Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Algérie : la contestation anti-Bouteflika dure

Vers un vrai printemps algérien ?

Un vent de dissidence souffle sur Alger. Le mouvement Mouwatana (Citoyenneté), qui regroupe des personnalités et des partis de l’opposition, est sorti, ce dimanche, en plein centre de la capitale manifester son refus d’un 5e mandat pour Abdelaziz Bouteflika.

 

La police intervient, tire au gaz lacrymogène, disperse les manifestants. Par solidarité, les passants, jeunes pour la plupart, rejoignent les contestataires. Le rassemblement évolue en marche dans la rue Didouche-Mourad, principale artère d’Alger. La police peine à contenir la foule.

Depuis le 22 février, jour des grandes marches hostiles au maintien de Bouteflika au pouvoir, le mur de la peur est brisé en Algérie. « Les Algériens reprennent leur droit de manifester dans la rue », souligne le Parti des Travailleurs. « Nous sommes dans une phase prérévolutionnaire », prévient Louisa Hanoune, secrétaire générale de ce parti de gauche.

À l’université, les étudiants préparent des actions de protestation alors qu’un groupe d’intellectuels a diffusé une pétition pour exprimer son adhésion au mouvement. « Notre engagement consiste à accompagner la société en marche. Nous devons nous engager à fournir les moyens politiques qui empêcheront que s’installe le vide qui permettra la reproduction d’un système politique usé », est-il souligné dans cette pétition.

Les journalistes se révoltent, eux aussi, en appelant à un rassemblement national, ce jeudi à Alger, pour dénoncer la censure. À la chaîne 3 de la radio publique, le syndicat des journalistes s’insurge contre « le silence » imposé par la direction sur les manifestations du 22 février.

[...]

Le FFS [Front des forces socialistes] qualifie la présidentielle du 18 avril prochain de mascarade électorale et appelle le peuple à « boycotter activement » le scrutin. Le parti El Adala (islamiste) tente de rassembler l’opposition, et n’écarte pas la possibilité d’un retrait de tous les candidats dans le cas où Bouteflika persisterait à se présenter – la date limite de dépôt des candidatures est le dimanche 3 mars.

Lire l’article entier sur leparisien.fr

Le 5e mandat de Boutef ou l’étincelle, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2151366

    L’Algérie et le Tiers-Monde iront mieux quand les Occidentaux auront fait leur révolution de palais. Ce sont les palais atlanto-sionistes, l’Empire décrit par Alain Soral, qui créent le chaos, la misère et la guerre partout. La France est plus proche d’une révolution que l’Algérie, Madame la trotskiste Hanoun ! La révolution exige un prolétariat et une petite paysannerie opprimés, ce qui n’est pas le cas de l’Algérie ...


  • #2151372

    C’est le non-dit qui est intéressant dans cette affaire. En toute logique, si l’on ne veut pas d’un candidat, il n’y a rien de plus facile que de ne pas voter pour lui. C’est à ça que servent les élections a priori.

    Donc s’il y a contestation, c’est forcément qu’il y a anguille sous roche. Quelle forme prend-elle ? Bouteflika empêcherait-il d’autres candidats de se présenter ? Les contestataires seraient-ils minoritaires ? Le vote serait-il truqué ? La censure agirait-elle sur la campagne des autres candidats ?

    Y a-t-il un journaliste en Algérie capable d’expliquer les raisons de cette contestation en amont d’une élection ? D’habitude c’est après qu’on conteste, comme en RDC ou en France, quand les résultats annoncés ne cadrent pas avec le choix de l’électorat. Il manque un bout du puzzle pour bien comprendre la situation.

     

    • #2151421

      cette election est tres interressante a suivre : en france on a eu macron pour faire barrage au fn,en algerie ils ont bouteflicka pour faire barrage aux islamistes.
      Resultat previsible, election de n’importe qui ( une photo en algerie,un inconnu en france) et des dominants qui ont la preuve que les domines n’ont plus de "dents" et qu’ils gobent tout.

      Apres il s’agira pour les 2eme generation des algeriens de france de se demander s’ils veulent que la france ressemble a l’algerie et s’ils veulent que le prochain president francais soit un cousin a bouteflicka...


    • #2151465

      Je "plussois"
      En effet, je ne connais pas le paysage politique algérien, et ce serait bien qu’E&R nous fasse un topo la dessus, car tout le monde à le pré-sentiment que si ça dégénère en Algérie ça va d’une façon ou d’une autre avoir un gros impact en France.
      Car s’il y a une contestation avant l’election c’est qu’il doit bien y avoir l’impossibilité qu’un autre candidat ne gagne.
      Je me demande même si c’est pas fait exprès de mettre un légume comme candidat pour un 5eme mandat consécutif. C’est une vrai provocation. Comme si, le pouvoir algérien ne pouvais pas trouver un succésseur qui soit capable de parler.
      Je n’ai aucun lien de près ou de loin avec l’algérie, mais j’aimerais comprendre de quoi il retourne avant que ca nous pète à la gueule


    • #2151743

      Effectivement Sherlock, il y a un paradoxe.
      Il se résout en comprenant que les élections sont truqués.


    • #2151788

      @Jay : Que les élections soient truquées, au sens technique du terme, devrait sauter aux yeux d’éventuels observateurs indépendants et de ce fait paraît improbable. Même en RDC ça ne passe pas, alors aussi près de l’UE... j’en doute. Cependant on peut trafiquer des élections de plusieurs façons. Bref, truquées... peut-être mais comment ? Là est la question. Ce n’est qu’en connaissant la nature de manigances qu’on peut les déjouer.


  • #2151390

    D’habitude je ne rentre pas dans la politique algerienne mais je dirais juste aux algeriens de se souvenir de la fin des annees 80 et du debut des annees 90 avec le meme ras le bol et apres on a eu les massacres de l’etat profond !!!

     

    • #2151439

      Sauf que là les algériens sont vaccinés ils ont beaucoup donné pendant cette décennie noire !
      Ce qu’ils contestent aujourd’hui c’est la candidature virtuelle d’un président âgé de 82 ans en fauteuil roulant et incapable de s’exprimer, en clair c’est la candidature des membres son entourage ! Et là BASTA !!!


  • #2151392

    Bonjour,
    Est-ce que Julien Dray veut remplacer BHL pour la déstabilisation de l’Algérie.
    Au lieu que Julien Dray défend les Gillets Jaunes de France, il soutient les appels anonymes en Algérie par cette Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=0cv...


  • #2151394
    le 26/02/2019 par Âne, onyme
    Algérie : la contestation anti-Bouteflika dure

    En fait, ce que dénonceraient les manifestants sans pouvoir le dire franchement (à cause de la terreur gouvernementale), c’est le fait que la mafia qui dirige le pays utilise encore ce "président" quasiment mort pour prolonger son pouvoir et lui faire porter le chapeau de toutes les lois qu’ils voudraient être appliquées et toutes les transactions internationales. Personne n’est dupe, Bouteflika s’est fait bouffer par les loups qui l’ont mis au pouvoir et qu’il n’a pourtant eu cesse de servir pendant tous ses mandats, les mêmes qui ont assassiné Boudiaf en direct à la télé en 1992 - opération de terreur - et les mêmes que Zeroual a identifié et qui ont fait qu’il refusa de se présenter à la présidentielle.

    Le coup de maitre du pouvoir Algérien (dont les connexions trans méditerranéennes sont plus que certaines) c’est qu’ils ont réussi à acheter la paix sociale, au prix de l’incertitude de l’avenir du pays. Les algériens commencent doucement à se réveiller mais que fera ce pouvoir (ou ne fera pas) pour se maintenir ? En 1988, les jeunes ont pris la rue d’assaut pour libérer leur pays, ça a donné la décennie noire, pendant laquelle, le pouvoir à fait le ménage dans l’élite et l’université, de manière à ce qu’il n’y ait plus de 1988.
    Le réel à toujours cette fâcheuse tendance à nous rappeler son existence, tel la poussière qu’on dissimule sous le tapis jusqu’à ce que le tapis ne suffise plus et qu’il faille faire le ménage sérieusement.
    Les algériens ont beaucoup de chemin à faire avant que leur pays soit réellement libre, mais cette libération a peut-être une clé dans ce qui se passe en occident, et particulièrement en France. Les gilets jaunes ont peut-être inspiré ce mouvement, et peut-être que le vent tourne sur les soutiens du pouvoir algérien.

     

    • #2151498

      Le pouvoir algérien n’est qu’à l’image de son peuple. Je n’ai aucune raison personnelle d’être magnanime avec lui, mais force est de constater que le peuple dont il est issu est aussi responsable voir encore plus.
      Il suffit de faire un tour en Algérie, et dans les autres pays Arabes plus largement, pour voir à quel point le problème est aussi et avant tout intrinsèque au peuple : incivilités, fanfaronnades, jets de poubelles et de détritus sur le trottoir, manque d’éducation, escroquerie en tout genre, conduite là bas infernale, culture socio-économique de prédation est non du travail.
      Une petite anecdote qui résume bien les choses : Air Algérie achète et met en service un avion tout neuf reliant le Canada à Alger, dès son premier vol, l’avion a été retourné sens dessus dessous, nourriture par terre et sur les sièges, bouteilles par terre etc... On aurait cru être dans une dechettetie. Et il s’agit là d’immigrés, censés vivre dans des pays civilisés. De même, Construire une maison la bas et trouver des ouvriers sérieux et qualifiés est un parcours du combattant, des proches en ont fait l’expérience.
      Quelle responsabilité a le pouvoir là dedans ?
      Le seul régime qui sied aux Arabes (ou arabises, Berbères peu importe) est un régime répressif type Saddam.
      "El 3assa liman 3assa".... "bâton pour celui qui est dur" expression très connue là bas.


  • #2151395

    Beaucoup d’ex-immigrés algériens vivent jusqu’à 120 ans :) pourquoi pas Boutef ?

    Il n’aura que 82 ans le 2 mars prochain ! Faut lui laisser sa baraka :)

     

    • #2151471
      le 26/02/2019 par Eternité administrative
      Algérie : la contestation anti-Bouteflika dure

      Excellent !
      Mais désormais les caisses de retraites exigent pour le paiement des retraites des personnes résidant hors de France un "certificat d’existence", délivré par les autorités locales compétentes.
      Bon, il faut dire qu’en Algérie ce type de certificat n’est pas bien difficile à obtenir pour les ayants-droit en se présentant aux services concernés avec un bakchich, une burka ou une longue barbe à la mode islamiste... étant donné que la majeure partie de la petite Administration est noyautée par "les barbus".


  • #2151397
    le 26/02/2019 par Jean-registre
    Algérie : la contestation anti-Bouteflika dure

    C’est le grand problème de la situation politique de l’Algérie. Le peuple aura le choix entre : un état militaire ou un état salafiste à la sauce Frères Musulmans ?


  • #2151404

    Pouvoir à l’image du peuple. Une expression algérienne en arabe dit "Il lave son visage à l’urine" pour quelqu’un qui n’a honte de rien, ni n’a aucune gêne. C’est malheureusement le cas du pouvoir algérien mais aussi du peuple dont il est issu. Mettre en avant un vieux malade, mourant, grabataire pour mieux tirer les ficelles derrière le rideau est une honte.
    Il faut connaître ce pays pour savoir qu’il n’y a rien à espérer. Le problème est profond très profondément enfoui...


  • #2151447

    On comprend que les Algériens en aient marre d’être la risée de la planète avec leur vieux président fantoche, mort-vivant à moitié gâteux . Les islamistes - qui seraient au pouvoir depuis 1991 sans le coup d’Etat qui les privèrent de leur victoire électorale, ces islamistes ont un boulevard devant eux .

     

    • #2151611
      le 26/02/2019 par SuperDupont
      Algérie : la contestation anti-Bouteflika dure

      Et avec la fin de la rente des hydrocarbures qui maintenait tant bien que mal la paix sociale jusqu’ici , l’Algérie risque de sombrer dans le chaos et de devenir une nouvelle Syrie , avec pour conséquence des millions de " réfugiés " qui déferleront sur la France .


    • #2151731
      le 26/02/2019 par Pierre Loup
      Algérie : la contestation anti-Bouteflika dure

      @SuperDupont

      Ils sont déjàs des millions en incluant leurs cousins marocains et tunisiens, en fait c’est pas grave, ils vont venir enrichir culturellement encore plus la France et Marseille et les bouches du rhône vont définitivement devenir un Kosovo et Paris un Wakanda, mais bon les fachos, les sales racistes LoL ! On va se marrer a regarder comment les gauchistes vont réagir devant ce chaos sociale et r*cial qui va défoncer la France.


  • #2151453
    le 26/02/2019 par De toute façon on va tous mourir.
    Algérie : la contestation anti-Bouteflika dure

    La pire des choses pour l’Algérie c’était la décolonisation Française, ce qui est marrant c’est que le peuple Algérien ne l’a toujours pas compris.
    Aujourd’hui l’Algérie est tiraillée entre les islamistes modérés favorable à la fausse démocratie Anglo-saxonne et l’islamisme radicale Façon Daesh.
    Et c’est ce qu’il va se passer si Bouteflika saute.
    Je ne pense pas que ce soit une bonne nouvelle pour la France car ça sera Charlie hebdo tous les soirs pour nous.

     

    • #2151694

      "Et c’est ce qu’il va se passer si Bouteflika saute.
      Je ne pense pas que ce soit une bonne nouvelle pour la France car ça sera Charlie hebdo tous les soirs pour nous."

      Un bon Jean-Pierre Dupont qui se fait "salafister" en prison et qui change son prénom en Jamel suffira largement pour voir des attentats ressurgir sur notre sol. La momie Boutef et les algériens n’auront rien à voir là dedans, je puis vous le garantir.


    • #2152006

      Seul un état d´esprit revanchard expliquerait votre affirmation selon laquelle "La pire des choses pour l’Algérie c’était la décolonisation Française". La décolonisation de l´Algérie c´était et ce fut la pire des choses pour le colonat européen composé essentiellement de français et d´espagnols. ce fut certainement la pire des choses pour la population européenne mais ce fut certainement la meilleure des choses qui pût arriver à la la population musulmane.
      Aujourd’hui, les algériens ont décidé de sortir dans la rue pour manifester leur rejet d´un système corrompu avec lequel la France est très à l´aise. Le pays- a l´instar de tous les autres pays- connait des difficultés économiques exacerbées par le comportement prédateur d´un regime mafieux dont les pontes viennent blanchir ouvertement en France l´argent mal acquis sans que cela n´éveille le soupcon des autorités comme le TRACFIN. Alors arrêtez de nous bassiner avec le passé peu glorieux de la colonisation. D´ailleurs celle-ci continue mais d´une manière plus sournoise a travers le soutien sans reserve a ces regimes corrompus.


    • #2152314

      @ Benz
      "la meilleure des choses qui put arriver à la population musulmane"
      Je pense que le terme correct aurait été "algérien de souche" ou "population autochtone" et non "population musulmane".
      Cette confusion "arabe, berbère" (origines ethniques) avec musulman (personne qui croit que Mohamed est l’envoyé de Dieu) a tendance à fausser la compréhension des problématiques au Maghreb et au Moyen-Orient.


  • #2151488

    en jaune fluo les Algériens, avant qu’on décide à votre place...

     

    • #2151557
      le 26/02/2019 par asḥaab al-baraanis
      Algérie : la contestation anti-Bouteflika dure

      En burnous ! Algérie oblige.


    • #2151797

      Faut pas rêver. Une différence politique fondamentale entre les populations du nord de la Méditerranée et celles du sud, Espagne comprise, est que les premières émettent des propositions, alors que les dernières se bornent à refuser l’existant en faisant beaucoup de bruit, ce qui ne peut mener à aucune amélioration car "non" n’est pas un projet politique.

      Par exemple en France, avant l’arnaque du second tour, nous avons le choix entre une bonne dizaine de candidats de tous bords. Là si j’ai bien compris, il n’y en aurait que deux : le président sortant ou les frères musulmans. Où sont les autres ? Toujours en train de peigner la girafe ou bien serait-ce qu’on leur interdit de se présenter ? Branleurs politiques ou victimes d’un régime autocratique ? On aimerait bien savoir, parce que pour l’instant les explications oscillent entre pas très claires et carrément fumeuses.


  • #2151490
    le 26/02/2019 par Paris Alger Dakar...
    Algérie : la contestation anti-Bouteflika dure

    "Algérie : la contestation anti-Bouteflika dure"
    Le titre du "pharisien" est vicieux !


  • #2151657

    J’ai des raisons d’avoir du ressentiment contre le FLN, l’ALN (Français d’Algérie, comme on disait avant l’inversion post-indépendance, si je peux faire un trait d’humour). On trouvera je l’espère dommage que ce soit moi qui le dise, mais M. Bouteflika ne doit pas être insulté ou moqué. Ses détracteurs ou opposants, branleurs d’aujourd’hui via Facebook, lui doivent le respect pour son passé au sein de l’Armée et pour son action politique de l’époque. Alors qu’il doive partir selon certains cela n’empêche pas d’être dit « avec les formes », sauf à se ravaler au rang des connards à drapeaux algériens footbalistiques, si on me comprend bien.

     

    • #2151860

      Très juste, il a eu une action certaine avant son AVC , et fût un brillant orateur diplomate dans les années 70 (les pays non alignés)...on lui doit au moins le respect pour ça...
      Mais s’il aurait dû partir en 2013, certains (clans militaires, et autres mafieux) ont eu intérêt à le maintenir comme viitrine pour en sous mains continuer leurs magouilles.
      Le seul problème qui sera assez légitime pour le remplacer ? Je n’en vois aucun... (comme en France je dirais).


  • #2151671

    Normalement si tout se passe comme prévu, la France devrait être submergée par des millions de jeunes algériens....Il y a environ 20 millions de personnes de -30 ans en Algérie, ce qui devrait ravir l’oligarchie non ?
    Si on a un début de boat people vers le nord je crois que Marine Le Pen va faire un malheur aux prochaines élections européennes...mais plus encore elle exigera la tenue d’élections anticipées en France....Quant à JM Le Pen j’ai bien peur qu’il risque d’en crever d’une crise cardiaque rien qu’à l’idée de voir des millions de jeunes algériens envahir son beau pays au nom des droits de l’homme....Moi suis désolé d’être si direct mais ça me fait rire jaune....Quelle revanche de l’histoire....
    Mon avis c’est qu’on va tout droit vers un printemps arabe sanglant en Algérie...

     

    • #2151702
      le 26/02/2019 par Tout est inversé.
      Algérie : la contestation anti-Bouteflika dure

      Merci d’en parler car les conséquences sont importantes.
      Je vois de plus en plus autour de moi notamment dans le monde professionnel des immigrés fraîchement débarqués du Maghreb occuper des missions de travail.
      Ces personnes ne parlent pas un mot Français :
      Serveurs, agents de sécurité, maîtres chien, dans le commerce et dans encore pleins d’autres secteurs d’activité.
      Le problème c’est qu’ils prennent une place qui n’est pas la leur. Sachant que le chômage ne diminue pas.
      Je pense qu’on intègre ces gens là car ils sont majoritairement de gauche et qu’ils représentent des futures électeurs.
      Un jour il faudra faire un article sur le sujet car ça aussi c’est un scandale qui va exploser et c’est pas prêt de s’arrêter avec les flux migratoires déferlants qui arrivent selon certaines sources.


    • #2151876

      Oui et non, car cela fait des années que la déferlante continue, depuis Sarko, ce qui peut sembler paradoxal lui qui maltraitait verbalement l’immigré, la banlieue, a accéléré le mouvement en bon libéral qu’il est, et Macron va plus loin en ouvrant les vannes, mais aussi en finançant les futurs immigrés toutes sortes d’aide aux étudiants par ex, CMU , AL, et même bourses alors même que la quasi-totalité de ces "étudiants" resteront et viendront grossir le rang des autres chômeurs en France. Il se permet d’être généreux là alors que les caisses sont soit disant vides, le code du travail detricotė, le système de santé l’éducation coulent, de moins en moins d’emplois valables, le but c’est concurrence de tous contre tous en France, et pomper les cerveaux des pays moins bien lotis mais qui ont quand même contribué à former les jeunes. Dégueulasse de bout en bout.


    • #2151945
      le 27/02/2019 par Aimez-vous les uns les autres
      Algérie : la contestation anti-Bouteflika dure

      Hello Coucou,
      En parcourant le Net, j’avais lu (malheureusement sans le relever, et je n’ai pas retrouvé) que le gouvernement Français, dans cette optique de déferlement à venir, demanderait « solidarité » aux maghrébins d’origine installés ici (entre autres). Quand on voit là bas l’estime portée aux Franco-Algériens qui y vont se pavaner durant les vacances, ça risque de fumer dans la prairie, comme on disait chez les indiens d’Amérique. Enfin, welcome refugees etc. Pour ma part, j’attends avec impatience de voir les effets de cette fraternité.


  • #2151749

    L’ Algérie a besoin d’ un homme valide ayant toutes ses capacités physiques et intellectuelles .La momie de Boutef commence à sentir le cadavre , il est temps d’ organiser des élections en espérant qu ’elles se déroulent pacifiquement . Il doit bien y avoir un candidat valable parmi tout ces médiocres .


  • #2151791

    Le printemps dît arabe était programmée par la CIA,je ne pense pas que ce soit le cas en Algérie,les manifestants vont vite s’essouffler,et vite fini, je vous le pari


  • #2151799
    le 27/02/2019 par Donald’son
    Algérie : la contestation anti-Bouteflika dure

    Bonjour , et il me semble en effet que cela ne prendra jamais comme le printemps arabe,r’apeller vous ce que disais l’ancien premier ministre , Roland Dumas, sur le printemps arabe ?? "Sur lcp sa vous regarde" qu’en faîte les anglais pas les américains,avait préparer et programmée le printemps arabe,si c’est Roland Dumas qui le dit c’est que cela donne sa crédibilité,sur la véracité des faits ?


  • #2151805

    J’ai remarqué, en lisant certains commentaires, que beaucoup parle de l’Algérie et de son peuple comme si ont un vécu dans ce pays. Les choses ont changées, le peuple a une expérience sur "les printemps" arabes et, personne n’a l’intention que sa pète.
    C’est vrais que le pouvoir exagère, mais le peuple n’a qu’une seule revendication : la paix, suffisance alimentaire et la liberté de voyager. Le reste n’est que affabulation.


Commentaires suivants