Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Alexis Cossette – Cyberguerre : l’État d’urgence bientôt déclaré ?

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pour paraphraser le regretté Coluche, les EU veulent vendre partout la démo(n ?)cratie mais n’en ont pas un échantillon sur eux.


  • @Anne-Constance
    “Je ne m’intéresse plus aux constructions, annonces et prédictions fumeuses d’Alexis Cossette”
    c’est sûr, c’est fatiguant quand on se trompe, il faut remettre tout en question changer quand c’est nécessaire.
    Nos ennemis fonctionnent depuis des générations, avec une énorme patience sur des constructions, prédictions fumeuses. On peut voir aujourd’hui que malgré beaucoup d’erreurs, des allées et retours, ils ont eu á travers les siècles des résultats foudroyant, spécialement ces 20 derrières années. Le bons sens c’est qu’il faut maintenant anticiper, ou augmenter le facteur présence, dans le présent...
    Malgré toute cette agitation, l’important c’est la paix intérieure (non réactif á tout bout de champs) pour se maintenir lucide et judicieusement actif.


  • Une petite pièce jaune pour les pauvres migrants, s’il vous plaît, messieurs, dames.

    https://fr.sputniknews.com/faits_di...


  • AC est un illuminé, sympathique. Y a un combat entre la lumière et l’obscurité certes, mais lui prend quelquefois ses rêves pour des réalités. C’est un gros bosseur et ses analyses sont troublantes, je dis pas. Mais la situation mondiale, inédite et complexe, paraît le submerger, comme nous tous d’ailleurs... Je prie néanmoins pour que ces prédictions se réalisent. Mais attention, si Trump se plante, si l’armée ne suit pas, c’est un homme mort, et il le sait. Aura t-il les burnes de passer en force ? ET l’armée US est-elle vraiment pro-trump ? Ce qui est bien avec cette histoire de COVID et d’élection truquée, car les gens un peu initiés ont compris que tout était lié, on arrive enfin au bout du livre. On va enfin savoir. 2021 est l’année de la révélation.

     

    • Tous les hauts échelons de l’armée US sont au courant de ce qui se passe et sont pour la majorité des patriotes.
      Tous les bas échelons sont des patriotes et la majorité comprend ce qui se passe.
      C’est ça le revers de la médail des néocons. Ils ont fortement mis l’accent sur le patriotisme, nottament via Hollywood, pour les envoyer se faire buter dans des guerres qui n’avaient aucun sens et ce, depuis le Vietnam.
      L’armée aux USA n’a rien à voir avec les branquignoles de chez nous : bientôt plus de gradés (qui n’ont jamais vu le feu) que de soldats, un équipement qui tombe en ruine...
      Fin voilà, l’armée, dans son ensemble, est du coté de Trump et la majorité des américains aussi. Pour s’en rendre compte il suffit de regarder les résultats par comptés.
      Tout ça pour dire qu’il faut se sortir du narratif médiatique, ce n’est qu’un écran de fumée. On sait très bien qu’ils choisissent les sujets à aborder ou à glisser sous le tapis, l’angle sous lequel aborder le sujet, qui faire parler, quoi lui faire dire...
      Il suffit de regarder le ratio likes/dislikes des vidéos publiées par les chaînes de média mainstream sur Youtube et de lire les commentaires. Ils se font sabrer depuis 1mois ou 2 quelque chose de bien et je n’ai jamais vu ça en 10ans que je suis le truc.
      Plus cette situation durera et plus de gens seront menés à se poser des questions et ensuite ça finit par se propager de façon exponentielle. Cette crise du coronavirus précipitée tombe d’ailleurs très bien parce qu’on a pu avoir un avant-gout du projet mondialiste grandeur réelle mettant en avant toutes la duplicitée de ces mondialistes.
      C’est avant tout une guerre de l’information donc si vous voulez vous rendre utile, faites vous un compte Google avec simplement vos initiales et allez troller à mort chaque publication des médias mainstreams. Mettez un dislike automatique, mettez des likes à tous les commentaires allant en notre sens et si l’un d’eux se fait attaquer, allez à son secours. Il faut montrer que nous sommes nombreux à avoir compris. C’est une guerre de l’information mais aussi une guerre psychologique. Plus nous serons nombreux, plus nous ferons peur à ceux qui tirent les ficelles.


    • Hélas, vous avez raison, je viens de réaliser que nous étions déjà dépassé depuis longtemps à cause de l’intelligence artificeille qui change toute la donne.

      L’homme sera bientôt obsolète car son travail sera remplacé par des machines, des robots connectés à l’IAG (intelligence artificeille générale ou mondiale) qui sera des trillions de fois plus intelligente que l’homme d’ici 2030 (voir le deep learning et la conscience artificielle sans oublier les ordinateeurs quantiques).

      Voilà pourquoi ils ont créé le virus et cette pandémie artificielle car il veulent imposer le revenu universel (un salaire de misère) et la fin de la propriété privée afin que les gens ne se révoltent pas.

      Des milliards de personnes vont se retrouver sans emplois et représenteront un danger pour l’oligarchie, c’est pourquoi les vaccins et les guerrres civiles seront utilisée pour un génocide de masse. Tout opposant sera direcctement éliminé par des drones ou des robots tueurs contrôlés par l’I.A..

      Regardez les 2 documentaires exceptionnels diffusés sur ARTE :
      - I Human, l’intelligence artificielle et nous (faire abstraction de la propagande anti trump)
      - Sous surveillance : 7 Milliards de suspects

      Les mondialistes ont déjà gagné en réalité, il suffit de voir la puissance des giant techs (GAFAM) qui sont plus puissants que les USA et qui sont en train de créer leur propre armée de robots tueurs (Bill Gates, GoogleX, Darpa, Boston Dynamics, Facebook), tous investissent massivement dans l’armement.


    • Toujours est-il que pour l’instant, Trump n’a toujours pas abdiqué... au contraire.


    • John Queneldy on est dépassé parce qu’on le veut bien, pas à cause de l’AI, mais parce qu’on ne veut toujours pas nommer l’ennemi. On a 2000 ans de retard sur ce point vis-à-vis du Christ. Même ici si je mets "Synagogue de Satan" - c’est le terme qu’Il utilise - je suis censuré, faut pas choquer.

      fab : "2021 est l’année de la révélation" (je laisse le reste), oui je crois aussi - Agenda 21 ne précise pas après tout s’il s’agit du siècle ou de l’année...


    • @ fab



      Aura t-il les burnes de passer en force ?




      Il avait quatre ans pour le faire et ne l’a pas fait. Peu probable qu’il le fasse dans les quelques jours qu’il lui reste.

      @ pivert




      Nos ennemis fonctionnent depuis des générations, avec une énorme patience sur des constructions, prédictions fumeuses.




      Non, je ne crois pas que l’on puisse obtenir le moindre résultat en politique comme en économie en se basant sur des analyses erronées. Le cas de Marine Le Pen refusant l’analyse pertinente d’Alain Soral puis disparaissant du paysage politique est exemplaire.

      Alexis Cossette en arrive à expliquer que Trump souhaite la défaite pour vérifier la loyauté de ses amis... C’est-à-dire, finalement, que la défaite est voulue et fait partie d’un plan... Quand on en arrive là, c’est qu’il y a un problème, des dizaines d’alarmes auraient dû se déclencher dans son esprit pendant qu’il concevait cette aberration, mais non, il est arrivé à cette conclusion et elle lui semble acceptable.

      Cossette n’est pas un mauvais bougre, mais le spectacle qu’il donne avec son débraillé intellectuel permanent est dérangeant, on a honte pour lui. Et il y a aussi son incapacité à tirer les leçons de ses échecs répétés : Michelle Obama n’a pas été candidate, Trump n’a mis aucun adversaire politique en prison, il ne menait pas le jeu mais subissait, Epstein est mort, Trump n’a pas récupéré les enregistrements supposés d’Epstein, etc. Malgré ses conclusions finalement démenties par la réalité, Cossette ne remet pas en cause la méthode qui les produit... Errare humanum est, perseverare diabolicum. Et même il est tellement enferré dans sa méthode foireuse qu’il est devenu tout à fait prévisible : on savait qu’il allait concevoir une explication pour justifier la défaite de Trump comme manoeuvre géniale repoussant à un peu plus tard la victoire finale...

      Dans ce genre de dérive et même d’effondrement intellectuel, le terme peut être triste : persistance à nier la réalité jusqu’à l’enfermement dans un système parfaitement délirant (conduisant à un enfermement physique en clinique psychiatrique)... Ou bien, finalement, reconnaissance des ses erreurs lors d’une crise majeure dont l’issue reste elle-même incertaine : soit abandon du terrain ou conversion aux thèses de l’adversaire, soit, et c’est la voie difficile, remise en cause personnelle et nouveau départ sur des bases plus humbles mais plus solides...


    • @ remarque
      Tu as soulevé un point assez important sur l’agenda 21
      On ne précise pas si c’est l’année ou le siècle mais ça pourrait être les deux.
      Tel que je vois le truc, c’est que c’est justement les deux.
      Agenda du 21eme siècle avec basculement prévu en 2021 XD


    • @ Anne-Clémence,
      Bien au contraire, c’est ce qu’il fait depuis 4ans.
      Si tu veux provoquer un grand éveil il faut exposer la bête dans son ensemble.
      - Affaire Epstein : noms et preuves sordides
      - Décret sur l’Ingerence étrangère dans les élections de 2018 : Fraude électorale prévue ?

      Maintenant il faut complétement décrédibiliser le narratif véhiculé par les médias mainstreams aux ordres des mondialistes et c’est justement ce que je suis en train d’observer et pour que l’éveil soit massif et global il fallait un évenement massif et global (coronavirus) que Fauci (l’escroc du VIH) avait prédit en 2017...

      Il grille aussi pas mal de mecs comme John Roberts pour montrer la corruption jusqu’aux plus hauts échelons de l’administration américaine . D’ailleurs il y a un John Roberts sur les registres du Lolita express et Trump doit déjà en avoir suffisamment pour l’envoyer en taule pour détournement de mineur (à minima) mais pourquoi s’arrêter en si bon chemin en sortant un mec qui est déjà cuit ? C’est bête puisque ce gars n’a plus rien à perdre donc il n’hésitera pas à trahir et à faire marcher tous ses contacts pour dégager Trump et Trump le sait. Comme on dit : "N’interrompez jamais un ennemi qui est en train de faire une erreur". Napoléon

      Dis toi bien qu’avec tous les médias contre lui, s’il avait voulu chopper tout le monde en 2016 il se serait fait buter par un Lee Harvey Oswald bis selon la version officielle et ça aurait été un vieux pétard mouillé.

      Trump se prépare à ça depuis le 911, il a dit que c’était une démolition contrôlée et n’a jamais changé sa version. Suite à ça et à son succès auprès des américains on lui avait demandé s’il comptait se présenter à la Présidence des USA et il a dit un truc du genre : "ça ne m’intéresse pas de faire de la politique mais si la situation l’éxige, j’irai"

      Il n’a aussi rien à gagner personnellement là-dedans, il s’est versé 1USD symbolique comme salaire et a perdu 2 milliards de ses fonds propres au cours de son premier mandat (la célèbre attaque au porte-monnaie que Soral connait fort bien).

      Pour finir je vais te laisser avec une petite leçon de la doctrine Trump : "Il faut conduire, en amont du combat, des manœuvres indirectes, dont le but est soit de préparer une situation favorable au combat, soit de vaincre sans même devoir combattre. Dans tous les cas, il ne faut frapper qu’une fois qu’on est sûr de vaincre, d’un seul coup, au point que l’adversaire ne pourra pas se relever". Sun Tzu.


    • je compte sur vous pour présenter vos excuses en janvier, et à ce moment retourner à votre place, à la kouizine !!!


    • @ Anne-Clémence,
      Lorsque Trump parle de défaite il ne s’agit pas d’une défaite au sens strict du terme mais d’une défaite apparente (ça marche puisque certains ici le pensent déjà défait), justement, pour pouvoir faire le grand ménage.

      Encore une petite leçon de doctrine Trump : "La guerre repose sur le mensonge.

      Capable, passez pour incapable ; prêt au combat, ne le laissez pas voir ; proche, semblez donc loin ; loin, semblez donc proche. Attirez l’adversaire par la promesse d’un avantage ; prenez-le au piège en feignant le désordre ; s’il se concentre, défendez-vous ; s’il est fort, évitez-le.

      Coléreux, provoque-le ; méprisant, excitez sa morgue. Dispos, fatiguez-le ; uni, semez la discorde. Attaque là où il ne vous attend pas ; surgissez toujours à l’improviste.

      Tels sont les stratagèmes qui apportent la victoire et qui ne peuvent s’apprendre".
      L’art de la guerre, Sun Tzu.

      Avant de commenter sur Trump ou Cossette je vous conseille à tous de lire ce bouquin. Puis tant que vous y êtes lisez aussi le bouquin de Trump : "The art of the deal". ça reprend Sun Tzu dans les grandes lignes...

      Enfin, comment se fait-il que Trump soit toujours à sa place alors que tous les abrutis nous disaient que Trump était finit et qu’il allait se faire déstituer ? Ils nous ont quand même rebattu les oreilles avec ça pendant une grosse partie du mandat. Pendant ce temps là, Trump était serein puisqu’il savait très bien qu’ils n’avaient qu’un dossier vide et ça lui laissait le champ libre pour avancer ses pions tranquillement. Préferez-vous donner du crédit à la parole de ces idiots du village ?


    • @Anne-Clément,

      Michelle Obama ne s’est pas presentée parce que tout le monde sait que c’est un travelo et après la trahison de son mari kenyan il valait mieux lever le pied sur la Obamamania
      https://odysee.com/@charlesmarlowe :...

      Crois-tu vraiment qu’Epstein, le carré d’as de Trump, soit mort ? XD XD XD XD XD
      Faut vraiment être crédule pour croire ça. Ce gars habitué au grand train a tout simplement tout balancé (eh oui, ça reste un ****) en échange d’intégrer le programme de protection des témoins. ça reste le plus probable et le choix le plus sensé puisque l’administration Trump pourra se servir des preuves d’Epstein dans n’importe quel dossier (Clinton, Gates, etc...) sans que son avocat ne vienne faire chier puisqu’il est mort... "Si tu veux voir à travers la fenètre, il faut ouvrir les volets" Celle-ci est de mon cru XD


    • @ Gurgen23



      Michelle Obama ne s’est pas presentée parce que...




      On se moque de savoir pour quelle raison, le fait est que Cossette avait prédit sa candidature et avait engagé sa crédibilité sur cette prédiction, disant qu’il fermerait sa chaîne si elle ne se présentait pas...

      Sur Epstein, il s’est trompé sur toute la ligne et appuyant des heures de commentaires oiseux sur l’hypothèse qu’Epstein aurait possédé des enregistrements qui seraient tombés dans les mains de Trump. Or les documents compromettants que possédait l’équipe de Trump n’avaient rien à voir, ils provenaient de l’ordinateur de Hunter Biden et concernaient la Chine, c’est avec ces munitions-là que Rudi Guliani a tiré en rafale sur Joe Biden, pas avec les hypothétiques enregistrements Epstein. Cossette a passé des heures à spéculer sur ces enregistrements, il était complètement à côté de la plaque... D’ailleurs, les rapports des interrogatoires de Guislaine Maxwell ont montré que l’équipe de Trump n’a rien contre elle.

      Cossette n’a pas le courage de faire un bilan, une liste de toutes les prévisions aventureuses qu’il a faites et se sont révélées fausses, d’avouer qu’il s’est trompé et qu’il sera plus sérieux à l’avenir... On peut se tromper parfois, la vie sociale et politique est un terrain plein de contingence, il n’y a pas de honte, mais accumuler les erreurs et s’enferrer dans la méthode qui produit ces erreurs, c’est différent : c’est honteux et c’est un spectacle désagréable à regarder.

      Quant à Trump et ses qualités de négociateur, je vous renvoie au documentaire sur Staline mis en ligne ici-même. Un négociateur obtient des compromis, mais draining the swamp ne peut être un compromis et requiert un purgateur, c’est-à-dire, comme Staline, un tueur. La réalité est qu’en quatre ans de pouvoir Trump n’a éliminé aucun de ses adversaires politiques. vous pouvez dire tout ce que vous voulez, vous raconter toutes les histoires les plus abracadabrantes, c’est la réalité. En janvier, Biden va prêter serment et la parenthèse Trump sera refermée pour toujours.

      Mais il y a une leçon à retenir, c’est de préférer les analystes sérieux, qui regardent la réalité en face, les Soral, les Lugan, les Moreau, aux youtubeurs ivres de leurs propres paroles. Car Cossette est verbeux, sa courte « thèse de doctorat » était déjà un indescriptible fatras de considérations personnelles indigne d’une université européenne...

      https://archipel.uqam.ca/3913/1/D21...


    • @Anne-Clémence,

      Pour l’affaire Michelle Obama faisons preuve d’honnêteté intellectuelle 2 minutes et analysons la situation : On a Michelle qui sort comme par hasard un livre et qui est invitée de partout pour en faire la promotion. C’était la coqueluche des médias et un atout pour les dems. Tout le monde était certain qu’elle faisait campagne parce que c’est ce qu’elle faisait. D’ailleurs Barack n’a pas donné son soutien à Biden. Ils ont dit en gros : "Bon le vieux gateux, ce serait bien que tu restes dans ton coin parce que tu n’es plus crédible".

      Maintenant mettons nous à la place de Trump. Que ce serait-il passé si Michelle s’était retrouvée en face de lui au second tour ? Simple : Les résultats de ces élections frauduleuses auraient été plus crédibles et il y aurait moins eu besoin de frauder massivement (donc moins de chances de finir par se faire griller). Pour eux la meilleure chose à faire c’était de mettre Michelle hors-jeu et ça s’est fait à la hâte, au dernier moment.

      Mon analyse est donc la suivante. On va se débarrasser de Michelle à la dernière minute pour qu’ils n’aient pas le temps de se retourner et nous envoient le vieux débris en face... Tout ça a dû être assez simple puisque la première chose que Trump a faite en arrivant c’était d’ouvrir une enquête sur Obama et son faux certificat de naissance. Suffisait de leur montrer une preuve béton...

      Bref, tout ça pour te dire que l’histoire de Michelle n’était qu’un point de détail et c’était ce qui était prévu mais dans une situation aussi complexe il y a toujours des imprévus qui imposent des modifications du plan. D’ailleurs pour moi, c’est une chose de plus qui est favorable a Trump. En tout cas, ça ne change en rien la pertinence de l’analyse de Cossette sur le fond... La forme c’est juste pour le show, on s’en tape.

      Pour ce qui est de l’affaire Epstein je doute que tu ne saisisses l’ampleur du truc. Dans la villa ça se tapait de la jeunette de 15-17ans "consentante". En gros des putes qui rabattaient les copines d’école pour se faire de l’argent de poche (rien de bien choquant) mais en bas, dans les souterrains ça butait des gamins et s’adonnait au cannibalisme. Les gens ne sont pas prêts pour ça. C’est ce que j’appelle la cerise sur le gateau, ça viendra tout à la fin quand les gens auront compris la dimension satanique du projet.

      Par ailleurs, le plus important dans l’affaire Epstein ce ne sont pas vraiment les preuves pour Trump, mais les noms. Avec ça il savait qui était tenu.


    • @Anne-Clémence,

      J’arrivais à la limite de caractères donc je vais reprendre ici.

      Ce qu’il faut aussi savoir c’est que le marais est profond, bien plus profond que ce que Trump pensait. Il y a un tas de monde impliqué. Epstein lui a simplement servi à identifier le maximum de personnes possible afin de lancer des enquêtes ciblées sur ces mecs.

      Il faut comprendre que ce que proposait Epstein c’était l’impunité et la richesse mais avant ça il fallait se compromettre pour montrer son allégence. Signer un pacte avec le diable quoi...

      Les affaires de trahisons des Clinton, Obama, Biden sont simplement des conséquences de leur impunité et sans doute aussi les instructions des commanditaires d’Epstein (Mossad) : Les USA étaient à vendre aux plus offrants.

      Maintenant nous pouvons refaire le plan, en mettant les dominos dans l’ordre. On commence tout doux et on monte en intensité. On part d’un bout de ficelle et on déroule la pelote petit à petit aux yeux du monde :

      - Décrédibilisation des médias et du narratif officiel sur fond de fraude éléctorale massive.
      - Fraude admise ou loi martiale pour recomptage ou nouveau scrutin dans les Etats pivots et Trump reste en place.
      - Arrestation des protagonistes (fraude éléctorale et tentative de coup d’Etat durant son premier mandat + gèle des avoirs) .
      - On sort les dossiers de trahison de toute la clique.
      - On sort tout sur l’affaire Epstein (même si je doute que les vidéos soient rendues publiques un jour).

      Trump s’est juste précipité sur Epstein dès le début parce qu’il savait que c’était une pièce maîtresse et que la viabilité du plan (pour un nettoyage en profondeur) reposait sur lui.

      Bon sinon sur un autre registre tu m’as quand même donné pas mal de travail. Si tu as la vingtaine, que tu es mignonne et disponible je suis ok pour que tu m’offres un verre lorsque Trump gardera son cul à la Maison Blanche =P


    • Gurgen 23,
      c’est juste que les Français n’ont pas Hollywood pour vendre à la moitié de la planète notre armée !
      Vous ne voyez pas la contradiction, l’arnaque, Hollywood/patriotisme ? Hollywood ou néocons ont fourgué du patriotisme aux américains pour les inciter à se balancer aux quatre coins du monde (et dans un coin en particulier, ben vu qui tient Hollywood, c’est logique et bien pratique)
      Je ne prétends pas détenir la vérité, mais l’armée américaine "patriote"...Vous pensez qu’il n’y a pas de sympathisants démocrates au sein de l’armée us ? Que ces gens ne se revendiquent pas fièrement "américains" et "patriotes" ? Esper et Mattis ont-ils fait référence à autre chose que les valeurs patriotiques Us pour contredire, contrarier Trump ? On peut soutenir Trump sans verser dans des considérations dignes d’un scénar hollywoodien, justement.


    • @Anne-clémence
      Merci pour ce verbe viril, et plein d’aplomb.
      Il se fait de plus en plus rare ici..
      Je pense que vous avez de quoi ignorer les circonvolutions de vos interlocuteurs.
      Le serpent se tortille, mais c’est bien le talon d’une femme qui est sur sa tête.


    • Alexis Cosette fait des analyses très pertinentes.
      Je ne veux pas qu’il arrête sa chaîne juste parceque sa prédiction sur la campagne présidentielle de Micky OBAMA est tombée à l’eau :
      elle est tombée à l’eau car probablement les patriotes (Alexis et nous en le relayant inclus) ont fait leur boulot de sabotage du plan des satanistes.
      Et oui, la-le compagn-e-on de Barak était bien en tournée promotionnelle pour vendre sa corvéabilité envers l’Etat profond à tous les citoyens américains.
      Par opposition : @fab @Anne-Clémence :
      Qu’avez-vous prédit ? Affichez-vous votre visage face aux endormis ? Face aux ennemis ? En bref : avez-vous les couilles d’en faire autant qu’Alexis ?


    • @cecile

      Je n’ai jamais écris qu’ AC n’avait pas de couilles, qu’il était un être couard, relisez moi svp ! J’ai simplement indiqué qu’il avait un peu tendance à s’enflammer sur des détails, des intuitions. C’est tout. Je lui reconnais du talent, un grosse capacité de travail, mais son optimisme démesuré sur les événements actuels me laisse perplexe.
      De toute manière, pour nous Français, cela ne change pas grand chose que Trump soit reconduit ou pas. L’agenda mondialiste en Europe avancera, avec ou sans Trump ! Dés mi Janvier, nos maîtres vont sans doute annoncer que l’épidémie redémarre, et on sera bon pour un nouveau confinement dés février-mars...jusqu’à ce que ce fameux vaccin soit largement accepté dans l’opinion. Si non, ben rebelote... Tant que les moutons ne se bougeront pas le cul, il n’y a aucune raison que toute cette comédie cesse. Quant à moi, je me promène sans masque et je me rend chez mon boulanger sans muselière également. Donc au niveau "couilles", je fais ce que je peux, je me défend avec mes faibles moyens.
      Pour finir : arrêtons de compter sur Trump ou un autre ! Chaque peuple a son destin en main. Et puis Trump de la France, à mon avis il s’en branle vu ce qu’il doit affronter dans son pays.


    • @ Nadia,

      C’est exactement ce que j’ai dit au sujet d’Hollywood. Il suffit de me lire.
      Mais le truc c’est que c’est maintenant en train de jouer en leur défaveur puisque tous ces patriotes (bercés par les séries à la NCIS et autres) sentent l’escroquerie de l’élection et que leurs beaux rêves de démocratie sont en train de leur être volés.

      Donc tu gaves des mecs de "démocratie", de "sacrifice pour la patrie" de "l’amour du drapeau et de la constitution". Après derrière les mêmes gens viennent pietiner le drapeau et se torcher le cul avec la constitution ce qui irrite au plus haut point les américains.

      Ils sont en train de se faire avoir à la propre jeu. Cette arme utilisée par les neocons pour les envoyer se faire tuer est maintenant pointée vers les tricheurs (neocons inclus).
      Il faut arrêter le raisonnement de surface !!!


    • @ Gurgen23

      Cossette dit que :



      « faire semblant de tout perdre [...], c’est exactement ce qu’il est en train de faire [...], c’est exactement ce qu’on voit depuis l’élection »




      je cite ses propres mots. Vous comprenez, Trump a perdu l’élection mais Cossette en arrive à soutenir que non, il n’a pas perdu, il fait semblant... Cossette ne peut plus nier les faits, il n’a comme seule issue que prétendre qu’ils sont illusoires...

      Comment Cossette arrive-t-il à ce « tout perdre » ? Il n’a aucun argument à y opposer, il doit le prendre en compte. Si vous suivez Cossette, vous devez donc bien admettre que Trump est en train de tout perdre. Seulement, Cossette vous suggère aussi de penser avec lui que Trump fait semblant de perdre l’élection... Vous ne voyez pas le délire dans lequel il vous entraîne ?

      Cossette utilise la même rhétorique que les néo-totalitariens : La guerre, c’est la paix. La liberté, c’est l’esclavage. L’ignorance, c’est la force. La défaite, c’est la victoire... Cela ne vous choque pas que Cossette vous parle dans la novlangue orwellienne ?

      Pour parler dans la langue de Soral, ce qui est certain, c’est que du point de vue de l’analyse Cossette « ne fait pas le travail ». Il est comme Blachier, il se trompe tout le temps. Mais pourtant, Cossette fait un travail avec ce « La défaite, c’est la victoire. » répété sur fond de musique lancinante, il fait quelque chose... À vous de découvrir quoi, je ne suis pas votre votre mère et vous n’êtes pas des oisillons à vous nourrir d’aliments prédigérés.

      Bien à vous

      Anne-Clémence


    • Gurgen 23,
      jai compris ce que vous avez écrit mais je ne suis pas convaincue. Les neocons historiques (Rove, Kristol) sont positionnés contre Trump mais une foule de nouveaux neocons l entoure. Jusque dans son foyer.
      Donc comment il avance le schmilblick ? Le fond de sauce est toujours le même, désolée. Les américains n’ont pas les clés pour comprendre qui sont leurs véritables ennemis et l entourage de Trump n a pas travaillé dans ce sens de façon radicale, et pour cause. L ennemi mortel (sans jeux de mots : guerre en Irak, plus de 4000 morts américains, des milliers de blessés) n a pas été désigné ni démasqué (malgré Epstein)
      À ce jour, voilà où nous sommes.


    • @ Tetar 1er

      Te rends tu compte de la gravité de tes propos ? Ces propos : "Je pense que vous avez de quoi ignorer les circonvolutions de vos interlocuteurs.
      Le serpent se tortille, mais c’est bien le talon d’une femme qui est sur sa tête."

      N’ai-je pas suffisamment argumenté mon propos ? Analysons les tiens maintenant :
      - Aucun argument
      - Inversion accusatoire
      - Féminisme conquérant

      Maintenant, je m’en vais te le démontrer.

      Chez E&R, nous avons très bien identifié l’ennemi et Trump a pointé du doigt ce même ennemi. Lui et son équipe sont sur la ligne de front pour défendre nos valeurs. Ce n’est pas simplement un buzz médiatique, ils risquent leur carrière et même leur vie pour certains...

      En désignant Trump comme perdant, avant même la fin du combat, et en qualifiant ses soutiens de "serpent" et donc d’ennemis, tu te places toi même comme un ennemi des soutiens de Trump et, par conséquent, un ennemi d’E&R. Tu ne fais que semer la discorde dans tes rangs.Ceci faisant de toi, ouvertement, un combattant du camp adverse (mondialisme).

      Nous sommes en guerre ! Et en temps de guerre, les gens agissant de la sorte sont arrêtés et jugés devant les tribunaux militaires, au même titre que les combattants ennemis déclarés.

      Le logiciel Marxiste a ravagé ton esprit ! Réveille toi !!!


    • @ Anne-Clémence,

      Je pense que vous n’avez pas bien saisi le propos de Cossette. Il n’use pas de la novlangue orwellienne d’inversion des valeurs mais bien de concepts de guerre psychologique. Suivez-bien mon propos.

      Vous comme moi avons plus de mal à le percevoir puisque nous sommes sur E&R et voyons cette bête telle qu’elle est depuis longtemps. Maintenant mettez-vous à la place du gogo moyen, abruti depuis le berceau par le narratif médiatique et regardez ce qui est en train de se passer sous nos yeux.

      Plus Trump a l’air d’être faible et désepéré plus l’ennemi se sent puissant et instoppable, dévoilant ainsi son vrai visage et l’ampleur de son contrôle sur le monde politico-médiatique et sur les GAFA. En agissant ainsi, il incite ces derniers à exercer toute leur violence (coordonnée) à son encontre.

      D’ailleurs j’ai pas mal de famille en Californie qui étaient tous un peu des bobos démocrates et ils se sont réveillés grâce à a ça. Un oncle fait très régulièrement des Skype avec ma mère et lui dit en substance : "Je ne comprends pas cet acharnement à l’encontre de Trump, pourquoi tant de haine ? S’il y a un litige, pourquoi ne pas simplement faire un audit ? Comment les GAFA et les médias osent-ils censurer le Président ?

      Saisis-tu la dimension de ce qui est en train de se passer ? Il y a encore 6semaines on en était au stade d’une fraude électorale potentielle et maintenant nous sommes en train de parler d’ingérence étrangère et de coup d’Etat avec la complicité des médias, des gafas (qui ont été entendu par des sénateurs quand même, c’est inédit), de juges, de figures politiques...

      Il est tout simplement en train d’accréditer la "théorie du complot" aux yeux du monde. Allez lire les commentaires qu’il y a sous les publications des chaînes mainstreams françaises ne serais-ce que sur Youtube. Je n’ai jamais vu ça. Nous sommes réellement en train de vivre quelque chose d’inédit.

      D’ailleurs, Soral avait dit de la bête qu’elle aura l’air d’avoir tout gagné mais, qu’à la dernière marche avant son accession au trône, elle sera dévoilée et perdra. J’ai l’intime et sincère conviction que c’est ce à quoi nous sommes en train d’assister dans toute cette confusion ambiante.

      PS : Vous n’avez pas répondu à mon invitation. C’est très vexant XD Bref, bien que j’apprécie le débat je pense que nous sommes en train de "polluer" et de monopoliser le fil des commentaires...


    • @ Gurgen23



      Il n’use pas de la novlangue orwellienne d’inversion des valeurs mais bien de concepts de guerre psychologique.




      Malheureusement, Cossette se trompe tout le temps. S’il conduisait une armée et la dirigeait en prenant des décisions basées ses analyses, il la conduirait de défaite en défaite. Et il ne tire pas de leçon de ses erreurs. Il est plutôt pris dans une fuite en avant, une surenchère d’explications alambiquées : il se comporte en idéologue et son discours tend ainsi à la novlangue totalitaire, cela n’a rien de surprenant.



      Plus Trump a l’air d’être faible et désepéré plus l’ennemi se sent puissant et instoppable, dévoilant ainsi son vrai visage [...] En agissant ainsi, il incite ces derniers à exercer toute leur violence (coordonnée) à son encontre.




      Oui, mais une manoeuvre aussi risquée suppose une position réellement forte et si Trump était dans une telle position, on l’aurait vu aux actes que ses électeurs attendaient et qu’il n’a pas pu faire : pendant son mandant, il a toujours été sur la défensive et il n’a pas drainé le marais (et son mur est resté inachevé). Votre « en agissant ainsi » n’est pas rationnel, il appartient au rêve.

      Cossette suppose aussi qu’avant d’agir concrètement, Trump a l’obligation de tenir compte de l’opinion publique et cela dans un environnement médiatique entièrement contrôlé par l’adversaire. Il ne fait donc que la chronique d’un échec annoncé.



      nous sommes en train de parler d’ingérence étrangère et de coup d’Etat




      Oui, c’est ce que ses soutiens de première heure reprochent à Trump, qu’il parle beaucoup mais n’agit pas. Erdogan a rappelé au monde ce qu’était une purge politique, Trump n’a toujours pas commencé la sienne.



      je pense que nous sommes en train de "polluer"




      L’insistance de Cossette à faire des prédictions qui se révèlent fausses donne une leçon de science politique. Pas une leçon très avancée, loin de là, une leçon élémentaire : la politique est un domaine contingent que l’intelligence doit aborder avec prudence. Il est déjà très difficile de décrire a posteriori les soubresauts de la vie politique mais Cossette, lui, la décrit a priori : il fait des prédictions et dévoile les intentions, avec une prétention à l’exactitude, et en persistant malgré ses erreurs. Il nous montre tout ce qu’il ne faut pas faire.

      Clément


  • La loi martiale sur le point d’éclore ???
    https://www.youtube.com/watch?v=YrP...


  • Tout les dirigeants européens sont en quarantaine (étrange,non ?).
    La presse ne parle plus de Biden. Mais la cyberattaque est évoquée. Je suis un gros complotiste et m’interroge sur ce curieux alignement des planètes... !!!

     

  • La cyberguerre, Alexis Cossette l’avait déjà annoncée dans une de ses vidéos... Google a été affecté par l’attaque récente, ma messagerie professionnelle gmail n’a pas communiqué pendant un bon moment et des messages n’ont pas été transmis...


  • Toutes ses prédictions se sont avérées être de gros pétards mouillés.
    On a réagit aux élections, on nous a sorti d’attendre d’ici le 08/12
    Puis d’ici le 15/12
    Puis maintenant d’ici le 20/01
    Et le 20/01, on nous dira, tu verras dans 4 ans.
    Et dans 4 ans, on nous dira, tu verras quand son fils prendra la suite
    Etc...

     

    • De nombreuses personnes rejoignent votre analyse, c’est vrai, toutes ces preuves, en fin de compte, servent à quoi, dans quel but ? On te donne une date, puis finalement une autre, et à l’arrivée, rien, nada, tu l’as dans le cul, ou pas loin. Cossette est un gentil garçon, bien intentionné, malgré un accent insupportable, mais qu’il arrête de se toucher le zizi : Donald J. Trump fait ce qu’il peut avec ses moyens, mais il n’est pas le messie, et je ne crois pas qu’il y ait un PLAN spécial. Il aurait du comprendre lors de ces quatre années écoulées, que le seul moyen pour nettoyer les écuries, était la manière forte, comme l’a fait Poutine au début de son règne à l’endroit de certains oligarques. Ce travail là n’a pas été fait : soit par naïveté, soit par manque de moyens, bref il en récolte les résultats. Les mondialistes se sont fait piéger il y a 4 ans, il ne fallait pas croire qu’ils allaient se faire baiser une deuxième fois. Je réitère : seul un profil stalinien et une armée de soldats fidèles, avec tous les dérapages et les excès qui vont avec, peut venir à bout de cette tumeur mondialiste. Le reste, c’est de l’enculette ! Trump veut/peut-il devenir Joseph Djougachvili Staline ? Réponse bientôt.


    • Fab,
      certes, mais les américains ont été shootes au démocratisme. Les États-Unis, c est la liberté et le droit, les contre-pouvoirs, ils se référent tous à leurs institutions, ajoutez y la propagande mettant en scène leur pays defaisant les régimes ou systèmes, dictatoriaux, totalitaires qu ils se bouffent depuis 75 ans (et nous avec) Objectivement, c est aussi un frein "culturel" à une action énergique et radicale comme celle que vous décrivez.
      Une dichotomie illustrée par Anne-Clémence dans ses (excellents) commentaires (contradiction art de la negociation/drainage du marais)
      À mon sens, au delà de l issue de la présidence us, cette mise en cause d un système démocratique au cœur de l Empire est potentiellement très positive pour nous et notre avenir, car nous avons nous l experience de pouvoirs autoritaires, militaires même.


    • @fab
      J’ai l’impression de voir un animal se débattre vigoureusement alors que la mort est déjà en route... Il est en train de balancer des millions de dollars en procédure diverses et variées et toujours, cela fait prout (comme dirait le patron).


    • @Nadia

      oui et en même temps, ça reste un peuple armé qui n’aime pas se faire emmerder, et qui n’a pas peur du politiquement correct, ou de s’organiser en milices s’il le faut. On est loin du peuple de fiottes européen (français pour commencer) ultra soumis à l’Etat maman.
      Leur cher système n’a pas empêché une guerre civile, excusez du peu. Et ils se comportent comme des cowboys un peu partout dans le monde (certes, hors sol américain)
      A partir du moment où vous savez leur désigner un ennemi, je veux dire un ennemi à mort, ils n’auront aucun problème à valider une réponse "forte". C’est le travail de Trump d’essayer de montrer cet ennemi, et les limites du système "légal". Nous verrons dans les prochains jours si tout ce travail n’avait effectivement pour but que de valider le déclenchement d’une opération militaire d’envergure, suite à cela.


    • Tetar 1er,
      pour les fiottes françaises, vous auriez pu vous abstenir...parce que s il y a bien une caractéristique qu ont ces fiottes, c est de chercher à quel maître se vouer, au prétexte que les français sont ceci ou cela justement.


    • @nadia
      Oui... je ne vois pas trop où vous me contredisez dans votre réponse..
      Mon commentaire visait simplement à exprimer que s’il y a bien un peuple "civilisé" qui peut encore assumer et valider un changement de régime par la force, c’est le peuple américain. Il l’a déjà fait dans son histoire récente, et il n’a pas une sainte horreur de la violence au point de vouloir que l’épée se couche toujours devant la plume, si sa liberté en dépend. Certes, il cherchera toujours à s’appuyer sur ses institutions, qui sont fortes. Et c’est ce que revendiquera bien entendu le camp attaqué (les pro biden), mais je ne crois pas que les pro trump s’effaroucheraient d’un coup de force qui irait dans leur sens, qu’ils estiment seul capable de conserver la souveraineté américaine. En Europe par contre, à part les anti-républicains, qui sont ultraminoritaires, tout le spectre politique serait à mon avis opposé à un changement autoritaire, ou du moins facilement impressionnable à ce sujet (il n’y a qu’à voir la difficulté qu’ont certains d’assumer ne serait-ce qu’un vote, pourtant démocratique..)


  • A tous ceux qui pensent que si Trump avait eu l’intention de faire quelque chose il aurait fait le ménage à la Staline ou à la Erdogan (bizzarement on me sort toujours ces exemples). Je vais vous expliquer en quoi, selon moi, ce serait une terrible erreur.

    Erdogan a beaucoup de points communs avec Staline. Tous deux n’étaient au départ que des voyous incultes voués à terminer entre quatre murs ou quatre planches et se sont retrouvés parachutés à la tête de puissances majeures. Comment est-ce possible sans signer un pacte avec le diable ? ça ne l’est pas...
    Le monde entier s’en tape que ce soient des dictateurs sanguinaires puisque la "communauté internationale" les cautionne et que tant qu’ils restent dociles au sujet du mondialisme il n’y aura aucun problème. D’ailleurs, en 2016, Erdogan a eu le droit à un bon avertissement du marais lorsqu’il a commencé à se prendre pour plus que le clébard qu’il est.

    Par ailleurs, on a beaucoup comparé notre cher Trump a un petit autrichien moustachu et à raison. A l’époque, le marais avait son siège social en Allemagne et AH avait pointé du doigt le problème et avait décidé de lui faire une guerre (physique) totale, ça l’a poussé à envoyer des troupes chez ses voisins mondialistes et a déclencher la 2e guerre mondiale. Lorsqu’il s’agissait de détruire le 3e Reich, les deux meilleurs ennemis (USA-URSS) étaient d’accords. La suite, vous la connaissez...

    Maintenant souvenez-vous de l’election de 2016, tout le monde répétait le mantra : "Si Trump passe ce sera la 3eme guerre mondiale" et c’est exactement ce que les mondialistes attendaient pour faire aux USA ce qu’ils ont fait à l’Allemagne :
    - Envoyer des mâles blancs occidentaux et canadiens creuver et tuant des mâles blancs américains et ça, c’est bon pour Israel.
    - Des dizaines et des dizaines de millions de morts et ça c’est bon pour Gates.
    - On transforme les "complotistes" en "traîtres" pour les fumer en toute légitimité.
    - On efface les traces.
    - Les élites mondialistes se tirent en Chine avec tous les secrets industriels et les scientifiques sans avoir à se cacher et à magouiller.
    - On organise une farce de procès militaire pour chatier les hommes libres.
    - On fait passer des lois pour sanctifier les conclusions du dit procès.
    Et c’est reparti pour un tour de manège.

    Eh oui, l’histoire tend à se répeter et il est important de la comprendre et d’en tirer les leçons qui s’imposent si on ne veut pas se faire baiser de la même manière... Bref 2500 caractères...

     


    • si Trump avait eu l’intention de faire quelque chose il aurait fait le ménage à la Staline ou à la Erdogan (bizzarement on me sort toujours ces exemples).




      Erdogan parce que c’est l’exemple de purge et de consolidation de régime le plus récent. À partir du moment où l’enjeu est celui d’un changement de régime, d’une fondation ou d’une restauration, c’est la seule méthode et cela n’a rien de bizarre. On pourrait vous citer la tentative de coup contre Chavez en 2012, la prise du pouvoir par Poutine, la chute de l’URSS, la révolution culturelle de Mao en 1966, l’épuration de l’armée française en 1961, l’Épuration en 1944, l’épuration stalinienne en 1937, la révolution russe de 1917, l’écrasement de la Commune de Paris en 1871, les révolutions françaises de 1848, 1830 et 1789, la Fronde, la prise du pouvoir par Clovis, les innombrables coups d’État anglais, romains et athéniens... accompagnés d’exécutions, d’emprisonnement et de bannissements.

      En désignant l’État profond comme son adversaire à abattre, Trump affichait l’ambition d’une restauration des institutions et ainsi d’un changement de régime de fait. Les moyens de cette ambition sont connus, l’Histoire nous les a suffisamment décrits.


  • à Anne ? Clément ? Si peu clément ?

    Si peu clément, car, qu’est-ce que vous proposez en citant toutes ces révolutions et renversements de régime ?

    Encore des rivières de sang ? Vous ne trouvez pas que les peuples ont déjà largement donnés ?

    Apparemment, ce que tente d’expliquer Gurgen, si j’ai bien compris.

    C’est qu’il existe un autre moyen de faire, et cela de la manière la plus pacifique et que cela soit irréversible cette fois.

    Que les malfaisants soient irrémédiablement empêchés de nuire à l’avenir, qu’ils ne puissent plus revenir à la charge dans 10 ans, 20 ans,100 ans etc.

    Enfin, ce n’est que mon avis et, ce que j’ai cru comprendre dans les commentaires de Gurgen.

    Cordialement.

    Nathalie

     

    • Chère Nathalie,



      qu’est-ce que vous proposez en citant toutes ces révolutions et renversements de régime ?




      je rappelle que l’objectif fixé par Trump lui-même - drain the swamp, abattre le deep state, c’est-à-dire celui d’une grande purge politique et d’une restauration de l’État - ne peut être atteint que d’une seule manière. Vous pouvez être en désaccord avec cet objectif mais à partir du moment où vous l’agréez, vous devez agréer la manière qui permet de l’obtenir. Trump lui-même avait annoncé des condamnations et des emprisonnements. Purger et restaurer l’État est une révolution et la révolution n’est pas un dîner de gala.

      Je trouve amusant que finalement vous et Gurgen en arriviez à dire qu’il ne faut pas attaquer l’État profond avec les moyens brutaux que lui pourtant ne se prive pas d’utiliser contre le peuple américain et les peuples du monde... Votre discours est l’entretien de l’espérance quasi religieuse dans une amélioration future de la situation tout en rejetant les seuls moyens concrets permettant d’avancer vers cette amélioration...

      Et il y a aussi que la promesse non tenue de victoire est le meilleure moyen de démobiliser des troupes. C’est ce qui a causé les mutineries de 1917 : les soldats étaient prêts à tout les efforts et tous les sacrifices mais ils n’ont pas supporté qu’on les déçoive en leur laissant miroiter une victoire finale qui ne venait jamais. Ils pouvaient encaisser les échecs mais pas la déception de la promesse de victoire non tenue. Le GQG a compris assez vite son erreur et a remplacé dans ses communiqués l’expression « offensive décisive » par celle « d’offensive d’importance ». La psyché humaine peut supporter des efforts monstrueux mais pas la déception répétée d’une issue finale qui ne vient jamais : Edgar Poe appelait cela « la torture par l’espérance ». Ainsi, l’on n’est pas plus fort après avoir suivi le parcours de Cossette, c’est tout le contraire : on a brûlé pour rien ses réserves d’espoir, on a avancé vers l’abdication définitive, vers la démobilisation. Cossette fait tout le contraire du travail d’Alain Soral, il est l’anti-Soral par excellence.

      Comparez la constance de Soral, son sérieux, son travail sur le long terme, son incitation à se former politiquement, avec les montagnes russes que vous fait sans cesse monter et descendre Cossette... Fréquenter Soral consolide vos fondations, fréquenter Cossette embrume votre cerveau et consomme vos réserves d’espoir...


  • Chère A-Clémence

    Qui vous dit que Trump n’a pas procéder à des arrestations et des condamnations ?

    Ou qu’il n’est pas sur le point de le faire et qu’il attend d’avoir toutes les cartes en main.

    Apparemment, au regard de la loi américaine il faut attendre le 6 janvier 2021 à minima pour savoir ce qu’il pourra faire ou non.

    D’ici là, on ne peut qu’attendre, car je doute que se soit avec vos petits bras que puissiez changer quelque chose à ce qui se joue actuellement.

    Même avec la meilleure volonté du monde. :)

    Quand à comparer Soral et Cossette, je n’ en vois pas l’utilité car chacun dans ce monde a un rôle à jouer, qu’il soit grand ou petit.

    Ils ont chacun leurs points forts et leurs points faibles, comme vous et moi. ;

    cordialement


Commentaires suivants