Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Robert Faurisson fustige Marc-Édouard Nabe et les faux céliniens

Robert Faurisson raconte sa première crise cardiaque et fustige la lâcheté des « planqués » céliniens tel Marc-Édouard Nabe.

 

 

Retrouvez Robert Faurisson et Louis-Ferdinand Céline
chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Excellent ! Un vrai Français ce bon Robert !


  • Autrement dit ;" faites ce que je dis, pas ce que je fais...". C’est à dire l’éternelle litanie des médiocres...


  • L’exploitation de l’œuvre de Céline et de son image de plus grand écrivain français suscite évidemment des convoitises, les gens qui veulent "faire de la thune" grâce à lui tiennent à effacer son pacifisme antisémite . Ils vont nous ressortir un Céline fade en occultant ses pamphlets .


  • Céline : " Bagatelles" dont on s’obstine à prendre le titre à contre sens ".

     

  • Et Tepa, il va pas faire une crise cardiaque ?


  • Même les toutous ne peuvent plus fréquenter R.F.

    P.S. : Qui est le galopin qui a changé le A te TEPA en U ?


  • " Au régal des vermines " (1985) qui a lancé Nabe, n’est qu’une resucée de "Bagatelles" . Nabe n’est qu’un des innombrables petits bâtards de Céline . Mais le pire fut Alphonse Boudard qui n’a écris que des pastiches du grand écrivain : il n’y a pratiquement pas une ligne de lui qui ne provienne de Ferdinand . Le pire c’est qu’à l’époque du succès de Boudard (entre 1962 et 2000) il avait des lecteurs enthousiastes qui ignoraient jusqu’au nom de Céline !

     

    • Alphonse Boudard est un magnifique écrivain ! Dire qu’il n’est qu’un petit bâtard de Céline est en dessous de tout !!!!! Ses livres "la cerise", "les combattants du petit bonheur","l’hôpital" etc sont des véritables chefs d’œuvre que je conseille à tous.
      Son écriture picaresque, populaire était unique et surtout pleine de tendresse contrairement à Céline. Mais quelle bêtise de vouloir les comparer !!! Céline n’a pas assassiné le langage au point q’aprés lui, pas de grands écrivains ! Tout comme les grands dans les arts comme Mozart, Picasso, Coltrane, Pasolini etc Céline a ouvert une brèche et à cassé des codes qui font de lui un génie de la littérature. C’est aussi con de dire que sans Villon pas de Céline, que sans Bach pas de Mozart. Vouloir toujours comparer en littérature est d’une grande bêtise et un manque total d’intelligence et d’imagination et surtout cessez de prendre les lecteurs d’Aphonse pour des cons et surtout je vous met au défi de trouver une phrase qu’il aurait piqué à Céline !


    • Bébert répond à Loulou : vos propos démontrent que vous n’avez jamais lu Céline, vous faites partie de ceux qui ont cru découvrir chez Boudard un écrivain original, sans connaître ses "sources" ou plutôt son unique source, puisque vous n’aviez pas lu Céline . Boudard est le seul "écrivain" qui m’aie jamais donné envie de vomir : reconnaissant le plagiat cela "m’écoeurait" au sens propre .


    • Qui êtes-vous pour prétendre que je n’ai pas lu Céline ? Votre prétention est votre image. Avant de condamner un auteur de plagiât, apportez les preuves de telles accusations et on en discutera mais vous pouvez y passer le restant de votre vie......c’est si facile de jouer les inquisiteurs mais rien ne m’empêchera d’aimer Céline et Boudard mais vous, vous êtes un Bouvard et Pécuchet du quotidien........fin de discussion.


    • @Loulou
      Je partage votre point de vue, Alphonse Boudard est un grand écrivain.
      @bebert
      Ne soyez pas si intransigeant, Alphonse Boudard est aussi un grand écrivain.


    • @bebert
      Votre comparaison est étrange, votre jugement surtout, car vous comparez l’incomparable...Le fait de partager une certaine vision du monde, ne fait pas de l’un le triste plagiaire de l’autre. Leurs époques, les milieux sont différents...Bien sur, Céline, par le talent, la force de ses écrits et la chronologie, sera éternellement le premier des deux...Mais reconnaissons que Boudard fait un second pas dénué de charme, plus contemporain peut être (même si tout cela date). Un Céline du ruisseau...Car combien d’entre nous sont venus au premier, en commençant par le second ?..


  • #1977284

    Il me fait de la peine M-E Nabe, c’est triste parcque il était bon à une époque.
    Comme quoi rien ne sert de baisser le pantalon, car c’est là que tu te fais niquer. En plus il ne gagne rien au bout du compte.


  • La vie est très compliquée. On peut être célinien est un traître, veul et lâche, comme gauchiste un peu endocrtriné et être un type bien.
    D´où l´élection " démocratique ", faire de cette complexité un truc binaire.

     

  • #1977361

    Selon Bernanos, avec "Bagatelles" Céline s’est trompé d’urinoir.


  • La vérité s’inscrit toujours en négatif des apparences »


  • Pauvre Marc Édouard Naze...
    Ce jeune vieux Monsieur a tout dit.
    E&R (Donc Soral) a indiscutablement un grand sens de l’honneur pour la diffusion de cette séquence. Dont acte.


  • #1977563

    Nabe ? C’est bien cet ancien protégé de Philippe Sollers, puis de Josyane Savigneau, et qui a déglingué Papa Sollers dans son journal façon tir au pigeon ? Ça se fait pas, comme dit la jeunesse. L’homme qui pense que le 11 septembre a été organisé par Ben Laden, car les Arabes, en somme, ne sont pas plus couillons que les autres ?
    Remarquez que parmi les artistes importants du XXe siècle, il y en a qui, tel Godard, savent à quoi s’en tenir sur bon nombre de sujets et ferment prudemment leur gueule. Faut-il leur en vouloir de n’avoir pas vocation à finir en Job sur tas de fumier ?
    Faurisson est un héros de génie, mais peu nombreux sont les hommes qui poussent l’héroïsme jusqu’au génie, celui-ci n’étant d’ailleurs pas incompatible avec la couardise.

     

    • J’ai un profond respect pour cet honnête homme. En terme de combat d’idées, conviction, il tient la route de belle façon malgré son grand âge. Il devrait avec le Pr Caron être un exemple pour nous tous en particulier pour cette jeunesse esseulé en manque de repères et d’autorité.


Commentaires suivants