Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Shoah où t’es ? : Alain Soral condamné à un an de prison ferme avec mandat d’arrêt

Et 5 000 euros d’amende pour Maître Damien Viguier

Affaire Shoah où t’es ? : après avoir été condamné à 10 000 euros d’amende pour « contestation de crime contre l’Humanité », Alain Soral est cette fois condamné à un an de prison ferme avec mandat d’arrêt pour « contestation de l’existence de la Shoah » ! Rappel : il est bien question d’un simple dessin de caricature relayé sur E&R !

 

Le 27 mars 2019, Alain Soral était définitivement condamné à 10 000 euros d’amende avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement pour avoir diffusé en avril 2016 un dessin de caricature sur le site internet d’Égalité & Réconciliation ! Malgré le fait qu’Alain Soral ne soit ni l’auteur du dessin ni le directeur de la publication du site internet d’E&R, c’est bien lui qui est condamné pour « injure en raison de sa race, de sa religion ou de son origine » et « contestation de crime contre l’Humanité ».

Dans cette même affaire Shoah où t’es ?, le parquet de Paris a jugé Alain Soral et son avocat Damien Viguier pour « contestation de l’existence de la Shoah ». Le motif ? Avoir publié en novembre 2017 sur le site d’E&R les conclusions de Maître Damien Viguier au sortir de la première instance. Le parquet a alors requis six mois de prison ferme contre Alain Soral et 15 000 euros d’amende contre Damien Viguier. Mais le jugement du 15 avril 2019 est plus sévère pour le président d’E&R : un an de prison ferme assorti d’un mandat d’arrêt. Damien Viguier est quant à lui condamné à 5 000 euros d’amende pour « complicité ».

Rappel : la partie civile principale dans cette affaire est la LICRA. L’Union des étudiants juifs de France (UEJF), Avocats sans frontières (ASF), le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), J’accuse ! et l’Action internationale pour la justice (AIPJ), le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) et SOS Racisme étaient également partie civile.

 


Le compte rendu de Damien Viguier :

 

Le 4 mars 2019 se déroulait devant la treizième chambre du tribunal de Paris l’audience du procès fait au titre de la loi Gayssot à Damien Viguier et Alain Soral. Le tribunal présidé par Mme Cécile Legidan assistée de Mesdames Jocelyne Palenne et Christine Huertas, Florence Gilbert étant au Parquet, a rendu son jugement ce lundi 15 avril 2019.

 

Alain Soral était poursuivi à l’initiative du Parquet sur signalement de la LICRA en tant que directeur de la publication du site Égalité & Réconciliation pour la publication d’un article qui faisait le compte-rendu de l’affaire du dessin pastiche de la couverture de Charlie Hebdo « Papa où t’es ? » et reproduisait les conclusions prises par son avocat devant la Cour d’appel de Paris, conclusions qui contenaient les propos poursuivis. Alain Soral pouvait bénéficier de l’immunité journalistique et Maître Viguier de l’immunité du plaideur. Aucun des prévenus n’avait pu prendre connaissance du dossier, le 4 mars ayant été annoncé comme une formalité de fixation du calendrier de procédure. Au fond l’accusation restait très imprécise.

Le Parquet avait requis six mois d’emprisonnement ferme pour Alain Soral et 15 000 euros d’amende pour son avocat. La LICRA, J’accuse, l’UEJF et le MRAP s’étaient portées partie civile.

Les prévenus ont été reconnu coupable de « contestation de l’existence de crime contre l’humanité » et condamnés, pour Alain Soral à un an d’emprisonnement ferme avec mandat d’arrêt, et pour Damien Viguier à 5 000 euros d’amende.

Les parties civiles obtiennent 6 000 euros et la publication du jugement dans la presse.

Alain Soral et Damien Viguier ont fait appel.

 


 

Vous souhaitez aider E&R ?
Contournez la persécution avec le virement permanent

 

Dans un précédent article, nous présentions la solution pratique prioritaire pour la survie de l’association : le virement permanent.

 

Il s’agit d’un virement mensuel, automatique et récurrent de votre banque à la nouvelle banque d’Égalité & Réconciliation.

Nous en profitons pour remercier tous les sympathisants qui l’ont déjà mis en place puisqu’il s’agit d’une aide nécessaire suite au blocage de notre compte PayPal l’été dernier.

Les assauts répétés de la « Justice » sous influence communautaire nous le rappellent en permanence : le combat continue !

Pour aider E&R à diffuser largement les idées d’Alain Soral, dans un contexte se durcissant de jour en jour, le virement permanent prend tout son sens et devient indispensable.

Il est possible que l’espace client de votre banque sur Internet vous permette de le réaliser.

Dans ce cas, nos coordonnées bancaires sont les suivantes :


- Nom de la banque : BNP PARIBAS
- Nom du titulaire : Égalité et Réconciliation
- IBAN : FR76 3000 4000 4900 0101 2564 471
- BIC (SWIFT) : BNPAFRPPXXX

Dans le cas contraire vous pouvez de toute façon le mettre en place en transmettant par courrier (ou en guichet) à votre banque le formulaire suivant :

 

Contreparties

Il est possible de répartir dès à présent le montant mensuel de votre virement permanent sur :

 

  • Les financements participatifs E&R

Pour obtenir un accès exclusif à divers contenus préparés par Alain Soral et son équipe : photos et vidéos inédites, accès en avant-première aux entretiens mensuels, contenus bonus, voire plus encore...

Une mine de contenus éditoriaux de premier choix : articles non parus sur le site E&R, extraits ERFM inédits, abonnement à La Fachosphère s’amuse (le journal anti-Charlie)... Liste non exhaustive !

 

  • Et/ou l’adhésion annuelle à l’association

Qui vous donne :

- la possibilité d’entrer en contact avec votre section régionale pour être tenu au courant de ses diverses activités (et y participer si vous le souhaitez) ;

- un accès à l’espace adhérent en ligne, au forum de discussions et au réseau d’entraide Solid’E&R ;

- le confort de la ré-adhésion annuelle automatique (plus aucune démarche à effectuer).

 

Pour orienter votre virement permanent vers une ou plusieurs de ces contreparties, ou pour toutes informations complémentaires, écrivez dès à présent à contact@e-r.fr.

Merci à tous de votre soutien. Votre réactivité fait notre force pour poursuivre le combat.

Vive E&R, et vive la France !

Face aux persécutions du Système, votre participation est essentielle !

À ne pas manquer, sur E&R :

L’affaire du dessin satirique, sur E&R :

Pour mesurer l’ampleur de l’acharnement contre E&R :

 






Alerter

151 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Oui dans la procédure contre Alain Soral, le contradictoire, c’est a dire les droits de la défense, n’ont pas été respectés !
    Le jugement qui a été rendu est donc illicite !
    Les juges doivent être sanctionnés.
    Comme ce qui s’est passé pour Dieudonné, revoir la vidéo youtube de 2014 lorsque son avocat a été mis en cause.
    Des juges qui se dejugent est un fait très grave, en termes disciplinaires !
    Des procédures peuvent être désormais engagées contre de tels actes totalement illégaux, et s’il reste encore de la décence et un peu de dignité a cette profession , elle doit réagir car ce qui a été décidé est auto-infamant et sans le socle légal indispensable au fonctionnement de la justice.
    Si ce n’est pas respecté, quand viendra le tour de ces juges infamants, qu’ils ne viennent pas se plaindre que leurs droits sont bafoués !

     

    Répondre à ce message

  • Je viens de voir les commentaires des abonnés collabos du Point. Franchement, les citoyens de notre pays sont à vomir. Une très grande majorité de français est en faveur de ce jugement. Vivement le retour d’une vraie autorité morale pour chasser ces usuriers, menteurs, pleureuses et manipulateurs.

     

    Répondre à ce message

  • Je prie pour vous Mr Soral, DIEU ne vous abandonnera pas et nous non plus !

    N’oubliez pas, Jésus a dit :

    "ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi"... et vous savez nul ne peut être plus grand que son Maître !
    Alors soyez dans la joie, vous êtes dans le BIEN ABSOLU ! DIEU vous protège et vous bénisse +

     

    Répondre à ce message

  • Quand on lit la liste des femmes auxquelles Maitre Viguier et Alain ont dû être confrontés, il faut dire que le plus humiliant ce n’est sans doute pas la condamnation : la prison pour un opposant politique, c’est la preuve de la sincerité de son combat !

    Mais, qu’il est humiliant, pour tout homme, d’avoir à se justifier, à plaider face à des femmes...de pauvres femmes mues par l’émotion…bien loin de la raison !

     

    Répondre à ce message

  • CHER ALAIN SORAL, ceux qui ne vous ont pas encore compris.. se sont couches et ont déjà accepté la société hyper-racialisee et hyper-sexualisee que vous avez eu le courage de décortiquer dans vos essais, livres, présentations :
    ..bientôt il vous sera interdit de regarder une personne coiffée d’une Kipa
    dans les yeux et de citer le mot *Israël* dans un texte ou une conversation,
    ..bientôt nos petites filles s’habilleront en petits garçons et vice-versa
    ..bientôt il vous sera obligatoire d’héberger à domicile un instituteur pedophile
    ..bientôt les mosquées serviront de salles de concert pour du rock métal
    ..bientôt on vous fera de nouveau croire que les chrétiens français sont islamophobes
    ..bientôt on Inventera d’autres attaques terrorristes fictives pour faire basculer un vote
    ..bientôt on vous aura non seulement interdit de circuler en auto dans Paris mais on
    vous conseillera de rester dans vos ghettos
    ..bientôt le prix du pain et du litre d’essence vaudront bonbons
    ..bientôt il faudra obtenir une autorisation préfectorale pour toute cérémonie
    ou mariage religieux
    ... etc...
    et quand on nous aura créé en France l’inégalité et l’irreconciliation... qui sera bien content ?...

     

    Répondre à ce message

  • Merci du compliment jojo29.
    Je le pense vraiment.
    Rares sont les personnes comme Alain Soral, car le réflexe humain est toujours de *composer* avec la vérité. C’est assez banal.
    Alain Soral est comme un étendard *bande comme un drapeau* disait Cendrars, un Homme avec des convictions !
    Moi qui suis un français ne a l’étranger et catholique je suis sensible a l’intelligence d’Alain quand il inclut les cultures et religions du Levant, sans jamais les rejetter.
    Alain s’oppose a la vicieuse propension d’un État qui a toujours cherche a nous diviser. a nous monter communauté contre communaute, juifs contre musulmans ou chrétiens, etc..et n’étant ni anti sémite ni sémite je suis libre de vous dire que ceux parmi les juifs qui cherchent a dezinguer Alain pour un trait d’humour, ou ses opinions, ou pour gagner des sous sur son dos, n’ont rien compris.
    C’est triste, pour ces juifs la, d’être aussi betes.
    C’est triste de ne pas le reconnaître quand on veut chercher a s’imposer aux autres en se croyant supérieur et en donnant des leçons au Monde ou aux francais.
    Alain c’est 100% de fierté et de bon sens piémontais et gaulois !
    Vous connaissez le dicton, le bon sens tout seul = un bon employé, la logique toute seule = une catastrophe (les associations LICRA, Polpot etc..).... mais le bon sens associé a la logique = UN BON PATRON = ALAIN SORAL !

     

    Répondre à ce message

  • EN DROIT :
    Déclaration des Droits de l’Homme (1789) / article 16 :
    "Toute société dans laquelle la garantie des droits n’est pas assurée, ni la séparation des pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution".
    Le décret "Valls" du 5 décembre 2016 (2016-1675) / article 2 :
    - retoqué par le Conseil d’Etat en "épargnant" la Cour de Cassation de l’objet du CONTRÔLE (du pouvoir exécutif sur le judiciaire).
    La question fondamentale qui en résulte est : puisque la Cour de cassation est exclue du CONTROLE de l’Inspection Générale (le pouvoir exécutif), quand est-il des autres juridictions restantes (TGI, TI, TAdm,...) quand l’article 2 dit : "Elle apprécie l’activité, le fonctionnement et la performance des juridictions, établissements, services et organismes soumis à son contrôle ainsi que, dans le cadre d’une mission d’enquête, la manière de servir des personnels" ?
    Les "personnels", ce sont les juges, entre autres, non ? ... alors, sont-ils encore indépendants oui ou non ?
    La réponse est NON, mille fois NON. Il suffit de lire le décret où chaque mot a été soigneusement pesé : les juges sont sous le CONTRÔLE du pouvoir exécutif.
    C’est pourquoi AS (et tant de GJ notamment) a été condamné si lourdement : il n’y a plus de séparation des pouvoirs et la société n’a point de constitution.
    AS n’est pas condamné par la "Justice" qui n’existe plus, au nom du peuple français, mais par la dictature de Macron. Cette condamnation est ILLEGALE puisque la Constitution a été purement et simplement abolie par ce décret scélérat.
    Alors, on fait quoi maintenant ?
    On appelle un chat un chat et macron un dictateur ?

     

    Répondre à ce message

  • Comme le dit Alain Soral, ce verdict est vraiment curieux. La condamnation de Me Viguier est ahurissante. Évidemment il ne faut pas s’attendre à une levée de boucliers de la part des intellectuels et autres gardiens du temple de la liberté d’expression... condamné pour un dessin publié sur l sit mais simplement repris sur la toile. J’attends les avocats prendre la défense de leur confrère ! Aau fond, je me dis qu’’il est peu probable que Soral soit condamné à de la prison ferme à l’issue de cette procédure. Ce serait contreproductif caŕ Soral prendrait une autre dimension....

     

    Répondre à ce message

  • N’importe qui devrait pouvoir dessiner/écrire n’importe quoi et avoir le droit de le montrer à qui veut voir.
    C’est une hone de dépensser autant de temps et d’énergie, d’argent et de temps humain seulement pour parler et débattre du bien fondé d’un dessin.

     

    Répondre à ce message

  • Ca me rappelle le jugement dans Alice aux pays des merveilles :
    - La parole est à la soustraction.
    - A la quoi ?
    - La soustraction. Tout ce que vous dites est soustrait de votre innocence.

    On en est là : en plein délire !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents