Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alain Soral ou l’anomalie Charlie

Lundi 15 avril 2019, dans Le Figaro, à quelques colonnes d’écart, on put lire deux histoires : celle d’Alain et celle d’Hugo, deux facétieux personnages qui mirent en ligne un montage humoristique dans l’esprit Charlie. L’un moquait l’exploitation mercantile de la souffrance des juifs, l’autre moquait une foule de musulmans. Chacune de ces parodies provoqua l’indignation de leurs cibles respectives, ce qui peut sembler bien légitime, mais le droit à l’humour définitivement acté par la jurisprudence Charlie devait venir trancher rapidement le débat. Et pourtant, que croyez-vous qu’il advînt ?

 

L’histoire a parfois de ces ironies qui inspirent. Que l’on pense que le même jour où brûlait une certaine idée de la liberté d’expression en France avec la condamnation à un an de prison ferme pour Alain Soral, une bonne partie de la cathédrale de Notre-Dame partait en cendres, obligeant – ironie dans l’ironie – le président Emmanuel Macron à différer l’allocution probablement la plus importante de son mandat...

Et ce même jour encore, dans la plupart des médias français, était relatée l’histoire d’un adolescent un peu simplet (mais qui perdit sa naïveté quasi instantanément), auteur d’un Tweet aussi bête que l’âge de son inventeur :

 

 

Pendant ce temps, Alain Soral était accusé d’avoir mis en ligne un pastiche de Charlie Hebdo « itself » (ce qui est faux puisqu’il n’en était ni l’auteur, ni celui qui l’avait mis en ligne, ni même le Directeur de publication du support qui accueillait le dessin) :

Shoah t'es où ?
A gauche la Une de Charlie Hebdo, à droite le pastiche

 

On n’ose même plus mettre en ligne l’objet du délit, alors on le met quand même, mais en tout petit et à titre purement informationnel et illustratif de l’actualité judiciaire et de notre propos.

 

Ces deux exemples d’illustration humoristique, celle d’Hugo et celle d’Alain, que les tenants des communautés visées purent trouver de mauvais goût pour certains, voire franchement injurieuse pour d’autres, vont pourtant connaître deux destins parfaitement opposés ! Les règles de droit habituellement en vigueur pour ce genre de caricatures ou de parodies vont rencontrer ce qu’on pourrait appeler scientifiquement une anomalie. Qu’on appellera l’anomalie Charlie.

Quand donc une certaine vindicte communautaire s’abattit sur le montage d’Hugo, qui tout de même se moquait de la foi de pèlerins et d’une religion, ce qui n’est pas illégal mais pas du meilleur goût, on vit immédiatement toute la plus pure intelligentsia s’indigner, les politiques se scandaliser :

 

 

On notera la délirante déclinaison de genre pour Dieu lui-même : Il/Elle !
On remarquera en revanche que les intégristes ne sont pas "elles"...
On atteint ici le summum de l’aliénation à une idéologie pathologique.

 

Et c’est là où s’arrête la symétrie de nos deux histoires. Pourtant on aurait pu transposer le Tweet de Marlène Schiappa : « La France est une République laïque où chacun peut critiquer et se moquer des religions sans être menacé de mort pour cela ! ». Cela fonctionnait plutôt pas mal avec la Shoah qui reprend toutes les caractéristiques d’une religion.

De même que Raphaël Enthoven aurait pu dire : « S’ils croyaient vraiment en la Shoah, ils se moqueraient des rires. ». Car, enfin, une foi inébranlable en l’Histoire ne vacille pas devant un quelconque discours contradictoire ni même de piètres mensonges. Prendrait-on au sérieux untel hurluberlu qui déclarerait ex abrupto que Napoléon ou le Général de Gaulle n’avaient jamais existé ! Voyons !

 

Alors quand Le Figaro reprend le hashtag #JeSoutiensHugo et ose titrer :

#JeSoutiensHugo face à ces jeunes ados qui ne sont décidément pas Charlie

alors que deux pages plus loin il annonce sans s’en indigner :

Alain Soral condamné pour négationnisme à un an de prison ferme

on est saisi d’étonnement (feint, bien sûr, car nous ne sommes pas nés de la dernière pluie).

Il semble donc que la géométrie judiciaire soit assez variable. Et que c’est le début et la fin de la chaîne qui constituent la mesure de l’instabilité pénale : Qui commet l’infraction et Qui est la victime. Et quand, comme ici, on a le mauvais goût de cumuler les deux, alors le jugement de cour s’abattra sur vous comme une lame aiguisée, irréversible. Sans oubli. Ni pardon.

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2179101
    le 16/04/2019 par ledaron
    Alain Soral ou l’anomalie Charlie

    La shoah étant la "religion des religions" ,il est dans l’ordre établi de ne pas s’en moquer n’est-ce pas ?

     

  • #2179112
    le 16/04/2019 par Charlie Macron
    Alain Soral ou l’anomalie Charlie

    Peu-être que croire en Dieu c’est indirectement croire en Charlie, d’où le il/elle car c’est un prénom à la fois masculin et féminin. Et Satan, le dieu d’Enthoven et de sa clique, a bien des nichons et une barbe.

    Pour une vue iconique du spécimen, Charlie c’est lui :
    - https://www.infochretienne.com/stat...

    Remarquez l’étoile inversée derrière la chèvre pédophile alias Charlie, çà ne vous rappelle rien ? :
    - https://www.egaliteetreconciliation...


  • #2179136
    le 16/04/2019 par KIPIK
    Alain Soral ou l’anomalie Charlie

    Si seulement c’était la seule d’anomalie..... mais en plus c’est même pas la pire.

    Je m’explique, ok le pouvoir fait du 2 poids/2mesures façon cailloux VS tank (on s’est compris), mais comme on sait qui est aux manettes "techniquement" y a pas de quoi être surpris, juste de quoi bien mesurer la situation (pour s’y préparer et se positionner en fonction).

    Après au niveau du peuple on a :
    - les moutons
    - même les mougeons
    - les collabos
    - même les collabobos (mélange de bobo et de collabo)
    - les charlies capables de tout synthétiser à la fois
    - et j’en passe sinon on a pas fini...

    Mais bon, à l’instar du pouvoir cité plus haut, une fois qu’on a bien analysé ça permet également de bien mesurer la situation pour agir au mieux en fonction.
    Bref c’est la vie comme le rappelle la formule, faudrait vraiment être naïf pour croire que LE peuple puisse être uniforme face au mal et à l’injustice.

    Non moi ce que je considère comme étant "le pire" dans tout ça, ce sont ces gens qui se prétendent patriotes voir nationalistes et n’ont comme seul "courage" que de nous cracher dessus...
    Ca vraiment ..... c’est même pas que j’arrive pas à m’y faire... j’arrive juste toujours pas à piger le pourquoi du comment.... et surtout comment ils font pour se regarder dans la glace.
    Au pire si il y a quelque chose chez nous (mais vraiment quoi que ce soit) qui leur plait pas, ok pas de souci mais qu’ils nous ignorent et passent leur chemin.
    Pas comme les Polony (surtout quand on connait le passif, cf avec S.Blet) qui en prime time appelle quasi au lynchage de Soral.
    Idem Ardisson et tant d’autres.

    Et pas que les VIP => cf fdesouche
    Ils ont relayé linfo sur la condamnation de Soral (pour plaire au lobby ?) mais désactivent les coms.
    https://www.fdesouche.com/1191949-a...
    Ils ont peur de quoi ? que la Licra les condamne au moindre com pas assez insultant envers Soral et/ou ER ?

    Vous vous rappelez la formule "On a la droite la plus bête du monde" ?
    J’ai comme l’impression que l’effondrement de la France est arrivée à un tel stade, qu’en prime on a aussi "les zidentitaires les plus bêtes et les plus lâches de toute la galaxie".

    Mon dieu.... je sens qu’on va souffrir, et que ça va être long en plus....
    Mais bon, je préfèrerai toujours souffrir avec les aigles plutôt que jouir avec les hyènes.
    Même pas en rêve.... et plutôt crever que me coucher.


  • #2179194
    le 16/04/2019 par Snayche
    Alain Soral ou l’anomalie Charlie

    Cette évidente inégalité de traitement pourrait bientôt se terminer.
    En effet comme il y a souvent du bien dans le malheur, avec la foi catholique incandescente apportée par cet émouvant incendie de la Cathédrale de Notre Dame de Paris, un important nombre supplémentaire de français devraient avoir le cœur qui se réveille.
    Or il ne faut pas oublier que cette force spirituelle collective grandissante doit s’orienter principalement vers la grande lutte contre la corruption politique, financière et économique, plutôt que vers la basse tension entre communautés, surtout si une origine terroriste est encore attribuée au déclenchement de ce triste feu et le pouvoir profond national sioniste s’acharne à l’amplifier médiatiquement...
    Les clairvoyants gilets jaunes français n’ont pas fait cette erreur alors l’espoir est de mise.


  • #2179208
    le 16/04/2019 par Marde
    Alain Soral ou l’anomalie Charlie

    En fait AS est une singularité quantique !


  • #2179210

    Ils savent très bien que les musulmans ne se moqueront jamais du prophète Moise ou du messie Jesus et de tous les autres messagers descendus avant eux, c’est là dessus que misent toutes cettes vermines sionistes pour vous détournez de votre religion.


  • #2179262
    le 16/04/2019 par Mohamdou
    Alain Soral ou l’anomalie Charlie

    Vous parler de Twitter ou n’importe qui peut créer des faux comptes..
    Moi je suis musulman et elle m’a fait rire la Blague de Hugo.
    Bravo pour la blague.
    Par contre le dessin ne m’a pas fait rire. Voilà.
    Ps:je suis de la genertion des inconues

     

    • #2179276
      le 16/04/2019 par Ray
      Alain Soral ou l’anomalie Charlie

      On s’en branle de ce qui te fais rire ou pas rire, c’est pas le sujet.
      Courage à Alain. Même si c’est pas ça qui lui manque :)


  • #2179807
    le 17/04/2019 par Pastounak
    Alain Soral ou l’anomalie Charlie

    La justice à deux vitesses, stop, on touche au sacré..


  • #2180314
    le 17/04/2019 par paramesh
    Alain Soral ou l’anomalie Charlie

    Y’a du monde à InZeBoite




    C’est ça le blasphème ?
    Mais de qui se moque-t-on ?
    où est ce que ça parle de religion ?
    je trouve même ça assez drôle, (que ce soit des musulmans des chrétiens ou des hindous qui tournent autour de la boîte, peut importe, c’est le commentaire sur l’image qui est drôle)


  • #2180819
    le 18/04/2019 par Domino
    Alain Soral ou l’anomalie Charlie

    L’Etat de droit c’est quand la loi s’applique de la même façon à tout le monde. La loi Pleven a ouvert la voie au droit de l’Etat, c’est-à-dire l’arbitraire.
    Il est intéressant de noter que le principal opposant à de Gaulle était ce René Pleven qui n’hésita pas à accuser le chef de l’Etat de complicité avec le bloc communiste. Et déjà à cette époque, la majorité de la presse fustigeait "l’indépendance du général"...

    Ce n’est donc pas un hasard si on retrouve plus tard le même Pleven, Garde des Sceaux porteur de la loi éponyme limitant la liberté d’expression.
    Cette loi introduit trois nouveautés majeures : d’une part l’Etat entend légiférer sur des sentiments ; d’autre part, il introduit la race comme critère discriminant en contravention avec tout notre droit national antérieur. Le racisme était auparavant le fait d’individus ; en 1972, il devient - dans une stupéfiante inversion - un racisme d’Etat. Enfin, en autorisant des associations "représentatives" à se prévaloir de cette loi pour ester en justice, cette loi a engendré de multiples contentieux dont la jurisprudence a muselé la société.

    La loi Pleven a ainsi ouvert la voie au communautarisme anglo-saxon puisqu’en vertu de cette loi (et de celles qui lui ont succédé, Gayssot, Taubira...), n’importe quelle "communauté" peut se prévaloir d’incitation à la haine pour faire taire ses adversaires, et donc finalement se protéger de dénonciations justifiées uniquement sous ce prétexte. Ce qui revient à dire que l’Etat a créé par cette loi, des protections spéciales pour certains groupes au sujet desquels le débat démocratique est entravé. Depuis, toutes sortes de "communautés" se sont engouffrées dans la brèche, laissant le Français, ni juif, ni back, ni beur, ni homo, ni trans..., majoritaire mais seul dans une démocratie en lambeaux.