Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Angoulême : des Gilets jaunes en garde à vue après avoir "décapité" Macron

Trois membres du mouvement des Gilets jaunes ont été placés aujourd’hui en garde à vue dans le cadre de l’enquête ouverte suite à la mise en scène de la décapitation du pantin d’Emmanuel Macron vendredi dernier à Angoulême, annonce l’AFP.

 

Trois Gilets jaunes ont été placés en garde à vue vendredi à Angoulême, dans l’enquête sur une « mise en scène », lors d’un rassemblement vendredi dernier, au cours de laquelle un pantin à l’effigie d’Emmanuel Macron a été décapité, entraînant un signalement au parquet, écrit l’AFP.

Les trois hommes ont été entendus au commissariat en tant qu’organisateurs de la manifestation, qui avait fait l’objet d’une déclaration en préfecture, après une enquête ouverte pour « provocation publique à la commission d’un crime » et « outrage à personne dépositaire de l’autorité publique », a précisé le parquet.

Une trentaine de Gilets jaunes se sont rassemblés dans la matinée en soutien au trio, qui devait passer la nuit en garde à vue, est-il indiqué.

L’enquête faisait suite à un signalement au parquet par la préfète de Charente. Celle-ci avait, dans un communiqué samedi, « dénoncé avec la plus grande fermeté » des faits « portant gravement atteinte tant à la personne qu’à la fonction du Président de la République ».

Lors du rassemblement pacifique au parc de Bourgines à Angoulême, auquel participaient une cinquantaine de Gilets jaunes, un « procès » fictif d’Emmanuel Macron avait été simulé, à l’issue duquel le pantin à l’effigie du chef de l’État avait été décapité à la hache, informe la source.

La préfecture avait signalé « des faits graves », « susceptibles d’être qualifiés pénalement ». Elle rappelait que si la manifestation avait fait l’objet d’une déclaration en préfecture, « le détail de son déroulement n’avait pas été précisé ».

Cité par l’AFP, l’avocat des trois hommes, Me Pierre-Henri Bovis, a regretté ces prises de position donnant à l’affaire un « tournant politico-judiciaire ». Il a estimé que ses clients étaient victimes d’une « lourde médiatisation », « contre leur gré », d’un « événement qui relevait d’un second degré », une « pièce de théâtre organisée par des Gilets jaunes, pour des Gilets jaunes ».

Voir aussi, sur E&R :

Le Système se barricade, lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2111266

    Ça me sidère cette capacités des mêmes à applaudir là-bas les révolutions de jasmin et autre printemps arabes tout en condamnant ici des simulacres sur le mannequin d’un troll décrit comme président d’une démocrature au crépuscule.

     

    Répondre à ce message

  • #2111282

    On arrête préventivement des gilets jaunes mais on laisse courir les milliers de fichés S ! Cette raie pue (blique) est nauséabonde !

     

    Répondre à ce message

    • #2111563

      parce que tu crois que les fichiers S ne sont que des islamistes ? ; atterris, les fichiers S représentent tous les opposants au pouvoir de la république, Alain Soral est fiché S, donc ne te leurres pas, les meneurs des gilets jaunes sont déjà tous sur les listes depuis qu’ils ont été identifiés

       
    • @cramon

      C’est normal, les fichés "S" n’emmerdent pas le gouvernement, ils tuent la population .Tandis que les gilets jaunes discréditent ce gouvernement de bandits depuis un mois .Là sa marche plus, et il faut vite mettre le couvercle sur la marmite, mais malheureusement pour eux il est trop tard .Et puis un fiché "S", ça sert à faire des attentats lorsqu’on en a besoin pour que nos élus s’apitoient devant la population faisant croire qu’ils les protègent Ça, c’est pour le fun ,et puis ça fait longtemps qu’on a compris le manège.

       
  • #2111307

    Pour être complet le parquet aurait du rajouter que cette réaction fait suite à la provocation originale d’élections truquées dont 83% Français ont été les victimes !

     

    Répondre à ce message

  • #2111316

    ’’ils’’ ont décidé d’aller au clash car ’’ils’’ se sentent désormais assez forts (’’ils’’ font tout pour cela depuis 50 ans) pour anéantir les Français chez eux de plusieurs manières différentes et la seule chose qui peut les freiner c’est le fait que leurs ennemis sont aussi leur ressource. Pour leurs victimes il n’y a que deux solutions, l’une venant de l’intérieur et l’autre de l’extérieur les deux pouvant être connectées. La situation va glisser progressivement vers une montée en puissance dans l’affrontement.

     

    Répondre à ce message

    • Pas sur. Ils vont au clash car ils sont dans une impasse je n aimerais pas être à leur place. Il viennent de mettre en examen les 3 gilets jaunes et le 1er ministre fanfarone. A mon avis c’est la goutte de trop. Enfin on verra bien.
      Quand on voit que les frontieres sont ouvertes et les fiches s sont en liberté les francais sont abasourdis et cela finira très mal.

       
    • #2111495

      Ne jamais oublier comment ce régime est né et comment il a perduré bien que ce soit indiscutablement au détriment du Peuple qu’il a dominé, asservi, et trahi. Ils ont assez démontré qu’ils sont capables de tout, il suffit de comptabiliser les victimes de 2 siècles de tyrannie pour le comprendre. Il n’y a pas d’autre moyen d’en finir que de recourir à une monarchie constitutionnelle véritablement démocratique.

       
  • #2111333

    Dans le même temps, ces détenteurs de l’autorité bafouée rendent gloire à la décapitation d’un roi (martyr de France), événement socle de la République ; estiment un mal nécessaire d’éliminer des chefs d’état légitimes ; ou font désigner des personnalités désignées indignes bonnes pour le peloton d’éxécution. La racaille républicaine, ça ne se nettoye pas au Kärcher, ce n’est pas assez puissant.

     

    Répondre à ce message

  • #2111345
    Le 29 décembre 2018 à 19:20 par sylvie une française
    Angoulême : des Gilets jaunes en garde à vue après avoir "décapité" (...)

    Et durant ce temps, Macron va se reposer à Saint-Trop.
    Apparemment, il doit en avoir besoin à la manière dont il est grimé et le visage creux.
    Cet homme a peur pour sa vie, ça se ressent mais il continue à nous narguer et à nous dédaigner.
    Il va falloir trouver une issue, ses fuites multiples ne pourront pas continuer.
    Il est haï par une grande partie de la population. En étant élu, il ne s’attendait pas à ces manifestations, pensant que chacun serait à sa "botte".

     

    Répondre à ce message

    • Il va quelque part en secret dans un premier temps pour passer noel.
      Puis on apprend que c’est saint trop. Dans le genre bling bling. Puis il trouve rien de mieux que de faire du shopping dans les rues.
      Curieusement on ne l’a pas vu à la messe de minuit.

      D’ailleurs on a ensuite appris qu’il avait passé noel chez Danièle Thomson. Sauf que cette dame n’est pas chrétienne. Curieux choix que de passer noel la où l’on ne faite pas noel. Mais puisqu’on vous dit qu’il est chrétien et qu’il a à sa demande été baptisé à 12 ans...la crédulité des français est époustouflante.

       
  • #2111356

    Ils n’ont cas dire qu’une seule chose en garde à vue sur leurs dépositions : "Je suis Charlie"

     

    Répondre à ce message

  • #2111539
    Le 30 décembre 2018 à 01:37 par Macron punit la justice
    Angoulême : des Gilets jaunes en garde à vue après avoir "décapité" (...)

    Inciter à décapiter quelqu’un sans procès est une chose grave.
    Mais faire un spectacle (où la personne visée est absente) où la décapitation est la suite d’une décision judiciaire, où est le problème ?
    Sauf a considérer que les condamnations judiciaires sont des injustices, et que par conséquent on doit punir les juges... (chiche !).

    Macron incite à l’injustice. Qu’il ne s’étonne pas qu’on lui fasse procès. Et qu’on l’exprime en spectacle.

     

    Répondre à ce message

  • #2111545

    De Gaulle disait que les Français étaient des veaux : mais il ne nous avait pas dit « des veaux d’où ? »...
    Aussi, qu’en serait-il de nos accusés en sorcellerie s’ils venaient à le choper pour de bon.
    Mais dites-moi, qui est, en terme de « provocation », le tambour qui a suggéré de venir le chercher ? Pour ma part, n’ayant pas de télé et usant du bouche à oreille, j’avais même compris le « percher »... c’est te dire les déformations possibles par le tuyau de la rue.
    J’espère que les avocats sauront faire leur devoir et montrer (voire exiger) que la Justice peut être impartiale et séparée (M.C.S.L.C.)
    Si ce n’est, qu’elle soit Charlie.

     

    Répondre à ce message

  • #2111690
    Le 30 décembre 2018 à 12:45 par Montanardi albert
    Angoulême : des Gilets jaunes en garde à vue après avoir "décapité" (...)

    Monsieur Badinter, une des plus haute autorité morale de "ce pays", placé très haut dans la liste des panthéonisables avec sa prestigieuse épouse ardente propagandiste de la gestation pour autrui, ne déclarait-il pas à la télévision commentant l’inique procès fait au Roi Louis XVI :"Il fallait que la tête du souverain tombât pour que le peuple devînt souverain".Et là,il ne s’agissait pas d’un simulacre.Comme quoi on peut avoir milité et avec quel éclat pour l’abolition de la peine de mort pour les assassins crapuleux de petits enfants et considérer cette même peine de mort comme très utile voire hautement recommandable pour se débarrasser de ceux qui entravent vos projets politiques.Enfin,pas les vôtres bien sûr mais plutôt ceux d’une minorité éclairée !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents