Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

À Paris, des centaines de personnes protestent contre un 5e mandat de Bouteflika

Répondant à un appel sur les réseaux sociaux, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées le 17 février sur la place de la République à Paris pour exprimer leur opposition à la candidature du président algérien à un cinquième mandat.

« Y’en a marre, y’en a marre de ce pouvoir » : pendant plus d’une heure, des centaines de manifestants ont investi ce 17 février la place de la République à Paris afin de protester contre la nouvelle candidature d’Abdelaziz Bouteflika à la magistrature suprême. En dépit de son état de santé, le président algérien a officialisé le 10 février son intention de briguer un cinquième mandat à travers un message à la nation diffusé par l’agence de presse officielle APS.

Interrogé par le site d’information algérien Interlignes, Yahia Ouaret, auteur de l’appel à manifester lancé sur Facebook, a dénoncé la situation politique du pays :

« J’espère qu’on pourra bâtir une Algérie meilleure loin de ce système [politique] qui pourrit la vie des Algériens. Le problème n’est pas [Abdelaziz] Bouteflika, c’est un tout un système qui est derrière [lui] et qui doit laisser la place aux jeunes. »

 

 

Les opposants au cinquième mandat multiplient les démonstrations de force

Depuis l’officialisation sa candidature à l’élection présidentielle, les mouvements de protestation contre un cinquième mandat du chef de l’État algérien se sont multipliés à travers le pays. La dernière en date a été organisée le 16 février à Kherrata, une localité située à environ 300 kilomètres d’Alger. « Non au cinquième mandat de la honte », pouvait-on lire sur une large banderole brandie par les manifestants.

Lire l’article entier sur francais.rt.com

 

Le cas Bouteflika, sur E&R :

 






Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2146800

    Ils protestent mais seront les premiers à soutenir ce gouvernement notamment en ramenant là-bas l’argent qu’ils ont pris ici.

     

    Répondre à ce message

  • Je vais répondre à plusieurs commentaires qui disent : qu’est ce qu’ils foutent ici ? Pourquoi ne pas aller sur place ...
    Primo : la majorité des algériens qui sont en France, voudront bien retourner en Algérie si le système change. On aura tout à gagner des deux côtés. Des relations bilatérales basées sur l’histoire commune et le respect. Les français d’un côté libérés de la république maçonnique et les algériens de l’autre côté libérée de la tutelle française qui l’empêche d’avancer grâce aux clans sur place.
    Deuxièmement : il va y avoir une manifestation dans toute l’Algérie ce vendredi 22. Cette manifestation à Paris avait pour but d’attirer l’opinion internationale à s’intéresser à ce mouvement populaire puisque les dirigeants qui occupent les plateaux télés et les voies de communication officielle disent que tout va bien (voir l’entretien d’ouyahia sur France 24)
    Troisièmement : la plus part des algériens présents lors de cette manifestation ont fui l’Algérie durant les années 90 2000 avec l’arrivée de la guerre civile suivie par 20 ans de bouteflikisme. Ce sont des gens actifs (travaillent honnêtement) et ne sont pas là pour les allocations comme certains peuvent le dire.

    Donc ne mélangez pas les descendants d’immigrés qui ne connaissent l’Algérie qu’à travers les vacances et les algériens qui ont été sommés de quitter le pays parce qu’ils Étaient opposants. Il est temps pour eux de rentrer.

     

    Répondre à ce message

    • #2146845

      Justement, on parle des descendants d’immigrés. Ceux de la génération 1945-1960 ont déjà compris que ça ne sert à rien de manifester.

       
    • #2147085

      Absolument faux de 85 à 90% des jeunes algériens n ont qu un seul rêve quitter leur pays, c est juste des faits.
      Les gens qui ont visiter ce pays n ont qu une formule pour qualifier l algérie "une poubelle à ciel ouverte"

       
    • Le 22, hier, des manifestations monstres mais totalement pacifiques ont eu lieu partout en Algérie.
      A Alger, même le corps de police le plus vache (BRI) a été amadoué par la foule aux cris de " vous êtes nos frères ".
      A la fin les manifestants ont nettoyé eux-mêmes les rues. Plein de vidéos sur YouTube et Facebook.
      Les chants étaient ceux des supporteurs du fameux Mouloudia club d’Alger.
      D’autres manifs vont suivre.

       
  • #2146829
    Le 18 février à 14:16 par algerie contre l’Empire
    À Paris, des centaines de personnes protestent contre un 5e mandat de (...)

    Voter Bouteflika, c’est faire chier l’Empire et Israel. et des clébards comme l’arabie saoudite
    Rien que pour ça, longue vie à Bouteflika.

    En ces périodes trouble, voter Bouteflika c’est permettre à l’armée et les services secrets d’avoir les coudée franches

     

    Répondre à ce message

  • #2146912

    Il est encore plus légitime de manifester en France qu’en Algérie puisque les escrocs algeriens de la politique vit en France, se soigne en France, place ses enfants dans les établissements français privés etc ...

     

    Répondre à ce message

  • A lire certains commentaires on croirait que l´état français distribue les allocations a tout va et qu´il suffit de se presenter dans un guichet de la CAF pour pouvoir en bénéficier. Seul un simple d´esprit peut croire a cela. c pas comme ca que ça se passe. il y des conditions particulières a respecter que beaucoup d´étrangers installés légalement en France n´ont pas. Je ne parle meme pas des sans papiers.

     

    Répondre à ce message

  • Comment un type comme Bouteflika à l’âge qu’il a et surtout dans l’état de santé ou il se trouve, peut il oser vouloir se représenter à la tête de son pays, mystère …..
    La junte militaire qui est au pouvoir en Algérie depuis l’indépendance, devrait quand même pouvoir trouver quelqu’un de plus capable d’assumer une aussi lourde responsabilité et conduire enfin une véritable politique de développement au lieu de continuer à laisser émigrer l’essentiel de ses forces vives un peu partout dans le Monde !!!

     

    Répondre à ce message

    • Boutef n’ est même pas capable de tenir une cuillère dans une main. C’est un mort vivant assis sur une chaise roulante et cachetoner à mort pour le faire tenir devant les médias et le peuple. Ça fait longtemps qu’il n’ est plus présent, c’est son frere said qui tient les ficeles du pays et il est assisté par quelques généraux. En réalité Said ulitilse adbelaziz pour rester dans l’ombre du pouvoir et faire croire au peuple que adbelaziz tient toujours le pays. C’est une omerta et malheureusement le peuple n’ y comprend rien du tout.

       
  • #2147700

    Y’a tout de même une question que l’on se doit de poser : pourquoi ces gens ne sont-ils pas en Algérie à construire et façonner leur pays, y compris ses institutions politiques, au lieu de profiter du socialisme français ruineux et débile, qui, à terme, s’effondrera et mettra toute la population du pays dans la misère et la souffrance ?

    Oui, parce qu’un pays dont la dette équivaut à 100% du produit intérieur brut ne peut pas durer : tôt ou tard, il devra passer à la caisse et cela fera très mal.

     

    Répondre à ce message

  • #2148279

    Petite précision, après avoir regardé les vidéos de Paris et d’Algérie : il s’agit majoritairement de Kabyles à Paris et quasi-exclusivement de Kabyles en Algérie.

    Deux signes pour les repérer :
    - le slogan "ulac smah ulac", slogan kabyle qui date des grandes émeutes de 2001
    - la présence du drapeau berbère ou du signe berbère (double trident) sur les calicots.

    Ce n’est pas d’aujourd’hui que les Kabyles manifestent contre le pouvoir central, ça date même de l’indépendance (1963). Et ce, malgré le fait que beaucoup de gens qui gravitent dans les cercles du pouvoir soient des Kabyles.

     

    Répondre à ce message

  • Quelle longévité, il nous enterrera tous !

     

    Répondre à ce message

  • #2149329

    Les arabophones n’attendent que des Kabyles qu’ils se bougent.

    C’est d’ailleurs ce que font ces derniers comme en témoignent ces rassemblements, en France ou en Algérie. Car ils le savent, jamais une révolution n’aboutie sans le soulèvement de cette région très densément peuplée, et proche géographiquement des bâtiments du pouvoir.

    Les Kabyles n’ont aucun intérêt à bouger pour des personnes dont les corps physiques se trouvent certes en Afrique du Nord, mais dont l’âme et l’esprit son en Palestine, au Yemen, en Syrie, en Arabie Saoudite ou au Qatar ; d’autant que le clan d’Oujda en place, acculé comme il l’est, est en train de lâcher bride sur tous les sujets chers au clan de Tizi-Ouzou, notamment en matière linguistique.

    "Nous semons, pour voir d’autres s’en aller avec la récolte" dit un proverbe berbère. Alors STOP.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents