Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Anne-Élisabeth Lemoine contre-attaque, Nicolas Dupont-Aignan veut saisir le CSA

« Nicolas Dupont-Aignan veut saisir le gendarme de l’audiovisuel. Remonté après son clash face à Patrick Cohen et Anne-Élisabeth Lemoine dans C à Vous mercredi soir, l’ex-candidat à la présidentielle n’a pas du tout apprécié la mise au point du talk-show, au lendemain de la séquence. [...]
Nicolas Dupont-Aignan, qui se défend d’une quelconque préméditation, considère que France 5 n’a pas respecté l’obligation de neutralité qui incombe au service public audiovisuel. “J’envisage de saisir le CSA”, précise le patron de DLF, qui estime avoir été victime de “ségrégation politique”. » (Source : Capital)

Que l’on soit pro ou anti-NDA, pro ou anti-AEL, ce conflit est intéressant : il met sur la place publique la problématique de la neutralité des journalistes du service public audiovisuel.

 

Les chiffres qui parlent

Rappelons que sur France Télévisions, ils sont près de 10 000 employés, pas tous journalistes certes, mais ça fait une bonne division d’infanterie. Ces 10 000 fonctionnaires, 9 840 temps pleins pour être précis en 2018, perçoivent une manne publique de 2,5 milliards à laquelle il faut ajouter 370 millions en pub et parrainage.

Sur ces 10 000 salariés, 3 000 sont journalistes. Anne-Élisabeth Lemoine en fait partie. Son rôle est d’animer l’émission de débats quotidienne C à vous qui coûte 40 000 euros à la chaîne. L’émission n’est pas produite par le service public mais par une société extérieure, 3e Œil productions. Cette société appartient à Pierre-Antoine Capton, qui a créé il y a trois ans avec le banquier de Lazard (groupe mondial de conseil financier, avec les David-Weill à leur tête) Matthieu Pigasse, coactionnaire du Monde, et l’homme d’affaires Xavier Niel, lui aussi coactionnaire du Monde, une structure nommée Mediawan qui pèse 250 millions. Mediawan investit dans la production télévisuelle de divertissement.

 

NDA contre AEL

Les liens avec la haute banque et les milieux d’affaires étant posés, revenons à la polémique. NDA a été invité à quitter le plateau de C à vous pour avoir dénoncé la dépendance des employés de l’émission vis-à-vis du pouvoir politique. Une démonstration qui n’est plus à faire mais que nous pouvons défendre devant un juge, avec tous les éléments nécessaires.

C à vous n’est pas une émission de divertissement ni d’information, mais un dispositif de propagande pour le pouvoir profond et mécaniquement pour le pouvoir visible. C’est-à-dire que C à vous fait la promotion du Système, autrement dit des injonctions de l’idéologie mondialiste, l’hydre à 7 têtes que tout le monde connaît désormais : féminisme, homosexualisme, sionisme, antiracisme, antifascisme, antinationalisme, immigrationnisme...

 

 

Cette promotion du Système s’exerce à travers le choix des invités, qui font partie du même Système, mais aussi le choix des questions et des thématiques, qui passent elles par les animateurs et chroniqueurs. Les principaux sont Anne-Élisabeth Lemoine, Patrick Cohen et Pierre Lescure.

Lemoine est issue de l’écurie Fogiel, l’homme qui défend la GPA et qui se trouve au carrefour de deux lobbies surpuissants dans la télé française. Pierre Lescure est le grand patron du Festival de Cannes – le cinéma est la vitrine du mondialisme – ainsi qu’un homme-clé des médias français. On ne présente plus Patrick Liste Noire Cohen, le journaliste qui fait office de commissaire politique de Lemoine, qui est par définition limitée politiquement.

 

 

On voit donc, après ce rapide survol, que l’émission est une émanation absolue du Système pour lequel elle doit faire une publicité incessante. Il est alors logique que dans un tel dispositif un invité étiqueté nationaliste se fasse étriller. La simple invitation d’un patriote dans C à vous déclenche des réactions physiques de la part des permanents. Sur leurs visages se lit au mieux la froideur, au pire le dégoût.

Conscient de tout cela, en entrant sur le plateau de C à vous le 6 mars 2019 à 19 heures, NDA avait déjà sa stratégie : faire éclater la partialité de l’équipe à la face des téléspectateurs, booster sa cote dans l’opposition et accessoirement vendre son livre. Autant utiliser l’adversité à son avantage, c’est de bonne guerre. On connaît la suite.

Depuis, secouée sur les réseaux sociaux par ce que les employés serviles de la banque appellent la fachosphère, qui n’est souvent qu’une bonsensosphère, Lemoine s’est fendue d’un texte qu’elle n’a pas dû écrire elle-même, rapport à son faible niveau conceptuel, générateur à notre grand plaisir de fake news en série :

« Bonsoir à tous chers téléspectateurs et merci de votre confiance parce que nous sommes à votre service, au service d’une information la plus sérieuse et professionnelle possible, mais toujours indépendante... »

 

La réplique de Dupont-Aignan figure sur le blog de son parti politique. Il confirme ce que toute personne nantie de bon sens sait du fonctionnement réel de C à vous :

Sur la forme, la scénarisation choisie par les animateurs de CàVous avait pour seul but, non pas de me laisser m’exprimer avec impartialité, mais de relayer les attaques de nos adversaires politiques contre Debout la France. Il faut savoir que j’étais invité via mon éditeur pour présenter mon nouveau livre « Résistance ».

Or, j’ai compris dès l’introduction scandaleuse réalisée par Anne-Elizabeth Lemoine que la présentation du livre était passée à la trappe et qu’il s’agissait uniquement de descendre Debout la France sur la base d’informations bidon. Ainsi Mme Lemoine décrivait une situation catastrophique pour notre liste aux élections européennes. Catastrophique ? Tous les sondages nous donnent en hausse par rapport à la Présidentielle de 2017 pendant que Les Républicains et La France insoumise perdent entre un tiers et la moitié de leur force électorale !

Mme Lemoine pensait que j’allais m’asseoir gentiment après son sermon mensonger sans dire un mot et répondre directement à la 1ère question de Patrick Cohen. C’est mal me connaitre !

Vint ensuite l’interview elle-même. Patrick Cohen m’a immédiatement demandé comment je pouvais être en désaccord avec les objectifs européens de la lettre de M. Macron ! Le ton était posé et le piège bien mis en place ! Il fallait forcément être d’accord avec le Président de la République ! Hélas pour l’équipe de C à Vous je commence à avoir suffisamment d’expérience pour ne plus accepter les manœuvres de ce genre.

JPEG - 46.5 ko
Payés par la redevance pour promouvoir l’idéologie mondialiste

 

La télévision publique appartient en réalité, on le voit avec l’exemple symboliquement frappant de C à vous, à la haute banque et aux milieux d’affaires par le truchement de groupes de pression qu’on appelle aussi lobbies.

On y devine la stratégie mondialiste du haut en bas de l’échelle : tout en haut règne la puissance bancaire, qui tient le pouvoir politique, et en dessous s’agite le pouvoir médiatique, qui doit tout à son niveau d’organisation supérieur.

En conséquence, tout ce qui peut contrarier les intérêts supérieurs doit être éradiqué. La banque est mondialiste par essence, ses employés médiatiques doivent l’être.

Conclusion : C à vous c pas à vous. C à la banque.

L’action NDA à la hausse, sur E&R :

 






Alerter

96 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents