Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Anne-Sophie, 31 ans : "Je couche avec un mec d’extrême droite, je le vis mal"

Analyse de Julien Rochedy

« “Je comprends pas comment on peut s’entendre aussi bien en partant de positions si contraires”. Quelle place pour la politique au sein du couple ? Anne-Sophie, 31 ans, a rencontré un homme dont les convictions sont à l’opposé des siennes. “Je me demande si je suis en train de me renier en couchant avec un mec d’extrême droite, antiféministe, nationaliste…” Une telle histoire a-t-elle un avenir ? »

Ainsi commence l’article de Slate – et pas Slut (« salope ») – que le masculiniste Rochedy s’est empressé de commenter.

 

Féminisme et rochedysme, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

87 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et alors j’ai vécu 20 ans avec une socialiste, et je ne m’en suis jamais remis...

     

  • Cet ostracisme est immonde. Quand on dévoile ses opinions patriotiques en France on se fait généralement larguer par les femmes, mettre au placard par son entreprise, vilipender par les gamins du quartier (jet de pommes sur le toit, graffiti sur la boite au lettres...), rejeter par sa famille (pour empêcher la contamination idéologique du petit neveu) et par ses "amis" d’enfance, censurer sur Internet...

    En fait on vous pousse à devenir clochard, au mépris du toutes les règles de la société, et notamment du débat libre et démocratique basé sur la raison.

    L’émigration à l’est permet de résoudre ce problème en partie, en attendant de le leur faire payer à tous.


  • Un conseil : faites comme moi. Dès qu’elle commence vous dites "je parle pas politique avec les femmes.."
    Si elle vous demande pourquoi vous lui repondez un truc dans le genre "ma cherie, c’est ennuyeux la politique pour une femme. J’ai pas envie que tu penses que je suis un mec avec une conversation chiante. Les femmes, il faut leur parler des fleurs, du soleil, des vacances, des trucs romantique ect..."
    Ça marche assez bien.

     

    • @Aiguiseur de guillotines : à ce petit jeu là, on se fait quand même vite rattraper par la réalité... A moins de couper la télé, la radio, internet (un conseil, ne te fais pas piquer en train de mater E&R sinon c’est mort), et de t’abstenir de tout commentaire quand bas-dessus, bras-dessous, vous croiserez un migrant qui vous demandera une pièce (éventuellement par la force)...

      Et sinon tu conseillerais quoi aux femmes comme discours ? "Mon chéri, c’est ennuyeux la politique pour un homme. J’ai pas envie que tu penses que je suis une nana avec une conversation chiante. Les hommes, il faut leur parler des voitures, des courses de stock car, des bastons, des trucs couillus, etc." ???


    • Complètement d’accord avec vous.
      De plus, si je peux me le permettre, je rajouterais que les femmes raffoles de tout ce qui rassure..du fric, des diplômes , un super boulot, avec cerise sur le gâteau, beaucoup de centimètres et des muscles en quantités...
      Mais par contre évitez de faire apparaître une trop grande culture, du genre autodidacte, qui ne correspond pas a votre niveau de job...Cela les inquiéteraient...


    • Bon je vais prendre votre commentaire comme une gentille provocation pour être totalement dans l’esprit d’E&R...Car.... excusez moi...Je suis une femme,...et c’est moi qui ait fait découvrir SORAL et E& R à quantité de gens dont beaucoup d’hommes (dont mon mari), des gens souvent totalement ou partiellement endormis. Avant cela je votais pour Jean-Marie LE PEN en l’ayant entendu parler en direct et non pas expliqué dans les journaux de gôche...Si certains hommes pouvaient arrêter de parler des femmes comme une sous espèce animale ou d’une variété de plantes décoratives ce serait tellement tellement bénéfique à tous. Vous n’imaginez pas l’impact de vous commentaires (au fond très bêtes) sur quelqu’un de plus faible de conviction que moi par exemple... Comment vouloir réconcilier avec cette mentalité ? A quoi servent vos commentaires ? A vous faire plaisir à vous défouler rien de plus.


    • T’as tout résumé Tatiebaba... et c’est la même chose sur bien des sujets malheureusement.


    • Entièrement d’accord avec les propos de @Tatiebaba,

      Pour les détracteurs, dès lors que vous êtes en accord avec vos convictions (c’est à dire en congruence) il n’est aucune femme pour se barrer au regard de quelque sujet que ce soit, surtout si cela l’intéresse. Poussons plus loin le bouchon de votre bêtise, comme dirait Bégaudeau : A.S., qui affirme en avoir « dûment pénétré 700 », est passé, dans ce que les critiques ou balances appellent, « d’un extrême à l’autre ». 700 c’est savoir trouver chaussure à son pied, au gré de l’évolution (vous remarquerez que je n’ai pas écrit « changement ») politique.
      L’important, pour la grille de lecture, étant d’être à la même page ou sur le même registre critique par la raison. Seuls des affects en opposition radicale s’avèrent irréconciliables et encore que l’alchimie de la passion peut passer outre : certes, cela ne construit rien d’autre que des têtes de lit à renouveler successivement.


  • Dans la pièce, celui qui cède à la pulsion sans la transcender est faible, de gauche ou de droite peu importe.

     

  • Non mais là, on a le droit de lui jeter des tomates ou bien c’est veganophobe ?


  • "Avec le temps tu risques d’être amoureuse de ses idées..."

    Vu l’état d’esprit actuel de la nana, je vois pas pire déclaration pour la faire fuir justement...
    A moins que ce ne soit fait exprès, mais là reste à déterminer si Rochedy n’a juste aucun talent humoristique ou un humour plutôt "pervers"....


  • Rien que d’ entendre la voie vulgaire de la femme et de constater son formatage de gauche progressiste , c’ est au gars d’ extrême droite que va ma compassion . Le pauvre !


  • #2195456

    Tu veux nous conseiller un film ?
    Pourquoi pas ?

    Croix de fer (Cross of Iron) est un film anglo-germano-yougoslave réalisé par Sam Peckinpah sorti en 1977, avec notamment James Coburn, James Mason, Maximilian Schell, et David Warner.

    Il est très péckinpien, tu vas kiffer

    Le personnage principal traverse les guerres, en voit les horreurs,
    mais ce n’est pas un film de démonstration pour les maternelles

    C’est Peckinpah.
    Le grand Sam.
    Sam Peckinpah.

    À travers l’horreur de la guerre, il te montre toutes les valeurs auxquelles on tient
    Toutes
    Absolument

    Avec le personnage incarné par James Coburn, qui traverse toute la guerre, toutes les guerres

     

  • Bah si tu le vis mal arrête de coucher avec lui, c’est quoi ton problème ?
    Soit son côté infréquentable t’excite secrètement, soit tu veux juste du sexe avec lui parcequ’au fond, tu n’as pas vraiment d’opinion politique toi-même, tu sais simplement que c’est jugé socialement inacceptable.
    Donc ouvre-la pour la besogne, sinon ferme-la.

     

  • Tout est relatif, je ne suis pas "raciste" au sens ou on l’entend généralement mais plutôt de sensibilité traditionaliste/conservatrice.

    Tout le contraire de ma femme qui est une pure gauchiste pro immigration.

    Et malgré nos divergence d’opinion politique notre couple fonctionne très bien et pour rien au monde je ne changerais de femme. Vraiment.

    Donc faux débat en ce qui me concerne.


  • Du très bon Rochedy. Il a tout dit... Les gauchistes se permettent de coller des étiquettes de monstres ou d’arriérés à tous ceux qui ne pensent pas comme eux.

    Dans cette histoire, je soupçonne la jeune femme, toutefois, de n’être pas si à gauche que ça. Sans quoi je doute qu’avec ses cheveux mi-roses mi-verts, ses piercings dans le nez, son t-shirt "Refugees welcome" et son badge "mon corps m’appartient d’ailleurs j’ai déjà avorté 6 fois", elle ait pu séduire un mec d’extrême droite (à mon niveau d’être humain normal, je me demande d’ailleurs encore comment ce genre de personne peut parvenir à séduire qui que ce soit... faut vraiment avoir faim !). Ou comment avec un peu de travail, il ne devrait pas être si compliqué que ça de parvenir à la persuader qu’elle fait déjà un peu partie à l’insu de son plein gré, des monstres qu’elle dénonce... Gnin gnin gnin... ;)

     

  • Elle "couche avec".
    Encore une relation de très haut niveau, fusionnelle, transcendantale.

     

  • C’est le rôle de l’homme d’avoir plus d’expérience que la femme et de l’initier à certains sujets comme la politique ou le sexe. En réalité les femmes demandent qu’on leur dise quoi penser autant qu’elles attendent qu’on les prenne. A l’homme d’avoir la culture pour assumer son rôle. Celui qui laisse sa femme parler politique sans la contredire si nécessaire n’est qu’un soumis qui la rend malheureuse au fond.

    En Hongrie la pression médiatique étant moindre, des discours qui paraîtraient des plus extrémistes en France passent sans problème dans une discussion privée avec la plupart des femmes de tous bords politiques, dès lors qu’on argumente. Alors que des canadiennes ou même des françaises se mettent à trembler et à fuir au bout d’une demi-heure.


  • C’est bon signe, les hommes dits d’extrême droite arrivent à baiser des gauchistes à découvert alors que nous sommes le diable pour ces gens là, je doute par contre qu’une femme nationaliste se laisse prendre par un homme féministe, progressiste etc ...

     

  • Plus le progressisme nie l’homme et la femme dans leur absolu, plus il crie au sexisme ; plus il métisse, plus il racialise ; plus il indifférencie le mal et le bien, plus il les clive en moralisant les cerveaux en termes de gauche et de droite, pourquoi pas, face au manque de convictions, l’ostracisme est bien utile quand on veut garder sa place.
    Bref, plus le pouvoir lutte contre les discriminations, plus il en crée, plus il prône le vivre ensemble, plus il divise, plus il se réclame ouvert, plus il s’empêtre et s’enferme dans ses contradictions.


  • Peu importe les idées politiques, ce qui compte c’est l’intelligence de chacun et l’ouverture d’esprit, c’est à dire l’acceptation que l’autre ne se conformera jamais à sa propre vision du monde. A partir de là on peut être en désaccord sur à peu près tout... au contraire, le désaccord a tendance à stimuler les esprits "supérieurs".

    « c’est bien d’être d’accord, mais on se fait vite chier ».


  • En général les femmes sont conformistes et elles aiment bien ne pas être en porte à faux avec le contexte social et l’idéologie dominante. Qui plus est à notre époque. Faites l’expérience : allez dans un diner de cons avec votre copine de gauche. Si vous êtes ER ambiance assurée mais les cons ne seront pas ceux qu’on croit....

    Même quand elles partagent les mêmes opinions politiques que leur homme, elles apprécient que celui-ci soit reconnu socialement.
    J’ai donc remarqué que le prince qui épouse une bergère c’est faisable mais la princesse qui épouse un manant c’est beaucoup plus problématique.

    Dans ma génération de soixante-huitards, l’horreur du "mec de droite" est portée à l’incandescence ce qui explique que des vieux mecs comme moi finissent leurs jours seuls.
    Imaginez un peu, déjà être très natio. de droite c’est trop hard pour ces pauvres créatures mais catho tradi alors là, c’est le film d’horreur !

    Par contre les autres femelles de ma génération aiment bien se promener bras-dessus bras-dessous avec des migrants de trente ans moins qu’elles. C’est leur côté infirmière, bonne soeur laïque : relire "Sexe et caractère" d’Otto Weininger chez KK. C’est très clair...


  • je dirais plutôt que coucher avec une minette bobo-gauchiste ne peut que rendre l’homme facho s’il tient à survivre et à ne pas choper un cancer alors même qu’au départ il avait peu ou prou les mêmes attitudes politiques que mademoiselle.

    C’est ce qui est arrivé dans le cadre de ma propre relation de couple au fil des années 1990. J’étais peu ou prou un anarchiste disciple de Léo Ferré, tout comme Nathalie, fille baptisée de son nom pour une chanson bien connue. Nous partagions tous deux un intérêt pour la culture pseudo-indienne des bobos : alimentation végétarienne, non-violence à la Gandhi, méditation...

    Au bout de quelques mois, plutôt qu’à faire des querelles de ménage, mon système immunitaire psychique m’a conduit à mutiplier avec tous des déclaragtions de plus en plus typiques de l’extrême-droite, et cela avait en fait pour effet de renforcer son attrait pour moi, pour une sorte de diable anti-féministe qu’elle avait cru voir en moi dès le départ. En fait mes déclarations n’allaient pas plus loin que le fait de bien montrer à cette fille que ses attitudes dites contestataires n’étaient que des programmations mentales opérées par les multinatinales de la culture.


  • Moi aussi j’ai une femme qui vote à gauche, elle vote FN, et je n’en fait pas tout un plat...


  • La dernière liste présente ,aux européennes,un couple de musulmans dans une liste musulmane...Lui est maghrébin,elle est une gauloise en burqa....Qui a épousé les idées de l’autre ?

    Sinon,le gars de droite extrême aurait pu,pour tirer,te faire croire qu’il "progressiste" et de gauche,bien sûr....Mais c’est toi qui est demandeuse...Après,si la politique doit prendre le pas sur ton existence...j’ai pas de solution !


  • Hé si, il faut en rire. Si on ne peut même plus rire d’une conne, alors où va t-on ? Peut être avait elle l’excuse de la jeunesse. Par contre, moi, plus je vieillis et plus j’aime rigoler.


  • Au regard de la situation actuelle, je pense qu’il est préférable qu’un "nationaliste" rencontre une "nationaliste" et nous fassent des petits "nationalistes"...
    Avoir un père de droite et une mère de gauche (ou le contraire) est plutôt déstabilisant qu’autre chose et, finalement, le môme (pour éviter d’avoir à choisir) se raccroche à la bien-pensance ambiante.
    Ah oui, j’oubliai, la finalité d’un couple est, me semble-t-il l’enfant...

     

    • Généralement un couple s’accorde naturellement sur les grandes lignes avant de s’engager sérieusement et de finaliser l’affaire par des enfants.
      Je pense au contraire qu’il est bon qu’un homme bien à droite soit assez ouvert pour cheminer avec une gauchiste, comme le dit Rochedy il y a de fortes chances pour qu’elle se convertisse et pas l’inverse.
      Il faut éviter de se sectariser.
      Je suis pour ma part assez fier d’avoir ouvert l’esprit de qqes jeunes filles qui me paraissaient lobotomisées par le gauchisme ambient. La plupart semblaient en fait chercher quelque chose de plus consistant que le menu habituel


  • Attention (achtung pourrait on même dire), la pleurniche ça ne marche que pour ceux qui sont plus humains que les humains, même pour ceux qui ont du mal à attraper des coups de soleil, ça marche moyen ! Décidément, cette vidéo est vraiment hilarante.


  • Pour ma part, j’estime que parmi les bobos, il y a sans doute quelques cons, mais surtout beaucoup d’hypocrites.


  • Parce que c’est un mec de sa classe sociale. Qu’il soit d’extrême droite, d’extrême gauche ou centriste c’est la même.
    Dans les familles on s’engueule pendant les repas puis on se réconcilie au dessert, voilà.


  • Juste la voie de cette femme me hérisse le poil... tellement de gauchiasses parlent comme cela maintenant, c’est insupportable. Entre ca et l’accent de weshwala de banlieue, ca devient dur a supporter...


  • Rien de tel qu’une grosse bite extrèmement droite.

     

  • J. Rochedy, c’est notre J. Peterson à nous !

     

  • Il ne lui a pas menti, et lui a dit la vérité sur ses opinions politiques : ne sait-elle pas que lorsqu’on aime vraiment quelqu’un, on l’accepte tel qu’il est ?


  • C’edt Quoi un mec d’extrême-droite ? Un néoconservateurs libéral américain ? Un suporter de Netanyahu ? Une personne indigène qui ne veut pas se faire envahir ? Un pauvre gars moyen qui essaie de vouloir vivre en sécurité chez lui avec sa famille ? Paix et paix


  • Le parti fasciste était un parti socialiste, donc de gauche, financé et soutenu par des juifs antisionistes (opposés aux réseaux occultes de la franc-maçonnerie), s’opposant de fait à la communauté internationale mondialiste, qui n’a d’international que son diktat.

    Mussolini a eu de nombreuses maîtresses dont une journaliste juive, socialiste et militante du parti fasciste.

     

  • Si des jeunes bourgeoises ’’de gauche’’ se mettent à sortir avec des jeunes bourgeois ’’d’extrême droite’’ c’est que le discours d’extrême droite fait partie de l’idéologie dominante, c’est simple. Pas besoin de ratiociner et de sombrer dans le psy-cul comme Julien Rochedy.

    On ne se dispute qu’avec les gens qui nous ressemblent au fond. Les autres on ne les connaît pas et on leur adresse même pas la parole.

     

    • Rectification :
      Si quelques bourgeoises de gauche isolées se mettent à sortir avec des jeunes bourgeois ’’d’extrême droite’’ et s’en repentent, c’est que le discours d’extrême droite ne fait pas partie de l’idéologie dominante.


    • On ne peut pas être bourgeois de gauche, pour commencer. Un bourgeois c’est quelqu’un qui vit sur le dos des autres, donc ça le place d’emblée à l’extrême droite. Qu’on soit "gaucho" ou "droitard" après c’est du folklore. On fait semblant de s’engueuler sur des questions sociétales secondaires (pro ou anti féministe, pro ou anti avortement, pour ou contre le gluten ? ) mais au fond tout le monde s’entend très bien puisqu’on mange tous dans la même gamelle.
      C’est la place qu’on occupe dans le procès de production, dans les rapports économiques, qui nous définit.


    • Bien sûr Je ne dis pas ça pour juger, et l’avortement c’est une question très grave évidemment, je ne plaisante pas non plus avec ça. Mais c’est pour dire que les rapports humains sont déterminés par l’économique avant tout.


    • @Arthur êtes vous sûr d’avoir la bonne définition de l’extrême droite ?....
      Vous pouvez commencer par là.. https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Ext...

      Et aujourd’hui une bonne partie de la classe dominante applique la célèbre formule : "Droite du travail et gauche des valeurs"


  • A quand un reportage sur une femme d’extreme droite qui ne supporte plus de coucher avec un couillon de gauche ?


  • Impossible d’écouter cette bande son jusqu’au bout. On touche le fond. De vrais cerveaux malades, comme dirait l’autre ! Par contre, Rochedy, je me le passerais en boucle !


  • Hahaha, Jeanne au secours ! Les commentaires des uns valant les commentaires du camp opposé, notre France est bien mal barrée... Le "communautarisme politique" et le communautarisme ethnique que beaucoup conspuent (à juste titre) se valent bien... Quoi de plus c h i a n t que deux individus d’accord sur tout ? Se baser sur un podcast de propagande pour sortir ses cartes idéologiques n’est pas très glorieux...


  • #2195860

    Coquine, le facho en 2019 c’est tres surfait , je te conseille le militant LREM
    L’essayer c’est l’adopter !
    C’est comme une poire de lavement , tant que t’as pas assayer, tu peux pas en parler

     

  • Ne dit-on pas que "l’amour n’a pas de frontières" ? Dans une société on l’on ne cherche que le plaisir et que Sade aurait aimé connaître, en plus !


  • « Extrême gauche ; Féminisme ; Insolite » les mots-clefs résumes bien la situation .


  • Le sida mental peut-il se guérir ? A priori par une thérapie de couple.


  • La plupart des femmes avec qui j’ai eu des relations étaient gauchistes. Les discussions étaient animées et tournaient évidemment à chaque fois en ma faveur (quand on a pas de culture politique et historique et qu’on réagit qu’à l’affect, on tient pas longtemps...). Mais ce clivage n’a jamais été la cause de la rupture. Preuve s’il en fallait que ce genre de choses, elles s’en foutent du moment qu’elles ont leur compte au plumard et pour le reste...

     

  • Cette histoire m’est arrivé plus d’une fois dans ma jeunesse...et c’est assez risible quand une femme de gauche bien souvent de fac ou de bonne famille bourgeoise vous drague alors que déjà d’apparence physique et de look vous n’avez rien d’un bon bobo gauchiste..cheveux courts ..flight ..rasé de près ..que vous suintez le "gudard" ...En fait elles recherchent inconsciemment un homme viril qui assure...qui dégage une certaine force morale et physique et non pas ces types dévirilisés .."ces nouvelles copines"..ces beaux parleurs moralistes assez rébarbatifs à la longue..bien souvent crasseux ou de look négligé sans classe.. un homme qui va les protéger dans la vie et qui va les soutenir..Beaucoup l’ont su et l’ont totalement accepté , certaines ont même changé d’opinions politiques , tellement elles ont été surprises de nos valeurs et par le fait que nous ne soyons pas ces êtres machistes , violents , racistes primaires , ces démons tant décriés par le système . Pour d’autres vu la rapidité de la relation ou leur degré de lobotomisation irréversible de l’antifa primaire je me contentais de bien les "baiser"...je me rappelle de l’une d’entre elles qui vomissait sans cesse l’extrème droite , qui en appellait même à notre éradication physique ..à chaque fois que je faisais l’amour avec elle et qu’elle prenait son plaisir ..je me disais dans ma tête "tiens prends ça c’est un faf qui te baise" et réellement mon plaisir était multiplié.. Une bonne quenelle à ces grandes moralistes formatées qui oublient ou renient bien souvent leurs grandes théories devant l’argent ou lorsqu’elles ont vraiment bien pris leur pied en étant été dominées sexuellement par leur amant...ce n’est pas du machisme primaire mais totalement vécu et réaliste..

     

  • Cette fille est une vaste blague, rien que sa manière de parler, avec son vulgaire et son ton méprisant quand elle évoque la France, me conduirait a la rejeter sur le champ.

    Que c’est toujours beau de voir tous ces gauchistes, toujours prompts a afficher aux yeux de tous leur très grande humanité et leur tolérance, littéralement se demander s’ils peuvent fréquenter un mec d’extreme-droite, ces gauchistes qui ne se poseraient par exemple jamais cette question lorsqu’il s’agirait de fréquenter des jeunes voyous ou des types corrompus.
    Le pire dans tout cela, c’est que la majorité des femmes, surtout quand elles sont jeunes, ce qui est mon cas, sont pratiquement toutes ce genre de filles, si ça, ce n’est pas du conditionnement...

    Alors moi je ne m’embarrasse plus, je fais même pire qu’elle, c’est que je ne m’intéresse même pas à ce genre de fille quand je les croise dans ma vie, je laisse les gauchistes entre eux dans leur sectarisme et leur hypocrisie, et je m’en porte pas plus mal


  • L’été facho, l’été facho, dans les tee-shirts dans les maillots... ♫
    A-t-elle lu Marie Minelli ? Pour une fille bien, si sucrer ce n’est pas tromper, coucher non plus : c’est le village au fond de la vallée qu’est tromper.
    Je croyais que la modernité ambiante conjuguée au féminisme chantant allait régler le sujet : que nenni ; il reste des connasses.


  • Je couche,
    je vis avec un homme d’extrême droite (puisque ER = extrême droite)
    je suis mère de ses enfants
    et j’en suis tellement heureuse...enfin un homme un vrai, qui aime les vraies femmes.
    Enfin un homme qui cherche la vérité Et est prêt à payer le prix de cette’ vérité


Commentaires suivants