaient défilé contre un fascisme inexistant, c’est-à-dire une victoire quasi-impossible, au demeurant, de Jean-Marie Le Pen au second tour. À une différence près : aujourd’hui, il n’y a plus de manifestation populaire contre le FN ; au contraire, il n’y a que les dernières forces du Système qui sont jetées dans la bataille pour faire croire à un soulèvement populaire, à un front populaire.

On l’a vu, ce « soulèvement » populaire : quelques centaines d’antifas, soutenus par la haute hiérarchie politique et le ministère de l’Intérieur, des étudiants perdus qui ne comptent plus sur leurs études pour construire leur avenir, des racailles jouissant d’une impunité étrange lors de leurs déprédations, et enfin, une poignée de têtes creuses lycéennes manipulées par les sorciers trotskistes du PS. Pathétique tableau du soclalisme, quand on pense à ce qu’il a été il y a un siècle ou encore 40 ans.

 

 

Les troupes commençant à manquer, le Système pousse ses employés du dispositif médiatico-politique à prendre le relais. Les loups sortent du bois, avec un objectif en tête : descendre Marine Le Pen, et accessoirement François Fillon. Ce dernier étant beaucoup plus contrôlable, car il appartient à un camp totalement sous contrôle. C’est ce qu’on a vu avec le rappel à l’ordre sarkozyste. On se retrouve donc non pas avec une campagne droite/gauche, mais haut/bas, avec l’UMPS mandatée par l’oligarchie pour hisser le candidat Macron au second tour, ce qui ne sera pas facile. L’UMPS et les médias dominants contre le peuple, l’équation est simple.

C’est pour cette raison que Fillon joue le peuple, enfin, ses 4 millions d’électeurs de la primaire de droite, contre ses soutiens, qui se retirent, sur ordre, un par un. La stratégie de résistance en jouant le bas contre le haut est la bonne, d’un point de vue électoral. S’opposer à l’ordre dominant est payant, on l’a vu avec Trump. Toute la question est de savoir si Fillon aura le courage de se griller avec les Maîtres. De son côté, Marine Le Pen, elle, n’a pas ce problème : elle est carbonisée par les lobbies (sioniste, LGBT, franc-maçon, grand patronat) depuis longtemps. Un héritage de son père qui, lui, n’a jamais failli dans la tempête.

Il aurait été intéressant d’avoir Jean-Marie Le Pen pour cette élection !

En bonus, pour François Fillon, une petite leçon d’antisocialisme avec Trust, qui pourra peut-être l’inspirer :

 

 

Les médias et les hommes politiques qui prennent part à cette ingénierie antidémocratique n’en sortiront pas indemnes. Une grande lessive est à venir. Si Macron gagne, la France sera ingouvernable, on sera vraiment dans un schéma révolutionnaire, une coupure nette entre le bas et ce haut, car cette « élite » n’est pas éternelle. Ceux qui misent aujourd’hui sur le mauvais cheval perdront tout.

Sur les enjeux de l’élection de 2017, chez Kontre Kulture :

Fillon et Macron, sur E&R :

Pour comprendre les dynamiques en jeu, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

54 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Belle analyse. Mais peut-on encore parler d’UMPS à l’heure où l’on voit se révéler une scission au sein des Républicains entre les pro et les anti-système ?
    La déconnexion des élites est totale quand ils s’imaginent que ceux qui ont voté Fillon vont reporter leur choix sur Juppé ou Baroin.

     

  • Si l’oligarchie, ou le Système (plus ou moins inconscient) était intelligent et raisonnable, il aurait laissé le maximum de candidats autours de Marine pour avoir le plus de chances de l’emporter. En faisant le vide et en fabriquant entièrement l’élection, il est totalement nu et exposé. Cela ne peut être que leur dernière carte. Si Macron passe, leur recette fonctionne, momentanément, car il est sûr et certain que Marine passerait en 2022. Macron, c’est le pire de la Droite et de la Gauche. Hollande PLUS Sarkozy. Deux pour le prix d’un. Pourquoi perdre cinq ans ?

     

    • C’est maintenant ou jamais, en 2022, il sera bien trop tard pour redresser ce pays....Je me demande même si le point de non-retour n’est pas déjà dépassé...


    • The Médiavengers.........." il est sûr et certain que Marine passerait en 2022 . "....au contraire, rien n’est moins sûr, car je partage moi aussi l’analyse du Président et ce depuis quelques années déjà, Marine sera " putschée " ( non défendue en plus par la vieille garde, comme Holeindre par exemple, ou qui s’y réfère donc livrée aux vents du changement ) sur l’autel de la refondation d’un FN débarrassé de ces vieux oripeaux nationaux ( qui entravent LE projet, lequel n’aura déjà pas besoin de 5 ans pour resserrer les boulons de ses supplices mortifères et populicides), se reporter au triumvirat Collard/Alliot/Ménard en qui nous sommes beaucoup ici sur E&R à n’accorder aucune confiance ( et c’est rien de le dire )...ces gens attendent leur heure, ou leurs miettes de trahison, c’est évident pour moi...d’ailleurs selon le résultat de cette élection fondamentale ( au moins pour un avenir proche ), point besoin de coup d’état, le FN implosera tout court ou sera morcelé en petites entités vénielles, qui serviront de petit folklore nationaliste, mais le projet nationaliste et/ou patriotique réel et conséquent aura vécu, hélas !


    • @karimbaud
      Je suis d’accord avec toi et pour deux raisons :
      - l’éclatement du FN en cas de défaite à la présidentielle (et en cas de victoire ?), certaines branches pourries ayant été introduites dans la bergerie dans ce but,
      - après le Brexit, l’élection de Trump, le système mondialiste a compris que, pour perdurer, il faudra dorénavant accélérer le démantèlement des entités nationales et au minimum leur enlever les moyens de reprendre leur souveraineté par des artifices technocratiques.
      Donc, effectivement, 2022 sera bel et bien trop tard...


    • Bonjour, dans votre discussion, vous avez l’ai de penser qu’il n’y a que Marine pour vaincre le systeme mais j’envisage plus objectivement un renversement par le reel (revolution, putch militaire...) que part les urnes ! Alors comme Marine a tres peu de chance, dans mon raisonnement, le meilleur moyen de declencher cela, serait que macron passe et comme tu dis, ce serait leur derniere carte


  • La droite est foutue sans Fillon, c’est pas Juppé le gauchiste qui va contenter le peuple de droite... la question est de savoir si ce peuple votera Le pen ou Macron car du point du vue sociétal ils sont plus proches de Marine tandis qu’économiquement c’est plutôt Macron...
    Du coup Marine a ses chances car on sent bien que l’élection au primaire d’un Fillon au programme très conservateur provient d’un ras le bol du politiquement correct et de la bien-pensance gauchiste...
    Là où on va bien rigoler c’est quand Mélenchon le révolutionnaire soi-disant insoumis va appeler à voter Macron en cas de duel face au FN, alors même que son programme est censé être plus proche du FN... j’ai hâte de voir ça...

     

  • Fillon n’est pas débranché uniquement parce qu’il est dans une séquence ou il peut tenir des propos que tenait Sarkozy lorsque Buisson murmurait encore à l’oreille de ce dernier, discours de plus en plus populiste qu’il cautionne de par le prétendu acharnement du système et contre lui.
    En fait, c’est une manipulation de grande ampleur qui vise surtout à cristalliser un électorat Lepeniste et sur sa propre personne, permettant à Macron de se pavaner en toute quiétude dans les médias et de dérouler son programme tiède et en profitant de l’inaudibilité de Fillon.

    Fillon est grillé depuis des semaines et bien avant le Penelopegate, ce spectacle de son maintien grotesque sous couvert d’éléments de langage empruntés à la résistance, à la résilience ou encore au combat, c’est un écran de fumée dont le but premier est de plomber le débat de fond par un scenario à la Dallas et de maintenir Marine à peu ou prou 25%, ce qui permettra à Macron de finir premier au premier tour lorsque la justice passera Le Pen dans sa broyeuse.

    Les désistements des juppéistes, de quelques Fillonistes et des centristes, c’était déjà prévu et dans le plan de départ, à savoir la recomposition politique autour de Macron, mais il fallait un prétexte pour que la ficelle ne soit pas trop grosse et c’est Fillon qui sert de caution morale.
    Fillon va se retirer très prochainement, une fois que le système aura la certitude que le transfert des lâcheurs se fera bien vers Macron, car la logique voudrait que le plan B ait été activé dès le début de l’enquête du PNF consubstantielle à la chute dans les sondages du prétendu grand favori pour être élu, ce qui explique que Juppé n’y est pas encore allé.

    L’establishment est en train d’enfumer tout le monde avec Fillon comme miroir aux alouettes, la cible, c’est le FN, je le répète, de Mélenchon (social traitre pro système de par son appartenance aux réseaux) à Fillon, tous sont dans la combine qui vise à recomposer de Valls à Juppé et autour de Macron, ce qui demande le sacrifice de l’UMPS au profit d’un consensus de pseudo démocrates progressistes, nouvelle force face aux néo conservateurs (droite forte) et le tea party à la française (le FN), Hollande et Sarkozy sont également à la manœuvre, mais dans l’ombre.

    Macron sera donc le catalyseur d’une cinquième république rebadgée pour s’aligner sur le clivage Américain afin de mieux contrer la montée des extrêmes qui menaçait et à terme, les privilèges de l’oligarchie.

     

    • C’est vrai que l’oligarchie a une imagination débordante pour inventer des coups tordus afin de promouvoir, comme vous le dites, Macron.
      Cependant, je ne pense pas que Fillon fasse partie du plan. A voir certains points de son programme, on comprend qu’il dérange quelque peu ce que nous appelons le système.
      D’autre part, à droite, le favori était Juppé (que l’on cherche maintenant à nous ramener).


    • Très bonne analyse.


    • A Goyband
      Votre analyse a la profondeur , la subtilité
      et la sincérité,des discours trotskistes !


    • Domino, non, Juppé n’était pas le favori de la droite, sinon il aurait remporté les primaires.
      Juppé n’était le favori à droite que pour le système, ce dernier ayant donc enregistré un camouflet lors de son écrasante défaite face à Fillon.

      Si vous n’adhérez pas à la totalité de mon propos et principalement sur l’instrumentalisation de Fillon et de son plein gré afin de maintenir Le Pen autour de 25% et donc de permettre à Macron de l’emporter au premier tour, alors il conviendra d’examiner le phénomène du torpillage de Fillon à l’aune de ce camouflet que n’aura jamais digéré l’establishment, avec et en arrière plan, une sous estimation coupable de la résilience de Fillon, à tel point que le risque qu’une partie de son électorat parte au FN devient une réalité très prégnante, du fait de la radicalisation récente de ses propos anti systèmes consubstantielle au zèle croissant de la justice et à son encontre.

      C’est dire si un éventuel retour de Juppé porte en lui le germe d’une possible victoire de Le Pen, le système joue donc avec le feu en décidant trop tardivement de débrancher Fillon.

      Car il ne faudrait pas l’oublier, ce vaudeville grandguignolesque et autour de Fillon, n’existerait pas si Marine n’était pas si haute dans l’opinion.


  • Fillon pourra se maintenir dans l’exacte mesure où ses électeurs de la primaire ne goberont plus une propagande sionisto-médiatique acharnée à le faire virer .


  • Attendez le 20 Mars...
    Les stratégies européistes vont se découvrir d’elles-mêmes...
    Nous risquons d’être privés de nos élections, purement et simplement !...


  • Ce qui est bien avec eux, c’est qu’ils sont aussi imaginatifs que pouvait l’être l’Etat major français tapis au fond des bunkers de la ligne Maginot en mai-juin 1940, à donner une succession d’ordres et de contre-ordres ! Ils veulent remettre en selle Juppé pour couler définitivement Fillon ? Soit ! Mais, telle Pénélope qui défaisait la nuit ce qu’elle avait tissé la veille, il est probable que cette stratégie va se retourner contre eux. Le ralliement de Bayrou avait permis à Macron de creuser l’écart avec Fillon et de le qualifier pour le second tour. L’entrée en scène de Juppé ne fera que créer un nouveau Bayrou qui piquera et stérilisera entre un quart et un tiers de l’électorat de Macron, le laissant avec sa seule "aime droite" du PS. Bref Macron retournera à 15/17 % laissant le champs libre pour Fillon qui sait très bien que son électorat fera bloc derrière lui et rejettera massivement le traître Juppé. Donc vivement l’annonce de la candidature du maire de Bordeaux qui ne fera que diviser un peu plus le centre gauche (Hamon/ Macron/ Juppé). Sachant que le duel Fillon/ Le Pen est la seule chance pour cette dernière de pouvoir espérer franchir la barre des 50 %...


  • Il n’y aura pas d’abandon pour Fillon. Il va simplement continuer tout seul jusqu’à la victoire .
    Personne ne peut l’empecher !!!
    Son histoire de Penelopegate va se terminer par un non lieux puisqu’il il a tout fait dans la plus parfaite légalité.
    Il doit absolument tenir, teni, tenir et ... tenir .


  • Bien vu les républicains !!! Vous allez remplacer un candidat qui (jusqu’à preuve du contraire) n’a pas encore été condamné, par un autre qui, lui, a déjà été condamné dans le passé. Comme dirait Ventura, "les c..., ça ose tout"...........


  • C’est rare, mais je ne suis pas du tout d’accord avec certains sympathisants d’ER défendant Fillon.

    Que le procédé d’acharnement de l’oligarchie sur Fillon soit malhonnête, on est tous d’accord, c’est un calcul visant à imposer certains candidats, etc, là, ok, rien à redire.

    Mais laisser entendre que Fillon serait dans une ligne patriotique, et conforme à nos idées, c’est de la planante pur jus !!! Quel aveuglement les gars, on dirait que finalement, rien n’a été compris, c’est dingue !

    Ce type était le 1er Sinistre de Sarko :
    - record d’immigration en France, pire que Mitterrand, Chirac et Hollande,
    - il a participé au léchage de bottes du système européen et mondialiste, système européen qu’il a renforcé !
    - il a participé au premier chef, avec Sarko, à cette politique débile qui a ridiculisé la France comme jamais, aux yeux du monde. (lors de mes voyages à l’étranger, des américains, espagnols, allemands, italiens, me demandaient, rigolards : "mais qu’est ce qu’il vous arrive en France, quel gouvernement de tapettes incompétentes vous avez ! C’est indigne de vous ! franchement, avec votre Histoire, mettre des gars comme ça au pouvoir, tssss....."

    Et aujourd’hui, dans son programme, il veut casser la sécurité sociale, pour la réserver aux riches, et toute sa politique libérale est calquée sur les états unis, elle est libéro-mondialiste !
    (la sécu ne tient que si tout le monde y appartient, c’est de la finance élémentaire, une caisse des pauvres ne vaudra rien du tout).

    Bref, ne pas être communard gaucho, je veux bien, et n’en suis pas du tout, mais être libéral, non plus !
    Le libéralisme est de la grosse décadence, de la merde à l’état pur, même le communisme est une transpiration du capitalisme, c’est le même monde matérialiste décadent, pour le fric et le futile, et des sympathisants d’ER n’ont toujours pas compris ça, et continuent de proposer, soit d’être des trotskystes gauchisants, soit d’être des libéraux pourris !

    Non, merci, les gars, sans façon ! Relisez vos fondamentaux et réécoutez toutes les vidéos de Soral !

     

    • Vous confondez libéralisme et mondialisme. Le premier revendique simplement la liberté des citoyens (ou corps intermédiaires) par rapport à l’envahissement et l’arbitraire de l’Etat. Je pense de plus en plus que cette confusion est entretenue (1984...) afin d’amener les peuples à refuser la seule chose qui puisse les sauver : la liberté de decider de leur destin, individellement et collectivement.
      Allez lire le programme de Fillon sur son site avant d’en parler en répétant ce que les médias en disent.
      Pour vous en donner envie, trois mots qui portent le tout : liberté, autorité, valeurs


    • Il est dure de garder la tête froide, si on a pas la bonne grille de lecture.
      Voir Fillon dans une église et ne pas enterrer Poutine, en fait pour le système le descendant d´Hitler ; et pour certains un patriote. Alors que ce n´est qu´un politicien régional, mondialiste quelconque, qui par le jeu démocratique arrive à postuler au pouvoir suprême. Fillon c´est rien du tout en fait. À commencer par son ascencion à la députation à 26 ans.

      Dans sa partie de poker le système joue banco sur Macron, sans penser qu´avec internet, le jeu n´est plus caché. On élimine la gauche en interdiant une alliance Hamon - Mélenchon. On veut éliminer la droite en relancant Juppé qui fera bien ses 6%, éliminant Fillon.
      Je ne crois pas une seconde à la victoire de Macron. Mélenchon, Fillon, pourquoi pas, mais c´est déjà trop tard il semble.
      Le système, par absence de combat pendant des décennies, n´est pas prêt à combattre.
      Leurs erreurs est très comparables, avec ce qui c´est passée aux États-Unis. N´importe quel Obama, Clinton homme ou Bush aurait gagné ; mais ils ont choisi une dégénérée. Visible.

      Là c´est pareil, plutôt que d´assurer un Fillon ou autre, on mise tout sur un banquier qui sort du chapeau. La claque Juppé et Valls a dû sèrieusement les bouger en interne. Il n´y a tellement plus de cartouches, qu´on ressort Juppé.

      C´est presque une campagne parfaite pour Marine. C´est comme Nadal arrivant en pleine forme à Roland-Garros, avec ses principaux adversaires blessés.


    • Tout à fait d’accord avec vous, mais le problème n’est pas de défendre le programme de Fillon, mais de faire en sorte qu’il maintienne sa candidature.S’il jette l’éponge, ce que je ne souhaite nullement, alors Macron verra devant lui un boulevard s’ouvrir, devant lequel les Champs Elysées apparaitraient comme une ruelle adjacente de la rue Saint Denis.


    • à Domino,

      Et voilà, illustration du n’importe quoi !

      Je ne confonds rien du tout, je sais ce qu’est le libéralisme, mieux que vous, et je vous répète que c’est du caca, allez lire Clouscard, réédité chez KK, et réécoutez Soral.

      Quant à Fillon, si vous croyez en ses "valeurs", immigration record de son temps, zéro liberté à part celle du fric, promesses électorales, etc, c’est que vous êtes extrêmement naif.


    • Je rejoins domino.
      Que vous n’aimiez pas le libéralisme, soit, c’est votre droit.
      Mais vous prétendez savoir ce que c’est alors que vos seules références sur le sujet sont....des gens qui n’aiment pas ça.
      Comme si on demandait la définition des mathématiques à un mec qui en a la hantise depuis le collège.
      Cette démarche est idéologique, et non intellectuelle.

      Je sais pas... Pour n’importe quel domaine on en parle après avoir lu des gens qui font référence sur le sujet. Pour le libéralisme, c’est bastiat, tocqueville, hayek, sowell, etc. Ayez au moins l’honnetete d’avoir lu ceux là avant de vous prononcer.


  • Juppé le condamné à la place de Fillon le prisme innocent ...


  • C’est un scandale, je n’ai pas voter à la primaire de la droite, mais je pense à ceux qui ont lâché 2 euros pour voter Fillon ! Faudra mettre sur le tapis les modalités de remboursement de ceux qui ont voté à cette primaire ! Ca leur ferai bien mal au cul ...


  • Nous assistons à un Coup d’Etat en direct.
    Personne ne semble s’en rendre compte mais tout le reste ne sont que prétextes, verbiages et manipulations.

     

    • @ Les yeux ouverts



      Personne ne semble s’en rendre compte



      Pas du tout !
      Hier, ma vieille maman de Quatre-vingt-dix ans m’a dit que c’était « un vrai scandale tout ça, une vraie dictature pour voler le vote du peuple » (quel qu’il soit !)
      Donc, plein de gens s’en rendent compte , même les plus éloignés de la Politique !
      C’est de très bon augure...


  • Si l’on part du principe que quel que soit le candidat élu Président, on l’a dans le c.., et que le Système veut éliminer Fillon et Le Pen, votons Fillon et/ou Le Pen.

    Pour nous, ça ne changera rien, qu’importe au fond quel est le prescripteur de suppositoires, mais au moins, le Système aura aussi sa part de carotte.

    Si ces deux candidats passent le premier tour, ils mangeront encore un peu plus, mais on a rien sans rien, et nous pourrons assister aux plus bas coups des autres candidats, "honnêtes, eux".


  • Un second tour Macron-Le Pen avec une droite absente, ulcérée d’avoir été volée de manière abjecte de sa victoire tellement évidente, et un microncéphale se retrouvant en slip face à une Marie Le Pen se faisant un plaisir de le montrer sous son véritable jour d’européo-fréro-bankstériste international appelant de ses voeux une immigration croissante, cela pourrait peut-être donner une (toute petite chance non nulle) de voir Le Pen à l’Elysée (quand même merde !). La droitisation du discours de Fillon est de bon augure.

     

  • Vous aviez voté Fillon et rejeté Juppé, tout cela en sortant 1 euro de votre poche ?
    Et bien devinez finalement qui va (-t-on) vous mettre ? Juppé pardi , qui va ressortir comme par magie comme un clown sauteur (sic) de sa boîte !

    Vous la sentez comment la démocratie ? Bien profond ? C’est pas grave, c’est une question d’habitude.


  • Le marasme politique et la catastrophe nationale de la partitocrassie diagnostiqués par Le Général :

    https://www.youtube.com/watch?v=9gz...


  • C’est clairement de l’acharnement et à force de lui tapper dessus ces traitres à la France vont provoquer l’effet inverse.
    J’espere qu’il va pas se degonfler et courber l’echine devant des gens qui oeuvrent à la destruction de la France. En tant que Chrétien, Monsieur Fillon doit être endurant et garder la Foi.
    Voir ce traitement indigne, ce rabachage, cet harcelement et cette insulte à l’intelligence des français me donne envie de vomir.
    Je suis musulmane et n’apprécie pas le discours de Marine Le Pen concernant l’Islam mais la situation est tellement grave que je voterais pour elle. Ma famille, mon entourage me regardent comme si j’etais une pestiférée mais cette fois ci c’est décidé.
    Ce systeme doit tomber. Je continue de parler, tenter de faire comprendre à mon entourage que voter MLP est ce qu’il faut faire. Y a pas d’autre solution car si Macron passe c’est la fin du pays. Et ça je ne l’accepte pas.


  • Ils veulent virer Fillon car macro arriverais 3ième(avec de la chance)....sans compter sur merluche ,qui lui pourrait arriver 3ième aussi et sans problème.


  • Il n’y a aucun plan B, pour un parti complètement plombé (par le seul canard enchaîné - ennemi juré de la démocratie).


  • V’là qu’ils veulent tous Juppé à c’t’heur ! Ils veulent remplacer un candidat à la présidentielle, suspecté d’ avoir trempé dans des emplois fictifs, par un candidat déjà condamné pour la même infraction...

    Cherchez l’erreur !


  • les primaires sont une sorte de trahison, Fillon et ceux qui y ont participé sont des traîtres, de plus Fillon est un chrétien de circonstance, il trahi tout les préceptes de la chrétienté.


  • La fusée Macron étant sur orbite, je ne vois pas trop l’intérêt de lancer Juppé maintenant. Ils risquent de se marcher sur les pieds.

    D’autant que des électeurs fillonistes déçus pourraient se venger en allant chez Le Pen.

     

  • Le grand problème de Juppé est qu’ il ne pourra pas mener la reforme nécessaire de la moralisation de la vie politique : il a lui même déjà été condamné. Il ne pourra pas imposer un casier judiciaire vierge aux élus, comme pour les pompiers ou les policiers, au risque de s exclure lui même. C est pourtant de cela que la France a besoin, avant toute chose. Les LR n ont ils pas autre chose que des repris de justice ?

    L’excès dans la diligence de cette justice que l’on connaît généralement si lente, et qui maintenant s’accélère du coup dans les deux dossiers parallèles que sont ceux de Marine Le Pen et de François Fillon.

    Il y a des coïncidences troublantes qui font que deux grands partis de l’opposition, le Front national et Les Républicains, sont suspectés par une justice qui semble partiale du fait même qu’elle s’immisce dans un processus électoral alors qu’il était auparavant de coutume en France que la justice fasse une parenthèse le temps de la campagne électorale.

    Ceci est bien expliqué par Gilbert Collard, qui défends Fillon :

    http://www.bfmtv.com/mediaplayer/vi...

     

  • J’ai regardé hier et avant hier le 20h de France 2 (Je suis aujourd’hui sous anti dépresseurs...).

    Toujours le même schéma...cracher sur Fillon sur les premiers reportages, ressasser de manière immonde et indécente toute cette affaire...puis miracle...sujet suivant..."Macron est en tête des sondages"..."Macron nous dévoile son programme"..."Macron est notre invité"...

    Et quelle différence de traitement dans l’interview, contrairement à d’autres candidats comme Le Pen ou NDA, où ils se mettent souvent à deux ou trois pour questionner, couper la parole, reprendre, bref, une inquisition...

    Avec Macron, Pujadas était vraiment gentil et n’a pas vraiment bousculé le candidat.

    Regarder un JT mainstream en France de nos jours valide vraiment toutes les analyses de ER.

     

  • On a déjà eu un président d’occasion avec Hollande qui n’était qu’une roue de secours après l’affaire DSK....et maintenant, on nous annonce à nouveau un candidat de seconde main avec Juppé....

    PS :
    Si Juppé devient candidat, que fera Bayrou ?


  • Ce n’est pas Juppe qui remplacera Fillon mais le franc-mac Baroin. On parie ?

     

    • Je pense aussi que les FM ont fait une entrée fracassante dans la campagne depuis le début de l’année , et en particulier depuis la "grande première " du président de la république au GODF .Donnant donnant, la FM , par ses juges ses députés , ses maires , savonne la planche de MLP et FILLON , en échange elle se hisse au niveau d’un culte ....Ainsi le petit macron , une fois président pourra appuyer la candidature de hollande au siège de Junker, et cette de marie séolène à l’ONU .


  • Trust,merci pour ce visionnage toute ma jeunesse et quel plaisir de voir et réentendre, un retour de35 ans en arrière Waouh


  • Tout ce remue ménage pour faire élire Macrotte, de la merde mondialiste dans un bas de soie.


  • Moi ce que je crois, c’est qu’on va avoir droit à un Merah n°2. Rappelez-vous, le 15/03/2012, premier assassinat de militaire qui s’est prolongé jusqu’au 19/03 à l’école Ozar chépaquoi.

    5 ans après jour pour jour 15/03/2017 Fillon mis en examen, il va bien falloir faire oublier cela. Le petit Barbier avec son écharpe rouge l’a bien dit. Seule quelque chose de l’ordre de l’exceptionnel, du cas de force majeure pourra faire maintenir sa candidature. Quand on sait que Rafowicz (très bon ami de Liebermann) parle d’évènements tragiques à venir pour la campagne de 2017, tout colle. Les uns accueilleront leurs coreligionnaires faisant leur alyah et Fillon pourra se maintenir mais en étant obliger de faire un virage à 180° en direction des néo-cons. Gagnant-gagnant.


  • Finalement, si François Fillon se voit contraint de lâcher l’affaire en faveur d’Alain Juppé, tout rentre dans l’ordre pour le système...En définitive, les gens qui ont voté, et laissé près de neuf millions d’euros dans les caisses des Républicains, à cette primaire auront été désavoués, "façon Traité de Lisbonne" ! Pour résumer, les méthodes ne changent jamais vraiment...
    Et puis, de toute manière, Juppé a toujours été le plan A, depuis le début, non ?


Commentaires suivants