Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pour l’Occident, l’amitié des djihadistes est un mortel boomerang

C’est durant la Seconde Guerre mondiale qu’une idée, aussi brune que les autres, monte à la tête des nazis : instrumentaliser les communautés des États « musulmans » de l’URSS afin que ces derniers, Tchétchènes, Kazakhs, Ouzbeks, tirent dans le dos des Soviétiques. Ian Johnson, un journaliste américain récompensé par un Prix Pulitzer, a pioché dans des milliers de documents pour découvrir cette vérité scellée d’une croix gammée. Lumière d’histoire sombre qu’il a révélée dans un livre, Une mosquée à Munich. Les nazis, la CIA et la montée des Frères musulmans en Occident, ouvrage publié chez JC Lattès. Dix années plus tard, une aussi bonne idée ne peut que séduire les Américains qui cajolent les Frères Musulmans comme des amis rares, et utiles. En juillet 1953, la photo est sur Internet, on peut voir une délégation des « Frères » au côté de Dwight Eisenhower, l’US président. Le document comporte même un bonus, la présence de Saïd, le fils de Hassan al-Banna le fondateur de la secte musulmane. Un personnage, agent de la CIA, qui est aussi le père de Tarik Ramadan.

 

La reprise, par Washington, de cette idée née sous le IIIe Reich, a deux objectifs, utiliser les musulmans pour abattre l’URSS et fournir des gouvernants convenables pour mettre à la tête des pays Arabes, puisque les États-Unis dont le sceau est « In god we trust », sont convaincus que ces « Frères » seront d’indéfectibles amis. En effet, tous les leaders laïques du Moyen et Proche-Orient sont combattus, diffamés, encerclés, assassinés. En pays musulmans Washington combat les Lumières. Mossadegh, Premier ministre iranien qui tente d’instaurer la démocratie et l’indépendance face aux empires coloniaux, en matière de pétrole par exemple, est renversé en août 1953 par un coup d’état américain qui réinstalle le Shah pour le remplacer en 1979 par le si religieux – et supposé bon partenaire – l’imam Khomeiny. Nasser, le président égyptien restera un cauchemar constant pour les anglo-américains, lui qui combattait les Frères Musulmans et refusait de voiler les femmes de son pays [1]. Un à un, tous ceux qui refusent la gouvernance sous le parapluie d’Allah disparaissent. Kadhafi sera le dernier à être détrôné, faute pour l’Occident d’avoir avoir eu la peau de Bachar al-Assad.

Si les assassinats politiques sont une première arme, la seconde est strictement militaire puisqu’elle mobilise, dans toute la Oumma, des hommes prêts au djihad contre les infidèles et les mécréants. L’offensive commence en Afghanistan, c’est-à-dire aux marches de l’URSS. Le plan américain utilise toutes les forces, tribus et milices, capables de mettre à bas le régime, qualifié de « communiste », qui gouverne à Kaboul. Washington va choisir et former les pires moudjahidines, fous du Prophète (affirment-ils) pour atteindre leur but. L’horreur est programmée dans ce qu’elle connait de pire : assassinat, torture, viol, famine organisée, déplacement de population. Oussama Ben Laden est déjà le chef des « croyants », un patron de guerre riche (il est très fortuné et a le soutien de son pays l’Arabie saoudite). Pour Washington et la presse US, Oussama est un héros, un vaillant qui mérite la collection complète de la Distinghished Service Cross. Son groupe de « résistants » porte déjà un nom qui deviendra célèbre : « al Qaïda », « La Base ». Le rêve étatsunien va mettre dix ans à se réaliser, usée par cette guerre afghane l’URSS disparait en 1989 [2].

Les tanks-penseurs de Washington savent très bien que, même si l’œil de Moscou s’est fermé, de tels alliés islamistes sont trop utiles pour être « démobilisés ». L’Amérique feint de croire qu’elle a fait naître et entretenu des combattants de la démocratie, des « freedom fighters », selon Donald Reagan. L’URSS disparue, la première cible désignée aux djihadistes par l’impérialisme US, à l’islam radical au wahhabisme ou salafisme, c’est l’Algérie. Pour les enfants perdus de la Révolution algérienne, ceux qui se sont engagés dans la guerre afghane, sans qu’Alger ne les en empêche, c’est le moment du retour au pays. Ils y reviennent avec une consigne dans leurs valises : transformer l’Algérie Démocratique et Populaire en une République islamique. Vont naitre alors le GIA, le Groupe Islamique Armé qui, avec ses 20 000 hommes, est une métastase de « al Qaïda », et d’autres groupes moins connus, tous barbares et défenseurs du rêve exporté de l’Amérique.

Lire la suite de l’article sur afrique-asie.fr

Notes

[1] https://www.liberation.fr/checknews...

[2] À la question du Nouvel Observateur en janvier 1998 : « Vous ne regrettez pas non plus d’avoir favorisé l’intégrisme islamiste, d’avoir donné des armes, des conseils à de futurs terroristes ? » Zbigniew Brzezinski, l’ancien Conseiller à la Sécurité sous la présidence Carter répond : « Qu’est-ce qui est le plus important au regard de l’histoire du monde ? Les talibans ou la chute de l’empire soviétique ? Quelques excités islamistes ou la libération de l’Europe centrale et la fin de la guerre froide ? »

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Insulter les religions et les prophètes ne relève pas de la liberté d’expression mais favorise plutôt une culture de la haine", a d’ailleurs indiqué le Hamas

     

    • @Ou pas...Est ce que certains musulmans ne sont pas dans l’idolâtrie vis à vis du prophète ? Est ce que certains ne le confondent pas avec Dieu ?


    • N’est ce pas plutôt les chrétiens qui idolatrent un prophète ?


    • Dans la tradition islamique, la Lumière du Prophète devance toute la création.
      Voilà une des raisons pour laquelle les musulmans disent toujours "paix et bénédictions de Dieu sur lui" quand ils le nomment, pour s’intégrer eux même à cette Lumière originelle, et en même temps ne pas s’en voir exclus. Les saints de la traduction islamique nous apprennent que tout les prophètes et anges, ainsi que toute la création viennent de sa Lumière. Voilà pourquoi le représenter par des considérations humaines sont interdites dans l’Islam.
      Une des causes de cela étant ne pas se retrouver éloigné de cette lumière par les conséquences de cette représentation forcément assombrissante pour les coeurs de tout ceux qui se le représenteraient ainsi, musulmans ou non.


    • #2576805
      le 25/10/2020 par Celui sur qui l’on peut compter
      Pour l’Occident, l’amitié des djihadistes est un mortel boomerang

      La meute, Non car le prophète est mort et que dieu (Allah) lui est vivant.
      Mohammed est comme un père ou un grand père que nous aimons même sans le connaître personnellement, vous savez ce personnage dont toute la famille vous raconte son histoire.
      L’insulter, c’est touché au sacré des liens familiaux tout simplement, les plus faibles ne peuvent s’empêcher de vouloir le venger...
      Est-ce compréhensible ?


    • @Celui sur qui l’on peut compter. Oui c’est compréhensible mais j’ai envie de dire la France c’est comme une femme,tu la prends comme elle est ou tu la quittes.En France les caricatures existent. Les dessins de la semaine sur E&R nous en montrent,Charlie Hebdo a sévi sur tout et tout le monde,c’est comme ça,qu’on aime ou pas. Le délire de Frédéric Fromet sur France Inter au sujet de Jésus n’a pas fait sortir les couteaux aux plus faibles d’entre nous chrétiens.Et quel est ce symbole de la décapitation ?


    • @la meute

      C’est faux à la base la France n’est pas un pays où le blasphème est autorisé puisqu’il s’agit d’un pays chrétien. C’est les partisans du nouvel Ordre mondial qui ont d’ailleurs éradiqué la culture chrétienne qui souhaitent mettre en place le blasphème et le non respect des religions et des croyances sauf bien sûr la non critique de celles qui ont été préservées...


    • Je suis complètement d’accord avec lameute ! L’islam n’est qu’une épouvantable idolâtrie imposé depuis le 8e siècle, ce qui fait que les masses du monde musulman sont empêchées d’évoluer et de se moderniser, sous prétexte de respect dû à Dieu...

      C’est pas difficile de constater que la modernité, l’élévation du niveau de vie, le progrès technique et scientifique sont nés dans les pays de civilisation chrétienne !

      Mais aussi tous les défauts de cette civilisation, ce qui la rend détestable aux yeux du monde musulman...


    • @ptit gars

      Détrompe toi l’Empire musulmans était à la pointe dans des domaines scientifiques et médicales à une époque où le monde chrétien était dans l’obscurité et l’étendard de cette lumière à cette époque était l’Andalousie.

      Le monde arabe (à ne pas confondre avec le monde musulman), les pays asiatiques musulmans comme l’Indonésie, la Turquie ou encore la Malaisie sont bien avancés technologiquement, vit effectivement une époque de trouble comparable au moyen age chrétien.

      Autres points attention à ne pas chercher sans cesse à voir l’islam comme un mirroir contraire avec un peu de lectures et d’ouverture d’esprit tu constateras que le christianisme et l’islam partagent de nombreuses valeurs protectrices face au nouvel ordre mondial.

      Ps : faut stopper aussi de regarder BFM et cnews en boucle


  • #2576560

    Excellent article !
    ( La suite également sur le site addhoc ) et en note : une petite perle !
    Si il existait encore des réfractaires à ce type d’engagement de l’oncle Sam depuis l’après guerre , ça a le mérite de clarifier la situation .
    Ce qui devrait également , nous faire réfléchir , quant au positionnement tellement discret , des USA vis à vis d’erdogan actuellement ??!!


  • Brillant article ! Lire la suite prend aux tripes tant on ne peut imaginer ce qui se manigance dans ces esprits malades qui nous gouvernent et à quel point le sacrifice de peuples entiers n’a aucune importance.Cet islam mortifère est une arriération qui ne se combat que dans la force et la fermeté.Et oui les musulmans sont les premières victimes. Combien d’institutrices décapitées en Algérie,leur tête au sommet de l’école pour l’exemple ?! Et on vient nous dire que nous sommes racistes ! Aucun musulman n’est mieux qu’en France !


  • Pour info sur la photo le mec de droite c’est le grand père de Tariq Ramadan.


  • Bien sûr,
    c’est la faute aux méchants nazis si Laurent Fabius utilisait des djihadiste pour faire son bon boulot d’égorgeur en Syrie.

     

  • Il n’y a pas d’amitié en géo-politique. Les Anglais n’ont pas soutenu les Wahhabites par amitié mais par calcul politique fin. Tout comme les élites politico-financière occidentales n’ont pas permis aux Etre de Lumière de monter dans la hiérarchie sociale et de prendre le contrôle de l’économie par gentillesse et amour pour cette secte mais pour leur faire faire un sale boulot que le gentilhomme chrétien trouvait indigne de sa situation mais qu’il appréciait toutefois car rapporte de l’argent...


  • Merci à son auteur, et à E&R pour cet article remarquable.

    Comme je dis à certains imbéciles : " Nos pires ennemis, ne sont pas forcément ceux que l’on nous met sous les yeux !"


  • Je vais vous expliquer le jeu en cours entre Erdogan et Macron ...ne croyez pas que ils sont enemis au contraire ils sont alliés...
    Comme vous savez Erdogan est le parrain des frères musulmans en se servant d eux il a mit le monde arabo-musulman a feu et à sang..
    Mais ce n est pas le premier a faire ça ..
    .les occidentaux et spécialement les dirigeants français post Chirac ( le dernier président français) ont commencé ce jeu bien avant Erdogan en soutenant le printemps arabe qui était plutôt un printemps frères musulmans..,
    Et c était plus flagrant en Lybie et en Syrie où ils ont quasiment soutenue la branche radicale des frères musulmans : Al Quaida ( ça vous rappelle quelque chose " Al nosra fait du bon boulot" dixit Fabius)
    Erdogan sous son déguisement islamiste lui qui est président d une république ultra laïque ne fait juste que reprendre le relais ....
    Et c est pour cette raison qu il soutient tous ceux que les occidentaux avaient soutenus avant : Al Quaida Syrie et en Lybie et les frères musulmans dans le reste du monde arabe ... parceque les occidentaux ne peuvent plus se permettre de soutenir ouvertement étant donné que tous le monde aujourd’hui avait compris que c était des islamistes radicaux......
    Maintenant il faut savoir que sous la houlette de l Arabie Saoudite les nationalistes arabes ont mené une contre-révolution qui a éjecté les frères musulmans arrivés au pouvoir en Egypte et qui a faillit les éjecté du pouvoir en Lybie sans l intervention de Erdogan....
    Et il faut savoir aussi qu a cause de leurs implications dans les évènements sanglants qu a le monde arabe depuis le printemps arabe les frères musulmans ont perdu bq de leurs popularité chez les arabo-musulmans....
    Alors quoi de mieux pour les remettre en selle que d attaquer le Prophète de l islam afin qu ils se refassent une popularité en volant a son secours et en passant aux yeux des musulmans pour des défenseurs du Prophète Muhammad paix et benediction sur lui...
    Voilà a quoi joue Erdogan et Macron au service de ce pouvoir occulte qui dirige le Monde ... ?