Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Algérie : à Ghardaïa, la cohésion sociale menacée par des violences

La destruction fin décembre du mausolée d’un érudit, père de l’intégration des arabes dans la communauté berbère de Ghardaïa, au sud d’Alger, a attisé les tensions qui risquent de se transformer en un conflit communautaire aux conséquences lourdes pour le pays.

Ghardaïa, chef-lieu de la province éponyme construit au 11e siècle, est située à 600 km au sud d’Alger.

Ses 400 000 habitants, dont près de 300 000 berbères, vivent depuis plusieurs semaines au rythme des heurts devenus récurrents, destruction de biens, fermeture d’écoles et magasins.

"La crainte si Ghardaïa est déstabilisée est que toute la région se retrouve dans une situation précaire", analyse le politologue Rachid Tlemçani.

La ville se trouve à proximité des zones pétrolières et des grandes villes du sud algérien, frontalières des pays du Sahel.

La cohabitation plusieurs fois centenaire entre communautés mozabite (berbère) et chaamba (arabe) est menacée, et le calme revenu reste précaire dans cette ville aux portes du Sahara, où trois personnes ont déjà été tuées ce mois-ci.

Selon M. Tlemçani, "seule une démocratie participative (...) peut éliminer le risque du communautarisme", dans ce pays où les différentes communautés arabes et berbères cohabitent habituellement en harmonie.

Mais à Ghardaïa, les autorités locales semblent impuissantes à régler le phénomène.

"Je resterai blessé toute ma vie, cela ne s’effacera jamais", lance amèrement le mozabite Nourredine Daddi Nounou, évoquant la destruction du mausolée de Ammi Moussa.

Ammi Moussa, mort en 1617, est le symbole de l’intégration dans cette région. Il "fut celui qui prit la responsabilité d’intégrer les nomades (arabes) dans la ville (mozabite) en 1586", explique Mohamed Hadj Said, chercheur.

La destruction de son mausolée, classé patrimoine mondial par l’Unesco, et la profanation du cimetière où il se trouve, le 26 décembre 2013, ont été très mal vécues par la population.

Des vidéos montrant des casseurs, dont des jeunes identifiables en train d’y détruire des biens mozabites, sans que les policiers présents ne réagissent, circulent sur le net et sont montrées aux journalistes qui arrivent sur place.

Impunité

Des Ksour (villes traditionnelles) ont été pillés et incendiés. Ils sont gardés par les gendarmes, et les notables accusent une partie des policiers d’être complices des émeutiers.

"Nous n’avons rien demandé à l’État depuis 1962 (l’indépendance du pays), aujourd’hui nous demandons seulement la sécurité ", lance Moussa, un commerçant dans la vieille ville.

Pour Mohamed Djelmami, un intellectuel mozabite, "la situation actuelle est la conséquence des retombées d’une politique qui a été menée dans cette région depuis l’indépendance"

Les chaambas ont accaparé le parti du pouvoir, le Front de libération nationale (FLN), après l’indépendance, se considérant comme révolutionnaires, et taxant les mozabites de bourgeois réactionnaires, affirme cet intellectuel.

Les mozabites ont toujours été autonomes vis-à-vis de l’État, gérant leurs affaires sur la base notamment d’une solidarité communautaire et économique.

L’une des causes des conflits dans cette région réside dans le déficit d’intégration des communautés. Ainsi, cinquante ans après l’indépendance, des équipes de football sont créées sur une base strictement communautaire.

Parmi les facteurs aggravants, il y a l’impunité des responsables des heurts et les changements dans la composition de la communauté mozabite, explique M. Djelmami.

Auparavant, les jeunes mozabites partaient travailler dans le Nord, mais le développement de la région leur a permis de rester sur place. Et si leurs aînés refusent de répondre aux provocations, les jeunes estiment qu’ils ont le droit de riposter, notent plusieurs notables.

"Il n’y a pas de problème entre mozabites et chaambas. Le problème se situe entre des criminels, peu importe leur origine, et des mozabites qui défendent leurs biens", estime Mohamed Djelmani.

Mais les jeunes des deux côtés s’accusent mutuellement et les ranc½urs sont perceptibles.

Le président de la fondation des chaambas, Bouhafs Bouamer, assure que c’est sa communauté qui a été agressée, "par des groupes de mozabites".

Selon de nombreux observateurs, le conflit actuel ne présente pas de dimension religieuse ni linguistique.

Des habitants affirment qu’il est "fomenté par les barons de la drogue" qui ont la main mise sur le quartier d’où viennent les casseurs.

Autour du sujet, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Même scénario que d’habitude ...
    L’Algérie était dans le collimateur.
    Les représentants berbères avaient fais le déplacement à la "maison mère", il y a quelques Il y a potentiel "d’influencer" les événements à venir, d’ici là ....
    Même scénario, même coupables, même semeur de division,
    qui viennent ensuite en sauveurs et qui récoltent les richesses en recevant des allégeances et des remerciements ...
    Un hold up de nation subtile et violent par des gangsters en costume cravate
    qui réalisent leur agression sans même quitter leur bureau et le confort de leur petite vie ...

     

    • Quand on ne connais pas le sujet on ne parle pas. Sous-entendre que les berbères en Algérie seraient soutenus par Israël c’est une vaste blague. Jusque dans les années 80 il était strictement interdit, théoriquement, de parler un dialecte berbère en public en Algérie.

      L’Etat fait tout pour soumettre la minorité berbère en laissant certaines régions à l’abandon ( Petite Kabylie, Aurès) et en achetant ceux qui acceptent d’être achetés, ou en butant les autres ( Lounès Matoub, Karim Belkacem, Ramdane Abane).

      Vous semblez croire que le pouvoir algérien est la résistance et que les berbères sont les collabos. C’est strictement et radicalement l’inverse. Renseignez-vous sur la guerre d’algérie, qui la faite, et dans quel but.
      Sur la crise de l’été 1962 ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_... ) pour savoir qui à le pouvoir en Algérie.

      Et arrêtez de faire passer les berbères pour des agents d’israël et de gober toute la propagande officielle du FLN, mise à part 3 berbéristes à Paris, la plupart des berbères sont solidaires des palestiniens ou au pire indifférents.

      Merci.


    • Les représentants berbères avaient fais le déplacement à la "maison mère" ....Non ils ont fait le déplacement dans Hachoune Yemak !!!! Les arabes pro wahabisme détruisent les symboles de la communauté berbère qui d’obédience Ibadite depuis des siècles et ça dérange l’Arabie saoudite et le Qatar avec le pouvoir raciste d’Alger.


    • pourquoi s’énerver contre ordre et chao ? Saadi n’est il pas soutenu par le crif et BHL ?? Le régime Algérien n’est pas mieux non plus ! les deux cotés sont infiltrés par des pro-maison mère alors ? la réconciliation et l’union pour avoir la force nécessaire de les virer ? Ou encore et toujours nous les berbères les Z-éro d’hier (dek el 3aam yaw fako) et Nous les Zarabes porteurs de civilisation (toz) hein ??


    • Massine est dans le vrai, l’article est suffisamment explicite sur l’origine des troubles : les salafistés dealers de coke sont mécontents parce que l’intervention malienne de la France a modifié la route de la drogue et que leur niveau de vie a chuté drastiquement, ils font donc ce qu’ils ont l’habitude de faire pour exprimer leur mécontentement : détruire des monuments idolâtres classés à l’UNESCO.
      Je ne sais pas comment vous arrivez à la conclusion d’une tentative de déstabilisation nationale sionniste alors qu’il s’agit d’un problème local provoqué par la misère et l’ignorance.


    • @CBeslay

      Tous les berbères ne sont pas victimes de discriminations,la preuve les chaouis eux vivent très bien en Algérie (d’ailleurs l’état major en est un).
      Il y une haine envers les kabyles et ceux depuis la guerre d’Algérie (et même bien avant) d’ailleurs tous les Fln du terrain et non ceux du clan d’oujda (qui composent actuellement le gros de la mafia actuel) étéait kabyles.

      La plupart des combattants ne militaient pas pour une indépendance ,comme Ferhat Abbas mais juste pour avoir les mêmes droit.


    • @CBeslay,

      le régime de Boumediene dans les années 70 avait réprimé les dialectes berbères, tout simplement car la jeune république algérienne fraichement indépendante s’inspirait de la république jacobine française, ultra-centralisatrice et écrasant les cultures et les langues locales (ce qui a conduit à la disparition des patois en France).

      l’Algérie fraichement indépendante était la copie conforme du système français : centralisme, Etat fort, une seule langue, un même système partout, une capitale forte.

      alors que pour les pays du Maghreb, un système fédéral de type allemand est beaucoup plus adapté.


  • cette affaire est liée à la classe politique locale, corrompue, composée de fonctionnaires et d’apparatchiks souvent venus du nord, et jalouse des riches commerçants mozabites.

    qui leur envoie des voyous, encourage l’installation de prostituées dans la ville, de trafiquants en tous genres, etc, pour leur faire subir l’insécurité et les intégrer dans le système de la corruption en échange de leur sécurité.

    bref, c’est une histoire très locale, liée au contexte socio-économique de la vallée du Mzab, et au niveau de pourrissement et de corruption de la classe dirigeante en Algérie.

    toute tentative d’y chercher des origines étrangères est vaine .. c’est vrai que des forces étrangères hostiles à l’Algérie peuvent tenter de surfer sur cette histoire, mais elles n’en sont pas à l’origine.


  • Après la Libye et la Syrie, l’empire du mal se tourne vers l’Algérie ,air France va organiser des charters de terroristes depuis la Syrie via le Mali.

     

    • Faut bien leur trouver du boulot maintenant !!!! Ils ne vont pas les payer à rien faire !!! Merde, Quand meme !!!!
      En attendant qu’ils reviennent en Europe, ils feront une escale à Alger....
      C’est vrai c’est un probleme local, entre deux commuinautés, qui vivent ensemble deepuis 1400 ans... Ca me rapelle la Syrie, tiens !!!
      Bientot BHL sera de retour dans le role de sa vie !!!!


  • Ils vont nous refaire le scénar’ du Printemps Noir ces tocards du FLN ? Les mecs sont en situation de faiblesse, l’empire atlantiste attendant la moindre occase pour buter l’Algérie, et ces cons se comportent comme au temps de l’arabo-baathisme triomphant...


  • Il faut prendre du recul. En Algérie, rien n’est innocent, rien n’est spontané.

    La seule question est donc : Qui en tire profit ?

     

    • « rien n’est spontané » après la suite, c’est tout est complot ...

      Je ne suis partisan de cette explication systématique, en poussant à l’extrême, on peut penser à des gens qui s’agressent eux même pour aller accuser un autre ... hmm certains en sont capables ...

      N’y aurait-il pas réelle injustice ? ...

      Après oui ça peut faire l’affaire d’autres, mais bon il n’en sont pas à la racine ...


  • Je vous remercie sincèrement E&R de relayer cette information. En effet les mozabites sont victimes de véritables pogroms (commerces et habitations pillés, brûlés, agressions et meurtres racistes...) La passivité, presque cautionnement de la communautés Chaamba face au violences perpétrés par une partie de leur population et la main de l’Etat pyromane sont les ressorts de cette injustice. Cette dernière tend à accaparer les ressources de la région et à mettre à terre la civilisation, la société mozabite (millénaire) incarnant le modèle d’un islam égalitaire, tolérant fermement imperméable à l’occidentalisation des arabes de la région.
    Je vous invite à checker le web au sujet de ghardaïa et pour découvrir ce peuple vous trouverez un excellent documentaire "la lumière de Mzab" présent sur youtube.

    Bien à vous, en connaissance de cause.

     

    • Merci pour la référence. Ce documentaire est très riche, de très grande qualité.


    • Oui pour moi, "Lumière de M’zab" est une étude anthropologique d’une qualité exemplaire. Le sujet, qu’est la société mozabite relève d’une très grande singularité. Son patrimoine, son architecture sont reconnus par l’Unesco, et son système de vie en communauté est l’un des rares témoins de la présence d’une forme d’Etat (Rostémide) avant la colonisation française. Rappelant ainsi que sans eux, une indépendance de l’Algérie aurait été difficilement concevable... Aujourd’hui ce sont des renégats amorales, acculturés qui tiennent le pays, comme dans bien d’autres nations, au grand malheur des peuples. Si un jour vous allez en Algérie, rencontrez des mozabites, sinon allez au Maroc (plus divertissant) ou en banlieue (plus économique), les 3/4 des arabes algériens sont l’exact image des 3/4 des arabes émigrés, des occidentaux francisés (melting pot d’amalgames culture/religion, de comportement déviant commun à la société occidentale, d’intolérance aux autres communautés même hôtes...). Sans généraliser, comme dire que les français ont une identité civilisationnelle en perdition car beaucoup ignorent, ne perpétuent pas la tradition chrétienne, le respect de la langue française, les marques des anciens pour la postérité, tout ceci dominé par l’american way of life...
      http://www.youtube.com/watch?v=8Xtk... lien "Lumière du M’zab"


  • L’Algérie est un pays riche mais avec une population pauvre.
    L’armée et la Police exercent un contrôle renforcé sur la vie des algériens, malgré une presse relativement libre.
    Le clivage entre laïques et islamistes d’un coté, et arabes et berbères d’un autre coté, est fort.
    Il n’y a aucune élite jeune et compétente qui se dégage de la classe politique algérienne.
    Bref, loin de tout patriotisme idiot, ce pays est en proie à de graves dangers.


  • Peuples Arabes, Palestiniens ne vous entre déchirez pas !!! celà fera le plaisir de l’oligarchie encore une fois, ne tombez pas dans leur piège !!!

    que mon message soit entendu !!


  • La France avait proposé aux Mozabites d’avoir l’Indépendance du Sahara algérien et d’avoir Ghardaia comme capitale.
    Les Mozabites du Mzab avaient refusé cette proposition de paix, l’Algérie devait resté Une.
    Les algériens sont complètement acculturés (les terroristes tuaient prioritairement les gens qui en avaient dans la caboche, du chercheur au prof d’école primaire en passant par les journalistes, les poètes, les artistes de raï ou d’arts plus bnobles) et traumatisés par dix ans de guerre civile. Ils ont oubliés leur Histoire et se tapent désormais mutuellement dessus depuis.


  • Que peut-on espérer d’un peuple qui pratique les mariage consanguins a 38%. Et oui les Amis ! 1 mariage sur 3 se fait entre cousin et cousine. Ça explique tout chez les Algériens.

     

    • 1/3 ça me parait énorme.

      moi qui suis algérien, en comptant les mariages des gens que je connais, je ne trouve pas 1/3 de mariage entre cousins.

      peut être 1/10.

      vos 38% je ne sais pas d’où ça vient.

      et sinon, je ne vois pas le rapport de votre commentaire avec l’article, sinon une volonté délibérée de votre part de nuire à l’image des Algériens.


    • Grâce aux développements de moyen de transport les mariages consanguins diminuent fortement, mais ce chiffre était réel il y a quelques décennies. Dans certains village ce taux atteignait 98% des mariages ...


  • La Syrie a survécu parce qu’elle a pu compter sur la Russie qui y est bien implanté.
    L’Algérie devra jouer la carte de son alliance commerciale avec la Chine...l’ennui, c’est qu’il n’y a pas d’équivalent de Tartous en Algérie.

    En tout cas, moi, Nationaliste Français, je souhaite à l’avance de tout mon cœur le plus grand courage pour le peuple Algérien car les heures qui s’annoncent risquent d’être bien sombres d’un bord comme de l’autre de la Méditerranée.


  • Les gens en Algérie devraient comprendrent qu’ils s’agit de manipulations et ils devraient rester tranquille s’ils ne veulent pas souffrir atrocement une énième fois ! Ce pays aime les conflits internes. J’ai un ami qui m’a dit un jour (lors de la Coupe du Monde de football, la dernière) : "il y a 30 millions d’algériens et il y a 30 millions de sélectionneurs ; tu n’en trouves pas deux d’accords et tous pensent réellement avoir raison"
    Depuis, je sais ce qu’être algérien veut dire ! Avec tout le respect que je vous dois, mon intention n’est pas de blesser qui que ce soit mais je remarque souvent cet état d’esprit chez les algériens. Je vis en banlieue parisienne, j’y ai grandi et mes amis sont de toutes origines. J’ai aussi un certain âge donc un peu de vécu (quant à mes dires).

     

    • Arrête franky, partout c’est pareil, tu ne trouveras personne qui soit d’accord avec qq’un d’autre. Faut bien comprendre qu’il s’agit d’une évolution logique de l’Humanité tte entière qui tend à la fois à l’individualisme et à l’uniformité. Il faut apprendre à vivre avec parce que personne n’y échappera donc commencer par apprendre à s’entendre, à négocier des compromis sur l’essentiel et s’y tenir.jusqu’à ce que s’impose une autre situation qui nécessitera une autre entente, un autre compromis.
      Les êtres humains ordinaires comme toi et moi n’avons pas le choix.


  • la tentative de destabilisation de l’algerie s’est faite a travers les services Marocains installes en Europe surtout en Hollande et en Belgique,mais c’est le MOSSAD qui est derriere ils veulent diviser l’algerie en Algerie Nord et ALgerie SUd avec le petrole comme ils l’ont fait pour le soudan il y’avait un seul soudan maintenant il y’en a deux.
    Les Algeriens savent qui est derriere cette tentative de destabilisation je crois que ca va finir par une guerre ouverte entre l’algerie et le Maroc ce qui est bien parceque le regime Marocain ne pourra pas survivre a une confrontation avec l’algerie,ce n’est pas tellement a cause d ela puissance d el’armee algerienne mais c’est a cause de la population Marocaine qui est en rebellion depuis 2011 contre le regime du roi ,il y’a des morts presque chaque jour mais le regime Marocain cache ca aux medias et les Marocains n’attendent que l’occasion de se soulever

     

    • Pierre Hillard qui a tout compris sur ces manipulations cite souvent la phrase de Talleyrand (dont le Roi disait qu’il était de la merde dans un bas de soie dixit aussi P.Hillard) : "Agiter le peuple avant de s’en servir".
      Tous ces évènements dont prévus depuis fort longtemps, les foules sont manipulées pour arriver à la destruction des nations, créer des régions, et faire de grands blocs supra-nationaux ouverts à l’idéologie marchande : tout acheter tout vendre tout détruire pour avoir à reconstruire (destruction des identités sexuelles = chirurgies opératoires coûteuses, mal-bouffe = maladies, cancers = protocoles médicaux lucratifs ; destruction des religions = orgueil démesuré de l’homme seul isolé consommateur de compensation, j’achète pour me faire plaisir parce que j’ai envie oh yeah)

      P. Hillard : "La première et réelle victoire sur nos adversaires ne sera pas humaine" in La marche irrésistible du nouvel ordre mondial"


    • #736076

      cher ami, ne voit pas la main des services secrets marocains ou français à chaque fois qu’il y a un problème en Algérie. Sache que si le Maroc voulait déstabiliser l’Algérie (entité créée de toute pièce par la France sous de gaules) il l aurait fait lors de la décennie noire en lâchant les islamistes qui au lieu d’aller guerroyer en Afghanistan, ils seraient aller en Algérie. Le drame de l’Algérie à cette heure ci c est qu’elle n’a pas renouveler ses dirigeants.


  • Si le pouvoir ne fait pas un gouvernement d’union nationale ça va etre compliqué ,quoi q’il en soit je vois mal le scénario syrien réussir en algérie car le peulpe n’acceptera jamais la présence étrangère

     

  • Sous Boumédienne, la vallée du Mzab avait commençait à s’agiter. Il n’a pas envoyé la Police, ce fût directement l’armée. En 48h, toutes les tensions étaient parties. Une main de fer, voilà ce qu’il faut aux arabes.

    A l’origine du conflit, y a les arabes et les mozabites qui râlent contre le prefet parce qu’ils donnent des terres à des gars d’autres régions avant de les donner aux locaux(corruption oblige !) Et miracle pour le prefet, les arabes s’en prennent aux mozabites !
    Ils se sont saboté eux même.
    Sont fous ces Numides !

     

    • Oui mon ami, une main de fer mais dans un gant de velour avec un parfum d’Islam voilà la solution pour l’Algérie et par extension pour le monde musulman (dar al islam).
      Les amazighs (hommes libre) sont musulmans par acceptation, non par obligation, d’aucuns ne peux revenir déçu.


  • Le cas de la communauté Mozabite est une exception en Algérie. C’est une entité ethnico-religieuse (rite ibadite et non malikite comme tt le reste de l’Algérie) réelle, autonome, qui fonctionne avec ses règles propres tout en s’adaptant à son environnement en passant des accords avec les pouvoirs en place, algérien aujourd’hui, français dans le passé.

    Il n’y a pas de complot étranger.

    La mondialisation provoque des crispations identitaires tout à fait prévisibles, partout et en chacun de nous.

    Les conflits inter-ethniques peuvent se déclencher ou pas selon les circonstances. Si des conflits surgissent dans des lieux convoités par de nouveaux prédateurs (de toutes origines, sans foi ni loi comme de rigueur), avides de pouvoir et de richesses, alors les grands moyens seront employés, mis à contribution, jusqu’aux Etats, forces militaires comme l’OTAN, soldats perdus du djihad, et autres qui ne manqueront pas, hélas, d’émerger quand la ficelle djihadiste sera épuisée.

    Notons tt de même que B. Lugan se trompe grossièrement pour ce qui concerne l’Algérie. Il ne la connaît pas. Il ignore quelles sont les forces qui y agissent. Il parle des berbères mais dans le cas de l’Algérie, il faut parler des kabyles de kabylie et non des berbères car les clans au pouvoir peuvent aussi et légitimement se réclamer de la berbérité.

    Une chose est sûre : les forces en présence en Algérie se sont toujours entendues de façon tacite ou négiociée pour ne jamais permettre qu’émerge un leader kabyle. Ils sont soit éliminés soit récupérés. On comprend l’amertume des kabyles dont le patriotisme a été et est toujours exemplaire.

    Le drame des kabyles est peut-être qu’ils vivent trop près de la capitale

     

    • "les clans au pouvoir peuvent aussi et légitimement se réclamer de la berbérité."

      c’est vrai...par exemple la securite militaire est aux mains de kabyles, l’armee de terre aux mains des chaouis...cependant vous noterez que ce pouvoir promeut l’arabite et le nationalisme arabe.

      meme s’il y a depuis quelque annees l’enseignement du tamazight dans l’education, tres peu de moyens physiques et humains sont disponibles par rapport aux objectifs, soit disant, vises...

      la politique du diviser pour regner est aussi appliquee par le pouvoir algerien


    • Il existe un plan, élaboré par un think thank américain, qui vise à faire de l’Afrique du Nord une seule entité berbère à la tête de laquelle serait intronisé le roi du Maroc. La mise en oeuvre de ce plan est probablement en action, bien sûr.

      Maisun plan, ce n’est pas un complot.

      Dirait-on à un architecte qu’il complote pour construire un édifice ?. non. Tout est analysé et conçu clairement, mis sur papier ou écran (plan, matériaux etc ...) puis réalisé étape par étape.

      Que Dieu protège nos Patries de ces prédateurs.


  • Exactement ce que disait (dit) M. Soral dans "Comprendre l’empire"...
    et dans les vidéos qu’il a réalisé par la suite...
    Le morcellement des nations en s’appuyant sur les lignes "de fracture" pré-existantes.... le moindre différent culturel,religieux,linguistique ou "ethnique"....et hop ! çà devient un enjeu, un conflit,une volonté d’indépendance..

    On retrouve çà a peu près partout dans le monde... partout des gens veulent affirmer "leur identité" (réelle ou fantasmée) et ils trouvent des appuis pour le faire.
    Du coup ca fragilise des régions qui sans cela sont imperméable à la déstabilisation !
    Force est de constater (encore une fois) la justesse de l’analyse.

    Je ne dis pas cà juste pour lancer des fleurs, mais pour montrer que les medias ont beau s’acharner a mentir,ca ne change pas les faits.
    Et le fameux sous-titre :
    "Demain la gouvernance globale,ou la revolte des nations" !


  • Beaucoup de commentaires font état d’un complot étranger ou d’une révolution coloré.

    Je n’y crois pas pour la simple raison que les dirigeants algériens sont tellement corrompus que n’importe quelle puissance ou compagnie n’a cas filer un sac ("chkara") de billets pour obtenir ce qu’ils veulent. Pourquoi changer un pouvoir aussi docile ?

     

  • Les Mozabites sont des Berbères de rites Ibadites(opposées au sunnisme et au chiisme,soufisme), ce sont les descendants de ce qu’ont appellait au premiers temps de l’Islam les Khawarij (excommunié),et ils sont en conflit avec les Arabes de rites sunnites malékites installé dans la vallé du Mzab depuis plus de 1000 ans mais les nouvelles générations deviennent de plus en plus salafistes grâce a l’argent du golfe.
    Alors oui le conflit et profond , la haine de l’Arabe dans certaine régions en Algérie en étonnerait plus d’un sur ce site.


  • Je ne crois pas a la fameuse main étrangère .En Algérie il y’a 2 clan qui sont au sommet du pouvoir, il ’ya les militaires du DRS "les services secrets" dirigé d’une main de fer par des généraux et "hommes d’affaires," De l’autre côté est le clan présidentiel et des hommes d’affaires bien sur "pour ne pas dire des ordures , et homme de paille"dirigé par le frere du président, et a chaque fois que la guerre de ses 2 clan est declarer c’est toujours le peuple qui paye cette lutte , actuellement "bientot les election presdentielle en Algerie" on voit le clan du président declarer dans tous les journaux lla guerre frontal au général Toufik "le Dieu de l’Algérie, comme il aime se faire appeler", resultat c’est des emmeutes a Ghardai, et ses2 clan sont totalement près a sacrifier le pays, ou declancher une guerre avec le voisin pour ne pas perdre la face, ils sont vraiment pres a tout, et ont l’a vues par le passe pendant la guerre civile qui a fait plus de 200000 morts. C’est 2 clan je pense sincerement qu’aucune Mafia au Monde ne peut les égalés, que se soit les assasinats , les coups tordu, la drogue, le petrole,la prostitution, la corruption et j’en passe .............Les Algeriens savent qu’ils peuvent payé la note a tout les moments, et avec les élections qui arrivent ils redoutent le pire.


Afficher les commentaires suivants