Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Julien Rochedy : "Il n’y a pas de guerre des sexes"

Julien Rochedy surfe intelligemment sur la féminisation des sociétés occidentales – à l’origine du malaise masculin – qui a contaminé la France, malgré son essence latine. Il a créé « Major », un mouvement qu’on peut qualifier de masculiniste, mais un masculinisme pas opposé aux femmes, à la différence de ce qu’on peut voir outre-Atlantique. Il s’agit d’enseigner à des hommes un peu perdus au milieu de la violence des injonctions féministes et homosexualistes comment être, rester ou devenir des hommes. Il est question avant tout de développement personnel, pas de guerre des sexes (ce qui permet de continuer à draguer les femmes). Une forme de résistance à l’esprit de soumission actuel.

 

Voir aussi, sur E&R :

 

Comprendre l’importance de la virilité avec Kontre Kulture :

 






Alerter

50 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2058949
    Le 9 octobre à 21:52 par Ariane
    Julien Rochedy : "Il n’y a pas de guerre des sexes"

    Excellente initiative !
    Effectivement, les femmes, bien ancrées dans leur féminité, ont besoin de chevaliers !
    Il faudrait des formations en parallèle pour les femmes afin de développer au maximum la complémentarité ; sur ce socle il sera ainsi possible de reconstruire le couple et donc la famille !

     

    Répondre à ce message

    • #2058973
      Le 9 octobre à 22:39 par Elisa
      Julien Rochedy : "Il n’y a pas de guerre des sexes"

      Complètement d’accord Ariane :-) Il faut des formations pour réapprendre aux femmes à être féminines.... et quand je dis féminines, c’est pas seulement l’emballage, c’est surtout mental.
      On pourrait reconstruire la famille comme vous dites, et même réinsuffler du désir....

       
    • #2059193
      Le 10 octobre à 12:10 par Flûte
      Julien Rochedy : "Il n’y a pas de guerre des sexes"

      Bof... Franchement, on (et par là je parle des hommes comme des femmes) n’a pas besoin qu’on vienne nous dire qui on est et comment on doit être. Notre nature profonde suffit généralement à nous le rappeler. En tant que femme, je n’ai pas besoin qu’on me parle de féminité ou de maternité pour sentir qu’en prenant soin de mes enfants, je me sens mieux qu’en travaillant pour des parasites.
      Je pense que la solution n’est pas de dicter, mais d’éliminer le superflu : il y a des tâches à accomplir pour qu’une société fonctionne bien, et quand on s’y tient, les choses reviennent toutes seules à leur place.
      Après, si ce genre de formation peut vraiment aider quelqu’un, ma foi... Pourquoi pas, hein. Mais personnellement je pense que cette solution n’est pas la bonne : c’est justement parce qu’on nous dicte depuis des années ce qu’on doit et ne doit pas être que tout s’est déréglé. Ce n’est probablement pas en empruntant le même chemin que ça va s’améliorer.

       
    • #2059284
      Le 10 octobre à 14:24 par tatiebaba
      Julien Rochedy : "Il n’y a pas de guerre des sexes"

      @flûte..".Vous" n’êtes pas la majorité...Et beaucoup d’individus (femmes et hommes ont perdu leur intuition, leur bon sens ) Il faut dire que tout a été fait pour cela, donc il faut aussi un mouvement qui les remette dans le" bon sens.." Beaucoup sont influençables ; on ne peut penser la société qu’avec "soi" comme exemple et baromètre.

       
  • #2058952
    Le 9 octobre à 21:56 par RrexX
    Julien Rochedy : "Il n’y a pas de guerre des sexes"

    Malin le p’tit Rochedy...
    Il a senti qu’il y avait un petit billet à se faire, il pose brushing et poils à l’air avec son CV sur le Front.
    Il a seulement oublié la dent de requin dans les poils...
    Sinon, on a tous des neurones, il suffit d’appuyer sur le bon interrupteur.
    Question virilité, la testostérone ne manque pas dans ce pays. Un retour aux fondamentaux devrait suffire à réactiver le mâle blanc de souche.
    Jetez vos télés et lisez.

     

    Répondre à ce message

  • #2058993

    Il n’y a pas de guerre des sexes ; seulement une capitulation en rase campagne d’hommes assez gentils (ou suffisamment faibles) pour laisser gagner les femmes. S’il y avait vraiment une guerre des sexes à proprement parler, les hommes reprendraient la position dominante qui leur revient de droit en moins de temps qu’il n’en faudrait pour le dire.

     

    Répondre à ce message

  • #2059009
    Le 10 octobre à 00:00 par amir
    Julien Rochedy : "Il n’y a pas de guerre des sexes"

    Ce type de remise en ligne plein de bon sens, est biensûr salutaire. Cependant, je ferai un reproche en général a tout ce qui tourne autour du développement personnel au sens large. Il me semble que poser les problèmes en terme individuel, et visant un mieux être et une vie de Casanova, c’est jouer le concours de plumage et rater le point. Il suffit de penser l’homme viril exemplaire. Pourquoi le palestinien des 70’s, le communiste des 30’s, le français de 14, le catholique de 34, le marin du XIXe, le para d’Indochine et j’en passe ne se posaient pas ces questions qui leur paraitraient saugrenues. Au delà des données anthropologiques de bases et le féminisme de parade, on trouve un engagement, des risques, un être collectif traditionnel, des ‘ennemis’ ou une adversité caractéristique autrement plus redoutable qu’un open space de la Défense. Pour résumer mon idée simplement. C’est le combat qui fait le combattant, la charpente qui fait le charpentier. Et au rythme ou les emmerdes arrivent, il ne s’agira plus de bien voter mais de survivre. Donc tout ca rentrera dans l’ordre dès que la sécurité sera devenue relative. Ce reproche vaut pour Stéphane Édouard, quel intérêt de se défendre en tant que mâle si c est pour juste se taper plus de gonzesses que le voisin ? On défend sa famille, son pays, son métier, son honneur, son identité ...que sais-je, mais c’est la poussière, le sang, la défaite, la peur, la traque, le labeur ingrat, le sentiment de justice qui nous ont fait ‘mâle’ au travers des générations. La virilité décorative ne sert a rien sans adversaire, ni grand combat. Je pense que tirer sur les ambulances féministes n’est pas plus utile que d’engueuler la guichetière d’une banque. Mais, la direction est excellente, comme pour Mr Soral ou Zemmour apres les gonzesses et le sociétal, on rentre dans le dur...Ca pique un peu plus d’après la légende.

     

    Répondre à ce message

  • #2059011
    Le 10 octobre à 00:30 par Pépé le Moko
    Julien Rochedy : "Il n’y a pas de guerre des sexes"

    En fait , la taille du zob dépend du niveau intellectuel ...

    La caste des Brahmanas ( Intellos , écrivains , prêtres , astrologues etc ... ) ont les plus petits zguègues ...

    Puis la caste des Kshatryas ( guerriers , administrateurs ) ont des zob plus grands que les Brahmanas ...

    Ensuite , les Vayshas ( fermiers ,commerçants ) ont des membres plus imposants que les Kshatryas ...

    Et pour couronner tout ça , c’est aux Shoudras ( classe ouvrière ) qu’est réservé le triste sort de devoir se trimballer les plus gros shlongs ...

    Donc ... nuance (s) !!!

     

    Répondre à ce message

  • #2059048
    Le 10 octobre à 04:42 par Ceci n’est pas un Fray
    Julien Rochedy : "Il n’y a pas de guerre des sexes"

    - L’habit ne fait pas le moine.

    D’ailleurs, en parlant d’accoutrements sophistiqués, cela me rappelle la théorie sur certains "acteurs de poils" Surfaire dans le rayon Alpha, pour cacher ce qu’ils sont vraiment...

    - Sur les petits écrans, un doigt, un bras, mais dans la vrai vie ? Plus un chat...

     

    Répondre à ce message

  • #2059084
    Le 10 octobre à 07:59 par Coton
    Julien Rochedy : "Il n’y a pas de guerre des sexes"

    En fait ça fait le complément de l’école de la Marion : elle forme les esprits compatibles avec le sionisme, il leur donne l’illusion d’être des mecs couillus.
    Idéologie de pacotille au référentiel homérique, pas un instant il se soucie du social. Surtout il ne dit pas QUI est à l’origine de cette merdasse envahissante.
    Heureusement on a un autre référentiel.

     

    Répondre à ce message

  • #2059186

    C’est une bonne initiative parce qu’évidemment, la direction à prendre aujourd’hui pour les femmes et les hommes est la réappropriation d’une nature humaine qui exige d’avoir un état d’être. Cette nature humaine permet de vivre une complémentarité entre les femmes et les hommes sans guerre, avec maturité et respect. Ce qu’il manque cruellement à notre société. Encore faut-il en avoir les moyens...

     

    Répondre à ce message

  • #2059371
    Le 10 octobre à 18:03 par Denis Jaisson
    Julien Rochedy : "Il n’y a pas de guerre des sexes"

    La résistance culturelle est une autre forme de résistance - résistance au franglais, E&R !

     

    Répondre à ce message

  • #2059543
    Le 10 octobre à 22:25 par Calx
    Julien Rochedy : "Il n’y a pas de guerre des sexes"

    Quand un mouton aux dents longues qui pense pouvoir se faire de l’argent sur la féminisation forcée de la société veut apprendre à des chèvres à devenir des lions.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents