Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Arletty évoque Céline

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2234176
    Le 7 juillet à 12:23 par Lucien
    Arletty évoque Céline

    "Rému député, on aurait pris des places à la chambre."
    "Céline ne parlait jamais l’argot. C’est l’écrivain, poète du siècle. Un grand type".

    Merci de nous avoir repassé cette vidéo.

    Arletty toujours aussi belle. Une présence, un charme. Qui n’a jamais été remplacée. Je crois.

     

    Répondre à ce message

    • #2234262
      Le 7 juillet à 14:58 par Dede
      Arletty évoque Céline

      Ca faisait (trop) longtemps qu E&R n avait pas cite Celine . Pour les patriotes Celine est LA reference incontournable . Pour moi il a presque tout dit .

       
    • #2234337
      Le 7 juillet à 17:54 par zuleya
      Arletty évoque Céline

      Mouaih Dede,
      Écrivain incontournable et poète du siècle oui. Patriote non. Céline execrait le patriotisme.
      Il a eu des pages antipatriotes aussi virulentes que ses envolées "antisemites" ou "racistes anti noires".

      Le respecter et adorer son oeuvre est une chose. Mais savoir pourquoi on le fait et ses points faibles d’un point de vue patriote. C’est comme d idolâtrer Hitler et se dire patriote Français. Il y a un bug dans la matrice...

       
    • #2234349
      Le 7 juillet à 18:05 par Viktor von Berg
      Arletty évoque Céline

      Raimu et non Rému SVP merci pour lui...

       
    • #2234437
      Le 7 juillet à 20:36 par Pelagia
      Arletty évoque Céline

      À "zuleya" : pour le patriotisme de Louis-Ferdinand c’est peut-être "Dede" qui a raison. Dans un entretien d’après-guerre Céline se comparait lui-même à une certaine chienne de l’attelage de chiens d’un certain traîneau... la chienne en question était toujours choisie pour être attelée en tête de traîneau car elle avait la capacité de flairer les trous et les crevasses sous la neige, en sauvant régulièrement le conducteur et ses chiens d’une mort certaine. "Je suis plutôt comme cette gentille chienne" que disait Louis-Ferdinand dans cet entretien enregistré dans la bobine d’une pellicule des années 1950 (ou début 1960 ?).

      Les "Bagatelles" ont été écrites par anticipation et par amour du bien commun, en anticipant dès 1937 bien de trous et de crevasses tapis sous la neige. C’est une forme de patriotisme. Le patriotisme que Céline détestait est celui de ceux qui mettent une balle dans la tête à la gentille chienne et qui précipitent le traîneau tout entier dans l’abîme, comme des imbéciles, sans réfléchir une seconde.

       
    • #2234484
      Le 7 juillet à 21:47 par zuleya
      Arletty évoque Céline

      Mais qu a donc sauvé Céline dans bagatelle ? Il a fait partie de la démoralisation française et du pacifisme de droite.

      Dans cet ouvrage, les francais sont des abrutis et en particulir en dessous de la Loire ce sont des meteques. Cest d’une aigreur et dune violenve antifrancaise carabinee. Étrange concept du patriotisme...
      Pétain y est un vieux pépé gateux parcequil prévient du danger à venir et que lallemagne se rearme dangereusement et qu’il sera trop tard après.

      Le plan de faire ami ami avec Hitler etait une douce imbécilité pour les francais car il ressort des la 1ere page (et jusqu’à la dernière ! ) de Mein Kampf que l’ennemi mortel qu’il decrit est la France.

      Si en 2019 on n’a toujours pas digéré la période 1918 1944 alors c’est à manger son chapeau.

      On peut dire que Céline n’était pas patriote tout simplement car il le disait lui même dans son oeuvre et dans ses entretiens.

      En quoi un chien de traîneau est un exemple de patriotisme ? Pourquoi n’est ce pas un exemple de pacifisme universel ?

       
    • #2234539
      Le 7 juillet à 23:28 par Bébert
      Arletty évoque Céline

      Céline était un patriote . S’étant proposé volontaire pour une mission très dangereuse il fut le 27 octobre 1914 grièvement blessé au bras droit . Taux d’invalidité de 70% . Médaille militaire . Pour les gens futiles et ignorants qui contestent son patriotisme .

       
    • #2234546
      Le 7 juillet à 23:48 par Pelagia
      Arletty évoque Céline

      "En quoi un chien de traîneau est un exemple de patriotisme ?"

      Tu te réfères aux dits et aux écrits de Céline… tout comme moi, voilà en quoi.

      "Pourquoi n’est ce pas un exemple de pacifisme universel ?"

      Soit on fait de la politique sérieuse, en faisant la guerre quand il faut la faire et en ne la faisant pas quand il ne faut surtout pas la faire, soit on fonce avec son traîneau sans même pas regarder devant soi.

      Tu t’aveugles toi-même, zuleya : Hitler n’a pas écrit ’Mein Kampf’ parce qu’il considérait que la France méritait INTRINSÈQUEMENT d’être détruite ou que le mal était CONSUBSTANTIEL à la France... mais parce qu’après quatre siècles de révolutions bourgeoises l’Europe était irrémédiablement entre les griffes d’une minorité financière qui n’allait s’arrêter devant RIEN. Ces minorités dominantes étaient là où ces révolutions avaient eu lieu, par ordre chronologique : les Pays-Bas (1568), l’Angleterre (1642), les États-Unis (1763) et la France (1789). L’Allemagne avait échappé à ce processus et n’y était pour rien si en termes de marchés financiers les puissances "démocratiques" n’ont que faire des frontières. Il fallait rétablir les frontières pour sauver les nations, ne serait-ce que la nation allemande si on se met dans la peau d’un Allemand de l’époque. Et pour ce faire il fallait passer inévitablement par des invasions militaires partout où cette gangrène agissait, à commencer par la France ne t’en déplaise, zuleya. Pour ton information cette guerre que contrairement à Céline toi tu aurais tant voulu si tu avais vécu cette époque... nous l’avons perdu. Et la gangrène agit encore et toujours, et de plus en plus vite, t’as qu’à regarder le monde et la France actuels : qui tire réellement les ficelles et dans quel but ? Pitié… ouvre les yeux.

      Va-t-on croire éternellement au vilain méchant croque-mitaine allemand et à la pure, douce et innocente France violée et injustement envahie qui n’a jamais rien eu à se reprocher ? Mettez-vous ça dans le ciboulot : quand on a un minimum de jugeotte on comprend aisément qu’Hitler ne s’est jamais battu contre Louis XVI mais contre les assassins de ce dernier. L’Allemagne des années 30-40 se bat contre le problème que la France et ses alliés "démocratiques" sont devenus pour le monde et pour eux-mêmes. Car la France, regarde-la en face, est un problème pour elle-même depuis belle lurette.

      Si en 2019 on n’a toujours pas digéré la période 1568 - 1945 alors c’est à manger son chapeau.

       
    • #2234609
      Le 8 juillet à 07:28 par zuleya
      Arletty évoque Céline

      Le but en soi n’est pas de faire la guerre. Le but est de proteger son independance par le seul moyen qui reste si tout le reste fait defaut. Mais prétendre que l’on va faire la paix avec un ennemi qui veut nous detruire et qui veut se venger est un mauvais plan.

      Durant sa période de productivité littéraire Céline était antipatriote Français, en même temps qu’il était antiAnglais, antiJuif, anti Noir et proAllemand. Et le tout était un rejet des horreurs de la.première guerre mondiale, dans un pacicfisme arcbouté. Il est faux de dire qu’il était exclusivement "antisemite" et ne parler que de cela montre bien l’état de décrépitude de notre intelligentsia et l’ethnocentrisme de la communaute de lumière.

       
    • #2234617
      Le 8 juillet à 07:50 par zuleya
      Arletty évoque Céline

      Bebert et Pélagià,
      Le but n’est pas de faire de hitler un croque mitaine. Hitler a été incohérent sur sa politique étrangère et il était antifrancais. Pas à cause de la révolution française. Il était d’ailleurs admirateur de Napoléon et le fait que la France ait par la force exporté son système était au contraire une source de respect de sa part. Il était antifrancais de façon culturelle et raciale. Le.peuple francais etait selon lui l’ennemi mortel du peuple allemand. C’était sa vision en politique étrangère. Donc en étant patriote français on doit d’office avoir une réaction de rejet ou tout du moins sortir de cette fascination que l’on voit dans les sites de l’alt right anglophone. Ne serait ce que parceque les aventures de tonton Adolphe sur le plan extérieur ont été un échec monumental.

      Mais que Céline ait été patriote dans sa jeunesse et ait eu une action héroïque en 1914 ne change rien. Il a évolué et rejeté son patriotisme suite aux horreurs de cette 1ère guerre mondiale.Au point de vouloir faire "ami ami" avec Hitler dans bagatelle et considérer le patriotisme comme une couillonade.

      "Pour que dans le cerveau d’un couillon, la pensée fasse un tour, il faut qu’il lui arrive beaucoup de choses, et de bien cruelles".
      Je crois que cette merveilleuse citation resume bien tout.

      Ce n’est pas en niant ce que Céline pensait et écrivait tout haut, parceque cela vous dérange, que vous lui rendez hommage.

       
    • #2234649
      Le 8 juillet à 10:02 par Pelagia
      Arletty évoque Céline

      "les aventures de tonton Adolphe sur le plan extérieur ont été un échec monumental"

      Et il y avait quoi à l’extérieur ? des gens doux et attentionnés avec qui il était possible de négocier le moindre crouton de pain ? T’as pas encore compris ce à quoi nous avons à faire ? Hitler au moins les avait vaincus sur son propre sol. Nous, nous ne les avons JAMAIS vaincus sur notre propre sol. Tu pourrais pas montrer un minimum de respect ne serait-ce que pour ça ?

      J’ai gardé le meilleur pour la fin : "Le but est de proteger son independance"

      L’indépendance de quoi ? de la France sous la troisième république ? t’appelles ça une indépendance ? Autrement dit : qui est plus antifrançais, la ribambelle de républiques que nous subissons depuis 1789 ou le troisième Reich ? Un lent cancer qui tue l’humanité à petit feu ou un régime politique ayant advenu dans le pays d’à côté pour crever l’abcès et en finir avec ce foutu cancer d’une bonne fois pour toutes ? comment faut-il s’y prendre selon toi ? en convoquant les grands réseaux bancaires, les multinationales et les principaux groupes d’investissement dans le 104 de Paris et en leur disant qu’on aimerait discuter de certaines choses ? qu’on leur paye le café et les croissants juste avant la réunion ?

      Nous sommes en 2019 et il n’y a plus de Français aux pieds du tombeau des rois... je le vois tous les jours de mes propres yeux ou je l’ai lu dans un site "de l’alt right anglophone" ? Et qui aurait fait ça d’ailleurs ? tonton Adolphe ou ceux qui l’ont écrasé comme un cafard ?

      Au sujet de mon analyse des révolutions bourgeoises et de leurs conséquences tu me parles de l’admiration d’Hitler pour Napoléon ’et donc de la révolution française’. Tu te trompes en me prêtant des propos qui ne sont pas les miens. Effectivement je n’ai pas parlé de l’analyse qu’Hitler fait de l’histoire, son analyse contient certainement des erreurs car trop "germano-centrée". Non, ce que j’ai fait c’est une analyse qui explique pourquoi l’Europe, en Allemagne mais ça aurait pu être ailleurs, a fini par pondre un Hitler. Ce n’est pas pareil.

      Ainsi, zuleya, s’il te plaît ne vas pas si vite. Il ne s’agit pas d’admirer aveuglément Céline ou Hitler, ni eux ni personne d’autre. Il s’agit de diagnostiquer le passé : la part de raison que Céline ou Hitler ont pu avoir. Et de diagnostiquer le présent : essayons au moins de sauver les meubles… et s’il n’y a plus de meubles, essayons au moins de sauver l’honneur.

       
    • #2234791
      Le 8 juillet à 14:02 par domus
      Arletty évoque Céline

      Pélagia : " Hitler ne s’est jamais battu contre Louis XVI mais contre les assassins de ce dernier. " Vous venez de résumer exactement l’Histoire. Merci. Hélas certains n’ont toujours pas compris que les révolutions en Europe et donc en France, ont toujours leurs adeptes, ce qui permet aux instigateurs de ces catastrophes de continuer la destruction.

       
    • #2235039
      Le 8 juillet à 19:34 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Arletty évoque Céline

      @ Pelagia

      Merci de venir grossir les rangs des quelques lucides qui ont réellement compris Céline.
      Quand vont-ils enfin comprendre que ce prophète avait tellement fait siennes les vertus chrétiennes que toutes les simagrées qui doivent nécessairement les accompagner dans l’esprit des imbéciles étaient de trop pour lui ?
      Pour les autres et leur vision mal comprise du véritable patriotisme, je les invite à (re)lire Jacques Benoist-Méchin et son Histoire de l’armée allemande, probablement LA référence pour celui qui veut comprendre cette période.

      Contexte :

      Scène où l’auteur cite Louis-Ferdinand Céline à un dîner chez Otto Abetz, représentant de l’occupant allemand à Paris, et expliquant à son hôte pourquoi il allait perdre la guerre, comment dire ? Ah oui, anthologique et surréaliste !

      Extrait donc :

      Et soudain il explose : Assez ! dit-il, assez ! en frappant la table de ses deux mains au point de faire vibrer les verres. J’en ai assez d’écouter vos conneries ! Vous n’y êtes pas du tout... Vous croyez faire les malins, vous vous triturez les méninges autour d’une table bien servie, tandis que le monde s’écroule... Ma parole, vous avez une taie nacrée sur les yeux, du plomb dans les oreilles. Si vous construisez quarante mille avions, les Américains en construiront deux cent mille. Si vous construisez cent mille chars, ils en construiront un million. A vos armes secrètes, ils opposeront des armes plus secrètes et plus meurtrières encore. Vous n’y pouvez rien : ils sont la masse et la fonction de la masse est de tout écraser. Pendant ce temps, sournoisement, vous nous cachez l’essentiel. Pourquoi ne nous dites-vous pas qu’Hitler est mort ?
      Hitler est mort ? s’exclame Abetz en écarquillant les yeux.

      Vous le savez aussi bien que nous ! Seulement, vous ne pouvez pas le dire. Mais on n’a pas besoin d’être ambassadeur pour le savoir : ça crève les yeux ! Les juifs l’ont remplacé par un des leurs !

       
    • #2235063
      Le 8 juillet à 20:05 par zuleya
      Arletty évoque Céline

      Heureux qui comme ulysse, oui effectivement. Merci de confirmer mon commentaire de façon involontaire. La vision devoyée du patriotisme continue...
      Le vrai patriotisme est de dîner avec un général allemand et lui dire ce que tout le monde voyait à partir de fin 1941 quand les usa sont entrés en guerre c’est à dire que c’était plié ? Mais des 1938 on pouvait le dire...Et d’ailleurs pétain avait tout vu des cette époque et il s’est fait démolir par ....Céline le grand visionnaire.

      Être écrasé par la botte allemande ou par la communauté de lumière, d’un point de vue patriote francais c’est kif kif. C’est inacceptable. Vous voulez choisir , et bien apres les evenements, entre la peste et le choléra ? Libre à vous. Mais c’est étrange.

       
    • #2235084
      Le 8 juillet à 20:25 par Pelagia
      Arletty évoque Céline

      À "Heureux qui, comme Ulysse... " : merci pour ce texte, j’imagine qu’il est à lire avec intelligence... entre les lignes...

       
  • #2234190
    Le 7 juillet à 12:46 par Olivier_8
    Arletty évoque Céline

    Une autre époque ... où la culture et l’érudition étaient un repère, le principal repère.

    Depuis, on voit bien que la barbarie a gagné du terrain, pris des positions stratégiques.

    Le grand défi que la Providence nous lance, à nous, soldats virils de l’honneur et de la droiture, et qui voudraient rendre à nouveau le monde beau, en lui ôtant sa laideur barbare, c’est de trouver une solution à la dialectique traditio versus novatio.

    Les sociopathes (ici, on sait bien où ils sont en majorité), se servent de la novatio pour faire avancer leur barbarie, et avilir tout.

    - Un phare est l’alliance de la droite des valeurs avec la gauche du travail.

    - Un autre est de trouver une belle et bonne synthèse au conflit traditio / novatio.

     

    Répondre à ce message

  • #2234193
    Le 7 juillet à 12:52 par Moktar
    Arletty évoque Céline

    @Courtial, je pense que tu t’es trompé de média, sauf si tu exprimes du second degré.

    La vie privée d’Arletty et les ragots qui tournent autour n’ont aucun intérêt.

     

    Répondre à ce message

    • #2234260
      Le 7 juillet à 14:53 par Courtial
      Arletty évoque Céline

      Celine ragoteur ? Je ne fais que citer un passage d une de ses admirables lettres (publiees dans la Pleiade par Gallimard)

       
  • #2234195
    Le 7 juillet à 13:03 par Evaltonne
    Arletty évoque Céline

    En septembre 1943, Arletty se démena pour obtenir la libération de Tristan Bernard enfermé à Drancy.

     

    Répondre à ce message

  • #2234265
    Le 7 juillet à 15:06 par Athena
    Arletty évoque Céline

    Merci pour ces documents INA, trois commentaires, premièrement, on remarque l’extraordinaire liberté d’expression de l’époque, la liberté de ton,des sujets, bref de tout !, deuxièmement, la culture, l’érudition , la classe et le charisme de cette actrice, troisièmement, comment se fait il qu’elle n’a pas ete inquiétée, à la période de l’épuration, ( elle et d’autres nombreux acteurs), étant donné sa tumultueuse et passionnelle relation avec un officier allemand qu’elle n’a d’ailleurs jamais renié ? Là encore courage et personnalité hors du commun, mais il est étrange qu’elle n’ait rien subi alors que tant de pauvres jeunes filles,souvent innocentes, ont dû subir l’humiliation de la tonte, ou bien pire ! Protection du show business ? Enfin,on voit bien le gouffre avec nos actrices d’aujourd’hui, aucun besoin pour Arletty de brandir un quelconque feminisme pour assumer, ses passions, ses choix et s’affirmer, comme quoi toute la propagande actuelle n’est que foutaise, la vraie liberté elle est plutot là, à l’epoque sans aucun doute, moins de viols, moins d’outrages, et bien plus de respect envers les femmes.

     

    Répondre à ce message

    • #2234486
      Le 7 juillet à 21:55 par Martin
      Arletty évoque Céline

      Interrogée par un inspecteur à la "libération" à propos de sa liaison avec un officier allemand elle déclara " Mon cœur est français mais mon cul est international " .

       
  • #2234272
    Le 7 juillet à 15:18 par bouddha
    Arletty évoque Céline

    Arletty aux juges lors de son procès pour collaboration : « Si vous ne vouliez pas que l’on couche avec les Allemands, fallait pas les laisser entrer »

    Et lors de son arrestation : « Si mon cœur est français, mon cul, lui, est international ! »

     

    Répondre à ce message

    • #2234331
      Le 7 juillet à 17:40 par Ouatch
      Arletty évoque Céline

      Je ne connaissais pas la 2° replique, quant à la première.., elle n’a fait que rappeller une éternelle et triste évidence...

       
    • #2234525
      Le 7 juillet à 22:55 par jacques
      Arletty évoque Céline

      et lors de son procès à la sortie du tribunal à la question ""comment vous sentez vous madame"" elle répondit" pas très résistante"

       
    • #2235005
      Le 8 juillet à 18:41 par Athena
      Arletty évoque Céline

      Je connaissais la réplique devenue culte, mais franchement , les jeunes femmes tondues à la liberation, de façon abjecte et abusive, n’ont pas pu se permettre ce genre d’ humour !

       
    • #2235249
      Le 9 juillet à 01:14 par bouddha
      Arletty évoque Céline

      @Athena

      Arletty a eu de la chance, on ne peut pas lui reprocher. Quoi qu’il en soit cet épisode des femmes tondues à la libération ne donne pas trop l’envie d’être fier d’être français

       
  • #2234348
    Le 7 juillet à 18:05 par Emmanuelle
    Arletty évoque Céline

    Céline, mon Amour !

     

    Répondre à ce message

  • #2234391
    Le 7 juillet à 19:20 par loubiat
    Arletty évoque Céline

    Madame Arletty , une Femme libre (bien avant toutes ces hystériques) , qui après la libération aurait refusé la main de "son" riche officier Allemand (follement amoureux) pour pouvoir convoler avec une femme !
    Et puis dans "Hotel du nord "... Elle les enterre toutes !!!

     

    Répondre à ce message

    • #2234403
      Le 7 juillet à 19:46 par loubiat
      Arletty évoque Céline

      (Presque) toutes ! La passion m’a emporté !

       
    • #2234410
      Le 7 juillet à 19:59 par maupertuis
      Arletty évoque Céline

      @athena : entièrement d’accord avec vous ! On est alors sous Pompidou mais beaucoup d’artistes ont traversé la première moitié du siècle et les vraies épreuves de la vie : on écoute ici une femme libre, intelligente, non formatée et le public semble pouvoir poser aussi librement les questions...La télévision "à l’américaine" avec zapping ou "questions réponses ping-pong" sans profondeur, analyse ni véritable réflexion a vraiment bien sapé les fondations de la culture française...J’avais 13-14 ans dans ces années là ...Aujourd’hui je suis heureux de ne plus en posséder, le bon usage d’ Internet, c’est aussi trouver d’autres sources et retrouver grâce à ce type de documents le ton et l’élégance d’une certaine France ! (pour info Arletty tenta aussi d’intervenir à Drancy pour le poète Max Jacob qui, très affaibli, y est décédé) ; belle liberté d’oser aimer un Allemand et de se risquer à vouloir sauver un Juif !

       
    • #2234424
      Le 7 juillet à 20:24 par loubiat
      Arletty évoque Céline

      "belle liberté d’oser aimer un Allemand et de se risquer à vouloir sauver un Juif" !

      Bravo ! Liberté et ... élégance ( un mot démodé)

       
  • #2234577
    Le 8 juillet à 02:26 par Ratzinger
    Arletty évoque Céline

    Là, ça crève les yeux : le niveau s’est effondré en un demi-siècle à peine... !
    Je parle de tout : culture, expression, ambiance, liberté... Tout !
    Parano, je m’attendais à une question sur les chambres à gas après les laudes à Céline...

    Putain, quel gâchis.
    Maudits gauchistes ! Ils ont jeté le bébé avec l’eau du bain.

    Ces réunions tenues dans les fumées de cigarettes... ça a son charme mais je suis content que ce soit révolu.

     

    Répondre à ce message

  • #2234687
    Le 8 juillet à 11:24 par sylvie une française
    Arletty évoque Céline

    C’est un réel plaisir de revoir Arletty et l’entendre parler de Céline de façon positive.
    En réponse à un commentaire, c’est très bien que Arletty ai pu échapper à la honte de la "tonte", peu importe si c’était grâce à son statut.
    Les Français devraient avoir honte d’avoir pratiqué ce "barbarisme" ! La guerre avait suffi me semble t-il.
    Merci à E.R.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents