Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Alice au pays des merveilles et l’initiation maçonnique

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

68 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Suis le lapin blanc, ô internaute empreint de vérité regardant ce commentaire...

     

    • On peut reprocher beaucoup de choses au francs-macs, mais je pense que beaucoup ici envient leur cohésion qui manque beaucoup aux peuples...


    • Mich parle pour l’élite des maçons donc le Bnai Brith qui dirige le troupeau, composés de curieux mais surtout de paumés, fracassés par la vie, arrivistes en quête de de reconnaissance. À part Stéphane Blet, j’ai pas vu beaucoup de maçon cohérent.
      Demande à un maçon qui gouverne le truc pour rigoler.

      Superbe vidéo qui met fin à mes interrogations sur Alice. Un de mes maîtres était un des grands spécialistes d’Alice et nous expliquait que c’était très compliqué. Il était brillant, élu, je suis presque sûr macon aussi aujourd’hui.
      Le seul mystère d’Alice c’est les délires maçons, et certaines attirances de Lewis Carroll.


  • Et il n’y pas que ce dessin animé chez Walt Disney qui cache des messages pervers, même si Alice aux pays des merveilles paraît le plus dérangé.

     

  • #2576605

    ca sent tres fort le LSD ou les champignons ce dessin animé...

     

    • #2576722

      Lewis prenait du Laudanum.


    • #2576751

      Y avait-il déjà de l"acide" à cette époque ?
      Le LSD est tiré d’une maladie du seigle,l’ergot de seigle,qui était connu au Moyen-Age...


    • Les jeunes hippies prirent malheureusement cette drogue apportée par la CIA, déviant ainsi un élan sincère de libération vers une dépendance aux délires psychédéliques... dont le groupe Jefferson Airplane emmené par la voix puissante de Grace Slick, en rappelant Lewis avec la chanson "White Rabbit", marqua le Festival de Woodstock
      - https://www.youtube.com/watch?v=Vl8...
      On y parle d’une pilule qui rend l’esprit "plus large", et une autre "plus étroit"... un peu comme dans Matrix.

      Également musique dans le film "The Game" de 1995 avec Michael Douglas, dont le scénario fait aussi penser à un chemin initiatique semé d’embûches vers la libération...
      Même chose dans le film "A Serious Man" de 2009 des frères Coen, toujours avec leur humour décalé.


  • Une superbe analyse de la série pour ado sataniste Netflix Stranger Things ici diffcille à analyser si on n’est pas initié.

    https://youtu.be/SsqByenLggE

     

    • #2576925

      Merci, j’avais bien aimé cette série, pas pour son scénario plutôt banal, mais pour l’ambiance...
      (De là à dire que les gamins employés dans ce truc sont également des MK-Ultra, pourquoi pas, mais je ne le dis pas.)

      Combien de films comme ça ont une double lecture, ou sur quels films peut-on déceler un parcours initiatique ? les road-movies ? les westerns ? À chaque fois il y a un héros dans lequel on s’identifie, il lui arrive des tas d’emmerdes, jusqu’à la victoire... Alors qu’un héros en principe ça meurt à la fin...

      Il y a concordance entre "héros" et "Éros" le dieu de l’amour : le héros se sacrifie par amour ou pour sauver quelque chose, il adhère à une mission qui le dépasse (et qui le tue), pour le bien (commun).

      Le héros made in Hollywood lui, veut juste sauver la merde capitaliste et remporter le pognon, les médailles et la pute de service.

      Mais surtout : quelle influence ce genre de trame initiatique a sur notre esprit de consommateur servile et naïf... Sans oublier de parler des images subliminales qui sont bombardées tout le long du film... Ils ne dépensent pas des millions seulement pour faire joli.


  • #2576623

    Il est loufoque ce vidéaste. Il nous raconte par exemple qu’il y avait des francs-maçons à Canterburry en l’an 614 ! Tout le monde sait pourtant bien qu’ils ont été créés au début du 18e siècle. A moins de se faire complice de leur mythomanie, mais là je ne suis pas d’accord !

     

    • Il doit s’agir d’un abus de langage de sa part. Il doit d’avantage vouloir signifier le corps de métier des édificateurs, que l’esprit de loge comme on l’entend.


    • Les francs maçons étaient les maçons qui ne payaient pas de taxes (francs) car ils construisaient les cathédrales.Leur savoir était ancien et transmit en interne..l’initiation.

      La construction des cathédrales stoppa brutalement au XIVe siècle quand fût supprimé l’ordre des templiers. La savoir s’amoindrit (la cathédrale de Beauvais s’écroula).

      Les F.M d’aujourd’hui ne sont que spéculatifs et date du XVIIe siècle anglais.


    • #2576741
      le 25/10/2020 par Notre-Dame 2019, le point zéro
      Alice au pays des merveilles et l’initiation maçonnique

      Il semble que la franc-maçonnerie ayant construit les cathédrales était la maçonnerie opérative (pas spéculative) pas encore infiltrée... Plutôt un mythe de leur part pour se réapproprier les choses...

      Dans le même principe que la soi-disante Kabbale transmise à Moïse sur le Mont-Sinaï...


    • #2576758

      Je crois qu’il en parle dans cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=lkc... où il retrace l’histoire de la franc maçonnerie. Il a peut être trouvé des origines plus lointaines.


    • Les fm (opératifs ou non) n’ont construit aucune cathédrale. Ce sont les compagnons (qui ne se considèrent pas fm et dont les rites sont d’essence chrétienne) qui les ont édifié avec l’aide de toute la communauté locale qui était catholique.


    • il y avait des francs maçons parmi les constructeurs de cathédrales puisque franc voulait juste dire libre, ces ouvriers francs ( et donc libres de voyager) se réunissaient en loge de chantier pour parler boulot. Libres car ils n’appartenaient pas à des corporations mais à des confréries itinérantes où il n’y avait que deux grades : apprentis et compagnons, mais pas de rituel initiatique connu, simplement des mots de passe pour éviter les intrus. les maîtres étaient juste reconnus et écoutés pour leur expérience, et surtout sans initiation, le contraire de la FM spéculative qui ne fonctionne que par cooptation .
      Les architectes et ingénieurs des cathédrales étaient le plus souvent des maîtres francs maçons et leur secret ne résidait que dans l’art du trait que l’on ne dévoilait pas (aucun plan de retrouvé) soit les proportions et la géométrie sacrée. et donc de l’architecture qui était l’art royal, l’art sacré et donc d’inspiration purement chrétienne au niveau symbolique. Et pour ceux qui me parleront d’alchimie, l’alchimie symbolique chrétienne est la transformation de l’âme, c’est un travail sur soi et elle a donc parfaitement à sa place dans une cathédrale ( voir le roman de la rose)


    • #2594837

      Selon un site F∴M∴ Roger Dachez, qui en est un historien, a prouvé que l’histoire de la franchise accordée aux maçons par le pape est un mythe. D’ailleurs la F∴M∴ n’apparaît que des siècles ou des millénaires après les monuments que lui attribuaient autrefois ses mythes - démentis par les vérifications élémentaires.

      De mëme le compagnonnage n’exista qu’en France : or ce fut de l’autre côté de la Manche que naquit la F∴M∴

      L’absence de plan n’était pas due à un « secret » : en réalité on faisait des plans partiels mais pas de plans d’ensemble. Ce fut avec le développement de l’enseignement des sciences par les États qu’on fint par faire des plans d’ensemble, à partir du XVIIe s., pour les navires, pour les édifices… afin de permettre l’examen objectif du résultat espéré. Les prétendus « secrets » étaient les recettes empiriques que le constructeur tenait de ses maîtres et de sa pratique, et qu’il enseignait à son apprenti qui les altérerait plus tard de la même façon. Encore une fois la F∴M∴ n’apparut justement (XVIIe/XVIIIe s.) qu’après l’abandon de ces usages, qu’on ne lui attribue donc que par acceptation de ses mythes fondateurs.


  • Nous sommes en présence de contes hermétiques avec plusieurs niveaux de lecture. Comme il y a trois Francs-maçonneries : les bons, les tièdes, et les mauvais. Les bons se font très très discrets depuis le 13 octobre 1307. Ils utilisent leurs œuvres pour transmettre des messages réconfortant et vivifiant aux hommes et femmes de bonne volonté. Nous pouvons trouver leurs signatures dans plusieurs romans du XIXe siècles et plus récemment dans des films. L’un des plus connus étant Matrix 1.

     

    • Un vendredi 13 date symbolique donc les arrestations ! Pouvez vous m’en dire plus ?


    • #2577039

      Date de l’arrestation des Templiers.
      Leur premier continuateur est Dante, qui était présent lors de la mort de Jacques de Molay.
      Pour rappel, les Templiers ont été initiés à la science hermétique par les Ismaéliens (Perses) pendant les Croisades.
      On peut imaginer que la flamme de la gnose ne s’est jamais éteinte, et qu’elle œuvre en secret. Pour Evola, la franc-maçonnerie créée à Londres en 1717 est une contrefaçon de cette Tradition ; Guénon parle d’une contre-initiation ; Soral dit que Dieu a été remplacé par la Raison, puis par Prométhée, donc...

      PS : pour ceux qui s’y intéressent, l’Iran de Khomeini est authentiquement gnostique (lire Henry Corbin et Christian Bonaud).


    • #2595927

      Ah ! Guénon (G∴L∴d∴F∴) ! Un inépuisable fonds d’erreurs historiques ! Une implacable détestation de Philippe le Bel !

      Solidaire, toujours, de Jacques de Molay.

      Pas de quoi troubler ici apparemment. Allons donc.


  • #2576631

    Une richesse de symboles O combien séduisants pour qui se cherche:de "mystères" dévoilés en quête incessante aux perspectives de participation aux transformations de la société,c’est une vraie captation de la raison où faim et soif de (re)connaissance ,de compréhension ,sont déviées du chemin de l’intériorité.
    Une promesse, qui ne dit pas son nom ,d’une connexion à de la transcendance.
    Or,celle ci ne s’explore que seul(e), sans apparat ni mises en scène,à l’aulne de la question de ce qui anime l’être au plus profond de lui.
    Rien de mieux qu’un témoignage .
    Celui de Stéphane Blet montre à quel point l’être humain peut faire du plein avec du vide.


  • #2576635

    Ayant découvert depuis peu l’existence de la franc maçonnerie j’avoue ne rien y comprendre.
    Quelqu’un pourrait faire un résumé simple ?
    En quelques mots : histoire, règles, but, personnes concernées...
    Ça semble très important mais c’est pas un truc qu’on nous apprend à l’école où j’ai raté un épisode.
    Et en quoi ça nous menace (puisque cela semble très négatif comme truc sur ER ) ?
    Différence entre un politicien franc maçon et un qui ne l’est pas ?
    Des noms, des exemples ?
    Merci pour les lumières.

     

    • Je ne suis pas un spécialiste mais la France est une république franc maçonne depuis 1 789. La laïcité est une arnaque franc mac. Ce qui m’intrique est de savoir si les illuminatis ont intégrés cette organisation pour la rendre pervers ! La décapitation à la révolution française est un signe.


    • Tu mettras du temps à comprendre, et si quelqu’un te dit que ça se fait en deux minutes, soit c’est un imbécile, soit il ment.
      Les vidéos YouTube t’apprendront que c’est un satanisme (c’est souvent vrai), les amis dans la carrière te diront soit que c’est une mafia (s’ils en pâtissent), soit une fraternelle (s’ils en croque), pour ma part je t’encourage à lire Pierre Riffard (« Ésotérismes d’ailleurs » et « Qu’est-ce que l’ésotérisme ? »), ainsi qu’à à ne pas juger trop vite (ce n’est pas pour rien que plein de gens sensibles et intelligents s’y retrouvent), et à éviter l’initiation. La formation y serait médiocre de toute façon. Place-toi sous la protection du Christ en même temps que tu t’intéresse à tout ça, prie et demande, c’est suffisant.
      Pour ma part je te dirais que les traditions ésotériques sont millénaires, magnifiques, passionnantes, mais aussi dévoyées, salies ou instrumentalisées, et que la meilleure réponse est dans le Nouveau Testament.


    • #2576769

      L’objectif de la Franc-maçonnerie est la reconstruction du temple de Salomon.

      Cet objectif va bientôt être atteint.

      Juste une petite précision : à la fin de la construction de l’ancien temple de Salomon, on raconte que l’architecte (Hiram) a été tué. Salomon voulait rester le seul à connaître les secrets du temple.

      Ceux qui reconstruisent le temple actuel devraient y réfléchir.

      Bien entendu le temple est symbolique, il faut voir le temple comme un outil de pouvoir absolu à l’usage d’une organisation.


    • La franc-maçonnerie c’est le parti unique qui tient la France depuis grosso modo la Révolution française, ce parti unique structure toute la société française par le jeu des réseaux, combines,piston et corruption,il est présent dans toutes les organisations,associations,fédérations...etc... il a un objectif : l’établissement d’un gouvernement mondial , il est donc par essence a-national, il est au service des élites bancaires et il est chargé d’organisé le "Spectacle" dans ses loges très structurées et hermétiques ; le Spectacle c’est l’Agenda du NOM, les infos dans le jargon des non-initiés.Ce Spectacle permet d’obtenir par tout un ensemble de rituels plus ou moins scabreux l’acquiescement et donc l’énergie des masses hypnotisées .
      Si vous êtes doué dans un domaine vous serez un moment ou à un autre approché par le parti unique (de Tino Rossi à Bernard Weber, en passant par Cabu)La plupart des français sont sans le savoir des franc-maçons de synthèse puisque :
      "La république c’est la franc-maçonnerie "F.Hollande


    • #2576808

      Nouveau comme ancien testament qui sont des totales constructions pour asservir, dominer.


    • #2576834

      Pour connaître les origines de la F∴M∴ le mieux est de demander à votre moteur de recherche franc-maçonnerie histoire mythe : des études sérieuses faites par les FF∴ eux-mêmes devraient vous éviter bien des sornettes et des légendes. Les FF∴ Ward et Hamil sont réputés avoir fait sur ce point une œuvre rigoureuse, ainsi qu’un certain David Stevenson, pour qui la F∴M∴ naquit des organisations professionnelles (guildes) de maçons du Moyen-Âge écossais. À partir du début du dix-septième siècle seraient apparus des « maçons » non opératifs (c’est-à-dire appartenant aux loges de ces guildes sans cependant être des maçons au sens propre). On peut lire aussi, de Cécile Révauger, De La Maçonnerie “opérative” à la franc-maçonnerie : Ruptures, continuité, évolutions en Angleterre et en Écosse (Revue de la Société d’études anglo-américaines des XVIIe et XVIIIe s., n°52, vi-2001, pp. 21/34). 1717 : fondation de l’U∴G∴L∴E∴ ; 1723 : premières constitutions d’Anderson ; 1738 : nouvelles constitutions.

      On trouve facilement des vidéos sur internet montrant quelques aspects des rites de la F∴M∴ dès qu’on demande franc-maçonnerie. Les règles exactes, l’organisation, varient d’un rite à l’autre. Le rite émulation ou anglais a seulement les trois 3 degrés primitifs : apprenti, compagnon, maître. Le rite d’York ou américain en a dix de plus (13e : chevalier du Temple). Le rite écossais en a aujourd’hui 33. Le rite Memphis Misraïm en a jusqu’à 99.

      L’appartenance à la F∴M∴ est secrète : un F∴ n’a pas le droit de divulguer qu’autrui l’est. Il peut par contre choisir de dire publiquement qu’il l’est. Je dis, et vous n’êtes pas obligé de me croire, que tous les dirigeants révolutionnaires passèrent par les loges.

      Selon un site de la F∴M∴ : « La franc-maçonnerie propose un chemin harmonieux, du dehors au-dedans avec un retour unifié au dehors, elle propose une initiation, un commencement, un chemin vers l’être intérieur, puis une réciprocité fructueuse entre le dedans et le dehors, après avoir franchi la porte qui est en dedans, après avoir aperçu derrière la voile la lumière … » La quête de la pierre philosophale, la reconstruction du temple de Salomon sont ses objectifs, progrès intérieur symbolique ou projet (reconstruire le temple) parfois réel.

      Il faut relever Babel, réparer la séparation des FF∴ dispersés sur la Terre.

      Pour le F∴ Albert McKey la science F∴M∴ est la symbolique F∴M∴ qui est le secret des mystères des religions antiques.


    • #2577139

      Ainsi donc toutes les histoires faisant de la F∴M∴ l’héritière des constructeurs de tel ou tel monument ne sont que des mythes. La F∴M∴ a seulement récupéré des symboles provenant non seulement des corporations médiévales mais aussi d’autres sources très variées.

      Elle ne s’en estime pas moins, depuis environ 1760, héritière des Templiers, et de son dernier grand-maître Jacques de Molay, brûlé vif, ce qui est le prétexte d’un grief contre le roi de France Philippe le Bel et contre le pape Clément V.

      La symbolique est d’ailleurs essentielle puisqu’elle est le ciment de l’unité F∴M∴ et ce qui sépare le profane de l’initié ; en ce sens elle joue effectivement le même rôle que les mystères des religions antiques et façonne un esprit de groupe.

      Selon le F∴ Pike (Morals and Dogma) :



      Mais la maçonnerie enseigne et a conservé dans toute leur pureté les principes fondamentaux de la vieille foi primitive, qui sont les bases sur lesquelles s’appuie toute religion. Toutes les religions qui ont existé jusqu’ici ont eu un fonds de vérité ; et toutes l’ont recouvert d’erreurs.
      (…)
      La maçonnerie n’est autre chose que le Sphinx enterré jusqu’à la tête dans les sables que les siècles ont amassés autour de lui.




      Ainsi cet ouvrage de pièces qu’est la F∴M∴ serait l’héritière vraie d’une grande tradition primordiale universelle déformée par tous (et par l’Église catholique plus que par tout autre).

      L’article 1 des Constitutions de 1738 mentionne « les trois grands articles de Noé », donc un état antérieur au Nouveau Testament, aux Dix Commandements et à la ruine de Babel par volonté divine.

      En réalité la base philosophique de la F∴M∴ est essentiellement la cabale, mouvement mystique juif formé du XIe au XIIIe s. et devenue majoritaire parmi les rabbins dès la Renaissance. Au XIVe s. l’Italien Pétrarque vit dans le christianisme la cause d’un déclin supposé par rapport à l’Empire romain. Pour Pike, le fameux Dante, gibelin, déclare la guerre à Rome par la révélation des Mystères ; il est johannite et gnostique, et applique les nombres et les figures de la cabale aux dogmes chrétiens. Ce fut par cette voie que la cabale pénétra, au Bas Moyen-Âge en Italie et pendant la Renaissance dans l’ensemble de l’Europe occidentale et centrale, au sein du christianisme.

      Pour la cabale, polythéiste (voy. I. Shahak, Histoire juive, religion juive), le dieu des Goyim est Satan ; les âmes juives sont des parcelles de la Chékina, divinité féminine lumineuse.


    • #2577552

      Les divers mouvements cabalistes ont donné naissance à des groupes qui, au sein du christianisme, se sont fondus dans les sectes dites lucifériennes. Ce fut à partir de l’œuvre du luciférien Alphonse-Louis Constant, ancien diacre écrivant sous le pseudonyme d’ « Éliphas Lévi », que Pike rédigea Morals and Dogma, grand classique de la littérature F∴M∴ et œuvre ayant donné une doctrine structurée au rite écossais. « Lévi » estimait que l’humanité avait connu une jeunesse lumineuse en adorant Lucifer, ensuite un temps obscur (le Moyen-Âge chrétien), puis devait de nouveau connaître un temps lumineux, tout proche, qui correspondrait au retour de l’adoration du dieu le plus puissant : Lucifer.

      Shahak explique (op. cit.) que selon la cabale Satan a violé la Chékina (viol fictif ou réel selon les interprétations) et que la source de la création du monde a donc dû céer le peuple juif pour accomplir la réparation du monde (« tikkun olam »). Si quelqu’un se convertit au judaïsme, selon la cabale son âme était une âme juive égarée depuis le viol de la Chékina.

      L’homme modifie ainsi à l’œuvre créatrice, ce qui change considérablement la notion de transgression telle qu’elle existe dans le christianisme, religion révélée.

      Parmi les lucifériens certains considèrent Lucifer comme on l’imagine ordinairement : le diable, Satan. Pour d’autres Satan est un être inférieur ou même mauvais. Pour d’autres encore (ophites) Lucifer, Jésus et le serpent sont une même entité (ou sinon liés), un dieu bon qui abolit les commandements du dieu mauvais, lequel interdisait, et donc asservissait et limitait l’homme. Pour d’autres enfin Lucifer est simplement le nom symbolique de la « raison », l’opposé du christianisme supposé « obscurantiste ».

      Peu connu du grand public, « Éliphas Lévi » eut une influence considérable, qui se voit tant chez des auteurs de gauche (Victor Hugo parmi bien d’autres) que chez d’autres supposés chrétiens ou de droite (Villiers de l’Isle Adam, Léon Bloy…).

      Pour l’ancien F∴ Karl Van Der Eyken (in Le Libre Journal de la France courtoise, 8-VI-2017), le G∴O∴d∴F∴ s’affiche en général républicain et anticlérical, on ne peut se tromper, mais une autre F∴M∴ se veut chrétienne, mélangeant la Gnose, Martin, Pasquali ; ces FF∴ se croient en possession d’un ésotérisme chrétien. Le témoignage de Van Der Eyken, converti au catholicisme traditionnel, est précieux ; autre ancien F∴, Serge de Beketch fut aussi un fort utile témoin.


  • Il est pas mal, je viens de voir sa chaîne. Il n’est pas pédant comme certains (comme Nota Bene), il ne s’amuse pas à parler des "complotistes" et ridiculiser pour s’acheter un auditoire.

     

    • Il a quand même fait parti des youtubeurs qui ont relayé la propagande "restez chez vous" pendant le confinement.
      Et s’ils connaît les mauvais agissements des francs maçons, pourquoi ne les dénonce il pas ? Ce n’est pas le but de sa chaîne, ah d’accord. Autant pour moi.
      Sinon y a Stephane Blet qui fait les deux :expliquer et dénoncer.


  • Ce n est pas un peu n importe quoi ?

    Identifier les symboles maçonniques du livre à partir d’un dessin animé qui s affranchit partiellement de l oeuvre, ce n est pas très rigoureux.
    D’autant qu’il faudrait aussi tenir compte, et peut-être avant tout, de la patte Disney en la matière !


  • Désolé, mais un type avec un anneau dans le nez et des trucs noirs dans les lobes des oreilles... et qui commente du Disney... et qui ne se fait pas censurer sa vidéo par youtube... je ne peux pas l’écouter, pas envie, non... La vie est trop courte...

    Mais j’ai toujours hâte d’écouter encore du Alain Soral... ça oui.

     

    • Pourquoi écouter un mec de 60 ans avec des cheveux long et une bague en tête de mort qui fait des bouclette à sa barbe quand il parle comme une ado timide avec ses cheveux ?
      Ben parce que c’est le meilleur virologue au monde...
      Je ne sais pas ce que vaut ce mec, mais juger un homme pour ça ne me paraît pas pertinent.


    • Moi c’est plus la façon stéréotypée "jeune communicant" qui me rend cinglé (ton de la voix, façon de bouger les mains contrôllée, etc etc...)

      Je pense que sur le fond c’est intéressant mais on dirait une pub pour entrer en maçonnerie, il explique "vous allez faire ceci ou cela" comme si il parlait à un futur franc mac... et ça me choque.
      Il est loin du compte sur l’analyse symbolique à mon avis (d’autres commentaires ici le confirment)... il ne parle pas pédophilie ni dissociation alors que tout le monde sait que les gamins qui suivent une programmation aux rituels MK on leur passe du Alice au pays des merveilles en boucle (ainsi que le magicien d’Oz)... Ca prépare peut être aussi à la pris de drogues (utilisée aussi dans ces rituels), aux hallucinations, la tête coupée c’est peut être aussi les rituels de sacrifice que subissent en tant qu’observateur les enfants illuminatis/franc maçons.


    • @Alain H....C’est un bon resume. je ne m’y connais pas vraiment en FM mais je pense que sur cette terre tout peut etre tourne en satanique. La FM etait peut etre qque chose de positif au depart mais comme tout ce qui prend de l’ampleur, de la puissance sur cette terre tourne au diabolique....et ce sans exception. C’est le cas pour les religions et tellement bien exprime symboliquement dans le nouveau testament :

      Jesus arrive enfant sur la paille, fait bien attention de donner l’ordre a Pierre (celui qui va le trahir 3 fois et non a Jean son prefere) de fonder "l’eglise terrestre" qui est devenu puissante riche et satanique.

      Faudrait pas que ER deviennent trop repandu...ca en subirait le meme sort.


  • #2576696

    Bon,symboles cachés,sans doute.
    Mais pour les enfants,un monde fantastique plein de nouveautés extraordinaires qui les fait frissonner,travailler leur imagination et en même temps leur donne un sens du bien et du mal.
    Il en est ainsi d’une multitude de contes pour enfants dans toute l’Europe,comme Blanche Neige et les 7 nains,Cendrillon,Pinocchio,Hänsel und Gretel,le Chat botté,le chaperon rouge,les contes d’Andersen,le joueur de flûte,contes celtes,scandinaves,latins,germains...
    Le mal est toujours puni.
    Autre chose que oncle Picsou qui rêve de nager dans une piscine remplie de pièces d’or.
    Toute la différence civilisationnelle du vieux monde par rapport au nouveau monde est là.


  • #2576718

    Bonne analyse du film.

    La Franc-maçonnerie, comme toute les vielles organisations a été infiltrée.

    Si vous voulez que personne ne devienne un bon physicien, ouvrez une université de physique et mettez-y des professeurs dont le rôle sera de décourager les élèves avec des leçons qu’ils ne pourront comprendre ni appliquer.
    Les élèves ressortiront avec de beaux diplômes et seront incapables de faire de la recherche par eux-mêmes.

     

    • Comme tu as raison, hélas. L’initiation ésotérique occidentale la plus répandue est une voie de garage, une façon de faire perdre du temps, parfois toute la vie, aux chercheurs de vérité. Les membres des hautes classes lucifériennes gardent pour eux des vérités qui les tuent dans l’âme autant qu’elles les rendent puissants, ce qui n’empêche pas l’éveil de beaucoup d’autres, d’autant plus inquiétants pour eux qu’ils sont incontrôlables car vision claire ... mais sans allégeance, non redevables,

      Initiés lucifériens:vous perdrez tout. Vous avez déjà perdu et tout perdu. Vous faites le mal en vous exposant à la loi du retour. On vous voit !


  • Tiens, tiens, tiens, une décapitation ! Voyez-vous cela !
    Et si le geste du Tchétchène revêtait une dimension rituelle commandité par les ingénieurs sociaux ?


  • « La décapitation symbolique dans une quête initiatique est très importante, elle marque la fin d’un cycle et donc d’un renouveau »

     

    • #2576759

      Notez que Jean-Baptiste a été décapité.
      Jean-Baptiste disait : "Il faut qu’Il [le Christ] croisse et que je diminue" (Jean 3:30).


    • #2576865

      Exactement comme la symbolique de la lune noire, la nouvelle lune, qui marque le premier jour du mois dans le calendrier lunaire et qui donc introduit un nouveau cycle croissant puis décroissant de la lune dans le ciel nocturne. Un nouveau cycle, « une régénérescence des énergies cosmique » (selon l’expression des talmudistes). Coïncidence ou pas, c’est justement au soir de ce vendredi 16 octobre 2020 que la nouvelle lune illuminait la nuit de son absence. Dans le prolongement de ce jour funeste, la décapitation de ce pauvre innocent, martyre, a rempli d’effroi et de tristesse le ciel et la terre, Cette nuit a rempli nos âmes des ténèbres qui frappaient la France en son cœur. Paix à son âme, sincères condoléances à sa famille et ses proches.

      Dans ces temps de grande tribulation, n’oublions pas qu’en ce 16/10, nous faisions aussi mémoire du saccage de la basilique des rois de France à saint Denis... et c’est encore un 16/10 que la décapitation de Marie Antoinette achevait l’œuvre de destruction de la royauté du peuple de France.

      Concernant cette décapitation ultra-médiatisée, jusqu’à l’obscène, si ce n’est juste l’œuvre du démon, de révolutionnaires islamiques et/ou talmudo-sionistes et/ou franc-maçons, ou pas... tous ces assassins, disais-je, qui se liguent pour perpétrer ces abominations ne vont pas tarder à comprendre leur erreur.
      Nous sommes et nous demeurerons pour toujours le noble peuple de France, fidèle à son baptême lors du sacre de Clovis. Ne l’oublions pas ! Ne cédons pas à la colère ni au désir de vengeance ou de guerre civile ! N’offrons pas à l’ennemi l’occasion de prendre possession de la terre de nos ancêtres en prenant le chemin de la violence. Soucions nous d’abord de notre jeunesse, car c’est à elle qu’en revient l’héritage.
      Si cette décapitation marque le début d’un temps nouveau, il faudra bien, tôt ou tard, que l’armée déshonorée sous les ors de la république, se range au côté du peuple. Car, que personne ne s’illusionne sur la déposition prochaine de ce régime d’oppression qui n’a désormais plus d’autres issues que la violence. Maitrise de soi et prière sont notre seul remède pour suivre le chemin, la Vérité et la Vie.
      Le royaume de Dieu est proche, c’est dans le cœur des hommes justes qu’il s’établit.



    • « La décapitation symbolique dans une quête initiatique est très importante, elle marque la fin d’un cycle et donc d’un renouveau »




      la décapitation symbolique n’est pas un symbole iniatiatique fort.
      Dans tout rite initiatique la mort symbolique ne concerne que l’impétrant, qui doit mourir pour renaître initié.
      même la mort par démembrement des traditions chamaniques est celle de l’apprenti chamane qui va jusqu’à la vision de ses os blanchis.
      Mais tout travail initiatique est personnel, il doit être librement décidé,on doit vivre sa mort (peu importe comment elle est survenue) se mettre psychiquement à nu comme un nouveau né. la mort n’est qu’un passage obligé pour pouvoir renaître différent. un saut qualitatif qui doit provoquer une illumination. le rite mime la réalité d’une transformation personnelle.
      donc, dans une initiation on ne décapite pas des gens, au mieux on se décapite soi même (pas évident à visualiser). En fait le rite le plus fréquent est une mise en sommeil de l’impétrant ( une fermeture des yeux,une mort symbolique),que ce soit allongé sous un drap, dans une caverne, un trou, une matrice, en fait un ombilic symbolique qui annonce une nouvelle naissance (la dialectique de l’ombre et la lumière par exemple).

      L’institution de l’initiation tout comme celle de l’esclavage est un référent culturel, spirituel et social. l’initiation est le passage ritualisé entre des classes d’âge ou plus généralement quand un individu change de statut, nos sociétés occidentales ont perdu cette dimension verticale de l’humanité, nous ne voyons plus dans la vie qu’un cheminement linéaire qui va horizontalement de la vie à la mort, sans aucun saut qualitatif de la conscience.
      Il faut lire et relire Mircéa Eliade sur tous ces sujets qui ont trait au religieux et au sacré.
      Alice c’est le passage à l’adolescence vu par l’imagination d’une enfant qui découvre le monde des adultes et Lewis Caroll est le génial transcripteur de la seule initiation qui nous reste à nous pauvres occidentaux : apprendre a voir avec les yeux d’un enfant le monde dans lequel nous allons devoir vivre : un monde de cinglés, un monde d’inversion (mais qui se prétend logique).


  • Le véritable problème, si l’on veut résoudre à terme la déviation élitaire et perverse franc-maçonne, aussi ramener la kabbale à un ésotérisme comme les autres (sans “peuple élu”), c’est, par exemple, de se poser la question-clé :

    << Les chrétiens boudent-ils leur ésotérisme ? >>
    (cf. Baglis.tv)

    … et de tenter de résoudre ce questionnement personnel, collectif et civilisationnel via, par exemple : Chrétien de Troyes, les chapiteaux d’églises, les enluminures, les bestiaires, etc.

     


    • << Les chrétiens boudent-ils leur ésotérisme ? >>



      Mais le message du Christ est tout sauf ésotérique, il est universel, les sacrements chrétiens sont aussi données à tous.
      le christianisme n’est donc pas ésotérique, et il n’y a pas non plus de confréries mystiques chrétiennes car le mysticisme chrétien est purement individuel donc l’ésotérisme y est inutile.
      même les confréries de flagellants qui ont une certaine dimension mystique n’ont pas de tradition ésotérique. l’ésotérisme est lié exclusivement à la gnose pour ce qui est de l’occident chrétien.


  • #2576810

    Commentaire très intéressant, mais qui n’épuise pas la totalité des niveaux de lecture de l’œuvre... Alice au pays des merveilles comporte aussi une dimension discrètement pédophile. L’initiation n’y est pas que maçonnique... Quelques indices :
    1) L’entrée du terrier où l’héroïne pénètre a une forme assez curieuse...
    2) Dans l’épisode mentionné des huîtres, le morse tient un langage séducteur à des bébés avant de les manger. Son comportement fait d’ailleurs allusion au conte du Joueur de flûte de Hamelin, que les enfants suivent sans broncher, et qui mourront eux aussi.
    3) Autre image curieuse, celle qui se trouve à 15m19 dans la vidéo : Alice a grandi au point que ses bras et ses jambes dépassent de la maison. Une maison entièrement fermée, sauf la fenêtre du bas... ouverte sur quoi, au juste ?
    4) La palme d’or de la double entente et du cynisme revient sans doute à la chanson"Peignons les roses en rouge"...

    ...A moins que j’ai juste l’esprit mal placé ?

     

    • #2577172

      Votre deuxième remarque m’a rappelé que j’avais vu exactement la même chose dans un clip de Gwen Stefani, Gwen Stefani - What You Waiting For ? (Extended Explicit Version), autre version d’Alice au pays des merveilles ; l’allusion est encore plus nette si on regarde dans ce clip le passage de 3:25 à 4:20, et celui où mademoiselle Stefani, péroxydée, porte un corset noir et un collant blanc orné en un point stratégique d’un triangle jaune pointant vers le bas. Je pense donc aussi que certains y voient d’autres allusions encore, ce qui est normal puisqu’une symbolique ne s’épuise jamais.

      Quant au lézard du dessin animé, interprété dans cetre vidéo comme symbole de la bienveillance, il peut avoir une autre signification : il représente pour le néo-manichéisme médiéval selon Paul Alphandéry (Traces de manichéisme dans le Moyen-Âge latin (VIe-XIIe siècle), in : Revue d’histoire et de philosophie religieuses, 9e année n°6, novembre-décembre 1929, pp. 451-467 [459-461 pour ce point]), l’âme qui voyage d’un corps à l’autre (tunicæ des cathares). Ce qui nous ramène à la « porte » de cette maison.

      Pour en revenir à mademoiselle Stefani, avec son groupe No Doubt elle avait obtenu un certain succès par une chanson, Don’t Speak, qui se passait dans un jardin, avec un fruit et un serpent.


    • On peut analyser ainsi n’importe quelle oeuvre...
      Mieux vaut garder l’esprit bien placé. Tout sexualiser, c’est la bande à Freud qui a lancé cette mode.
      On peut aussi, si on sait y faire, voir des allusions à la gloutonnerie partout.
      On analyse en fonction de ses préoccupations ou obsessions.
      Notre drame est d’avoir été éduqués ces quarante dernières années par des gens malsains.


    • #2577461

      Trucmuche t’es un tout bon et tu as tout juste ! Tout ce qu’il y a d’intéréssant dans cette vidéo d’analyse sur Alice c’est ce qui n’est PAS dit. A l’entendre, on prend la maçonnerie pour du simple développement personnel, c’est qui n’est pas non plus faux. N’oublions pas le moyen d’action de la subversion, c’est de mélanger un dixième de faux à neuf dixième de vrai. Ainsi dans la découverte des deux polarités, le soleil et la lune, Tweedle Dee et Tweedle Dum, eros et thanatos, ombre et lumière, et le "l’un ne peut exister sans l’autre" c’est bien joli mais la tromperie c’est au moment où l’on te dit "le bien et le mal". C’est ici qu’il faut faire intervenir l’analyse transactionnelle, c’est l’excès de l’un ou de l’autre qui donne le mal, le bien étant dans l’équilibre des polarités. Droit derrière, tu fais intervenir le catholicisme, qui va t’expliquer l’origine du mal et son pouvoir de séduction et son grand oeuvre d’asservissement de l’humanité. Alors seulement tu peux entrevoir le satanisme/luciférisme à l’oeuvre derrière la maçonnerie. Cela a pu se produire par infiltration de celle-ci ou par destination dès la création de la maçonnerie ou plus probablement lors du passage de la maçonnerie opérative à spéculative, au début 18ème siècle. Et donc là on reste au niveau philosophique/théologique mais qu’en est-il du crime rituel d’enfant symbolisé par le morse et les bébés huitres dans le film d’animation, voire dans la symbolique de l’ogre dans les contes ? Est-ce que c’est vraiment trop énorme de dire que cela peut aller jusque là dans le réel et non le symbolique. Parlons simplement de ce qu’il s’est DEJA passé dans le passé, penchez-vous sur le scandale des Bacchanales dans la Rome antique, lisez les commentaires qu’en a fait Tite-live à l’époque, il le dit clairement qu’il y a une forme de hiérarchie de l’abject à franchir pour s’élever dans le satanisme/culte de Dionisos, ses masques sont nombreux. C’est le même principe que le bizutage, en première tu subis, puis tu fais subir aux nouveaux. Ceux qui refusent l’abject sont les premières victimes sacrificatoires. Et il y a les nouveaux nés fruits des partouzes orgiaques qui servent de victimes sacrificielles également.


    • Dans la scène 4), il pourrait s’agir d’une allusion à la mystique rosicrucienne, avec les roses rouges et les croix représentées comme trèfles sur les cartes.

      Sinon, la scène du premier réagrandissement d’Alice (10:43 dans la vidéo ci-dessus) est aussi troublante.

      @tti : Autant je trouvais ridicule les profs qui voulaient voir un symbole phallique dans le moindre objet allongé, autant je ne fais vraiment pas confiance aux studios Disney :
      https://www.youtube.com/watch?v=PDh...


    • #2580784

      La rose est aussi un symbole cabaliste important : dans le film (à charge contre les catholiques) Le Nom de la rose, adapté du roman éponyme d’Umberto Eco, il n’est évidemment jamais question d’une rose. La cabale reprend le symbole de la rose aux talmudistes, notamment au rabbin Hézékia, qui disait que la rose du Cantique des cantiques représentait l’assemblée d’Israēl, et que cette fleur mêlait le rouge et le blanc, le jugement et le pardon. La reine rouge veut décapiter tout le monde et repeindre les roses blanches en rouge : c’est très cohérent du point de vue de la symbolique talmudique ou cabaliste, et c’est encore un argument en faveur d’une initiation de Lewis Carroll à cette symbolique étrangère à la culture chrétienne. La rose était aussi, pour les païens cette fois, le symbole de la déesse de l’amour Aphrodite ou Vénus, dont l’astre associé, en tant qu’ « étoile du matin », est appelé Lucifer. On comprend l’intérêt que peut avoir pour des cabalistes lucifériens la superposition de ces deux niveaux d’interprétation pourtant étrangers l’un à l’autre (et alors même que Vénus n’était pas du tout comparable à ce que les chrétiens appellent Lucifer). Et bien sûr il y a d’autres implcations symboliques de ces roses blanches qu’on veut repeindre en rouge dans l’histoire d’Alice, cette fille qui suit un lapin en gants blancs (symbole de pureté, accessoires indispensables des F∴ en loge) jusqu’au pays des merveilles.

      Quelle est la vraie signification ?

      Pike et McKey expliquaient qu’on multipliait les fausses voies pour égarer les FF∴ ; chacun ne doit comprendre que ce qu’il peut entendre.


  • #2576920

    Passionnant !! Sinon je me souviens d’une vidéo présente sur youtube il y a quelques années extrêmement intéressante dans laquelle un internaute analysait la scène "Soyez prêtes" (les hyènes) du merveilleux dessin animé le Roi Lion : en fait cette scène illustre à la perfection la rébellion de Satan et ses démons contre Dieu, je ne me souviens plus trop mais il disait "Ceux qui n’acceptent pas le paiement de Jésus-Christ seront moulés dans l’Enfer", il parlait de "Satan et ses anges tombés" en montrant un célèbre sataniste dans sa cruauté, et il parlait de "Royaume qui dépasse l’imagination" pour décrire le Paradis promis aux justes. Et Scar dans ce film ressemble physiquement à Baphomet !

    Il existe aussi un clip de musique très intéressant qui aborde le sujet de la Franc-maçonnerie, c’est Gims (étrangement anciennement "Maitre Gims"...) qui chante dans "le prix à payer", ce clip décrit parfaitement ce qui se passe dans les loges maçonniques pour ceux comme moi qui n’y connaissent rien concrètement : il pactise avec le Diable avec son propre sang, et il dit "j’ai fait des choses que je regrette vraiment !", "j’ai perdu mon temps", etc... A écouter absolument !

    Ceux qui disent que nous sommes des complotistes délirants, comme dans les médias, me font doucement marrer : il suffit d’observer n’importe quel billet de dollars américain pour voir la pyramide des illuminati, et après c’est nous qui sommes des aliénés, décidément on aura tout entendu, du grand délire !! Et je me suis pas mal intéressé à cette question et c’est Soral qui détient ma conclusion : il disait dans je ne sais plus quelle vidéo que "tout ça c’est grotesque, avec des signes de rites écossais inversés, n’importe quoi ! Et c’est angoissant en plus, avec des têtes de morts, des signes d’égorgement". Napoléon Bonaparte le disait qui a très probablement connu de près cette secte disait : "les franc-maçons et leurs réunions ridicules !" . Je suis chrétien mais, vraiment, on ne trouve pas tout ce cirque dans les églises (je précise que je ne suis pas pratiquant) !

     

  • Multiples sont les œuvres littéraires à avoir puisé dans l’alchimie et l’hermétisme, une part importante de leur inspiration. Au XIVe siècles, Guillaume de Lorris, puis Jean de Meung composèrent un véritable chef-d’œuvre de la poésie hermétique : le Roman de la Rose ; le Grand Œuvre mystique s’y déroule sous forme symbolique, parallèlement à la quête de la Pierre philosophale. La Divine Comédie a suscité d’infinis commentaires sur l’ésotérisme de Dante. Les œuvres de Rabelais et de Cyrano de Bergerac fourmillent d’allégories hermétiques. Le Faust de Goethe est une véritable somme d’occultisme. Balzac lance son héros, Balthazar Claës, à La Recherche de l’Absolu, Rimbaud se livre à l’Alchimie du verbe, Nerval s’enivre jusqu’à la folie de tous les filtres occultes à la fois ... Cervantès lui-même ce Don Quichotte à la recherche de sa Dulcinée en compagnie de Sancho Panza son parèdre.

    Que dire aussi du Grand Meaulnes, le « Grand Œuvre » d’Alain-Fournier, son roman en lequel les corridors secrets le traversent, pleins de chuchotements et de passages étranges, ceux de l’enfance à adolescence où « l’Homme à la découverte de son âme* » suscitée par une jeune femme, telle qu’Yvonne de Galais ou Pénélope pour Ulysse en son voyage intérieur [initiatique] !

    « Ce qui pensa, il l’écrivit ;
    Ce qu’il écrivit, il le cacha en grande partie,
    se taisant ... et parlant à la fois.
     »

    Édouard Schuré, « Les Grands Initiés »

    * Carl Gustav Jung

     

    • #2577113

      @Enki

      Oui tout à fait et vous faites bien de citer Carl Gustav Jung, ni franc-maçon ni autre, qui a fait un travail fantastique sur les mythes.
      Seulement il faut maîtriser Freud un minimum pour accéder à Jung : même si ils prirent des directions différentes dans leurs recherches.
      C’est rebutant pour beaucoup mais dommage, car Jung, surtout dans "Métamorphoses de l’âme et ses symboles" et "Psychologie et alchimie", fit un travail remarquable pour qui s’intéresse aux mythes du monde entier et leur signification.


    • Ca fait plaisir de voir des gens qui ont pris note de l’oeuvre de Jung que je considere comme le plus grand esprit du 20 eme siecle.


    • Jung, le seul goy de la bande, ceci explique peut être cela. Jung replace le mythe d’Oedipe au rang des universels. Freud l’avait utilisé à des fins personnelles :
      Oedipe dans le mythe c’est la faute par ignorance et le problème de sa responsabilité (Oedipe couche avec sa mère et tue son père SANS savoir que ce sont eux. est-il coupable de paricide et d’inceste ? c’est une question morale et surtout sociale.

      Freud réduit cette dimension universelle à une problématique qui ne touche que l’individu, un complexe lié au refus de d’écouter son inconscient qui nous enjoindrait de coucher avec notre mère et de tuer notre père en agissant uniquement selon nos pulsions (puisque ce serait naturel d’avoir envie de coucher avec sa mère).
      En fait chez Freud, l’inconscient c’est la pulsion animale, c’est le cheval qui dirige le cavalier. Le but de la thérapie freudienne c’est d’arriver à se sentir bien en se foutant éperdument des autres, une cure contre l’empathie. un énorme nombril.
      Jung remet un peu d’ordre à tout cela en redéfinissant les archétypes.


  • Quelle horreur la Franc Maconnerie :
    c’est une attaque contre les personnes, les faire douter d’eux meme, s’en remettre à l’avis d’un groupe ou d’un chef...

    Bref c’est bien une secte.

    Quant aux explications sur le monde c’est un fratas incohérent et faux.

    Ce youtubeur semble admirer les francs macons, il faudra lui expliquer qu’il s’agit en fait d’un simple groupe psycho social, comparable au réunion Tupperware ou au club de foot.

    Avoir la prétention d’expliquer le monde ou la vie aux autres c’est en général une maladie...


  • vidéo totalement débile, Lewis Caroll n’a jamais été FM, beaucoup trop conservateur pour ça il suffit de lire sa correspondance ou ses pamphlets pour s’en convaincre.
    De plus, il n’y a aucun symbole maçonnique dans Alice au pays des merveilles, je ne sais pas d’où il tire ses textes sur la louve mais malgré 10ans de FM je n’ai jamais entendu parler de ces conneries. les maçons s’appellent les fils de la veuve (en souvenir d’Hiram mais aucunement les enfants de la louve.
    Lewis Caroll était un type très particulier qui s’éclatait pas mal avec des substances psycho actives ( Alice est bourrée d’allusions aux drogues, à commencer par l’amanite tue mouche),
    le voyage d’Alice est certes un voyage initiatique mais il n’emprunte strictement rien aux rites initiatiques des trois dégrés que l’on passe en loge bleue.
    Alice au pays des merveilles est un mélange de non sens et de logique, le passage continuel entre la logique et le non-sens poursuivent d’ailleurs Caroll toute sa vie et toute sa production littéraire comme mathématique.
    D’ailleurs son pseudo est une sorte d’anagramme de son nom en latin, il était très amateur de rébus, d’énigmes et autres jeux d’esprit. Le voyage d’Alice est un voyage initiatique dans l’inconscient, dans l’origine de nos pensées, un trip psychédélique où tout peut s’inverser : un non-sens logique ou une logique de l’absurde mais surtout, à l’origine, un jeu de piste malicieux crée pour une enfant, une énorme charade.

     

    • #2580474

      vidéo totalement débile, Lewis Caroll n’a jamais été FM, beaucoup trop conservateur pour ça …




      Sauf erreur de ma part vous avez dans une conversation précédente vous-même déclaré être un ancien F∴ et manifestement vous ne voyez rien pourtant.

      Depuis quand le fait d’être « conservateur » est-il incompatible avec l’affiliation à la F∴M∴ ? Vous semblez prendre le G∴O∴D∴F∴ pour l"ensemble de la F∴M∴ comme si vous n’aviez rien vu de la véritable nature de ce que vous devriez cependant connaître. Il est vrai que Pike et McKey expliquaient que la F∴M∴ cherche à abuser ceux des siens, la majorité, qui ne sont pas faits pour comprendre les « secrets ». Avez-vous déjà entendu parler de Joseph de Maistre, de Churchill (issu il est vrai des libéraux, mais pas des travaillistes), de Kippling ou de Rhodes, parmi bien d’autres ? Comment est-ce possible ? Si vraiment vous croyez que la F∴M∴ est exclusivement à gauche, se limite au progressisme, c’est pire que si vous ne connaissiez rien du tout sur ce sujet, car alors au moins vous ne prendriez pas votre ignorance pour la vérité.

      La F∴M∴ n’a pas de symbolique propre mais engloutit et digère toutes les symboliques passant à sa portée.

      Mieux vaut ne rien savoir et garder les yeux ouverts en raison de ce qu’on se sait ignorant que croire que l’on sait en s’aveuglant du peu de lumière que l’on discerne.


    • #2595345

      Extrait d’un site F∴M∴



      Lewis : outil des tailleurs de pierre utilisé pour soulever des pierres ; le terme anglais est plus connu que le terme français (louve) utilisé avec deux accessoires (des louveteau) ; son symbolisme se rapproche de celui du levier !




      Extrait de la correspondance de Gérard « de Nerval » :



      Fils de maçon et simple louveteau, je m’amusais à couvrir les murs de figures cabalistiques.



    • #2595919

      Et Albert Mackey (33°) précise bien (An Encyclopædia of Free-Masonry and its Kindred Sciences, article Lewis) que le fils d’un F∴ est appelé louveteau en France et Lewis en Angleterre - mais en Angleterre seulement, raison pour laquelle @Paramesh ignore ce fait malgré dix années en F∴M∴ et qualifie donc de « conneries » ce qui est pourtant vrai.


Commentaires suivants